Le calage de nos bateaux...méthodes existantes chez vous.

Ici on ne s'embête pas, en l'occurrence Port Leucate dans l’Aude. On pose sur la quille et ensuite on cale avec un ber en deux parties. Ils soulagent l'avant et l'arrière par des monobras.
Je trouve ça moyen dans le sens où on fait supporter beaucoup de poids sur le simple voile de quille. Je dis beaucoup car ils soutiennent un peu le bateau..
Même méthode pour mon Jouët 10.80 gte et ses 2.07m de te avec un gros voile de quille que pour le first 35 NV au voile ridicule :tesur:

A La Rochelle j'avais vu l'inverse à savoir caler sur ber et ensuite soutenir la quille par de grosses cales!

Photo pour le calage de mon barcot ici à Leucate.

Au final quelle méthode est meilleure? En Grèce/Turquie ils font autrement avec des cales bois un peu partout :blabla:

Échangeons en prenant nos exemples locaux et en fonction des bateaux bien entendu :whaou: :goodbye:

L'équipage
10 mar. 2016
10 mar. 2016
0

comment font'ils avec la série .7 ou il est fortement déconseillé de poser les voiliers sur leur quille (risque de décollement du contremoulage )?
alain

10 mar. 2016
0

Quelle série 7 Alain?!

10 mar. 2016
0

.7 et .5
31.7 pa&r exemple
alain

13 jan. 2019
0

bonjour fritz the cat
je lis avec attention ton observation sur le fait de ne pas poser un 31.7 sur la quille, peux tu me donner quelles sont tes sources d'information , merci

10 mar. 2016
0

La deuxième photo étant plus réaliste. La première j'avais du bricoler pour pouvoir faire mes bandes de lignes de flottaison :whaou: :langue2:

10 mar. 2016
0

Autre bateau et je sais de quoi je parle puisqu'on vient de le vendre. Pour un figaro one avec volvo D 1.20 sous le cockpit (plus lourd que le 9cv d'origine et pas placé au dessus de la quille), ils faisaient exactement pareil! Ça ne bouger pas certes mais le calage du bulbe m'inquiétait...

10 mar. 201610 mar. 2016
0

en fait c'est assez simple.

  • un bateau n'est pas conçu pour être porté sur 4 petits points d'appuis (patin de ber), même positionné au droit des cloisons.
  • certains bateaux ne sont pas prévus pour que leur poids soit supportés uniquement par le lest.
  • moralité, en fonction de son expérience, et du type de bateau, le grutier effectue une répartition de l'appuis lest / ber, au besoin en augmentant le nombre de points d'appuis.
  • l'idéal étant un ber conformateur et quille pendante, c'est ce qui est pratiqué par les régatiers soigneux entre autre (figaro, 60 pieds, mini, ..)
10 mar. 2016
0

J'entends dire que sur certains bateaux récents tendance régate, le lest ne peut travailler qu'en traction (vers le bas), et qu'en compression (bateau posé sur la quille) la coque se déforme, voire pire. certains savent ce qu'il en est exactement ? Si ça se confirme, je trouve que ça craint un peu... enfin en utilisation croisière/au large en tous cas.

10 mar. 2016
13

Un bateau qui ne peut se poser sur sa quille = ne pas acheter ou a considérer comme un kleenex!
Gégé

10 mar. 201610 mar. 2016
0

Tout à fait d'accord Moby ! Où en est-on arrivé dans la mise en dépendance du plaisancier...

10 mar. 2016
1

...la tendance "Kleenex" se généralise dans la société actuelle ! Les bateaux n'y échappent pas, c'est la course à la réduction des coûts... Dommage en soi, mais quand la sécurité et la vie de personnes est en jeu, ça devient plus que dommage : criminel ! :non:

10 mar. 201610 mar. 2016
0

J'ai vu un Prétorien avec la coque bien enfoncée par endroits (quelques mm) en Grèce parce qu'il était calé depuis 3 ans avec des billots de bois. Je pense que si les appuis ne sont pas au droit des cloisons, une coque, même solide, finit par se déformer.

A contrario, mon centurion est sorti 6 mois par an depuis au moins 20 ans et, comme le tien, posé, pour l'essentiel, sur sa quille. La coque est très plate autour de la quille. En observant bien (en ponçant), on voit qu'à force, un léger enfoncement est apparu tout autour de la quille.

Bonne journée

10 mar. 2016
0

Dans mon coin, les bateaux se déplacent sur ber. Le ber est constitué de poutrelles H de grosses tailles avec 4 oreilles" sur les montants qui permettent de soulever le ber avec un chariot spécial tiré par un tracteur. La quille repose sur des cales de bois posées sur la traverse longitudinale du ber.
C'est beaucoup plus maniable que le travel lift et surtout, ça permet de garer les bateaux avec moins de 50 cm entre chaque et de maximiser le stockage dans un petit espace.

10 mar. 201610 mar. 2016
1

On fait "ça qu'on peut avec ça qu'on a" !
:-D

10 mar. 2016
1

c'est dom à pâques ou a la trinité
alain

10 mar. 2016
0

ici à Lorient, le calage fait par les gens de la manutention est très bien fait,
le bateau parfaitement vertical juste à peine posé sur la quille, les patins du (des) bers selon la taille mis en appui sur la coque, le ber est légèrement soulevé à la pince pour y enfoncer dessous de gros coins de bois plats,
de la sorte, les bers ne peuvent pas glisser sur le sol en béton ou enrobé en cas de gros coups de vent.
j'ai caréné dans plusieurs autres chantiers, c'est souvent plus fantaisiste comme calage ! (quand c'est pas un massacre, je l'ai vu ... et évité)

10 mar. 201616 juin 2020
2

Bonjour. Avantage du biquille, pas besoin de ber.

13 jan. 2019
0

Oui, mais ce n'est vraiment pas pratique pour entretenir la carène entre les quilles.

10 mar. 201616 juin 2020
0

Pour mon bateau, posé sur sa quille sur des cales en bois dur et maintenu par deux bers avant et arrière.Je le sors tous les hivers. Depuis cette photo, j'ai changé les patins des bers qui sont à présent d'une surface beaucoup plus grande pour mieux répartir le point d'appui. Durant l'hiver avec le poids du bateau sur les cales de la quille, un rééquilibrage des forces se fait sur les patins des bers.

10 mar. 2016
0

A mon avis,en cas de fort coup de vent,ton voilier peut se coucher latéralement,pas assez de largeur à la base.

19 mar. 2016
0

Et les jambes des bers sont trop à la verticale.
Ce qui a tendance à les écarter en cas de vent latéral fort.

10 mar. 201616 juin 2020
0

Ber d'une pièce.

10 mar. 2016
0

Sur Arzal ; comme chez toi, Julien, avec de l'effort mis sur les patins pour soulager un peu la quille.
Sur demande et si bateau ~, ber conformateur (nickel pour Figaro)

10 mar. 2016
0

Par contre pour les sun dance ils font un vrai massacre j avais les patin arriere enfoncés dans la coques...

10 mar. 2016
0

Pour Lulu, quel que soit le chantier, cales sous la quille pour compenser la différence, puis cales sous les béquilles.

10 mar. 201616 juin 2020
0

Mon mien, fait maison à pas cher

10 mar. 2016
0

Bonjour à tous comment fait-on dans les ports qui "se vident" avec un bateau qui ne peut pas reposer sur la quille ?
Gilles

10 mar. 2016
0

Pendruig je me posais la même question que toi .pour moi un bateau peux et dois pouvoir se poser sur sa quille
Je demande d ailleurs toujours qu il soit ainsi quand on cale mon bateau d abord pose sur sa quille puis cale sur les patin du ber juste pour le maintenir
Je pense que le fond d un bateau est nettement plus echantillone que le bordé au dessus de la flottaison

10 mar. 201616 juin 2020
1

Tout dépend du bateau.
Il vaut mieux éviter de poser sur la quille avec un 31.7 :heu: :tesur:

10 mar. 2016
1

Chez nous aussi les 31.7 sont cales comme les autres. Le we dernier, leurs quilles etaient toujours sous les bateaux (et pas dans les carres).

10 mar. 201616 juin 2020
0

à LISBONNE marina parque das naçoes, pas de patins juste des cales en bois, je verrai le résultat dans 45 jours.

10 mar. 2016
0

Pendant trés longtemps , dans 'notre ' chantier ,les bateaux ont été calés sur un empilement de parpaings pleins .légerement inclinés a la base par une cale en bois en travers ,puis empilés,et finition sous le bateau avec des coins de bois+planche ou bout bois . L'ensemble calé doucement avec quille sur un bout de bois en devant et derriere . Des fois parpaing aussi sous le bateau a l'avant . Cette technique etait super . Aujourd'hui il sont passé au ber métal ,beaucoup plus raide et ça se ressent sur le bateau ,j'aime moins et cette année je repasse en parpaing .

10 mar. 2016
0

Bonsoir ,
En ce qui concerne la Grèce et la Turquie faut quand même bien surveiller ce qu'ils font !
Les coups de vents ne sont pas rare et parfois le résultat catastrophique ....
www.zougla.gr[...]-lavrio

10 mar. 2016
0

:lavache:

19 mar. 2016
0

Pour les futurs clients: quel et le" port"?

0

ils ont une drole de maniere de ranger leur bateau la bas ...

10 mar. 2016
0

Heu....!!...Il y a eu la guerre ?

10 mar. 201616 juin 2020
1

quand je cale cela donne cela, le voisin suite a des rafales a 120 est meme venu faire un bisou...
au port de boulogne ils louent les bers et calent les bateaux comme sur la dernière photo, pas de soucis

10 mar. 201616 juin 2020
0

Autre technique de calage. Pas de problème de quille.....;

18 mar. 2016
0

En tout cas tout ca montre bien les différences de techniques!!! La prudence est de mise car pas mal de bateaux ne supportent pas être posés sur la quille...

On ne parle pas du rapport de lest/poids total du bateau qui a ,à mon avis, une importance énorme tout comme la longueur du voile de quille :)

En tout cas celui qui inventera des bers conformateurs adaptables aura trouvé "l'idée"!!!

19 mar. 2016
0

Moi ce que je reproche également c'est que les bers ne soient pas d'un bloc. J'ai déjà vu ici lors de fortes tempêtes de tramontane des bars se déplacer sous l'effet des vibrations successives au point de coucher le bateau!

Le calage de Jyh plus haut ne me semble pas bon car trop étroit...Quant aux précautions à prendre pour caler un F31.7 elles sont connues, je pourrais aussi citer celles pour un Grand Soleil 40 ou un Jouët 760 gte par exemple. Toutes sont importantes mais les raisons en sont différentes :)

19 mar. 2016
0

si un bateau ne peut pas tenir sur sa quille , je n'achète pas...

19 mar. 2016
1

je suis toujours étonnè par les remarques concernant les "sèrie 7".
j'ai toujours vu ces bateaux posès comme les autres sur les zones techniques , et je n'en ai jamais vu evec la quille dans le carré , à part les quille relevable.
par contre , j'ai vu des bateaux dont les travaux sur la quille ou les varangues étaient dûs à des "touchettes" et ça n'était pas que des bénéteau .

13 jan. 2019
0

S'il n'est plus possible de soulever les planchers, il est probable que la coque est déformée.

Sinon, pour le ber conformateur adaptable, des sangles larges devraient parfaitement faire l'affaire.

13 jan. 201913 jan. 2019
0

j'ai visité l'an dernier deux First 35s5 et deux First 38s5 dont les varangues incorporées contremoulées étaient fendues, la faute à un talonnage ou mauvais calage à terre?
Le faiblesse structurelle de ces nouveaux bateaux rapides et jolis m'a conduit à acheter un Océanis dont la quille plus longue permet une meilleure répartition du poids sur la structure...

13 jan. 2019
0

J, entre poser sur la quille pour un carénage et poser sur la quille pour un hivernage, ça fait 2. J'ai un first 30 à côté de chez moi, les patins rentrent d'environ 2 cm!!! Au bout de + de 10 ans au sec.

13 jan. 201916 juin 2020
0

Hello,
Ou je suis en Grèce le travel lift pèse le bateau et en posant la quille au sol il s’arrête à la moitié du poids du bateau pour mettre les chandelles en place. Comme la coque du 45F5 est souple il n’y a pas de déformation de la coque. Tout le poids sur la quille enfonce les patins dans la coque.
28 ans le bateau tient encore mais il faut être soigneux.

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Plage des Cabanes de Fleury, après la crue

Après la pluie...

  • 4.5 (64)

Plage des Cabanes de Fleury, après la crue

mars 2021