Le bateau dans la poche (Mon port est partout)

Places de port chères. Grutage laborieux. Bateaux lourds. Remorquage fastidieux...

Le Ministère de l'Amélioration générale a entendu vos réclamations.

Jadis, j'occupai une torride journée d'été à inventer sur une plage désoeuvrée le bateau-parapluie, pliant et léger.

Par bonheur, un pressentiment me retint de donner suite à cette trouvaille, mais me découvris plus tard de plus rassurants prédécesseurs.

Le musée du Bateau pliant est sis à Lychen, en Allemagne Orientale, dans un moulin désaffecté.

Sur le site :

www.faltbootbasteln.de[...]/

on comptera plus de trente marques avec les kayaks.

A gauche, le navire-amiral: le Delphin 110, de chez MTW. 4,80m de long, tout de même.

A droite le Klepper Master, polyvalent moteur-voile et donc moins convaincant.

Tout ça s'emporte dans l'auto.

Ne sont plus fabriqués, mais se trouvent encore d'occasion et sont assez faciles à fabriquer.

L'équipage
09 mai 2004
10 mai 2004
0

Delphin 140

Prélart et auvent rendent plus avenante la coque en PVC feldgrau style RDA haute époque.

On m'a dit qu'on y dormait très confortablement -en eau calme, il va sans dire.

Correction: le voilier précédent à gauche est un Klepper Passat, marque de RFA qui existe toujours mais se cantonne aux canoës-kayacs.

Le plastique rotomoulé semble avoir eu raison de ce merveilleux artisanat, contemporain des trente glorieuses.

10 mai 2004
0

Delphin 140 encore

Les bancs transversaux confirment l'impression d'un voilier plus à l'aise dans des eaux intérieures, mais ils sont en général amovibles sur ce genre de bateau.

La mâchoire d'écoute de bôme semble typiquement germanique, ou rare en France.

Des boudins gonflables tendent la peau sur les bordés.

10 mai 2004
0

Delphin 150

Un des plus séduisants.

Plancher plat recouvrant, appendices en alu.

Qui le produira de nouveau?

Retournons vers l'avenir, vite!

10 mai 2004
0

Hop!

Le même sur le toit de l'auto, ans effort grâce à un système zpécial.

10 mai 2004
0

Passat sous spi

de chez Klepper.

(Passat signifie Alizé)

10 mai 2004
0

Belle structure

de bois du Delphin (dauphin) 140.

10 mai 2004
0

Je suis sceptique...
...que recherche t'on ici? la simplicité, non?Quelque soit l'objet, la multiplication des pièces n'a jamais milité dans le sens d'une utilisation simplifiée. L'intérêt qu'on peut trouver dans ce genre de solution ( transport, stockage ) sont compensés par beaucoup d'inconvénients...
Pour ma part, j'ai un peu pratiqué les kayaks klepper: c'est lourd, souple (gros inconvénient dans les vagues), long et complexe à monter. D'ailleurs, tu montes toi-même ton boat sur ta galerie de voiture...Quel est donc l'intérêt du pliant, dans ce cas? La multiplication des pièces oblige à prévoir de nombreux dispositifs de réparation(pour un bateau de raid ou d'expé comme les kayaks), entre les couples, les traverses et les liaisons mobiles. Et je ne parle pas de la peau...fragile, très, mais ça c'est pas forcément négatif, à mon avis ça oblige à respécter son bateau et c'est pas plus mal.
Reste que ce sont de très beaux objets, qui donnent le sentiment de naviguer sur un bateau vraiment personnel. Et ça, ça compte sans doute plus que tout...

10 mai 2004
0

Patte-gauche

&ltque recherche t'on ici? la simplicité, non?&gt

En fait pas vraiment, comme dit plus haut la priorité est ici la facilité de rangement du bateau.

Je lis toutes les semaines sur ce site les plaintes, bien compréhensibles, des plaisanciers à cet égard, sans compter ceux qui trouvent finalement leur bateau trop grand pour eux, pour diverses raisons.

Alors, pourquoi ne pas débuter sur un dériveur de 4,80 m?

&ltkayaks klepper: c'est lourd&gt

Je n'ai pas sous la main ma doc. Klepper, mais les Nautiraid grand public équivalents pèsent 24 kgs.
Celui que j'ai construit l'an dernier, 15kg.
Les First Light australiens aussi, je pense.

&ltsouple (gros inconvénient dans les vagues)&gt

Ce n'est pas mon avis.
La flexibilité est un avantage des kayacs Esquimaux dont la structure de bois, pour n'être pas démontable, est flexible, ce qui lui permet de s'adapter à la configuration du clapot ou de la houle, et la rend aussi plus résistante aux contraintes.
Un Américain, Putz, a voulu en remontrer aux Esquimaux avec un kayac rigide qui s'est révélé inférieur au kayac Inuit traditionnel.
(La structure grince sinistrement dès qu'on le soulève).

Les Nautiraid du Cdo Hubert passent dans des creux de 1,80 m.

commandohubert.free.fr[...]ks.html

Les navigateurs occidentaux furent éberlués de voir les iqyax (kayacs larges mais flexibles) des chasseurs aléoutiens naviguer dans des conditions inimaginables en Mer de Béring, réputée la pire de toutes.

&ltlong et complexe à monter&gt

Une vingtaine de minutes avec de l'habitude.
C'est encore plus simple avec les matériaux modernes, couples de Polyéthylène simplement forcés sur des tubes d'alu.

www.rtpnet.org[...]22.html

&lttu montes toi-même ton boat sur ta galerie de voiture...Quel est donc l'intérêt du pliant, dans ce cas?&gt

Je ne l'ai jamais fait.
C'est juste une possibilité de plus.
Le chargement sur le toit permet de gagner du temps quand on n'a pas besoin de le ranger à l'intérieur, ou pour changer de plan d'eau, selon les circonstances.

Une telle opération est en outre plus facile avec ces bateaux légers.
Un dériveur 420 de taille comparable pèse 85 kgs au moins!

&ltà prévoir de nombreux dispositifs de réparation&gt

Mon unique trousse de réparation consiste en un rouleau de Duct Tape grise de plombier, dans le cas, qui ne s'est jamais produit, où une déchirure se produirait.

Au reste, le kayac n'est pas nécessairemnt un bateau d'expédition, je traverse le port pour acheter mon steack haché avec. ;-)

&ltla peau...fragile, très&gt

La peau fournie aujourd'hui sur les unités du commerce est en général composée de plusieurs épaisseurs textiles enduites d'hypalon.
Rudement costaud!

Les miennes sont plus légères (en bâche de camion) mais flexibles, elles amortissent les chocs qui seront d'autant moins forts que le poids de l'embarcation et l'inertie acquise sont moindres.

11 mai 2004
0

photos
bonjour,
je ne vois que la première photo de chebec.

je possède un raid 2 de nautiraid et pour ce qui est du kayak pliant, je confirme que :

-il faut 20 minutes pour le monter et n'importe où
-il y a un sac pour la peau et un sac pour les bois, il existe des chariots que l'on peut embarquer ensuite et ce n'est pas lourd,
- on se ballade sur les lacs sans bruit ni vague, on ne pollue pas avec un moteur sur les petits plans d'eau fragiles,
- on n'est pas trop tributaire du vent,
- la souplesse est rassurante et en fait positive(voir à ce propos les bateaux nordiques),
- on peut naviguer sur des rivières à la descente mais aussi à la remontée dans la mesure ou le courant est faible,
- on peut faire du rase-cailloux en mer, s'échouer dans des endroits inaccessibles aux autres,
-comme en fourgon itinérant je ne voulais pas démonter à chaque fois, j'ai modifié et galvanisé un porte-échelle latéral (type ptt) qui est adapté à mon trafic.

inconvénients :
- pas de protection solaire,
- lorsque la brume de chaleur se lève au raz de l'eau on ne voit rien et pire les autres ne nous voient pas, surtout génant en mer (souvenir d'un tour de l'ile d'aix) le compas est obligatoire dans ce cas là.
- attention aux tendinites,
- le prix en neuf

conclusion :
c'est le seul bateau que je garderais.

11 mai 2004
0

Voui voui Chébec,
avec la mer dans le dos le bateau tient 1.80 m de vague. Sauf qu'à partir de 80cm de creux, le pagailleur n'est plus vu, n'y voit plus rien et évite en général de pianoter sur son GPS dans ses conditions. Mais ça, c'est le même problème pour tous les kayaks en mer.
chargé de 100 Kg, le Quattro de Klepper que j'avais utilisé avait une peau vraiment très fragile, malgré mes précautions.
Pour ce qui est des légendes, j'ai eu un peu l'occasion de les éprouver, suffisemment en tout cas pour m'en méfier. La souplesse est rassurante, c'est un vecteur de confort, mais à partir d'un certain moment on perd trop de puissance et à cette souplesse, je préfère le répondant d'un bateau rigide. Mais si on commence sur ce débât souple/rigide, je crois qu'on en aura pas fini. Si j'ai le courage, je poserais le fil un jour.
mon souhait n'était pas de critiquer le principe, d'ailleurs éprouvé depuis plus de cent ans chez klepper, et par des sociétés de tourisme extrème chez Nautiraid. Mais on prête souvent à ces bateaux un caractère "accessible", dû à leur facilité de transport et à leur largeur. Hors, c'est une impression trompeuse à mon avis, d'ailleurs la revente est importante sur ces modèles. Ils demandent des précautions, une attention qui provoque un grand attachement pour certains, mais rebute ceux qui recherchaient une ambarcation "commode et facile".

11 mai 2004
0

Biroulet

Désolé pour les photos, pourtant faibles en pixels!

Pour les rendre visibles, je les ai provisoirement placées dans mon album individuel.

Pour le soleil, le meilleur remède reste le galurin à larges bords, mais je ne prétends pas te l'apprendre!

Un pont en coton retient mieux l'humidité et ajoute de la fraîcheur.
Il équipe les Klepper.

De nuit, la lampe stroboscopique donne une réponse visible et d'un prix abordable, mais je ne l'ai pas essayée dans la brume.

De toutes façons on ne voit jamais la coque du kayac, mais d'abord la pagaie (de couleur claire pour plus de visibilité dans ces conditions, au manche muni de bandes réfléchissantes), puis le buste du pagayeur chaussé du gilet (bardé lui aussi de bandes réfléchissantes).

En cas de fatigue et raideurs dans les avant-bras après une course longue, la voile, ou la pagaie esquimaude, aux longues pales minces, vient résoudre le problème.

On peut s'en tailler une dans une planche de sapin à dix écus du supermarché.

Je peux t'en indiquer les plans si nécessaire.
Celles de Nautiraid sont ridiculement longues.

Une solution un peu moins bonne est fournie pas une pagaie en carbone aux pelles en aile.

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

2019, les Cabanes. L'été arrive, les travaux sont finis, demain on met les voiles

Souvenir d'été

  • 4.5 (186)

2019, les Cabanes. L'été arrive, les travaux sont finis, demain on met les voiles

novembre 2021