Le 110 volts sur les bateaux US

Bonjour,

Je vais bientôt acheter un cata d’occasion, peut-être aux États-Unis. Un des problèmes posés par les bateaux US est l’installation électrique en 110 volts.

N’étant pas très pointu en électricité pratique, je me pose deux questions existentielles pour lesquelles je demande l’aide des connaisseurs sur ce forum :

1- Quel est exactement le problème posé par le 110 volts ? En nav et au mouillage, je n’en vois aucun. Dans un port fournissant du 220, il me semble qu’un transfo pourrait faire l’affaire. Mais c’est trop simple, je dois me planter quelque part...

2- S’il faut passer le bateau en 220, est-ce un gros chantier ? Autrement dit, sachant que je suis incapable de le faire moi-même avec mes petites mains, quel budget approximatif, pièces et main d’œuvre, faut-il prévoir (à la louche) ?

Merci d’avance pour vos réponses.

Amicalement.

Bernard

L'équipage
09 nov. 2006
09 nov. 2006
0

pour les petits appareils en 220 V
tu convertis le 12 volt en 220, investissement 60 euros ...

09 nov. 2006
0

tentative de réponse
Le 110 ou 220 (230 d'ailleurs) est produit par:
-le quai et/ou
-le groupe
-un convertisseur DC/AC
Depuis le quai, l'installation comprend:
-un disjoncteur différentiel, probablement à changer
-une ligne électrique dont il faudra diminuer la puissance admissible par deux, mais les coef de sécurité sont importants.
-cette ligne va vers des prises des appareils et un chargeur de batterie.
Les prises seront à changer, non pour des raisons de voltage, mais les formes et connections, bref, le standard, est différent.
Les appareils devront être changer sauf si ils acceptent les deux tensions. attention aux appareils 'cachés' comme le chauffe eau. Si il y a frigo, micro-ondes etc en 110v il faut changer.
Le chargeur de quai: idem sauf bi tension.
Le groupe: idem.
A vue de nez, l'opération n'est valable que si il y a peu d'équipement.
le transfo reste possible, mais à mon avis seulement pour de toute petite puissances installées.

09 nov. 2006
0

POURQUOI
ne pas mettre un transfo (220-&gt110°a l'entrée du circuit 110 du canot? Ceci est une question et non une réponse :-(

09 nov. 2006
0

A bien regarder.
Attention on parle de 110 volts 60 hertz. Certains appareils n'aiment peut-être pas le 110 volts 50hz : Tout ce qui est selfique.

Attention aux moteurs, aux bobines de relais ou d'électrovannes. (Peut être que les appareils modernes acceptent impunément les deux fréquences.)

Pour tout ce qui est purement résistif, aucun problème

10 nov. 2006
0

Un des problèmes,
ce sont les moteurs électriques comme les compresseurs de frigos ou de clim.

Un moteur électrique donné pour 115 ou 230 volts 60 Hz devrait pour fonctionner à peu près correctement en 50 Hz être alimenté en 100 ou 200 volts...

A l'inverse, un moteur conçu pour du 230 volts 50 Hz devrait être alimenté en 265 volts si 60 Hz.

Rare sont les gens qui en tiennent compte, et ça fonctionne à peu près mais avec un très mauvais rendement, et parfois... ça fume !

[color=blue]_/)[/color]

10 nov. 2006
0

J'ai visité cet été
un bateau d'un ami d'amis qui arrivait le jour même des US. Très beau ketch de 16 ou 18 m équipé bien sûr en 110. Le proprio n'envisageait absolument pas de convertir en 220, pour des raisons techniques, mais surtout pour des raisons de coût. Tout l'équipement à changer (clim, chauffage, congel, sono, TV, electro-ménager, sanitaire, etc...) représentait une fortune. De plus il était parfaitement autonome (groupe) pour la production d'énergie. Cette configuration semble être le standard pour les bateaux US. Donc faire un bilan sérieux avant de tout changer.

10 nov. 2006
0

pour Wilfrid...
en passant de 110V 220V on ne diminue pas la capacité du circuit par deux mais au contraire on la double....donc beaucoup de marge et souvent avec des conducteurs de belle qualité en cable etamé...
et pour pasodoble fais attention aux problemes d'importation d 'un bateau immatriculé en us...il faut qu'il soit certifié CE... ou repasser une certification avec un bureau privé type VERITAS... et c'a coute cher et souvent les courtiers US ne le disent pas, et la solution belge ne resoud pas le probleme... c 'est une directive europeenne...
Dom

10 nov. 2006
0

saperlipopette
Tu as bien raison DOM, on peut passer le double d'ampères et non la moitié pour la m^me résistance U=RI
Ces petits électrons , qui courrent le long des cables, dans tous les sens, sont diaboliques!

10 nov. 2006
0

Aux Antilles,
nous avons plein de bateaux US qui viennent à quai et qui sont équipés en 115 volts, les marinas ont des transfos 230/115 pour leur fournir l'énergie, et certains bateaux ont leur propres transfos à bord.

Les plus riches ont même des convertisseurs pouvant être alimentés entre 90 et 500 volts de 45 à 65 Hz, et qui délivrent du bon 115 et/ou 230 volts 60 Hz.

[color=blue]_/)[/color]

10 nov. 2006
0

Quels équipements
Quels sont les équipements installés sur ce bateau? Si seuls quelques équipements pas trop chers ont besoin de 110V 60Hz, il suffit de les changer, ce qui ne représente pas forcément une grosse modif, ni un gros investissement.

Il faudra peut-être aussi changer le tableau électrique (la valeur des fusibles ou disjoncteurs), mais c'est une opération assez simple.

Leon.

10 nov. 2006
0

Non, non, pas les fusibles.
Le dimensionnement des fusibles ne dépend que de la section de la ligne puisqu'un fusible ne sert exclusivement qu'à protèger la ligne.

C'est le courant (ampères) qui fait chauffer les fils. C'est le courant qui est contrôlé par les fusibles.

C'est pour celà que, si on double la tension, on double la puissance disponible sans avoir à modifier le câblage.

C'est très précisément ce qu'a fait EDF lorsqu'il est passé de 110V à 220V puis à 240V.

10 nov. 2006
0

En soit t'a raison
mais dans la pratique les fusibles protegent les lignes et sont dimensionnés par rapport...

A moins d'avoir une installation specifique, tu dois comme tous le monde avoir ton electronique sur un fusible de 5 ou 10 A alors qu'elle en consomme a tout casser 0,5 ...

11 nov. 2006
0

Ou suis-je allé chercher ça?
Leon,
Le seul role d'un fusible est de limiter le courant (ampère) qui circule a travers lui.

Derrière ce fusible, il y a un faisceau électrique et un ou des consommateurs.

Les consommateurs déterminent par leur fonctionnement le courant qui circule dans ce circuit.

Fonctionnement normal :
Les consommateurs nécessitent un courant donné.
Le faisceau doit être au moins dimensionné pour ce courant donné.
Le fusible peut être dimensionné soit par rapport aux consommateurs, soit par rapport au faisceau.

Si on part de ton principe et qu'on dimensionne par rapport aux consommateurs, il faut envisager le fonctionnement séparé d'un seul des consommateurs et, bien sûr le plus petit.
Dans ce cas, ton fusible sera sous dimensionné et il sautera à chaque utilisation de plusieurs consommateurs sur la ligne.

Le fusible sera donc dimensionné plus grand que l'ensemble des consommateurs.

Dans l'autre sens, si il est dimensionné plus grand que le faisceau, c'est le faisceau qui fera fonction de fusible.

Pour un fonctionnement normal, il faut que le fusible soit donc dimensionné plus grand que l'ensemble des consommations et plus petit que la capacité du faisceau.

Donctionnement défaillant :
Si la défaillance est sur le faisceau, il faut que le fusible soit dimensionné pour protèger le faisceau (le CC est en amont des consommateurs).
Si la défaillance est sur un consommateur, le dimensionnement du fusible de la ligne (dimensionnement nécessaire au fonctionnement simultané des consommateurs, voir ci-dessus) sera tellement supérieur à celui du consommateur que son rôle sera négligeable.

En fait, les défaillances des consommateurs engendrent toujours des échauffements mais rarement des augmentations de consommation de courant importantes puisque le courant consommé est limité par le reste de la tripaille interne du consommateur. Par exemple, un moteur électrique si il est en CC interne limitera le courant du fait de la section des fils du bobinage et de leur augmentation de T°, en revanche ces fils, suralimentés chaufferont et ce sera cet échauffement qui mettra le feu. La même analyse est tra,nsposable pour les consommateurs résistifs ou pour les appareillages électroniques.

Je te confirme, que les fusibles protègent bien les lignes et exclusivement les lignes.

11 nov. 2006
0

Si c'est ton opinion, je la respecte.
Mais tu te trompes sur le principe.

C'est en fait sans importance car tu surprotèges, ce qui est tout à ton honneur. Le seule effet pervers est une suremmerdement éventuel par rupture des fusibles en cas de rajout imprévu.

Rassure-toi, si nous nous trouvons un jour à couple,j'ai moi aussi une très petite installation 220V, sans aucun danger.

11 nov. 2006
0

sécurité, sécurité....
Ce que tu dis se contredit: on dimensionne bien les protections en fonction des équipements selon cette norme (éclairage ou plaque) et non en fonction du diamètre de la ligne, qui est elle aussi dimensionnée en fonction des équipements.

La norme spécifie le minimum, mais ne spécifie pas tout: le chauffage électrique ou chauffe eau(fréquent sur un bateau) est à protéger, à mon avis, au plus juste, car le risque est réel sur ce type d'équipements.
D'ailleurs, une installation US ne respectera pas forcément cette norme.

&gt Sur nos bateaux la securité est apporté par le
&gt disjoncteur differentiel 30 mA qui EST
&gt OBLIGATOIRE ET IMPERATIF !!!!!!!!!!!!!!!!!
Toute la sécurité? OK, la sécurité contre l'électrocution des personnes (surtout en milieu humide) est assurée par le différentiel.
Mais ce n'est pas la seule sécurité qu'il faut installer, et heureusement! Les fusibles constituent une protection contre les sur-intensités qui peuvent provoquer des échauffements / incendies. Il y a donc bien plusieurs types de risques liés à une installation électrique 220V.

La "ligne" n'est pas la seule chose qui peut bruler. Regarde mon exemple ci dessus: si chacun des radiateurs électriques avait été protégé indépendamment au plus juste (16A au lieu de 32A), le fusible aurait sauté, et rien n'aurait brulé. Tu ne penses pas que cet exemple suffit à remettre en cause votre conviction à vous 2?
Dans la pratique, c'est plutôt l'équipement, plus soumis aux agressions répétées, qui est défaillant le plus souvent.

Mais si vous voulez continuer à protéger vos chauffe-eau sur vos bateaux avec du 32A, faites comme vous voulez.

Leon.

11 nov. 2006
0

Convecteur
&gt Pour ton histoire de radiateur, il y a un loup
&gt ailleurs, tu imagines bien que ton convecteur
&gt en courtjus absorbe bien plus que 3 x son
&gt nominal, ça auriat du sauter ...
Relis bien toi aussi: j'ai bien analysé le problème: seule une partie des éléments (résistances chauffantes) de ce radiateur (tous en série) était en court-circuit, du fait qu'un élément céramique d'isolation était cassé.
Dans ce cas, c'est bien tout le reste du radiateur qui sur-chauffait, et devait consommer (à la louche) 2 fois plus que prévu. Il y a une protection thermique dans tous les convecteurs électrique, mais qui n'a pas fonctionnée ici (contacts collés à priori, pour une raison inconnue).
Donc, non, il n'y a pas de loup ailleurs. Toutes les défaillances ne sont pas des courts-circuits francs, et il convient de se protéger contre tous les types de défaillances, surtout sur un bateau.

Leon.

11 nov. 2006
0

L a raison !!
;-)Le zéphir !! par contre , l on peut trés bien étre électrisé mais pas électrocuté a tous les coups !! ;-) :-D

11 nov. 2006
0

Réponse de normand
La pratique est entre les deux cas opposés ;-)

Quand une ligne reçoit un seul consommateur (typiquement un "gros" et "fixe", chauffe eau, cuisinière, machine à laver), on dimensionne la ligne, le fusible et le consommateur de façon identique. Le fusible protège donc la ligne et le consommateur.

Quand une ligne reçoit une multitude de petits consommateur variables d'un moment à l'autre (éclairage, outillage portatif, radiateur volant), on dimensionne la ligne pour un usage supposé "moyen", et le fusible protège la ligne. Il pourra de temps en temps fondre quand trop de consommateurs sont brnachés à la fois.

Sur un bateau, on a les deux cas: le petit tableau 220V bien fait devrait avoir un fusible particulier pour le chauffe eau, un autre pour le chargeur, un autre pour le chauffage. Dans ces trois cas le fusible protège à la fois la ligne et l'appareil. Il faut une quatrième ligne pour tout ce qui est variable (outillage, etc) avec un fusible qui, dans ce cas, est calibré pour protéger la ligne d'abord, puisque les consommateurs sont variables.

11 nov. 2006
0

La difference n'est pas entre domestique et bateaux
c'est montage chantier ou installation specifique.

Si tu fais un instal. specifique tu peux proteger ton appareil directement comme tu le dis (le fuse n'en sera que plus faible donc RAS)c'est parfait..

Mais sur un installation standard c'est fait dans l'autre sens tant en 12 V qu'en 220 V
Regarder les puissances de vos fuse sur vos tableaux sur les bateaux de serie et vous verez ...

Maintenant personellement ayant refait l'elec a bord, et ne voulant surtout pas de double securité (le fusible au cul de l'appareil, plus celui sur le tableau) j'ai utilisé des disjo magneto thermique, et essayé de caler la puissance au plus juste afin de proteger directement l'appareil.

Mais je me repete les montages series ne sont quasi jamais comme ça ...

10 nov. 2006
0

C'est un avis...
Mais ça n'est pas mon avis!

Un fusible ne sert pas qu'à protéger la ligne, surtout sur un bateau! Où as-tu été chercher ça??? Tous les appareils alimentés par courant alternatif ne sont pas équipés de protections "rapprochées" (fusible interne), et il est dans tous les cas prudent d'avoir 2 protections plutôt qu'une!

Dans un bateau, avec les risques qu'il y a, et vu les "agressions" que subissent les équipements électriques, il est toujours plus prudent d'avoir une protection dimensionnée au plus juste, à mon avis.

Donc, si on double la tension et qu'on veut protéger au plus juste des équipements équivalents (même puissance), il faut diviser par 2 les valeurs des fusibles.

Leon.

11 nov. 2006
0

Toujours pas d'accord.
Je te laisse mettre des fusibles de 32A et prendre les risques associés. Mais stp, ne vient pas t'amarer à couple de mon canot!

Sur mon bateau, je n'ai qu'une très petite installation 220V, et je protège pourtant indépendament plusieurs consommateurs en fonction de leurs puissances.

Sais-tu que de nombreux apareils (électroménager, informatique) doivent être installés avec une valeur de protection (fusible ou disjoncteur) imposée? Dans ce cas, on protège bien l'appareil, non?

Expérience vécue (pas dans un bateau): un chauffage électrique fixe de 2000W qui a failli mettre le feu à une maison: une partie de ses résistances chauffantes étaient en court-circuit, et il a commencé à cramer. La protection thermique interne n'a pas foncionnée pour je ne sais quelle raison. Malheureusement, le fusible du tableau électrique était de 32A, et a encaissé sans broncher la sur-consommation. Si personne ne s'en était rendu compte, la maison aurait brulée entièrement, je pense.

Alors, sur un bateau 110V qui passe en 220V, si on laisse les fusibles existants (déjà sur-dimensionnés), on se retrouvera avec des fusibles plus de 2 fois sur-dimensionnés. Avec les risques associés.

Et puis pourquoi faire l'économie? Combien coutent 10 fusibles? Combien coute un bateau? Une vie?

Leon.

11 nov. 2006
0

Si on est en 220 V, pour aller dans le sens de PYM
Leon va faire un tour sur la norme NF C 15-100

et tu verras que les puissances des disloncteurs (fusibles) sont determinés arbitrairement en fonction du type de ligne.

Par exemple

Ligne eclairage et PC commandées, maxi 8 points par ligne, cablage section 1,5 mini, disjoncteur 16 A

  • Ligne Cuisiniere ou plaque de cuison en mono, 1 point par ligne en 6 ² et 32A. ......

La protection "puissance" est la pour empecher la ligne de fondfre (bruler) en cas de defaillance d'un consomateur.

Sur nos bateaux la securité est apporté par le disjoncteur differentiel 30 mA qui EST OBLIGATOIRE ET IMPERATIF !!!!!!!!!!!!!!!!!

11 nov. 2006
0

Leon
va lire dessous, c'est toi qui te contredis.

Je dis dessous, que personelement je fais comme tu dis.

Maintenant ce n'est pas le montage sur les bateaux de serie ...

Quand je parlais de securité je parlais en effet d'electrocution,ma formulation n'etait pas frocement claire.

Pour ton histoire de radiateur, il y a un loup ailleurs, tu imagines bien que ton convecteur en courtjus absorbe bien plus que 3 x son nominal, ça auriat du sauter ...

De memoire la NF C 15 - 100 pour les convecteurs dit un truc du genre maxi 7000 w (32 A) et 5 appareils par ligne.

Maintenant qui peut le plus peut le moins, tu peux faire une ligne par appareil avec une fuse dimmensionné au plus juste, ce n'en est que mieu.

Mais pour revenir au fil de base, ou la question etait par rapport a une eventuelle transformation sur un circuit existant ...

si c'est un bateau de serie, il est quasi certains que les disjo protegent les lignes ...
si c'est une instal specifique, faut voir ... tout est possible

11 nov. 2006
0

Mais pourquoi tant de haine !!!
Pierre 2 prete moi ton avatar Calimero .. STP

a ta place j'irais raconter ton histoire de convecteur a l'UTE,

peut être accepterait il de modifier la NF C 15 -100 qui regie depuis des années les installations electriques dans les locaux d'habitations....

11 nov. 200616 juin 2020
0

Un fusible ça protège ce que ça peut
Ci joint extrait d'un catalogue CEHESS type FA1 5x20

11 nov. 2006
0

je pense qu'il faut faire la différence entre l'électricité domestique
et celle du bateau

à la maison, le fusible protège la ligne car personne en peut dire ce qui va etre branché sur la prise fixée au mur ce qui fait qu'on a 10 A pour l'éclairage, 16 A pourles prises, 20 A pour la machine à laver et 32 A pour les plaques de cuisson et tout ça est dans la norme

sur le bateau, la plupart des circuits sont dédiés et il bien plus judicieux et usuel de mettre un calibre de fusible correspondant à l'appareil utilisateur ce qui fait qu'on trouve aussi du 2 A, 5A 8A etc

enfin c'est ce que je crois et je suis d'accord avec moi pour le dire avec la force et la conviction qui me caractèrisent dans le respect démocratique des institutions républicaines qui font que je suis le plus capable de faire ce que les autres n'ont jamais fait, et..........

ooops, je me croyais déjà aux présidentielles-D

excusez moi

amicalement :

10 nov. 2006
0

j'ai le 110 à bord
et en arrivant en europe, les seules choses que j'ai faites a été d'acheter un chargeur 110-220 car le chargeur convertisseur d'origine ne supportait que le 110 et d'acheter une résistance de chauffe-eau en 220.
J'avais déjà des transfos 110-220 (1 de 500W et 1 de 750W) pour l'outillage en 220 qui me restait du premier bateau.
Tout ça fonctionne à la perfection à part le robot de cuisine en 110 qui tourne un poil moins vite en 220 (question de fréquence je suppose).
Comme dit DOM, avec une instal en 110 tu n'as rien à craindre si tu branches un truc en 220. Il faut bien sur conserver les breakers d'origine qui sont fait pour protéger l'installation et non les appareils ;-) .

Par la suite, pour des commodités de chauffage, j'ai installé un prise unique 220 issue directement du breaker VAC général à la prise de quai (différentiel et fusible).
Si tu as générateur et/ou convertisseur en 110, ne change surtout rien sinon, il faut changer le régime moteur du géné, changer le convertisseur qui n'acceptera pas des tensions différentes sur la même ligne,...

Bref, laisse comme ça et achètes juste un chargeur 220 au début. Après tu constateras que l'alternatif ne sert pas tant que ça sur un bateau :-).

10 nov. 200616 juin 2020
0

110 // 220v
Salut à tous,

Le fait d’être en 110v ou 220V alternatif ne gêne en rien le câblage du circuit par lui-même. Pour la même puissance, (P = U x I) le fait de passer du 220v en 110v double l’intensité, mais c’est supportable pour le circuit.
De plus comme l’indique Fred, la fréquence n’est pas la même, 60Hertz pour US, et 50H pour la CE ? Tant qu’il s’agit de résistances mortes ( chauffe eau, lampes etc ) ce n’est pas grave, par contre c’est plus ennuyeux pour l’informatique de bord.
Concernant l'utilisation du 110 ou 220v,
ce qui est gênant, ce sont les appareils qui sont branchés soit en permanence, soit occasionnellement
Alors bien sur, installer un transformateur 110v//220v est toujours possible, mais il faudra qu’il soit capable d’absorber la puissance totale du bateau : et les transfos monophasés sont lourds gros, et chers dés que l’on dépasse les 1000watts.

Je propose en annexe un schéma théorique, qui nécessitera un circuit 220V et un circuit 110v (ou seront branchés tous les appareils fixes).
Entre les 2 circuits sera mis un transfo (les transfos sont réversibles) qui n’aura pas besoin de toute la puissance installée à bord.
Arbitrairement, j’ai mis le groupe électrogène sur le 220v, mais il pourrait être sur le coté 110V également.
Le circuit total sera alimenté soit par la prise quai 110v, soit par la prise quai 220v (sans se tromper bien sur!).
Ce montage ne pouvant etre qu'un palliatif ,en vue d'une harmonisation future.(passage de tout le circuit en 220v)
Amicalement
Daniel

10 nov. 2006
0

j'ai pas tout compris
le fait de passer du 220 en 110.... mais c'est supportable --&gt NON, dans ce cas c'est justement l'incendie assuré parce que pour une même puissance (P=UI) tu divises U par deux tu multiplies l'intensité jusqu'à dépasser l'ampacité de ton cablage. Si tu passes sans problème 1000W en 220 tu ne passeras que 500W en 110.
Dans l'autre sens (passage de 110 en 220) c'est tout bon. D'ailleurs lors du passage de l'edf du 110 en 220, ils ont juste donné les ampoules et les transfo nécessaire et aucune maison n'a été obligée de refaire le cablage.

Avoir 2 circuits est particulièrement dangereux et nécessite des détrompeurs un peu partout.

Si j'ai bien compris, l'objet du fil est de savoir si, partant d'une installation en 110 existante, il est souhaitable, voir indispensable, de changer l'installation (et quoi changer) pour passer en 220 dans l'optique d'une navigation dans des zones alimentées en 220.

10 nov. 2006
0

Tu as parfaitement compris, Lapin...
... et je te remercie pour tes réponses.

J'avoue que la lecture du fil (merci à tous, sympa) me laisse encore indécis, voire perplexe... Mais je m'accroche et je vais bien finir par piger !

10 nov. 2006
0

oups ...
anpayada, sauf erreur de compréhension de ma part, ton schéma est très dangeureux et non conforme, car il délivre du courant sur une prise mâle: la prise de quai non utilisée est mise sous tension par le circuit de quai utilisé.

10 nov. 2006
0

je comprends bien comme toi
en outre le démarrage du groupe 220 avec une alimentation de quai branchée en 110 risque d'etre assez 14 juillet et dans ce cas aussi, les 2 prises males sont alimentées

amicalement

10 nov. 2006
0

à Daniel (anpayada)
Daniel,

Tu dis que le passage pose problème pour l'informatique...
Mais aujourd'hui, 90% des équipements informatiques se foutent totalement d'être alimentées en 240V ou en 110V, en 50 ou 60Hz. Même remarque pour de nombreux chargeurs.

Cela est permis par les alimentations à découpage, qui se généralisent aujourd'hui.

Leon.

10 nov. 2006
0

garder le 110, c'est comme traverser la France
avec uniquement dse dollars en poche

c'est très faisable, mais pas vraiment pratique et la valeur de revente d'un bateau en 110 en europe n'est pas non plus garantie au plus haut cours

en outre chaque fois qu'un appareil ancien en 110 claquera il faudra le remplacer par un autre en 110 ce qui est plus vite dit que fait dans certaines régions ou pour ecrtains appareil ou alotrs passer en urgence en 220 c'est à dire retour à la case départ

à toi de voir

amicalement

10 nov. 2006
0

Oui, c'est le fond du problème.
Veux-tu rester dans des zones en 220 la très grande majorité du temps ou retourneras-tu vers des zones en 110 ?
C'est en fait la réponse à cette question qui te permettra de faire ton choix.
Si tu décides de passer en 220, il faudra changer les prises, le chargeur (éventuellement), regler le régime moteur du géné pour la fréquence,changer la résistance du chauffe-eau, eventuellement changer le convertisseur et les équipements ménagers (sèche-cheveux, micro-onde,etc...).
PAs besoin de modifier l'installation et surtout ne pas changer les fusibles qui sont "régler" pour la taille de ton installation.
Pas tant que ça à faire, mais ça peut être coûteux (chargeur, convertisseur, heures méca si tu ne sais pas le faire,...).

Dans mon cas, le 220 est provisoire (bon ok ça va faire presque 5 ans maintenant) et la revente n'est pas encore envisagée.

Ne pas oublier qu'il est beaucoup plus difficile de passer de 220 en 110 ( cablage à redimensionner , normes plus draconniennes avec la terre ,...). Ne change donc rien à ton instal et si tu ajoutes quelque chose, fais-le comme si tu était en 110. C'est accepté par les normes européennes ET us. Un plus à la revente.

11 nov. 2006
0

ah bon, je n'suis pas très clair ?
t'inquiètes pas c'est une habitude ;-) .

En fait je veux dire de ne rien changer à l'existant : cablage, fusibles et surtout au circuit de terre (normes différentes des normes européennes).
S'il faut rajouter un circuit, il est préférable, effectivement, de le faire comme si c'était du 110 Par exemple, pour poser une ligne 1000W (micro-onde, robot ménager,...):
prendre du cable d'un diamètre pouvant passer du 2500 à 3000W en 220 pour la longueur concernée. La protéger par un fusible de 15 Amps/3 secondes maxi. Ainsi un micro-onde de 1000W en 110 fonctionnera aussi bien qu'un micro-onde en 220.
Mais bon, c'est annecdotique et n'a qu'un avantage : être homogène sur le circuit VAC.

10 nov. 2006
0

oups ?
lapin, ta dernière phrase n'est pas claire:

" Ne change donc rien à ton instal et si tu ajoutes quelque chose, fais-le comme si tu était en 110."

Cela veut dire:

Donc acheter des appareils neufs en 110 en cas de besoin d'achat ?

Ou bien:

Si tu tire de nouveau fils et fusibles, faire comme c'était du 110 ?

10 nov. 2006
0

Pasodoble la reponse passe par une question
qu'y aurait il comme equipements sur ce bateau qui fonctionnerait en 110 V ?

Avec la liste on pourra te preconiser quelque chose, sans on p... dans un violon !

10 nov. 2006
0

Bonne question Zephyr !
Mais comme je n’ai pas encore le bateau, difficile de répondre. J’essaie quand même :

Mon programme (déjà dit sur un autre fil, pardon d’être lourd) : mouillages, alizés, pépère, confort, longtemps. Donc pour ça je veux un cata de 42-45 pieds, bien équipé, pour vivre presque « comme à la maison ». Je ne prévois pas de séjours fréquents en marinas et la revente sera le plus tard possible.

Du point de vue électrique : groupe Diesel 5 à 6 kW, gros parc de batteries, dessal env. 100 l/h, machine à laver, convertisseur(s), informatique allumée en quasi permanence, pilote(s) puissant(s) pour barrer 99 % du temps, frigo et congélo, micro-ondes (pour les plaques vitro-céramique j’hésite encore, bien que j’aie déjà vu ça sur un cata pas très grand) et tout le reste habituel (sans doute pas de winch ni d’enrouleur électriques). Bien entendu, j’aimerais acheter un bateau déjà équipé de tous ces matériels ; sinon je ferai installer ce qui manque.

Désolé pour ton violon, Zephyr, mais je ne peux guère être plus précis...

Amicalement.

Bernard

10 nov. 2006
0

La connexion entre fils
Si ton ami le vend au tarif US, c'est cool, au tarif Français moins ...

c'est bien ça la connexion ?

10 nov. 2006
0

transfo.
Un transfo 110-200, de provenance industrielle, permettant un usage en continu : 5 kW ça vaut 600 euros et 50 kg, 10 kW ça vaut 800 euro et 80kg.

C'est donc tout à fait jouable sur un cata de 45 pieds.

voir ici: docs-europe.electrocomponents.com[...]5fb.pdf

10 nov. 2006
0

J'oubliais
mon vilon est en carbone, c'est plus resistant et fait office de caisse noir :mdr: :jelaferme:

10 nov. 2006
0

Beaucoup de groupes
De nombreux groupes électrogènes de cette taille (américains) sont prévus pour travailler en 50Hz ou en 60Hz, par un réglage.
Et la tension est parfois aussi ajustable, par un système de câblage à modifier en sortie des bobinages, mais ça semble être plus rare, à voir.

Vu le prix exhorbitant d'un groupe électrogène de qualité, tu as tout intérêt à trouver un bateau avec un groupe électrogène de ce type.

Leon.

10 nov. 2006
0

Le bon choix !
Paso, j'ai un ami qui vend en ce moment ton futur bateau, équipement presque exactement comme tu le décris. C'est un Catana de la taille que tu dis, visible dans le Var. Equipé en 220V par conséquent.

Si ça t'intéresse, prends contact direct avec moi.

En tout cas, un tel confort équipé en 110V, il ne me semble difficile (sauf pour très cher) de tout changer en 220V. Reste la possibilité d'un transfo 110-220 de 10 kVA environ à l'entrée. Vu la taille du bateau, la place et le poids ne devraient pas être un problème.

10 nov. 2006
0

Bon alors ...
Tournent reellement en 110V

le chauffe eau,
le chargeur,
la machine a laver.
le groupe

Le reste tourne sur les batteries.

Les deux premiers ne sont pas compliqués a basculer de 110 a 220 ou 230, voir pour certains chargeur peuvent d'origine accepter les deux tensions.

C'est pour la suite que cela ce gate, car ça commence a couter plus cher.

Donc Amha,

Si tu as groupe et machine tu fais avec ce que tu as, d'autant que d'après ton programe tu sembles vouloir rester au max au mouillage (la ralonge risque d'être courte) :mdr:

si tu n'as pas tu mets en 220-230 et faits les transformations adequat sur l'existant, une resistance, peut être un chargeur, et les prises, soit pas grand chose ramené a l'echelle de ton bateau....

PS :si le micro onde tourne sur le 110 V, ça coute 3 francs six sous, donc un neuf et basta ..

10 nov. 2006
0

leon...
a raison pour la frequence et j' ajouterai que tous les groupes serieux en 1500/1800 T/M sont tres facilement commutables en 220V monophasé (kohler, westerbeke, onan,northernlight) et lycée de Versailles....
Dom

11 nov. 2006
0

Il y a une particularité
qu'on ne voit que sur les bateaux US à partir d'une certaine taille : ils fonctionnent sur deux phases plus un neutre, ce qui donne du 230 volts pour les gros consommateurs tels que les clims et dessalinisateurs, et deux réseaux 115 volts pour les petits consommateurs et l'éclairage.

Les groupes électrogènes les plus courants comme ceux cités par Dom peuvent être réglés pour 230 volts ou 115 volts, et également 230 volts ET 115 volts.

[color=blue]_/)[/color]

11 nov. 2006
0

Notre bateau US d'importation offre du 110, 220 et 12 V
Tout le traffic est géré par un gros transfo et le générateur produit indifféremment du 110/220/12V aussi. Je ne connais pas grand chose en électricité : je remarque seulement que la cuisinière, frigos, clim ont leur propre protection. C'est du matos super robuste malgré les ans (+ que 30 ans !). Nous avons testé (pour voir) récemment un toaster (canadien : 110V) sur le réseau 110V : l'appareil a grillé ! Lors de vérification nous avons vu que le cadran indiquant le voltage 110 montre 130V ! Mais ceci ne nous dérange pas car nous n'utilisons que le 220V. Nous ignorons tout simplement les prises 110.
Dis-moi Tili, quel danger y a t'il à utiliser une ligne 110V pour alimenter en 220V un appareil, pour autant que le branchement en 220 soit réalisé, bien sûr ? Je te demande cela, car nous avons utilisé une ancienne ligne 110V pour alim. en 220 quand nous avons troqué une cuisinière 110V foutue contre une neuve en 220V. nous avons quand même installé un disjoncteur différentiel par sécurité... nous voudrions répéter l'opération pour brancher une machine à laver.

11 nov. 2006
0

Aucun danger,
car à puissance égale l'appareil en 230 volts consomme moitié moins d'ampères.

Par contre, au bout de trente ans il faudrait vérifier à la loupe l'état de l'isolant des fils : la moindre craquelure sera le signe de sa fin de vie.

[color=blue]_/)[/color]

12 nov. 2006
0

2 phases +1 neutre
Etonnant comme montage, ça n'a donc rien à voir avec notre "tri phasé", où les tensions entre 2 phases (notre 380V) ne sont pas le double des tensions monopahsées.

Là, si je comprend bien, ce sont juste 2 phases inversées. Si je me rappelle mes cours d'électrotechnique, le montage en tri phasé a un intérêt (moins de pertes sur la ligne), mais le bi phasé n'en a pas par rapport à du mono phasé.

Sais-tu pourquoi on fait du bi phasé aux US? C'est généralisé ailleurs que sur les bateaux?

Par contre, je ne vois pas comment raccorder du matériel européen sur une telle alimentation (hors clases 2), car la terre n'est pas prise au bon endroit (le neutre).

Leon.

12 nov. 2006
0

Etonnant ?
C'est carrément ch**** ! Les installations du bord sont compliquées car on se retrouve avec trois réseaux, un en 230 volts et deux en 115 volts. Le neutre est à la terre.

Les plus petits bateaux sont simplement en 115 volts monophasé, et ceux de taille moyenne avec 2 réseaux 115 volts distincts pour cause de limitation de la puissance des prises.

Aux US, le réseau terreste est en triphasé comme chez nous mais 220/127 volts, pour le bateau ils piquent deux phases et le neutre, et les groupes électrogènes sont monophasé 220 volts avec un point milieu pour le 110... pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ?

Ces mêmes groupes peuvent avoir les deux bobines en // pour avoir un seul réseau 110 volts à bord.

En industriel, ils ont aussi des réseaux 400/230 volts.

Pour le raccordement aux réseaux européens pas de problème et deux solutions passant par des transfos d'isolation. Pour un seul bateau, un transfo monophasé 230 &lt&gt 230/115, ou un transfo triphasé 400 &lt&gt 230/115 qui permet d'alimenter trois bateaux.

Le dernier transfo triphasé que j'ai branché pour la marina avait d'ailleurs deux sorties au choix : 230/115 volts ou 200/100 volts, ce qui est mieux pour les moteurs en 60 Hz.

Hors sujet, mais qui se souvient des réseaux diphasés en France ? (4 fils, 2 x 220) ;-)

[color=blue]_/)[/color]

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Souvenir d'été

  • 4.5 (136)

novembre 2021