lavage sous pression

J'ai une question qui me taraude depuis quelques jours.

L'on dit que l'osmose des bateaux polyester est dû au faite que le gelcot n'est pas etanche et que l'eau avec la resine crée une reaction chimique .

Alors lorsque l'on voit que maintenant tout le monde fait son carenage avec un karcher à 100 ou 150 bars ,bonjour la penetration de l'eau à travers le gelcot!!!!car 150b correspond à mettre son bateau par 1500m de profondeur.Et la structure du bateau doit prendre au passage un sacré coup de vieux.

Qu'en pensez-vous????

josé

L'équipage
25 mar. 2007
25 mar. 2007
0

Il me semble !!
:tesur: que si la barque a 2 couches de matrice dur: pas trop de risque!
Si c est un érodable de qualité , l emploi du karcher est inutile , coup de brosse avec eau à la pression du robinet !

25 mar. 2007
0

serge

je ne parle pas de l'utilité ou non pour faire son antifouling au karcher mais plutot des degats que cette methode peu occasionné au bateau .

Par exemple la structure d'un bateau est faite pour supporté 5 ou 6 bars de pression et encore alors imagine 150 même tres localement.

josé

27 mar. 2007
0

la pression chute très vite avec la distance
On peut s'en convaincre en mettant - pour la nettoyer au cours des travaux - la main devant la sortie du jet.
Pour un 150 bar avec une main à 60cm le contact est agréable mais pas très efficace car pas assez d'eau, un peu en dessous ça enlère bien les poussières d'antifouling, A 25~20 cm on se fait mal et j'imagine qu'à 5cm les os deviennent très propre :-)

Du coup il faut mieux, sur le gel-coat (nettoyage du diamant par ex.) utiliser une cochonerie à 50 roro qui ne dépasse pas 100 bars et s'interdire de s'approcher à moins de 15 cm (bon y a des fois on est plus proche mais c'est pas bien).
Enfin je préfère le "jet rotor" (jet tournant) que le "pinceau", le risque et/ou les conséquences de s'attarder est moindre.

enfin, avantage accessoire considérable du ... (non, pas de marque, surtout en ce moment) c'est la conso d'eau absolument insignifiante : notez le temps nécessaire pour remplir un seau de 5l, vous serez édifié. Du coup l'utiliser sur les caisses à eau du bord est tout à fait jouable.

25 mar. 2007
0

Ok ,José
Perso , jamais de karcher ,surtout modéle pro !! brosse avec injection d eau à la pression du réseau , donc environ 8 bars !

25 mar. 2007
0

150 bars c'est en sortie de pompe et
une fois sortie du jet, la pression chute très très vite

à 20 cm, il ne doit pas rester grand chose d'autant plus que le débit est assez faible et le temps pendant lequel cette pression est appliquée en un point de la coque est très très court( quelques secondes au plus)

c'est ce que je crois et je me gourre peut être

amicalement

29 mar. 2007
0

La pression n'est pas significative,
en effet, une machine industrielle avec un gros débit à 100 bars a beaucoup plus de puissance qu'un "jouet" de supermarché à 150 bars débitant un pipi de chat... ce dernier sera moins agressif à deux centimètres que l'industrielle à quinze centimètres, alors que la pression est moindre ! ;-)

[color=blue]_/)[/color]

25 mar. 2007
0

Effectivement José
Il n'est d'ailleurs pas forcément conseillé de passer son bateau au karcher, que ce soit la coque ou le pont!

Cependant, pour enlever une couche de moules ou une première couche d'antifouling en vue d'un passe d'une peinture neuve, on peut s'en servir, mais modérément et en prenant certaines précautions!
Ce que peu de gens savent, du moins c'est ce que l'on pense quand on les voit "karcheriser" leur bateau de fond en comble, c'est qu'il y'a une distance mininum à respecter entre le bec de l'appareil et la surface à nettoyer!
Si l'on passe du karcher à même le gel-coat trop près, que ce soit sur la coque ou le pont, on le bousille littéralement!
Il y'a également l'angle par rapport à la surace qui est à respecter! Un angle à 90 degrés (de face) n'est pas bon du tout car la pression s'exerce parfaitement perpendiculairement à la coque et "défonce" plus le polyester que la peinture ou la saleté que l'on veut retirer!
Personnellement je respecte un angle de 45 degrés maximum lorsque je passe du karcher sur ma coque et je reste assez éloigné de la surface!

Mais bon... Cela ne veut pas dire forécément que le jet à haute pression est bon pour le bateau! ;-)

Cordialement

25 mar. 2007
0

pas bon??
pourquoi donc? ahh c'est sur que si tu reste toujour au meme endroit avec ton jet, ça risque, sinon c'est comme dans tout, moderement!!! ;-)
mais, faut avouer que parfois c'est bien facile le karcher :-p

25 mar. 2007
0

je vais encore énerver
ile de fustel mais j'ai jamais vu encore un bateau couler à cause d'un coup de karcher (un coup de canon oui, mais il y a très longtemps)
jamais vu ni entendu dire non plus qu'un bateau a coulé à cause de l'osmose.
le karcher est une solution de fainéant et comme les voileux en sont (sinon ils auraient des bateaux à rames) on peux en déduire que cet appareil est une solution assez adaptée au problème posé.
sinon antifouling qui tiens la route .... (pour ceux qui ont suivi, le viens re ralumer la mêche)

25 mar. 2007
25 mar. 2007
0

t'es pris "pas vu"
tu as l'esprit taquin , pervers ,poil a gratter ;-)

27 mar. 2007
0

pression et pression osmotique
Si les causes en sont différentes, je n'ai pas non plus l'impression que les effets en soient les mêmes. :-)
Quelqu'un a une idée là-dessus ?

27 mar. 2007
0

pression et pression osmotique
Si les causes en sont différentes, je n'ai pas non plus l'impression que les effets en soient les mêmes. :-)
Quelqu'un a une idée là-dessus ?

27 mar. 2007
0

déconseillé
par Jeanneau

30 mar. 2007
0

et sur les Bavaria, meme la basse pression est déconseillée
:-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D

Ami possesseur de Bavaria, si tu me lis, j'ai pas pu m'empêcher de faire cette taquinerie....

amicalement

28 mar. 2007
0

sur ma coque
en acier , ça chatoulle meme pas
treve de plaisanterie, c'est vrai que la pression chute tres vite et en respectant un angle de 45° environ, il n'y a pas de probleme.

Reflechissez un peu, vous pensez que votre mobilier de jardin soit plus solide que vos coques ?

28 mar. 2007
0

non
mais c'est moins dangereux si ça casse...

Par ailleurs, la haute pression est aussi déconseillée pour le nettoyage de mon camping car (polyester)...

28 mar. 2007
0

J'ajoute, en plus de ce qui a été dit sur la distance entre la buse et le gelcoat,
ce que m'a dit un constructeur de bateaux en polyester : jamais d'eau chaude.

28 mar. 2007
0

Karcher et polyester
Je ne suis pas expert, mais dans mon usine nous lavons QUOTIDIENNEMENT au Karcher eau chaude des bac en polyester et fibre de verre depuis 15 ans : les bacs sont toujours là, en parfait état, et ils sont humides pratiquemment 24h/24.
j'ai l'impression qu'il faut relativiser tout ça.... Par contre, si on approche la buse de trop près , on peut faire sauter un carrelage ou le vernis d'une peinture de carrosserie, donc probablement d'une peinture de coque...
Pour les grandes surfaces à traiter, l'emploi de buses rotatives est interessant car plus rapide et moins destructeur , la pression étant amoindrie...

Maintenant , ce n'est qu'un avis, humble évidemment... :-)

28 mar. 2007
0

je me disais ossi
merci Yann :pouce:

28 mar. 2007
0

Oui, mais si tu vends un de tes bacs
après y avoir planté un long bâton vertical, y avoir attaché plein de ficelles, flanqué du plomb au fond, une batterie et un GPS, et que l'acheteur te demande une expertise avec mesure du taux d'humidité de la coque (pardon, du bac !), pas sûr que tu en obtiennes un bon prix! ;-)

Mais je ne suis pas du tout spécialiste non plus, je ne fais que rapporter un conseil d'un pro.

28 mar. 2007
0

alors là hi
tu me bat toi :mdr: pouce:

28 mar. 2007
0

mon idée

était de dire que le gelcot n'est pas étanche et laisse donc rentré l'eau sans finalement aucune pression ou si peut.Par contre avec une pression 50 ou 100 fois plus importante l'eau doit alors passé à travers le gelcot comme à travers une passoire.

Il est bien certain que sur le moment l'on ne voit rien mais ça doit etre un sacré facteur agravant pour l'osmose , car si j'ai bien compris c'est l'eau au contact de la resine qui cré une reaction chimique.

Enfin je que j'en dit , j'ai un bateau en bois d'arbre.

josé

29 mar. 2007
0

par contre sur le bois
je me souviens du premier carénage avec le premier bateau (alu) où j'avais loué un karcher industriel et j'ai eu le malheur de le passer (même à 1 mètre) sur le treadmaster et surtout sur les bancs de cockpit en véritable teck naturel de chez la forêt...
Ils étaient propres les bancs du cockpit, ça pour sûr, je n'ai jamais recommencé après. Je me suis toujours demandé si ça n'avait pas participé à mes malheurs lors de la première transat, avec le support de pilote auto qui ovalisait tout au passage sur le banc du fond.

30 mar. 2007
0

si c'est pas assez...
si c'est pas assez...je peux vous indiquer aussi des bécanes capables de découper du granit avec un simple jet d'eau et ce avec une précision diabolique.

ça doit le faire pour celui qui veut installer ses passes-coque, ou pour le matelot qui savait pas comment faire un trou dans sa coque ferro...

jacques, faut pas vous laisser emmerder:mdr:

30 mar. 2007
0

pression, débit, vibrations....
Le lavage sous pression tout le monde ou presque le fait, pourtant il ne faut pas pour autant minimiser les risques: J’ai vu plus d’une fois le gelcot sauter au lavage.
Le gelcoat et le polyester en dessous ne vieillissent pas tout à fait de la même façon et on peut se retrouver avec un gelcoat devenu cassant qui ne demande qu’à se décrocher de son support.
J’ai vu il y a quelques jours 100 cm² de gelcoat partir, c’est pas drôle quand ça arrive… il n’était probablement en très bon état, mais quand même le but initial n’était pas de décaper le bateau.
Le problème du lavage sous pression provient un peu de la pression mais surtout des vibrations dues au pulsations de le pompe à eau haute pression à pistons : on peut aller jusqu’à faire se résonner la matière ce qui risque de provoquer justement des dégâts graves.
Pour éviter cela il faut mieux utiliser un appareil à grand débit d’eau équipé d’un accumulateur de pression (un boule avec une membrane) qui est là pour lisser les pulsations nuisibles et on réduira la pression au maximum à juste ce qu’il faut pour nettoyer: il vaut mieux prendre le temps pour bien faire !
Il existe des petits appareils à faible débit et faible pression : un tuyau long entre la pompe et la lance aura un peu le même effet que l’accumulateur. Par contre il existe des appareils de taille moyenne, plus puissants sans accumulateurs et avec des tuyaux courts fortement armés pour résister aux pressions élevées vendus du temps ou tout le monde voulait s’équiper, et que les fabricants faisaient la publicité sur la pression uniquement. Ces appareils peuvent être destructeurs : on s’en rend bien compte quand on voit les joint de carrelage sauter au lavage de la terrasse. Dans ce cas utiliser aussi à pression très réduite pour éviter les dégâts.
Chacun fait ce qu'il veut, mais bon je voulais juste dire ce qui est déjà arrivé!

Daniel

31 mar. 2007
0

Intéressante
la théorie des vibrations destructrices : elle confirme celle de certaines marques de dessalinisateurs pour la durée de vie des membranes ! ;-)

[color=blue]_/)[/color]

31 mar. 2007
0

véridique !!
même si j'ai l'air de toujours déconner, ce qui est dit ci-dessus est absolument véridique !

jj y déconne pas toujours ! :-D

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

La relève (Jumeaux).

Souvenir d'été

  • 4.5 (84)

La relève (Jumeaux).

novembre 2021