L'amarrage à couple : « les bonnes manières »

Lorsque le port est « blindé », il faut parfois se mettre à couple.
Souvent l’équipage du bateau sort du cockpit pour aider à passer les aussières, re-placer les pare-bat, régler les gardes …

Mais parfois, l’équipage est « rétif » pour accepter un bateau à couple.
Argument standard : Je pars tôt demain matin !
Donc, vous n’êtes pas les bienvenus …

Quelles sont donc « les bonnes manières » ?
Se présenter de base tête-cul, pour ne pas imposer la proximité de mon cockpit avec celui du bateau déjà amarré ? Ou bien, demander avant de se mettre à couple ?

Un matin, je déroule mon tuyau pour faire de l’eau. Je remplis le réservoir, je range le tuyau…
Et puis, je pense que j’aurais du proposer mon tuyau au bateau pour qu’il évite de sortir le sien !
Mais je n’ai pas osé lui proposer pour ne pas l’importuner.

Merci de me conseiller sur le sujet.

Frédéric.

L'équipage
06 août 2008
06 août 2008
0

on rencontre de tout

L'année derniere au vieux port de La Rochelle un bateau avait un écriteau "je pars bientôt" trois jours apres il était toujours au m^me endroit.

cette année à Brest2008 un copain (handicapé d'une main) c'est mi à couple ,le propriétaire jouait aux cartes avec ses enfants dans le cockpit il n'a m^me pas tourné la tête.

Par correction on demande la permission .

Pour le reste s'est une question de filling.

cette année à Normoutier je me suis mi à couple ,5mm apres nous avons pris l'apero ensemble.

Plusieurs choses à faire
mettre ses propre parebattage.
mettre des gardes
s'amarrer au ponton si posible pour eviter de trop tirer sur le bateau voisin
decaler les mats pour qu'ils ne s'en melent pas lors du'un coup de roulis .
pour descendre passer par devant et non par le cokpit.

josé

06 août 2008
0

comme dit josé......
c'est une question de feeling....la façon d'aborder les autres et de correction, bien sur il me semble normal de demander au proprio la possibilité de se mettre a couple de son boat
aprés ....extravertis...introvertis.... facilité de communication ça dépends de chacun de nous...

Mav

07 août 2008
0

Effectivement: On rencontre de tout
José,

Cette année, je choisi de rentrer dans le port du Palais pour me brancher au 220V (batteries pas au top). Je prends une place sur le quai pécheur.
Impossible de brancher le 220 V (la prise disponible à 100 mètres du bateau.)

Je discute avec le gus du port.
Pas de problème : mettez vous donc à couple de ce bateau, vous pour brancher sur une des prises disponibles.
Par correction, je pose la question au skipper. Je souhaiterais me mettre à couple pour pouvoir me brancher sur le 220V.
Réponse : je part tôt demain matin (forcement le créneau c’était 6H30-8H30) et de toute façon il n’y a plus de place pour se brancher.
Désolé d’insister, mais le gus du port m’a confirmé que je pouvais me brancher ici, et je part aussi au petit matin pour l’ouverture de l’écluse. Donc je déplace mon bateau pour me mettre à couple. Proprement avec les pointes et les gardes.

Deux heures après le skipper revient à bord et s’inquiète pour son bateau. J’ai un soucis, je suis en train de tout péter. C’est de votre faute. Votre bateau alourdi le mien et me coince contre le quai… Cher Monsieur, nous allons détendre vos amarres tendues à blocs suite au marnage. J’aide donc le monsieur à détendre et replacer ses amarres.

Une heure après, le monsieur part au restaurant avec son équipage et me pose la question :
« Au fait, il n’y a pas de soucis maintenant : le niveau de l’eau ne va pas baisser plus ? »
Et je réponds : « A part un très gros problème sur l’écluse (maintenant fermée) , vous pouvais aller au resto tranquillement »
« A oui, elle est fermée l’écluse ! »

Frédéric.

07 août 2008
0

je confirme il y a de tout...
Ce week end a sauzon, port blindé, j'aurais pu me mettre au mouillage dans l'avant port mais etant avec des amis qui n'avaient jamais navigué et avec un enfants en bas age, j'ai préferer rentrer dans le port. Arrivé devant le port j'ai fait quelque tour dans l'eau pour attendre le zodiac du port afin qu'il m'indique l'emplassement qu'il voulait m'attribuer.
Au bout de 10 min il revient et me demande de le suivre afin de me montrer mon emplassement, a couple sur un first 29, j'ai un fandang, jusque la pas de problème, je commence donc ma manoeuvre avec la plus grande prudence et a vitesse très reduite de façon a ne pas gener les occupants des lieu qui devaient se trouver dans le rouffe, lorsque tout d'un coup surpris par une annexe sortie de nul par m'obligea a remettre un coup de gaz pour eviter de l'eperonner. Le breuit du coup de gaz fit réagir l'équipage du first qui nous finit par nous aider a accoster malgrer les quelques remarques bien significatives.
Après s'etre arrimer sur le bateau avec gardes avant et arrière ainsi que sur les bouées avant et arriere pour ne pas tirer sur son bateau, j'essais de détendre l'atmosphère sans grand resultat.
Le pire est survenu dans la nuit vers 01h30, au moment ou le type est venu taper sur le rouffe pour me demander de desserer mes amares car je tapais sur son flant ce qui me parraissait bizarre et effectivement après un bref contrôle, en raison de l'heure, ce dernier avait oter ses amarres des bouées avant et arrière ce qui ne le tenait plus du tout et me soutenait que de tout façon mon bateau était trop lourd pour me mettre a couple sur lui. Je coupa la conversation très vite et repris le large le matin de bonne heure te de bonne humeure.
Tout cela pour dire que la mise a couple depend vraiment du "voisin" y compris sa mauvaise foie....

06 août 2008
0

Plutôt d'accord avec Calypso
Il n'en reste pas moins que je trouve inconcevable de ne pas "accepter" quelqu'un à couple.

C'est une réaction de terrien frustré de la ville !

Cette été encore, à San Vincente de la Barquera, je décide de me mettre à couple d'un bateau français pour ne pas prendre plus de place que nécessaire sur le quai qui est réservé normalement aux pêcheurs. Cet abruti (au début s'en était pas un mais il l'est rapidement devenu) sort de son carré pour me demander de me mettre derrière parce qu'il part demain de bonne heure (6h) avec la marée. Je lui dit que moi aussi je pars avec la marée donc il n'y a aucun problème. Devant son insistance, je lui rétorque que je manœuvrerai après manger. Au final, un peu remonté par le ton employé, je noie le poisson et reste à ma place. Le lendemain à 6h, MOI j'étais sur le pont et suis parti à l'heure. En regardant derrière une demi-heure après, je ne le voyais pas sortir et d'ailleurs il ne pouvait plus sortir avec son tirant d'eau.

Combien de fois on m'a fait le coup ? Je ne saurais le dire. Mais la tendance actuelle ne va pas dans le bon sens...

Comme le dit Calypso, il y a des règles et une étiquette à observer mais si c'est fait dans les formes, il n'y a aucune raison de refuser un voisin. C'est sûr quand c'est un bateau des Glénans ou de l'UCPA, on peut s'attendre à mal dormir mais ça fait parti des affres de la plaisance !

@+

06 août 2008
0

et d'ailleurs un petit truc

les bateaux acceptant des voisins ont generalement leurs parebattages à postes.

josé

06 août 2008
0

A couple
navuguant sur la region de St Malo,Dans le port nous sommes a couple toute l année. Nous passons les ecluses tres souvent a couple. Si les port sont saturés, On se retrouve a couple en bout de pontons. Bref dans la region c'est une technique habituelle.
J'ai rarement rencontré des refractaires.
On arrive avec les parbattages a poste, On demande l'accord et voila.
Si il reponds qu'il part tot demain: On propose d'inverser les bateaux.
Biensur il y a de tout. Déja vu un gros fifty de +10m venir se mettre a couple d'un muscadet..sans aucun scrupule.
Et un jour un gros C... placé a quai partir le matin en largant tout le chaplet de bateau a couple sans prevenir.....

06 août 2008
0

A couple
Bonjour, pour une mise à couple, choisir de préférence un bateau batant pavillon Anglais. Il n'y a jamais de problème. Toujours courtois et accueillants. Ce sont des marins, pas des plaisanciers. Ceci explique cela.

06 août 200816 juin 2020
0

Ça, c'est
une affirmation malheureusement obsolète, on vient de passer deux mois sur la cote sud-anglaise et on y trouve autant de plaisantins qu'ailleurs...

Par contre, étant un individualiste forcené, il ne me viendrait jamais à l'idée de me mettre à couple de quiconque.
Excepté éventuellement une heure ou deux, pour un avitaillement urgent (ce qui n'arrive jamais)

En principe, je privilégie toujours l'ancrage et si comme dans certaines rivière il est interdit ou simplement très difficile de mouiller vu le nombre de corp mort, il suffit de remonter plus loin et dans le pire des cas y a toujours la possibilité d'un échouement "fatalement accidentel"... oups sorry
Ce qui vous permet d'avoir la paix pour quelques heures.
Bien sur cette dernière "astuce" ne s'applique que si les racoleurs de pigeons vous hérissent vraiment, par exemple vouloir vous obliger à vous amarrer sur un coffre ou traîne déjà à 4 ou 5 arnaqués.
Chose courante en saison dans certaines rivières ou rias anglaises

Par contre, tout est loin d'être négatif, car excepté dans les 3 mouillages principaux des Sorlingues , raisonnablement aérés malgré tout... on a passé plus de 15 jours sans le moindre voisin :pouce:

pfffzzzz

07 août 2008
0

Salut Joel

Inscrit... moi ? Non, c'est probablement du a une erreur de frappe... :reflechi:

Pour la validation, c'est encore plus positif que nous l'espérions, bien qu'il reste encore quelques détails à améliorer :pouce:

Comme je devais absolument restés disponible pour mes ancêtres, nous nous contentons cet été d'une petite ballade touristique ma foi bien agréable qui ma foi nous a permis de tester tranquillement toutes les nouveautés du bord :alavotre:

pfffzzzz

06 août 2008
0

tout à fait d'accord
avec Alexis
une * ;-)

07 août 2008
0

Quel plaisir ! ! !
De te voir inscrit mon cher Jean-Claude ! !
:pouce:
Plaisir aussi de découvrir ta barque ! ! travail magnifique, j'espère validé en navigation ?
Amitiés
Joël

07 août 2008
0

Je me disais aussi ! !
Encore bravo, il donne envie le bougre :lavache:
J.

06 août 2008
0

et éviter
les hollandais!

06 août 2008
0

Pas de généralités ni de xenophobie SVP !
La plupart des Néérlandais sont aussi accueillants que toi et moi. De plus ce sont très souvent de bons marins puisqu'ils naviguent depuis leur plus tendre enfance.
La pratique de l'escale à couple est courante et souvent nécessaire dans les ports de Zélande, souvent saturés en saison.

Il faut seulement savoir qu'ils dînent très tôt (17-18 h) et qu'il convient, comme partout, de demander l'heure de leur départ du lendemain.

07 août 2008
0

UN Hollandais ?
C'était p'têt toujours le même :mdr:

Tu n'as peut-être pas eu de chance...Il y a des gens désagréables dans tous les pays.
C'était chez eux ou chez toi ?

Il est vrai que leur langage n'est pas très attrayant.

06 août 2008
0

Non, Pircarre
Désolé mais à chaque fois que j'ai rencontré un hollandais, je n'ai pas apprécié son attitude désagréable.

06 août 2008
0

on voit aussi...
pas de pare-battages, mais l'annexe à couple, pour dissuader... :-(

06 août 2008
0

et si
c'est un Hollandais avec une axe à couple, on a le droit de foncer dessus ???

:-D

a+

Pierr

06 août 2008
0

a couple
Le gros problème aujourd'hui, c'est que beaucoup de gens ont le même comportement en bateau qu'en voiture. Donc pas brillant!

07 août 2008
0

Ah Bruno...
Mais une annexe à couple, ça fait un [b]excellent[/b] pare battage ! :mdr:

Vécu, au grand dam du connard qui avait cru trouver là une parade intelligente : Tilikum = 18 tonnes... = sprotch ! :oups:

Dééésolé m'sieur, j'l'avais pas vue... mais qu'est qu'elle foutait là votre annexe ? :heu:

_/)

06 août 2008
0

Exact!
Depuis l'avenement du GPS et des lecteurs de cartes, la mer est envahie par des ignorants des bonnes manieres maritimes et c'est bien souvent des voiliers (et non des voileux) car cela permet de naviguer sans passer le permis).

06 août 2008
0

Je ne sais pas pourquoi...
mais j'ai aussi l'impression que cela se passe mieux quand il y a 35 noeuds de vent dehors et 25 dans le port.

De toute façon dans ces cas là on ne finasse pas, on arrive à donf sur la pile de bateaux qui parait la moins remplie ou la plus adaptée en taille, et là en général, miracle plusieurs equipiers se précipitent hors du roof du bateau visé pour attraper les bouts et deborder si necessaire.

06 août 2008
0

L'idée est bonne...
...et en imitant les invectives familliales lancé à Madame ("mais non j'ai pas dit une baffe mais une gaffe : le truc là !" - "fais un noeud commetupeux mais grouille à mettre les bouées blanches !" - "mets toi devant pour pas que ça cogne"), le mousse temporaire du plaisancier débutant perdu dans sa manoeuvre, le futur voisin "a couple" sera très acceuillant et veillera à ce que notre blaireau des mers voit sa maneuvre facilitée et sécurisée. De plus on ne lui compliquera pas la vie avec des notion abstraite de marée ou autre... "Je déplacerai votre bateau avant de partir, hein"

Parole de débutant :-p

06 août 2008
0

pas toujours facile
de rester poli mais ferme face à certains clowns. Malheureusement le monde de la voile n'est pas (l'a-t-il d'ailelurs été un jour ?) très différent du monde à terre. Effectivement, comme dit José, parfois on prend l'apéro, et dernièrement j'ai appelé la capitainerie de mon propre port pour me faire confirmer l'autorisation d'^tre à couple en 3ème position, un étranger d'entre la Belgique et l'Allemagne (je n'ai donc pas nommé le pays !!!) me signalant "the Harbour Master said it is forbidden". Ce charmant batave ayant réussi à enlever ma pointe AR de son taquet, il venait voir la pointe AV que j'étais en train de tourner. Il a assez vite compris que ses 40 kg de plus et ses affirmations n'allaient pas faire le poids. Cependant la capitainerie, apelée sur le 09 est venue notée soigneusement son nom. Comme j'attendais juste pour le port à écluse, j'espère qu'elle leur en a collé 2 à couple pour la nuit !

Il me semble d'ailleurs que c'est une faute sanctionnable par les AffMar, d'enlever en vrac des aussières, non ?

Bref, sur l'eau c'est comme sur terre, et sans vouloir faire dans le racisme, plus le canot est grand, moins ils vous apprécient. AMHA

06 août 2008
0

Pas facile de répondre.
Si le responsable du port fait bien son bouleau c'est lui qui organise la mise à couple.

Evidemment il arrive quelquefois que le bateau à quai veuille partir le matin de bonne heure auquel cas on s'arrange. A Boyardville cet été, on a déplacé trois bateaux pour que celui qui voulait partir tôt, le puisse facilement le lendemain.

J'ai vu une fois une arrivé sauvage et mise a couple de mon bateau sans que je soit avertis. Le temps que je pose mon bol de petit déjeuner et monte sur le pont, un Figaro était à couple. Les équipiers n'avaient pas hésité à sauter à mon bord, devant et derrière pour tourner leurs ammares , ils avait mis 3 pare battages en plus des deux miens placés aux bon endroits. Un peu cavalier, mais très propre et très efficace. Ils avaient choisi l'arpège pour une raison de la hauteur de franc-bord.

A la limite je préfère une telle arrivée que celle d'un skipper au dents serrées, crispé sur sa barre arrivant allègrement à 3 nœuds et comptant sur madame qui arbore un paquet de nouilles à la main.

Si on me dit "je part tôt demain matin" je propose de suite l'échange de place ou si l'heure est raisonnable j'accepte.

D'une façon générale l'ambiance est bonne, même si rarement on trouve quelqu'un de pas agréable.

Mais bon, avec l'Arpège je suis un tout petit et le bateau bénéficie d'une cote d'amour.

Peut être aussi que la mentalité dépend un peu du type de bateau. Pas facile à dire.

06 août 2008
0

j'avoue et mea culpa
que depuis mon retour de la holl.nord je ne sors plus de mon bateau pour les aider a amarrer, il on été sans le moindre fair play,
pas la moindre aide
et comportement ridicule dans les écluses ou ils foncent plein gaz pour y arriver les premiers
y' aussi eu les 'gentils conseils plein sourire' pour vs faire un coup foireux
quand apres 10h de nav vers 21h on ns a refusé de nous prendre à couple sans raison, j'ai du avoir les yeux en mitraillette....
dans le sixhaven certains on refusé de bouger et on provoqué un vilain accrochage
y'en a un qui en repartant dénouait NOS par-bats,
encore bien que qq anglais étaient là, avec eux entre aide sans problème
et vive la normandie !

06 août 2008
0

ça dépend des ports aussi...
Bonsoir a toutes et tous :-)

Dans le port vers chez moi, le gars de la capitainerie demande ( et insiste ) a ce que les anexes soient montés sur le pont...

Et a l'arrivée des voiliers, ils leur demande combien de temps ils restent et selon, ils les place aux meilleurs endroits..( avec ceux qui restent aussi plusieurs jours )

Vous me direz, c'est un petit port... ( +/- 200 places ) il peut gérer çà...

Mais le jour ou j'ai un voilier, et qu'un skipper me refuse l'autorisation de me mettre a couple de son bateau, ça risque de barder...

S'il veux etre seul, qu'il s'achete une place, ou qu'il se mette au mouillage non ?

C'est justement un des plaisirs de la voile, passer un peu de temps entre " afficionados ", faire des connaissances, prendre l'apéral ensemble etc...

07 août 2008
0

En Normandie aussi,
il y a des mauvais coucheurs.
Je crois que c'est une constante de l'espèce humaine, un certain pourcentage d'individus "asociaux". Pour le sujet qui nous préoccupe, cela risque de se répandre avec un accès au bateau (je n'ai pas écrit "à la navigation", ce qui est autre chose!) qui se généralise sans connaissances. il suffit de signer un chèque, d'acheter un logiciel de navigation et on croit pouvoir naviguer. Alors évidemment, le quidam qui se présente pour s'amarrer à couple pose problème.
Chez les bataves, peut être as tu rencontré des citoyens de ce pays qui n'ont pas encore digéré de s'être fait virer par les belges!!!

07 août 2008
0

Amabilité et fermété déguisée !!
Bonjour,

Petite histoire l'année dernière à Port Tudy.

Moi : Bonjour, pourrions nous nous mettre à couple pour la nuit ?

Bateau à Quai: mou dubitative du skipper... Je pars tôt demain matin, ça ne va pas être pratique... (sous entendu, ça m'emmer...) !

Moi: Pas de souci, nous serions levés pour vous aider à appareiller (ton ferme et grand sourire). A quelle heure comptez vous partir?

BàQ: Heu..... Chériiiii, vers quelle heure veux tu partir?

BàQ: (la chérie): Pas avant 9h30 !!!

Moi: Pas de souci, dans ce cas là, nous nous partons au aurore .... vers 8h30 :-)

Un peu de fermeté dans la vois et un large sourire et tout va bien !!

07 août 2008
0

P'tite faute ...
VoiX

07 août 2008
0

horaire des marées à port tudy ?
tu es sur de ne pas te tromper de port ? jamais eu besoin en dix ans de fréquentation de me préoccuper de ça avec mes 1.8 de tirant d'eau.

07 août 2008
0

wouuuuuarrrffffffffffff
A port Tudy, on ne dit pas : "chéri à quelle heure tu veux partir demain", mais à "à quelle heure doit on partir"
Déjà, assez souvent, la chérie elle connait même pas les horaires de marées, pour elle ça veut dire "poissonnier" et ensuite ça prouvait bien que le mec il se foutait de toi.
Tu as eu raison

07 août 2008
0

ben sauf erreur de ma part
même si tu n'as pas les 9m de marnage que j'avais à Tréguier, sur Port Tudy (de mémoire) tu dois bien avoir environ 5m.
Et compte tenu de la région et des cailloux, selon ta nav tu as quand même intérêt à bien calculer ton départ pour les éviter ...
Enfin moi j'ai tjrs pratiqué comme ça alors que je suis en DL.
Je calculais l'heure de mon départ en fonction d'où je voulais passer et là où je voulais arriver.
Il n'y a que depuis que je suis en Méd que je peux dire "chéri, à quelle heure on part !"

07 août 2008
0

il doit y avoir un autre port tudy
je pensais que tu parlais du port de Groix en bretagne sud. Parce qu'en Bretagne sud à part les rivières et le golfe du morbihan et a quelques rares exceptions près on n'a pas trop a se préoccuper des marées pour rentrer/sortir des ports...

07 août 2008
0

non non
je parles bien du même. Je pense que tu dois être du coin et c'est la raison pour laquelle tu ne te soucies pas des cailloux (tu les connais bien). J'étais dans la même situation du coté de Tréguier où je connaissais chaque cailloux par son petit nom.
Mais le plaisancier qui rend visite à Groix, qui veut aller faire un tour du coté du Trou de l'enfer ou de la pointe des chats, il a peut être intérêt à savoir ce qu'il a comme eau à courrir.
Mais bon tout ça ce sont de vieux souvenir alors p'têt me trompes-je ,

07 août 2008
0

a votre avis comment reagir a CA
L ete dernier nous arrivons un soir vers minuit
tranquille a houat, une petite houle desagreable sur les bouees me decide a aller au port, nos nous "accouplons" le plus discretement possible a un pogo 8.50 dont je tairais le nom(mais il est jaune...), etant les derniers je met en place TOUT mes pare battages soit 6 plus les trois du bateau sus nommé, double garde, reprise sur les bouees etc DANS LES REGLES DE L'ART.
Pour info nous etions avec un couple d amis dont c etait la premiere sortie en bateau( en gros ils etaient pale) , deux enfant de 3 ans a bord .
bien heureux nous nous attablons pour un petit repas sur le pouce, les enfants dormais du sommeil du juste.
ET LA oh surprise je vois madame sortir du pogo avec un regard noir et installer des serviette de toilette entre les pare battage me disant que j avais surement du SABLE sur mes pare batte et qu elle ne pouvais pas dormir...
amusé je lui replique courtoisement que tout va bien et que ma coque m est aussi precieuse que la sienne qu elle peut dormir sur ses deux oreilles.
qq minutes plus tard le monsieur sort en furie, me dit que quand on a pas de CHAUSSETTE DE PARE BATTE ON NE SE MET PAS A COUPLE ET ME PRIS DE DEGUERPIR AU PLUS VITE OU IL PORTE PLAINTE ET FAIT IMMEDIATEMENT UN CONSTAT.
je vous passe le details et autres nom d oiseau , je lui replique poliment qu il est fort tard , les enfants dorment, mes amis ont un petit mal de mer etc.
rien ni fait , l autre enrage, j evoque le bons sens marin il n en a cure.
devant la pression de mon equipage qui voyait la bataille ranger qui se preparait je me suis resolu a partir poser la pioche a quelque encablures
quel triste spectacle pour mes amis a qui je vantais le calme et le bonheur de la voile
je ne m en suis toujours pas remis de tant de betise.
naviguant en bretagne sud je m apercois qu il y a de + en plus de goujats sur l eau qui reproduise des comportements indigne de l espit marin
il y a trois siecles on aurais envoyer une bordee de 12 livres a boulets rouges...
qu auriez vous fait dans une telle situation

07 août 2008
0

devant tant de co....
j'aurais très certainement été bcp moins british que toi et mon flegme aurait été mis à rude épreuve.
Je crois que j'aurais sommé ledit imbécile d'appeler les autorités pour enregistrer sa plainte

07 août 2008
0

Cadeau
Expédié un cadeau de goélan dans son cockpit.
Bon, ça vient pas d'un goélan... ;-)

07 août 2008
0

Les pare-battages grincent ?
et ce bruit (énervant)dérange ce voisin ayant peu de sens marin ? Pour ma part, j'aurais prouvé ma bonne volonté en mettant un peu de produit vaisselle sur les pare-battages, ce qui, généralement, "met de l'huile dans les rouages"...

07 août 2008
0

il arrive parfois
que ce soit le bout du pare battage qui jour de l'archet sur une partie de la coque. J'avais frappé un de mes pare battage sur la main courante du roof et le bout, vieille écoute tressée, frottait sur l'angle du roof dans un déplacement latéral.

07 août 2008
0

Au fait......
..Les règles du" à couple" sont une tradition ou inscrites quelque part dans un code??
Quand j'étais apprenti skip à l'Ucpa,on prenait le bateau à l'abordage,après on disait bonjour,et après on demandait si l'abordé partait tôt....
Mais il est vrai qu'un batave gueulait tellement une fois ,que chef a préféré dégager....

Dans mon esprit,on s'accouple souvent quand çà souffle dehors...Y a comme une urgence,non?

07 août 2008
0

Pour ma part,
celui qui vous une patte sur ma barque sans en avoir demandé préalablement l'autorisation ce retrouvera au jus
La morphologie du sujet à peu d'importance le résultat sera de toute façon identique... :-)

Je suis plus conciliant si vous vous présentez, en tendant le bras pour offrir une Duvel bien fraîche... :mdr: :alavotre:

pfffzzz

08 août 2008
0

pas de problème
si je te croise, je me verse une Duvel dans une chope et te donne la bouteille bien fraiche, tout en vidant la chope de l'autre main dans mon gosier déshydraté.
:alavotre:

07 août 2008
0

ouais, ouais
c'est exactement ça ...
on s'accouple quand ça souffle dehors

07 août 2008
0

question d attitude
ceux qui refuse un bateau a couple (sauf cas de force majeur ) n ont qu a faire du camping car ou du cricket.
les places dans les port sont limitées il faut faire avec, il ni a pas de debat a mon avis.

07 août 2008
0

Le premier....
Qui s'amarre a couple de mon camping car... J'y casse la Gu....

Bref, une seule chose se confirme au fil des ans, et ce dans tous les domaines: La connerie progresse......
A+, Laurent. (Faut rester optimiste ! Il reste des gens vach'ment bien !)

07 août 2008
0

Bien d'accord
Si je chope un camping-car qui tente de s'accoupler avec mon bateau...j'lui dégonfle ses pneus ;-)
J'ai rarement eu de problème de cohabitation, sauf avec un chien qui voulait me tailler un short en passant à l'avant du bateau de son pépère...et c'est mémère qui s'est fait eng..er parceque son chie Wouah Wouah n'était pas attaché.

07 août 200816 juin 2020
0

Un peu marre des généralisations
Les Hollandais par ci, les Bataves par là, les gentils Britishs, les voileux sans permis etc.
Je navigue depuis près de 40 ans sans compter les années «plongée» où je n’étais que passager et j’ai rencontré autant de cons et de rustres chez les Français ou les Belges que chez les Hollandais ou les Allemands.
J’ai mon port d’attache en Zélande (Pays-Bas) depuis 16 ans et n’ai jamais eu de problèmes avec les Hollandais, en tous cas, pas plus qu’avec d’autres.
Comme le dit Pircarre, en Zélande, l’amarrage à couple est courant et parfois même une règle. Sur la photo jointe, j’étais le 7ème à couple dans le port de Zierikzee et le lendemain matin, c’est le bateau à quai qui a quitté le premier, sans excitation, sans mauvaise humeur : juste un ballet d’amarres rapidement déplacées par les plus expérimentés et le «sextimaran» a ouvert le passage au partant avant de se réamarrer à quai.

Bien sûr, je peux comprendre certaines réactions, notamment celle de Cath. En juillet et août, les ports et plans d’eau sont tellement surchargés que le plus placide des plaisanciers peut se transformer en monstre d’égoïsme mais PERSONNE n’est à l’abri d’un comportement déplaisant.

07 août 2008
0

quelques bonnes manières indispensables
une fois les bateaux à couple , l'étiquette demande que l'on passe devant le mat pour traverser le voilier voisin.

raison suffisante pour dégager au maximum la plage avant.

pas de tas de bouts , tuyaux , sacs à voile,tangon dans le passage . Basique mais j'ai déja vu une annexe gonflée sur une plage avant...

ramenez les écoutes de génois à plat pont , de nuit c'est le coup de la corde à linge.

Fermez le panneau avant ou laissez le entre ouvert.

Lovez vos aussières sur votre pont. pas sur celui du voisin , même si elles sont sales(vécu , 10M de bout de 20 en vrac dans mon coqpit)

et puis il y a le cas insoluble : comment passer devant le mat d'un freedom? ou plus fréquent , comment zigzaguer sur les ponts si tout le monde ne s'amare pas dans le même sens , comment expliquer à son voisin qu'il n'est pas obligé de recharger ses batteries avec son moteur lorsque le vent vient de l'arrière.

11 août 2008
0

Hé bé les matelos...
..Et ma question?

[b]..Les règles du" à couple" sont une tradition ou inscrites quelque part dans un code?? [/b]

Marci.

11 août 2008
0

Je pars dans 10 minutes....
Vu à Bonifacio la semaine dernière. J'avais débarqué mon fils de 13 ans accompagné de son grand frère pour aller à l'hopital faire une radio suite à une mauvaise chute. (le zodiac du port me les avait pris en charge). Pendant ce temps Je fais des ronds dans l'eau car le port est bindé.

A leur retour, toujours pas de place et mon fils est maintenant équipé d'une attèle car il a deux fractures au pied. Son grand frère demande à un grand cata (au moins deux mètres de plus que moi) s'ils peuvent passer par son bord et que nous nous mettions à couple juste le temps d'embarquer Thomas qui est bien infirme. Réponse: Nous partons dans 10 minutes...

Je suis seul à bord et le vent souffle, donc je ne tente pas le forcing.

Je finis par interpeller un zodiac qui passe (des italiens ne parlant pas français) qui très gentillement va récupérer mes deux enfants afin que je puisse les embarquer en toute sécurité.

Bien sur le cata n'était toujours pas parti quand j'ai quitté le port.

Solidarité vous avez dit?

11 août 2008
0

non non Aubignac
tu te trompes, ce n'est pas la "solidarité" mais la "solide aridité" du coeur.

Qu'on ne s'étonne pas avec de tels c....rds, qu'il y ait des guerres.
Et quand je lis de telles choses j'ai envie de te présenter les excuses de la part des Humains

11 août 2008
0

Trouvez-vous normal
en étant à couple en troisième ou quatrième position de payer la place au port comme si vous étiez seul à un catway? ( En plus impossible de se brancher sur la prise de quai ou avoir de l'eau sauf à débrancher vos voisins d'infortune!)
J'ai toujours eu moins de problèmes avec mes voisins à couple qu'avec les personnels des ports qui se croyaient investis d'une mission divine! (Sauf au Marin : merci Stanley !) ;-)

:coucou:

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Le dieu des nuages souffle ses petits !

Après la pluie...

  • 4.5 (174)

Le dieu des nuages souffle ses petits !

mars 2021