Lagoon 420 ... bateau écolo ?

Moteurs électriques en standard

Le principe

• L’installation comporte deux moteurs électriques reliés chacun par une ligne d’arbre à une hélice, un groupe électrogène et un important parc de douze batteries.
• Quand les batteries sont chargées à 100%, le bateau peut fonctionner sur ses moteurs avec les batteries pendant environ deux heures (en fonction de la vitesse).
Quand les batteries sont chargées à 80%, le groupe électrogène se met en marche
automatiquement pour charger les batteries et alimenter les moteurs.
• A la voile, on laisse tourner librement les hélices qui rechargent les batteries.

Les avantages

• Une solution moderne et d’avenir ;
• Un système propre et écologique : faible consommation d’énergie et faible émission
de CO2 ;
• Une propulsion silencieuse ;
• Un seul moteur diésel à entretenir ;
• Les moteurs électriques sont garantis sans maintenance ;
• Une économie d’énergie : le groupe électrogène fournit l’énergie nécessaire aux
moteurs, aux batteries et aux besoins du bord (prises électriques, air conditionné,
machines à laver, etc.).

L'équipage
09 déc. 2005
09 déc. 2005
0

questions :
poids ?
encombrement ?
maintenance des batteries ?

entre autre !

09 déc. 2005
0

Vu au salon
Fischer Panda propose une chaine complète de motorisation électrique groupe ( bien sur) +propulseurs sail drive +batteries+ cables + commande et armoire. Je m'y interresse pour des catas alu en cours d'étude et des mono a salon de pont 9.50 et 12m en almouss aussi en cours d'étude. Je suis très d'accord avec toi goto sur l'interêt de cette type de propulsion.

09 déc. 2005
0

specs
Longueur hors tout 12,61 m
Longueur flottaison 12,30 m
Largeur hors tout 7,50 m
Tirant d'eau 1,26 m
Tirant d'air 19,73 m
Déplacement lège (norme CE) 14,43 T
Surface de voile au prés 98 m2
Générateur 11 KVA 220v ou 13.5 KVA 110v
Motorisation électrique 2*10 kw
Capacité réservoir carburant 325 l
Capacité réservoir d'eau 400 l
Couchettes 6 à 10
Homologation CE En cours
Architectes Van Peteghem & Lauriot Prévost

La plupart des cata recents de cette taille ont 2 diesels + 1 groupe diesel et souvent pas si petit (7.5 KVA) ainsi que 6 à 8 batteries. Bref, on enleve 2 diesels pour ajouter 2 moteurs electriques et 4 ou 6 batteries...
C est le principe de beaucoup de bateaux de la marine marchande. Moi, j y crois.

09 déc. 2005
0

ben
98m² de voile pour un déplacement lége de 14,43 T ça doit pas avançer des masses,risque pas de lever la patte!

09 déc. 2005
0

Faute de frappe ?
comment fait-on pour alimenter deux moteurs de 10 KW avec un groupe de 11 KVa ? :reflechi:

_/)

09 déc. 2005
0

pas
beaucoup de chiffres!

09 déc. 200516 juin 2020
0

un dessin vaut mieux qu un long discours ...
en plus, j aime pas dire des betises ;-)

10 déc. 2005
0

Je suis en contact avec Fischer Panda
pour une telle installation sur mon futur boat,

Il n'y a pas de problemes pour alimenter deux moteurs de 10 kw avec un groupe de 11, cela veut simplement dire que le boat à besoin simplement de 5,5 kw X 2 pour arriver au performances definie par l'architecte, mais comme il n'y a pas de tel moteurs sur le marcher ils prennent plus gros.

Pour info le prix global et similaire à deux bon vieux diesels pour un poids legerement superieur.

Séb

30 oct. 2006
0

Eh be!
100 m2, 14.5T et 12.5m c'est vraiment de l'utopie d'imaginer faire avancer ca a la voile autrement qu'au portant. Surtout quand on voit les formes aerodynamiques et hydrodynamiques :-(

09 déc. 2005
0

du rendement........au mouvement perpétuel
En parlant de rendement j'ai du mal à croire à la recharge par les hélices à moins de savoir transformer les frottements de la coque, les frottement de la mécaniques et les échauffements du système électrique en énergie récupérée.
Sutout quand le tout est lourd et pas spécialement toilé...
Au fait quelle est la puissance récupérée par l'hélice? Et n'y a t'il pas contradiction entre la forme d'une hélice de propulsion et celle d'une hélice de production d'énergie?

La bi-propulsion sur une voiture n'est intéressante que si l'on récupère l'énergie au freinage, non?

Je serai très curieu de tous ces détails...

;-)

09 déc. 2005
0

propulsion electrique
c'est une belle idée mais pas encore au point au niveau du rendement
entre la conso élec et la puissance rendue des moteurs de propulsion
fisher a sorti un beau concept mais le rendement n'est pas génial
comme le dit TILIKUM , je demande à voir , entre un groupe de 11 k et 2 moteur de 10 , c'est pas triste

d'autre part 300 litres de carburant c'est vraiment pas beaucoup !!

en marine marchande et militaire , ce n'est pas du tout la meme chose
le principe est le meme , un diesel pour une propulsion élec , mais l'échelle est différente , et les rendements pas géniaux

yves

10 déc. 2005
0

non, y a pas de mouvement perpétuel
L'idée d'utiliser une hélice à la traine pour - sous voile - produire de l'électricité n'est pas rare (aérogen propose une version transformée de ses éoliennes pour devenir hydro-gen, un autre propose une sorte de hord-bord basculant pour imerger des hélices à entrainer).
Il n'est nul par dit (saus peut-être dans la tête de commerciaux sans scrupules) que l'électricité fournie sous voile à 7nd (par ex) est suffisante pour entrainer le même bateau à 7nd en l'absence de vent. Le rendement est bien sur inférieur (et sans doute, sensiblement) à 1. Ouff, tout va bien.
On peut d'ailleur se faire une idée en considérant les alternateurs d'arbre entrainés par l'hélice en rotation : à un cheval près ces alternateurs - sur des bateaux déjà puissant - fournissent 100 à 200 A soit 1,5 à 3 kW (on compte large), c.a.d 2 à 4 CV. Ce qui est loin d'être suffisant pour faire avancer de tels bateau plus vite que 1 à 1,5 Nds (temps calme, en rade).
bon, si tu fais 10 heures de voile (à 7 nds ramené à 6) pour une heure de moteur, ça peut le faire.

Par contre ces hydro-gen peuvent être une bonne solution pour charger des batteries en échange d'une perte de vitesse (de l'ordre du noeud semble-t-il) plutot qu'en échange d'hydrocarbure. Ca peut être très intéressant loin d'une pompe mais proche du vent. C'est pas une solution universelle, c'est une solution, avec ses propriétés favorables et défavorablesn et selon le point de vue adopté.

Sur la forme des hélices, si on utilise simplement l'hélice de propulsion entrainée par les filets d'eau en mouvement pour entrainer un alternateur, il semblerai que la plus grande efficacité soit ... en marche arrière (pour une hélice à pales fixes), ce qui ne parrait pas réaliste, n'est-ce pas ? les hydro-gen disposent d'une hélice adaptée pour être entrainée, par pour pousser le bateau.
Dans le système du lagoon ou la machine électrique fonctionne aussi bien moteur qu'alternateur il y a peut-être une hélice de forme variable, qui sait ?

Yves.

09 déc. 2005
0

Lagoon 410 S2 version electrique (meme principe)
Il en navigue deja pas mal, meme en Charter.

09 déc. 2005
0

goto la honte
apres nous avoir explique qu'il etait ecolo , ilnous propose une cascade de deux systeme diesel e electrique au rendement minable.

et tu veux nous parle r d 'ecologie...je pense que tu es un enfant gate ...

30 oct. 2006
0

gaté par les Dieux !
pour mon QI ... et mon cracboumhuuuuu !

Sinon, à 16 ans, je ne vivais plus chez papa&maman et j ai fini mes etudes grace au Fongecif (2xDESS);

09 déc. 2005
0

on parle de la dépollution?
S'est bien beau tout ce bazard mais je plaind le dernier propriétaire quand arrivera la fin de vie!
Le bilan risque de na pas être glorieux, je craint qu'il ne finisse bètement... Ca devrait être obligatoirement vendu avec une clause d'assurance de repèchage à 300m de fond.

Cette chose sans moteur diesel (ou au colza?) est toujours mieux qu'un "mac gregor"...

;-)

10 déc. 2005
0

tout est
explique en English sur
.

10 déc. 2005
0

faible production de CO2 ? Ah !
A techno fixe (moteur diesel, turbine, ...) l'émission de CO2 est directement liée à la quantité de carburant consommée, elle même directement liée (190 à 205 g/cv/heure pour un diésel atmo ou turbo) à la puissance fournie.
Pour produire moins de CO2 (== consommer moins de gasoil) à résultat (entrainement du bateau) identique il faut que le transport de l'énergie mécanique entre la sortie du moteur et l'hélice soit plus avantageux en électrique (génératrice, cables, moteurs électriques) qu'en mécanique (arbre+palier, renvois, inverseur)

Ca doit être fortement variable selon les équipements déployés, sur un Queen Elisabeth ou un France 2 (frégate météo exposée à La Rochelle) l'enjeu, l'espace, les sommes envisagées aident peut-être plus que sur une unitée plus petite et moins onéreuse.
Dans le cas de France 2, l'argument évoquée pour justifier l'électrique était la facilité de manoeuvre indispensable pour rester sur place même par très gros temps (la frégate ne pouvait s'écarter de son point que par tempête). C'était il y a plus de 20 ans.

A juger, sur retour d'expérience.

Yves.

PS : et personnellement, j'aime bien le cata ou presque tout est doublé (même le prix, argh !). Quand mon groupe est HS je recharge encore avec l'alternateur du moteur de propulsion. Quand un moteur de propulsion est HS je manoeuvre encore (euh, moins bien) avec l'autre moteur. Supprimer un des 3 moteurs je veut bien, n'en laisser plus qu'un seul ... mais c'est un sentiment très personnel.

10 déc. 2005
0

etude
si mes souvenirs sont exacts , il y eu un article la dessus dans LN , et leur conclusion en était , comme je le pense aussi , qu'en l'état actuel des techniques et des rendments moteurs , c'est pas le top .
écolo , un peu , mais le rendement ?

sur les gros on eu les diesel electrique , puis nouveau concept des pods sur le &ltq elisabeth

si c'était vraiment le meilleur rapport qualité prix , ça se saurait !
depuis longtemps !

yves

10 déc. 2005
0

En fait je vais me faire (un peu) l'avocat du diable...
Je ne vous l'avais pas encore dit mais je suis partisant de la propulsion électrique.
Voyez les compétition de hors bord électriques et les tentatives de reccord ("un sciècle de hors bords" - van de velde)

Je n'arrivais pas à concevoir l'ensemble de ce bateau comme une enceinte adiabatique, donc sans perte d'énergie.

Si j'ai bien compris cette solution se propose de diminuer (de combien?) les performances à la voile pour s'assurer une entrée /sortie du port confortable.

J'ai longtemps utilisé un moteur électrique de pécho (11livres) pour bouger les 600kg de mon petit voilier sur lac.
Le confort du silence et la disponibilitée "sans crasse dans le carbu" sont géniaux! La recharge en semaine par le solaire était bien sympa aussi...

Pour aller plus loin et maintenant que l'on trouve des propulseurs électriques marinisés en eau salée j'ai enquiquiné depuis deux ans des vendeurs de bateaux genre "ruban bleu".
Mon idée est de propulser le futur bélouga (1t) avec un équivalent de 4ch électrique. Les chiffres au final ne sont pas tristes et la comparaison est tellement vicieuse que je ne suis sur de pas grand chose.

J'envisageai en fait de mettre un groupe électrogène à bord... Placé au meilleur endroi ce ne pouvais être que mieux que en porte à faux ar.
Cette solution m'aurai permis aussi de possèder un groupe electrogène susceptible de servir à autre chose qu'au bateau et de disposer d'une éventuellle forte puissance,... ça aurait fait deux lumières à bord(!).

Il semble que l'usage de l'électricité impose pour un équivalent de puissance au thermique avec un voltage raisonable un ampérage cotton!

Pour achever momentanément cette idée : le 11 livres consomme env 1000w et fournit une poussée comparable à un 1ch! Les 8A maxi fournis sur un grouppe essence n'auraient pas suffis.
S'est d'autant plus marrant quand ont sait que le moteur du groupe fait bien plus que 4ch...

Quand je parlais de pertes en ligne...
...à moins de maitriser les supra conducteurs, mais là ça ferai longtemps que l'edf aurai stoké l'électricitée des centrales produite pour rien la nuit!

;-)

10 déc. 2005
0

avenir
je suis d'accord avec toi Fanch-C
c'est une solution intéressante sur le papier

moi aussi j'y ai pensé , un groupe , centré , et l'alim des périphériques ,
-moteur propulsion
-dessal
-chargeur de batteries
-frigo

après études , pas viable ou alors il faut un gros (très gros groupe )
pour compenser ,les pertes
et aussi avoir un moteur qui propulse le boat
13 tonnes en charge

c'est encore une affaire de compromis !!
on a aussi regardé du coté de l'hydraulique
presque la meme chose

vétus , panda , développent des solutions , mais pas vraiment satisfaisantes en grand voyage hélas , en l'état actuel .

yves

10 déc. 2005
0

bato ecolo
si nos grands constructeurs étaient écolo ,
ils nous livreraient , et pas en option , des tanks a eaux noires , alors qu'on les monte sur les memes bateaux pour l'export

quid aussi de conditions de constructions saines de fabrication de bateaux , vapeurs de styrene et autres ?

et pour finir le recyclage qui paiera la note ??

polotique industrielle , de masse

en général c'est le consommateur final qui paye , meme pour l'amiante !!!

yves

10 déc. 2005
0

gas oil ou fuel?
oui pour le groupe?

10 déc. 2005
0

En français
c'est la même chose, on dit même "fioul", mais en réalité, "fuel" veut dire en anglais carburant, et ça peut être du gasoil, de l'essence ou du kérozène;;; ;-)

_/)

10 déc. 2005
0

taxe...
je voulais parler des taxes?

10 déc. 2005
0

Euh...
Bercy ? :jelaferme:

_/)

10 déc. 2005
0

fuel pour...
fuel pour un groupe (rouge) et pour les moteur de propulse diesel il est fortement conseille d'utiliser du gas oil (jaune) alors ma question: du rouge ou du jaune dans ce cas précis?

10 déc. 2005
0

kifkif
c'est la meme chose a part la couleur et les additifs ,
et surtout l'agent marquant !!!!

j'allais dire argent marquant !!!!

bref voir bercy beaucoup pour les taxes

un générateur c'est du rouge
et le moteur c'est du blanc !!!

sauf que dans un bateau normal ti n'as pas 2 réservoirs indépendants , pas dans le mien
du moins

et le refleks alors ???

yves

10 déc. 2005
0

colza
c'est jaune et pas encore aussi taxé que le jaune!
Alex

10 déc. 2005
0

mdr
trompé de post, ouaf, ouaf, la honte :-( :-( :-(

10 déc. 2005
0

au fait le saviez-vous?
le trimaran chinois, à défaut de faire l'unanimité du gout des héoliens, suscite beaucoup de réflexions

savez-vous qu'en france on commercialise depuis qques temps des annexes chinoises qui sont beaucoup moins chers évidemment :-) :-) :-)

10 déc. 2005
0

C'est en effet une bonne question,
qu'en principe il faut poser aux douanes, mais amha ce sera une question qui va fâcher. :tesur:

Alimentation GE = hors taxes.
Alimentation propulsion = taxé.
Alimentation GE servant à la propulsion ? :reflechi:

Dans mon coin, j'ai essayé de faire valoir mon droit au gasoil HT pour mon GE, je me suis fait jeter et n'ai pas insisté, n'étant pas maso au point d'accepter d'être contrôlé chaque semaine... ;-)

_/)

30 oct. 2006
0

malheureusement
il y a eu des discussions poussées sur d'autres fils "propulsion electrique" et la conclusion sérieuse est toujours la même:

pour un scénario de nav identique (vitesse, %usage moteur, hélice id) le système "groupe-batterie- hélice"consomme plus de gasoil que le systeme moteur- transmission classique.
la différence vient simplement du rendement de la transmission elec (géné -moteur)inférieure à 70% alors que la transmission méca est superieure à 80%. Si en plus on charge et décharge des batteries, c'est bien pire!

bien sûr si le systeme "electrique" est dimensionné pour une vitesse plus faible, moins de marche moteur (cause plus de jus !)ce bateau consommera moins, mais le m^me bateau avec un moteur classique plus petit et moins de marche moteur consommera encore moins!
2x10KVA elec pour un cat de 15T c'est comme mettre deux moteurs classiques de 15cv!!!

c'est absolument sans espoirs coté bilan ecolo, sans m^me compter la destruction finale (batteries!!)

c'est m^me sans doute bien pire car la présence d'un groupe de 15KVA incite à monter lave vaisselle, plaque electrique, clim, etc!!!et ce groupe tournera évidemment en permanence!

(Mais ça peut être trés agréable en nav: manoeuvres en silence!)

désolé...

30 oct. 2006
0

bon..
deux fils sur ce truc, ça se croise !

mais ma conclusion ne change pas: le seul bateau écologique c'est le voilier en bois à voiles de drap (tissées à Locronan sur des métiers à bras)et cordages de chanvre (tressés a Rochefort à la corderie manuelle), sans moteur (:&gt)

ou a la rigueur un petit moteur auxilliaire, comme dans les années 70 : 15cv pour 10T (:&gt)

et le bois: du chène de Colbert local et replanté! pas du teck de Birmanie.

30 oct. 2006
0

Evitons les eccés...
Mais un lagoon 420 écolo, il y a quand même un monde.
C'est certainement un joli bateau au port et probablement agréable au mouillage.
Maintenant, ses 14 tonnes vont assez mal avec les voiles de 100 m².
Alors sur l'eau, c'est probablement plus un bateau à moteur qu'un voilier. Et je ne vois pas dans quelles occasions il va se servir de ses hélices pour recharger ses batteries.
Tu veux un bateau écolo ? Sans réssuciter les chènes de Colbert, la solution me semble tout simplement un bateau à voile.
Ca existe.
C'est à dire un bateau qui, chose extravagante, avance avec des voiles. Et même avance parfois vite.
Erendil, 35', navigue depuis 20 ans avec un moteur hors bord de 9,9 cv, qui sert uniquement pour les manoeuvres de port (c'est un cata, alors les manoeuvres à la voile sont assez chaudes) et pour les cas graves de pétoles (je suis à Hyères).
Résultat des courses : sur une année pleine, avec grosso modo 3.000 milles au loch, j'aurais consommé une 50aine de litre de SP 95. Et un panneau 80w m'assure l'autonomie en électricité.
Je parie que ce Lagoon consomme cela en un week end, dans la meilleures configuration.
Bien sur, Erendil est en composite, avec des espars en alu et des voiles en mylar et dacron, mais pas plus que le Lagoon en question.
Alors je vois plutôt cela comme une bonne farce marketing...
Maintenant, si l'on remplace le générateur par une batterie de panneaux solaires, je serais déja moins critique.
Jacques

30 oct. 2006
0

Essai traversé atlantique par "Way Point" Lagoon 410 avec moteur électrique.
Le sujet s'anime... alors que depuis plus d'un an, on en parle. Un essai grandeur nature avec un Lagoon 410 S2 équipé des moteurs electriques est disponible:

www.solomontechnologies.com[...]oon.htm

Sa lecture (in english) répond à bien des questions soulevées dans ce fil (et un autre sur le même sujet).

Peut être pas encore le top, mais l'idée fait son chemin et c'est l'essentiel, je crois. L'avenir n'est plus aux vieux diesels crasseux. ;-)

@+

30 oct. 200616 juin 2020
0

Boeing 747/600 SP : avion écolo ?
Cf la photo.
Comme c est un planeur, on est obligé de demander un bout aux autres en bout de piste.

Vous n avez jamais vu comment font les requins à Deauville et ailleurs ?

PS : merci aux voyageurs de HEO d etre solidaires en voyant les avions d airbleu attendre un bout en bout de piste... et de leur donner une remorque.

Ici, on le voit poussé par un tracteur, ou tracté par un pousseur ;-)

30 oct. 2006
0

Boeuinnng 747
C'est pas plutot les Dragons a Deauville????

30 oct. 2006
0

lu l'article de salomon techno
proposé par jadan.

Interessant mais:

article entièrement sponsorisé par les commerciaux du systême, donc..

navigation trés musclée (50nds de vent), permettant effectivement d'extraire pas mal d'energie de l'hélice , trés différente d'une nav entre iles.

aucun bilan clair des energies fournies, consommées, dissipées, du temps de moteur, de la conso de bord.. que des impressions et sentiments de l'equipage.

seul truc évident et personne ne le conteste: la transmission electrique est d'une souplesse remarquable (demarrage au levier, silence, etc)

bref, un article commercial pur. mais les photos sont belles (:&gt)

désolé, mais la seule chose contre laquelle on ne peut se battre, c'est les principes de la physique!

30 oct. 2006
0

Histoire d'agiter les neurones
Que de questions, de certitudes et de dogme.

Qu'en pensera-t-on, dans 10ans quand on relira ce fil depuis nos bunkers antidéflagrants, avachis dans nos canapés hydrofluides, l'oeil rivé sur l'écran de contrôle de notre navire qui sillonnera seul l'océan, propulsé par l'énergie électrique produite par ses voiles photovoltaïques,chassant devant lui les bouteilles en plastiques et les barquettes mac donald en silence, dans la bouillie inerte d'un océan asphyxié, balafré des griffures vicieuses des tempêtes célérates.

Qu'en pensera-t-on ?

Qu'ont pensé les marinzavoile des réticences néandertaliennes à l'utilisation de voiles pour bénficier du vent (ramer, c'est ça la vrai façon de faire avancer un bateau...), les scientifiques du 19eme qui affirmaient que le train était dangereux au-dessus de 30 km/h devant un TGV et plein d'autres encore lorsqu'ils ont relu leurs fils sur internet ?

Et si ils avaient raison, les ceux-ce qui électrisent ?
Donnez-vous une chance d'avoir peut être raison aussi.

30 oct. 2006
0

Restons calmes, encore...
Et ne nous trompons pas de question.
Il est toujours facile de traiter le réveur qui réfléchi plus loin que le bout de son nez sur les conséquences de ses actes d'imbécile qui ne comprend rien au progrés.
Faire avancer un bateau comme une micheline du siècle dernier avec un moteur électrique alimenté par un diesel est peut être intéressant. C'est peut être la voie novatrice de demain.
Mais la question, aujourd'hui, c'est "Lagoon 420, bateau écolo"...
Et c'est à cette question que je répond en disant "non, certainement pas".
Maintenant, cela ne veut pas dire que je ne trouve de charme qu'aux galères à rames ou à un radeau de tronc de chènes de Colbert équipé en tout et pour tout d'une voile tissée par Cosette avec ses propres cheveux.
Simplement, ce lagoon ne peut pas naviguer sérieusement à la voile (dans des conditions musclée ce bateau, destiné à la loc, reste évidement au port, et le reste du temps il navigue au moteur du fait de ses 14 tonnes sous voilées).
La question que je me pose simplement, c'est bien la nécessité d'équiper ce genre de trucs de fours à micro-onde, de quatre télés et d'une clim...
Un bateau ne sera jamais écolo "à 100%", il contient du plastique, de l'antifouling et je ne sais quoi d'autre. Il pourra l'être "dans l'esprit", s'il évite d'en rajouter dans la consommation d'énergies fossiles et dans la pollution sonore et par le CO2 craché.
On parle de réchauffement climatique et on discute encore. Cela fait quinze jours que la température ne descent pas sous les 25° à Hyères, sous un soleil de plomb. Nous sommes fin octobre. Il n'y a pas un problème ?
Jacques

30 oct. 2006
0

D'accord
D'accord sur la fourmis crauhonde, sur le frigo et l'antifouling.
D'accord sur la désutétude du tissage capillaire des lingeries véliques.
D'accord sur le profil d'enclume du bâtiment.
D'accord aussi pour être surpris du climat, des ostreiculteurs qui décrivent la montée des eaux au-dessus de leurs quais construits pour être au sec par leur grands parents...
D'accord pour être curieux, pour chercher et prendre ou il se trouve le petit bout de raison contenu dans chaque idée.

Le progrès c'est 1000 pas en avant pour 999 pas en arrière.

30 oct. 2006
0

nuance
je ne dis pas qu'on ne pourra jamais faire avancer un bateau a l'electricité sans fuel, (par exemple au solaire si le prix des cellules et des batteries baissait d'un facteur 10)

mais ce qui est sûr c'est que le système "groupe-batterie-moteur-hélice" est juste un joli concept de confort electrique, sans aucun bénéfice écologique

30 oct. 2006
0

tiens donc?
Et pourquoi celà ?
L'écart de rendement entre un moteur fontionnant à régime constant, connu, pour lequel il est conçu, pour actionner un générateur qui impose au moteur une charge constante connue et un moteur fonctionnat à régime variable psous des contraintes variables est énorme.

En outre, la gestion de la pollution est infiniment meilleure spour le premier que pourle second.

Si le bénéfice obtenu par l'optimisation du rendement est supérieure à la perte dans le système de charge c'est rentable. C'est en tous les cas le constat posé il y a déjà fort longtemps par les ferroviairistes et autres transporteurs.

Dansle calcul, ilfaut aussi compter les heures de moteur utilisé exclusivement pour charger les batteries dans de mauvaises conditions et les heures de fonctionnement au ralenti au point mort, pour rien, entre deux manoeuvres.

Le bilan,non de d..., le bilan, pas d'affirmation sans bilan.

30 oct. 2006
0

Facile
Conso électrique de confort
disons 1kW.
Groupe 1kW, batteries NiCd C/1 =&gt fonctionnement 1h d'un groupe 1kW soit environ 0,8l.Combien pour ta chaudière à fioul?

La puissance à l'hélice? tu veux peut être parler du couple ? et bien à couple égal et à régime égal, la puissance sera de P=(Couplerégimepi)/30 en électrique ou en fumigène.

En revanche pour produire 1 kW en électrique tu consomme en gros 1,1 kw d'électricité alors que pour ton moteur c'est de l'ordre de 3kW de fioul (et encore avec un rendement global de 33%, ce qui est très bien).

Pour faire ton 1,1 KW d'électricité ça peut être du fioul (disons pareil pour ne pas être intégriste), mais tu as la possibilité de te brancher sur le ponton (gratis), d'utiliser le soleil, une dynamo à pédale ou un filet à électron. C'est don soit pareil (au pire) soit mieux (au mieux).

Je ne relève pas le temps de nav au moteur car, comme tu le rappelle souvent toi même c'est un bateau à voile...

L'objectif est en effet d'obtenir ce résultat en équivalent 10cv (remplacement yanmar 1GM) pour 10K€).

J'suis d'sus.
Je te fais parvenir un bon de commande pour que tu laisses une option avec un chèque (rappel, une vente est conclue lorsqu'il y a accord sur le prix...)?

30 oct. 2006
0

Bien sur.
C'est le cas des groupes électrogènes sérieux qui intègrent les progrès sur le moteurs modernes.

Pour le reste ce sera une question de temps.

Il y a actuellemnt deux fils sur le même sujet sur Hisse etHo. Sur ces deux fils on retrouve des inconditionnels de l'immobilité péremptoire, des doux rêveurs (dont je fais partie) et surtout une belle assemblée de personnages qui n'ont JAMAIS essayé ce dont ils parlent.

Ne pourrait-on pas utiliser ces fils en partant du principe que ça pourrait exister et mettre a profit cet espace d'échange pour APPORTER des idées sur les évolutions d'utilisation qui pourraient accompagner ce type de développement (c'est évidemment inutilisable pour celui qui à un bateau à moteur ou celui qui doit utiliser son fumigène des heures durant)ou sur les orientations qui devraient être données pour une mise au point.

Ce sont des débats qui me font penser aux acquéreurs de gros 4X4 musclés qui achètent des grosse voitures pour avoir 7 places "au cas ou", un grand coffre "au cas ou", des chevaux"au cas ou", 4 rues motrices "au cas ou" et qui trainent ce lest des années durant pour rien, strictement rien, si ce n'est charger trois valises une fois par an.

5 minutes de réflexion permettent de découvrir que les économies réalisées par l'achat d'une petite voiture économique sont très largement suffisante pour compenser la location de la camionette ou de l'autocar le jour où c'est nécessaire.

Si on faisait pareil ici?

PS filtre à particule, mauvaise pioche. Sans aucun intéret pourla conso. C'est tout le contraire. ça l'augmente.

30 oct. 2006
0

je pourrais
dire la même chose:
fais le bilan!
pas qualitatif mais quantitatif, a scénario identique:
même conso electrique de confort
même puissance à l'hélice
même temps de nav au moteur
même temps de petites manoeuvres
même perte de vitesse acceptée a la voile pour l'hydrogénérateur
etc

et chiffre la conso de fuel (le plus facile)
ensuite la pollution, l'agrément , c'est plus complexe..

si ton bilan est convainquant j'achète!(à moins de 10KE hein!)

30 oct. 2006
0

Dans le cas du système
dont on parle, le groupe électrogène est en 230 volts (115 volts pour les versions US et donc 20% plus puissant car en 60 Hz), le régime est constant, et le rendement OK à pleine charge... ce qui dans la réalité doit être rare.

Dommage qu'ils n'aient pas poussé le "DC concept" jusqu'au bout, avec justement un groupe électrogène à vitesse variable... ;-)

[color=blue]_/)[/color]

30 oct. 2006
0

Tout à fait
PYM,
Je suis d'accord, l'optimisation du rendement d'un moteur thermique est primordiale.
Or, il est "assez facile" d'optimiser le rendement d'un moteur diesel marine, qui est prévu pour fonctionner dans une plage de régime restreinte, contrairement à une voiture.

Je pense qu'il y a beaucoup plus à gagner, pour l'instant, en améliorant nos antiques moteurs diesel qui n'embarquent pas toutes les technologies récentes: HDI, contrôle électronique de l'injection, Filtre à Particules.

Ces technos font leur preuves aujourd'hui dans l'automobile, et apportent des gains importants en consommation et en pollution. Pourquoi n'appliquerai-t-on pas les mêmes normes d'anti-pollution pour nos voiliers? Pourquoi sauter une étape en passant directement à la propulsion hybride?


Sinon, ECOLO OU PAS LE LAGOON 420?
Sinon, si on considère que le Lagoon 420 est un "voilier à moteur", alors oui, on peut dire qu'il tente d'être écolo, par rapport aux bateaux équivalents. L'utilisation d'un groupe électrogène est même assez logique pour apporter l'électricité domestique à un "cata-maison de location tout confort". C'est une utilisation très répendue, et que je respecte tout à fait.
Le moteur unique permet de supprimer 1 à 2 moteurs sur ce type de bateau, et c'est un gain réel! Rien que le fait d'avoir un seul moteur au lieu de 3 doit faire gagner en conso. Bien sur que c'est un progrès pour ce type de bateau!
Mais l'intérêt pour la propulsion seule est loin d'être évident. D'ailleurs, je suis étonné que rien ne soit (dé)montré (comme l'avait fait Toyota pour la Prius).

Sinon, si on le considère comme un voilier, il est loin d'être écolo, et fera même partie des voiliers les plus polluants, surtout par le comportement moyen de ses occupants, qui navigueront beaucoup au moteur, et utiliseront tout l'équipement de confort.

Leon.

30 oct. 2006
0

lire...
&gt PS filtre à particule, mauvaise pioche. Sans
&gt aucun intéret pourla conso. C'est tout le
&gt contraire. ça l'augmente.
Tu n'as peut-être pas bien lu. Je te remet ce que je postais:
"[...]HDI, contrôle électronique de l'injection, Filtre à Particules.
Ces technos font leur preuves aujourd'hui dans l'automobile, et apportent des gains importants en consommation et EN POLLUTION."
On parle bien de pollution, ici, non? Merci de bien lire tout la prochaine fois.

&gt 5 minutes de réflexion permettent de découvrir
&gt que les économies réalisées par l'achat d'une
&gt petite voiture économique sont très largement
&gt suffisante pour compenser la location de la
&gt camionette ou de l'autocar le jour où c'est
&gt nécessaire.
5 minutes de réflexions permettent de découvrir les économies (en conso, prix de revient et autres) à réaliser par l'achat d'un bateau de taille raisonnable, non sur-équipé, avec, et naviguant 90% du temps à voile, sont conséquent.
Sur ce type de bateau, avec une consommation de gasoil (très) faible, l'hybride ne se justifie pas du tout.

Je me répète donc: ce type d'installation hybride a un intérêt pour un certain type de bateau (bateau-maison sur-équipé avec une voile dessus), qui n'ont rien d'écolo à la base. (c'est bien le sujet du post, non?)

Pour finir, on est beaucoup plus écolo par son comportement que par son bateau (ou sa voiture).

Leon.

30 oct. 2006
0

On va probablement savoir
de quoi il en retourne dans pas très longtemps, puisque quelques unités vont arriver par ici pour la location.

Très rapidement on pourra avoir une idée de la conso, ne serait-ce qu'en relevant l'horamètre du groupe.

Il faudra un peu de patience pour voir la fiabilité du système, les coûts d'entretien et la durée de vie des batteries.

Il n'y a pas si longtemps, (et on trouve encore des installations neuves qui sortent) il y avait un système de réfrigération très populaire : le frigo attelé avec accumulation de froid... qui consiste à faire tourner un moteur de 50 CV pour entraîner un compresseur de 1,5 CV, même en étant branché à quai ! Ca fait trente ans que ça existe, qu'on connait le lamentable rendement et pourtant ça se vend encore.

Alors si la propulsion hybride est vraiment une bonne solution, il va falloir du temps pour le faire admettre, et si c'est une mauvaise solution, une bonne campagne de marketing le fera tout aussi bien admettre... ;-)

[color=blue]_/)[/color]

30 oct. 2006
0

Ah bon, Pym ?
Il ne faudrait parler que de ce que l'on a soit mëme testé ? Sur un fil où on parle d'un cata de 14 mètres sorti il y a trois semaines ?
Eh ben...
C'est sûr que là tu limites le débat au seul point de vue du service marketing.
Alors revenons au sujet, qui est maintenant bien exposé : Un bateau qui a un système de production d'énergie, le diesel, qui n'a qu'une fonction, la production massive d'électricité. D'une manière probablement efficace, mais utilisé aussi pour faire avancer le bateau, ce qui suppose une perte d'efficacité. La génération permanente de pollutions (sonore et atmosphérique), la consommation élevée par rapport à un voilier classique, et la génération d'énergie qui entraîne la multiplication de foyers de consomation (les télés et autres) sans amélioration de la sécurité en mer font t'ils de ce bateau un voilier écologique ?
Poser la question n'est t'il pas une manière de répondre ?
Est t'il moins pire qu'une vedette à moteur ? J'attends de voir pour répondre, mais je ne saurais pas forcement choisir entre la peste ou le choléra...
Est ce que c'est l'avenir ? Probablement, au train où vont les choses...
Jacques

30 oct. 2006
0

article VV
une lecture approfondie de l'essai dans VV, sans se comparer avec un essai perso, aurait permis pas mal de remarques ne correspondant pas à la realite.

c'est surement mieux que 2 diesels et un generateur ! il y a un generateur bien optimisé. ils disent que dans une traversee sous alizes velus, le bateau a pu produire une elctricite sans avoir a demarrer le diesel.
pourquoi pas avec du 5/6 au portant.

c'est certainemnet assez agreable pour tout le modne que le bateau puisse quitter le quai sous propulsion electrique

cela dit je trouve ces lagoon particulieremnet hideux, vraiment l'opposé de ce que j'ai envie de voir sur l'eau ...

par ailleurs, aucun bateau moderne n'est ecolo, ni dans sa fabrication ni dans son utilisation ni dans son recyclage

c'est un loisir plutot polluant mais moins que les courses de camions ...

30 oct. 2006
0

sorry
aurait permis "d'eviter' de nombreuse remarques ..

31 oct. 2006
0

La question "écolo" est par rapport à un bateau comparable
Le 420 (ou 410 S2 electrique) est-il plus ecolo qu'un 410 ou 440 classique et equipé (apres qq mois) du meme confort ...

Bien sur qu une Panda est plus ecolo qu un 4x4, mais moins que mes sandales ...

Coté fiabilité, le bench a été fait aux USA sur les 410 S2 E (USVI, Charter ....).

31 oct. 2006
0

Deux
petits liens pour relancer le débat qui à mon gout s'enlise un peu :

www.africancats.com[...]_FR.pdf

www.africancats.com[...]006.pdf

Séb

31 oct. 2006
0

mieux
voila un truc nettement plus proche du "bateau propre" avec des bilans de marche au moteur electrique,recharge, vitesse etc..
et sans groupe electrogène! rien a voir avec le "diesel-electrique" lagoon420

pas question là de consommer 1kw electrique pour le bord!!

ça me plait..

01 nov. 2006
0

interessant en effet ... toute leur gamme est dispo en prop electrique
et au meme prix que le diesel !
visiblement, c est "dans le vent" ...
et mieux vaut etre "au courant"
sorry ;-)

01 nov. 2006
0

Bonne initiative...
Ca me parait un bon concept.

Mais quand 30kg de Lithium coulent, ça ne pollue pas?

Et puis, à ma connaissance, les batteries Lithium ont une durée de vie plus faible: elles acceptent un nombre de cycles "charge - décharge" plus faible.

Leon.

31 oct. 2006
0

Bien
D'accord avec toi Gébé, mais moi qui vent mon boat je peux te dire que les premieres questions ne sont pas sur les voiles...

Séb

31 oct. 2006
0

Evidement, Gébé...
Je suis, pour ma part, totalement consterné par ce genre de bateau.
Bien sûr que c'est l'avenir.
C'est bien ça qui me navre.
Un avenir de bateau de 45 à 80 pieds, incapable de naviguer à la voile, bouffant une place invraisemblable au port, nécessitant un générateur tournant en permanence pour alimenter des machins qui n'apportent rien à la navigation (comme les télés et lecteurs de DVD dans chaques cabines, ou encore des éclairages digne d'un sapin de noël sur les champs, ou encore les climatiseurs, ou encore les lave-vaisselle et autre crohondes).
Dans pas longtemps, le générateur alimentera aussi les winchs éléctriques et nous serons une génération d'obéses infoutus de nous remuer tout seul.
J'avais comme voisin cet été un cata, un gros privilège de 60 pieds. Il venait d'être mis à l'eau et la grue avait flingué l'antenne GPS en tête de mats.
Le gars était venu pour naviguer quatre jours d'un week end splendide de juin.
Il est reparti avec sa petite famille en disant que, sur son bateau, sans GPS il ne pouvait rien faire. Son programme était de naviguer dans les iles d'hyères au départ du Gapeau, port de la rade.
Et ouais, c'est ça que les mecs achétent comme bateau et c'est comme cela qu'ils naviguent.
Alors ces machins formatés par les gars du marketing me font pleurer. Parce qu'ils ont raison, c'est ça qui se vend.
Je me rappelle que les Lagoons étaient, il y a quinze ans, des bateaux fantastiques (le lagoon 56, en particulier, était sublime).
Alors voir cela maintenant...
Jacques

31 oct. 2006
0

Euh
Tu veux dire Lagoon 55, je suppose? Ces bateaux superbes compme tu dis n'etaient pas trop faits pour le pres non plus!
Par contre, en choquant un tant soit peu, ils etaient capables de bien belles vitesses :-)

01 nov. 2006
0

Confort électrique
Erendil,
Le générateur alimentant les winches électrique (ou hydrauliques), c'est déjà le cas sur pas mal de bateaux "haut de gamme", depuis pas mal d'années. Amel par exemple.

Sinon, certes une bonne part de la production tend, depuis pas mal d'années, vers la caravane flottante tout confort, avec ou sans perormances sous voiles (en mono aussi, mais surtout en multi). Moi non plus, je n'adhère pas à ce genre de produit, mais je comprend les acheteurs.

Mais je pense qu'il restera toujours un marché pour la "voile plaisir", sans chichi, sans superflux. On continuera à produire de très beaux voiliers pour ce domaine.

Bref, la production se diversifie énormément, et c'est pas plus mal à mon avis.

Leon.

31 oct. 2006
0

Sur les aspects écologique de la question
Je vous invite à consulter le site suivant : wwww.manicore.com Et pour faire simple le bilan écologique d'un tel bateau doit intégrer son cout énérgetique de production, d'exploitation et enfin de destruction. Dans ces conditions, je ne suis pas aussi certain de l'interet sur le plan écologique.
En fin, à titre personnel, j'aime assez l'idée de la propulsion diesel-électrique mais pour des raisons objectives.
A +

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Souvenir d'été

  • 4.5 (123)

novembre 2021