L'age du capitaine...

Bonjour,
Lors de la lecture de la fiche de Jean (Très)une petite phrase m'a interpellé.

Tu dis(je m'adresse à toi Jean): "m'étant mis à la voile trop tard, je ne serai jamais hauturier ou turdumondiste"...

Ayant probablement encore moins de compétence que toi pour la voile, vu ma toute petite expérience, je ne renonce néanmoins pas à me perfectionner aussi longtemps qu'il sera possible pour pratiquer cette passion.

Le second point est qu'il ne me semble pas qu'etre "hauturier" ou "tourdumondiste" soit une fin en soi en matière de voile pure. Cela reléve plutôt d'un état d'esprit qui oblige à certaines compétences mais pas forcement d'être une grosse pointure en régate.

Suis je à coté de la plaque ou y a t'il parmi vous des anciens qui ont réussi leur reconversion à un age "avancé" .

Je vous remercie d'encourager, par vos témoignages, les "vieux novices" à devenir des "marins vieux".

Amicalement.

L'équipage
25 nov. 2005
25 nov. 2005
0

Désolé...
c'est "Claude" qui est l'auteur du fil. J'ai mis capitaine par erreur.
Anonyme oui mais pas "multipseudos" et de toutes façons pas encore capitaine.
Amitiés

25 nov. 2005
0

Tourdumondiste
Je suis très friant de lecture des sites internet de ceux qui font de longs voyages (le dernier trouvé sur Héo : www.autourdhildi.net[...]/ ) et c'est ce que j'aurais aimé faire, en famille, si je m'y étais mis plus jeune.

25 nov. 2005
0

on peut tout apprendre dans les bouquins
(et sur HEO)même avec des rhumatismes c'est jouable.

25 nov. 2005
0

Vas-y mon vieux !!
Bonjour,

Je n'interviens pas souvent pour plusieurs raisons. La première, c'est que mon expérience à la voile est de bien moindre importance que la plupart des intervenants sur ce forum. Les autres, c'est que ça fait 25 ans que je fais de la voile, que j'ai eu un bateau en copropriété, pendant quelques années, que je me suis rendu compte qu'en habitant Paris, et en étant, malgré tout, relativement pris par le tourbillon de la vie, ce n'était pas raisonnable d'avoir un bateau. D'un point vue financier, surtout, d'un point vue conjugal après, mais aussi vis à vis du bateau, que l'on entretien moins bien, à qui on demande beaucoup dès qu'on veut sortir en mer alors que ça fait trois mois qu'on s'en est pas occupé, etc.

Depuis, je suis un de ses locataires, plusieurs fois par an ... Mais le locataire, n'est pas toujours bien vu ..

Bref, mon expérience est donc sporadique, et je fais partie de ces gens, parfois stigmatisé sur ce forum (que je visite tous les jours néanmoins) qui ne font de la voile que 3 ou 4 semaines par an, selon les années.

Néanmoins, je prends énormément de plaisir à faire les choses à ma mesure, et à apprendre, à découvrir, à chacune de mes croisières. Je rêve d'être "tourdumondiste", ma vie professionnelle et familiale ne me le permet pas (ou en tout cas, j'ai fait le choix de ne pas tout plaquer pour faire du bateau). Je ne le suis donc pas... Ni résigné, d'ailleurs.

Alors, de tout ça, il me semble que même si j'avais 75 ans, je ne considérerais pas qu'il je sois tardif à m'y mettre. J'aurais certainement plus de prudence à sauter sur le ponton au moment de l'accostage, certainement moins d'entrain à sortir par F 5/6/7/ ou 8 (selon la mesure de chacun et ce n'est pas important), et même si tu fais un seul tour du golfe du Morbihan, un seul aller et retour vers l'Irlande, une seule traversée de la Med ou du Golfe de Gascogne, le seul fait de l'avoir fait, d'avoir vu des choses nouvelles pour toi, belles, intéressantes, tout ça, ça suffit. Quel plaisir !!

Non, les choses que l'on aime, par essence, ne sont pas réservées aux seules élites, aux seuls aguerris.. Nous, on peut, à notre mesure, la mesure de nos compétences n'ayant aucune corrélation avec la mesure de notre plaisir...

Alors, continue, brûle les étapes si tu peux, et tant que tu es relativement valide, il suffira que tu t'y intéresses pour pouvoir continuer. Et, si tu ne fais pas le tour du monde, tu feras quand même un tour, et c'est ça le plus beau.

Salut Vieux, et bon vent, bon courage, et belle mer...

JM
PS : fais gaffe quand même en sautant sur le ponton !!

25 nov. 2005
0

p'tit gars
tant qu't'as pas eu 75 ans, t'es mal placé pour en parler, autrement ok :-)

25 nov. 2005
0

Bonjour Holywood...
Ce n'est pas l'objet de mon propos car l'on peut aussi faire de la navigation virtuelle sur son PC à n'importe quel age, à condition de ne pas être manchot.
Je souhaite simplement avoir des témoignages de navigateurs qui le sont devenus sur le "tard".

Amicalement

25 nov. 2005
0

j'ai un ami ...
qui a commencé "les glénans" à l'âge de la retraite, a acheté un 35 pieds deux ans plus tard et abattu un nombre de milles dans l'année qui feraient pâlir plus d'un jeune ...

26 nov. 2005
0

salut Robert parles tu de notre ami commun
et qui vient de se faire culbuter au large de la Rochelle

25 nov. 2005
0

j'avais bien compris
je voulais seulement dire que l'on peut faire l'essentiel de son apprentissage sans être sur un bateau. Quand on connait les bases, surtout en matière de météo, sécurité,etc.. on peut pratiquer cette activité tranquillement sans risquer le claquage ou l'infarctus.
Je pense ne pas rentrer dans la catégorie ciblée par ton fil, mais j'ai fait mon premier (et dernier) stage des glénans il y 2 ans et j'ai acheté mon bateau 6 mois après. J'ai 44 ans et je n'avais fait que de la planche à voile avant.
Mais en arrivant au stage j'en connaissais plus en théorie que le moniteur.
Voilou.

25 nov. 2005
0

L'âge ne fait rien à l'affaire ;-)
Par bonheur notre loisir préféré est un de ceux pour lequel l'âge n'intervient pratiquement pas.

On compense largement la décrépitude physique par la maturité et résistance mentale et la taille du portefeuille qui augmente avec l'âge :mdr:

Pour le TdM , le principal problème que je vois en vieillissant c'est l'augmentation importante du risque de pépin de santé sérieux avec l'âge de quelques maladies connus ... mais nos toubibs développeront ;-)

Pour cette raison , le TdM à 70 balais sera peut-être un peu plus réservé à des haltes dans des endroits d'où l'on peut accéder à des soins raisonnables en un temps raisonnable (en supposant que le portefeuille suive pour le rapatriement urgent).

25 nov. 2005
0

penser autrement
moins d'allant....plus de matos

à 20 ans, on hisse une GV de 40 m² à la volée, à 60 ou 70, on utilise l'enrouleur electrique.....mais au bout du compte, le plaisir est le même et l'esprit "voyage" est le même à 20 ans qu'à 60 (sinon c'est qu'on est déjà vieux dans la tête :-( :-( :-( :-( )

c'est vrai que c'est plus facile en camping-car qu'en sloop de 15m mais le plaisir est à la mesure de la dificulté

25 nov. 2005
0

c'est risqué ...
si à 20 ans et 60 ans on voit les choses de la même manière ça peut vouloir dire qu'on est resté jeune .... ou bien qu'on était vieux avant l'âge :-D

25 nov. 2005
0

Ce n'est pas
l'âge chronologique qui compte mais l'âge biologique.
Au boulot je viens de faire une étude sur l'ostéoporose et la personne âgée. Là on demandait -entre autres- aux médecins de classifier le patient âgée selon des tranches d'âge. Que très peu de médecins étaient d'accord pour le faire, car ils disaient qu'un patient de 60 ans peut avoir un tableau clinique d'un patient de 90 ans et l'inverse. Donc tout dépend de la forme, du degré de "fitness", de la personne...
:doc:

25 nov. 2005
0

le seul moment où il est trop tard
c'est le jour où tu as perdu l'envie de le faire.

amicalement

25 nov. 2005
0

Je vous remercie...
pour vos réponses pleines de bon sens qui
j'espère auront pour effet d'encourager nos
anciens les plus timorés à perdre, non pas la tête, mais les côtes de vue .
Quant à moi qui n'ai pas encore atteint l'âge canonique de la retraite, je suis convaincu par vos propos et j'ai bien l'intention de naviguer jusqu'à 112 ans.
Au delà, peut etre qu'un jeune retraité me recyclera en vieille chaussette à spi ou en pare battage...une autre façon de naviguer !
Amicalement

25 nov. 2005
0

Je rêve...
Bonjour,

Le virus m'a pris vers 50 ans.
J'ai 62 ans et je suis en pleine forme...
Je navigue donc tant que possible.
Je rêve de rester en bonne santé jusqu'à 110 ans et puis d'être assassiné par un mari jaloux !

Cordialement
;-)

25 nov. 2005
0

z'êtes comme les poireaux alors ?
... les cheveux blancs et la queue verte !
:mdr:

25 nov. 2005
0

Donc,
si mes deux neuronnes sont bien connectés, tu as .... même pas la cinquantaine !!!!

Aleïïï, toi, à c't'age là, y'a encore beaucoup d'avenir devant, plein de temps pour demarrer des nouvelles choses ! Heureusement !

Si seuls ceux qui ont commencé à naviguer entre deux couches culottes (ou plutôt lange) avaient le droit de citer, y'en aurait pas beaucoup !

La navigation, c'est quand même pas si compliqué du moment qu'on a un peu de bon sens, et on a vu de grands marins avec une immense expérience incontestée faire une telle connerie qu'ils y ont laissé la vie.

La valeur n'attend pas le nombre des années .... mais les années n'empêchent pas non plus d'atteindre la valeur .......

Alors hop, en avant, les seules vrais obstacles ne sont que dans la tête !

25 nov. 2005
0

Pour rester dans les débutants

du même age, une seule référence suffira... Sir Francis Chichester...

Bon c'est peut-être placer la barre un peu haut, mais autant regarder dans la bonne direction... :alavotre:

pfffzzzz

25 nov. 2005
0

Bravo...
Monsieur le Belge, c'est tout le mal que je...tiens , maintenant que je connais votre age, j'ai du mal à dire "tu". C'est mon éducation qui me rattrape et cela me donne l'idée d'un autre fil.
En attendant, je te fais la promesse que dans 48 ans, si tu deviens l'amant de ma femme je ne te ferai pas le moindre mal.

N'allez surtout pas dire que c'est facile en étant anonyme.Une promesse est une promesse. J'aurai 96 ans, la force de l'age pour aller butiner ailleurs.

25 nov. 2005
0

bruno..........
qu'est ce que tu crois? gamin va!

:pecheur:

25 nov. 2005
0

merci freja ...
Si tu relis mon post, ma reflexion a pour origine une phrase contenue dans la fiche de "très".
Je ne me sens pas concerné pour le moment par une limite d'age et que si je patiente sans bateau c'est que j'aurai la liberté de partir sans souci de retour dans deux ans (50 ans). Et pour cette raison, je suis bien dans ma tête.
Amicalement

26 nov. 2005
0

l'age est dans la tête
La pièce d’identité donne l’âge légal du capitaine. Mais l’âge qu’il a dans sa tête est celui qui correspond à ses envies, à ses désirs, à ses passions. La voile est, à mon sens un plaisir qui peut s’apprendre très tard. Comme l’a déjà dit quelqu’un, le plaisir d’arriver sur une île où à un port ne dépend pas du nombre de miles fait pour y arriver. Ce qui compte, c’est d’arriver.

Maintenant la compétence. C’est quelque chose qui s’acquiert sur le tas et qui dépend de la motivation du capitaine. Souvent il s’agit simplement d’un peu de bon sens. Il faut souvent écouter ceux qui parlent peu, un peu moins ceux qui parlent beaucoup, car c’est souvent pour masquer leur manque d’expérience.

Tu vois je fais aussi partie des gens sans une grande connaissance de la voile. J’ai plus de 60 ans, j’ai mis mon premier pied sur un bateau en 1983 avec des amis sur un bateau de loc. Nous avons loué plusieurs années de suite. Et un jour je me suis lancé, j’ai loué tout seul un voilier parce que mes amis n’ont pas pu se libérer, c’était au début des 90. Ca m’a tellement plu que j’ai acheté mon bateau en 99 à la fin de mon activité professionnelle. Depuis j’ai été en Corse, Sardaigne, puis Eoliennes, Sicile, puis Grèce et je j’ai été passer l’hiver dernier aux Canaries. Maintenant je suis à Lorient et je prépare un grand voyage : Groenland, Québec, Antilles. Jamais je n’ai fait d’école de voile. J’ai tout appris sur le tas, face à la situation. Je me considère comme un marin d’opérette, mais qu’importe, je suis heureux en pleine mer, comme à l’arrivée dans un mouillage, je sais seulement que les quelques amis qui sont venus à mon bord, n’ont pas trop peur. Je ne cherche jamais la performance, je ne veux qu’arriver à bon port.

Alors, pour conclure, si tu aimes, vas-y.

26 nov. 2005
0

Age du p'taine et homéostasie ?
Une question aux heotiens,heotiennes tropicalisés,ées.
Supporte t-on aussi bien le climat tropical a 50 balais qu'a 20 . Avec le froid qui arrive mon cartilage usé "eh oui les accidents çà aide a prendre conscience des limites humaines" me tarabuste pour avoir un avis. Dois-je me préparer spychologiquement

au choc thermique de" dans 2 ans ".
A+Stephan

26 nov. 200516 juin 2020
0

trop pis qu'alizé
Pour être tropicalisé depuis des années,et avoir dépassé les 50,je peux te dire que le choc thermique pour moi c'est dans l'autre sens.....lorsque je dois rentrer en Bretagne 15 jours par an.
A moins d'être allergique au soleil,je ne vois pas où peut être le problème.
J'ai dans ma résidence un jeune gaillard de 80 balais,qui vient de traverser le Cambodge,le Vietnam et le Laos en bus locaux.Il reprends son souffle actuellement sur les bords de la piscine et dans deux mois il va faire son stage annuel à Madagascar,histoire de changer un peu des Thailandaises.
Ceci étant pour ce qui est de l'âge du capitaine,si la tête y est en effet pour beaucoup il n'en reste pas moins que les années passant la résistance physique s'amenuise et je ne vous plus aujourd'hui barrer seul un 50 pieds avec les efforts que cela implique.
Ne suffit-il pas alors d'adapter son bateau à ses capacités physiques et marines.
En tout cas pour moi le choix est fait,et sans regrets je suis passé de la voile à la vapeur.
Et le bonheur est toujours aussi grand.

20 sept. 2007
0

Tourdumondiste ou voileux?
La circumnavigation relève plus d'un état d'esprit que de compétence en matière de voile pure. Je suis partie durant 6 ans en n'y connaissant pas grand chose au départ, mais je savais au moins une chose c'est qu'il fallait que je le fasse et le reste est venu tout seul.
Le principal n'est-il pas de vivre ses rêves?

Bon vent à tous

20 sept. 2007
0

Bravo, continues
Tout simplement bravo ! Être lucide et simple à la fois.
La mer sans doute est à tout le monde, il n'y a pas d'âge certainement, juste l'âge du cœur qui sait apprécier tout ce que cette planète nous montre à qui sait savourer ces instants magiques comme de contempler la voie lactée au milieu de nul part, au milieu de l'eau quand plus rien d'autre n'est visible que le ciel et derrière le sillage de son propre bateau.
Alors peut importe que l'on soit à 50 milles des cotes ou au milieu de l'océan.
Je crois simplement que ces moments magiques ne sont réservés qu'à celui qui sait vraiment regarder les choses importantes, et ce qu'elle que soit l’âge de nos artères.
Loin de ce que l’on appelle « la civilisation » il nous est parfois utile de se mettre en situation, se sentir tout petit face à l’immensité de notre monde. La mer nous permet encore de trouver cela.

Loin de tout, et au plus proche de soi même.

21 sept. 2007
0

Handicapés
J'ai navigué pendant des années avec un copain paralysé des jambes à cause de la polyo. On a même fait des courses-croisières ensemble - Giraglia pour ceux qui s'en souviennent... Fauteuil roulant sur le quai, qu'il évitait à cause du regard des autres, mais sur le bateau, un équipier à part entière. Le bateau est un des rares sports où on n'a pas à se tenir debout et où on peut se transporter relativement facilement avec les mains. Ce garçon m'a toujours épaté...
J'ajouterai qu'avec l'âge, on peut faire les mêmes choses que quand on est jeune, mais ça prendra plus de temps.

21 sept. 2007
0

pour le plaisir
Etre hauturier ou tourdumondiste ou Regatier... est-ce seulement ca la voile?
Je ne peux parler de l'experience des "anciens" et je suis sans aucun doute un des "gamins" du forum. j'ai 35 ans et 25 de voile a mon actif quand meme, Mais pour moi ce n'est ni la distance des cotes , ni le fait d'etre en tete qui me donne le plaisir. Etre sur l'eau, vivre, dormir, naviguer,respirer la mer pour moi me parrait etre l'essentiel.
il me reste quelques annees, j'espere, devant moi mais jusqu'a present mon reve n'a jamais ete de traverser les oceans ou de finir premier entre trois bouee
Alors dans ma vision de la voile, jeune ou vieux, ce qui compte est d'etre heureux.
Et apprendre la voile c'est deja en faire
Sur un tuppeware, un regattier, ou encore un vieux grement. A chacun ses reves ou ses limites
bonne chance!

21 sept. 2007
0

J'ai lu sur ce fil
que la navigation hauturière relève d'un état d'esprit.

Je l'admets bien volontiers.

Et c'est tout aussi vrai que ce n'est pas parce qu'on a franchi un océan que d'office on est un bon marin.

J'ai un copain qui a fait l'Atlantique et pourtant sans être injuste je m'estime meilleur navigateur que lui et il le sait et pourtant il y a bien meilleur que moi!

D'ailleurs je connais 1 ou 2 hauturiers qui n'oseraient pas traîner leur semelle de boat sur certaines côtes de France mal pavées.

Et je dois dire qu'en côtier, on voit parfois des types avec une belle technique de voile.

Partir loin, oui, c'est un état d'esprit, un peu comme celui qui part à l'assaut d'un 6000m en montagne, il n'a pas souvent besoin d'une grande technique mais a besoin d'avoir l'esprit bien trempé et savoir ce qu'il veut.

A l'inverse, le côtier mal pavé c'est un peu comme un rocher d'escalade où là, la technique prime sans nul doute.

Je me rappelle d'un marin, excellent d'ailleurs en technique voile qui m'avait dit, alors que je lui demandais si une virée aux îles Scilly l'intéressait : "...pas trop vite, les Scilly c'est le bout du monde tu sais...".

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Oh fil de l'Oh

Souvenir d'été

  • 4.5 (153)

Oh fil de l'Oh

novembre 2021