La voile solo est illégale

... dixit mon instructeur RYA, sachant que la veille doit être assurée 24h/24 sur tout navire - Donc, à part pour les sauts de puce de <24heures, toute nav solo serait illégale - Vous en pensez quoi? Et votre assureur, en cas de fortune de mer, ou autre accident?

L'équipage
23 août 2018
23 août 2018
4

Oui c'est illégal mais on fait tous des choses illégales comme traverser en dehors d'un passage piéton par exemple.
La chose illégale ne porte pas a conséquence s'il n'y a pas de conséquence à la chose.

23 août 2018
2

Jusqu'au jour où... tu l'as dans l'os :doc: :policier: :acheval:

23 août 201823 août 2018
5

La boîte a couilles semble passer de moins en moins souvent depuis quelques temps.

Il semblerait que décider seul des responsabilités qu'on choisi de prendre et les assumer soit passé de mode. :litjournal:

23 août 2018
12

Et alors !?
Vivre EST un risque, il faut se décider à l'accepter, non ?

23 août 2018
6

L'issue de la vie est toujours fatale mais est-ce un risque en soi? La vie est si belle et peut être si douce lorsque l'on fait les choses dans le respect de soi, des autres et de la vie en société.

Prendre des risques, OK, c'est un choix. Faire courir des risques à ceux qui viendront te tirer d'affaire parce que - ce coup là - ce n'est pas passé comme tu le pensais, je trouve ça assez égoïste comme raisonnement. "Assumer" c'est aussi "assumer" que ceux qui, le jour venu, te porteront assistance ; puissent te reprocher les choix que tu as pris.
Quand je vois la majorité des bites sur leurs motos prendre les risques qu'ils prennent, pour eux et pour les autres ; je me dis que mes couilles sont très bien au chaud dans mon slip. Je n'ai pas besoin de les montrer à tout le monde pour savoir de quoi je suis capable ou non.
Faut juste pas pleurer après sur les assurances qui ne couvrent pas, les mutuelles qui coûtent cher et les radars sur la route, etc.

M'enfin, toujours les mêmes débats ici ou ailleurs.
Je vois que je n'ai rien raté en quasiment 2 ans d'absence sur le forum (vieux vs. jeunes, riches vs. pauvres, voile vs. moteur, tablette vs. sextan, couillus vs. branleurs...).

:goodbye:

23 août 2018
0

Bonjour. C'est pour çà qu'il y a tant de courses en solo!! et de coureurs! mais, comment font'ils? :-D

23 août 2018
0

Ils sont dans l'illégalité.
Quid de l'assurance de ces bateaux ? et de ces skippers.

23 août 201823 août 2018
0

L'instructeur RYA de Jean (qui est aussi le mien) nous avait déjà informé des changements de politique des assureurs pour les courses au large, car il a vu subitement arriver un nouveau profil de stagiaire.
Déjà, les assureurs demandent obligatoirement qu'il y ait un ou des skippers certifiés Yachtmaster dans l'équipage, et donc pour le solo aussi. Logiquement cela devrait aussi amener à une définition d'équipement automatiques de sécurisation (Radar-AIS-GPS-Carto-Sondeur-pilote auto) l'ensemble géré par une supervision et activant les alarmes sonores et le vérin du pilote. Les assureurs pourraient exiger ce type de configuration au delà d'une certaine valeur de bateau ..
Pour le plaisancier commun, il pourrait y avoir aussi des prochaines restrictions de couverture pour le solo.
Sur un autre fil, quelqu'un faisait le parallèle avec la pratique de la randonnée en haute montagne et des risques associés, et cet été, ce sujet est revenu dans les médias TV avec des problèmes rencontrés pour l’accès au Mont Blanc. Les autorités locales s’interrogent si effectivement il ne faut pas envisager une restriction en limitant l’accès libre au sentier. Comme quoi, même si une pratique est très ancienne, au delà d'un certain seuil d'activité et donc seuil de conséquences, la question de la régulation arrive toujours par les responsables de la zone concernée. Si les accidents par défauts de veille en solo se multiplient en plaisance, ce sera la même chose.

23 août 2018
1

Nan, pas de prêche de paroisse, c'est juste une info, c'est tout, c'est arrivé suite à l'histoire du team vespa dans la volvo race. C'est vrais que pour le RYA ça donne un peu de business supplémentaire, de là à dire que c'est eux qui poussent les assureurs .... Et d'un autre coté, si rien n'est nécessaire, quand un voilier de course au large ira se scratcher avec perte de vie humaine, et que l'on constatera que finalement il y avait aussi un manque de notion maritimes dans l’équipage, on aura aussi des reproches sur la légèreté ou le manque de sérieux dans la validation des inscriptions...
Ce qui reste étrange finalement c'est à quoi servent les courses de qualifications ?
Pour le plaisancier, perso j'y crois pas à la mise en place de ces obligations de formation, mais une évolution de la D240 avec les nouveaux moyens électroniques de nav, je suis quasi certain que ça arrivera.

Pour le relais de communication par les stagiaires, certains centres ont carrément déconné (voir fonction recherche c'est facile à trouver), d'autres n'ont bénéficiés que du "bouche à oreille" ou de l'effet feed back habituel des forums libres de discussions, idem pour les écoles de voiles et associations diverses.

23 août 2018
14

En fait, il prêche un peu pour sa paroisse l'instructeur RYA, non ?

Et rajouter une couche de "lobbying" et c'est tout benef...
(pour cela les stagiaires sont un excellent relais) :bravo: :pouce: :mdr: :mdr:

23 août 2018
9

Aucun texte n'interdit la nav solo. La veille doit être assurée h 24, mais cela ne veut pas dire, même en équipage, qu'il doit y avoir une vigie en haut du mât avec des jumelles !
J'assure une veille efficace, avec un tour d'horizon au moins toutes les 20 minutes (certains équipages ne le font pas, et les quarts se font devant la liseuse ou la tablette, écouteurs sur les oreilles !) l'AIS est une aide précieuse, pas absolue, tous les bateaux ne sont pas équipés, qui permet d'anticiper les rencontres…

23 août 2018
0

les quarts oui, mais en solo? tu dors par tranche de 20min?

23 août 2018
10

4,7 km, c'est une blague ???
Mais comment fait-on pour voir Chassiron depuis la ville de La Rochelle ??? Et parfois même la tourelle d'Antioche... Ah, au fait, il y a 12 milles... Soit 5 fois plus que ce que tu annonces !

Faudrait avant de repasser ton certificat d'études, que tu ouvres déjà les yeux ;-)
T'étais fâché avec les sciences quand t'étais petit ? :goodbye:

23 août 2018
4

il fait quelle hauteur ton cargo qui file à 25 kn ?

23 août 2018
3

Impressionnant, ton avis si tranché pour qu'un qui n'a jamais encore trop navigué en solo !

Au fait, un petit retour sur ton calcul complètement faux à propos de tes 4,7 km de visibilité ??? Un petit mea culpa, un petit oups ? Ben non, plus facile d'aboyer !!!

23 août 2018
3

pour l'avoir expérimentée de nombreuse fois la lucidité après 20minutes de sommeil est excellente . Le corps et l'esprit humain ont une capacité d'adaptation étonnante .
Une fois que je suis dans le rythme de veille je n'ai même plus besoin de réveil ou d'alarme , je me réveille naturellement 1minute ou 30 secondes avant .
Réduction de voilure pour passer de 7/8 kn à 4/5 kn et être moins manoeuvrant je vois pas l'intérêt surtout que dans l'exemple que tu prennais , c'est le cargo et ses 25 kn qui pose pb .

23 août 201816 juin 2020
2

Allez, mon poste de repos...

Et évidemment, je dors avec mes bottes, ma veste de quart, mon gilet, etc...

Et en 15 secondes, je suis où je veux sur mon petit 28 pieds.

Sinon, comme dit plus haut, je me réveille maintenant juste avant que mon téléphone ne sonne. Tu verras quand tu en feras un peu !

23 août 2018
1

ben je navigue un peu partout ... en Med aller retour Corse Continent une dizaine de fois , convoyage Marseille Nieuport , La Rochelle Marmaris, régates Hyères , Sardaigne /Corse .

Loin des côtes la soudaineté du vent qui se lève est toute relative . Et puis les alarmes sur l'anémo c'est pas fait pour les chiens

24 août 2018
1

ha non peut etre ?
(traduction pour les amis français: oui certainement

23 août 2018
0

P an, un silex dans la tête ????
Moi en équipage, ça ne 'est jamais arrivé.

24 août 2018
1

J'arrive à dormir par tranche de 15 minutes et ma lucidité est excellent à chaque fois......que je me réveille.

23 août 2018
0

Et c'est bien pour ça que j'ai précisé qu'on voyait Antioche par bonne visibilité... Mais tu lis ce que tu veux !

Quant au motoryacht, je serai surpris qu'il soit privilégié par rapport à mon voilier, mais de toute façon, s'il avance à plus de 20 noeuds, pour le coup, lui, il a intérêt à faire une veille très active !!! LoL comme y disent...

23 août 2018
14

les 4,7 km c'est la distance de l'horizon a hauteur de tes yeux à 1.80m de hauteur, OK
mais si un mec est de l'autre coté en face de l'horizon egalement à 1.80m, la distance limite à laquelle vous commencez à vous voir théoriquement est de 4.7 x 2 = 9.4 km

un cargo etant notablement plus haut, on le voit de bien plus loin que 4.7 km , aux conditions atmosphériques bien entendu.
cf mon petit crobard ....Pythagore toujours utile , je vous fais pas les calculs mais
(R+H1)² = R² + D1²
(R+H2)² = R² + D2²
et distance limite observable = D1+D2 et non pas D1 tout seul, et ça fait vite une grosse différence

pour ce qui me concerne, tour d'Irlande solo ( tour de chauffe, se confronter au rail en solo, etc ...) puis boucle atlantique solo, radar + AIS autant que possible dans les zones à trafic, ( avec tranches plutôt 15min par prudence et plein plein de mini-micro-sommeils + techniques de sophrologie relaxation) et gros dodos en plein milieu de l'océan .... voyage d'un an, revenu en pétant la forme comme jamais ....

Et beaucoup ( beaucoup) de préparation , du bateau of course, mais du bonhomme, sport remusculation et tenir l'effort prolongé, mentale ( sophro), réflexions sur la sécu du bateau, lignes de vies centrées et non pas passées n'importe comment et j'en passe,
A partir de là, ceux qui voudraient dire que c'est pas légal, qu'on a quasiment pas le droit, etc .... je leur raconterais volontiers les déboires d'équipages partis plus ou moins à l'arrache, mal préparés, hétéroclites en savoir faire et sujets aux mésententes qui personnellement me font bien plus peur et me sentir en insécurité que d'être seul.

23 août 2018
0

si l'autre type est sur la passerelle d'un cargo tu nous mets 20'

23 août 2018
0

donc ou est le pb des 20' cqfd .... :langue2:

24 août 2018
0

Desolé Calypso, je repondais au message de Domnomade

24 août 2018
0

Enorme bug de Hisse et oh!!!
C'est insuppotable cette possibilité d'intervenir entre les réponse!!!
Désolé pour ces 4 messages placés là ou je ne voulais pas... :tesur: :lavache: :acheval: :acheval: :acheval:

25 août 2018
0

"Ce raisonnement est archi faux!!!"

Je présume que la remarque m'est adressée ?
Dire que c'est archi faux me surprend quelque peu.
Etant entendu, bien sûr, qu'il y a une approximation sur l'effet de refraction atmosphérique qui fait que la distance observée est sensiblement différente, et pour pousser le purisme la courbure de la terre n'est pas une sphère absolument parfaite, très legèrement ellipsoïde.
Mais il s'agit de se donner un ordre de grandeur proche, qui suffit au raisonnement recherché sur l'évaluation de distance à l'horizon.
Tenant compte de cela, on retrouve ce mode de calcul ou se raisonnement de calcul dans pas mal de sites comme par exemple:
www.astronoo.com[...]on.html
blogdemaths.wordpress.com[...]orizon/
orbiter.dansteph.com[...]dex.php
fr.wikihow.com[...]horizon
astronomie.quebec[...]rai.php
www.caminteresse.fr[...]orizon/

de là à dire que tous ces sites tiennent un raisonnement archi faux ?( surtout "archi" ...?)

25 août 2018
0

doubler quoi ? je ne comprends pas ? ou alors dans le raisonnement de qui ?
puisque à un moment tu écris "Desolé Calypso, je repondais au message de Domnomade"

le fait d'ajouter des distances D1 de l'observateur à l'horizon et D2 de l'objet observé à l'horizon comme limite de visibilité n'est pas faux, tout de même ? sinon on ne verrait jamais une montagne à des parfois très lointaines distances ?

qui double quoi ?

25 août 2018
0

mais non !!
pour deux observateurs qui se regardent a distance, ok d'accord avec toi, ils auront chacun "leur" horizon respectif.
mais quand moi, avec mes petits yeux, je regarde par exemple surgir les montagnes de Madere à un certain nombre de milles de distance, ce n'est pas Madere qui me regarde mais moi qui regarde Madere, donc il s'agit bien de la distance a laquelle surgit Madere au dessus de "ma" ligne d'horizon visuelle .... qui me permet d'évaluer non pas a quelle distance Madere est de "son" horizon" mais a quelle distance j'en suis - moi sur mon petit bateau non ??
A tout prendre, un avion le verra de tres tres loin en ligne droite bien au-dessus de l'horizon, et si l'avion descend, il finira par le voir derrière "son" horizon d'avion à lui ....me semble-t-il ?

on parle d'un "objet observé par UN observateur , pas de deux objets qui s'observent , l'objet observé n'a pas d'horizon propre à lui dans ce raisonnement qui concerne l'observateur.

25 août 2018
0

m'enfin !!!
D1 est la distance de "mon" oeil a l'horizon
D2 est la distance entre "ma" ligne d'horizon et le bateau que j'observe quad il arrive au point de tangence avec la courbure de la terre vue de mon oeil ( = ma ligne d'horizon)....
qui parle de 2 bateaux derrière l'horizon ?
ya moi d'un coté
et le bateau derrière "mon" horizon .....
non ????

25 août 2018
0

Si tu prends dix secondes pour regarder le dessin plus bas, je suis sûr que tu es capable de comprendre !

25 août 2018
0

Alors pourquoi cherches tu au dessus à savoir où est le point d'horizon ???

"Mais DomNomade on est incapable de savoir ou est le point d'horizon lorsque le bateau apparaît dessus et il apparaît derriere le point d'horizon que tu observe ,avant qu'il ne franchise ton point d'horizon"

25 août 2018
0

Je partage l'avis de Calypso et de Skywalk qui avait tout a fait raison dans son premier post et qui s'est fait un peu "defoncé".
Ce sont les hauteurs respectives des 2 objets de part et d'autre de l'horizon qu'il faudrait ajouter et non pas les disances séparant les 2 horizons.

25 août 2018
0

On parle d'un truc au ras de l'eau, sinon c'est le principe des phares...
Je vois le mont blanc de chez moi, il est juste à 150km....

25 août 2018
0

Oui ce dessin est bon, après on peut estimer une portée lumineuse théorique en assimilant cette distance en une ligne droite tangente à l’horizon, ce qui correspond au cas d'un observateur au ras de l'eau qui regarde un phare ou une tête de mat.
La distance est facile à calculer:
R est le rayon de la terre (6371 km)

H la hauteur de la tête de mat = 20 mètres pour la démo
a = l'ange le rotation entre l'observateur et le bateau
(R+H)cos (a) = R
cos(a) = R/(R+h) = 6371000/6371000+20=0.9999
a = 0.0025 radians
La portée = distance de visibilité sur l'eau est = R*a = 15963 mètres.
Si l'observateur est à 1 mètre au dessus de l'eau, la distance est augmenté en faisant le même calcul avec 1 mètre.
C'est un calcul idéal qui reste indicatif, dans le cas des phares, le calcul est moins juste car par la diffusion de la lumière dans les molécules d'air, le halo n'est pas assimilable à un trait géométrique, et même pour une observation en plein jour, je pense que l'optique avec les réflexions et angle d'incidences est plus complexe.

25 août 2018
0

Mouais, une projection trigo pour certains ça peut faire des nds au cerveau, surtout chez certains moniteurs que j'ai croisé, lol...
Ce calcul n'a pas d’intérêt pratique, pas parce qu'il est compliqué, mais parce qu’il est trop idealisé", à ces distance la résolution d'un œil humain pourra distinguer une grosse voile, et encore si le skipper à une super acuité, et en plus dans une mer agitée....

25 août 2018
1

Oui c'est vrais, et c'est là ou on est content d'avoir acheté une paire de qualité...
Un équipement à inventer pourrait être un appareil photo avec télé objectif fixe à monter en tête de mat qui prendrait des clichés dans l'angle de direction du voilier. Calé en time lapse de 5 mn , il transmet les images par BT sur une tablette.. Une appli bien pensée fait le reste et affiche en permanence un résumé d'observation sur l'analyse visuelle de l'instant..
Des images type clichés photo avec obturateur rapide, c'est bien car ça règle le problème du flou de bougé bien mieux qu'un stabilisateur..
Voilà une bonne start up..

25 août 2018
0

Le radar est mieux c'est sur, mais ça reste un assez gros bazar cher à installer , pas adapté aux petits voilier. (D’où l’intérêt des petits systèmes mer-veille)
Un APN avec bon télé objectif c'est possible de le concevoir assez petit, léger et pour un coût de 200 a 500 €.
Dans le brouillard complet, ça ne marchera pas, la nuit faut voir car les capteurs font des sacrés progrès en sensibilité.. Maintenant ce type système pourrait avoir un avantage sur le radar pour les containers flottants à ras de l'eau qui sont difficilement détectable par un radar.

28 août 2018
0

Oui ok, pour un système neuf complet j'avais compris que le prix budget est de 3000 € .. D'occasion c'est sur que c'est bien différent..

28 août 2018
1

Le radar est programmable pour qu'il se mette en route régulièrement et déclenche son alarme: peu de consommation.
Quant à l'AIS seul: s'approcher de la cote dans le brouillard...

26 août 2018
0

J'ai pas vu le prix , il me semble qu'une caméra thermique c'était 40k€.

23 août 2018
1

:mdr: Skywalk se lance dans les calculs maintenant ...

Indice: quelle est la hauteur de l'oeil de l'observateur, quelle est la hauteur de ton cargo.

Recommence ton calcul et on en reparle...

24 août 2018
0

Non, quand on dort dans le cockpit, on ne voit rien!

23 août 2018
3

Commence par naviguer en solo et on en reparlera. Moi j'ai 63,ans et je n fait que ça.
L'AIS qui n'est pas la solution à tout à tout de mem apporté beaucoup.
La seule chose en solo c'est de ne jamais présumer de ses forces ni de ses competances.

23 août 2018
0

"cargo peut se déplacer à la vitesse de 45 kmh"

Un cargo comme ça, c'est quelle portée , son émetteur AIS ???

Ça laisse combien de temps pour se réveiller sur une alarme ?

23 août 2018
0

sans parler de la probabilité vue l étendue !

23 août 2018
2

et l'expérience aussi : jamais eu un bateau de l'horizon à ma position en moins de 30'

23 août 2018
0

C'est pour cela que je fais mes traversees de nuit au moteur, radar en permanence avec alarme, et que celui qui "veille" est juste celui qui jette un coup d'oeil au radar de temps a autres et fait ses micro-sommeils a la table a cartes... bien sur on peut aller faire un tour d'horizon dehors mais le radar voit mieux que nous !
Evidemment je ne parle pas de navigation au long cours. Mais pourquoi ne pas reconnaitre l'electronique comme un equipier a part entiere ?

24 août 2018
0

avec des raisonnements comme ça, tu peux rester bloqué à certains carrefours : La visibilité est de 50 m, une voiture est susceptible d'arriver à 80 km/h et donc parcourir ces 50 m en à peine plus de 2 s.
tu demandes donc à ton passager de sortir pour aller se poster là où il peut observer le potentiel véhicule, tu traverses, tu t'arrêtes pour attendre ton passager, au risque que celui-ci se fasse écraser si le carrefour n'est pas équipé de trottoir.
Ainsi tu es toi en sécurité et les pompiers ne vont pas risquer leur vie pour venir te secourir.
Et tu vas pouvoir écrire à ton député pour qu'il élabore un projet de loi interdisant la conduite en solo.

24 août 2018
0

Tu ne dois pas souvent faire du Hauturier....
De plus, les navigateurs intelligents qui font du hauturier ont un transpondeur AIS et comme dit à moulte reprise, la plupart des cargos qui voient un voilier sur leur AIS font un écart de 1 ou 2 ° pendant 20 NM puis reprennent leur route. Sinon, un cargo se voit la nuit à plus de 5 NM sans difficulté.

28 août 2018
0

Idem.
Si tu veux, je te fais un cours sur l'existentiel et l'universel.
C'est vous qui voulez à tout prix être dans l'universel, pas moi.

28 août 2018
0

Juste pour indiquer (comme d'autres l'ont déjà fait), que cette estimation n'est pas tout à fait exacte, et qu'avec une cible de 15m de haut avec un regard à 2.5m de haut, avec une route convergente se rapprochant à 35noeuds, on atteint plutôt les 20minutes.
 
Mais bon, il y a rapidement quelqu'un (surtout un pêcheur) dans le coin, et vu qu'il peut changer de direction à tout moment, le temps se retrouve limité à la distance du plus proche.

25 août 2018
0

Mais les pêcheurs en pêche n'ont pas souvent une route rectiligne, contrairement aux cargos.
cela peut occasionner des frayeurs, surtout avec des pêcheurs pêchant "en boeufs".

23 août 2018
3

sachant que l'horizon pour un homme debout est à 4.7km qu'un cargo peut se déplacer à la vitesse de 45 kmh, et un voilier à celle de 12kmh, dans le cas le plus défavorable (voilier et cargo naviguant en sens inverse face à face), il faudrait, pour éviter tout danger, dormir par périodes de maximum... 4'56"...

Donc les types qui mettent leur timer sur 20" devrait repasser leur certificat d'études, ou jeter leur timer et se faire une bonne nuit de 8h....

23 août 2018
0

Ouvre les yeux toi même, c'est pas chassiron que tu vois...c'est son phare....qui doit culminer à 50 m de haut....(et non, la terre n'est pas plate).
et j'ai pris l'exemple d'un cargo, j'aurais pu prendre celui d'un motoryacht qui va encore plus vite et qui est encore plus bas sur l'eau...

bref....tout ça pour dire, que, si tu es cohérent, soit t'assures une veille effectivement permanente de chaque minute ou bien tu vas te coucher...mais les solutions entre les deux ne sont pas logiques...

la solution la "moins pire" pour naviguer solo à mon sens est d'etre en veille "réellement permanente" (pas de cuisine, pas de bricolage, pas de popo) dans les couloirs maritimes, et aux abords des cotes, et pour le reste, on peut s'autoriser de bonnes siestes...
j'ai jamais dormi en solo, mais quand je vais commencer à le faire, c'est la solution que j'adopterai.

23 août 2018
0

chai pas...ça dépend ou est placé son antenne, sa taille, etc....
j'aurais pu prendre l'exemple de deux voiliers route inverse...etc...
le fond de ma réponse est que fixer une limite de temps "moyen" ou "minimum" pour une rencontre en route de collision n'est pas cohérent. ça peut aller de cinq minutes à deux jours....:heu:

le mieux (ou le moins dangereux), pour une nav en solo, c'est veille en zone encombrée et hors de ces zones: reduction de voilure, ais et dodo (plus ou moins long)...
On pourrait ouvrir un autre débat là dessus, mais je me demande quelle est la lucidité du type qui dort par période de 20 minutes...

bref...tout ça pour dire, que la nav en solo, c'est comme la grimpe ou l'apnée en solo : c'est dangereux, même si chacun à sa méthode pour minimiser les risques...

ps : et que celui qui n'a jamais dormi pendant son quart me jette la première ancre... :jelaferme:

23 août 2018
0

je vois pas en quoi mon avis est tranché d'expliquer comment je compte organiser mon sommeil en solo? t'as fumé ou quoi?
mon calcul est parfaitement juste et la visibilité de l'horizon est toujours de 4.7km pour un homme de 1m75, et la planete est toujours ronde, même à la Rochelle....
Le but du calcul est de montrer qu'un bateau rapide pourra être sur toi, bien avant 20'.
maintenant si tu veux chipoter sur les hauteurs des différents bateaux, pourquoi pas... ...mais ça reste du chipotage...et donc si moi j'aboie, toi tu japes...

A partir de quelle distance on voit un cargo de 23.5m de haut dans des creux de 5 m avec un taux d'humidité dans l'air de 80% sachant qu'on a la tête dans le c.L parce qu'on sort d'une sieste de 10min ??:heu: Vas-y Einstein, fais moi un calcul juste.

23 août 2018
1

ben, je ne sais pas où tu navigues, mais en méditerannée, c'est pas très bon d'avoir tout dehors, alors que le vent peut voir très rapidement sa force multipliée par xx sans préavis...si t'es réveillé, c'est dur mais on peut réagir à temps, mais si tu dors, le temps de se réveiller...ça peut être trop tard....
donc dans ce cas, le but de la réduction de voilure, n'est pas de réduire sa vitesse, puisque de toute façon comme tu le dis ,c'est la vitesse de l'autre qui pose problème.

24 août 2018
0

euh...bien qu'en solo, je n'ai fait que du cotier, avec un équipage, j'ai pris la veille/le quart plus souvent qu'à mon tour...donc, j'ai quand même une vague idée sur la question... :heu:

24 août 2018
0

Pietje, t'es pas un peu flamand, toi? pasque Nieuport, hein... je navique chez Altaïr (parfois)

24 août 2018
0

bien vu pour l'alarme sur anémo.

23 août 2018
0

ok, pour le type de l'autre coté...en effet on multiplie la distance par deux.. ;-) (bon , ça nous fait allonger la sieste à 10') à supposer que l'on voit quelque chose à plus de dix km de distance...et que ce soit bien un cargo de plusieurs mètres de haut....

23 août 2018
0

à supposer qu'il y ait bien un type sur la passerelle du cargo...:mdr:
cela dit, en matière de veille, je fais plus confiance à son et à mon AIS qu'à nos vigilances respectives...

23 août 2018
0

D1 égale 2.03 fois la racine carrée de l'elevation du cargo (par exemple

et D2 égale également 2.03 fois la racine carré de l'élevation de l'œil du plaisancier

et D1+D2 est la distance maximale entre les deux

24 août 2018
0

Faux!!

24 août 2018
0

Ce raisonnement est archi faux!!!

24 août 2018
0

@Ptimousse : ce n'est pas un bug, c'est l'indentation normale des posts. Si tu veux que ta réponse soit clairement raccordée à un post en particulier, le plus simple est soit d'indiquer le pseudo de la personne à qui tu réponds, soit de citer dans ta réponse le post auquel tu réponds.

25 août 2018
0

Mes excuses pour le bazar dans les posts.
C'est le fait de doubler la distance à laquelle se situe l'horizon qui est faux...

Ok pour le reste...

25 août 2018
0

oui le calcul n'est pas bon

:il est valable si de chaque coté de l'horizon l'observateur est de m^me hauteur alors l'horizon est au m^me point .Si par contre les hauteurs sont differente ils n'auront pas le m^me horizon donc on ne peut ajouter les deux distance.

25 août 201816 juin 2020
0

d'accord d'accord

mais là ou je ne suis pas d'accord avec ton calcul c'est que tu additionne D1+D2 pour connaître la distance qui separe deux bateaux derriere l'horizon ..

25 août 2018
0

oui Mais DomNomade on est incapable de savoir ou est le point d'horizon lorsque le bateau apparaît dessus et il apparaît derriere le point d'horizon que tu observe ,avant qu'il ne franchise ton point d'horizon

25 août 2018
0

j'ai vu , on est d'accord que ce soit une droite ou une courbe les distance sont comparable .

j'aime bien mon crobart avec le phare avec un feu on a davantage de precision visuelle

25 août 2018
0

mais pour calculer la distance ,sinon tu fais comment ? avec un AIS?

25 août 201816 juin 2020
0

Vous êtes vraiment sûr ???

Le rayon de courbure est très exagéré car D1 et D2 sont de l'ordre de la dizaine de kilomètres, le rayon de la terre est de 6371 km !!! Donc D1 et D2, au mm près, sont bien les mêmes entre guillemets ou pas.

Mais j'attends un dessin ou vous arrivez à prouver le contraire ! ;-)

25 août 2018
0

on se prends la t^te mdr ..

je viens de trouver tout cela dans nos livre de bord au chapitre Phares et Feux ce genre de probleme avec un tableau tout fait avec hauteur du feux et hauteur de l'observateur

25 août 201825 août 2018
0

Il n'est pas interdit de prendre ses jumelles lorsque l'on fait son tour d'horizon !

Même (et surtout) la nuit.

25 août 2018
1

En quoi ce serait mieux qu'un radar??
La nuit, ca ne marche pas... En cas de brouillard, ca ne marche pas....
Hummm...

27 août 2018
0

Bonsoir,

faudrait peut-être arrêter de dire qu' un radar coûte cher!

Je viens d' installer un Furuno 1621 fonctionnant parfaitement pour 30 euros le radôme + le câble de liaison(LBC) et 50 euros l' écran (Hisséo).

C' est du matos qui a peut-être trente ans, mais je doute que vous me trouviez mieux en rapport prix-efficacité!

Gorlann

28 août 2018
1

En entrée de gamme c'est même moitié moins cher. D'autant qu'il existe maintenant des modèles wifi où l'écran peut être une tablette !
Cependant, si je n'avais pas déjà de radar j'aurais d'abord investi dans un transpondeur AIS... plus abordable et qui peut rester allumé sans vider la batterie quand on navigue juste à la voile de nuit.

Mais concernant la sécurité, pourquoi devoir opposer les solutions ? Je préfère les additionner et je garde le projet d'installer un émetteur AIS en plus du radar.

25 août 2018
0

En quoi ce serait mieux qu'un radar??
La nuit, ca ne marche pas... En cas de brouillard, ca ne marche pas....
Hummm...

26 août 201826 août 2018
1

Raymarine commercialise déjà des caméras thermiques infrarouge ( www.raymarine.fr[...]/view/ ). Rest à mettre au point le logiciel d'analyse totomatik

26 août 201826 août 2018
0

la T200 Raymarine: 3000$

26 août 2018
0

Mais ce genre d'équipement électronique+optique, c'est possible de faire baisser les coûts en production de série.. 3000 $ c'est pas super intéressant pour tous les plaisanciers mais à 500 $, ça pourrait rencontrer son public.. Quand je vois qu'à 100 € on peut trouver des smartphones, je pense qu'il y a quelque chose à faire..

23 août 2018
0

l'observateur est vaguement vautré au fond du coquepite, épuisé d'ennui par ces miles parcourus sans ame qui vivent et tout ce qu'il voit c'est la crête de la vague à 2m de lui...
J'ai bon là?

24 août 2018
0

D'accord avec Skywalk (je valide le calcul)...
Ensuite, certains cargos sont plus haut que le phare de Chassiron (50m environ)...

23 août 2018
0

y a un fil sur les portées ais, ça va de 15 (mat de 15m) à 60 miles nautiques (cargo), suivant la hauteur de l'antenne et les conditions atmosphériques.
Dans le cas le plus défavorable, on doit être aux alentours d'une demi heure...

23 août 2018
0

ah...mais c'est bien sur ça que se base les navigateurs en solo, bien plus que sur l'évaluation illusoire d'une durée potentielle avant l'arrivée d'un danger à proximité...
En effet, quelle est la probabilité qu'un bateau croise ta route au milieu de l'océan au même moment au même endroit....?

23 août 2018
0

Merci pour le retour d'expérience :)

23 août 2018
1

Et d'expérience aussi : on voit les cargos à 6 milles, par bonne visibilité.
C'est aussi un des avantages de l'AIS : on peut étalonner son œil.

23 août 2018
0

La veille ne porte pas que sur les éventuels cargos, voiliers ou gros yachts. Elle peut concerner aussi un radeau de sauvetage, un tir de fusée, un conteneur demi-immergé, etc. qui ne sont pas au-delà de l'horizon.
Par ailleurs, ceux qui ont navigué dans des grandes houles savent qu'on ne voit un autre bateau proche, fut-il haut, que par intermittence.
Alors faire reposer la sécurité sur des calculs de portée optique ...

23 août 2018
2

Pietje Scramouille
Bien d'accord avec toi. Le Skywalk est en train de se branler le neurone avec des données qui réflètent son manque d'expérience.

Quand je fais un tour d'horizon, je ne suis pas au fond de mon cockpit, mais debout sur les bancs ou sur le roof. Et de l'autre côté, ce n'est pas un cargo de 5 mètres de haut, mais jusqu'à 10 fois plus!

Alors son calcul de 4 minutes....

En général on prend par sécurité 20´ mais d'accord c'est toujours min une demi-heure. Comme personnellement mon temps de sommeil réparateur est de 11'30'' j'ai de la marge!

Avec en plus AIS et ou radar, ma veille est appropriée. Jamais eu de problème lié à la veille.

24 août 2018
0

On ne doit pas naviguer dans les mêmes endroits.....Même pendant la traversée de l'atlantique, j'ai eu 2 ou 3 cargos de 300 m qui me sont passés à 2 ou 3 NM .
Je ne parle pas en méditerranée!

27 août 2018
0

Force10, pourrais-tu s' il te plaît arrêter de prendre TON cas pour une généralité?

Je t' ai déjà dis à plusieurs reprises sur d' autres fils que certaines personnes dont moi font du hauturier sans AIS, et sans problème, mais tu est tellement sûr de toi que tu n' as toujours pas capté.

Mais je ne dois sans-doute pas être assez intelligent pour te comprendre!!!!!!

Bonnes navigations

Gorlann

28 août 2018
0

Bah quand on est vraiment au large, avec 4000 à 5000 m de fond, il n'y a plus de pêcheurs.
Et les cargos on n'en voit pas tous les jours ...

23 août 2018
0

moi mui quand je suis dans une zone de trafic intense ; parfois moins , parfois rien ;
dans la manche je navigue systématiquement dans la zone interdite au gros : je n'ai "plus"que les péchous à surveiller

25 août 2018
0

exact mais en peche leur vitesse est de +/- 4 kn.
Dans la manche je dors rarement plus de 10' d'affilés

24 août 2018
0

moi oui !
je m'allonge dans mon cockpit avec mon ciré (pardon, ma veste de quart ...), mon gilet, ma lampe, et surtout mon téléphone.
Je mets une alarme toutes les 10 mn si il y a un feu, toutes les 20 mn s'il n'y a rien et que la nuit est sombre, toutes les 30 mn si la nuit est très claire.
Je mets bien sûr mes feux de route et je rajoute mon feu de position (ce qui me fait passer pour un voilier de plus de 12m et c'est bon pour mon égo :coucou:)

23 août 2018
0

Me too ; radar + ais en alarme + dodo par tranche de 20 mn avec réveil de cuisine. Assurance rc ou est le souci? Si j’ai une crise cardiaque je ferai moins de dégâts que sur l’autoroute avec un camping-car.

23 août 2018
5

"Tout navire doit en permanence assurer une veille visuelle et auditive appropriée, en utilisant également tous les moyens disponibles qui sont adaptés aux circons- tances et conditions existantes, de manière à permettre une pleine appréciation de la situation et du risque d'abordage."
Il est écrit : EN PERMANENCE.
Quant aux écouteurs pour la veille auditive ...

23 août 2018
1

Bonjour
Une évolution va être intéressante à observer (et compter les points?) Lorsque les armateurs vont dirent qu'ils sont prêts à mettre en service les navires d'abord télécommandés puis ensuite autonomes, "vous comprenez mon bon les équipages coûtent cher et les erreurs sont souvent des erreurs humaines et d'ailleurs on n'arrive pas à recruter les bonne compétences, il faut faire confiance à l'IA".

23 août 2018
0

Il semble que des personnes avec budget ne soient pas informées que ce n'est pas faisable..

www.bateaux.com[...]-10-ans

www.numerama.com[...]in.html

www.generation-nt.com[...]22.html

www.actunautique.com[...]es.html

Donc attendons et observons ..

23 août 2018
0

Le simple controle est très difficile en aviation,
Ça semblerait simple pour le train mais non.
En automobile personne ne sait quand ou si on va arriver aux voitures autonomes
L'IA toute puissante et utile qu'elle soit, ne prendra pas le contrôle.

23 août 2018
0

donc la voile est interdite aux sourds...et à ceux dont le sonotone est en panne.

23 août 2018
0

une analogie valable serait plutot d'interdire de conduire une voiture aux porteurs d'oreillettes bluetooth, voire aux conducteurs de voitures embarquant des gamins capricieux qui pourraient se mettre à hurler.
Bref...tout ça pour dire, que la législation est parfois faite par des législateurs qui cherchent surtout à justifier leurs émoluments...

23 août 2018
0

Ah bon, je croyais que les messages sonores aux pompes à essence étaient pour les gens non sourds qui avaient néanmoins des problèmes de vue. Ceci explique peut-être le nb toujours trop élevé d'accident
Cordialement

23 août 2018
1

de même que conduire une voiture en cas de cécité aigüe est fortement déconseillé

23 août 2018
0

J'ai comme un doute sur ton calcul...

23 août 2018
1

on pourrait discuter sur le fait que l'on parle de "tous les moyens DISPONIBLES"...
on pourrait dire qu'à partir du moment où l'on dispose (par exemple) d'un AIS et de rien d'autre, et que ce dernier est en fonctionnement, on a respecté la loi..

23 août 2018
0

Oui, malgré les apparences, la législation française a toujours considéré que le chef de bord est responsable et garde le droit de décision sur les mesures à prendre pour assurer la sécurité de son bateau et celle des autres.

23 août 2018
1

Avoue qu'un AIS sans les yeux (et éventuellement les oreilles) pour le lire, ça ne sert pas à grand chose :heu:

23 août 201823 août 2018
0

@lulu2 : Veiller en permanence ne signifie pas regarder en permanence les 360 degrés. Un tour d'horizon tous les 1/4 d'heures une veille permanente, du moins au large.

23 août 2018
0

Non, c'est juste une interprétation d'une notion quand même un peu floue : que veut dire "en permanence" ? Ca veut dire avoir des yeux derrière la tête ? Ca veut dire ne pas laisser reposer ses yeux ? Le "en permanence" du texte laisse forcément une marge d'appréciation, parce que personne ne peut faire quelque chose "en permanence".

23 août 2018
0

le but du "en permanence" est défini dans le code des transports (Art L.5242-3) :
[quote]I. ? Est puni de six mois d'emprisonnement et de 7 500 € d'amende le fait, pour le capitaine ou le chef de quart d'un navire battant pavillon français ou étranger, d'enfreindre, y compris par imprudence ou négligence, les règles fixées par la convention sur le règlement international de 1972 pour prévenir les abordages en mer, faite à Londres le 20 octobre 1972, et relatives :
...
3° A la veille visuelle et auditive à assurer en permanence avec tous les moyens disponibles et adaptés aux circonstances et aux conditions existantes, de manière à permettre une pleine appréciation du risque d'abordage ;[/quote]

et donc toute adaptation à la permanence décidée par le "commandant" du navire doit être explicable au juge en regard de ce risque. Non ?

23 août 2018
0

Là, tu dis ce que tu penses. Ce n'est pas nécessairement ce qui fait référence. :-p

23 août 201823 août 2018
0

"En permanence" signifie "continûment" ou "sans interruption". Cela laisse certes une marge d'interprétation, car il n'y a pas grand chose de vraiment continu dans la réalité, à part l'espace-temps.
On peut penser assez logiquement que le pas d'échantillonnage des observations doit être fonction de la rapidité d'évolution de ce qu'on veut observer. La survenue d'un cargo ou d'un NGV depuis derrière l'horizon prend certes plusieurs minutes. Mais l'approche d'un conteneur flottant au ras de l'eau peut ne prendre que quelques secondes, surtout si la houle se mèle de compliquer la visibilité. La durée de visibilité d'une fusée parachute n'est aussi que de quelques secondes.

23 août 2018
0

"Tout navire doit en permanence assurer une veille visuelle et auditive appropriée"

Je pense que c'est du même acabit que la loi qui disait "Les véhicules automobiles doivent être précédés d'un homme avec un fanion rouge".
(ou les feux de navigation sur un Boeing 747...)

Ce qui est moins rigolo, c'est qu'il va y avoir des dispositifs électroniques de veille obligatoire. €€€.

23 août 2018
0

une veille visuelle et auditive APPROPRIÉE
Ça laisse un peu de liberté.

23 août 2018
1

y compris au mouillage quand il dérape mouletavocat.com[...]le.html

23 août 2018
0

Le bateau était vide donc pas de veille possible:
"En l’espèce, la Cour a caractérisé une faute au sens desdites règles en considérant que le propriétaire du navire abordeur avait commis une faute au sens de la règle 5 du RIPAM en laissant le navire stationné au mouillage avec un équipement (guindeau et ligne de mouillage) vétuste et inadapté alors que les prévisions météorologiques annonçaient une forte houle et un fort vent d’Est."

23 août 2018
5

Personnellement je n’ai rien contre les courses en solo, mais je me pose quand-même quelques questions par rapport au gigantisme et à la vitesse des nouveaux bateaux, tels les ULTIMS, qui vont bientôt tourner autour du monde à très grande vitesse menés par un mec seul.

En effet jusqu’à une époque récente, les bateaux de courses menés en solo étaient d’une taille « raisonnable » avec des performances pas trop éloignées (c’est très relatif…) du bateau de monsieur tout-le-monde, encore qu’il y ait eu une exception notable avec « club med » de Alain Colas. Ce n’est plus le cas depuis quelques années, et avec les ULTIMS, on franchit encore un cap dans la dangerosité des ces bateaux menés en solo vis-à-vis des autres usagers. Et ils ne sont plus seulement dangereux pour les bateaux de plaisance, mais aussi, du fait de leurs tailles et de leur vitesse, également pour d’autres catégories d’usagers comme les pêcheurs.

Imagine-ton un cargo naviguant à 25 nds avec un seul mec à bord ?
Et là pourtant on va voir bientôt un peloton de monstres de carbone menés en solo fonçant à 35/40 nds…

On est en droit de se poser quelques questions, même si on est fascinés par ces merveilleux bateaux …

23 août 201823 août 2018
2

Il y a bien des bateaux qui vont très vite dans le brouillard entre des cailloux sur zone de pèche manœuvrés par des professionnels en équipage, brevetés, ayant la charge de passagers nombreux, et où la veille se révèle disons "un peu trop légère"....

www.bea-mer.developpement-durable.gouv.fr[...]ite.pdf

23 août 2018
0

la veille auditive... hormis une alarme de radar? :oups:

23 août 2018
0

Ca fait froid dans le dos , à 37 kn dans le brouillard (visi 125 yard !!!!)avec une corne de brume désactivée parceque cela fait trop de bruit sur la passerelle ( la discussion retranscrite donne la mesure de la concentration des trois capitaine !!!!!

23 août 2018
0

je me rappelle des réactions outrées de la presse quand un des cadors français du circus a abordé un péchou dans le golfe de Gascogne et a été obligé d'abandonner ....

23 août 2018
0

Bonjour,
Au printemps 2013, mon assureur, Transmer, me couvrait avec une surprime pour une navigation en solitaire Jacaré - Le Marin.
Il y a la règle et la réalité, tout du moins tant que l'on passe au travers des gouttes et c'est tant mieux.
Philippe

23 août 2018
0

ben les pechous et les touristes n'ont qu'a dégager de la route ! regarde le Paris Dakar, les guguss qui restent au milieu de la route ils se font écraser, zont qu'a être plus réactifs, on va pas annuler une course pour ça :-D

23 août 2018
0

pour abonder dans ton sens, j'ai, à une époque, couru en rallye-auto en Afrique - C'était échappement libre obligatoire et DEUX klaxons à compresseur (le copi avait les commandes des klaxons au pied) - Je te dis pas le boucan de la bagnole, et pire à l'intérieur

23 août 2018
0

la veille, c'est aussi le jour
la dernière fois, personne ds le cockpitt, d'accord il était prioritaire mais bon, si j'étais ds les pommes il était marron
en plus il n'a pas décroché le maquereau de sa ligne, quel niais
et ce ds la baie de Quiberon
bien sûr il y a des affaires pressantes, mais faut mettre en panne, c'est plus sécu
j'ai gueulé, il est même pas sorti
solo ou pas, la veille est primordiale pour tous
JL.C

23 août 2018
0

Ben, avant de passer aux affaires pressantes, tu t'assures qu'il n'y a pas de bateau aux alentours !

23 août 2018
1

Ah oui, prioritaire ? privilégié plutôt... Et donc s'il ne t'a pas vu, ton assureur pourra te confirmer que c'était bien à toi de te décaler...

"oh merde, la casserole s'est renversée. 2 minutes, je mets en panne d'abord !" ;-) ;-) ;-)

Sinon, le problème rappelé ici par JeanBolide est clairement exprimé ici : olivierchapuis.blogs.voilesetvoiliers.com[...]m-boum/

Assuré à la Macif, j'ai clairement indiqué que je naviguais souvent en solo et parfois loin (cet été, LR-Horta, mais pas en mini ;-) ), cela n'a pas posé de souci...

1

C'est plus sécur de naviguer en solo qu'avec des passagers inexpérimentés, si cela continue on va exiger un second avec casquette et galons dorés sur les manches,

23 août 2018
0

Il semblerait qu'il y ait un net durcissement des conditions d'assurance depuis quelque temps et surtout sur le segment petite moyenne plaisance de 10 à 24 mètres "voyageurs".
Nous essayons de faire assurer notre trawler pour un périple US Canada et nous devons fournir un nombre invraisemblable d'informations sur le pedigree du bateau, l'équipage et surtout le programme de navigation au mois près.
Evidemment pour rester dans le sujet de ce fil, la navigation en solo est complètement interdite ce que je pourrais faire équipé du Dockmate pour l'accostage et de propulseurs hydrauliques.
Actuellement à Gibraltar, un courtier anglais me confirme que depuis IRMA, les sinistres enregistrés par les flottes de location etc, ils deviennent intraitables: plus de RC seule sans une coûteuse multirisques, interdiction formelle de traîner en zone cyclonique du 30 juin au 16 novembre ( plus aucune couverture, RC et renflouement compris), franchises démentielles et primes à l'avenant...
La meilleure écoute à ce moment dans l'attente de finaliser le devis:
PANTANEUS, APRIL, et SOVEREIGN group....
Un vrai casse tête!

23 août 2018
0

Pour la route du rhum, il vaut donc mieux être sur un ultim' pour pouvoir repartir avant le 16/11. :reflechi:

23 août 2018
8

Non ce n'est pas "illégal" Aucune loi ni texte ne l'interdit expressément, je ne navigue qu'en solo et je n'ai jamais été verbalisé pour cette situation malgré les contrôles. Il n'y a pas d'amende ou de condamnation prévue pour une "infraction" de ce type qui n'existe pas ni ici ni dans aucun pays !
L'assurance est un autre sujet mais ce ne sont pas les sociétés d'assurances qui font la loi, et de toute façon je m'en fout !
La question est: "La navigation en solo est-elle illégale ?" La réponse est définitivement NON!
Je pense avoir été assez clair, tout le reste n'est que littérature ou masturbation d'esprit ! :alavotre:

23 août 2018
0

@moana29s,

pas tout-à-fait exacte, car le gouverneur du Spitsberg(sous souveraineté Norvégienne) y interdit depuis quelques années la navigation en solo.

Gorlann

23 août 2018
0

J'ai pas vérifié gorlann, mais c'est l'exception qui confirme la règle, et ne remet absolument pas en question la "légalité universelle de la navigation en solo"!

23 août 2018
0

Je ne vous souhaite pas d'être tiers dans un naufrage, seul à bord, avec en face au tribunal un avocat qui a lu le RIPAM.

23 août 2018
0

Bonjour
je suis d'accord avec moana 29 , ce n'est pas illégal mais en revanche mon assureur ne m'assure pas dans ce cas!

23 août 201823 août 2018
0

Et bien, dans ce cas, assume toi même cette responsabilité que tu as choisi de prendre.

23 août 2018
0

l'assurance n'est pas obligatoire !

23 août 201823 août 2018
0

Les compagnies d assurance font tout pour se débarrasser des voileux<15m en augmentant les cotisations de façon éhontée.... Conclusions, de plus en plus n assurent plus leurs bateaux, ou du moins à minimum, la RC
Cela n ira qu en empirant, et mettant des clauses de plus difficiles à tenir
La voile va devenir une vraie activité de liberté, car sans assurance le risque sera permanent

23 août 2018
0

A supposer que cela soit exact, c'est que le marché n'est pas du tout intéressant en termes de ratio prime/indemnité

23 août 2018
2

j'ai fait l'aller retour Le Crouesty Gijon en solo mais j'ai bu du café legal...donc j'ai bon !

23 août 2018
0

Mais ce n'est pas parce qu'on est en équipage que le risque d'abordages est réduit à zéro (voir la Volvo race).

23 août 2018
0

Ou le lien que j'ai mis sur l'accident du Condor Vitesse...

Bien sur ce n'est juste qu'un exemple (dramatique), mais il a existé !

23 août 2018
0

Le nombre d'accidents qui se produisent sur un voilier en solitaire est déjà trés important. Un sur quatre !

Or, il n'y a manifestement pas 25 % des voiliers qui naviguent en solo.

23 août 2018
0

Qu'est ce qu'un "accident" ???

Et d'où vient ce 25% ??? De tes stats qui présentent qq trous ? :litjournal: :scie: :scie: :scie:

23 août 201823 août 2018
0

Un sur quatre ? !
J'aimerais bien savoir d'où tu sorts ça, et comment ça a pu être calculé !

23 août 2018
0

Salut à tous

@viking35 Ces chiffres ne veulent rien dire... Est-ce que chaque fois les tords (la responsabilité des accidents) revenaient aux navigateurs solo ???

24 août 2018
1

De 2010 à 2016, à moins de 200 milles des côtes françaises, sur 93 accidents (échouement, voie d'eau, abandons...) 28 sont le fait de navigateurs solitaires.

24 août 2018
0

Non, mais il m'apparait évident que 30 % des plaisanciers ne navigeunt pas en solo...

De 1970 à 2015, sur 202 accidents (échouement, voie d'eau, abandons...) 49 sont le fait de navigateurs solitaires.

24 août 2018
1

En effet, cela manque beaucoup de précisions pour ceux qui ne se donnent pas la peine de lire.

24 août 2018
0

Tu n'avais qu'à lire les fils précédents.

25 août 201825 août 2018
0

Et combien de pêche-promenades échoués à marée descendante sur les cailloux où ils espéraient tirer du bar ? :pecheur:

23 août 2018
0

Accident ne signifie pas collision...

24 août 2018
0

Peux tu rapporter ceci au pourcentage de bateaux pilotés en solo ?

24 août 2018
0

juste une anecdote :au court de l'automne dernier les sauveteurs ont été recupéré un monsieur seul a bord de son bateau entre Belle ile et Lorient il était épuisé et c'est resolu a appelé des secours ..

24 août 2018
3

donc 153 incidents sont a imputé a des équipages

on peut en conclure qu'il est plus securisant d'etre seul .... 153 contre 49

:oups:

24 août 2018
0

Bonjour
Les pêche-promenades en solo sont ils inclus si oui sait on combien?

24 août 2018
0

On en avait déjà parlé, je crois, tu as l'abandon d'Atout Coeur dans tes stats ? Et elles portent sur quelle zone ? Tout cela manque clairement de précision...

24 août 2018
0

"De 1970 à 2015, sur 202 accidents (échouement, voie d'eau, abandons...) 49 sont le fait de navigateurs solitaires."

Sérieusement, tu ne trouves pas que ça manque de précision ? :doc: :scie: :scie: :scie:

25 août 2018
0

de quels fils parles tu ?

25 août 2018
0

ca m'intéresse , pourrais tu me donner ta source stp ?
sur ces 28 combien de navigateur solitaire en compétition ? et sur ces 28 combien de collisions ?

23 août 2018
0

Et qu'en est-il de la propulsion mécanique en solo?

23 août 2018
1

tout le monde sait que l'on ne peut veiller en permanence en solo donc les navigateurs solitaires ne respectent pas la loi ..c'est un fait

mais que les autorités chargé de faire respecter les lois autorisent les courses en solo ,personnellement je trouve que ça pose probleme .

et sur certaine édition (je pense à la Route du Rhum) quand l'on voie le danger que represente ces bateaux avant qu'ils ne soient sortie de la Manche on peut s'interroger !!

Il faut donc attendre qu'il y ait un gros pepin un jour pour que quelques disposition soit prise ; soyons patient ça viendra .

Maintenant si quelques particuliers ne respectent pas les regles ,ce n'est pas bien mechant ...

Mais que l'on ne viennent plus alors incriminé le fait que des cargos ne respectent pas la veille , ils peuvent bien aussi dormir 20mn ...

23 août 2018
0

"
Il faut donc attendre qu'il y ait un gros pepin un jour pour que quelques disposition soit prise ; soyons patient ça viendra
"
Reste à savoir si ce gros pépin viendra d'un plaisancier abordant un "cargo" ou d'un "cargo" en mode autonome abordant un pétrolier.
Wet and sea..

23 août 201816 juin 2020
2

(je remets mon post là car mon petit crobard pythagorien ne passe pas plus haut ...)
les 4,7 km c'est la distance de l'horizon a hauteur de tes yeux à 1.80m de hauteur, OK
mais si un mec est de l'autre coté en face de l'horizon egalement à 1.80m, la distance limite à laquelle vous commencez à vous voir théoriquement est de 4.7 x 2 = 9.4 km

un cargo etant notablement plus haut, on le voit de bien plus loin que 4.7 km , aux conditions atmosphériques bien entendu.
cf mon petit crobard ....Pythagore toujours utile , je vous fais pas les calculs mais
(R+H1)² = R² + D1²
(R+H2)² = R² + D2²
et distance limite observable = D1+D2 et non pas D1 tout seul, et ça fait vite une grosse différence

pour ce qui me concerne, tour d'Irlande solo ( tour de chauffe, se confronter au rail en solo, etc ...) puis boucle atlantique solo, radar + AIS autant que possible dans les zones à trafic, ( avec tranches plutôt 15min par prudence et plein plein de mini-micro-sommeils + techniques de sophrologie relaxation) et gros dodos en plein milieu de l'océan .... voyage d'un an, revenu en pétant la forme comme jamais ....

Et beaucoup ( beaucoup) de préparation , du bateau of course, mais du bonhomme, sport remusculation et tenir l'effort prolongé, mentale ( sophro), réflexions sur la sécu du bateau, lignes de vies centrées et non pas passées n'importe comment et j'en passe,
A partir de là, ceux qui voudraient dire que c'est pas légal, qu'on a quasiment pas le droit, etc .... je leur raconterais volontiers les déboires d'équipages partis plus ou moins à l'arrache, mal préparés, hétéroclites en savoir faire et sujets aux mésententes qui personnellement me font bien plus peur et me sentir en insécurité que d'être seul.

23 août 2018
0

il y en a m^me qui font le tour du monde en solo ..si si ..il parait

mais cela ne change pas la loi ...c'est illégale dans la mesure ou la veille VISUELLE ne peut etre PERMANENTE ...pour le reste tout le monde aura de bonnes raisons de roulez à plus de 80km/h

23 août 2018
0

(Il en a été de même pour les 4 clignotants appelés "warning", illégaux lorsque c'est apparu... )

23 août 2018
0

On viendra peut être à des règles par zones, comme pour les espaces aériens. Certaines zones, près des côtes - par beau temps - en navigation "à vue" (pas d'équipement obligatoire mais veille visuelle permanente obligatoire) et des zones plus éloignées ou par visi réduite en navigation "aux instruments" (veille VHF, radar et AIS obligatoires). C'est comme çà que je fais seul, avec des volumes d'alarme suffisamment forts pour me réveiller le cas échéant...

23 août 2018
1

pour toi c'est legal pour moi non ,point

en quelle langue dois je l'écrire !!!

tous les tribunaux maritime condamnent les bateaux en collision suite a un défaut de veille ... c'est la premiere raison qui est evoqué lorsque deux bateaux se rentrent dedans

24 août 2018
0

calme toi mon gars ,respire un bon coup et admet que d'autre peuvent avoir des avis divergeant .moi j'admet volontié que tu puisse navigué en solo ,ça ne me derange pas le moins du monde ..

seulement c'est illegal ,le reste je m'em br complement

23 août 2018
0

Il fur un temps, les phares blancs étaient interdits. Il fallait obligatoirement des phares jaunes pour ne pas être ébloui dans le brouillard ... De même le troisième feu stop était interdit.

Donc les lois, ça se change.

Il faudra une veille, mais pas forcement visuelle...

23 août 2018
0

Non Calypso, rouler à + de 80 kmh est illégal, verbalisable et verbalisé, cela relève du code de la route, connu et appliqué par tous et les panneaux de signalisation rappellent la règle et la loi! Les radars, fixes ou mobiles permettent le contrôle et les contrevenants sont sanctionnés, plus ou moins sévèrement.
À l'inverse, naviguer en solitaire n'est pas inscrit en tant qu'infraction! Ce n'est donc pas illégal, ni condamnable, ni verbalisable, NI VERBALISE !!!
En quelle langue faut-il te l'écrire ???
:non: :tesur:

23 août 2018
2

Bon je vais essayer de rester calme !
-Pourquoi les aff mar ne me verbalisent t-elles pas lorsqu'elles me voient partir en solo puisque c'est interdit ?
- Ah c'est peut-être une question de distance d'un abri alors : 10, 50, 100 milles ou plus avant d'être dans l'illégalité et condamnable ?
- Ou alors une question d'heures ? + de 10, 24 ou 100 heures
- ou alors la nuit ? Où que sais-je d'autres encore ?

Trouve moi le texte de loi où il est écrit expressément que la "Navigation en solitaire" est interdite, sans interprétation ou déductions personnelles et je te promets que je ferai amende honorable !
Ah! Il me vient une réflexion à ce propos ! Les pouvoirs publics et les autorités font preuve d'un grand laxisme et ne sont pas très regardantes sur le manque à gagner que seraient susceptibles de rapporter tous ces navigateurs en solitaires, soit-disant dans l'illégalité !
Quelle générosité des autorités ! :mdr:

24 août 2018
0

Condamner pour défaut de veille (solo ou équipage!) , par déduction, lors d'une collision n'est pas condamner le navigateur solitaire.

24 août 2018
0

Tu nos les brisés menu Calipso, personne ne t'oblige à naviguer en solo. Comme tous skipper s responsables, lorsque nous nvigons en solo, nous connaissons nos limites et nous n'allons ps au suicide. Nous ne nous permettrions pas non plus de mettre d'autre vie en danger.
La mer est encore l'un des derniers espace de liberté accessible, mais avec de tels raisonnement on comprend bien que l'avenir de notre passion est en danger.
J' ai pour habitude de rester toujours courtois m'a s la "tu nous les gonfles menu, toi et quelques autres.

À vous lire je comprends mieux pourquoi autant de gens quittent ce forum.
Il serait temps de fermer ce film l avant que ça ne se gâte. :non: :goodbye:

25 août 2018
2

Non Calypso, naviguer en solo est parfaitement légal, que tu sois d'accord ou pas ! Et j'attends toujours que tu me cites le texte de référence qui interdit expressément la navigation en solo, et sans littérature annexe !
1 autre exemple tout bête, je sors 6 heures en solitaire ! J'ai le droit ou pas ? Question très simple à répondre par oui ou par non...... Et pas avec des "si" à rallonge ! ;-)

23 août 2018
1

le texte : www2.developpement-durable.gouv.fr[...]reg.pdf
.
Le premier qui me trouve le mot "voile en solo" ou "solitaire" gagne une paire de lunettes .
Pour info le pavé sur la veille est assez court :
"Tout navire doit en permanence assurer une veille visuelle et auditive appropriée, en utilisant également tous les moyens disponibles qui sont adaptés aux circonstances et conditions existantes, de manière à permettre une pleine appréciation de la situation et du risque d'abordage. "
.
Merci de noter que c'est le terme "appropriée" qui est choisi et non pas "permanente".
Donc l'instructeur RYA ......... :heu:

23 août 2018
1

Merci de noter que si tout navire doit EN PERMANENCE assurer une veille... appropriée, ladite veille doit- être... permanente !

24 août 2018
0

la veille doit etre VISUELLE et auditive et en permanence

donc le solitaire qui dort ne veille plus le temps qu'il dort avec ses yeux avec ses oreilles peut etre s'il y a des alarmes mais pas visuellement

24 août 2018
1

Où est-il écrit, dans le RIPAM, qu'il faille être en apnée pour veiller ? :-D

24 août 2018
1

Et si... Cela s'appelle une métonymie !

Ex, j'ai fini mon assiette, j'ai bu un verre, la salle grondait, j'ai lu tout Moitessier, etc...

:litjournal:

24 août 2018
0

Il y a bien plus grave que les métonymies de nos députés/sénateurs, celles dont abusent les juges.

23 août 201823 août 2018
5

L'adjectif qui se rapporte à "veille" est "appropriée"
.
Un exemple : L'être humain doit respirer en permanence pour vivre mais un plongeur apnéiste respire de façon approprié.

24 août 201824 août 2018
0

"Tout navire doit en permanence assurer une veille" déja cette phrase n'a pas de sens
Et pourquoi pas : "une voiture ne doit pas dormir en roulant"
Ou "un fusil de chasse ne doit pas tuer un être humain"
Du coup, il faut toujours parler au navire, à la voiture et au fusil pour qu'ils soient sages.
´
"Un navire doit assurer une veille"
Devant une telle ânerie d'expression, on zappe.

"L'équipage d'un navire doit assurer une veille" ok
"L'équipage doit organiser une permanence de veille" ok

Visiblement, ce n'est pas un marin qui a écrit ce texte.

24 août 2018
0

Tu m'étonnes !

24 août 2018
0

Si le législateur utilise des métonymies, raccourcis d'expression qui permettent ici des interprétations diverses et variées, c'est un problème. Et si la phrase met des mots dans le désordre c'en est un aussi. Le législateur doit légiférer proprement, l'enseignant aussi. C'est pointu.

23 août 2018
2

Si c'était interdit, il y a belle lurette que les Afmar auraient déjà distribué les PV lors des contrôles... Idem au UK .

23 août 201816 juin 2020
0

si le pavé sur la veille est assez court, le défaut de veille est quand même sacrément réprimé ! Voir le NATINF (N°28713)

Mais il n'est pas question, pour la justice de faire la différence entre un solitaire et un équipage, en effet.

[edit] je vous remts une version plus lisible du pdf


23 août 2018
1

Pour ceux qui auraient tendance à avoir une compréhension sélective, veille appropriée signifie avec moyens appropriés; jumelle ou pas, radar ou pas, BLU ou VHF....... et non pas approprié dans le sens veille ou pas selon les circonstances.

24 août 2018
0

C'est le genre d'argument que font sourire les avocats spécialisés de la partie adverse. :heu:

"Tout navire doit en permanence assurer une veille visuelle et auditive appropriée, "

Maintenant que se sont exprimés les surhommes que sont les navigateurs en solitaires, comment font-ils en cas de visibilité réduite ? Ils font le signe de croix ou comptent sur la bienveillance des autres tiers mieux équipés avec une veille effective ?
:goodbye:

24 août 2018
0

Et à propos de pouet, que dit le Ripam ???? :reflechi:

24 août 2018
0

C'est ce qu'on appelle des micro-siestes :mdr: :mdr: :mdr:

24 août 2018
0

La phrase n'est pas imprécise, ni soumise à interprétation.

Rien qu'à lire certains commentaires, il semble que le titre de marin, capitaine ou skipper n'est pas approprié à une partie des contributeurs.
La veille appropriée est selon le type de marine, en plus des moyens électroniques mis à disposition de plusieurs marins dans la marine nationale, 1 à 2 veilleurs dans la marine marchande, et aucun selon les propos de certains dans la plaisance.

Maintenant, je ne vous souhaite pas en plein milieu du Pacifique d'être dans un radeau de survie, péter votre dernière fusée à 2 milles d'un voilier dont le surhomme de skipper aura interpréter à sa manière les obligations du Ripam.

je constate que sur la route comme sur mer, c'est chacun sa merde, j'interprète les règles et tant pis pour les autres qui sont tous des cons.

23 août 2018
4

"Veille appropriée" peut aussi signifier qu'un tour d'horizon toutes les 10 mn peut suffire en dehors des zones très fréquentées, mais aussi qu'une surveillance ininterrompue est nécessaire sur les atterrages d'un grand port ou à proximité d'un DST... bref, approprié ne concerne pas que le matériel, mais tout ce qui permet de faire face aux circonstances.

24 août 2018
1

Je sais pas, je ne navigue pas dans les tribunaux ;-p

24 août 2018
0

"comment font-ils en cas de visibilité réduite ? Ils font le signe de croix ou comptent sur la bienveillance des autres tiers mieux équipés avec une veille effective ? "
Ben même en équipage sur un frêle esquif sans radar ni AIS, on tend l'oreille et on souffle dans la corne!!! Poueeeeeeeeeeeeeeeeet (RIPAM)

24 août 201824 août 2018
1

On ne peut pas extrapoler ou interpréter une phrase imprécise du législateur si lui même ne l'a pas fait. On peut seulement dire "il peut avoir voulu dire ceci, ou ceci, et/ou encore cela.
A-t-il développé quelque part que la veille appropriée voulait,dire,à,son sens veille avec des moyens appropriés ? A-t-il listé de,façon exhaustive ou non, les moyens qu'il considère appropriés pour cette veille visuelle et auditive ? Micro directionnel posé sur le radar ampli et casque fermé sur les oreilles "en permanence" ?
Ne voulait il pas simplement dire qu'une personne doit etre de permanence, qui utilisera ses sens et les moyens qu'il juge utile pour veiller sur la sécurité de l'espace subaquarique , de son vaisseau et de ses passagers ?

24 août 2018
1

Comme toi-même tu interprètes certaines interprétations, tu n'es pas en reste ;-)

Au fait, ton veilleur de quart, la nuit, il tourne en permanence sur lui-même en moins de 2 s et à 360 degrés ? Non ? Donc il interprète la notion de permanence donnée par les textes. A lui d'adapter cette interprétation en fonction des circonstances.

0

J'ai cru comprendre que certains solos de la Transquadra avait eu du mal à trouver une assurance.. Pour moi, l'assureur (belgo-hollandais) a refusé de m'assurer en double sur ce trajet là. Transmer l'a fait (et bien lui en a pris puisqu'il n'y a pas eu de sinistre) à l'exception de la garantie individuelle accident qui n'est pas valable en course offshore.

Il est également stipulé que les régates en solo nue sont pas couvertes (primes plus élevée ou refus, je ne sais pas..)

23 août 2018
4

bonjour skywalk.......12/8->17/5 sais tu ce que signifient ces chiffres?? et bien c'est l'evolution de ma tension quand tu nous balançes une de tes certitudes! tu finiras par avoir ma peau à moins que quelqu'un ne t'organise une fatwa ou un contrat......... bref si je t'ecoutes je peux bailler 4minutes 56 avant que nous soyons mon chien et moi mis sur orbite par notre ami le porte containers! on avait deja eu beaucoup de chance d'echapper au gaz, nos chances de survie avec toi s'amenuise de jour en jour sans compter que l'on va avoir mauvaise mine si on a plus le temps d'aller à la toilette(à 72 ans ont a le jet moins rapide et moins vigoureux) soyons serieux!sais tu que les alarmes sur un radar ça existe , tu peux les regler en circonferance à 5/10/20 nautiques ! bon les yeux ça existe aussi ! si tu n'es pas sure avec ton radar tu peux aussi faire du plotting pour estimer la vitesse et la direction de la cible, le point ais sur ton traceur te donne aussi gisement vitesse cap du porte containers donc logiquement tu as un petit peu plus de temps pour aller faire pipi et tu n'es pas toujours mourru apres 4 minutes 56

24 août 2018
0

désolé pour ta tension, ça va passer, t'inquiètes...:)

Je sais que le radar, c'est loin d'être fiable, et ça détecte tout et n'importe quoi et pas forcément ce qu'on veut, que les plaisanciers qui maitrisent le réglage de leur radar sont pas légions, que la plupart des installations de radars sans cardan sont controversées.

je suis d'accord avec ton point de vue sur l'ais, tout en gardant à l'esprit que pour l'ais fonctionne, le type qui en est chargé sur la passerelle doit pas être en train de se faire un café, occupé à faire passer un difficile popo , ou en train de battre son record sur candycrush.

24 août 2018
0

salut Skywalk ,
heu... tu n'as pas un petit yutube sur la question genre 2o' sur le solo, l'ais , la vieille, le radar, et tutti quanti ? :mdr:

25 août 2018
0

soul sort de ce corps !!!!
heureusement il parle des quart de nuit et il dit que si on n'est pas seul à bord il est interdit de dormir pendant les quarts de nuit :doc: :langue2: :heu:

24 août 2018
0

Après plusieurs années d'utilisation je t'assure qu'on y arrive, l'amirauté y compris qui utilise la fonction Marpa sans souci et est capable d'interpréter les signaux faibles ou de repérer les grains.
Un ami vient de s'équiper d'un radar récent numérique de prix raisonnable, il détecte même des casiers !

24 août 2018
0

Bonjour Cerigo,

Si tu lis la page du site voilelec consacrée aux radars, tu pourras te faire une meilleure idée de l'utilité d'une installation sur cardan ou pas.
Cela dit, j'ai simplement mentionné que l'utilisation sans cardan était "controversée" et non "vide de sens", car j'ai aussi lu des tests sur des sites anglosaxons ne notant pas de différence majeure même avec une forte gite.
Pourquoi as tu regretté de ne pas avoir de radar lors de ta transat? est ce que tu avais un AIS, emetteur recepteur?

24 août 2018
0

oups, je précise que le "radar loin d'être fiable", c'est le radar du plaisancier qui l'utilise de façon sporadique, avec une expérience limitée et avec un matériel pas forcément le plus performant.
La technologie du radar a fait ses preuves dans les airs et sur les océans, mais utilisée par des spécialites et avec un matériel innacessible à la bourse du plaisancier moyen.

24 août 201824 août 2018
0

:mdr: mais si, bien sûr!
il y a une video memorable sur le sujet (déjà évoquée ici), mettant en scène (ô joie) mes deux youtubeurs préférés :

:mdr:

24 août 2018
1

Skywalk bonjour,
En tout cas, toi, tu dois être monté sur cardan, car tu sais toujours retomber sur tes pattes!!!
"la plupart des installations de radars sans cardan sont controversées"! Par les vendeurs de cardans? C'est un peu facile! J'en suis à mon 2° radar et j'ai toujours vu les obstacles qui s'annonçaient et j'avais bien regretté de ne pas en avoir eu un lors de ma transat en solo.
Il est vrai que j'ai fixé mon radar en dessous des barres de flèches.
Il y a une veille permanente sur un voilier avec équipage en longue route? Pfffft!

24 août 2018
0

Je pense que les résultats contradictoires des tests sont dus à l'emplacement de l'antenne. On en voit parfois montées entre les barres de flèches et le sommet du mât et là, il doit être difficile de suivre la surface en cas de mauvais temps.
Ma transat date de 1994 avec un petit GPS, nouveauté pour moi absolument incroyable, inouïe et une balise Sarsat Cospas. Et puis c'est tout. Je ne m'étendrai pas sur ce qui m'est arrivé au large mais qui m'a incité à poser un radar dès mon atterrissage de l'autre coté.
Salutations.

23 août 2018
2

J’ai lu plus haut « Sans assurance le risque est plus important »,arrêtez avec ces conneries !
Un peu de sens marin,une bonne condition physique ,des sorties en mer le plus souvent possible un bateau bien entretenu que l’on connaît bien ,de la prudence et ton risque tu le réduit considérablement !

23 août 2018
0

april marine n assure plus un skipper en solitaire au delà de 24 heures seul en mer
c est ecrit noir sur blanc dans les conditions generales !

23 août 2018
0

Le même April me demandait trois navigateurs expérimentés pour une transat.
Résultat : je suis maintenant en RC chez Pantaenius.

23 août 2018
6

Allez un petit calcul , ça peut détendre l'atmosphère, non ?

Je suis à une hauteur d'yeux de 1m80, et donc d'après les calculs qui découlent de mon crobard pythagorien plus haut, mon horizon visible est à 4791m
Je navigue à une vitesse de 6 noeuds donc je parcours 185m à la minute

Un cargo que je considère visible à 5m de haut au-dessus de l'eau ( je suis modeste non ?) a quand à lui et selon le même calcul une distance à l'horizon de 7986m
il navigue, allez, 3 fois plus vite que moi, 18 noeuds
il parcourt donc 555m à la minute

Nos routes sont en collision directe face à face
nous sommes distants au moment du début de la visibilité théorique de 12777m ( eh oui, 4791+7986)
nos vitesses de rapprochement s'ajoutent sans le moindre cosinus ou autre bidule trigonométrique, on va droit l'un dans l'autre, soyons simples.
Nous nous rencontrerons dans .... 17 minutes et une poignée de secondes.

On notera qu'un cargo est généralement à une hauteur plus conséquente que 5m sur l'eau ... donc perspective que ça soit dans plus que 17 min si on a une bonne visibilité ( visuelle....) mais arrêtons là la théorie pour garder un ordre de grandeur .... qui n'est sans doute pas que 4min 56 ....

Captainwat, si tu as fait ton tour d'horizon visuel, tu as le temps d'aller soulager ta vessie sans te faire catapulter ... et moi personnellement pas trop mal entrainé, j'ai eu le temps de faire un mini sommeil de 10min ou déjà une bonne relaxation physique et mentale ( tout ayant bien entendu l'AIS en veille, et why not, le radar en watchmode sur un rayon assez conséquent.)

Après, les gars, vous faites comme vous voulez, hein, moi une chose est sûr, si les petits cochons ne me mangent pas avant, au printemps prochain, je repars .... ce genre d'expériences du solitaire constituent un pan de ma vie bien trop beau pour que je l'abandonne comme ça .... et il me semble aussi, n'est-il pas, qu'on est aussi là, ici, sur ce forum de voile pour parler des expériences-plaisir.
Ces plaisirs sont exigeants, n'allons pas croire qu'on part en solo, pardonnez-moi, avec sa bite et son couteau .... C'est un peu plus sérieux que ça, et ce travail de préparation en tant que tel, technique, physique mental, enrichi par l'expérience, déjà rien que ça, a eu tellement de rejaillissements sur ma vie personnelle ... que j'arrêterai là car je serai hors sujet trop rapidement.

Après, c'est chacun selon sa vision .....

amicalement
Dom

23 août 2018
0

Et en plus, si on se met debout, on gagne quelques cm précieux ;)

23 août 2018
0

mon calcul
le plaisancier 1.8m a un horizon à 2.03 racine carré de 1.8 = 2.72mille x1.852=5037m

le cargo 2.03 racine carré de 5 = 4.53x1852=8406m

total 5037+8406=13443m

23 août 2018
0

ma formule mathématique je la trouve dans le Manuel du Master of Yacht

distance exprimé en mille et elevation en metre

oui je comprends mais Pythagone c'est trois coté rectiligne , là tu a un coté courbe (m^me s'il peut etre assimilé à une droite) ..

ma formule

P=2.03 x( Ve+Vh)

e et h elevation en metre et mon V racine carré

P en mille

23 août 2018
1

ben vous pissez pas dehors comme tout le monde????????????????

23 août 2018
2

Tout à fait d'accord, et même, je pisse assis, comme Madame, pour ne pas en mettre partout quand ca remue !

23 août 2018
0

Ou alors "in the bocal" :mdr:

24 août 201824 août 2018
2

Cette legende urbaine est usee jusqu’à la corde, suffit d être attaché

24 août 2018
0

non il n'y a pas de prise en compte de diffraction de l'image le croquis qui va avec est bien clair ..

mais evidement on ne va pas chipoter c'est histoire d'echanger ..

par contre il doit y avoir un questionnement au sujet du rayon de la terre qui si mes souvenir sont bon c'est une moyenne en prennant en compte les montagnes etc , ce n'est pas le rayon au niveau des oceans

24 août 2018
0

je reviens sur ton raisonnement (histoire de chipoter)

le segment D a pour origine l'œil et pour extremité le point de tangente avec l'horizon et on a un triangle droit avec le rayon de la terre ok

mais le point de tangente du deuxieme observateur (de l'autre coté de l'horizon) sera le m^me a condition de son élévation soit identique sinon ça ne marche pas D1 ne peut etre ajouté à D2 entre les deux il y aura un espace

24 août 2018
0

Domnomade...putain avec toi je comprends les math...merci ????

28 août 2018
0

et 1.80ml c'est pas forcément la hauteur des yeux!

23 août 2018
0

@Calypso2
c'est curieux je ne calcule pas comme ça et j'ai pas le même résultat
les 2.03 c'est quoi ?
( bon, on a le droit de jouer , hein ?)

R= rayon de la terre = 6 378 137 m
h= hauteur des yeux = 1.80m

selon Pythagore ( la carré de l'hypothénuse etc etc ...) on a (R+h) ² = R² + D²
et selon la loi ( et ça c'en est une de loi !!) qui dit que (A+B)² = A² + 2AB + B² quand on développe.
on a donc R² + 2 Rh + h² = R² + D²
je simplifie et il me reste=
2Rh + h2 = D²
d'où la formule finale pour calculer la distance D, c'est bien pratique:
D= (racine carrée de ) (2Rh + h²)
2Rh + h² ça fait 2 x 6 378 137 x 1.80 + 3.24 = 22961296,44
et la racine carrée fait bien 4791 m

et avec 5m ça donne 7986 m

23 août 2018
1

On va pas chipoter car on est dans des ordres de grandeur semblables, mais je ne vois pas d'element courbe a proprement parler dans le calcul car:
La verticale geometrique de tes yeux jusqu'au centre de la terre est bien une droite
La verticale geometrique du point d'horizon au centre de la terre est bien une droite aussi
Et le segment D de la distance resulte de ce que voit l'oeil, et non pas de la surface terrestre et la lumiere n'est pas courbe a proprement parler..
Donc on a bien un triangle rectangle pithagorien a trois lignes droites .....
Et on retrouve le meme calcul sur d'autres sites a l'identique.

Par contre, il est possible que la formule du manuel du yacht master introduise un coefficient du a la diffraction de l'image de l'horizon du fait de l'atmosphère ....?

En tout cas .... Une chose est sûre pour moi, apres un tour d'horizon s'il est vide, on a largement le temps d'aller pisser en prenant son temps .....

23 août 201823 août 2018
5

Eh ben bon pour ce qui me concerne, assez peu !! On parle ici de solo, et en solo, perso je pisse plutôt dans le wc, t'as deja pissé dehors en solo en plein océan par mer tres formée ?
Peut etre que tu reconsidéreras la chose si tu y vas ...?

23 août 2018
0

idem pour moi un urenal et on n'en parle plus

23 août 2018
1

non jamais c'est BEAUCOUP plus dangereux que de naviguer en solitaire .
Combien de cadavres de marin n'ont pas été retrouvé braillette ouverte !!!

Même Florence Arthaud en a fait l'expérience

24 août 2018
0

Pour ma part, debout à l'arrière par calme plat, à genoux à l'arrière quand ça bouge un peu, et direct dans le cockpit ( autovideur!) quand ça brasse: une vague et c'est rincé...
:pouce:

24 août 2018
0

mais pas avec une corde usée... :mdr:

28 août 201828 août 2018
0

tout à fait...surtout que si on a peu dormi, on a probablement la tête dans le c.l, et là, ben...on voit plus très bien...
:acheval: :acheval:

24 août 2018
0

merci Domde, pour la précision de ce calcul , certes moins approximatif que le mien, qui avait surtout le but de montrer que déterminer une durée de veille de x' est illusoire... toutefois, je pense que l'essentiel réside dans cette phrase :

"On notera qu'un cargo est généralement à une hauteur plus conséquente que 5m sur l'eau ... donc perspective que ça soit dans plus que 17 min si on a une bonne visibilité ( visuelle....) mais arrêtons là la théorie pour garder un ordre de grandeur .... qui n'est sans doute pas que 4min 56 ...."

et plus particulièrement "SI ON A UNE BONNE VISIBILITE"....

Comme le dit un héonaute plus haut, en étalonnant son oeil en utilisant l'ais, on voit les cargos à 6 MILES... à supposer que notre oeil tombe sur ce cargo EXACTEMENT au moment où il apparait à l'horizon.

Si on prend en compte, les éléments en MAJUSCULE ci-dessus ( qui sauf erreur, sont pertinents), et la durée de veille "sécurisante" se réduit comme peau de chagrin, loin des 20' "réglementaires" ou "traditionnelles".

Bref, concernant ma position sur le sujet, je pense toujours que oui, pas d'activités autre que la veille dans un couloir maritime et à proximité des cotes, pour le reste, dormir par tranches de 20' ou 6h....ou quelque part entre ces deux extrèmes, ça semble du pareil au même, surtout avec un AIS . (voire un ais emetteur ET recepteur, mais ce sujet a déjà été traité..:) )

24 août 2018
0

La première des bêtises est de se prendre pour un surhomme capable de tout voir même en dormant.

24 août 2018
1

Thorlak: Il n'y a que les imbéciles qui ne changent pas d'avis! La preuve, il y a 11 ans!...

CERIGO

Pas Solitaire : Soliste!

Je comprends bien que ceux qui ne pratiquent pas la navigation en solitaire appréhendent mal les motivations de ceux qui la privilégient.

Associer systématiquement la solitude à la navigation solitaire n'est pas juste. Si je progresse seul dans les artères animées d'une ville ou si je me retrouve seul at home, je ressens la solitude. J'ai vécu un sentiment de déréliction, d'abandon dans des situations familiales hostiles : on peut être tellement seul à deux!

"Jamais on est solitaire, jamais on est triste, morose ou désolé, quand on porte en soi la faculté" de s'égarer dans les espoirs du futur écrivait Maupassant. Et en mer, on peut rêver, analyser, projeter.

Si un navigateur est solitaire par volonté pathologique, c'est du solitarisme misanthrope asocial. J'aime tout en navigation : seul, accompagné, au mouillage, au port. Mais j'ai commencé à apprécier vraiment le solitariat quand à 2 ou 3 reprises, dans des situations difficiles quoique maîtrisées, des regards m'atteignaient en plein coeur, m'accusant en silence de les avoirs entraînés "là"...

Mes plus grands bonheurs de navigations, je les ai connus en solitaire. Au large, c'est une autre dimension. J'ai vécu des émotions intenses, exceptionnelles. Devant des spectacles nocturnes, baignés par une musique adaptée, je suis entré en transes et loin de tout et de tous, je me trouvais si proche des miens! Exaltations, "maître du monde", ces sentiers battus par les vagues montraient des cieux plus vivants, plus intelligents. Les bonheurs étaient si prégnants qu'ils en étaient parfois douloureux!

J'ai écrit tout cela sur des journaux intimes et un copain psy m'assurait que mes délires n'étaient pas graves puisque je les transcrivaient extemporanément avec lucidité.

Enfin, je n'éprouve jamais de solitude sur mon bateau, car avec lui depuis 31 ans et +/- 50000 milles ensemble, nous sommes deux: il est bien vivant!
C'est surtout la LIBERTE TOTALE, voilà le grand privilège. Il y a aussi la quasi certitude par expérience, de pouvoir faire face aux évènements (seule question : jusqu'à quand?). Et le jour où les éléments m'imposeront de regarder la vérité en face, la sanction en somme, je jetterai l'ancre définitivement sans espérer une aide quelconque pour naviguer encore.

jeudi 01 novembre 2007 23:04

répondre alerter | haut

24 août 2018
0

Faut rendre à César ce qui lui appartient, je ne suis pas l'auteur de ce calcul mais entièrement d'accord avec. Il serait marrant de regarder comment les quarts des équipiers sont assurés. Veille visuelle à 360° toutes les 5 mn. Jamais dans le carré pour se faire un café, pas d'escale aux toilettes. On peut rêver ou être un skipper bien naïf.
Pour pallier au risque de collision, je préfère être à bord d'un voilier en solo même au bout de plusieurs jours de nav avec l'ais et le radar en alarme que sur un voilier qui en sont dépourvu avec un équipage. Les accidents ont souvent pour origine une bêtise humaine.

24 août 2018
2

Thorlalk, Bonjour, Arrête de traiter avec mépris les solos de surhommes!
Il y a 48 heures, une amie se proposait de partir avec moi en grande croisière parce qu'après un accident de moto il y a plus d'un an, je me sentais très diminué du bras gauche.
Elle a reçu en pleine figure un niet définitif car si je suis capable de prendre des risques en solo, il n'est pas question pour moi de mettre en danger une équipière, même compétente (régatière) dans cette configuration.
Je lui expliquai alors, comme pour m'excuser, qu'en 1979, avec mon bateau actuel, entre la Sicile et la Grèce, pris par une tempête de N. au large du détroit d'Otrante, non prévue, le regard profond de mon épouse en détresse qui craquait sans un mot, regard dont je me souviendrai toujours, m'avait alors bien fait comprendre l'intérêt d'être seul responsable de sa propre existence.
Et ne me parles pas des risques pris par les éventuels sauveteurs quand tu es loin de tout sans communications possibles.
Et penses à tous les passionnés de voile qui ne trouvent pas d'équipiers capables de vivre des jours dans l'inconfort et l'incertitude du futur proche. Ce n'est plus trop la mode...
Et, égoïstement, que c'est bon de communier seul avec ton bateau qui t'a déjà pardonné beaucoup…!

24 août 2018
1

J’aime les math et maintenant la littérature....merci les gars dommage que nous n’ayons pas fait le lycée ensemble ... :-D

23 août 2018
1

@ A Mr Wat,
Pour le coup, c'est vous qui allez stresser le Planeur des Etoiles.
Et calmez-vous: 17/5, ça rapproche du délétère!
En pluche, alors que mes pilotes auto solitaires ont des milliers de milles dans le vérin, mes 80 balais sont bien décidés, malgré leur déchéance cursive, à continuer de proclamer: va de retro amateurs de BDA!
Dans ce nouveau monde assurances tous risques, les solos sont des aristos inconscients et irréductibles!! :mdr: :mdr: :mdr: :acheval:

24 août 2018
0

je plussois! solitaire indecrotable!

23 août 2018
0

Il faudra penser à prévenir les organisateurs du Vendée-Globe qu'ils risquent la tôle pour incitation à la pratique d'une activité illégale et mise en danger de la vie d'autrui.

23 août 2018
1

c'est pas sûr :le prefet maritime peut prendre un arrété pour la circonstance et je n'en serai pas étonné

26 août 2018
0

Un arrêté préfectoral à valeur worlwide ?

23 août 2018
0

Voltaire , si c'était au US tu n'imagine même pas le book qu'ils te feraient signer ...

23 août 2018
0

Aux US les navigateurs solitaires ne sont pas assurés.

24 août 2018
0

l'important c'est qu'ils assurent non?

23 août 2018
0

pour la course en solitaire:
" ...Pour les compétitions nécessitant
une dérogation (catégorie de navigation des voiliers, courses de longue durée en solitaire, zone de navigation etc...), l'organisateur devra effectuer la demande de dérogation à l'administration

compétente et en adresser une copie à la FFVoile. "

source : www.ffvoile.fr[...]tif.pdf

l'administration en question serait les aff mar:( même source)
"Commentaire : Les textes et formulaires relatifs aux déclarations de manifestation nautique peuvent être consultés et téléchargés à l’adresse suivante :
www.affmar.gouv.nc[...]que.pdf "

malheureusement la page en question n'existe plus

mais c'est bien une dérogation

( google est notre ami , quoi qu'on en dise ...)

23 août 2018
0

c'est bien ce qu'il me semble et cette derogation est diffusée dans les Avurnav

23 août 2018
3

Illégale, faut vite en parler aux organisateur de la Mini, du rhum et du SORC!

Ce qui est illégal, c'est de ne pas exercer une veille permanente par tous les moyens à à disposition, pas de naviguer en solo.

23 août 2018
0

Si les capteurs électroniques veillent en permanence, alors on peut dormir tout le temps. :reflechi:

23 août 2018
4

Veille visuelle permanente dans le brouillard ? Ou alors la navigation dans le brouillard est devenue interdite elle aussi ?

C'est à mon avis pour çà que le texte mentionne la permanence d'une veille "appropriée". Au delà de 20 miles de la côte ou d'un rail, une veille radar et AIS permanente et visuelle ponctuellement me semble assez appropriée pour un navire qui navigue à 5 nœuds.

Avant de tirer à boulets rouges sur un solitaire qui roupille dans ces conditions, on pourrait s'intéresser au cas, par exemple, de skippers qui, en plein chenal, descendent dans le carré avec un équipage incapable de manœuvrer (si-si, c'est du vécu) ou à celui de patrons de navires commerciaux qui quittent la passerelle d'un navire naviguant à 15 nœuds dans une baie hyper fréquentée un week-end de 15 août. C'est caricatural, mais pas imaginé :/ (j'ai dû mettre la bare en butée pour éviter la collision alors qu'on se battait avec une cocotte dans le spi)

Bref pas besoin d'aller chercher des navigateurs solitaires pour trouver des veilles inappropriées et une veille non visuelle d'un navigateur solitaire peut être appropriée dans bien des circonstances.

23 août 2018
4

Et les pêcheurs retour de pêche plein pot sous pilote personne ni à la veille ni à la barre jusqu'au musoir, tous à trier le poisson ! :pecheur: :pecheur: :pecheur: :pecheur: :reflechi: :lavache: :whaou: :mdr: :mdr: :mdr:
Approprié ? :goodbye: :acheval: :litjournal:

23 août 2018
0

La configuration brouillard est traité en formation voile conformément au règles Ripam. Aucune interdictions mais des précos à mettre en place..

23 août 2018
6

Bon, là, je crois qu'il faudrait arrêter de procurer des plaisirs interdits aux diptères. La navigation en solitaire n'est pas illégale, il n'y a aucun texte de loi qui l'interdit, et la France est encore un état de droit où la loi fait référence.
Quant au texte sur la veille qui est tout à fait logique et pertinent, il faut le lire. On demande d'assurer en permanence un veille appropriée. Cela ne veut pas dire qu'il faut en permanence tourner comme une toupie les yeux fixés sur l'horizon, mais qu'il faut en permanence être attentif et informé de ce qui se passe autour de soi, en utilisant tous les moyens à sa disposition. La veille visuelle en fait partie, mais n'est pas exclusive, il y a l'écoute (combien de fois, dans un temps un peu brouillé on entend un cargo bien avant de le voir) , l'AIS, et pour les mieux équipés, le radar.
J'ai un peu tendance à penser que ceux qui hurlent au scandale parce qu'on se permet un petite sieste n'ont jamais navigué un peu au large. En effet, passé trois/quatre milles des abris on ne rencontre pratiquement plus de bateaux de plaisance. Il reste les péchous et les commerces qui sont généralement équipés d'AIS. Même si certains péchous passent en mode furtif, ils nous voient très bien, AIS ou radar. De jour ils ont une colonne de goélands qui les signale avant qu'ils soient eux mêmes visibles et de nuit ils sont illuminés comme l'Arc de Triomphe… Quant aux autres navires qui naviguent à 30 ou 40 nœuds, que je les voie ou pas, je n'aurais aucun moyen de les éviter s'il me fonçaient dessus avec mes petits 5 nœuds…

23 août 2018
1

Je pense qu'il faut aussi "situer" le RIPAM: c'est un corpus de règles pour ok éviter les collisions, mais surtout pour faciliter l'attribution des responsabilités financières d'un accident, étant donné qu'il s'agit très souvent d'enjeux astronomiques.
(Après on a rajouté les conséquences pour l'environnement, les conditions de travail, etc). Bref "légal" ou "illégal", c'est essentiellement pour décider qui paye quoi. .
Un solitaire en voilier, peut trouver couverture en responsabilité civile pour des dommages aux autres (tout a un prix) dûs à défaut de veille ex-règle5; si par contre il rentre dans un petit bateau de peche promenade il le coupe en deux en tuant une personne, là au pénal l'aggravante du défaut de veille il va la prendre en plein.

24 août 2018
0

Aucune assurance ne permet de s'assurer contre un risque pénal sinon les truands seraient tous assurés et n'iraient plus en prison, c'est bien de rappeler ce principe.

Dans tous les cas de figure solo ou pas le défaut de veille pourra être reproché en cas d'abordage, mais l'accident peut aussi provenir d'une autre cause, moteur emballé par exemple à la suite d'un blocage à fond de la commande des gaz.

L'assurance au civil paiera les dommages sauf si la navigation en solo est une clause contractuelle d'exclusion.
Si il est prouvé qu'il n'y avait aucune veille et que c'est la cause de l'accident, le skipper pourra aussi faire l'objet d'une condamnation au pénal.

24 août 2018
1

Une nuit entre les sables et La Rochelle j’étais en solo, gros flip quand j’ai vu les feux d’un gros bateau m’arriver droit dessus par l’arriere...puis d’un coup gros flash, les affaires maritimes avec le projo, me demandent de passer sur le canal me souviens plus, ton sec, identité proprio plus port de provenance plus destination, je réponds à la vhf, me souhaitent bonne fin de nuit puis disparaissent...j’etais en first 25, m’ont pas dit que c’etait interdit.

... ça me fait penser qu’un copain me disait quIl n’assurait jamais ces bateaux...trop cher...bien ou pas ça existe...je ne parle même pas des véhicules sur la route ...

24 août 2018
0

Ce qui ne signifie pas qu'il était sans RC. Sinon, c'était stupide.

24 août 2018
1

Je viens de rentrer de Minorque jusqu'à PSL en solo, avec des veilles de 10 à 30 mn suivant l'environnement.
Le seul souci que j'ai eu c'est au large du cap Creus la nuit ; j'étais réveillé, je buvais un petit café, en observant mes voiles qui allaient bien.
Soudain, je vois juste devant moi une forte lampe (sur un bateau forcément) qui éclaire un voilier un peu plus loin et qui s'éteint immédiatement. Aucun feu de route.
Au pilote j'abats (j'étais au près), je passe sous l'endroit présumé sans plus rien voir.
Puis la fameuse lampe s'allume à nouveau : je distingue alors le voilier se mettre à couple d'une vedette. Leurs feux sont éteints.
Ma première intention a été de resserrer le vent pour leur dire ma façon de penser, mais l'évidence d'un trafic quelconque m'a rendu prudent.
Pour un cas pareil, toute veille active aurait été vaine.

24 août 2018
2

J'ai aussi sur un retour de Palerme en solo en approche de la Sardaigne repéré un bateau sur le radar qui a sonné en alerte pour une route de collision face à face. Il y avait une visibilité très moyenne. Malgré des bonne jumelles impossible à distinguer. Il marchait à 10n, moi à 7n sous voiles vent de travers, rien sur l'AIS, voyant qu'il ne modifiait pas sa route, appel à la VHF portable, pas de réponse, j'ai allumé le projecteur de pont pour me rendre visible, enfin j'ai modifié par route en abattant de 10° sur tribord. On s'est croisé à 200 m. Il naviguait tout feu éteints, une barque en bois d'environ une douzaine de mètres. Il n'a pas modifié sa route, n'a pas répondu à mes appels. Peut être qu'il dormait ? Si j'avais pas eu le radar... Je pense que c'est un outil indispensable pour la sécurité le seul qui permet de naviguer par mauvaise visibilité en diminuant les risques.

24 août 2018
0

oui, c'est bien le radar le plus utile dans ce cas, l'ais aurait été inutile ...

24 août 2018
0

Le célibat est aussi interdit....n importe quois.

24 août 2018
0

de toute façon tout est interdit en france

24 août 2018
0

et tout est permis ailleurs c'est bien connu

mdr

24 août 2018
1

Ah non targaz, je m'inscris en faux contre ton affirmation ! La navigation en solo est parfaitement autorisée et légale en France comme dans les autres pays d'ailleurs ! :-D :acheval:

24 août 2018
0

Sur un voilier qui se traîne entre 4 et 8 noeuds, suffit de veiller entre les siestes... Oui un navire à moteur peut vous arriver dessus avant la fin de la sieste, mais théoriqurment si leur vitesse est très élevée, ils font la veille, ce qui me semble logique.
Et par temps de brume, ils ralentissent (en théorie)

24 août 201824 août 2018
0

J’attends depuis le début du fil le gars qui il y a quelques années venait témoigner sur un autre fil de ses traversées du golfe de Gascogne, peut être va t il se manifester ... il expliquait qu’en solo et au large il dormait ses 5 ou 6 heures dans le carré...pas très rassurant pour les autres certes mais j’ai retenu sa capacité à lâcher prise... :lavache:

24 août 2018
0

Je sais pas si ça m'est arrivé d'en parler sur le forum, mais je l'ai fait à chaque traversée de Gascogne en solo, hors des routes commerciales, en pyjama dans mon duvet dans la banette.
Pas de radar ni d'AIS, juste la Vhf sur le 16 à fond. Ça m'est arrivé une seule fois d'être réveillé par le veilleur d'un cargo qui s'inquiétait de ma route erratique ( petit bateau sportif et pilote pas trop réactif).
Ceci dit, je ne le conseille pas et je n'en fait absolument pas l"apologie!
C'est juste que j'étais jeune, et la peur d'une éventuelle collision ne m'empêchait pas de dormir....

24 août 2018
0

bonjour globalement si ce fil est interessant, par son nombre de reponses il prouve la bonne activitè de heo!,par contre je ne sais pas si c'est une bonne idèe de l'avoir initiè! en effet une fois de plus il risque de donner des idèes à des legislateurs paranos toujours à l'affut de reglementations et de nouvelles restrictions au reste de notre libertè, sans compter les assureurs de plus en plus avides, et toujours plus qu'interressès s'ils peuvent trouver de nouvelles combines pour reduire les remboursements en cas de sinistres!hors courses combien de plaisanciers font du solitaire? un solitaire est certainement plus attentif et sur ses gardes que beaucoup d'inconscients qui avec quelques sirenes(par exemple)à bord n'ont pas toujours une veille tres attentive, sont pres à prendre des risques pour prouver "leur talent "et ont parfois un bon sens marin plus que limite! par contre je suis totalement allergique à ces courses en solitaire autour du monde sur des engins demesurès qui iront de plus en plus vite(foils)foutent un bazar pas possible en cas de pepins et font prendre beaucoup de risque aux autres !demandez aux commandants de bateaux de commerce ou de ferry ce qu'ils en pensent! l'alibi de l'exploit sportif est surtout l'occasion de faire parler du sponsor et de communiquer!que son poulain soit le gagnant ou qu'il aille au tapis l'important est qu'il fasse le buzz, mais il parait que ces courses font avancer la technologie

24 août 2018
0

Bonjour, je partage ton avis sur ce fil, mais pas d'inquiétude pour ce qui est des assureurs, cela fait longtemps qu'ils ont compris le truc !

C'est d'ailleurs cela qui m'a fait fuir d'April Marine (qui a l'air très bien par ailleurs) : pas de couverture si nav solo de plus de 24H (c'est écrit dans leurs conditions générales).
De moins en moins d'assureurs couvrent la nav en solo, Panthénus le fait, il est cher mais bon au moins comme cela je dors tranquille pendant les quarts :-).

Pour info, lorsque je traverse le Golfe de Gascogne, veille quasi permanente jusqu'à 50 M environ des côtes, après je dors par tranche de 20/30mn (AIS et Radar actifs).

24 août 2018
0

Je partage en grande partie ton avis Captainwat, notamment sur les grandes courses en solitaire ou autres, et le système qui se développe autour d'elles.
En revanche je ne suis pas certain que les législateurs aient besoin de H&O pour savoir ce qu'ils ont à faire.

24 août 2018
1

Idem, Johann78, sur un Gascogne des tranches courtes, et aussi beaucoup de micro-siestes (environ 10min) y compris et surtout en journée, on peut aussi ne pas se reposer QUE la nuit .... des que j'ai rien à faire, rien ou pas envie de lire, bonnes conditions bateau bien réglé - régulateur d'allure en place , bonne visi et tour d'horizon visuel ( radar en veille et AIS actif) .. hop ... micro-sieste ...
le temps d'un Gascogne ça le fait bien.

par contre en haute mer, loin des routes maritimes et des zones de pêches, des tranches plus complètes avec à minima une complète ( de l'ordre d'une heure et demi). Par exemple, plein de micro-siestes en journée, une bonne vraie tranche d'une heure et demie, et quelques séances de relaxation (technique sophrologie bien utile) on tient la forme pendant un ... certain temps.

ça n'a rien d'exceptionnel ....

24 août 2018
1

Une chose est de savoir si c'est légal en droit international et national, autre chose est l'opinion qu'aura chacun sur le bien-fondé ou non d'une interdiction et le caractère raisonnable ou non de la nav en solo.

Sur la légalité, lorsque le législateur n'a pas précisé un concept qu'il invoque, et qui se prête donc à différentes inteprétations, la seule interprétation qui fait autorité (c'est-à-dire que l'on peut opposer à une administration dans l'éventualité d'un contentieux) est celle - quand elle existe - faite par les tribunaux ayant été saisis d'une affaire.

Il faudrait donc étudier la jurisprudence de toutes les affaires portées devant les tribunaux dans lesquelles il y a eu collision, et le navire non privilégié était un voilier. Ensuite, comparer les cas où le voilier était mené en solo et en équipage. S'il n'y a pas de différence de traitement, c'est que la justice n'estime pas que le fait de naviguer en solo est une infraction en soi - même indirectement - à quelque loi que ce soit.

Je ne vais pas faire ce boulot, mais mon petit doigt me dit qu'en France, si la réponse était oui, s'il y avait eu une seule affaire en justice à avoir connu une telle issue, elle aurait fait couler tellement d'encre dans les revues et forums nautiques qu'on le saurait.

L'histoire des courses "à dérogation", c'est à mon avis la direction de course qui cherche à se couvrir. À une époque, il y avait eu certaines inquiétudes quand à la responsabilité pénale d'un directeur de course en cas d'accident au large, quel qu'il soit. Du genre, un voilier heurte une bille de bois, ou une glace dans le sud, son skipper décède, sa veuve (ou son voeuf) intente une action en justice, que risque le directeur de course ? Je n'ai plus les détails en mémoire mais à l'époque, la loi à ce sujet était dangereusement formulée, laissant penser que le DC pouvait être tenu responsable de choses qui échappent totalement à son contrôle. Ce n'est que plus tard, grâce à une décision de justice ayant fait jurisprudence que ces inquiétudes ont été apaisées. Reste qu'on vit à une époque "chat dans le microondes" et que tout organisateur de quoi que ce soit flippe, quitte à demander des dérogations pas forcément nécessaire en se disant mieux vaut trop que pas assez. Si on coupe les cheuveux en quatre, la dérogation porte sur le la fameuse veille "permanente appropriée", qu'ils ne sont donc pas tenus d'assurer (sic !), pas sur le fait de naviguer en solo. C'est assez maladroit, même si j'en comprends les motivations.

Le droit international (Convention sur la prévention des abordages en mer et son règlement) impose aux États de faire respecter au minimum le RIPAM, mais libre à eux d'être plus restrictifs dans leurs eaux s'ils le souhaitent. C'est n'est pas le cas de la France ni de la grande majorité des pays à ce jour (personnellement je m'en félicite). J'ai lu quelque part que la Nouvelle-Zélande a interdit expressément la nav en solo dans son droit interne. J'ai l'impression que c'est très culturel selon les traditions maritimes des pays.

Voilà pour la loi, qui est la même pour tous, c'est d'ailleurs bien son intérêt ! Ensuite, ce que chacun pense du caractère raisonnable ou non, ça n'a pas fini de faire couler de l'encre.

Mais à ceux qui sont contre la nav en solo, rassurez-vous, si un solitaire vous fait un refus de priorité (euh, de privilège, ça sonne bizarre...) vous pouvez le lui reprocher et il risque la même chose qu'un skipper avec des équipiers. Par contre vous ne pouvez pas lui reprocher d'avoir "par dessus le marché" été en solo, ça ça le regarde.

24 août 2018
0

je ne peux plus corriger mon texte mais "voeuf" --> "veuf" (pas comme oeuf)

24 août 2018
0

+1 pour les "dérogations", à part se couvrir (plutot essayer de) contre des recours en justice de la part des ayant droit, je ne vois absolument pas comment il puisse exister une dérogation à des règles internationales, assimilées entre autre dans le droit national, surtout pour des compétitions qui par leur nature couvrent souvent les 564637485 différentes mers internationales/eaux territoriales étrangères du globe. Ce n'est pas un circuit de F1, ou envoyer du rally dans une departementale ouverte à la famille qui part le dimanche faire son piquenique.

24 août 201824 août 2018
0

Peut-être aussi que ça permet d'avoir accès aux AVURNAV qui demande une "veille attentive" aux autres navigateurs et que l'on entend à la VHF et voit sur le NAVTEX au moins pour les zones de responsabilité française où la flotte est encore groupée .

24 août 201824 août 2018
0

@roberto Tout à fait. Je viens de consulter la Convention et elle ne prévoit pas la possibilité pour les états parties de déroger à l'obligation de veille. La règle 38 sur les dérogations porte sur tout à fait autre chose, rien à voir.

Dès lors, un État qui octroie une dérogation est probablement en infraction de la Convention. Mais comme il n'y a pas de police et de justice internationale pour mettre un PV aux états, les traités qu'on signe on les respecte "à géométrie variable". Il existe bien un mécanisme dit d'audit sous l'égide de l'OMI, mais là on est dans le domaine des relations politiques entre États, pas d'un pouvoir judiciaire supranational. C'est le cas pour les autres domaines du droit international d'ailleurs, d'où sa force relative.

28 août 201828 août 2018
0

"J'ai lu quelque part que la Nouvelle-Zélande a interdit expressément la nav en solo dans son droit interne."

Bonjour ToutDessus, Cette information est au moins partiellement inexacte. Elle m'a fait dresser mes cheveux car j'y navigue en solo depuis janvier 2017 sans ennuis.

J'ai téléphoné à un avis Kiwi, grand navigateur, qui m'a indiqué qu'en principe, la nave "single handed" n'était autorisée que pendant 24 heures. C'est un principe.
J'ai aussi questionné les Customs pour savoir si elles me laisseraient quitter la NZ en solo. Réponse: no problem.

En fait, il n'y a que le parcours Napier-Wellington (200 mn sans aucun abri) qui peut poser question sur l'île du N. . Sur l'île du S. la cote E. promet plusieurs mouillages. Les cotes W. des deux îles sont inenvisageables pour des solitaires car à part le détroit de Cook, il n'y a aucun refuge.
De quoi rassurer les solitaires qui vont se perdre dans ce merveilleux pays lointain.

28 août 201828 août 2018
0

Je crois avoir vu qu'il organisaient aussi quelques courses en solitaire.

www.solo-tasman.co.nz[...]/

et aussi ça (bon d'accord, pas que "single handed" quoi que ...)

www.ssanz.co.nz[...]/

Ils vendent un bouquin sur un site NZ pour appendre les technique "single handed":

www.boatbooks.co.nz[...]ow.html

28 août 2018
0

Ok, merci pour la précision, c'est intéressant. Donc même là-bas ils ont plus ou moins une règle en la matière mais sont encore tolérants dans la pratique, si je comprends bien.

24 août 2018
0

Je ne sais pas si il risquerait la même chose, justement.
Oui, sans doute si il était sur le pont à ce moment.
Par contre si c'est prouvé qu'il était à l'intérieur, il pourrait sans doute être attaqué pour défaut de veille, non?

24 août 201824 août 2018
1

Pourquoi, la veille ne se conçoit qu'en extérieur, les embruns plein la figure ?
Il y a tout de même un certain nombre de voiliers ou l'on voit bien de l’intérieur, même dessous le génois.
(Et si angle mort, il suffit souvent de juste bouger un peu.)

24 août 2018
0

Je veux bien voir ce qu on peut apercevoir en regardant vers l avant d un Imoca ou figaro couvert d'embruns

24 août 2018
0

Pourquoi ? On ne peut pas veiller de l’intérieur ? sur mon bateau je vois trés bien del’interieur, et si besoin on peut toiujours soulever un panneau....

24 août 201824 août 2018
3

Oui, c'est bien ce que je dis, pour défaut de veille tout comme un chef de bord avec équipage se verrait reprocher la même chose, mais le chef d'accusation ne serait pas "avoir été seul à bord au moment de la collision".

Le fait que la nav en solo ne soit pas interdite ne dispense personne de l'obligation de veille "appropriée". À chacun de la gérer comme bon lui semble et d'assumer en cas d'accident fautif, mais le même raisonnement s'applique à un chef de bord avec équipage.

Qu'il soit à l'intérieur ou à l'extérieur, s'il y a collision c'est que le type de veille adopté n'a pas suffi à détecter l'autre bateau donc le skipper non privilégié est dans son tort indépendamment d'avoir été en solo ou pas, dans le cockpit ou dans la cabine.

24 août 2018
10

Non ! Il y a des bateaux qui ont des timoneries, des sous-marins avec des périscopes, des catas avec vue panoramique, et des tas d'autres configurations qui permettent d'assurer une veille efficace de l'intérieur, et la veille n'est pas que visuelle…
À lire ce fil, et à voir que certains tentent désespérément de démontrer, en désaccord avec la loi écrite, les usages et les pratiques que la navigation en solo est illégale, j'ai l'impression qu'ils cherchent à justifier le fait qu'ils ne naviguent pas en solo. Si ce n'est que cela, relax, les gars ! Si vous n'avez pas envie de naviguer en solo, personne ne vous y oblige. Nous nous battons tous pour que la mer reste un des derniers espace de liberté et d'intelligence, et personne n'établit d'échelle de valeur entre le fait de naviguer en solo ou en équipage… Donc sentez vous libres de pratiquer la mer que vous aimez, de la manière qui vous convient, et savourez l'avantage d'avoir à votre bord des personnes qui partagent votre passion et votre plaisir… Mais, de grâce, ne nous privez pas de notre plaisir, ne contribuez pas à la tendance actuelle du tout sécuritaire au détriment du vécu, laissez nous libres de naviguer en solo (mais pas esseulés !).

24 août 2018
1

Oui, vous avez raison. Quand je disais " à l'intérieur ", je pensais "sans veiller".
C'est dans ce sens qu'il faut comprendre mon post.
Et je suis d'accord avec Ebraball, ça n'est pas dans ce but du tout pour ma part. C'est juste pour essayer de comprendre...
Pour naviguer 90/100 du temps en solo, je serai le premier désolé si un jour on nous mettait des bâtons dans les roues pour le faire!

24 août 2018
1

Je t'avais compris comme ça, mais d'autres lisent au pied de la lettre alors c'est mieux de préciser. :topla:

24 août 2018
0

@JeanBolide,

Et vous n'aez pas eu le réflexe de demander à votre formateur de vous montrer les textes de droit qui confirme son assertion ?

je précise bien les textes de droit car le RIPAM n'en est pas un, il est transcrit obligatoirement dans le droit national, en France, dans le Code des Transports.

Bon, maintenant que vous avez écrit que ce qu'il vous a délivré, c'est une qualif de merde, ce sera peut être plus dur de discuter avec lui. Mais essayez et revenez nous donner les références du ou des textes qui interdisent expressément la navigation en solitaire. Merci

24 août 2018
0

J'ai suivi les mêmes stages et on a aussi parlé de ce sujet, ce n'est pas une référence à un texte de loi, mais simplement qu'en interprétant le RIPAM de manière ultime, il y aurait contradiction pour le marin en solo car il va forcément dormir à un moment.
Mais la rédaction du RIPAM est plus subtile, en parlant de " tous les moyens possibles". Tout cela illustre la complexité d'élaborer une législation intelligente qui couvrira tous les cas de figure à venir, et c'est pour ça que les lois sont re-écrites, revues, amendées etc...

Un point que je remarque c'est qu'il n'existe pas, à ma connaissance, une formation et un diplôme professionnel de Skipper solo. Peut-être qu'il y a trop de contradictions avec toutes les nécessités de sécurité, et qu'un tel diplôme pour une activité commerciale n'aurait pas de sens.

24 août 2018
0

Hello,
Ce qui est sûr, c'est qu'on est très nombreux, ici aux Antilles, à naviguer en solo...j'essaie de limiter les risques, et donc de ne pas trop mettre mon ange gardien à contribution, en naviguant exclusivement au vent des Iles.
Du coup, je ne rencontre pratiquement jamais d'autres bateaux...
L'alarme AIS est bien utile également, 3 cargos rencontrés tout de même en faisant Guada-Grenade en direct(plein Sud),il y a 1 mois, sous le vent cette fois ci...mais pas de voiliers par contre.
En ce qui concerne les assurances, bien lire les conditions d'exclusion de garanties, même pour une simple RC...édifiant! :tesur:

25 août 2018
6

Ce que je voulais faire comprendre avant tout, c'est qu'il ne faut jamais accepter un "c'est interdit" ou d'ailleurs un "c'est obligatoire" sans demander les justifications légales. Le faire c'est déjà se préparer à l'arbitraire qui conduit inévitablement à la dictature.

Quand j'étais responsable d'une équipe d'inspecteurs (assermentés) j'avais pour crédo "n'exigez rien d'un administré que vous ne puissiez justifier avec un texte. Et je disais également aux administrés lors de mes interventions en réunion publique "rspectez la loi mais n'acceptez jamais l'arbitraire".

Peut m'importe l'imprécision du RIPAM si le texte de transcription dans le droit est plus clair (ou les arrêts jurisprudentiels dans le domaine). Mais en l'occurence, ce qui est interdit, ce n'est pas la navigation en solitaire, ce qui est interdit c'est la défaillance dans la veille. Que vous me disiez qu'il est plus difficile de justifier d'une veille adéquate quand on navigue en solitaire que quand on est en équipage, je suis prêt à l'entendre mais je refuserai jusqu'à preuve du contraire l'affirmation que la navigation en solitaire est interdite.

Philippe

25 août 2018
0

Oui on est d'accord, et s'il y a eu un problème, au finish, c'est la jurisprudence qui a le dernier mot.
fr.wikipedia.org[...]rudence

24 août 2018
0

ho les gars c'est dangereux votre fil, pensez à sortir la tête de votre clavier toutes les 4'56'' pour voir si il n'y a rien devant ! à la moindre collision ce fil vous mettra en cause et il faudra pas dire que c'est la faute à JeanBolide, quoique ... pour étrenner son RYA il frappe fort et son avatar est mort de rire !
"la voile en solo illégale" manquerait plus qu'on nous interdise les pratiques en solo !

24 août 2018
0

Une activité commerciale implique généralement une interaction avec des tiers qui rémunèrent cette activité… C'est aux antipodes de la navigation en solitaire. Quant aux activités de skipper solo, encore une fois, la législation française ne fait pas la distinction entre skipper solo et skipper multi, il y a des diplômes de skipper, et c'est tout. Après, si le skipper exerce son activité en solitaire, cela ne regarde que lui et son client. J'ai connu dans les années 70 quelques convoyeurs pro qui travaillaient en solo (c'est plus rentable), je ne côtoie plus ce milieu, mais je suppose que cela existe toujours…

25 août 2018
0

Je pensais surtout aux diplômes comme le Yachtmaster, les examens sont basés dans des configurations de voilier avec équipages. Mais oui tu as raison il y en a qui bossent en solo pour les convoyages, ça doit pas être forcément simple pour les arrivées au port surtout avec les grandes caravanes...
Finalement les seules certifications 100 % solo qui existent mais qui ne donne pas de diplôme, c'est de se faire qualifier pour une transat mini 6.50 ou une Figaro Beneteau...

25 août 2018
0

Il faudrait donc interdire et verbaliser des millions? de pêcheurs individuels sur toutes les mer du globe qui vivent que de leur pêche? Comment proférer de telles énormités. Non la navigation en solo n'est pas interdite et ne le sera jamais même dans les dictatures!

C'est curieux cette envie d'interdire de certains intervenants de ce fil concernant un des rares mode d'exercice de sa liberté que peut être le plaisir de naviguer en solo...

25 août 2018
0

@Viking, sur son post d'il y a deux jours:
"Le nombre d'accidents qui se produisent sur un voilier en solitaire est déjà très important. Un sur quatre !
Or, il n'y a manifestement pas 25 % des voiliers qui naviguent en solo."

Je ne suis pas si sûr.
J'ai lu quelque part que, du fait de la difficulté à trouver des équipiers, un tiers des skippers sortaient la majorité du temps en solo.
Dans mon coin (pertuis breton), les (petits) bateaux que je vois, et surtout les voiliers qui font des "ronds dans l'eau", sont souvent en solitaire. Et pour ma part, je sors 60 à 70% du temps seul. Et le reste du temps, c'est généralement du "quasi solitaire" vu le niveau en voile de mes équipiers occasionnels...
Ceci étant, pour revenir au sujet du post, lesdits équipiers - même incompétents - ne sont pas tous aveugles, et peuvent participer à la veille

25 août 2018
0

Je confirme...
Par chez moi, je connais un vieux Brit qui possède un voilier en bois absolument magnifique, sur lequel on navigué Errol Flynn et Ernest Hemingway, il est en parfait état de conversation (le voilier par le Brit)...
Eh bien, le vieux monsieur, il a beaucoup de mal à trouver ne serait ce que trois équipiers (vraiment) disponible le même weekend pour faire naviguer cette merveille absolue de ketch...
En revanche, des types qui discutent toute l'après midi autour d'un verre sur la terrasse du bar de la marina, ben là, y en a plein...

25 août 201825 août 2018
0

Doublon

3

Et aller c'est reparti ! Les lois ,les assurances ,etc ,mais profitez donc du peu de liberté qu'on vous laisse et laissez pisser le merinos
:-)

25 août 2018
3

Dans les faits, il n'est pas sûr qu'une veille en équipage soit de meilleure qualité qu'en solo. De jour, il est assez rare que des quarts soient organisés. Chacun se repose un peu sur les autres et le niveau de vigilence global baisse. En solo, il y en a un qui par definition se sent totalement responsable de la veille. Le niveau de vigilence global monte.

25 août 2018
0

Avantage "Solitaire"
Balle au centre ....
( allez, je m'autorise une binette ... une fois n'est pas coutume...)

:topla:

25 août 2018
0

C'est une épidémie cette question :

www.cruisersforum.com[...]ead.php

25 août 201825 août 2018
0

Période de "chasse aux sorcières" ?

(Les américains en plus se demandent si c'est moral ou immoral !)

25 août 2018
0

La loi ultime devrait être simple:
Comme écrit sur des panneaux dans les alvéoles de l'Ile Longue:
Tout ce qui n'est pas explicitement autorisé est interdit.

Est-il possible de faire plus concis?

25 août 2018
10

Désolé, mais je préfère vivre dans une société où "tout ce qui n'est pas explicitemant interdit est autorisé" n'en déplaise aux phobiques du "vide juridique".

Philippe

25 août 201825 août 2018
0

A l ile longue c’est bien pour les militaires ?

25 août 2018
0

Et comme nul n'est censé ignorer la loi, on est tranquille...

25 août 2018
0

Dans toute société ou organisation il faut des règles et des barrières mais trop de règles tue la société ou le groupe :bravo: :bravo:

25 août 2018
0

"Tout ce qui n'est pas explicitement autorisé est interdit"
Donc tout ce qui ne serait pas explicitement écrit dans un code de loi quelconque serait interdit ?
Y-a-t-il un écrit qui autorise explicitement que par exemple, (et on peut faire une liste qui nous occupera pour un bon bout de temps)
- pisser le long d'un arbre dans un sous bois ?
ya un texte de loi qui l'autorise ? sinon ... interdit, hop ... amende !
- lire un roman du "divin marquis" ? pas de texte qui l'autorise explicitement ? allez hop ... interdit !!!

  • etc .....enfin je sais pas moi, mais faut un peu se calmer, sur la vision de c equi est légal ou pas, non ?

c'est pas ça qu'on appelle une dictature, qui rend susceptible toute action non explicitement autorisée susceptible de te condamner?
ou alors plus simplement une situation ubuesque ?

25 août 2018
1

Et donc si on extrapole on en conclue que militaire=dictature...
En voila une belle demonstartion qui me plait bien...

:tesur: :tesur: :jelaferme:

25 août 2018
0

Je crois bien que c'est Jean Ferrat qui a écrit : Quand un Pinochet rapplique c'est toujours en général.

:langue2:

25 août 201825 août 2018
9

Je laisse la polémique aux donneurs de leçons et rien ne m'empêchera de continuer à naviguer en solitaire sur le dernier espace de liberté de cette fichue terre.

25 août 2018
2

@ vulubilis3,
Tout à fait d'accord avec toi. Ce fil inutile n'a que trop duré, il serait temps d'y mettre un point final. :pouce:

25 août 2018
1

Je donne mon humble avis.
Ce qui est obligatoire est de faire une veille efficace en fonction des circonstances.
Traverser le rail en fermant les yeux n'est recommandé ni en équipage ni en solo.
A chacun de se connaitre. Lors de nos traversées de l'atlantique j'ai vite compris que j'ai besoin de bien dormir. Mon corps ne se satisfait absolument pas de périodes courtes et hachées. Donc en ce qui me concerne le solitaire est hors de question car je serais un danger public potentiel pour moi et les autres. Et peu importe la technologie que j'embarquerais ou pas….j' ai besoin de dormir tranquille.
Mais des tas d'autres navigateurs au long cours sont tout à fait capables de ce que moi j'appelle prouesses consistant à ne pas dormir tout leur saoul durant de longues périodes. Au nom de quoi les empêcheraient on de naviguer seuls? Ils ne représent pas un risque accru pour les autres que les équipages…
Par contre il es évident que naviguer seul représente un plus grand risque pour soi ….mais c'est pareil que de pratiquer l'aviation seul, se prmener seul etc.

25 août 2018
5

Ceux qui s'opposent farouchement à ce que d'autres naviguent en solo semblent le justifier par la peur de se faire aborder. Pourquoi ? Parce que le solitaire qui leur sera rentré dedans n'aura pas effectué une veille aussi bonne qu'eux, quel irresponsable... Mais pour qu'il y ait collision, il faut quand même que les deux commettent un défaut de veille. Si vous êtes tellements sûrs de votre veille, pourquoi estimer que les autres constituent un danger ?

Si on suit cette logique, le risque est cantonné à une collision entre deux solitaires qui dormaient au mauvais moment. Vous n'avez donc qu'à considérer que c'est "temps pis pour eux" et laisser vivre.

Ou alors, on considère que la veille par quarts en équipage n'est déjà pas du 100%, et qu'en solo c'est encore un peu moins. Mais dans ce cas nous sommes tous des dangers publics qui feraient mieux de rester à terre.

De toute façon, les OFNI sont beaucoup plus dangereux que les solitaires. Ils n'ont n'y AIS, ni feux de navigation, sont bas sur l'eau au point d'être complètement immergés, et se contrefichent du RIPAM. On devrait leur envoyer les Affmar en priorité.

Sur ce, il se fait tard, je vais me coucher (soyez tranquilles, je ne suis pas en bateau) :-p

26 août 2018
1

:mdr:ha ha, bravo Toutdessus,

Ca me rappelle l'histoire du type qui ayant lu que les premières causes de mortalité étaient les accidents de voiture, de chasse et l'alcool, il décida d'arrêter la boisson, d'abandonner sa voiture et de se consacrer à la peche à la ligne...
Et un jour alors qu'il allait à la peche sur son vélo, et venait d'empoigner son bidon d'eau, il a été écrasé par un gros 4x4 conduit par un chasseur bourré...

25 août 2018
0

Les chauffards sont tous des piétons qui ont rejoint leurs véhicules en rouspetant après les conducteurs.et les chauffards
:coucou:

25 août 2018
2

Et si on prenait le problème à l’envers : Quel est le nombre de personnes nécessaire pour avoir une veille Permanente ?
1 personne apparemment pô possible.
2 personnes entre le moment ou je fais un arrêt pipi, point sur carto ou réveil de l’équipier pô possible non plus !
3 ça pourrait le faire mais si il y en a un de malade, c’est mort
4 ? .... oui peut-être mais c’est juste
Du coup on se retrouve chez Costa croisière. Avec un peu de chance il y a au moins 1 personne quu regarde au loin. Mais du coup c’est la chaîne de commandement qui devient compliqué, le temps que l’information remonte au capitaine via les 60000 personnes du bord c’est le crash assuré
.
Bon à part ne pas naviguer, je vois pas..... :mdr:

25 août 2018
0

Il y a aussi un truc, c'est la taille du bateau...
Un solitaire sur un bateau d'une tonne ne risque que sa vie.
Un solitaire sur un pétrolier risque peu sa vie, mais surtout celle des autres...

25 août 2018
0

:famille: :scie:

28 août 2018
0

Quand tu as un bateau de tourisme qui te passes devant à 100 mètres de nuit, tu es en veille, tu l'as vu sur l'ais, tu t'es légèrement détourné pour être peinard surtout qu'il y a peu de vent et que tu te traînes à un peu plus de deux nœuds. Tout va bien.
Et puis le bateau en question est soudainement arrivé à un waypoint de sa route, fait un virage à 90 degrés et te fonce dessus avec personne en veille car il est 3h du matin et qu'ils prennent leur café, tu as beau être en veille et prendre la barre, avec ses 100 tonnes et ses 15 nœuds, il faut quelques secondes pour qu'il soit sur toi et te longe délicatement en enfonçant ton bordé sur 1.5 mètres.
Et ensuite, il ralentit et.... se barre.
Alors tu apprécies la construction alu. Et tu commences les galères avec ton assurance, même si tu n'es pas en solo.
Merci à la marine equatorienne qui a reconnu les faits mais qui n'a pas voulu donner le nom du navire (ils étaient deux cote à cote) car il y a un doute sur lequel est le coupable. Et merci à ce courageux capitaine qui s'est enfui sans nous porter assistance.
Tout ça pour dire que jamais nous n'avons constaté moins de 20 minutes entre la vue d'un cargo et son approche près de nous sauf cette fois ci où le bateau a changé sa route.

28 août 2018
1

Je dors 12h par jour solo et sans problème.
Le bato est à quai, et pour éviter 100% de risque, sur un ber.
En mer , un radar précis avec alarm peut être la solution pour gros et petit bato.
Alarm avec sonar de sous marin ?
Ainsi tu entends tous les bruits d hélice aussi

29 août 2018
0

Il y a une trentaine d'illégaux sur le rail !!!
www.lasolitaire-urgo.com[...]graphie

29 août 2018
0

Allez encore une vingtaine de minutes et au dodo

29 août 2018
0

En plus, ils doivent tous être en train de dormir.

29 août 2018
0

Justement ... pas sûr qu'ils dorment! pourtant ce serait peut-être souhaitable pour éviter les hallucinations !
www.leparisien.fr[...]992.php

29 août 2018
1

un grand Bravo à JeanBolide qui vient de dépasser le nombre de post sur un sujet aussi vague, même Skywalk pourtant grand spécialiste des questions "bateau" est totalement dépassé...
Tout à mal commencé en voulant se faire de la publicité pour du convoyage avec un diplôme inadapté et débouche sur une belle notoriété....

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Dun Loaghaire aout 2017 , heureux d'être arrivés!

Après la pluie...

  • 4.5 (69)

Dun Loaghaire aout 2017 , heureux d'être arrivés!

mars 2021