la voile pour les nuls

peut-on envisager avec peu d'expérience de la voile de partir de France coté méditerranée et d'arriver en Espagne, disons... vers Cambrils (à coté de Tarragone) ? et d'y arriver entier ? ^^ ou bien est ce un rêve ?
bateau envisagé 6/7 mètres, jusqu'au sangria si j'ai du bol?
sans intérêts pour ceux qui savent, sauf que pour moi ce serait intéressant d'avoir vos idées ^^

L'équipage
19 juil. 2014
20 juil. 2014
6

Bonjour!

20 juil. 2014
0

y en as qui ont essayé .... et qui y sont arrivé . essaye , tu sauras .
qui ne tente rien n'a rien . vu ce que tu nous dis de ton experience ; les reponse risque d'etre tres vagues .

20 juil. 2014
0

Aujourd'hui, avec les moyens dont on dispose, et si l'on sait orienter un mini ses voiles, selon un temps indéterminé ( avec ou sans moteur ?) on doit arriver proche voire pile poil sur sa cible .

la taille du bateau en metres est très secondaire , plutot une question de confort et vitesse .

20 juil. 2014
0

Au fait, pourquoi Nul ?

Tu sais lire un livre et observer ? alors la suite viendra d'elle même ==> expérience .

20 juil. 201420 juil. 2014
0

bonjour,
consulter le livre des vrais glands ,c'est la base
après il n'y a qu'à suivre l'étrave et l'envoyer ou on veut aller .
mais avec l'électronique on est sauvés :tournez à droite,tournez à gauche,allez tout droit
en language maritime :
virez à droite ,virez à gauche cap sur..... ,comme ça
(babord et tribord sont des termes d'architecture navale non employés en navigation risque de confusion pour l'auditeur )
tout ça pour dire qu'en côtier il y a un port tous les dix milles minimum ,ça doit pouvoir se faire sans trop de risques,
bien que la nav côtière soit la plus dangereuse .
alain

20 juil. 2014
1

bonjour, pour moi le problème que tu peux rencontrer en med c'est la météo !!! tu risques de te faire peur avec des coups de vents ,en prenant la météo et chercher des coins pour t'abriter en cas de problème , courte distance entre deux ports , tu dois y arriver , comme dit plus haut il faut essayer, en 2000 j'ai ramené mon 9.50 avec un skip , pour la prise en main , je sortais d'un 18 pieds , au début pour ne pas faire de conneries je marchais au génois sur enrouleur, après j'ai hissé la grand voile , depuis cette époque j'ai fait la cote atlantique en long et en large .
il ne faut pas hésiter a se lancer mais en mettant toutes les chances de son coté, après reste plus qu'a prier pour ne pas avoir des emmerdes avec la météo ou le boat

oser c'est comme cela que l'on apprends , sinon rester a quai et regarder partir les autres!!!!! :alavotre: :alavotre: :goodbye:

20 juil. 201420 juil. 2014
3

Un Sangria étalera fort difficilement un coup de mistral ou de tramontane. Se limiter à une nav par beau temps, cabotage obligatoire, météo assurée. Voir aussi cõté moteur.
J'ai navigué quelque temps sur un Super Estuaire et fait qques traversées continent Corse et retour. Mais je me suis fait qques frayeurs, bien que ce bateau soit bien plus marin que le Sangria.
Cramponné à la barre de longues heures avec un masque de plongée sur la tête quand tu es dedans te fera dire, pour moment, ça tient, mais t'es bien content quand tu mets le pied à terre, tu te jures que tu ne recommenceras plus et puis tu repars.
Attention également à ta compagne, tu peux briser ton couple. Et ne pars pas seul.

Le passage des caps peut être sportif, Bénat, Camarat, Creus. La Med est un monde fort dangereux, rien à voir avec l'Atlantique et le Bretagne, des coups de vent brutaux, des mers difficiles, courtes et hâchées.

Bonnes nav.

CaptainRV

20 juil. 2014
0

merci à tous pour ces précieuses et utiles expériences. je ferais donc du cabotage :) l'été de préférence et avec une bonne météo, ça doit passer ^^

20 juil. 2014
0

renseigne toi sur les heures de marée quand même, c'est le plus important

20 juil. 2014
1

c'est tout à fait possible....
j'ai fait 2 fois le trajet aller/retour Marseille-Valencia,sur first 21.7..avec entre autre une escale à Cambrils..
cartes en main et ou google earth,tu constateras que les distances entre les ports ,et,ou,mouillages,sont raisonables :pas plus de 25/30m..de mémoire..soit des étapes "à la journéé"à condition de mettre le H.bord en route si pétole!
le temps(vents/état de la mer)étant trés changeant en méd...
il faut suivre régulièrement la MTO et par dessus tout l'évolution des prévisions et leur cohérence...VHF/internet sur smart phone /site MTO france/weather 4D à télécharger/passage weather...en Espagne "aemet predicciones maritimas sur le net,c'est le MTO france Espagnol(excéllent)....etre particulièrement "prudent" en cas de situation orageuse!en particulier au mouillage...et
si possible 3 ris dans la GV.....
la navigation ne pose pas de difficultés..cartes papier+GPS portable(avec stock de piles!ou allume cigare sur batterie)et c'est largement suffisant
mais tout de meme peut tu nous préciser "le peu d'expérience "que tu dit avoir

20 juil. 2014
0

pour peu que tu saches te servir de ton moteur HB, c'est tout a fait faisable en restant côtier, le seul truc a surveiller c'est la météo a deux jours , tu es a tout moment proche d'un abri
lis bien ta carte , prépare un peu ton parcours avec google earth, et ménage toi des points de chute au cas ou la météo soit capricieuse
pour les horaires de marée, en méditerranée la marée est toujours assez haute pour pouvoir naviguer , entrer et sortir des ports ;-)

20 juil. 2014
0

Je pratique la zone du Horn français (le capo Creus) et avec mon 6.20 c'est parfois du secoue-pruneaux mais le vent ça se gère.
C'est plus les vagues qui m'ennuient.

L'astuce est de ne pas avoir d'enrouleur de foc et de porter la toile du temps (surtout devant pour éviter d'enfourner à chaque vague), ça permet un angle d'utilisation des vents bien plus important qu'un enrouleur à moitié enroulé qui marche a peu près jusqu'à F4.

Après la taille d'un boat ne fait pas tout....

20 juil. 201420 juil. 2014
0

La marée c'est en moyenne 30/maxi 50 cm suivant les endroits le plus qui peu jouer c'est des hautes pressions qui si elles montent vers 1035 te fond baisser le niveau en plus de la marée de 22cm à rajouter à la marée normal mais finalement cela ne pose peu de problème sauf dans certaines entrées de ports dont le chenal est limite. Quand tu mouilles même par beau temps met mini 5 fois la hauteur d'eau et tu dormiras presque tranquille. Au niveau des caps Bear et Creu dans certain cas il vaut mieux passer au large à environ 3/5 miles pour ne pas avoir une mer et des vagues croisées

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Attendre que ça fonde !

Bricolages d'hiver

  • 4.5 (145)

Attendre que ça fonde !

février 2020