La vérité sur les permis !!!

Bonjour les amis, je suis débutant(tres débutant)je veux faire l'acquisition d'un voilier je n'y connais RIEN, mais je me soigne, j'apprends le permis cotier que je trouve délicieux (sauf les couleurs des bateaux la nuit), j'envisage de longues croisieres (donc hauturier)en pleine mer loin de tout et si proche de tout. Faut il commencer avec un petit bateau ( genre love love )ou tout de suite un bavaria? (je blague)
En me renseignant à de vieux loup de mer on me dit que le permis n'est pas nécessaire (quand même bien important de savoir ou on met les pieds)Alors Docteur que dois-je faire???
Passer des cours de voile avec un club de voile local, m'adresser à un formateur, passer des permis?
Aidez moi je vous en serais reconnaissant.
ps: J'habite Angers!!!

L'équipage
27 avr. 2011
27 avr. 201127 avr. 2011
0

salut Trimartelod,
le fait que tu habites Angers ne change rien à la donne ! :heu:
autant crétin que ça puisse paraitre, tu peux ("légalement") naviguer sur un voilier de 60'avec un 60cv sans permis alors qu'il te faudra un permis pour une misérable embarcation à moteur à partir du moment ou tu dépasse 6cv...va comprendre !
maintenant, malgré le fait de naviguer sur un voilier, il est bien de savoir quand même ce que, par exemple, veux signaler 9 ou 12 ou 6 + 1 scintillements, une lumière verte ou rouge, 2 clignotants blanc, un feu rouge sur un blanc sur un rouge ou de jour, une tour ou un espar peint avec une bande noire en haut et une jaune en bas, un pavillon rouge avec une croix blanche (non non, c'est pas que t'es arrivé en Suisse ! :reflechi:) , un isophase, un occultant, un quartier, un gisement, un jusant, un pavillon rouge sur un tanker voire pan pan pan mayday foxtrot charlie avec le crr, etc...
pour ça, même si le permis n'est pas indispensable car tu peux très bien apprendre ça en achetant le bouquin du "code Vagnon", le permis est un plus qui te permet quand même de te rentrer ça "de force" dans la mémoire.
par contre, ça ne t'aidera aucunement en ce qui concerne le réglage des voiles (entre autres) en fonction de ce qu'il se passe autour de toi.
pour ça, tu as les stages, les copains, etc...
tant qu'il fait beau tout va bien, toutes coques confondues.
dés qu'il fait nuit et/ou que la mer se lève, tu risques de regretter de ne pas t'être penché sérieusement sur la chose, et/ou, d'avoir choisis une barque un peu trop pointue pour toi (la longueur n'ayant pas grand chose à voir la dedans).

27 avr. 201127 avr. 2011
0

Merci KELTAGA, mon doute était bien fondé et grace à ta réponse je continue donc la voie choisie le permis cotier puis hauturier pourquoi pas c'est toujours bon d'en savoir plus que pas assez de plus mon code vagnon est mon fidéle compagnon avec mes trimartOlod mes 3 compagnons à 4 pattes, et c'est passionnant d'apprendre quand tu ne sais pas. Tu comprends j'avais entendu pas mal de sotises qui me parraissaient alléchantes comme toute sotise mais plus rapides. En te remerciant, je te souhaite "BON VENT" asta luégo (?). Amicalement michel

27 avr. 2011
0

Bonjour Trimarfelod

Ce que dit Keltaga est plein de bon sens. Le permis n'est pas obligatoire pour un voilier, mais c'est une façon de se forcer à apprendre la base de ce qu'il faut savoir (balisage, feux, marques, règles de route etc).

En ce qui concerne le maniement de la voile elle-même, un stage de voile légère (plus facile à Angers) te permettra de comprendre comment marche un voilier, (les allures et réglages en fonction du vent etc), ce qui te sera essentiel plus tard sur un bateau plus gros, de façon à ce que tu puisses le manœuvrer, sans devoir te poser des questions et pouvoir ainsi te consacrer ainsi entièrement à la navigation.

Pour cette partie navigation en mer, tu peux effectivement faire un stage ou naviguer avec des copains, sur le BDA, qui t'enseigneront agréablement ce qu'il faut savoir.

En ce qui concerne le bateau...vaste sujet. La difficulté n'est généralement pas de trouver le bateau de ses rêves, pour de longues croisières, mais d'avoir la place de port qui doit aller avec, ce point étant beaucoup plus difficile.

L'avantage d'un petit bateau, tu cites le Love-Love, est que tu peux l'avoir chez toi sur une remorque pendant la mauvaise saison et l'emmener l'été vers le bassin de navigation de ton choix. Ce ne serait pas un trop gros investissement et cela représente de belles économies par rapport au coût des port.

Un Love-Love peut permettre déjà de jolies croisières en couple avec un ou deux jeunes enfants. Évidement, la vie à bord se rapproche plus du camping avec tente canadienne, que de celle sur les grands voiliers de croisières avec équipage, mais apporte beaucoup de joies.

Bonne continuation
Amitiés

27 avr. 2011
0

Merci KOALA, je t'envois la même réponse qu'à KELTAGA, Amitiés Michel

27 avr. 2011
0

Disons que le permis est non nécessaire, non suffisant mais pas inutile ;-)

27 avr. 2011
0

Meci PHILUS, Je t'envois la même réponse qu'à KELTAGA. Amitiés Michel.

27 avr. 2011
0

Juste un détail : avec ou sans permis les cailloux sont au même endroit...

27 avr. 2011
0

Salut ATYAS, même réponse qu'à KELTAGA, OK pour les cailloux dur dur avant !!!

27 avr. 2011
0

Débutante aussi, mais cure en cours !
Permis : non obligatoires en France, mais dans certains pays, oui (Grèce, Espagne je crois, d'autres ?) ; permis côtier, très utile comme l'a dit Koala-5 pour te fourrer le "code de la route" dans le crâne, de force. Permis hauturier : le "diplôme" ne me semble pas particulièrement utile, mais les connaissances requises sont indispensables ! La FFV donne des cours bon marché.
Maniement du bateau : des stages, en commençant obligatoirement au niveau débutant, dans une bonne école. Meilleure façon d'apprendre à anticiper, de mémoriser les procédures. Personnellement, j'en ai fait dans deux écoles. Je n'ai que le plus grand bien à dire de la Macif.
Et puis des embarquements. Là aussi, il y a des possibilités par la FFV, pas très cher.
Le bateau : j'ai rêvé depuis le début d'avoir LE MIEN, et ça y est. Miracle. Ce qu'on ne réalise pas, avant, c'est qu'il y a forcément, pour un bateau d'occasion, une remise à niveau qui prend de l'argent, et surtout du temps, beaucoup de temps (ou alors énormément d'argent). Je parle en semaines, voire en mois, et non en heures ou en jours.
L'habitation du bateau : je ne connais rien au sujet des transportables. Pour les places de port, le fait d'habiter Angers devrait te permettre d'accéder à certains ports sur rivière par exemple où les places sont probablement moins difficiles à trouver qu'à La Rochelle, Vannes ou Saint-Jean de Luz, où les bateaux se portent mieux s'ils ne sont pas en bois, et où les tarifs sont aussi moins élevés je crois.

27 avr. 2011
0

Salut CARTHAGE, merci de ta réponse et je t'envois la même chose qu'à KELTAGA,bon vent et bons débuts.michel.

27 avr. 2011
0

Le mieux d'après moi s'inscrire en club de croisière pour commencer, naviguer en posant aux gens qui t'entoure lors de sorties toutes les questions que tu te pose et la déja tu vas faire un grand pas en avant , tu peux aussi faire des sorties en consultant la bourse des équipiers puis passage du permis achat du voilier ( ex love love )se préparer au permis hauturier et ça va se faire tout seul ! tu as sur Nantes un très bon club le CMN accessible niveau prix et ambiance sympa ils ont un site internet

27 avr. 2011
0

Un peu dans la même config,
Je fais de la voile légère et j'ai commencé à me "former" à l'habitable.
Pour ca, j'utilise les services d'une asso basée au Havre.

Je pensais passer le côtier mais à priori ca semble rentrer en navigant et en lisant les codes marins.

Je passerai probablement le CRR.

27 avr. 2011
0

la première chose à faire:

s'inscrire à une semaine de croisière aux glénans. 7 jours permettent déja d'être sûr d'aimer la voile et d'apprendre pas mal de choses, les manoeuvres de base etc...

indispensable!

27 avr. 2011
0

effectivement les glénans c'est pas mal mais il n'y à pas qu'eux .......... de toute façon toutes les expériences seront profitables il y à pas mal de gens qui proposent des places à bord faut pas hésiter c'est tjrs formateur et pas cher !

29 avr. 2011
0

Les Glénans hier... sur mon blog :

triton-moustic.heoblog.com[...]

En attendant des retours d'expérience plus récents ?

Marie-No

29 avr. 2011
0

Re-bonjour Michel
Ci-joint également le fil d'un matelot d'Héo, qui a maintenant son bateau et a fait un stage Glénans en Méditerranée.

www.hisse-et-oh.com[...]e-folie

Bonne continuation
Amitiés

29 avr. 2011
0

Intéressants, ces fils sur les Glénans.
Pour avoir connu des gens dont la formation Glénans, puis leur engagement dans l'association, remonte à ... trente ou quarante ans, je crois qu'à l'époque de leur création, et au moins jusqu'à l'époque de mes amis, ç'a été réellement une extraordinaire entreprise humaine, et que le développement actuel de la voile leur doit presque tout.

Pour avoir pratiqué moi-même, je pense que depuis ça a beaucoup changé.
Il existe beaucoup d'autres écoles, je n'en connais qu'une (la Macif), j'ai préféré celle-ci, et de loin, parce que :
- les moniteurs me semblent mieux formés, en tant que voileux (moi aussi j'ai eu des moniteurs qui l'étaient devenus en... très, très peu de temps), et en tant que pédagogues. Cela n'empêche pas qu'il y ait aux Glénans d'excellents moniteurs... mais aussi d'autres qui le sont beaucoup moins. Je ne sais pas comment ils apprennent le "métier" de moniteur, puisque justement aux Glénans ça n'est pas un métier.
- c'est une entreprise commerciale ; l'avantage est que les moniteurs se sentent une obligation de résultat (satisfaction du client), et par conséquent écoutent beaucoup plus les attentes des stagiaires ;
- (plus personnel peut-être) : il n'y a pas d'idéologie ; j'ai trouvé extrêmement agaçant de me faire expliquer la vie par des moniteurs de trente ans plus jeunes que moi... alors que j'évitais bien évidemment d'en faire autant ! (et quand je dis expliquer... ça tenait de l'entreprise de démolition dans certains cas). Idéologie, hélas, implique souvent intolérance ; sur un bateau ça peut devenir dur dur.

29 avr. 201129 avr. 2011
0

Pour ce qui est de l'école MACIF, j'ai un souvenir ému de les avoir accueilli à couple ou presque en pleine nuit avec un vent (6-7) portant sur le quai et m'ayant obligé pour la sécurité, et les pare battages des 3 bateaux à couple desquels j'étais déjà,a mouiller une ancre par le travers au vent.....

Ils ont ensuite appareillé de nuit avec toujours du vent, se sont pris dans le mouillage, l'ont largué, et j'ai été quitte pour une scéance de repéchage.....

Pas une excuse et surtout pas marin.....

Mes références, autodidacte, 4 ans de Glénans, dont 2 comme enseignat, 5 ans d'ENV comme prof croisière embarqué ou à terre....

55 ans sur l'eau.....

Un vieux en quelque sorte, mais qui continue d'apprendre car en mer on ne sait jamais tout...

29 avr. 2011
0

Il me semble que sur Angers, il y a un club de voile de croisière qui a une option croisière et organise des cours pour la bonne utilisation d'un voilier en mer et en régates. Des possibilitésd'embarquements doivent aussi exister

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Après la pluie et avant le grain suivant.

Après la pluie...

  • 4.5 (13)

Après la pluie et avant le grain suivant.

mars 2021