La SNSM se prend au sérieux

Personne ne se plaint en général de la SNSM et beaucoup d'entre vous, comme moi, je pense, les aident financièrement...
Oui mais voilà. Dans la grande logique sécuritaire qui nous ruine tous, ils veulent imposer le port du gilet ainsi et surtout que le port d'un vêtement à flottabilité intégrée, genre combinaison pour les pêcheurs.
Ils nous ont déjà imposé le très inutile radeau de survie à moins de X miles des côtes..
A quoi jouent-ils ? Ca n'est pas leur rôle ? On a bien assez, pour ne pas dire trop, de ces clowns qui nous imposent tout un tas de matos plus ou moins efficace et utile. Ils ne vont pas s'y mettre eux aussi ?
Pour ma part, en signe de protestation, je ne leur enverrai plus ma cotisation. Pour une fois que je peux agir directement sur l'origine de la nuisance...

Dommage ! c'est utile pourtant, mais c'est mieux sans la grosse tête.

L'équipage
11 août 2011
11 août 2011
0

Hum... je pense au contraire que ce sont eux qui sont le plus à même de déterminer le "matos qui sauve", non ?

J'ai été pompier-ambulancier dans mon jeune temps et je n'ai pas attendu l'obligation du port de la ceinture pour la porter.

11 août 2011
0

Je serai curieux de voir des plaisanciers porter ce genre de vêtement l'été lorsqu'il fait bien chaud et que tout le monde est plutôt vêtu léger. Sans parler de la location occasionnelle, du petit qui grandi.......

Je serai curieux également de connaître le nombre de décès par chute à la mer chaque année

11 août 2011
0

et en cas de control par les AF , de quoi prendre un PV

14 août 2011
0

Va voir les statistiques des CROSS !

11 août 201111 août 2011
0

Sans aucune polémique et sans vouloir remettre leur évidente utilité m'ont bien déçu cet été...
vu des allés-retours (hors intervention) dans le chenal de Lorient (limité à 5kts iirc) à plus de 20 kts, levant une vague d'étrave potentiellement dangereuse pour les plus petites embarcations et très inconfortable pour tout le monde.

Faite ce que je dis pas ce que je fais ? en espérant que ça soit un cas isolé...

Sur route comme sur mer ne devrait-être obligatoire que ce qui évite de mettre en danger les autres, le reste c'est de l'ingérence.

11 août 2011
0

Vague dangereuse pour une embarcation de plage, mais que fait une embarcation de plage dans le chenal ?
Je suis le premier à râler lorsque un hors bord sans esprit civique traverse le mouillage à fond les ballons par contre Si c'est pour sauver des vies je n'y voit pas d'inconveinients.

Concernant le port des gilets et la réglementation voir le fait divers tragique de Trébeurden qui c'est produit il y a 2 jours.

12 août 2011
0

9 ou 10 personnes sur un 4.5M avait il les gilets pour 10 personnes? :non:

13 août 201113 août 2011
0

je suis 100% d'accord avec toi.

11 août 201111 août 2011
0

Rectificatif : Ils ne veulent rien imposer, ils recommandent. C'est leur seul pouvoir !
C'est une campagne lancée cette année pour inciter au port du gilet. Il n'est pas question de vêtement de travail à flottabilité intégré mais simplement d'un gilet auto-gonflant.

Sur le fond, ils sont peut-être motivés, à force de voir mourir sous leurs yeux des gens à qui il manquait juste un peu de flottabilité.

Quand à juger de l’intérêt de sortir à 20 nœuds dans un chenal, c'est une autre histoire !
Ils ont maintenant depuis juin, un centre de formation à Saint-Nazaire, vous pouvez leur poser la question mais sachez que la SNSM est en reconversion. Ce ne sont plus les pécheurs qui constituent le gros de leurs équipages mais de simples citoyens bénévoles, à former.

11 août 2011
0

Si ce n'est qu'une simple recommandation, ça me va.
Ils restent dans leur rôle.

13 août 2011
0

T'inquiètes pas, leurs recommandation seront prises en compte par les assureurs, qui feront du lobbying auprès de nos gouvernants.
Et demain, même dans ton annexe, tu sera obligé de porter une combinaison de survie.

13 août 2011
0

Si si ! je persiste ! j'ai lu deux fois dont une fois sur ouest france qu'ils demandaient le port d'un vêtement à flottabilité intégrée. On sait bien que la plaisance c'est un truc dangereux, surtout pour le porte feuille d'ailleurs mais si les gens de la SNSM veulent faire dans le sérieux alors qu'ils demandent l'interdiction pure et simple de la plaisance.

13 août 2011
0

bonjour Kaj,

il serait bon que tu cites tes sources plus précisemment!!!

Et puis va les voir, à la SNSM de chez toi, et demande leurs de te confirmer tout ça....

S'il y en a un de la SNSM qui te le confirme de vive voix, il ne mérite pas d'y être, car effectivement il n'a rien compris!!!

On parle là bien de VFI????

Parce que le port de la brassière auto, pour l'instant chacun fait comme il veut, mais quand même, quand on y réfléchit.....c'est trop con quand on la retrouve après bien rangée à bord et qu'on ramène un cadavre encore tiède......

13 août 2011
0

Ouest France raconte ce qu'il veut.
NON ! ce que tu dit est faux et les assertions du genre "interdire la plaisance" c'est un truc de bistrot. Donc STOP !

14 août 2011
0

La SNSM n'a aucun pouvoir ! Seules les administrations (Affaires maritimes, Gendarmerie, Douane, ...) l'ont.

11 août 2011
0

Penn kalet ,dans le cas cité le problème à la base ,n est pas le port du gilet ,mais le surnombre grotesque sur ce bateau.
Quand au port du gilet ,le porter hors période estivale est une bêtise quand on navigue en solo , quand l eau est à 14 degrés,tu va juste mettre un peu plus longtemps à crever.

11 août 2011
0

Il serait intéressant d'avoir quelques chiffres concernant le rôle de l'absence de gilet dans les décès en mer

11 août 2011
0

Je crois me souvenir avoir lu récemment par le patron d'un CROSS que le nombre de décès par chute à la mer a été de 30 en 2010.

Ce risque est infiniment plus important que le risque de couler.

Pour ma part, je connais 6,5 fois plus de relations décédées en mer par chute que de relations victimes d'un accident de la route.

11 août 2011
0

En 2010, 2364 opérations, 4780 heures SNSM sur la plaisance.
5000 opérations gérées par le CROSS. 60% pour la plaisance.

Le nombre de décès pour la plaisance est stable .... environ 70 morts/an
La chute à la mer est proche de 50% comme l'indique Viking 35

Et si vous aimez les chiffres, vu par les assureurs, c'est autrement :
AXA assure en France environ 70 000 bateaux. Il recense environ 3000 sinistres... Pour l'essentiel... au port.

11 août 2011
0

Penn kalet ,dans le cas cité le problème à la base ,n est pas le port du gilet ,mais le surnombre grotesque sur ce bateau.
Quand au port du gilet ,le porter hors période estivale est une bêtise quand on navigue en solo , quand l eau est à 14 degrés,tu va juste mettre un peu plus longtemps à crever.

11 août 2011
0

@ claude ernest

Juste un exemple récent ----> www.hisse-et-oh.com[...]s-de-5m

11 août 2011
0

Ce n est pas un exemple ,mais un contre exemple, en effet même avec des gilets ,on ne peut rien contre la bêtise !

11 août 2011
0

La personne DCD ne savait pas nager et ne portait pas de gilet, c'est donc pour moi un exemple tout à fait valide

Concernant la prétendue ingérence je parlerais plutôt de d'encadrer l'inconscience ou l'incompétence du skipper. Le skipper qui décide de l'armement de son bateau peu mettre en danger son équipage sans parler de l'intevention des secours qui fait predre des risques aussi à des bénévoles pour partie.

La réglementation a été bien allégée. Je pense que la SNSM est bien placé pour savoir quels sont les équipements utiles ou non et ils sont en première ligne pour traiter les problèmes rencontrés sur l'eau, leur avis est donc tout a fait légitime

11 août 2011
0

mettre un peu plus longtemps à crever........
c'est pourquoi les anciens (marins -pecheurs) ne voulaient pas savoir nager !
et ne sachant pas nager , ils redoutaient de tomber au jus , donc étaient très prudents !!!

12 août 2011
0

Pour ce fait divers : ormis la connerie impensable d'être 10 à bord + 1 chien (je suis entièrement d'accord là dessus) , la personne décédée ne savait pas nager et ne portait pas de gilet. Aucune chance pour elle une fois à l'eau (ils étaient proches de la cote pourtant)
Pour le gilet en hiver :
Plus de temps en vie = plus de temps potentiel d'être secouru.

Je vois beaucoup de gens qui refuse le gilet et je pense qu'il s'agit du même phéomène que pour l'obligation de boucler sa ceinture en voiture. Personellement je ne suis pas gêné par les gilets autogonflant qui sont obigatoire sur mon bateau (je n'ai eu à ce jour aucun refus de port ou remarque négative)

Les coureurs le porte en général si je ne me trompe pas...

11 août 2011
0

"Je pense que la SNSM est bien placé pour savoir quels sont les équipements utiles"
J'en doute fortement car ils ne disposent pas de statistiques précises sur les types de sauvetages ou assistances effectuées...

11 août 2011
0

Penn kalet ,dans le cas cité le problème à la base ,n est pas le port du gilet ,mais le surnombre grotesque sur ce bateau.
Quand au port du gilet ,le porter hors période estivale est une bêtise quand on navigue en solo , quand l eau est à 14 degrés,tu va juste mettre un peu plus longtemps à crever.

12 août 2011
0

Ah çà, c'est bon!
J'aime bien l'esprit qui se cache derrière cette remarque.
En effet, moins on se sent protégé et plus on est prudent.
Donc, à force d'être surprotégé par tous ces réglements et matos imposés, aurions nous tendance à en oublier notre bon sens qui est d'être prudent... tout simplement...

Combien de fois ai-je entendu des gens dire:
"Hum, la mer est mauvaise... Bah, On sort quand même...
Si vraiment, ça va mal, on pourra toujours appelé la SNSM..." !!!

Eh oui, parce qu'on sait que la SNSM existe, beaucoup de gens prennent des risques qu'ils ne prendraient pas autrement... effet paradoxal...

Bonne Navigation à toutes et tous.

H Olivier Dauxais.

12 août 201112 août 2011
0

Les coureurs le mettent , surtout quand le pavillon Y est envoyé sur le comité, pour le rendre obligatoire .
C est de plus en plus souvent le cas lors des regates en solo .en celui me concerne , dans cas précis je le mets , mais je n aime pas

11 août 2011
0

il m'est arrivé cette année de chavirer avec mon annexe(l'accident le
plus fréquent je pense) pour moi pas trop de problèmes,sauf pour le
matériel .arrivé au fond je suis remonté(le mieux a faire)mais
l'annexe était retournée et je me suis retrouvé dessous!!!donc
replongé pour me sortir de dessous!! personne meme les vendeurs
n'ont pus me dire comment faire si j'avais eu un gilet automatique???
depuis j'ai acheté un sac étanche pour mon matériel électrique!!!!!!

14 août 201114 août 2011
0

je suis peut etre déformé par mes séjours américains mais la bas c'est tout le monde tout le temps, ce que je respectais la bas et ne respecte plus par beau temps.
par contre je suis impressionné par l'inconscience des utilisateurs d'annexe. même en corse et l'été, être au moteur à 6 sur une ax 2 sans le moindre gilet et sans pagaies !!! ni la moindre lumiere avec du vent parfois. c'est quotidien

16 août 2011
0

Donner l'exemple, ça marche!
Je l'ai expérimenté avec mes petits-enfants, aucun problème même une fois ados, le gilet est devenu un réflexe, comme la ceinture en voiture.

16 août 201116 août 2011
0

Je ne dis rien d'autre !

18 août 201118 août 2011
0

je me suis trompé d'endroit désolé je post ailleurs on peut pas supprimer
(c'est quand que vous passez sous joomla)

11 août 2011
0

En UK, le RNLI fait de grosses campagnes de pub dont le slogan est "Useless unless worn". Traduction "inutile tant qu'il n'est pas porté" (on parle du gilet bien sûr.
Ce n'est qu'une recommandation après chacun juge en bon responsable ce qui est bon pour lui...

11 août 2011
0

Le port du gilet n'est pas suffisant, il faut aussi s'attacher et très court sur des lignes de vie au plus près de l'axe du bateau, pour éviter de passer par dessus bord.
C'est ce qui est demandé sur les instructions de courses du R.O.R.C

11 août 2011
0

Ne pas confondre les équipements indispensables, fondés sur des décennies d'expérience professionnelle maritime et repris dans les réglementations, les équipements recommandés qui ne figurent pas au catalogue, puis les quelques rares gadgets qui font le bonheur des shipchandlers. Selon les navigations et les circonstances, il suffit de s'adapter mais encore faut-il savoir faire la part des choses, tant à la SNSM qui fréquente peut-être trop les plaisanciers du dimanche, que chez les "marins" en verve qui traitent tout le monde de clown.

12 août 2011
0

le recrutement a la SNSM a bien changé...pas mal de matuvu arnachés en orange et jouant les cacous sans formation dangereux pour eux et pour nous...J'en ai emmené deux un jours a bord qui on été malade...

12 août 2011
0

Be careful "Alerte à MALIBU à l'horizon! Un tuyau pour les amateurs de sensations fortes ;Ne couler dans les parages Granvillais qu'à marée haute car le fier canot ne peut pas sortir sans l'eau au dessus de la porte.A quant le mouillage permanent à CHAUSEY ?
Un petit coup d'hélico pour transborder l'équipage sera toujours p^lus rapide que d'attendre le plein(euh 2heures avant je crois)

12 août 2011
0

Vauban 71 le petit tonneau plastique est très pratique(portable porte-feuille appareil photo etc...°

12 août 2011
0

Et pour terminer,des bottes ,un bon ciré ,un gilet automatique,une survie en état bref vous êtes paré pour vous noyer dans d'excellente conditions.... ou pas!

12 août 2011
0

bjr ,
sur les traversée ou une seule personne assure le quart , j'exige qu'il aie une lampe flash sur lui et que la lampe suive les relèves,
j'ai toujours dit que si l'équipier passait par dessus bord et que la lampe etait sur la table à cartes je ne ferais pas demi tour par nuit noire par contre comme elle est visible à plusieurs kilometres avec 7h d'autonomie on avait 90% de chances de le retrouver s'il l'avait avec lui .
je demande aussi que s'il doit sortir du cokpit pour effectuer une manoeuvre il reveille
le quart sortant pour le prévenir.
le seul qui est passé par dessus bord c'est moi au mois de novembre entre port cros et poquerolles avec un bon six , je me suis retrouvé dessous le bato avec la contre écoute de genoa autour de la cheville tout ça pour aller dégager celle-ci passée sous un taquet
pourtant à quatre pattes sur la plage avant je me suis fait envoyer en l'air comme sur une raquette et je suis retombé à l'eau .
mes équipiers me cherchaient à l'avant et moi j'etais accroché à la plateforme arriere
a part un rhume ça c'est bien terminé
alain

12 août 2011
0

c'est vrai :c'est mieux sans la grosse tête!!!!

12 août 2011
0

Je suis d'accord, c'est important de recommander le port du gilet auto-gonflant.
ou est le problème, c'est la couleur qui vous embêtes?
:lavache:

12 août 201112 août 2011
0

Le sujet a été récemment débattu par la SNSM il est demandé au fabricants de penser mieux l'ergonomie pour les femmes. :star2:

12 août 2011
0

Il est évident que le gilet apporte une sécurité supplémentaire, je le porte parfois, lorsque j'estime que la necéssité le justifie comme pour le harnais.

Je pense toutefois qu'il faut s'interroger sur cette démarche assez surprenante de croire qu'un équipement matériel peut emmener une sécurité de sa seule présence.

Il faudra bientot porter un gilet fluo sur les deux roues comme si la formation, totalement oubliée sur gros scooters (par exemple), de pilotage n'était pas l'essentiel.

La pratique du canyon (liste de matériel imposé.etc) est désormais réglementée, comme si l'essentiel n'était pas la capacité du pratiquant a progresser dans ce millieu particulier.

Etc......

Pour en revenir au gilet c'est aussi grotesque de se promener en gilet dans la traversée de Séte par les canaux (cf Les Glénants) que de prendre un ris par F6BF dans la traversée de la Camargue en solo sans le gilet ET le harnais (bien réglé le harnais).

C'est pas le millieu ou l'activité qui est dangereuse c'est la capacité de l'individu a étre dans ce millieu (avec la variante des conditions MTO) ma petite fille a obligation de porter le gilet par tous temps sur le bateau ET le ponton (elle a 3 ans) ça ne signifie pas que le ponton et le bateau sont constamment dangereux !!!!!!

SNSM, Pompiers, SAMU, Aff Mar, Sécu, Assistante sociale, Gendarmerie, je vous aime :-) mais que chacun reste a sa place.

12 août 2011
0

et pour ta fille tu pourrais également porter ton gilet, non ?

Le gilet n'est pas une solution miracle mais je pense que cela améliore les chances d'être secouru (voir le gars en med qui est tombé du bateau lors d'une course en solo et qui a réussi à être récupéré)

12 août 2011
0

En fait, c'est toujours par beau temps que les gens passent à l'eau sans leur gilet. C'est a dire, lorsqu'il juge que ce n'est pas nécessaire, que c'est trop.
Le grotesque ne tue pas. Imagine toi un instant responsable d'une activité Glénans avec 100 personnes sur l'eau. Tu as le choix entre leur faire porter. Ils aurons l'air bête.
Ne pas leur faire porter et préparer le baratin en cas d'accident sur le thème "c'était pas la peine".

Ta fille le porte, c'est pour ta tranquillité d'esprit. Tu ne voudrais pas un jour te reprocher de ne pas avoir fait tout ce que tu devais pour sa sécurité.

12 août 2011
0

Je pense qu'on ne peut pas dire que Tabarly "n'avait pas la capacité à être dans le milieu" et pourtant...
Je ne sais pas si cela aurait changé qq chose (manquait eglt le harnais)

La sécurité se gère en terme de risque, à chacun d'évaluer sa probabilité de tomber à l'eau et d'estimer si le risque reste acceptable pour lui, son équipage, sa famille,...

12 août 2011
0

Question : combien d'entres vous portent la ceinture de sécurité en voiture ?

Le débat était le même il y a une bonne dizaine d'années...

12 août 2011
0

Bientôt il faudra le port du gilet pare-balles au mouillage !!!
Voir : www.hisse-et-oh.com[...]uillage

12 août 2011
0

KAJ, tu te gourres.
La SNSM n'exige rien. Seul le Ministère des Transports le peut. D'ici là, .....

12 août 2011
0

Perso j'utilise un gilet en fonction du mauvais temps et aussi en fonction de l'eloignement de la cote. Au milieu d'un ocean, meme sans vent, on est toujours plus sure avec un gilet.
Maintenant si je navigue a 500m de la cote, a 6kn, une biere a la main...le gilet restera sur la banquette.

13 août 2011
0

Dans une eau à 50°F (10°C) un homme de 50 ans ne nage pas plus de 50 mètres.
Dans une eau à 50°F (10°C) un homme de 50 ans ne vie pas plus de 50 minutes.

Ce qui n'interdit pas de ce faire récupérer par son équipage en moins de 4 minutes.

Ce qui n'interdit pas au solitaire de s'attacher court.

13 août 2011
0

amha, en pleine mer seul avec ton gilet, tu finiras par le retirer (abandon)
Alors que couler à 300m du bord à cause de l'épuisement, c'est plus dur.(200 m de nage avec 3 noeuds de courant c'est dur dur)

12 août 2011
0

De plus en plus, enfiler un gilet devient pour moi une habitude.
De moins en moins souvent je me pose la question "je le mets ou pas ?" non. Je le mets.
De plus en plus, je me sens tout nu sans. Comme en voiture sans ceinture. Ca me gêne.

13 août 2011
0

Pircare, tout pareil pour moi; de plus, mes gilets incorporent un harnais, double sécurité.

20 déc. 2011
0

Idem pour moi, le gilet est systématique. Et avec des sous-cutales.
De plus, au moteur (Duand surveillance de régates ou mouilleur), j'ai le coupe circuit accroché au poignet ou a la veste/harnais/...
Bien réglé, il ne me gêne pas, je ne vois pas pourquoi je serais ridicule avec.

13 août 2011
0

Il y a un cas ou le port du gilet s'avère extrêmement utile et efficace, c'est en cas de chute à la mer avec perte de conscience. Et à bord d'un voilier, ce n'est pas une simple vue de l'esprit. Il n'y a rien de plus terrible, par temps tout à fait maniable, et avec un équipage au point, que de ne pas retrouver l'homme à la mer parce qu'il a coulé à pic.

13 août 2011
0

D'accord avec le dernier post.

je pense qu'il faut éduquer, éduquer, éduquer.
Je préfère largement la compréhension des évènements et des nécessités à la promulgation d'une nouvelle règle obligatoire.

Plus on considère le peuple comme un enfant, plus il s'infantilisera.

Thierry, sur Troll

13 août 201113 août 2011
0

Bonjour,

le titre me gêne un peu, voir beaucoup!!!

Je suis à la SNSM depuis 2 ans.

J'y suis rentré parce que professionnel de la mer (Marine Marchande et donc formé grace aux deniers de la collectivité...)et que je suis aussi voileux assidu; je dispose de la disponibilité nécessaire quand je suis en congés....Bref je me suis senti un peu redevable et je me suis engagé.

Malheureusement et effectivement, il y a un problème de recrutement puisque nous sommes de moins en moins nombreux en provenance du milieu maritime. Et pour cette activité, la formation est essentielle, la bonne volonté ne suffit pas. Des efforts considérables sont en cours au sein de l'association avec l'ouverture du centre de St Nazaire qui va structurer cette formation.

Il n'en reste pas moins que l'engagement au sein de la SNSM est un acte qui demande de faire beaucoup de sacrifices personnels: une semaine de garde avec le Bip à la ceinture qui oblige à rester à 15mn d'appareillage, c'est une semaine bloquée pour beaucoup de chose....pas toujours facile à faire comprendre à la famille.

Et puis, il faut y penser, La SNSM et ces BENEVOLES prennent de très lourdes responsabilités (pénales entre autres...)lorsqu'ils partent en opération, parfois sans savoir exactement à quoi ils vont être confrontés.

Bref , ça ressemble un peu à un sacerdoce.

Alors, difficile d'entendre parler "de matuvus anarchés en orange qui jouent les cacous" ou des vagues de la vedette qui appareille et qui dérangent le plaisancier au mouillage; faut savoir que ce sont les même cacous qui sortent le dimanche soir à 21h30 au mois de janvier sous la neige pour secourir un zozo qui a décider de faire Le Crouesty-Grandville avec un vedette de 8 mètres....).

Et donc, puisque vous êtes, nous sommes tous sur ce site des clients potentiels pour la SNSM, je vous invite à contacter les centres qui sont près de chez vous( je pense notament à legadiamp): allez y pour discuter/échanger avec eux et puis si vous le souhaitez/voulez, vous pouvez vous engager; il a plein de chose à faire pour aider: opérationel, entretien du matos, tenue de la boutique locale pour récupérer quelques sous...

Bref, ne "cassez" pas trop la SNSM, ou alors venez, et rectifions le tir ensemble!!

Biliec, un des patrons de la SNSM 90.

13 août 201113 août 2011
0

radeau de survie obligatoire à moins de 6 miles ? C'est nouveau ?

13 août 2011
0

Kaj, il faut arrêter de dire des sottises. Sans parler du fond qui est fau relevé par Hi, sur quelle base peux tu dire que la VHF est plus efficace qu'un radeau ?
Tu te passe de roue de secours sur l'autoroute sous prétexte qu'il y a des bornes d'appel ?
Tu attendras 20 minutes dans l'eau froide le jour ou tu auras un feu à bord ? ... 20 minutes s'il fait jour !
Un équipement de sécurité ne remplace pas un autre même si parfois la législation le laisse penser. (cf le coup de la VHF V/S les fusées)

14 août 2011
0

Intéresse toi au fond plutôt qu'à la forme :heu:

13 août 2011
0

Oui, ça correspond à ce que j'ai vu et à ce que je crois. Mais attention quand même à la grosse tête ! Une recommandation de la SNSM équivaut presque à une obligation pour nos chères têtes pensantes avides d'ordre et surtout de finances. Exemple le radeau de survie obligatoire à moins de 6 miles. une VHF n'aurait pas été plus indiquée et moins chère ? Oui mais pas fabriquée en france et ne rapportant pas assez de gros sous qu'il faut donner tous les 3 ans.

13 août 2011
0

Oui c'est même n'importe quoi....

Biliec à parfaitement raison d'ailleurs je m'étonne que Kaj eu donné son obole à la SNSM vu le peu de considération et sa méconnaissance de l'engagement des bénévoles : Kaj la prochaine fois que tu seras vautré un soir devant ta télé à siroter ta bière et bouffer ta pizza sache que peut être il y a des bénévoles qui eux sont au charbon et en prennent plein la tronche pour aller chercher un cadavre

Et si tu ne supportes pas la réglementation c'est ton problème mais n'incrimine pas la SNSM qui n'a AUCUN Rôle législatif. Peut être ne le savais tu pas.

Ou peut être fais tu partie de cette catégorie de personnes qui passe leur temps à tirer sur les bénévoles de la SNSM ? Pour lesquelles d'ailleurs je n'ai jamais compris leurs arguments...

Et pour ce qui concerne les vagues qui indisposent les plaisanciers :
1/ je peux te dire qu'il y a un paquet de hors bord qui ne respectent rien (passage à fond les ballons au milieu des mouillages) , commence donc par prendre ce sujet à bras le corps (j'y suis très sensible vu la taille de mon bateau)

2/ les vagues de la SNSM quand ils ne sont pas en intervention : je viens d'assister à une fête de la SNSM, je pense qu'ils ont un rôle pédagique indéniable et je suis convaincu qu'ils ne jouent pas les kékés... De toute façon si c'est un moyen pour les mettre un peu en avant pour les services rendus c'est très bien comme ça et ils le méritent.

14 août 2011
0

Il faut mettre un x à fau (x) tout le monde peut se tromper, la preuve !

15 août 2011
0

Bravo pour ta prise de position. Etre bénévole, c'est un engagement et un risque ... qui doit être partagé par la station qui t'accueille. Tu as des engagements envers elle, tout comme elle envers toi. C'est la solidarité des gens de mer. Et comme tu le fais remarquer, il y a de moins en moins de professionnels pour s'engager, c'est à la SNSM de former (il y a des centres, mais les stations doivent le faire également.)

13 août 2011
0

Il faut dire aussi, à la décharge de la SNSM qu'elle en voit de toutes les couleurs! Il y a trois jours j'ai entendu, comme beaucoup je suppose, un pan pan pan pour un guguss en panne de moteur au mouillage de Houat sur un sun quelque chose (un truc qui va très bien à la voile). Il savait pas se servir de la voile ? Faut pas déconner non plus ! Il va bientôt falloir demander le permis que seul possède James bond 007 (permis de t...)

13 août 201113 août 2011
0

Hello,

Sur chaque bouffées d'aurore
Sur la mer sur les bateaux
Sur la montagne démente
J'écris ton nom
Et par le pouvoir d'un mot
Je recommence ma vie
Je suis né pour te connaître
Pour te nommer

Liberté
(Paul Eluard 1942)

Le dernier espace "d'à peu près" liberté, c'est la mer.
Sous condition de respecter celle des autres usagers chacun fait ce qu'il lui plait.
Quand le sauvetage des personnes deviendra payant(et cher) les 90% de sorties du SNSM pour panne d'essence ou manque d'entretient diminueront soyez en sur quand au 10% restant enlevons les interventions au profit des professionnels,les accidents de plage ou sont sollicité notre chère SNSM il est vite fait de remarquer que le bateau est un moyen bien moi mortel de se déplacer que la bagnole.
La prévention est un des rôles de la SNSM et les bénévoles qui en font parti ne ménage pas leur temps ensuite la responsabilité individuelle doit prendre le relais, on donne un prix à sa vie ou à celle de ses proches et on fait en fonction.
C'est mon avis et il n'engage que moi......

Bonne nav à tout les Heossiens d'ici ou d'ailleurs

13 août 2011
0

Bon, pour l'espace de liberté, tu repasseras. Je le croyais aussi mais maintenant que je travaille plus en profondeur le sujet, la réglementation maritime est la plus complexe, la plus complète que l'on puisse imaginer. Cette liberté est une illusion.

Pour tes pourcentages, tu repasseras aussi. D’où tu sort ces 90% ?

13 août 2011
0

Espace de liberté ? Si je décide de ne pas m'attacher et que je tombe à l'eau lors d'une nav en solo il y aura bien quelqu'un qui déclenchera une alerte faute de nouvelles, et donc des moyens importants de recherche engagés coûteux pour le contribuable...et à moins de n'avoir ni famille ni amis on est alors certain de causer de sérieux soucis à son entourage !

13 août 2011
0

sur le site du ministère de l'environnement vous avez les statistiques des accidents et fortunes de mer diverses et variées a travers l'activité des cross et il en ressort que la SNSM représente 38% de l'activité alors je pense qu'ils sont autorisés a nous indiquer quelles que recommandations sans que nous poussions des cris de pucelles effarouchées

13 août 2011
0

Ah que ce fil est autogonflant .

Des ragots sur des ragots ne changeront rien à la réalité .

La SNSM n'a pas vocation d'imposer quoi que ce soit à qui que ce soit .

Porter un gilet est "raisonnable" .

La question est : être raisonnable ou pas !

La réponse est dans la tête de chacun d'entre nous .

Lancer des polémique n'aboutira qu'à faire prendre des mesures sécuritaires .

13 août 2011
0

ma position , et je la partage (avec moi même) :
-a quinze ans , je naviguai sur un vaurien , Pornic plage du château- Noirmoutier bois de la chaise aller-retour dans la journée sans météo ,( on "reniflait" le temps à venir sans se tromper) sans notion de courant , le gilet en coton garni de liège bien calé sous le pont a l'abri des embruns ......
-à trente ans , je naviguai sur un mousquetaire , le polystyrène avait remplacé le liège , la gonio , cartes papier crayon , rapporteur Breton et le bulletin de Marie-Pierre Planchon avait complété le pif qui s'était affiné .......
-à cinquante ans , mon petit chassiron me faisait traverser la Manche aidé par le Decca ,quand je devais aller devant , je capelais le foutu gilet si la mer était fâchée et le vent en grande forme.....et toujours MP Planchon plus le pif toujours.......
-à soixante ans ,avec mon canot actuel de 11,50 mètres j'ai ratissé la Manche , les bretagnes ,Grande , nord et sud , GPS cathodique noir et blanc , sondeur , pilote , enrouleur (je n'allais plus que rarement à l'avant) météos à gogo , cockpit profond, confort à tous les étages mon vieux pif décidait si je devait larguer les bouts ou attendre l'embellie et SURTOUT si je devais enfiler cette saleté de gilet orange ......
-depuis , je suis allé fouiller la Baltique ,un port tous les soirs , STP équipé de tout le bazar électronique , et moi de mon gilet -qui-se-gonfle-si-je-tombe-au-jus ......et encore mon vieux pif ...........
cette année : petite forme :mon pif a accordé trois ronds dans l'eau dans la limite des six milles d'un abri et pas de gilet !!!

donc ,la limite de l'espace de liberté dont certains se gargarise , chacun se le défini comme il le sent(le pif! ) et les règlements ne régleront jamais les problèmes de sécurité

(si il me prenait l'envie de faire de la haute montagne , ni un permis d'escalader ni un harnais trucmuche m'empêcheraient de me casser la gueule , chacun son truc , j'ai pas le pif de la montagne !!!!)

13 août 2011
0

je le cause pas bien ,
parsque y font rien qu'a m'énerver , sont jamais contents !

13 août 2011
0

tablette tres dur ?
chocolat à croquer ?

13 août 2011
0

stp ça le fait bien comme tu cause.............

13 août 2011
0

Non, non j étais premier degré a donf Avec .quoi t as dit
Je suis sur tablette très dur d eçrire

14 août 2011
0

Je suis effaré des commentaires contre les VFI ! Que l'on ait parfois des avis mitigés, faute d'information la plupart du temps, sur les équipages de la SNSM, ne me surprend pas. Mais que l'on tienne des propos aussi désolants sur les VFI ? On disait la même choses pour les ceintures de sécurité en voiture : combien de vies ont été sauvées ? Mais bien sûr les accidents n'arrivent qu'aux autres. Pour les Britanniques, pas d'état d'âmes, c'est automatique. Navrant, tout cela ! Voir ce qui s'est passé à Trébeurden ... et tous les accidents d'annexes.

14 août 2011
0

Hola !

Quand on navigue "au nord", ou hors saison estivale "why not"... et encore!
Mais quand le soleil est au rendez vous (si, si, ça arrive), quand il fait 30 degrés, que le vent apparent est plus fort que le vent réel, que ta bôme ne te permet pas d'établir un taud en navigation ... tu me diras combien de temps tu supporteras ton équipement s'il est rendu obligatoire ... jusqu'à doubler la digue du port !! :non:

Bon vent !

14 août 2011
0

en GB ou Irlande, gilet obligatoire même en annexe.Il faut être français pour poser ce genre de question.

14 août 2011
0

VFI?? c'est koi ce truc là? ne me laissez pas mourir idiot, MERCI

14 août 2011
0

Vêtement à Flottabilité Intégrée.
Je ne savais pas non-plus mais yaveka demander à gogol

14 août 2011
0

Le jour où une telle réglementation deviendra obligatoire, je passerai à l'ennemi et ferai flotter en haut de la mature de ma fière embarcation, l'Union Jack !
Pour autant, je continuerai à honorer mon adhésion à cette utile et respectable Institution qu'est la S.N.S.M..
J'imagine que pour eux, comme pour tous autres, O.N.F., Hôpitaux, Pôle Emploi, etc., la Direction est prise par des technocrates issus de grandes écoles, et qui ont une mission particulière...
Ne rejetons pas l'opprobre sur les hommes du terrain, qui sont des marins comme nous et qui restent à notre service bénévolement.

14 août 2011
0

et si vous voulez leur donner encore plus de sous, a la société générale (la banque qui va faire faillite demain matin) ils éditent des cartes bleue avec le sigle de la SNSM ils touche 5 centimes d'€ sur chaque transaction

15 août 2011
0

A mon bord, c'est gilet obligatoire, avant de quitter le ponton, et jusqu'à ce qu'on rejoigne un autre ponton...

bon, d'accord, quand on arrive à la buvette avec son gilet sur le dos parce qu'on a oublié de l'enlever, on a l'air con.

Sinon, la ligne de vie, je suis moins favorable, trop lu des histoires de gars noyés parce que tombés par dessus bord et attachés à cette ligne de vie qui était trop longue. Je vais toujours à l'avant en passant du côté au vent, et quand ça secoue, ce qui est rare vu que je ne sors que quand il fait beau, j'ai les deux mains accrochées à tout ce qui est fixe à bord (haubans, main courante, etc...)

Oui, je suis une tarlouze, et alors?

Laurent

15 août 2011
0

S'attacher est pour moi le plus important, mais très court en effet. J'applique l'astuce trouvée dans un bouquin: passer la longe la plus courte sous la ligne de vie pour la raccourcir de moitié.Comme le ridicule ne tue pas je n'hésite pas à circuler sur le pont à 4 pattes quand je l'estime justifié.

15 août 2011
0

Il me semble avoir entendu, certainement à la TV, qu'une 'contribution' serait demandée aux personnes sauvées en cas de naufrage. Comme celà se fait déjà en montagne. Quelqu'un, de réellement bien informé, peut-il le confirmer ? Dans quelles proportions ?

15 août 2011
0

Sauvetage, ou assistance & remorquage.
Le pourcentage du sauvetage dans les interventions de la SNSM est très faible. Aussi ce n'est pas une contribution qui améliorerait leur budget (en supposant qu'il ait réellement besoin d'être augmenté).
Le sauvetage, proprement dit est majoritairement effectué par des services publics: Marine Nationale, sécurité Civile...
De plus qu'entend t-on par plaisancier? Les 10 naufragés sur un coque ROCCA de 4.5m de Trebeurden, la planche à voile qui dérive au large sont-ils réellement des plaisanciers?

15 août 2011
0

Je ne pense pas que cela est grand chose à voir avec "l'assitanat" et sa rengaine bien connue et éculée.

Peut être que les personnes qui sont montées à bord ne connaissaient rien à la plaisance et ont fait confiance au patron comme on peut le faire quand on monte en avion.
Si tu ne connais pas le milieu il est parfois difficile d'estimer les risques (je parle des personnes embarquées) quant à les traiter de cons... :non:

15 août 2011
0

la nature tue les cons! comment peut-on dire des c.......s pareilles!

16 août 2011
0

je ne parle pas du drame de Trebeurden bein sur mais de ce forum et de ses messages...

15 août 2011
0

Non, les journalistes aimeraient bien mais tant qu'il y aura une OMI (organisation maritime internationale) et une convention SOLAS (Safety Of Life At Sea), le sauvetage des vie humaines en mer restera gratuit. Ça ne dépend pas d'une politique nationale.

Il se peut que quelques politique affirme des choses parfois à la légère sans connaitre le contexte. Leurs cabinet leur explique ensuite et travail à corriger l’erreur.

15 août 2011
0

Les interventions qui concernent le sauvetage des biens n'est pas gratuit donc déjà facturé par la SNSM.
5000 opérations organisées par le CROSS, 2364 confiés à la SNSM, 60% pour la plaisance ce qui représente 4789 heures de SNSM et 70 décès.
Deux type d'interventions : SAR Recherche et sauvetage, MAS Assistance à navires.

15 août 2011
0

Merci à tous pour votre réponse ! Je n'ai donc plus aucune excuse pour m'arrêter de cotiser !
Pour les 'naufragés de Trébeurden', comme pour toutes les activités confrontées avec la nature, air, mer, montagne, etc..., elle tue les cons. En tout cas c'est ce que j'inculquait à mes élèves en Vol Libre puis en ULM. Les 8 restants peuvent s'estimer heureux car, même si le patron est responsable, il fallait quand même en avoir une bonne dose pour monter dans sa barque. Mais dans ce pays d'assistés perpétuels, cela devient normal.

15 août 2011
0

Justement si et c'est justement le résultat. A toujours vouloir surprotéger les gens, ils sont tellement habitués à ce qu'on leur dise ce qu'ils doivent faire qu'ils sont devenus de véritables moutons de Panurge : Tu saute ? Je saute et si j'ai oublié mon parachute c'est ta faute. C'est pas difficile de voir que 10 personnes sur 4.50m ça fait beaucoup ! Pas un n'a dit 'je monte pas la-dedans' ? J'appelle un chat, un chat. Et on devrait les plaindre ? Arrêtons l'hypocrisie. Ce sont des inconscients et dans inconscients il y a ?

15 août 2011
0

A croire que la nature a mal fait son boulot cette fois ci...

15 août 201115 août 2011
0

tellement d'accord avec Papy Boom

16 août 2011
0

chez les anglos saxons, il y a les darwin's awards
c'est assez cruel, comme on dit aussi la bas "to add insult to injury"
www.darwinawards.com[...]/

22 août 201122 août 2011
0

en aout 2000 le bris d'une soudure inox nous a privés de safranalors que nous longions la cote ouest de belle ile...nous avons continué à faire route grace au hors bord et à son effet directionnel produit en le pivotant....mais vent et mer se levant nous avons signalé le pb au CROSS...la snsm du palais nous a remorqué(4 heuresde sortie pour la vedette...facture envoyéé 2 mois + tard 2400 francs...pris en charge par notre assurance.Je ne trouve rien à redire...normal de se voir facturer l'intervention...et normal que l'assurance rembourse

15 août 201115 août 2011
0

Les dix dans 4.5M sont tout sauf des marins ou plaisanciers avertis ,je pense surtout que le patron de la barque doit être enfermé d'urgence car le seul responsable c'est lui

15 août 2011
0

Oui, il va au pénal, c'est normal et heureusement car si c'était ici qu'étaient prononcé les peines... :heu:

15 août 2011
0

Il va au pénal de toute façon si j'ai bien compris

15 août 201116 juin 2020
0

Difficile dans certaines situations d'exiger un gilet.

Bateaux au mouillage pendant le Tour des Yoles de Martinique.

Quelques remarques:
- tous les conducteurs de jet portent un gilet
- la gendarmerie est maintenant équipée de jets et uniquement conduits par des femmes gendarmes (cherchez l'erreur...)

RV

16 août 2011
0

Le conducteur de jet ne bouge pas, donc il peut aussi mettre un sac à dos...

16 août 2011
0

L'an dernier, au mois d'avril, 3 personnes pêchaient sur un Zodiac. Beau temps, mer belle... mais une vague un peu forte (zone de hauts fonds) a déséquilibré le bateau. Tout le monde est passé à l'eau. 2 ont pu remonter. Pas le troisième... Je suis content que l'hélicoptère l'ait retrouvé avant nous. Je n'ai aucune envie de repêcher des noyés...
Heureusement, ça nous arrive rarement, à la SNSM. On a essentiellement à faire à des remorquages de bateaux à moteur en panne de carburant, ou des voiliers en panne moteur...

Pour en revenir à nos pêcheurs, ils n'avaient bien entendu pas capelé leurs gilets. Il faisait beau! et comme il faisait froid, ils étaient bien couverts: pulls, cirés, bottes!

Je pense qu'il faut être un adepte de la sécurité bien comprise: L'été, si il fait trop chaud pour supporter la VFI et qu'on a des équipiers capables d'aller repêcher un homme à la mer, elle peut rester dans le bateau. Dans tous les autres cas, port recommandé. Par contre, en solitaire, VFI capelée systématiquement + PLB (balise de détresse personnelle) à la ceinture. En espérant que je n'aurai jamais à m'en servir, et que quand j'appelerai la SNSM ce sera uniquement pour dire bonjour aux copains.

16 août 2011
0

Voila, tout est là comme l'indique Vital : "et qu'on a des équipiers capables d'aller repêcher un homme à la mer".
Pour s'en passer, il faut que quelque soit la personne tombé à la mer, il y ai une certitude que le reste de l'équipage soit capable de le remonter à bord dans un délai compatible avec la température de l'eau et sa capacité à rester en surface pendant ce temps.

En fait, c'est assez rare.

16 août 2011
0

le tout securite
est un sujet qui agite la plaisance depuis longtemps.
que n'avons-nous gausse sur ces froussards des glenans qui capelaient leur gilet avant meme de monter a bord, nous qui ne les portions jamais dans notre ecole...
personnellement toute personne a mon bord est jugee responsable d'elle meme (hormis les enfants bien entendu). les moyens sont presents à bord, libre a chacun de les utiliser ou pas.
petite histoire tiree d'un vieux bouquin de gosse:
"des enfants en vacances au bord d'un lac avec leur mere demandent à leur pere capitaine au long cours qui leur a appris la voile mais est absent l'autorisation d'utiliser un deriveur a disposition.
la reponse du pere est un telegramme disant : prefere les savoir noyes que stupides, si pas stupides pas noyes!"
en d'autre termes prenez vos responsabilites et assumez vous.
le probleme vient du nombre croissant de gens qui considerent la mer comme un terrain de jeu comme un autre sans en avoir les connaissance minimums.
une reglementation hyper securitaire n'empechera jamais les accidents... mais elle protegera les interets de ceux charges des secours et des indemnisation eventuelles...
jpierre

16 août 2011
0

toute personne adulte oui ou alors il faut se demander si elle est capable de prendre ses propores decision a terre egalement.
les moyens sont presents et indiques, a chacun de juger si il en ressent ou en a ou non le besoin

16 août 2011
0

je me repete, les moyens sont a bord, leur presence et leur emplacement sont indiques clairement a chacun est-ce a moi de juger ce dont chacun est capable ou non?
prend le cas d'une via ferrata, est-ce à celui qui l'a mise en place de juger si celui qui l'emprunte doit ou non porter un baudrier et s'assurer ? non c'est celui qui utilise la voie qui decide de se servir ou non des moyens a sa disposition
quand au cote "humain" est tu responsable si une personne s'engage devant toi au rouge sur un passage cloute et se fait heurter par une voiture ? non bien sur alors pourquoi le serai-je si il a fait ses choix ? ou alors je le considere comme un irresponsable de lui-meme et je dois agire envers lui comme envers un enfant mais qu'en pensera-t'il ?
a chacun sa reponse la mienne n'est pas la tienne et sera encore differente pour un autre.
jpierre

16 août 2011
0

C'est bien beau, de vouloir que le passager ne courre aucun risque. Mais par définition, la mer est un endroit bourré de risques, dont une forte proportion sont totalement imprévisibles. Y compris dans le carré du navire qui, si mes connaissances en architecture navale sont bonne, coule en même temps que le reste du bateau (et même se remplit avant le cockpit dans la plupart des cas...).

Donc le seul vrai conseil juridiquement acceptable est : n'embarquez pas de passagers, pas d'équipiers !

16 août 2011
0

c'est bien le soucis...
juridiquement les adultes presents a bord sont donc reconnus incapables de jugement et sous l'entiere responsabilite du skipper.
nous sommes tous donc supposé incapables des le moment ou nous ne sommes pas le skipper, ce qui est plutot drole dans le cas de skippers confirmes embarquant comme simple equipier pour une sortie sur le bateau d'un ami. si il sont incapable a bord du bateau x, il sont les seuls capables a bord du bateau y.
a force de vouloir toujours trouver un coupable juridique le pere ubu n'est pas loin.
jpierre irresponsable occasionnel

16 août 2011
0

Il ne s'agit pas de s'assurer que le passager ne prenne aucun risque (ce qui est assez simple : on lui interdit tout, sauf ce qui le protège) mais de faire en sorte qu'il n'en courre aucun, même s'il ne fait rien ! Beaucoup plus difficile...

16 août 2011
0

pas d'accord,
le fait qu'un ami embarqué pour une sortie aie une experience superieure à la mienne n'en fait pas de fait le chef de bord.
en restant dans le maritime admettons qu'un capitaine au long cours proche de la retraite (donc tres experimenté) embarque comme passager pour une croisiere sur un paquebot commandé par un capitaine juste diplome si je suis ton raisonnement il en deviendrait de fait et automatiquement le pacha ? impensable !

que des suites judiciaire soient donnée sur ce genre de base est une chose, que ce ne soit pas ubuesque en est une autre.
encore une fois cette sur-responsabilisation du skipper par une societe avide de coupables entraine une infantilisation de ses membres en leur retirant toutes capacités de jugement propre.

en plus il y a une chose que je ne comprend pas, c'est la difference faite entre un equipier et un passager. pour moi un paager est une personne, adulte ou non, qui paye son passage, on est donc la dans une relation commerciale qui la peut effectivement induire une responsabilité accrue du capitaine, mais une personne qui embarque au titre de loisir donc gratuitement sur le bateau d'un ami ou d'une connaissance le fait en toute connaissance de cause et doit a mon sens prendre ses propres responsabilités.

si je comprend le principe que tu defends, une personne adulte embarquant sur un navire de plaisance sans relation commerciale devient ipso-facto un enfant incapable de s'assumer....en ce cas quelle sera sa part de responsabilite si son enfant ocasionne un degats sur le bateau ? nulle car si elle est incapable de jugement pour elle-meme comment pourrait-elle l'etre pour son enfant ?
jpierre

16 août 2011
0

chipotons encore
donc pour un juge, je peux etre exonere de ma responsabilite de chef de bord si il y a avec moi un equipier qui possede plus d'experience que moi en tant que skipper, sans que celui-ci (completement bourre a fond de cale toute la traversee) n'ai rien eu a voir dans la conduite du bateau. c'est top mais cela risque de reduire rapidement le nombre de volontaire pour une ballade.

en regate la situation est encore differente puisqu'il s'agit d'une activite sportive regie par des reglements internes et externes au club organisteur.

en fait dans tout cela ce qui me chiffonne c'est la deresponsabilisation que cela inplique des individus majeurs et vaccinés.

sommes nous tous des enfants ? et si oui a quel titre edictons nous des reglements puisque nous sommes incapables de jugement ?

au fait si un equipier refuse de porter son efi comment puis-je agir, par la force, en refusant de quitter le port, en alertant la gendarmerie maritime (y vont bien rigoler) ?

bref un peu de simple bon sens svp.

jpierre

16 août 2011
0

le debarquement pourrait etre difficile si il enleve son efi aux birvideaux par exemple (entre groix et belle ile) ou alors le debarquer sur le phare mais je suis pas sur q'il n'y ai pas la encore un soucis juridique...
tout cela pour dire qu'il est temps d'arreter de vouloir tout securiser et que si je comprend le souhait de la snsm de voir tout le monde porter un efi, je m'oppose a l'application d'une telle reglementation qui reduit encore un peu plus nos capacites a decider pour nous-meme.
ou alors allons au bout de la demarche avec permis pour les voiliers, y compris les deriveurs, controle technique annuel du bateau et de son materiel, et systeme permettant au cross de connaitre a chaque instant la position, le nombre de personnes a bord et qui est a la barre a l'instant t, j'en passe et des meilleures.
bon dieu sommes nous tous des gosses qu'il faille nous torcher y compris en mer ?
jpierre

16 août 2011
0

Tout de même, quand tu indiques "toute personne a mon bord est jugée responsable d'elle même". C'est bien mais tu es tout de même le seul responsable non ?
Es-tu certain que "toute personne a ton bord" est en capacité d'évaluer le risque et de prendre la bonne décision ?

16 août 2011
0

Je pense que c'est assez différent. A terre, chacun est responsable. En mer, le chef de bord est responsable. Si de plus, les personnes à bord n'ont pas d'expérience, elles ne peuvent savoir donc décider.
On dit même qu'un passager (pas équipier) ne peut être l’artisan de son propre malheur.
Le chef de bord à clairement la responsabilité de donner des consignes claires, de les noter sur le livre de bord. Ca, c'est pour l'aspect légal.

D'un point de vue plus humain, je me vois mal "laisser faire" et devoir assumer ensuite.... "Oui, il n'avait pas son gilet. Bah, vous savez c'était son choix, je le respecte"

16 août 2011
0

C'est le skipper qui est responsable !!! Ci-dessous opinion d'un juriste (extrait du texte accessible par le lien)

"Ainsi, un Skipper ne pourrait pas se décharger de sa responsabilité si un plaisancier disparaissait en mer sans avoir passé son gilet de sauvetage ! C’est en effet au Skipper de s’assurer que le passager ne court aucun risque. En cas de refus du plaisancier de passer son gilet ou de crocher son harnais, il doit être maintenu dans le carré du navire, « à l’abri », version plaisance des quartiers d’arrêt ! "

www.ddbd.com[...]on.html

16 août 2011
0

Je pense que c'est un peu plus compliqué et il faut pas s'appuyer sur des exemple terrestres (via ferrata). Par exemple, tu embarques à ton bord un ami qui a une expérience de la mer validée supérieure à la tienne. Il est de fait le chef de bord.
A bord, les consignes du CDB doivent être claires. On porte un EFI ou on ne le porte pas. C'est au chef de bord de décider sous son entière responsabilité.

@ Hi, oui, un passager ne doit prendre aucun risque ( ne toucher à rien). En revanche, un équipier doit assumer les risques de l'activité.

C'est sur cette base que des suites judiciaires sont données ou pas en cas d'accident.

16 août 2011
0

Je ne sais pas si l'on doit aller à des situations extrêmes. En tous cas, en plaisance, c'est un fait. Un propriétaire de navire avec un peu d'expérience embarque un ami qui (par exemple) est formateur Niveau 5 FFV croisière. ou PBJEPS. En cas de drame, on attends les meilleurs décision par la personne la mieux amène d'y répondre. Le juge peux requalifier le simple "invité" en chef de bord de fait.

Pour le passager c'est effectivement le fait de payer qui le rend passager mais s'il n'a aucune culture nautique... Le copain qui n'a jamais mis les pieds sur un bateau, en constatant qu'il lui était impossible de savoir, il peut être qualifié de passager quand aux risques pris.

Une situation moins extrême... Une bande de copains régatent régulièrement, le chef de bord marque sur le livre de bord : "Aujourd'hui, port de l'EFI obligatoire". Le N°1 s'en fou, passe à l'eau et n'est pas récupéré... C'était clairement une activité sportive avec des risque à assumer. Le CDB avait donné un consigne. Il sera probablement dégagé de sa responsabilité.

Bon, on est d'accord, on chipote pour le plaisir de comprendre. Je ne suis pas donneur de leçons. J'exprime mes convictions.

16 août 2011
0

Un équipier refuse de porter son EFI, alors que tu l'exige... En toute rigueur, le débarquer.
Je sais que c'est difficile à faire et que l'on a tendance à "ne pas voir".

Pour aller un peu plus loin dans le genre responsabilités. Tu embarques une bande de copain fétars. Tu te rends au Anglo-Normandes.

Le soir, alors que tu préfère rester à bord, éméchés, il font de grosse conneries. Qui sera arrêté le lendemain matin ?

16 août 2011
0

Le noter dans le LDB.Il fait foi jusqu'à preuve du contraire.

16 août 2011
0

"En cas de refus du plaisancier de passer son gilet ou de crocher son harnais, il doit être maintenu dans le carré du navire, « à l’abri », version plaisance des quartiers d’arrêt ! "

Arff !!!! Peut-on avoir une dérogation si l'équipier fait 30kgs de plus et est adepte de la boxe Thai ????

Plutôt d'accord avec Diaoulig. A mon bord je recommande si besoin mais je n'impose pas.

16 août 2011
0

Le gilet, c'est normal d'encourager son port, mais j'espère bien qu'il ne sera jamais obligatoire.
Difficile de comparer son enjeu avec la ceinture en voiture. Et s'il le devient, il faudrait en bonne logique obliger les baigneurs à en porter un, sur les plages des Landes, parce qu'elles sont dangereuses, ou quand l'eau est froide à cause des risques de malaise. Et puis sur les quais à bistrots aussi, car certains, plus très frais, ne font plus la différence entre un caniveau et le bord de ce quai.

Juste une anecdote. Il y a quelques années, en GB ( rivière de Datmouth ), nous avons croisé une annexe avec 2 personnes : 1 barbu et une femme ( enfin sans doute ) voilée de la tête aux pieds, rien qui dépassait, juste une fente pour les yeux. 1 seul gilet. Qui le portait ? Ben ce n'est pas la femme, qui aurait pourtant coulé comme une pierre, empêtrée dans sa burqua !!
Finalement, je serais assez pour pour un règlement qui stipulerait que les enfants et les femmes sont prioritaires, pour le port du gilet. :famille:

16 août 2011
0

porter ou non le gilet, tout le monde est au courant à bord.

C'est obligatoire par tous les temps dès que l'on quitte le ponton. Pour mes filles, je leur ai obligé à le porter au début et c'est maintenant un reflex. Pour les futurs équipiers je leur présente la chose de façon un peu humoristique mais aucun n'a jamais refusé. Sinon il n'embarque pas.

je montre l'exemple en le mettant toujours même quand j'embarque à bord d'autres bateaux. J'emmène mon gilet et mes équipements de sécu.

François

16 août 2011
0

C'est curieux, ce matin, j'écrivais:
"L'an dernier, au mois d'avril, 3 personnes pêchaient sur un Zodiac. Beau temps, mer belle... mais une vague un peu forte (zone de hauts fonds) a déséquilibré le bateau. Tout le monde est passé à l'eau. 2 ont pu remonter. Pas le troisième..."

Et cet après-midi, exactement la même intervention, presque au même endroit: 2 personnes qui pêchaient sur un pneumatique, éjectés par une vague un peu vicieuse. Le bateau a été retrouvé sans occupants. Ils avaient réussi à regagner la terre.
ça s'est bien terminé parce-que les conditions étaient favorable, mais on est encore passé pas loin de l'accident grave. Et là, ce n'était pas un problème de VFI, mais une mauvaise décision des occupants du bateau, qui ont préféré rejoindre la côte, pas très loin, mais avec des courants importants, plutôt que le bateau, qui n'était même pas retourné, et qui a démarré au premier coup de démarreur.

Est-ce que la SNSM va encore se faire trainer dans la boue par quelques irresponsables si elle rappelle les recommandations connues de tous de ne jamais quitter le bateau?

17 août 2011
0

met toi en pavillon belge et on t'imposera plus du tout

18 août 2011
0

voila c'est ce qu'on appel la responsabilité, les pavillons belges font appel à l'esprit marin, plus qu'a l'esprit gendarme.
en avion tu ne décolle pas sans faire ta visite pré-vole, et en vérifiant tous les papier et carnet de l'appareil car à chaque décollage doit correspondre un atterrissage (surtout si tu es dans l'avion non ?) il me semble qu'en voilier il devrait en être de même
personnellement c'est ma sécurité et celle de ma famille, et j'ai pas besoin qu'un perdreau se permette de monter sur MON bateau pour essayer de trouver la faille et de gratter 1500€

merci les belges !

18 août 2011
0

au fait quelqu'un a une statistique sur le nombre de blesses suite à un coup de bôme voir de morts ?
parce que pour securiser notre dangereuse activite je pense que le port obligatoire du casque integral me semble primordial.
il serait aussi sans doute bon de rendre obligatoire pour ces messieur le port de la coquille afin d'eviter de graves traumatismes en cas de choc mal place.
il va nous falloir des vfi renforces pour supporter le poids de l' arnachement complet d'un footballeur americain...
la peur n'evite pas le danger ...
et faites gaffe, la vie est une maladie mortelle à coup surs
jpierre reglementophobe

19 août 2011
0

Et interdiction de dormir dans un lit. Statistiquement l'endroit où la mortalité est la plus importante.

19 août 2011
0

completement d accord avec toi Jean Pierre
et tu as oublié le port des gants parce que avec toutes ces cordes , on peut se faire mal aux mimines

:mdr: :mdr: :mdr: :mdr:

20 août 2011
0

emmène une copine bien casse couille tu verra c'est efficace et ça remplacera l'autogonflant

21 août 2011
0

Pareil, sauf que j'ai pas d'autogonflant, introuvable à Tahiti. Quant à l'importer, c'est pas vraiment possible cause bouteille sous pression. Je me ballade avec harnais sur ligne de vie quand les circonstances l'exigent. La balise GPS est assez top pour le pacifique. Faut pas compter sur des moyens immédiats. J'en sais quelque chose. Le gilet autogonflant à déclenchement automatique est bien plus intéressant que la bouée couronne/fer à cheval réglementaire.

21 août 2011
0

ouais...
quand je travaillais au sémpahore de chassiron sur l'ile d'oléron, j'ai vu dans mes jumelles une embarcation type cap camarat (5.5m coque ouverte) chavirer. 5 personnes à bord. Le papy est mort sur le coup d'un arrêt cardiaque, son épouse sauvée par le plongeur de l'hélico de la sécurité civile qui s'est mit à l'eau dans les rouleaux du phare d'antioche (faut être sévèrement burné comme dirait l'autre) et les 3 jeunes adultes ont réussi à se tenir à l'étrave qui flottait entre 2 eaux, en prenant chaque vague en pleine poire et donc s'épuisaient rapidement.
sur zone les moyens à disposition étaient : 1 vedette de gendarmerie, 1 vedette des douanes, un ec145 (hélico sécurité civile), 1 dauphin (hélico marine, 1 sns et bon nombre de plaisanciers.
Les moyens, hors hélico, ne pouvaient approcher sous peine de sur accident.
Bien que l'épouse du "skipper" fut sauvée de la noyade in extremis à l'hôpital de la rochelle, imaginez la surprise quand la gendarmerie passe au sémaphore pour récupérer le journal de bord car l'équipage avait porté plainte.
Ils avaient jugé que les secours étaient trop lents.
J'aurais préféré qu'ils jugent avant qu'on ne se met pas tous du même côté du bateau (sous la houle), la coque travers à la houle, en plein milieu de la zone rocheuse des hauts fonds et ceci bien sur sans gilet.
La responsabilité est toujours plus facile à faire porter aux autres qu'à soi même.
Savez vous que certaines personnes personnes qui demandent assistance refusent de capeler leur gilet malgré demande du cross ou du sémaphore. Dernier argument en date (et c'est pas vieux du tout) : "non, les 3 jeunes filles qui sont sur la plage avant ne mettront pas leur gilet parce que vous comprenez, ce sont des adolescentes et que ça n'est pas très fashion".
situation : vedette de 6m en panne moteur donc pas manoeuvrante du tout), travers à la houle avec des plaisanciers beaucoup plus gros qu'eux leur rasant les moustache à 20nds.

Le gilet, on le met et on discute pas. Autant les gros boudins orange étaient pénibles, autant les auto gonflants se font oublier.

Le problème est que les touristes ne naviguent pas, ils achètent une semaine de bateau comme sur la photo du magazine et exigent donc de la mer le service qu'ils ont payé.
C'est n'importe quoi mais c'est comme ça. Un peu comme les guguss qui se paient le mont blanc ou autres sommets sans connaissance du milieu ni préparation.

D'ailleurs combien de voilier sont à la voile l'été?

21 août 2011
0

toujours d accord avec toi Jean Pierre

21 août 2011
0

Jean-Pierre, tu signes "jpierre homme encore un peu libre et responsable de lui meme "

Ok d'accord, mais n'oublie pas qu'en tant que skipper, Chef de bord ou capitaine, comme tu veux, tu seras aussi responsable de tous tes coéquipiers aux yeux de la loi et au pénal.

22 août 2011
0

Dans un autre domaine, l'équitation, ne pas obliger ses cavaliers à porter une "protection de tête" est considéré en cas d'accident comme une faute.. avec les conséquences que cela comporte (dans la cas d'activité équestre professionnelle)

21 août 2011
0

une étoile pour johann :bravo:

21 août 2011
0

Pu...n, on est tombé VRAIMENT très, très bas !!! :non: :goodbye:

21 août 201121 août 2011
0

ben si justement on discute monsieur le semaphoriste.
a trop vouloir tout securiser on fini par arriver a ces comportements de consomateur du milieu marin que tu denonce a juste titre.
tout les reglement du monde n'empecheront jamais des idiots de faires les imbeciles.
de la meme facon une certaine marthe richard a voulu securiser le monde de la prostitution en fermant les maisons closes avec le succes que l'on voit tous les jours le long de certaines voies, publiques ou non.
je n'empecherai jamais et meme encouragerai quelqu'un qui a mon bord me demanderait un gilet mais ne l'imposerai jamais.
ceci dit la parade sera tres simple, le changement de pavillon et basta.
il est curieux de noter que ce sont les pays qui laisent le plus les gens decider de leur propre securite qui voient leurs marins naviguer le plus et le plus surement...
maintenant des histoires d'accident tragiques je peux en raconter dans tous les milieux... et en tirer tous les reglements possible et imaginables (le gilet fluo pour les motards par exemple...).
jpierre homme encore un peu libre et responsable de lui meme (mais pour combien de temps ?????).

21 août 2011
0

C'est la voix du bon sens, mais pour que ça ne retombe pas sur la tronche du skipper, faudrait faire signer une décharge de responsabilité à chaque équipier ou passager concerné. Les joies de la paperasserie... Vaut mieux investir dans des gilets automatique pour chaque personne embarquée.

22 août 2011
0

responsable oui, si je fais une faute dans la conduite de mon bateau ou si je ne dispose pas des moyens de securite adequats et en nombre suffisants 100% d'accord.
par contre etre responsable d'une decision individuelle portant sur un moyen individuel je le refuse et c'est pour cela que je m'insurge contre cette volonte de tout reglementer.
si cela passe, que sera la prochaine recommandation ? le port de la capote anglaise lors des virees à terre (ben oui c'est moi qui les ai amene à ibiza et c'est donc à cause de moi qu'ils ont choppe la chtouille en trempant leur biscuit sans emballage ?)
soyons un tantinet serieux.
jpierre

21 août 201121 août 2011
0

Allez, tiens, encore une recommandation de la SNSM à diffuser largement (dernier bulletin info en date) et à prendre au sérieux (rapport au titre du post):

Protection optimale grâce au coupe circuit !

Le coupe circuit est une cordelette accrochée au poignet des plaisanciers qui pratiquent le jet ski ou le pneumatique semi rigide et à l’autre extrémité à un connecteur sur le tableau de bord de l’embarcation. Il permet en cas de chute du pilote à la mer, de couper le moteur du bateau et ainsi d’éviter qu’il ne continue sa course seul, au risque de causer de très graves accidents en percutant d’autres embarcations voire même les plages ou le rivage.

Le 31 Juillet dernier à Ronce les Bains, un accident aurait pu être évité, lorsqu’un semi rigide puissant ayant perdu son équipage à continué sa course et est venu heurter deux enfants en train de se baigner sur la plage. Les plaisanciers ont pu rejoindre le rivage à la nage mais les deux enfants blessés ont du être pris en charge par les secours. La SNSM recommande vivement aux plaisanciers d’utiliser cet équipement

21 août 2011
0

j'avais cru comprendre qu'il avait été évalué que les secours en mer deviendraient difficiles au dela de la zone des 6 m.
Voilà pourquoi il n'y a plus que 2 cat. de sécurité : cotiere à l'intérieur des 6 m. ou 6 m. d'un abri et l'autre au dela de cette limite( offshore)
L'équipement suit la categorie choisie . sans entrer dans les categories de classement selon le stix , ce qui est autre chose .
Il y a des coins ou il est obligatoire de porter un harnais , meme en annexe . Et la police locale y veille bien . ce ne sont pas des rigolos....
Je portais alors une veste flottante sans manche en airex cotten .
Dans ces memes coins , il y a des rameurs en avirons ; sans harnais .
En general , je ne porte pas de harnais .
Il y a beaucoup de gros bras sur h&o qui savent tout ....

21 août 2011
0

Merci Johann, Merci Biliec!
Heureusement, il y a sur ce forum quelque personnes sensées!
Pour les autres, je rappellerai que la liberté des uns s'arrête là ou commence celle des autres. Quand on mobilise pendant plusieurs heures 2 hélicos, 2 vedettes SNSM, 1 vedette des douanes, 1 de Gendarmerie, sans compter les "petits moyens" (une dizaine de SR et de Jet-skis de la SNSM et des pompiers) la facture s'élève à plusieurs dizaines de milliers d'Euros. Et, rien que pour la SNSM, 2 vedettes, 2SR, 2 JS, cela représente près de 2000€ par heure, soit plus de 10 000 € pour certaines recherches. Pour avoir été trésorier d'une station, je sais qu'il en faut des adhésions et des dons pour payer ça (car personne ne nous rembourse le moindre centime sur une intervention de recherche...)

Quand au coupe circuit, j'ai souvenir d'une intervention sur un bateau qui tournait en ronds, à 20 noeuds, devant l'entrée du port, sans personne à bord. Il nous a fallu 2 heures, en prenant de gros risques, pour réussir à le ralentir et à faire monter une personne à bord pour reprendre le contrôle!

Pour Roots: nous intervenons (en théorie) jusqu'à 30 milles de la station. En réalité, il arrive d'aller bien au-delà.

21 août 2011
0

30 milles de la station ... Ok mais pas au delà de la bande des 20 miles non ?

22 août 201122 août 2011
0

Hello,
Rien de mieux que de s'adresser à ceux qui savent
www.google.fr[...]/url
Et vital si tu trouves que c'est cher alors acceptes que les secours soient facturés tu verras la politique du porte monnaie ça fonctionne......
Et quoi qu'en pensent ou disent certains il y a moyen d'avoir encore son libre arbitre.

Bonne nav à tout les héossiens d'ici et d'ailleurs.......

22 août 2011
0

Ce qui me dérange dans tout cela, c'est l'amalgame du terme "plaisanciers".
Je pratique la voile depuis 53 ans et la croisière côtière depuis presque autant.
J'ai croisé de tout sur l'eau, pas mal de gens bien et conscients de leur valeur et de leurs limites mais aussi plein de petits crétins qui ne méritaient même pas qu'on vienne les chercher tant ils avaient joué inconsidérément avec leur vie et celle de leurs sauveteurs...
Dans cette seconde catégorie, la majorité se situe dans les petits canots automobiles, les planches à voiles et autres jets skis. On part, sans aucune préparation, aucune météo, l'équipement de sécurité, gênant, reste au bord et, quand on a des ennuis, il viendra bien quelqu'un pour vous secourir...
Je vous jure, si, d'aventure, je dois leur porter assistance, je coulerai l'engin après avoir récupéré "l'équipage" pour les dissuader de recommencer!
En dernier, je viens de racheter un voilier étranger et j'ai dû le réarmer en sécurité de fond en comble (il n'y avait même plus de gilets). C'est sûr que le bib de survie et le reste m'ont coûté des sous mais, quand je vois ces pavillons étrangers fleurir pour ne pas avoir à investir dans ce matériel qui semble coûteux, je me demande réellement si j'ai affaire à des marins!
Récemment, un soir, par vent nul, je me suis trouvé, non loin de la côte vendéenne dans le brouillard.
à 5 milles de moi, une vedette "perdue" s'est plantée sur les rochers: 2 morts!
Je suis rentré sans encombres au port en prenant plein de précautions mais en me disant que peut-être j'aurais pu les sauver...
et quand je croise d'autres inconscients sur l'eau (ou que j'écoute la VHF), je me dis que la SNSM mérite la palme, même s'ils ne sont pas tous "blanc-bleu"

22 août 2011
0

bigornot : :bravo: :bravo: :bravo: :bravo:

22 août 2011
0

Bj

Le role de la sns est de surveiller, prevenir, intervenir et non de commenter. Le recul est necessaire pour permettre une analyse de statistique. Il est difficile de lire cela, mais c'est le fil conducteur des analyses.
Si la sns trouve que les accidents sont trop nombreux, et elle a raison, elle doit s'en tenir a son role et le legislateur legiferer.
Il est vrai que cela est plus un probleme d'education des jeunes face a leurs responsabilites qu'autre chose. L'acces a des engins nautiques est dangereux pour celui qui l'ignore, j'achete, je loue etc ne favorise pas cela
De surcroit le legislateur pour plaire a son electorat est un beni-oui-oui et donc on arrive forcement a ces resultats.

Notre semaphoriste temoin n'a pas le recul necessaire pour juger sereinement la situation.
Fut un temps, les enfants grimpaient aux arbres pour glaner des cerises.... maintenant c'est une prise de risque exceptionnelle et des lors se pose la question de couper l'arbre pour eviter cela.

Le probleme que la majorite des gens ne sont pas impartiaux des qu'il s'agit de la sns ...

Au USA pour lutter contre l'entree des armes en ecoles primaires ils mettent des portiques.
c'est la similitude avec le gilet de sauvetage = aucune lutte reelle pour inciter les gens a etre responsables.

Question impartiale
si demain une vedette de la sns etait en tres tres grande difficulte et que vous soyez seul dans le coin vous bousillez votre canot et les remorquez, demanderiez-vous une facturation ?
je me fait l'avocat du diable, mais posez-vous la question en toute impartialite

PS = la sns est une societe que je respecte
Amicalement
Regisson

23 août 201123 août 2011
0

bonjour

Faisont court et vite
SNS et pas SNSM
probite des gens

Que nenni, la probite de notre semaphoriste n'est pas a remettre en cause, mais on sent dans son ecriture une emotion encore trop presente qui denature et l'emporte sur les faits.
Cela est naturel.

J'ai toujours appelle la SNS depuis les annees 1970 date a la laquelle la station de saint-Malo avait ses locaux avenue Louis-Martin et epoque ou j'etais a l'Hydro de Saint-Malo.
Je connais tres bien la grande maison de la SNS ....

Un sauveteur doit etre cartesien, comme une infirmiere devant son poste de travail.

Le travail des benevoles m'est absolument pas a remettre en cause..

Amicalement

Merci

22 août 2011
0

Euh, excuse moi regisson, mais si les guetteurs n'ont pas le recul nécéssaire quant à ce qui se passe en mer, alors qui l'a?
Pour info ce sont des guetteurs qui arment les cross et les sémaphores.
Une grosse part du travail est la veille optique. Les plans d'eau sont donc surveillés en permanence et toute l'année.
Les opérations de sauvetage sont coordonnées par les cross qui utilisent les moyens nautiques aériens et terrestres les plus adaptés à la situation.
La SNSM fait partie de ces moyens.

Ces bénévoles le sont toute l'année, sortent à toute heure et le font par solidarité maritime.

On peut leur reprocher ce qu'on veut, ils ne sont peut être pas parfait, mais en attendant ils le font bénévolement.

Je ne suis pas d'accord avec "cela est plus un problème d'éducation des jeunes face a leurs responsabilités qu'autre chose".
c'est bien souvent des personnes à l'age de la retraite ou pas loin qui arment les bateaux de plaisance.

Ce fil me fait penser à une histoire qui m'est arrivée quand je naviguais sur les vedettes christina à bonifacio.
Le sémaphore de pertusato nous appelle à la maison pour appareiller d'urgence car un camping brulait et les gens étaient poussés à l'eau par les flammes.

les bateaux sont partis vite fait pour récupérer un maximum de monde.
Le lendemain, un plaisancier vient nous voir en gueulant car nous étions sortis trop vite et nous avions cassé sa vaisselle.

On lui a expliqué la situation et lui nous a répondu texto : "c'est pas une raison!".
Donc comme il voulait porter plainte, on lui a dit de ne pas hésiter. Par chance 2 gendarmes maritimes arrivaient en même temps sur le parking justement pour parler de l'affaire.

Le plaisancier s'indigne, les gendarmes l'écoutent, comprennent, nous regardent, se retournent vers le plaisancier et lui font :
Très bien monsieur, calmez vous, c'est lequel votre bateau? Vous avez les papiers? et bien on va voir ça.

pas de nouvelles de la plainte mais des tonnes de courrier de remerciement, de poignées de main émues et d'embrassades par des gens sortis de l'eau en pleine nuit;

La morale de cette histoire est qu'il n'est pas bon de tirer sur l'ambulance.

22 août 2011
0

Nous parlons de la SNSM ici...et non de la SNS :heu:

Et si tu bousilles ton bateau en allant aider un autre bateau qui n'est pas de la SNS(M)...Soit impartial dans ta réponse également.
Je pense que cela a plus à voir avec la solidarité des gens de mer.

Il est tout a fait normal que le service soit payant (comme bien d'autres services). La sauvegarde des vies n'est pas payante.

Je ne vois as en quoi l'honnêteté et la probité du sémaphoriste serait remise en cause, peux tu préciser ?

Inciter les gens à être responsable n'a jamais fonctionner, cf la vitesse sur la route (pas de radar=pas de respect ces limitations) :non:

23 août 2011
0

Ne t'énerves pas Regisson! En plus, ce que tu dis ne prouve rien...
Tu dis que la SNSM n'a pas le recul nécessaire pour faire des statistiques. C'est vrai au niveau d'une station, mais chaque intervention fait l'objet d'un rapport qui va au siège qui établit des stats. Comme la SNSM intervient dans plus de 30% des cas, ses stats sont quand même plus fiables que n'importe quel sondage.
La SNSM est dans son rôle lorsqu'elle sait de la prévention. Par contre, elle ne fait jamais de répression (ni, bien sûr de législation!).
Et cela fait partie de la prévention de dire ce qui est dangereux. Et même si l'élite des navigateurs, ceux qui sont plus forts qu'Eric Tabarly, n'a pas besoin de mettre de brassière, ce sont généralement les moins avertis qui appareillent sur des petits bateaux surchargés, qui ne jugent pas utile de mettre de brassière, parce qu'ils suivent l'exemple que leurs donnent ces "grands" navigateurs.
A la SNSM, il est obligatoire de capeler les brassières, dès la sortie du port, quelque soit le temps, même pour une petite sortie d'entraînement par beau temps et grosse chaleur. Ce n'est pas agréable, mais nous devons montrer l'exemple.

23 août 2011
0

cette discution est sterile.
d'un cote des sauveteurs donc l'utilite et la bonne volonte ne sont pas a remettre en cause qui veulent eviter de nouveau drames en reglementant la pratique d'une activite
de l'autre des gens qui pensent avoir droit a un minimum de libre arbitre dans un monde archi-reglemente.
c'est une totale incompatibilite.
j'abandonne et fuirai si necessaire
messieurs les censeurs bonsoir
jpierre

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Arc-en-ciel Viveiro

Après la pluie...

  • 4.5 (22)

Arc-en-ciel Viveiro

mars 2021