la sérénité

bonjour ,
je m'y connais moyennement en voile ,
mais pensez vous que vivre sur un voilier et voyager avec ,soit un bon mode de vie pour quelqu'un qui cherche avant tout la tranquilité ,la simplicité ,la liberté ,autonomie ,independance ,insouciance...? une vie paisible ,voguer où l'on veux ,se poser quand on veux etc...
ou y a t il plus d'ennuis et de contraintes en mer ,que dans une vie à terre ?
je pense quand meme qu'un voilier est deja plus economique qu'une maison ,plus pratique aussi vu que c'est a la fois le foyer et le véhicule ,et que ce style de vie "coute" moins cher
mais peut-etre me trompe-je ?
si vous avez envie de me convaincre ou de me décourager ,n'hesitez pas ,je lirais quand meme vos avis :)

Amicalement

L'équipage
22 mar. 2004
22 mar. 2004
0

vaste sujet
mais si on a tous dans la tête l'envie de partir, ou de repartir c'est quand même qu'il y a un peu (beaucoup) de tout çà dans la vie de bohême en bateau
cependant il ne faut pas attendre de miracle et tout dépend des moyens que tu te donnes car si "tout" est moins cher, ce n'est pas pour autant "cadeau"! et je connais peu de personnes capablent de survivre en ne mangeant que du riz complet...

22 mar. 2004
0

je révais de voler dans les airs comme les oiseaux,
etr voilà ce que ça a donné:

il a fallu passer la licence, faire un avion, toutes les formalités administratives ( et c'est pas rien) trouver un aerodrome, entretenir l'avion en permanence, et plein de bonnes choses qui font qu'une heure de vol demande 10 h de boulot

et bien en bateau c'est pareil, car tu n'es pas libre du tout sauf à aller sur un endroit désert en ermite il faut bien trouver le bateau, l'entretenir, un port, etc... enfin plein de choses contraignantes et ensuite sauf à etre un ours solitaire, quelqu'un qui accepte de te suivre dans cette vie
seul avantage bien connu sur ce site car toujours cité sans aucune exception, ( c'est comme les élections avec un vote à 99,99% en faveur de....)donc un peu suspect, les enfants que tu enmenera seront toujours et forcément plus beaux, plus grands, plus intelligents,en meilleure santé et plus riches que les autres....
;-)

amicalement

22 mar. 2004
0

pas si idyllique que ca
Insouciance? Pqs vraiment avant de prendre la mer il y atout un tas de trucs a prevoir (route, mto,la preparation etc..) qui n'ont rien a voir avec l'insouciance, independance? Pas vraiment sachant que ton voyage peut etre conditionné par la perte d'une petite vis, d'un joint introuvable, et fait on est tres dependant du materiel mais aussi des diverses autorités, et puis voyager coute cher ... alors effectivement en restant au port on limite les couts....
Vivre sur un bateau est un choix et pas un "super plan" ca depend de ce que que l'on est pret a laisser au bord du chemin..

22 mar. 2004
0

et l'amour
apres le beau texte de gébé j'y rajouterais pour le 'commencement' un détail : c'est l'amour de la mer et de la nature, qui un beau jour s'installent et qui prennent le dessus, et puis un beau jour on se retrouve sur un bateau, alors là ou on se 'dégoutte' ou la aussi on s'y retrouve, et on veut vivre sa 'passion', c'est comme pour les montagnards qui ne peuvent pas vivre sans montagne

22 mar. 2004
0

J'ai toujours été étonné ....
... de la comparaison d'une vie en mer par rapport à une vie à terre.
On peut trouver la tranquilité et la sérénité autant en mer qu'à terre, il suffit d'être en accord avec soi même.
Les deux modes de vie présentent autant de contraintes et de joies, elles sont différentes et répondent à des valeurs différentes.
Ce qui peut être une contrainte pour certains peut devenir une joie pour d'autres: comme dit Brindalu, il faut prendre la mto, il y a souvent des pannes où il faut presque quelque chose comme du talent pour s'en sortir... pour moi, toutes ces choses sont un vrai bonheur, mais cela peut devenir une charge pesante pour d'autres.

Une seule chose est certaine, cela n'est pas un mode de vie économique, surtout s'il l'on prétend à un minimum de confort. Cela devient une charge financière très lourde à partir d'une certaine taille de bateau.

Mais c'est un mode de vie simple et épuré, où l'on est en contact très proche avec la nature et avec les siens, plus proches de ses semblables qu'à terre, où l'être prend beaucoup plus de place que le paraitre, où chaque chose faite, vue, échangée ou resentie prend beaucoup plus d'intensité.

C'est une démarche uniquement personnelle, il suffit d'essayer, et l'on se rend vite compte que l'on a du sel dans le sang, ou pas.

Je connais beaucoup de gens qui aiment la mer avec passion (normal !), mais j'ai aussi connu des gens à qui je recommanderais de ne plus jamais mettre les pieds sur un bateau (d'ailleurs, ceux là n'ont pas attendu mes conseils pour en tirer leurs conclusions !)

22 mar. 2004
0

pourquoi ?
pourquoi toujours parler du "grand départ", qui pour le terrien moyen est plus lié au "départ final"?

personnellement j'ai choisi les "petits départs" , car j'aime aussi la vie a terre, les pyrénées au loin, la vie dans les assocs, le ski, la famille qui ne peut suivre, mais qui nous retrouve qq jours ou semaines aux escales.

Le bateau coute plutot plus cher quand on voyage avec ce programme, car on doit continuer a payer le port d'attache pour ne pas perdre sa place (;&gt), en plus si on veut visiter les pays plus loins que les cafés du port , il faut forcément le laisser sans surveillance, donc repayer une marina hors de prix.

Heureusement on peut se payer un 12m pour le prix d'un 9m, si on est manuel et démerde, on répare tout a 90%, on fait soi même la nouvelle baille a mouillage ou la jupe, a condition d'avoir du temps libre en quantité, et c'est une partie du plaisir.

comme notre physique limite la capacité a passer une semaine dans le baston à deux en traversée, on regroupe donc les amis fidèles ou les enfants pour ces cas là...

la navigation est un plaisir , comme l'escale ,le mouillage sauvage, la plongée, le restau du port, la visite touristique, les copains, le bricolage, la voile, la radio, le gps, le pc (non pas le pc!!!) ...

Tout ça pour donner un exemple de la variété des reflexions personnelles et du "concept bateau de voyage", bien loin de l'ours solitaire et barbu sur le Galapagos rouillé a bouchain au mouillage dans l'orénoque, dont je rèvais il y a 20 ans ( euh... plutôt 40 ans) (:&gt)

22 mar. 200416 juin 2020
0

Motivations ??????
C'est bien tout ça. Allons-y point par point d'accord ?

Tranquilité : mis à part les diverses administrations (pas pires ailleurs qu'ici), tu peux trouver la tranquilité des mouillages, la tranquilité de ne plus être un client potentiel systématique et la tranquilité de ne pas avoir à t'investir dans des trucs où tout ce qu'on attend de toi c'est un moyen de prendre plus de profit.
Tu peux aussi obtenir ça à terre.

Simplicité : c'est toi qui décide du niveau de simplicité que tu veux.
Tu as exactement la même chose à terre.

Liberté, autonomie, indépendance : trois notions bien imbriquées. Ca s'acquiert de la même façon à terre et pour les mêmes raisons. Question de motivation et de personnalité :-} (je fais comme michel, ça m'amuse)

Insouciance, vie paisible, voguer où l'on veut, quand on veut : C'est joli et livresque mais pas de contre indication. Rien ne t'empêche de faire pareil à terre.

Y a qu'un truc dont tu ne parles pas... et c'est peut être ce qui fait la différence : LE PLAISIR

0

et?
l'amour de la mer!

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Bergen , sous le soleil

Souvenir d'été

  • 4.5 (22)

Bergen , sous le soleil

novembre 2021