la propulsion electrique

Je travail sur la construction d un voilier alu de +/- 15 M de +/- 15 tonne

mais avec une propulsion electrique .
J ai fais plein de decouverte et pas mal avance dans le dommaine .
consommation moindre .
possibilité d avoir 2 cuve 1 a fioul ( pour le confort du bateau )
1 a gasoil pour la propulsion
bien sur 2 groupes...! mais que d économie .
JE vous mettrais bien un fichier pour les calculs de puissance mais je ne sais pas encore le faire.

Si vous avez des question sur mes recherchent avec plaisir je vous donnerais .

Joseph

L'équipage
17 sept. 2010
17 sept. 2010
0

quelle puisssance ?
Quelle est :

  • la puissance de groupe électrogène de propulsion

  • la puissance des moteurs de propulsion que vous prévoyez ?

  • la tension à laquelle vont travailler vos moteurs électriques ?

17 sept. 2010
0

le carburant
normalement quand on fabrique son electricité on peut utiliser du fioul domestique ,pour l'instant les voitures electriques se rechargent sur le reseau sans majoration du cout de l'energie ....
donc pourquoi avoir deux cuves ?
tout au fuel domestique et avec son electricité onb fait ce qu'on veut ....
me trompais-je ?????
alain

17 sept. 2010
0

la propulsion electrique
les douanes mon dis que le gasoil etais obligatoire pour tout ce qui touche a la propulsion ( batteries moteur.

Le reste le domestique peut ce faire au fuel

pour repondre a la personne qui me demande les puissances tout depend du voilier .

voila un extrais d un document fisher panda

" Pour un yacht de 15 m, comme, par exemple, le Bavaria 49 (poids: 13,0 t), la vitesse de coque est de 8,76 noeuds. Ceci exigerait une puissance de 32,5 kW sur l’arbre (2,5 kW / 1 t). Avec le taux de 2 kW / 1 t recommandé, on atteint 95 %, soit 8,3 noeuds. Si l’on se contente de 8 noeuds (91,3%), la puissance nécessaire n’est même que de 17,7 kW, et pour 6,13 noeuds, une puissance de propulsion de 5,77 kW suffit (!!!!). "

si vous voulez plus de renseignement donnez votre adresse mail je vous le donnerais

et pour repondre a la question pour le groupe dans mon cas 2 groupe de de 8 Kw sachant que l on peux les couple si on a besoin de puissance ( pas legal si 1 tourne ou fuel domestique....
a sauf ds les eaux international...on a le droit !

A + JO

17 sept. 2010
0

non tres simple..!
le moteur electrique est 10 fois plus simple qu un moteur classique .
pas plus d electronique car juste un variateur de puissance...! la meme choses que sur une perceuse a
main c est tjrs le meme principe

Mais tu as toujours le meme couple consomme beaucoup moins car rendement supérieur a 95 % .

Oui cela revient un peu plus cher mais a cause du groupe mais tu peux economise avec le 2em goupe au fuel .

dans mon cas je prepare un TDM pour plusieurs années
avec une descente au cap horn donc avec aussi un chauffage a air pulse au fuel

17 sept. 2010
0

tu as raison
lagon avait 2 probleme

1 :" oublie " que le moteur electrique est tres puissance et a " toujours " casi le meme couple

2 :le probleme qu ils ont rencontrer le moteur etait pas assez profond a cause du faible tirant d eau des catas et quelque fois tournais a vide hors de l eau et cela a entraine des degats..

Voila la raison de lagoon .

17 sept. 2010
0

Salut
;-)

17 sept. 2010
0

pour l instant
peu d exemple concluant ( voir pas d ailleur ) , cout trés élevé , vu le peu d heures moteur sur un long voyage , je crois pas trop au systême . beaucoup d électroniques

17 sept. 2010
0

pourtant
lagoon , outremer ont arrêté le systéme

aucun constructeur se lance dans se genre

tiens nous au courant quand ça sera installé

17 sept. 2010
0

??
tournais a vide hors d eau ????????????????????

17 sept. 2010
0

oops
"Mais tu as toujours le meme couple consomme beaucoup moins car rendement supérieur a 95 % ."

le moteur électrique de propulsion a probablement un rendement de 95 % indiqué

c'est parfait ......sauf que le moteur diesel qui entraine l'alternateur qui produit le jus qui va être utilisé à 95 % a, le + souvent, un rendement pas meilleur voire moindre que le diesel qui va entrainer directement l'hélice sans passer par toute cette chaine à rendements &lt1 empilés

ceci induit fatalement que le raisonnement proposé est pas vraiment exact

17 sept. 2010
0

puissance nécessaire
Quand on utilise un bateau avec un moteur diesel classique, on sait bien que sur eau plate la puissance nécessaire est (très) faible.

Mais dès qu'il y a un bon clapot et 5-6B vent de face, pour mon 12m 8-9 tonnes, il me faut pas loin des 35kW de mon moteur pour me dégager d'un mouillage ouvert au vent et encombré ...

Un ami a fait une propulsion diesel-électrique pour son bateau de 14m en Strongal. Double moteur électrique refroidis à eau, et groupe de 25kW si ma mémoire est bonne. A son avis c'est trop juste en puissance.

Pour le couple à bas régime de l'électrique, cela ne sert absolument à rien (c'est un argument marketing dans le cas du bateau) : le couple d'une hélice est quasi nul à bas régime et ne croît de façon importante qu'à vitesse de rotation élevée proche de son point de fonctionnement optimal. C'est le contraire d'une voiture qui a besoin du couple maximal à l'arrêt et moins de couple en régime de croisière.

Je vous souhaite sincèrement de réussir sans déconvenues en déjouant les pièges dans lesquels d'autres sont tombés au cours d'une telle réalisation :alavotre:

17 sept. 2010
0

cher, compliqué, encombrant,
lourd, rendement déplorable, puissance insuffisante pour les coups durs, ça fait partie des gadgets de la mode "écolo", dont l'argumentation repose sur un raisonnement faux... si encore cela avait un avantage, mais il n'y en a pas...
mais il faut bien que les pôvres commerçants gagnent leur vie, et il y aura toujours des pigeons, hélas...

17 sept. 2010
0

Propulsion électrique
Salut à tous,
Bjr soniaetjo,
Comme toujours en pareil cas, bateau électrique (voire hybride), la principale question est le stockage de l'énergie....
Quelles batteries, quelles capacité, quels poids, quels systémes de recharge, quelles autonomie ?
Nanni a également un systéme hybride, fuel et électrique, mais reste assez discret sur le sujet du stockage et de l'autonomie.
Certes les moteurs électriques sont assez au point, mais reste toujours le probleme de l'energie stockable, tout comme en automobile d'ailleurs, avec la difference notoire qu'en automobile en théorie, on peut recharcher n'importe ou!
Amicalement
Daniel

17 sept. 2010
0

Petit additif
petit additif:
...Pour un yacht de 15 m, comme, par exemple, le Bavaria 49 (poids: 13,0 t), la vitesse de coque est de 8,76 noeuds. Ceci exigerait une puissance de 32,5 kW sur l’arbre (2,5 kW / 1 t). Avec le taux de 2 kW / 1 t recommandé, on atteint 95 %, soit 8,3 noeuds. Si l’on se contente de 8 noeuds (91,3%), la puissance nécessaire n’est même que de 17,7 kW, et pour 6,13 noeuds, une puissance de propulsion de 5,77 kW suffit (!!!!). "

Faire avancer un bavaria de 15m et 13 T à 6,13 noeuds avec 5,77 Kw...c'est un peu moins de 8cv !
Là quand meme, j'ai comme un doute !
Amicalement
Daniel

17 sept. 2010
0

je ne crois pas
on ne peux pas tjrs comparer la puissance electrique avec la puissance d un moteur thermique car a rendement egal le moteur electrique est plus rentable car pas de perte .

Les calcules ont ete fais par fischer panda en live...
voila le tableau de calcul ( desole le tableau est decale a cause d excel

mais voila groso modo les puissances

puissance KW Vitesse en nœud poids t KW/t

5,77 6,13 15

17,7 8

26 8,3

V nœud P KW KW/t conso l/h
0 0,10 0,01 0,03
0,2 0,11 0,01 0,03
0,4 0,13 0,01 0,04
0,6 0,15 0,01 0,04
0,8 0,17 0,01 0,05
1 0,19 0,01 0,05
1,2 0,22 0,01 0,06
1,4 0,25 0,02 0,07
1,6 0,29 0,02 0,08
1,8 0,33 0,02 0,09
2 0,37 0,02 0,10
2,2 0,42 0,03 0,12
2,4 0,48 0,03 0,14
2,6 0,55 0,04 0,15
2,8 0,63 0,04 0,18
3 0,72 0,05 0,20
3,2 0,82 0,05 0,23
3,4 0,94 0,06 0,26
3,6 1,07 0,07 0,30
3,8 1,22 0,08 0,34
4 1,39 0,09 0,39
4,2 1,59 0,11 0,45
4,4 1,82 0,12 0,51
4,6 2,07 0,14 0,58
4,8 2,36 0,16 0,66
5 2,70 0,18 0,76
5,2 3,08 0,21 0,86
5,4 3,51 0,23 0,98
5,6 4,01 0,27 1,12
5,8 4,58 0,31 1,28
6 5,22 0,35 1,46
6,2 5,96 0,40 1,67
6,4 6,80 0,45 1,90
6,6 7,76 0,52 2,17
6,8 8,86 0,59 2,48
7 10,11 0,67 2,83
7,2 11,53 0,77 3,23
7,4 13,16 0,88 3,69
7,6 15,02 1,00 4,21
7,8 17,14 1,14 4,80
8 19,56 1,30 5,48
8,2 22,32 1,49 6,25
8,5 27,22 1,81 7,62
8,9 35,44 2,36 9,92
9 37,86 2,52 10,60
9,2 43,21 2,88 12,10
9,5 52,68 3,51 14,75
10 73,29 4,89 20,52

17 sept. 2010
0

Hum...
Salut à tous,
Re Soniaetjo,
...on ne peux pas tjrs comparer la puissance electrique avec la puissance d un moteur thermique car a rendement egal le moteur electrique est plus rentable car pas de perte....

Hum, si justement: à rendement égal, Loi intangible électrique: 1 cheval vapeur = 736 watts !
Aprés, que pour avoir 1cv thermique utile,(r=0,50) il faille 2cv réels, d'accord avec toi.
Amicalement,
Daniel

17 sept. 2010
0

il y a quand meme des avantages
centrage des poids ,on peut mettre le groupe ou on veut .souplesse d'utilisation, silence de fonctionnement , on doit pouvoir recuperer de l'energie à la voile et aussi avec du solaire et de l'eolien , mais pour que ce soit presque parfait il faudrait remplacer une partie du lest par les batteries .
il y a un catamaran en newcaledonie qui fonctionne très bien depuis plus d'un an
avec des moteurs linch
alain

17 sept. 201016 juin 2020
0

essais
normalement voici la feuille de calcul

17 sept. 2010
0

Robert,
tu te rappelles qu’on a eu un petit fil là-dessus il y a bien 7-8 ans et tu m’avais dit que j’allais trop fort…
Je n’ai pas changé d’avis depuis, et tout ce qui c’est fait depuis (chez les autres) a plus ou moins tourné en eau de boudin...
Quant aux pro contactés, c'était vraiment n'importe quoi sans parler du coût...

Si on quelque chose de fiable et réparable n’importe ou, on utilise des moteurs industriels asynchrones en 380v...

Pour le mien, j’avais prévu entre 60 et 70 KW (à 1500 tours) pour le groupe et 50 KW pour la propulsion

Là, quelque soit les problèmes éventuels vous assurerez

Les comiques habituels vont crier danger... Peut-être, mais pour ma part, je dis aucun risque si vous travaillez correctement

Bon, chacun sait que pour finir, j’ai joué avec autre chose... qui entre nous marche correctement aussi.
Mais c'est une autre histoire. ;-)

pfffzzzz

17 sept. 2010
0

Économique
surement pas, quant au poids du groupe…. Ouf... :lavache:

pfffzzzz

21 sept. 2010
0

Groupe à 1800 tours/min
Il a choisi de produire du 60 Hz ? Pour une raison particulière ?

17 sept. 2010
0

la grande question ..
Quelles sont les équations qui construisent cette feuille de calcul ? Si c'est le fabricant du groupe ou du moteur qui a fait la feuille, on peut craindre une équation valable en eau plate, carène propreté nickel, hélice propreté nickel, etc... c'est à dire loin des conditions réelles.

17 sept. 2010
0

380V triphasé...
en version industrielle (pour le moteurs, l'électronique et le groupe) , c'est effectivement ce qui a été utilisé par le copain dont je parle plus haut avec son bateau de 14 mètres que j'ai eu l'occasion de voir de près.

Les industriels savent faire cela depuis des décennies, c'est parfaitement fiable et sécurisé, mais ce n'est certes pas du bricolage guidé par une motivation écologique ou économique dans le cas d'un voilier.

17 sept. 2010
0

les détails ...
J'ai retrouvé son site internet (un peu ancien déjà) mais il y a pas mal de détails techniques en tous genres.

Voici ceux concernant la motorisation (13 mètres, 13 tonnes):

La propulsion
• Le groupe électrogène ONAN 25KVA est extrêmement silencieux et parfaitement fiable.
Comme tous les groupes il est rangé dans un cocon et possède des systèmes de protection réduisant considérablement les risques de panne.
N’ayant plus l’obligation de relier le moteur à un arbre d’hélice, je l’ai monté sur un berceau qui coulisse sur des rails. En cas de besoin je peux le tirer dans le carré pour des réparations (il n’y a que le collier d’échappement à desserrer).
• J’ai réglé le groupe à 1800 tours (le régime, donc le bruit, ne varie jamais). Il produit donc du 400V triphasé pour les moteurs et du 220V monophasé pour les aménagements.
• Le 400V va vers des régulateurs de fréquence (outillage de machine outil) qui permettent de faire varier le sens et la vitesse de rotation des moteurs électriques directement fixé en bout des arbres d’hélice.
• Les 2 moteurs électriques Servax 11kw ont la particularité d’être étanches et refroidis par un circuit de liquide. C’est un circuit fermé mis en mouvement par 2 minuscules pompes de circulation et passant par un échangeur de température qui est directement soudé sur la coque (la coque étant la paroi d’échange).
• Tout ce mécanisme est commandé par de simples potentiomètres. J’ai 3 boîtiers différents que nous avons testés. Le plus simple est un interrupteur avant-arrière avec un bouton pour augmenter la puissance, le plus sophistiqué ressemble à des manettes de vedette à moteur, mais de toute façon le branchement se fait par un simple câble RJ45 (réseau informatique).
Les commandes des 2 moteurs sont indépendantes, si bien que je peux faire tourner la RozAvel absolument sur place (hélices très écartées et situées presque au centre de la longueur de la coque)

21 sept. 2010
0

1800 tours ...
Je ne sais pas pourquoi il a choisi 1800 RPM, mais à priori la vitesse du groupe n'a pas d'importance pour la propulsion en triphasé, puisque la variation de vitesse du moteur est obtenue par variation de fréquence produite par l'électronique de régulation. Pour le monophasé en 230V domestique, 60Htz ne doit pas gêner beaucoup d'appareils. Mais eut-être 1800 RPM est juste une erreur de frappe, et c'est 1500 RPM ?

17 sept. 2010
0

Il y a longtemps (10ans).....
sur un bateau nommé Thoe, Pierre Lang a fait cette expérience.
Il est revenu a une motorisation classique.
Posez lui la question pourquoi.
www.thoe.be[...]/

Didier

17 sept. 2010
0

Pierre Lang
C'est vrai, et je me souviens qu'il défendait sur les forums nautiques avec une grande vigueur son choix de diesel-électrique, et avec des arguments techniques charpentés, et non pas des arguments écolos ou économiques de bobos ... Il n' a que les imbéciles qui ne changent pas d'avis quand l'expérience pratique est têtue ;-)

17 sept. 2010
0

Son principal souci
je pense était le groupe qui tournait à 3000 tours...
D'où bruit et vibration.
Mais ce serait à lui de développer car supputer sur les idées d'autrui est peut-être incorrect... :jelaferme: :alavotre:

pfffzzzz

17 sept. 2010
0

j'ai ...........( une question)
le calcul économique proposé et supposé avantageux est uniquement basé sur la différence de prix purement franco française entre fuel et gazole (sur un voilier.....)et l'obligation d'utiliser le gazole

est ce pertinent pour quelqu'un qui va passer la plupart du temps à la voile et hors des eaux de notre chère République, donc avec du fuel pour alimenter les groupes???

17 sept. 2010
0

les groupe ou le moteur
oeuf corse

27 oct. 2010
0

mais, le même calcul avec un générateur

au cul d'un 4108 c'est mieux

:litjournal:

:topla:

17 sept. 2010
0

j'aurai mème pu écrire
"les groupes ou le moteur" ( de propulsion)

1001 excuses demandées

17 sept. 2010
0

et encore
depuis quand le fuel détaxé serait-il autorisé pour une propulsion diesel-électrique? ce serait nouveau?
doit-on rajouter qu'en plus d'un prix d'un poids et d'une complexité supérieurs, le rendement déjà très médiocre du fait du couple alternateur-moteur électrique (0,8 par rapport à un inverseur), devient franchement cata si l'on a recours aux batteries ( encore 0,8, soit 0,64 en global)... il n'y a pratiquemment aucun argument sérieux pour monter ce système, sur nos bateaux tout au moins...

18 sept. 2010
0

L'intérêt ?
je vois qu'il y a de sérieux doutes de la part des "extraterrestres" passionnés d'Ampères, de Watts, et autres "couples de rendement".
Je ne suis pas de ceux-là, malheureusement, j'aimerais bien y comprendre quelque chose ...
Mais la propulsion électrique a un avantage certain : le silence.
Or, remplacer un moteur diesel dont l'emplacement est prévu à la construction et plus ou moins bien isolé phoniquement, par un autre moteur diesel qui n'aura pas forcément sa place dans le compartiment prévu ... je ne vois pas l'immense intérêt de la formule.
On est bien d'accord qu'un moteur diesel, qu'il serve à pousser le bateau ou à produire de l'électricité, fera du bruit ?
Tout ça me fait penser au bateau Pop-pop. Vous savez : la bougie, la réserve d'eau, etc ... ça marche, ça fait rêver, mais c'est inexploitable.

18 sept. 2010
0

en grand voyage
on fait trés peu de moteur , achéte plutot des voiles performantes
un bon diesel c est réparable partout et surtout hyper fiable
tellement de constructeurs dans le monde , pers. n a sorti qq chose de fiable ??????

18 sept. 2010
0

la propulsion à lanterne
est en passe de remplacer la propulsion à vessie .
Fischer Panda va sauver la planète des naifs .

Quelques rappels :
P=UI
U=RI
1cv=735W
1cv pendant une heure : 2646 kilojoules
une batterie de 100Ah à 100% : 4320 kilojoules
la même à 50% : la moitié
soit une autonomie de 49 minutes pour un cv avec une batterie de 100Ah .
ou 4,9 minutes pour 10cv par tranche de 100 Ah .

Après, on discute .

Difficile de concevoir un système diesel/électrique sans batteries .

19 sept. 2010
0

Un diesel electrique
n'a pas besoin de batteries, pour faire avancer une barque, (p'têt bien pour lancer le bourrin qui démarre le ou les moteurs...) ou alors je me demande quel est le nombre de batteries sur un paquebot de croisière... :reflechi:

pfffzzzz

0

et pourtant !
ils tournent !(les moteurs electriques)quelques soient les arguments contre ,il faudra s'y mettre ,autant commencer des maintenant ! ;-)

20 sept. 2010
0

article intéressant, c'est clair et ca doit recouper un grand nombre
de nos besoins (taille de bateau, puissance moteur, usage, autonomie demandée etc ...)

je n'ai pas trouvé d'info de prix pour les 6 batteries + moteur + petit groupe + electronique etc ...

je met l'article de coté

hervé

20 sept. 2010
0

Est-ce une preuve ... ?
Il y a des gens qui font la même chose [b]sans aucun moteur[/b]

Cet exemple prouve simplement que l'utilisateur de ce système est plus proche de ceux qui naviguent sans moteur du tout que de ceux qui naviguent avec les moteurs modernes.

Il faut tout lire et tout dire ;-) Si j'ai bine compris, leurs mesures sont:

  • A 4 noeuds, par temps calme, leur autonomie réaliste est de 18 miles
  • A pleine puissance elle est de 4 milles par temps calme.
  • A pleine puissance, vent de face, ils ne disent pas quel vent et clapot ils peuvent étaler ... peut-être vaut-il mieux ne pas le savoir :heu:

Et finalement, ils ont embarqué un groupe électrogène pour charger afin d'ajouter un peu plus de sécurité.

Voilà, c'est un bilan intéressant, mais qui ne convient pas nécessairement à tout le monde ... enfin, disons, qui ne me conviendrait pas ;-)

20 sept. 2010
0

c'est bien pour ce cas
"...il reste le jour ou pétole et un rv obligent à faire 5 heures de moteur de suite..."
qu'ils ont un générateur Honda ... leur permettant de faire 190 milles ...
Bon, c'est vrai qu'ils ne naviguent pas en Med ... nobody's perfect ;-)

20 sept. 2010
0

leur gégen
pond 50A, ils ont besoin de 60A pour faire 4 noeuds, ils tirent donc 10A du parc batteries ... et annoncent 108 milles d'autonomie (et non 190 comme mes doigts épais avaient tapé ... :-()...

20 sept. 2010
0

??? !!! ???
"50A, c'est en sortie du chargeur. tension de charge 28.8 volts.". Ben non, en 14,8 volts ...

20 sept. 2010
0

la réponse
était pour jeanlittlewing, qui parlait de pétole ;-) donc, à "l'abri de tout mouvement d'eau et de vent

".

0

ca viendra l'autonomie!
on en est qu'au debut,les sites anglosaxons sont truffés de bateaux a propulsion electrique ,pour le moment c'est pour rentrer et sortir,le reste suivra !faites confiance a la science et a la necessité ;-)

21 sept. 2010
0

ça existe
le nucléaire

21 sept. 2010
0

Je rejoins JP
On ne sais toujours pas comment stocker de façon efficace l'électricité.

J'en parlais ce WE avec un ami qui est justement dans ce domaine. Ils envisagent, en Angleterre, de stocker de l'air comprimé à 200 bars, dans le sous-sol (sous des couches argileuses), mais le rendement total est très mauvais.

Une autre solution qu'ils envisagent serait la production d'hydrogène (par électrolyse de l'eau)et stockage de la même façon.
Cela pourrait alimenter ensuite des piles à combustible ou des moteurs thermiques.

A ma connaissance aujourd'hui seules les usines marémotrices, peuvent stocker efficacement l'énergie en pompant l'eau en amont des turbines. Pas très commode sur un bateau !

20 sept. 2010
0

élément de sécurité ?
En fait, la question majeure qui est sous entendue, est de savoir si on considère le moteur comme un élément de sécurité important ou pas.

C'est cela qui est important : bien définir ce qu'on attend d'un moteur avant de décider quelle technologie on emploie.

Si la réponse est "non", pas de problème, le système électrique décrit marchera quand il peut, et s'il ne peut plus on se débrouille sans comme on peut.

Si la réponse est "oui" le système électrique décrit pour ce bateau est inopérant. Par exemple, si tu es au fond de la baie de Port-Man avec environ 100 bateau ancrés, et que tu prends un coup de torchon d'Est de 30-35 noeuds sous un orage pile dans l'axe de la baie (comme cela m'est arrivé) tu n'en sortiras peut-être pas avec les voiles.

20 sept. 2010
0

avec les plaisanciers
d aujourd hui ( dont je fais parti ) , les bateaux ont intérets d avoir des moteurs .......

20 sept. 2010
0

ils ont fait plus,
Merci de m'avoir fait découvrir leur site ;-)

Ils ont passé le Horn "à l'envers" et fait le tour du monde dans le mauvais sens, sans moteur, avec un bateau en bois de moins de 30 pieds ... respect ... :bravo:

20 sept. 2010
0

presque tout est possible !
mais pas pour tout le monde !

J'ai connu personnellement un gars qui a fait un TdM avec épouse et enfants en très bas âge (même des couches à laver) avec un voilier sans moteur et sans aucune énergie électrique à bord dans les années '70. Donc à l'époque sans GPS ni aucune électronique, ni même d'instrumentation de base comme un loch. Cela prouve juste que le gars avait envie de faire cela.

Il n'était pas nécessaire de le faire pour montrer que c'est possible, puisque la première démonstration doit avoir plus de 1000 ans, et la dernière répertoriée par écrit a 500 ans environ :heu:

Tout ce débat sur la motorisation électrique repose sur ce malentendu : comme tout est faisable sans moteur, sans électricité et sans instruments, bien évidemment n'importe quelle motorisation, même la plus foireuse, apportera un "petit plus".

20 sept. 2010
0

Je connaissais
les Pardey's de nom et de mes anciennes lectures, je n'avais pas pensé qu'ils tournaient toujours et qu'ils avaient un site. Gogol me l'aurait trouvé, j'avions pas cherché !!! :oups:

20 sept. 2010
0

Pour traverser le pot au noir
Quelqu'un l'a t-il fait récemment avec un moteur électrique ?

21 sept. 2010
0

est-on sûr
que faire marcher un bateau à l'électricité soit écologiquement plus positif qu'au diesel ?

20 sept. 2010
0

Hybride ou transmission diesel électrique
On peut imaginer des tas de solutions dans l'hybridation, comme on l'a fait dans l'automobile.
Pour les bateaux, je vois déjà deux systèmes possibles:

1/ Transmission diesel électrique. Dans ce cas il n'y a pas de batteries (enfin, pas plus que d'habitude) et le groupe électrogène doit systématiquement être en marche pour faire tourner le moteur électrique.
Avantages:
- on peut mettre le groupe électrogène où on veut, plus accessible, mieux centré... et le moteur électrique aussi.
- un bruit un peu plus régulier, mais du bruit quand même.
- un moteur électrique qui peut être étanche, ce qui supprimerait le risque principal de voie d'eau sur un voilier.
- de l'électricité à volonté.
- un système relativement simple.

2/ Hybridation complète. Il faut rajouter un pack de batteries lourd (~300kg) et cher (~6000€) d'une durée de vie limitée.
Avantages, les mêmes que précédemment, plus:
- possibilité d'évoluer sans bruit (mais autonomie limitée).
- système plus complexe.
- rechargement solaire possible (~4/6000€ de plus) ou éolien.

Personnellement je pense que la transmission électrique a des avantages même si le système n'est pas hybride. Mais l'hybride a un atout: il est très à la mode, politiquement correct.

20 sept. 2010
0

et il y a même
des plaisanciers "moyens", avec des bateaux "comme tout le monde" qui naviguent avec ... ils ne doivent pas savoir que c'est "IMPOSSIBLE" ;-) ;-) ;-) et que ce n'est QUE du gros marketing ...

www.cruiserlog.com[...]dex.php

(désolé, c'est en anglais mais Gogol vous traduit ça sans problème ...).

20 sept. 2010
0

meme s'il me semble que mes objectifs sont assez proches des
leurs, il reste le jour ou pétole et un rv obligent à faire 5 heures de moteur de suite soit en gos autant qu'en 1 mois ...

sinon étaler vent et clapot, c'est le travail des voiles IMHO vu le type de bon voilier de pres à eux qu'ils ont

Jean

20 sept. 2010
0

ils sont un gegene de combien de watt
si c'est un petit, ils feront 1, 5 noeud
c'est vraiment pour les derniers metres

je sais en juin en panne moteur j'ai mis 2 heures et demi à faire revellata bouées de calvi (1 mille et demi)

c'est la qu'un peu d'experience de regatte est utile

20 sept. 2010
0

Je dirais même plus :
108 milles à 4 noeuds = 27 heures.

50A, c'est en sortie du chargeur. tension de charge 28.8 volts. Ca fait 1440 watts. si le chargeur a un rendement de 100%.

Je me demande quel petit générateur sort environ 1800 watts en continu sans cramer au bout de quelques heures ?

20 sept. 2010
0

c'est une blague ?
Ils ont un générateur Honda de 1kW ! C'est à dire 7-800W réels sur une durée longue : 1CV dans le meilleurs des cas (plutôt moins compte tenu des rendements), autant dire c'est bon pour recharger (40A-12V en gros, c'est à dire une dizaine d'heures dans leur cas !), mais certes pas pour avancer autrement que dans un port et la l'abri de tout mouvement d'eau et de vent :heu:

Je crois qu'il faut tout de même rester cool avec les chiffres, sinon on va finir par inventer le mouvement perpétuel ... remarque, ça m'arrangerait bien que quelqu'un l'invente ;-)

21 sept. 2010
0

ça ne viendra probablement pas
parce que le progrès, c'est comme ça

le moteur à pétrole n'est pas une amélioration du percheron ou du postier breton, l'A380 n'est pas issu du Zeppelin, l'ampoule électrique ne vient pas de la lampe à pétrole qui ne venait pas de la chandelle et de tels exemples sont innombrables

le transport demande une énergie très importante et facile à embarquer donc à stocker et ce n'est pas le cas de l'électricité tant que le principe sera basé sur des batteries de stockage

la solution passera probablement par l'emport d'une matière première produisant de la chaleur ou de l'électricité par transformation dans un appareil qui reste encore à inventer et dont le principe est totalement inconnu à ce jour

par exemple, une auto fait facilement moins de 5 l/100 km de gazole ce qu'aucun bateau de poids égal ne sait faire, sans parler des vitesse respectives

ceci veut dire clairement que lorsque un constructeur auto aura trouvé la solution pour faire une voiture électrique avec de très bonnes performances, ça restera encore très insuffisant pour la propulsion des bateaux ou des avions

faut pas rèver ou en tout cas pas trop

amicalement

21 sept. 2010
0

Voila
j allais le dire !!!

20 sept. 2010
0

pardi les "pardeys"
www.landlpardey.com[...]/

20 ans à la voile pure, bateau en bois, superbe d'ailleurs

je suis allé à une de leurs conf à SF, leur philosophie est d'anticiper

je crois meme qu'ils ont fait les canaux de patagonie

chapeau bas

20 sept. 2010
0

ouais ce sont des gens exceptionnels de modestie et de
compétence, j'ai vraiment bcp d'amiration pour eux
par ailleurs leurs livres se vendent bien et ils s'en sortent mais le $ n'est certes pas leur motivation

0

actuellement j'ai un bon moteur diesel
que j'ai monté moi meme et qui pour moi est un element de securité;mais ça ne m'empeche pas de regarder ce qui se fait ailleurs ,et je dois reconnaitre que l'autonomie absolue avec moteur electrique ,batteries ,panneaux solaire et eolienne eventuellement me tenterai bien ,je pense que d'ici a ce que mon moteur ai 5000 h les choses seront au point (je regarde toujours la lune et pas le doigt) ;-) nrs je suis etonné que tu ne connaisses pas les pardeys avant ,des que tu ouvres une revue anglaise on parle d'eux !lol

0

tres positif
et drole !

20 sept. 2010
0

Cela va
ce faire sous peu ,mais il faut etre tres riche ou avoir un sponsor tres genereux, pour resumer cela n'est pas pour nous ,ou tout au moins par pour moi (qui sait il y a peut etre des multi millionaires sur HEO :-D)
www.enerzine.com[...]u+.html

21 sept. 2010
0

la propulsion électrique en marine a 100 ans...
Le concept n'est donc pas nouveau, il suffit de voir les cuirassés américains des années 1920 qui allaient à 20 noeuds, moteurs électriques alimentés pas des turbo-générateurs, le paquebot "Normandie" avait le même système...

Je pense que le système générateur --&gt batteries tampon --&gt moteur électrique de propulsion est viable, même dans les puissances moyenes, avec alimentation directe du moteur électrique par le générateur, sans que ça coûte une fortune.

Laurent

21 sept. 2010
0

Non
C'est pas le même concept.

Le problème à résoudre, c'est comment passer 10 000 cv ou plus à 10 000 tours minutes en sortie de turbine à 10 000 cv 100 tours minutes pour faire tourner l'hélice.

C'est beaucoup plus simple d'entrainer un alternateur à 10 000 tm, redresser le courant et alimenter un moteur à 100 tm que la pignonerie absolument monstrueuse pour reduire de 100 la vitesse en transmettant 10 000 cv.

Par contre pour transmettre 50 cv avec un rapport de reduction de 3, les 2 pignons module 3 ou 4 sont beaucoup moins chers que la solution electrique.

21 sept. 2010
0

Quand je lis dans un article
propulsion electrique propre, j'espère que les gens qui ont osé écrire ces inepties monstrueuses vont avoir à coté de chez eux une centrale nucléaire (ça va encore), un site de retraitement et enfouissage des dechets nuclèaires (moins bien) et une usine de retraitement recyclage des batteries.

L'electricité n'est pas "propre". Elle déplace simplement le lieu de pollution et change de type de pollution.

0

qui c'est qui a dit ?
les plus lourds que l'air ne voleront jamais !c'etait un grand savant de son epoque ,non?

21 sept. 2010
0

Tout est relatif et comparons ce qui est comparable
Sinon je pourrai te dire aussi que une moto sportive developpe plus de 100ch a 13OOO tr/mn dans un moteur plus petit que 1 yanmar... la roue ne tourne pas a plus de 80 tr/mn a 13000tr a fond de premiere.

21 sept. 2010
0

C'est exact Pierre, avec 4 motuers de10 CV, mais quand même...
..plus de 200 m² de panneaux solaires et une envergure des ailes de 63 m. Sans compter les 400 kg de batteries.

Pour nos bateaux et des autonomies qui doivent être beaucoup plus importantes, nous avons encore des progrès à faire.

Ceci dit pour aller dans ton sens, qu'auraient pensé les: Gerbault, Le Toumelin, Bardiaux et autres de nos prédécesseurs, de nos GPS, AIS et tous ces systèmes modernes, qui nous sont familiers aujourd'hui ?

0

mouvement perpetuel
j'y crois pas trop mais c'est ce qu'ils disent dans la revue ,pour etre plus serieux je pense que les progres viendront de batteries plus legeres et d'un meilleur rendement des panneaux solaires(jusqu'a 40 pour cent ) ,c'est sur que l'on fera jamais aussi bien que le petrole mais c'est deja ça et contrairement a jp :je ne crois pas que l'on trouvera quelque chose de nouveau !:jelaferme:

21 sept. 2010
0

Les croyances
Permettent régulièrement de voir des "originaux" nous pondre des "moteurs" électriques de rendement supérieur à 1...

Ce sujet est intéressant à lire, fondé sur des réalités, ceux qui attendent une innovation majeure dans la propulsion électrique avec les technologies d'aujourd'hui attendront à mon avis longtemps.

Il est important de garder à l'esprit que l'on ne fera pas plus efficace qu'un moteur triphasé (synchrone ou asynchrone), que la puissance solaire disponible pour une surface donnée n'est pas illimitée.
Pour moi, l'expérience de l'avion solaire ne fait qu'illustrer ces limites : avec une technologie poussée au maximum et quelques dizaines d'années de recul (batteries lithium-ion, moteurs et convertisseurs archi performants, panneaux solaires dernier cri) on arrive SEULEMENT à faire voler une personne, dans un avion de 60m d'envergure...

Lors de la dernière découverte d'une technologie à "fort potentiel énergétique" (le nucléaire), il n'a pas fallu 10 ans de recul pour comprendre que l'énergie disponible était sans commune mesure avec ce qui existait.

Bref, je partage l'avis de JP.

0

non
pas o,1 CV car 1CV =736 W ;-)

0

ah !
80 pour cent !

21 sept. 2010
0

pourquoi bloquer sur un coef 1 ?
dans le domaine du chauffage, avec les clim. réversibles il est possible aujourd'hui d'avoir une production de chaleur au moins 3 fois supérieur à la quantité d'électricité consommée. ( COP &gt 3.3 pour être éligible au crédit d'impôt de 50 % l'an passé).

l'avenir est plein de surprise inimaginable ...

Croyez vous il n'y a ne serait ce que 100 ans, qu'ils pouvaient imaginer tout ce dont l'on bénéficie aujourd'hui ?

22 sept. 2010
0

Si dans le domaine du chauffage
on arrive a fournir plus d'énergie que l'on en consomme (certes en puisant le complément dans le milieu extérieur).

rien ne permet de dire que dans le futur on ne trouvera pas une technique autre pour la propulsion et qui pourquoi pas aurait aussi un coéf supérieur a 1 entre énergie embarqué consommée et énergie restituée.

22 sept. 2010
0

je parle
du rendement entre puissance embarquée /consommée et puissance restituée.

21 sept. 2010
0

Attendre :
Les vraies solutions ne mettent pas des siècles à s'imposer.

Première traversée de l'atlantique au moteur :

1838, 320 cv et 6.7 noeuds de myenne. fr.wikipedia.org[...]navire)

Moins de 60 ans plus tard :

31 000 cv, 22.5 noeuds wapedia.mobi[...]_Grosse

La même chose pour les paquebots de ligne et les compagnies aériennes. La transition s'est faite en au maxi 25 à 30 ans.

Donc la même chose pour remplacer les moteurs diesels des bateaux. Si ce qu'on vous propose existait déja il y a 5 ans, et que ça n'a pas déja pris une part significative du marché, c'est une fausse solution sans aucun avenir.

21 sept. 2010
0

ce qui est bien avec les gars pleins de certitude
c'est vu qu'ils n'ont pas tous les mêmes,
dans l'avenir certains auront forcément raison, certain tords.

Bien souvent on ne se (ou nous) rappelle que ceux qui avaient raison.

;-)

21 sept. 2010
0

infos
un lien sans prétention mais intéressant, en quatre parties (voir en bas de la page)
www.allboatsavenue.com[...]arquent

21 sept. 2010
0

Sur les petroliers
+10000t/mn reduits à 80t/mn et un reducteur de prés de 5 m de diametre...

21 sept. 2010
0

Je ne sais pas ou plus, mais en voilà d'autres...
[i]Le moteur ne pourra jamais concurrencer la traction hippomobile."

"Dans la vie quotidienne, l’utilisation de l’éclairage électrique sera jamais aussi pratique et aussi simple que celle de la lampe à pétrole."

"La télégraphie sans fil n’est qu’un rêve issu de l’imagination de chercheurs qui ont perdu le sens de la réalité".[/i]

Mais aujourd'hui on ne sait toujours pas stocker l'électricité de façon efficace. Mais comme le dit JP, il y aura peu-être d'autres formes d'énergie stockable, que nous ne connaissons pas à ce jour et/ou que nous n'imaginons pas.

Quoiqu'il en soit, je ne suis pas prêt de changer mon MD 960

21 sept. 2010
0

certains ont été brûlés pour prétendre que la Terre était ronde
:jelaferme:

0

un avion solaire
vient de voler un jour et une nuit grace a des panneaux solaire et 400 kg de batterie (science et vie de septembre )

21 sept. 2010
0

Avec cet avion
on est quand même proche du mouvement perpétuel.

21 sept. 2010
0

je crois ... je ne crois pas ...
tu as bien résumé la situation, Pierre, en disant "je crois" , "je ne crois pas".

En effet ce sont effectivement des "croyances", c'est à dire des actes de foi, qui n'ont pas besoin d'avoir de la rationalité pour exister ou se justifier.

Le propos de JP est différent et n'est pas basé sur une croyance. Son propos est une analyse objective de l'histoire de l'humanité : les grandes percées technologiques n'ont effectivement jamais été des développements de technologies existantes.

Inversement, quand une percée arrive, l'avenir qu'on lui prédit est rarement celui qui sera réellement le sien. Au début des laser il y a plus de 40 ans, peu d'applications qu'on imaginait à l'époque ont été réelles, et la principale application (en nombre de laser) personne n'y avait pensé durant 20 ans : bêtement stocker et lire de la musique ;-) .

Le stockage de l'énergie, fiable, sous de faibles volumes et de faible masse, en est à peu près là ...

21 sept. 2010
0

bilan solaire pour la propulsion
Propulser un mobile avec le solaire:

Sauf erreur, le rayonnement solaire produit au maximum 1 kW par mètre carré au sol. Même si toute la chaîne était excellente avec 80% de rendement (panneaux, moteurs, etc ...), on aurait donc 1 CV environ par m2 éclairé au soleil au zénith.

Quand le soleil n'est pas au zénith et que le ciel est un peu voilé, on tombe rapidement à 100 watts au mètre carré, soit 0.1 CV par mètre carré au soleil. Il faut donc 10 m2 pour produire 1CV avec une fiabilité météorologique convenable.

On voit donc que pour produire une propulsion classique de quelques dizaines de CV sous tous les cieux (voilés ou non) il faudrait que le mobile comporte autant de centaines de mètre carré de capteur solaire idéals et parfaits.

Comme on ne peut pas changer la nature et la puissance du rayonnement solaire atteignant la terre, (même avec la foi, sauf si on est d'essence divine !), la limite du "pur solaire" se perçoit facilement.

21 sept. 2010
0

Ah bon ?
j'ai bien écrit "80% de rendement de la chaine" (ce qui est quasi inespéré) donc 736W nécessite environ 1 kW avec 80% de rendement et par ciel voilé on dispose de 0.1kW par mètre carré, soit 10 m2 pour 1 CV

21 sept. 2010
0

parce que le coefficient 1 est bloquant
l'exemple de ta clim réversible n'est vraiment pas bon

dans ton exemple, ça veut tout simplement dire qu'il est utilisé 1 kw d'électricité uniquement pour déplacer des calories et plus de 3 kw pris sous forme de calories quelque part dans de l'air, de l'eau ou le sol, le système étant bien incapable de restituer 100% des calories absorbées

un cop de 3,3 n'indique donc pas du tout que le rendement soit &gt ou = à 1

un camion diesel consommant 40 l/100 peut aussi transporter un semi remorque de gazole de 40.000 litres sans pour autant qu'on puisse prétendre que ce diesel a un rendement = à 1000 :-D :-D :-D

22 sept. 2010
0

sauf qu'un rendement &gt1
implique un mouvement perpétuel avec production d'énergie ou de travail ex nihilo ( il faudra bien toujours prendre le complément quelque part......)

le progrès a certaines limites infranchissables et nos femmes actuelles malgré tout leur savoir et leur intelligence ont bien été incapables de réduire significativement la durée normale de la gestation humaine qui est la même depuis la nuit des temps

22 sept. 2010
0

aller au bout du raisonnement !
Si l'énergie embarquée dans un mobile doit servir à capter une énergie externe pour la restituer en interne pour son mouvement (comme dans une pompe à chaleur), les énergies externes disponibles de façon permanente et connues à l'heure actuelle ne sont pas légion, et leurs limites connues :

  • l'énergie électromagnétique courante: la lumière (1kW par mètre carré pour tout le spectre)
  • l'énergie thermique : la chaleur de la mer ou de l'air (rendement limité au cycle de Carnot, pas terrible)
  • l'énergie électromagnétique marginale : le rayonnement de particules cosmique (des fifrelins)
  • l'énergie gravitationnelle (des fifrelins de fifrelins)

Peut-être en ai-je oublié l'une ou l'autre ...

Et bien entendu quelques énergies plus confidentielles et réservées aux initiés que l'on peut consulter ici :langue2: : fr.wikipedia.org[...]science

21 sept. 2010
0

pourquoi bloquer à 1
parce que mon besoin de mysticisme (inhérent à la condition humaine) se satisfait autrement qu'en inventant de nouvelles lois de base de la conservation de l'énergie.

Je sens que tu es prêt à utiliser le moteur à eau, le mouvement perpétuel et la télékinésie :tesur:

21 sept. 2010
0

mon ami
yves capelle du bateau paul ( je vois son bateau depuis mon balcon ) a installer il y a presque 40 ans un diesel électrique sur son ferro de 20 t , je le connais depuis 20 ans , il a essayer de développer son concept , la revue bateau avait parlé de ça puis des techniciens d une grande société de moteurs électriques ont fait des mesures etc .....la société distel a essayé aussi de vendre ce concept , bref personne n a suivit cette idée
en tout cas je me lancerai pas dans l aventure aujourd hui , j attendrai un systême fiable qui a ce jour n est pas encore apparut

0

perso j'ai pas de certitudes comme vous
c'est bien d'etre plein de certitudes ,je prefere observer le monde et le voir evoluer en laissant une chance a ceux qui veulent le faire changer !j'espere pour vous qu'il y aura encore bcp de petrole a decouvrir

21 sept. 2010
0

Peut etre innoverons
nous aussi dans la forme des capteurs,pourquoi pas sous la forme de voiles,mais la on revient à des voiliers.
Il y a une vingtaine d'années j'avais eu l'idée ,pour augmenter notre echo radar(sous certains angles) de faire coudre sous la bande UV du genois une feuille aluminisée,ca ne devait pas etre une bonne idée personne a suivit.Pourtant lors d'un essai comparatif de reflecteurs radars effectué par la revue Bateau au havre une simple couverture de survie avait un meilleur echo que les "reflecteurs" de là à penser que plusieurs m2 serait un plus...
Certains espere qu'un jours les panneaux ou leurs descendants seront capable de capter tout le spectre,resterat toujours le stokage et même celui ci resolut, est ce que le bilan final en co2 et en polution serat meilleur tout compte fait ?

21 sept. 2010
0

Et l'amélioration des rendements
A la louche, la machine à vapeur c'est 1 %; le moteur à essence de l'ordre de 28/30% et le diesel de l'ordre de 35 %.

Là aussi il y a des progrès à faire, pour une diminution de la consommation et de la pollution CO².

21 sept. 2010
0

D'accord, oui la fusion...
...mais il y a encore du chemin à parcourir, avec les technologies que nous connaissons aujourd'hui!

21 sept. 2010
0

Oui mais le Charles de Gaulle navigue avec un réacteur
à eau pressurisée. C'est de la fission, qui génère des déchets radioactifs.
Quant à la fusion c'est une autre histoire, on sait faire des bombes H, mais pas encore des réacteurs à fusion nucléaire. Ça viendra !

Ceci dit je trouve, comme dit plus haut, que l'énergie électrique nucléaire, pourrait servir à fabriquer de l'hydrogène, lequel serait ensuite: soit brulé dans un moteur thermique, du genre des nôtres au GPL, soit utilisé dans une pile à combustible couplée ensuite à un moteur électrique.

Ça on sait faire et ça pourrait être utilisable dans de petits bateaux, ce qui n'est quand même pas le cas d'un réacteur nucléaire !

22 sept. 2010
0

Et bien les américains avec l'USS Nautilus...
... c'est le premier sous-marin à propulsion nucléaire au monde. Il a été autorisé en 1951 et lancé en 1954. Ce fut le premier à passer sous la banquise du pôle Nord en juillet 1958.

En France le Redoutable le 1er SNLE a été lancé en 1967.
Mais cela nous éloigne du sujet.

Personnellement je continue à penser à la possibilité d'utiliser l'énergie électrique des centrales nucléaires pour produire de l'hydrogène, servant ensuite de carburant.

Il est amusant de se souvenir de Jules Verne. Dans "20000 lieues sous les mers" il propulse le Nautilus du capitaine Nemo avec une électricité, fournie par des piles mercure/sodium, sans donner beaucoup de détails, et pour cause !
Dans "L'île mystérieuse" il parle de la décomposition de l'eau en hydrogène, grâce à l'électricité, mais utilise ensuite cette hydrogène pour chauffer des chaudières de machines à vapeur ! A cette époque le moteur thermique et la pile à combustible n'existait pas.

22 sept. 2010
0

:mdr:
ils essaient avec un seul moteur.... a la voile il ferai pas mieux!!! meilleur autonomie!! mdr bref treve de moquerie!! soyont patriotes!

21 sept. 2010
0

A mon avis...
Le nucleaire... Tout le secret est de trouver un maximum d energie avec un minimum de poids et d encombrement... Un nucleaire propre...

21 sept. 2010
0

Pas tans que ca...
Regarde le Charle de Gaule navigue au nucleaire, et encore le plus souvent avec un seul de ses moteurs... mais les carburant rapporte gros a l etat!! pas d interet de les faire disparaitre! juste un peu de pseudo ecologie pour remplir les urnes mais c tout

22 sept. 2010
0

Justement
qyui aurait cru il y a 30 ans de naviguer avec un bateau avec un reacteur nucleaire etc... et quellle autonomie!!!

22 sept. 2010
0

A le
Charles de Gaulle navigue ? :-D

21 sept. 2010
0

quelque chose m'échappe dans l'hypothese de départ
"je travaille sur la construction d'un voilier....avec une propulsion electrique...2 cuves a fioul...2 groupes..."
Et quoi encore?
Un voilier ca marche avec le vent, point barre. Le moteur c'est pour les manœuvres de port ou la sécurité. Alors un simple petit moteur gasoil ca suffit depuis des dizaines d'années. Tant d'innovations sont a inventer du coté voilier...

21 sept. 2010
0

Pas faux!
...

22 sept. 2010
0

énergie et stockage
bonjour,

le vent est utilisé directement, mais il reste à développer les modes de stockage de cette énergie sous toutes les formes possibles.
je pense aussi à toutes les autres formes d'énergies qui entourent le bateau, tant en croisière qu'au mouillage: là aussi il y a à faire.
et en premier lieu rendre beaucoup moins gourmands les bateaux: formes de carènes, aérodynamisme des structures, etc

jean

27 oct. 2010
0

d'accord avec plang
en 2005 depart de hyeres direction la guadeloupe hood 38 perkins 4108
4mois sans se presser conso 100l de G.O electricité fournie par panneau solaire et alternateur de ligne d'arbre avec frigo congel ,radar ,pilote .si on n'avait pas eu 4 jours de calme blanc ou on a fait 4h de moteur tous les jours pour l'energie et avancer un peu
on faisait 30 l de moins .
alain

08 nov. 2012
0

je suis demandeur de conseils, je viens d'acheter une péniche freycinet 39 mètres de long 5 mètres de large un moteur 280 ch qui consomme 50 litres de gasoil à l'heure à 10 km/h
je veux passer au moteur électrique même à balais pour diminuer le prix avec groupe diesel hybride est-ce faisable à un prix raisonnable?

08 nov. 2012
0

non, ce n'est pas faisable à prix raisonnable, un diesel neuf de cette puissance coûtant très cher (un moteur électrique aussi d'ailleurs, ainsi que le générateur); de surcroît, avec un tel montage, je ne vois pas quelle économie tu pourrais réaliser...
il serait bien plus simple, et bien moins coûteux, de faire une révision-réglage de ton moteur, et de ne pas l'utiliser à sa puissance maxi (ce sont les derniers chevaux qui coûtent le plus, sauf sur certaines coques planantes)...
enfin, il y aura sans doute des avis "divergents"...

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Souvenir d'été

  • 4.5 (155)

novembre 2021