La nuit....montrez-vous!!!!

Bonjour,

je zieute régulièrement HEO sans jamais être "monté à bord". Aujourd'hui je souhaite vous faire partager ma petite expérience de marin de la marine des gros, très gros bateau, ceux en feraille qui transportent actuellement les jouets que vous offrirez à noel à vos enfants ou le mazout que vous brulez dans vos voitures.

Réglementairement, la nuit les feux de nav. doivent être allumés et une veille visu. effectuée. Vous le faites, c'est bien!!

De mon coté, j'ai les même obligations; nous sommes soumis au même code. J'ai en plus 2 radars 3&10 cm qui sont en route H24. La veille visuelle est doublée. La VHF reste en veille 16.
Je suis à 40 m au-dessus du niveau de la mer, je "déplace" 100 000 t et déboule à 20 nds.

1- par mer calme (=pétole) un voilier de taille moyenne (10m) sort au radar à 7-8 nm

2- par mer agitée, un voilier sort à 4-5 nm

3- par mer forte, un voilier n'est pratiquement plus visible.

Visuellement, ce même canot qui montre ces feux de route en tête de mat sera visible à une distance variant entre 6-8 nm et 0 selon les conditions de visibilité, la gite et la couleur (vert-rouge-blanc).

Je souhaiterais faire passer le message suivant:
- faites bien sûr une veille visu. efficace
- en tête de mat, un combiné tricolore le pus puissant possible

et enfin et c'est là que je veux en venir:

un projecteur à diriger vers "l'ennemi" , et pour éclairer les voiles, je vous assure que d'expérience, c'est vraiment efficace, sans doute le plus efficace.

je viens de consulter le catalogue de mon ship préféré et ça coute 56 euros.

L'équipage
04 déc. 2007
04 déc. 2007
0

Merci
Pour ton témoignage : c'est très instructif. Qu'en est-il des bateaux à moteurs pour les rendre plus visibles ?

04 déc. 2007
0

Idem
Concernant les bateaux à moteur, il est bien rare d'en croiser au large, sauf dans des détroits comme à gibraltar (ou je passe souvent, et là ils passent à 45 nds...si,si véridique! mais c'est pour le traffic de came et/ou de clandestins).

Mais le projo est aussi le meilleur moyen pour fasher et se montrer.

04 déc. 2007
0

Merci
de venir exposer ton avis de pro naviguant sur les très gros.

Moi, j'ai déjà une question à te poser:
je crois en effet le coup du projecteur très efficace; à condition qu'une veille constante soit assurée du coté du plus gros, aussi. une veille très soignée, puisque les feux des voiliers sont assez peu puissants.
Est-ce le cas ?

C'est une question et je n'ai aucun avis là-dessus, c'est dire si ton passage sur heo est bienvenu.

04 déc. 2007
0

veille du gros
C'est comme partout et dans tout les métiers, il ya des bons et des mauvais.....

La veille est assurée séreusement sur la très grande majorité de navires marchands. Cependant, il est vrai que certain d'entre nous sont soumis à des rythmes de boulot qui sont réellement infernales avec des manoeuvres, des opérations commerciales sans arrêt et sont sans doute moins attentifs. Volontairement je ne souhaite pas ici m'étendre sur le sujet qui fait malheureusement l'actualité de + en +. On peut lancer un autre fil si vous le souhaitez.

04 déc. 2007
0

merci de ta contribution,
mais si un voilier se signale en éclairant ses voiles, ou éclaire la passerelle , que peux faire le gros navire ?

je suppose qu'il a une manoeuvrabilité plus que réduite,
tente t'il quand même de modifier son cap, ou sa vitesse ?
essaie t'il de contacter à la VHF le voilier qu'il a répéré ?
quelle est la réaction , en général dans ce cas ?

04 déc. 2007
0

Falcor
Concernant la manoeuvrabilité des gros, elle est variable suivant le type, la taille et la vitesse du canot évidemment. mais pour te donner une idée, je suis sur un truc qui en cas d'urgence peut venir à un taux de giration de 45°/mn. Donc ça tourne....

Quand à la VHF, sur 10 appels que je passe quand je vois des voiliers au large: 1sur2 anglophones répondent, et 1 sur 5 français. Pourquoi?

04 déc. 2007
0

Oui, merci
:-)

04 déc. 2007
0

reflexion sur le radar ....
comme cela a déja été évoqué quelque fois ....

un radar est très loin d'avoir une fiabilité absolue ...

quand un pro équipé de matériel tip top vous dit qu'avec de la mer un voilier devient quasi invisible au radar ...

imaginez la fiabilité de votre petit radar à 1500 roros .... balloté sur un mât a quelques mètres de haut ...

04 déc. 2007
0

la loi du plus fort
sous se titre provocateur, je répond plus tôt que d'un les gros bosse moi je fais de la plaisance et que même si je suis sous voile et "prioritaire" c'est à moi de bouger, dans la mesure du possible

ça ne m'est jamais venu à l'idée de me dire "tiens on va voir si il veille et s'il respecte la priorité"

après il y a le cas des navettes inter îles qui ont des pratiques douteuses, quand on plafonne à 5 kts et eux déboulent à 10 ou 15 kts dans la passe, on ne peut pas faire grand chose, eux si mais bon , il faudrait 400 lignes pour en parler

04 déc. 2007
0

Merci beaucoup
Sincèrement, merci pour ce post.
On a tous l'angoisse de croiser un "gros" la nuit sans savoir réellement comment vous travaillez. Alors l'esprit s'emballe, le noir prend le dessus et on imagine les 100000t qui déboullent sans veille, sans radar et en se foutant pas mal des coques de noix sur son passage.
Ton témoignage fait beaucoup de bien. Une angoisse est rarement justifiée, et elle passe avec la connaissance de l'autre. Savoir ce que vous faites à bord, et savoir ce qui vous permet réellement d'être efficace et la meilleure des thérapies.
Je me doutais bien que les petites lanternes à la proue ne devait pas servir à grand chose en cas de mer forte, mais maintenant je le sais. Je peux rectifier mon equipement en conséquence, et essayer d'être plus visible.

Thanks
Gracias
Merci

04 déc. 2007
0

merci de nous éclairer
sur un sujet si important, ce que j'ai du mal à comprendre, c'est la difficulté de repérer de loin les feux de route sur les gros alors que les autres nombreuses lumières blanches sont visibles de très loin et masquent le rouge ou le vert car très groupées dans la même zone du chateau (je sais, c'est le point culminant); pourquoi les feux de route ne sont-ils pas positionnés sur un endroit plus sombre du bateau pour être plus visibles, à l'avant par exemple, même si c'est un peu plus bas celà donnerait également une idée de la longueur du canot.

04 déc. 2007
0

turlupine de?...
pour rire, bien sur
tu es nouveau sur le site,(ton numéro?)donc bienvenue à un pro de la mer qui peut apporter beaucoup à nous autres, bricolos du dimanche
tu "plaisances" également?
perso,je crainds plus les péchous que les camions comme le tien qui sont éclairés copieusement et dont la route est rectiligne
n'hésites pas à nous faire part de ton expérience concernant notre cohabitation
alain , 11.50 mètres de long....

04 déc. 2007
0

stp
Oui je "plaisance", en rase-cailloux pour le moment, mais "mon régime spécial de retraite" ayant été sauvé, je me prépare à aller plus loin...

04 déc. 2007
0

ça c'est de la lumière
Merci pour ton témoignage,C'est très clair et venu de là ou il faut.
nous avons là des chiffres qui parlent, et nous permettent de statuer sur une multitude de doutes "j'te vois, tu m'vois pas" toujours à moitié résolus par le dernier voyageur rencontré sur un ponton.
Moitessier lui, disait utiliser la technique du piéton (envers les voitures) c'est à dire tous feux éteints, à la veille il voyait bien mieux tout le monde !! c'est pas sot, mais c'est pas ça
Pour rejoindre Goupside, faut pas deco.....,nous on peut bouger on est petit, et on bosse pas.

merci encore ! on en veut encore

christian

04 déc. 2007
0

Un grand merci, Gael allias Turlupine...
...et j'ai une question bête ! Mais plus tard.

D'abord insister sur le fait d'être visible, et je peste sur les récits où l'on peut lire que les gus naviguent feux éteints, sous prétexte d'économie de batterie, et qu'ils n'allument leurs feux que lorsqu'ils en voient d'autre... Aaaahhhhrrrrgggg !

Des inconscient irrésponsables !

Ma question : 45° en une minute !
cela veut-il dire 1° en 1,33 seconde ?

Bien sûr le calcul n'est pas aussi simple, c'est juste pour dire - je pense - qu'un cargo qui dévie sa route de quelques degrés (combien au mini...?) évite largement le voilier qu'il a vu.

Le problème est bien souvent que, sur le voilier, on a du mal à se rendre compte de suite que le cargo à dévié sa route.

;-)

04 déc. 2007
0

il me semble
me souvenir que dans les règles de barre

le changement de cap doit être significatif pour ne laisser aucun doute sur les intentions,

qu'en est il vraiment, est ce quelque chose d'appliqué aussi sur les gros bateaux,

se détournent ils lors qu'ils voient un voilier ???

04 déc. 2007
0

oui, Goud,
j'ai déja vu des cargos se détourner pour ne pas couper ma route : c'était dans le canal de Bristol, et ces bateaux étaient Grands-Bretons, hommage soit rendu à leur parfait respect des règles.
J'ai aussi une fois été appelé à la VHF par un tanker qui disait m'avoir en visuel, mais pas sur son radar, et pourtant j'étais sur un bateau en alu, sans réflecteur radar il est vrai (j'en ai installé un ensuite).
Comment pourrait-on mettre une étoile à Turlupine?

04 déc. 2007
0

Flashlight
Une nuit j'ai rencontré un voilier qui avit un Flashlight en tête de mat, le même que celui de l'ULM dans lequel il m'arrive d'aller voir la mer d'en haut. C'est vraiment efficace à défaut d'être légal. Qu'en pense le pro que vous étes ?

04 déc. 2007
0

pour moi c'est une pratique
tout a fait anormale et egoiste

egoiste :parce que le but est d'etre vu en se moquant pas mal d'induire les autres bateaux en erreur!

anormale : il y a des regles precises appliquées par (presque ) tous , ces regles sont simples et de ce fait bien comprises .quand on tombe sur ce genre de signalisation , on commence par chercher une bouée ,puis on s'aperçoit que la "bouée" bouge et là on se pose beaucoup de questions , jusqu'a remettre sa position en doute ,etc

ce que je veux dire c'est que le fait de ne pas etre signalé de façon reglementaire peut amener les autres bateaux a faire des erreurs d'interpretation et donc de jugement qui peuvent etre graves.

j 'en parle parce que je me retrouvé une nuit dans cette situation alors que j 'etais en solo et sincerement c 'est pas facile de comprendre ce qui se passe

le voilier qui naviquait avec une flash light en tete de mat etait Geronimo de Kersauson et cela se passait devant Cherbourg en allant vers le raz Blanchard .c'est un endroit ou le trafic est soutenu (pecheurs ,ferrys,paisanciers cargos, etc)et ou il faut etre tres vigilant .ce genre de situation destabilise et peut amener a faire des erreurs .ce n'est pas normal !!!

:non::non::non::non:

04 déc. 2007
0

La question bête, je l'ai peut-être :
Un gros et un voilier sont en route de collision.

Le voilier par réflexe, modifie sa route pour passer derrière le gros. Non ?

Si le gros se dévie lui aussi, pour passer derrière le voilier, ils se retrouvent en routes de collision frontale.

Qu'est-ce qu'on fait chef ?

04 déc. 2007
0

oulala
revois les regles de barre (colreg)

un bon moyen mnemotechnique: doit peut doit

le navire prioritaire DOIT maintenir son cap et sa vitesse

si l'autre navire ne bouge pas et qu'une situation rapprochée se crée il PEUT manoeuvrer

si la colision ne peut etre eviter que par la manoeuvre des deux navires, il DOIT manoeuvrer

Donc d'abord tu bouges pas mais si tu est prioritaire et qu l'autre ne semble pas se bouger le c.l ne surtout jamais aller vers le navire qui te doit la priorité.

une piqure de rappel

www.shom.fr[...]006.pdf

et c'est gratos

04 déc. 2007
0

oups
dans ce cas va pas vers le cul du gros si c'est toi qui est prioritaire. ennui assuré.

04 déc. 2007
0

effectivement
grosse nuance....

04 déc. 2007
0

non pas oulala !
je connais doit-peut-doit

j'imaginais la situation où chacun bouge en même temps parce que chacun croit que l'autre ne bouge pas. C'est tout.

04 déc. 2007
0

pour aller un peu plus loin
quand je traversais le rail entre calais et douvres, je me suis souvent retrouvé en route de collision avec d'autres gros culs. (c'est peu de le dire)
Apres m'etre fait plusieurs fois des petites frayeurs.

Soit je changeais des que j'avais identifié une situation de collision potentielle ma route tres legerement sur l'arriere de l'autre canot pour me mettre clair. c'est a dire environ dix minutes avant la collision.

Si temps de collision plus court. lampe aldys ou appel VHF. souvent ca bouge.

Si ca bouge pas a deux minutes de la collision route parrallele ou rond dans l'eau.

ne jamais faire route vers un navire non prioritaire pour eviter une situation de collision.

Une solution qu'on oublie trop souvent: la diminution d'allure

cordialement

04 déc. 2007
0

pour aller au plus simple,
un navire n'est pas prioritaire mais privilégié,nuance..

04 déc. 2007
0

Merci pour cette contribution.
Nous ne lisons ici que trop rarement la prose des pros afin de mieux comprendre comment ils nous voient ou ne nous voient pas.
Particulièrement utile pour les manchards ou les adeptes de la mer du Nord, où le trafic est particulièrement dense.
Personnellement, je ne cherche pas à faire valoir mon statut de navire privilégié et j'applique le principe "plus c'est gros, plus je reste à distance"! Particulièrement utile avec les très gros porte conteneurs de près de 400m qui arrivent et déboulent à plus de 30N!
Nous devons aussi montrer clairement et assez tôt notre manœuvre lorsque nous modifions notre route. Les gros ont la possibilité de calculer instantanément la route de collision éventuelle et peuvent modifier leur route de quelques degrés pour l'éviter, modification que nous ne pouvons percevoir.
Pour autant que je sache, l'angle mort à l'avant du navire ne doit pas dépasser 2 fois la longueur, probablement de même pour le radar dont notre ami Turlupine ne nous parle pas. Au radar, comment sommes nous vus?
N'étant pas personnellement équipé de ce matériel, je n'attaquerai jamais une traversée de la Manche par menace de brume. J'ai déjà coupé le chenal de Calais par une brume épaisse. On a vraiment la sensation d'être dans la situation d'un aveugle (pardon, on dit maintenant "non voyant"!) traversant en courant une autoroute aux heures de pointe!

04 déc. 2007
0

heu t'as bien lu ...??
1- par mer calme (=pétole) un voilier de taille moyenne (10m) sort au radar à 7-8 nm

2- par mer agitée, un voilier sort à 4-5 nm

3- par mer forte, un voilier n'est pratiquement plus visible.

04 déc. 2007
0

Ca fait plaisir
et ça rassure un peu, il ya des pros consciencieux ce n'est pas toujours le cas malheureusement. Quand on aperçois de jour ou de nuit un gros (ça me rappelle la route) et qu'on l'appelle par VHF sur 10 1/2 répondent 2/3 ne parlent pas ou ne comprennent qu'une langue asiatique ou arabe et pour le reste 4/10 font le mort es-ce volontaire ou es-ce par manque de compétence de sérieux ou de sieste??? J'ai constaté cela surtout entre détroit de Messine la Sicile et la remontée de Sardaigne entre autre l'arrivée sur Olbia un matin vers 5/6 heures c'est un convois continu d'une 10° de ferry et cargos et ils font la course. Par contre je suis un peu surpris par l'éclairage des voiles un essai de cette technique en arrivant sur Cavalaire les gens sur la digue ne nous ont vu que lorsque nous étions à peine à 100m il y avait un peu de brume et je ne voyais que qq hallo lumineux de la ville, ce qui fait que depuis ce jour j'éclaire les voiles mais je n'y crois plus.

04 déc. 2007
0

un flashlight...
...c'est bien une lumière blanche avec un éclat ?

et bien pour moi, un éclat blanc c'est une bouée d'eau saine, pas un voilier en route, ni au mouillage (j'en ai vu).

;-)

04 déc. 2007
0

Dans la brume ...
il m'arrive d'allumer une flash light .. et je préfère être pris pour une bouée qu'invisible !!

04 déc. 2007
0

le probleme , comme je le decris plus haut
c 'est pour les autres !

à eux de se poser des questions et de ne pas comprendre !

tu verras le jour ou tu tomberas sur une bouée qui bouge toutes les questions qui te passent par la tete !!

:-( :-( :-(

04 déc. 2007
0

cele n 'a pas du t'arriver
parce que tu saurais que c 'est vraiment pas simple à gérer !

quand a enquiller un bateau fantome si tu assure une veille vraiment efficace , il n 'y a pas de raison que cela arrive!!

:-( :-( :-(

04 déc. 2007
0

je me suis retrouvé
plusieurs fois dans la brume de nuit en Baie de Seine entre Ouistreham et Barfleur , et bien il y a des moments ou quand c'est vraiment epais , que tu ne vois rien et que les projos sont inutiles le fait de tomber sur quelque chose qui ne devrait pas se trouver là est completement destabilisant ; tu ne comprends plus rien et là tu commences à tout remettre en cause !

c 'est vraiment une situation pas amusante et cela simplement parce que certains ne respectent pas les regles communes à tous et inventent leurs propres regles dans leur coin.

la nuit ou je suis tombé sur Geronimo , je peux te dire que j ' ai cherché un bon moment avant de comprendre ce qui se passait , je suis meme allé jusqu'a eteindre mon gps et le rallumer , a le comparer avec le gps de secour pour voir si il n 'y en avait pas un qui deconnait , j ai ensuite reccoupé ma position gps avec les lignes de sondes pour etre CERTAIN de ma position .

tout ça parce que quelqu'un ne respecte pas les regles !

c 'est comme le mec qui roule en plein phares parce que il a peur de ne pas bien voir et qui se contrefout de savoir si il aveugle tout ceux qu'il croise!

:-( :-( :-( :-(

04 déc. 2007
0

moi ce qui me pose probleme
c est simplement pourquoi ne pas appliquer les regles communes et connues de tous , pourquoi en inventer d'autres , meme si on est pro , qui ne sont connues que de siut meme et donc incomprehensible^par les autres ce qui est le plus important !

maintenant pour ce qui est des gps, imagine toi arriver au nord de la basse Brefort (debut du Raz Blanchard) de nuit, brume visi 0.5 mn avec 4nds de courant sous la coque , en solo ,depuis une quinzaine d'heure en mer ,par petit temps (c'est a dire avec un voilier qui n 'evolue pas vite )et un probleme sur ta position parce que tu decouvres un feu qui ne devrait pas se trouver là ou il est et que tu n 'arrives pas a determiner ce que c'est , toi qui est tres MALIN explique moi ce que tu fais ???

ce que je veux que tu comprenes c'est que en mettant ses propres regles en application ces gens là tout proffessionnels qu'ils soient pourrissent la vie de ceux qui respectent les regles simples navigation de nuit par temps de brume : feux de route et corne de brume

:-D :-D :-D :-D

05 déc. 2007
0

tu as raison
apres moi le desert ,rien a foutre des autres , en tout cas apres ma petite personne !

belle mentalité !!!

c 'est comme sur la route !

04 déc. 2007
0

la je ne peux
m'en empêcher: sur la route il y a qq années si on avait un feu de stop au milieu de la lunette arr on prenait un pv et pas donné 'j'ai reçu) qq mois plus tard le 3° feu est devenu obligatoire et dans qq temps ce sera sur tous les véhicules. je suis pour le flash sous réserve qu'il ne soit pas le feu unique et qu'il soit mis en fonction manuellement dans les cas de croisement ou de risque. Pour les pro, les gros ne pourraient ils pas déplacer les feux dans une zone sombre ou mettre les feux de nav plus puissants que l'on puisse comprendre dans quel sens ils vont, les feux de route noyés dans les projo de pont de coursive etc sont indécelables

04 déc. 2007
0

A propos de la flashlight
On en voit de + en + sur les bouées de pêche; d'expérience, à 40m de haut,leur visibilité est de 5-6 nm par super visibilité avec une fréquence du visualisation trés variable du fait quelles sont soumises à la houle.

Dans une mer un peu formée, ça sort à 1-2nm pas plus et il faut vraiment avoir les yeux dessus.

Pour ce qui concerne les manoeuvres anticollision, le problème est que le gros se contente souvent de chager de cap de quelques degrés, qui suffise à mettre un écho "clair". c'est sûre que ces quelques degrés sont difficillement perceptible par le voileux moyen au ras des flots.

Je rapelle ici le principe de base de l'anticollision:

relèvement,relèvement, relèvement!!!

Il est constant =) c'est pas bon
Il varie =) c'est tout bon

En plus du projo., commandons aussi un mimi-morin au père noel

04 déc. 2007
0

dans la brume ...
je préfère croiser "une bouée qui bouge" et me poser plein de question que d'enquiller un bateau fantôme.

04 déc. 2007
0

Dans la brume
la vrai ....

il n'y a qu'une flash light que tu arrives a distinguer a quelques mètres ..

quand à la veille efficace, quand tu distingues a peine ton balcon avant ... un bateau sans flash light devient un bateau fantôme.

Sans vouloir être désagrèable, si quand vous voyez un flash a un endroit ou il ne devrait rien y avoir ...votre nav doit être un peu légère ..

ça va vous faire drôle quand vous allez traverser des filets dérivants ou zone de pêche diverse balisée au flash light ..

04 déc. 2007
0

pour info ...
les feux de tête de mât à led Optolamp qui équipe de + en + de bateaux (entre autre beaucoup de bateau de course) sont équipés d'une position flash ....

comme déja dit les pécheurs balisent de plus en plus au flash light ... (je présume que comme les bateaux fantome, tu préferes les train de pêche fantôme)

c'est comme ça que CERTAINS qui passent beaucoup de temps sur l'eau, soucieux de leur (et de la) sécurité prennent leur propres mesures ....

d'autre préfêre baser leur nav. sur un GPS, et un GPS de secours dont il se mette à douter au moindre imprévu ...

chacun navigue comme il veut ..

04 déc. 2007
0

bon la dernière
on ne sera de toute façon jamais d'accord ..

tu parles de visi 0,5 Nm, mais excuse moi, ce n'est pas de la brume .... c'est une visi pas terrible c'est tout, ton exemple n'a rien à voir avec ce que j'expose.
Une visi de 0,5 Nm c'est ce qu'il y a dès qu'il pleut un peu fort ...
Quand à Geronimo qui est rarement à moins de 20 Knts ...pour le confondre avec une cardinale ...

le propre de la brume, la vrai l'épaisse ou tu vois entre rien et quelques mètres devant le balcon(je suis dans ce cas précis depuis le départ) c'est qu'on ne voit rien ...sur l'eau

alors tu fais pouet pouet sans arrêt avec notre pouet pouet de me... qui s'entend à 20 m ?
tu as les même poumons que pamela ?
ou tu attends de voir un bateau invisible pour faire pouet pouet ?

Bah moi je fous ma flash light dès que j'entend un bruit de moteur ou suit moi même sous moteur (car là j'entend rien).

Si dans ces conditions mon apparition (durant quelques secondes vu la visu) perturbe un type plus que ne le rassure sur le risque de collision ... c'est vraiment qu'il est à côté de la plaque.

Les pécheurs, ils foutent leur truc à l'eau sans signalisation et la nuit on se les bouffent ...
je préfère 100 fois qu'ils mettent des flash lights dessus ça évite les mauvais plans style plongée nocturne le couteau entre les dents .....

04 déc. 2007
0

En plus ,
le jour où ça t'arrive c'est comme par hasard pas loin d'une cardinale sud.. ça fait 2 bateaux!!et il n'y en a qu'un; et il est où?
D'accord avec toi golfhotel, les règles de route ne sont pas faites par des idiots il suffit de les appliquer d'anticiper intelligement quand ça craint un peu.
Restons en à un feu tricolore puissant en tête de mât, une bonne veille, et un projecteur à portée de main au cas où.

Pas vrai ?

Christian

05 déc. 2007
0

Le meilleur moyen pour connaitre la route des gros....
est d'observer leurs feux blancs avant et arrière. Il est vrai que l'on ne voit les feux de route vert et rouge qu'à faible distance car ils sont souvent noyés au milieu de quantité d'autres lumières généralement plus puissantes.
Quant on voit les deux feux blancs superposés : très grand danger, il fonce sur vous.
Le cargo va dans la direction du feu blanc le plus bas.
L'écart entre la verticale des deux permet de connaitre l'angle de sa route par rapport à la mienne. Si les deux verticales se rapprochent, c'est que la situation peut devenir préoccupante.
C'est la technique que j'utilise depuis des années, notamment pour des traversées de la Manche où on croise vraiment beaucoup de monde!

04 déc. 2007
0

flashlight
l'utilisation d'une lampe ALDYS est souvent faite sur les navires de commerce.

pour moi qui est navigué sur porte conteneur et ferrys, c'était la solution la plus souvent utilisée. Maintenant avec l'avenement de l'AIS c'est a voir. Mais une flashlight ne me parait pas si bete que ca si elle n'est pas utilisée en continu. a defaut d'avoir une vrai lampe aldys a bord. le seul probleme il est vrai c'est que le faisceau lumineux est visible par tous.

Autre solution economique qui peux remplacer une aldys, une grosse lampe rechargeable sur 12V du style de celles qu'on voit chez LIDL, autonomie 10 minutes mais achement puissante, suffisant pour flasher la bonne cible.

pour info zone morte du radard sur un gros legerement inferieure a la zone morte 'visuelle", l'aerien etant situé plus haut que les yeux. soit maxi 500m (reglementairement) ou deux fois la longueur du navire.

04 déc. 2007
0

Au risque de surprendre,
moi je privilégie tout simplement le règlement, et les règles de barre.

Je garde donc mon cap si je suis prioritaire.

J’ai bien vu lors de notre traversée de la route des cargos entre St Quay et Dartmouth, vent de travers 30kn, creux 4 à 6m, les cargos se dérouter très légèrement, et bien anticiper.

Bien entendu, il ne faut pas faire le bras de fer, et se laisser suffisamment d’eau à courir pour manœuvrer pour éviter une collision.

ON PEUT TOUJOURS PENSER QU'ON N'A PAS ETE VU.

Si de manière SYSTEMATIQUE, en dépits de sa position de bateau prioritaire, le voilier change de route, (ce qui n’est pas non plus toujours évident) il faut modifier les règles, sinon tout ça ne veut plus rien dire.

Néanmoins, la sécurité primant, il faut se garder, bien entendu, les cas échéant, la possibilité de se dérouter quand même.

04 déc. 2007
0

ça m'est arrivé cet été
de nuit, à la voile, vitesse surface 4 noeuds avec deux noeuds de courant dans la figure, soit une vitesse fons de l'ordre de 2 noeuds... pas manoeuvrant en fait.

Un gros bateau sur tribord arrière s'approche lentement, puis de plus en plus vite, puis me fonce dessus... il me vise, il m'en veux ou quoi ? ça fait une heure que je le surveille, il n'y a que dix minutes que je sais que je suis sa cible, il doit au moins aller à 15 noeuds... il doit rester 5 minutes avant l'impact.

La nuit, les distances sont très difficile à évaluer (les jumelles aident un peu) et les choses s'accélèrent au fur et à mesure que la distance diminue.

Je lance le moteur, mais je suis incapable de décider s'il faut aller à 90° à babord ou à tribord... le monstre doit faire 50 mètres de large et je ne sais pas s'il passe à droite ou à gauche...

J'attrape le projecteur rechargeable du bord, j'éclaire mes voiles, je lui en fout un bon coup dans la figure en balayant tout l'ennemi... aussitôt, il a viré à 90°, il a du passer à 300 mètres.

J'ai un radar, ça ne m'a servit à rien de concret... J'ai envisagé la vhf, mais les choses s'accélèrent tellement à la fin... pour ça il faut anticiper d'au moins un quart d'heure (appel, position, traduction en anglais de ce qu'on veut dire, obligation de descendre à la table à carte, penser à sortir du mode triple veille et passer en émission...)

Alors je suis bien d'accord avec l'auteur du fil, un bon projecteur pour se signaler... parce qu'avec les différence de vitesse et de taille, croyez moi, on ne peut pas toujours s'écarter de la route des gros et il faut parfois que ce soit eux qui nous contournent...

En fait, je pense qu'avec la proximité de la côte anglaise et la polution lumineuse des éclairages pourtant à une dizaine de milles, mes feux de navigation (et de l'arrière, juste le feu de poupe blanc), personne ne m'avait vu.

04 déc. 2007
0

et le sonore

il arrive qu'on entende le tooooooooouuuuuuuuuuuuut bruyant d'un gros qui veut dire 'attention écarte toi' au voilier qui croise ça route

ce serait bien d'employer le "tooût" adéquat pour je vais a gauche ou a droite pour qu'on puisse connaitre les intentions
et en plus alors on sait qu'on nous a vu

y'a tellement de moyen de commuciquer

04 déc. 2007
0

ben avec tout ça
lumiere, veille, vhf, faut quoi encore :-)
un peut de bonne volontée de la part des gros bateaux ;-)

04 déc. 200716 juin 2020
0

expérience rade de Brest
Cet été en sortie de la rade de Brest, au près, on voit à l'horizon un cargo qui arrive pour prendre le goulet. On surveille et par précaution, on se déroute assez tôt. Un autre voilier n'en fait pas autant. On surveille le canal 16 à la VHF. Le cargo appelle mais sans réponse du bateau. Ensuite on entend des coups de "trompe", plusieurs. On pense alors à regarder dans l'almanach (pour les sudistes, l'almanach du marin breton, c'est notre bible), si par hasard ça ne voudrait pas dire quelque chose. Effectivement, le code est très clair: le cargo demande confirmation de la route, ensuite ,il va indiquer manoeuvrer sur tribord mais il y a peu de place pour les grandes manoeuvres. Résultat, surement beaucoup de peur pour le bateau (à première vue, un solitaire sur un voilier pas très grand, sans moteur et sans VHF) qui passera à quelques dizaines de mètres du cargo. Vu de loin, c'était très impressionnant.
J'aurais appris que 5 coups signifient "je ne comprends pas votre manoeuvre, merci de répondre" (ou quelque chose d'approchant)
Une photo de la situation

11 déc. 2007
05 déc. 2007
0

5 coups brefs
5 coups brefs = QU'EST-CE QUE TU FOUS LA ?

en quelque sorte, c'est que la connerie est déjà faite !

il faut les connaitre, ces signaux, quitte à les scotcher sur la corne.

et comme dit gwennili, toujours se dire que l'autre ne nous a peut-être pas vu !

jacques

04 déc. 2007
0

salut turlupine et bienvenue à bord
on s'est peut-être déjà croisés?je navigue aussi sur des gros-culs, le plus souvent sur des cargos. évidemment,je partage ton avis en ce qui concerne les feux de route et le bon vieux coup de projo. mais d'expérience perso, je trouve qu'en général les voiliers qu'on croise au large se signalent bien et savent ce qu'ils font.
pour être aussi plaisancier, je sait que la gestion de l'énergie est à bord d'un voilier un souci constant qui, même s'il donne toujours la priorité à la sécurité, ne peut empêcher un disfonctionnement un jour ou l'autre...qui sait..?

quand à moi,lorsque je fais le quart, je préfère m'attendre à tout...car j'en ai déjà vu de drôles...
à chacun ses préférences ,mais sur quelles échelles mets-tu tes radars?
es-tu d'accord avec moi si je dis que le pavillon d'un navire peut donner une idée sur la qualité de la veille à son bord?

longue route et bons vents à toi,

04 déc. 2007
0

seadog
bien meritée l'etoile !!! ;-)

04 déc. 2007
0

la voix de la sagesse
merite une etoile!!

:bravo::bravo::bravo::bravo:

04 déc. 2007
0

mon avis
même si on ne me le demande pas ;-)

j'ai connu ça dans l'aviation légère il y a quelque années,

nombre d'instruments ou équipement étaient installés par des amateurs ou constructeurs avec autant d'arguments de ventes que de bonnes intentions, telles qu'on peut en entendre dans ce fils sur le flashlight par exemple ou sur d'autre éléments dans d'autres fils

ensuite les autorités ont dit "mais ce n'est pas homologué, ce n'est pas autorisé par les règlements"

alors les mecs ont gueulés de ne pouvoir utiliser le matériel que eux estimait nécessaire voir indispensable,

résultat c'est devenu obligatoire et évidemment conforme et homologué et hors de prix,

alors il existe une règlementation, respectons là et ne prêtons pas le flanc à une règlementation plus contraignante, ça arrivera bien trop tôt

amha forcément ;-)

04 déc. 2007
0

transpondeur radar
Ca fait plaisir d'avaoir l'avis d'un pro de lamarine du haut de sa passerelle

As tu déjà eu l'occasion de vérifier que le voilier que tu venais de croiser avait en fait une image radar amplifiée par rapport à sa taille car doté d'un transpondeur ?

04 déc. 2007
0

pour résumer sur le flashlight...
...les pêcheurs s'en servent pour baliser les filets dérivants, c'est bien ça ?

Donc ce n'est pas fait pour signaler un voilier en route !

Et pour la brume, il y a la corne du même nom, qui peut s'entendre plus loin que l'on ne peut voir une lumière, quel qu'elle soit.

Au fait, pour ma question sur le temps nécessaire à un cargo pour changer de 1 ou 2° de cap, la réponse n'est pas nécessaire.
Comme il peut tourner de 45° en une minute, il va de soi que quelques degrés seront pris très vite.
Il suffit de les voir descendre (ou monter) le détroit de Messine, ça tourne très vite, mais ils ne sont pas à 25 Nds.

;-)

04 déc. 2007
0

salut Duf
as-tu essayé une corne de brume (à bouche) dans la brume dense si ça dépasse le mat c'est deja bien beau. Essai fait rade de Fos juste à la sortie de la Camargue

07 déc. 2007
0

corne de brume
surement entendu par d'autres voiliers....mais êtes vous sûr qu'on vous entende sur un bateau à moteur?

04 déc. 2007
0

j'avais oublié de dire...
...que la mienne, de corne de brume, c'est une trompette ! :-D

Une fois, de Marseille Caro dans la brume (en mai ?), merci GPS, pas loin de Caro, mais encore dans la brume, j'ai "récupérer" de manière "sonore" 2 voiliers qui cherchaient leur route :
"suivez moi, c'est par là..."

On a vu Caro au dernier moment.

Et ces cornes que les supporters de foot utilisent dans les stades, ça doit s'entendre, non ?

;-)

04 déc. 2007
0

Corne de brume (à bouche)
Il y a celles en plastique, d'un rouge magnifique ou parfois oranges... juste bonnes à faire du bruit dans les stades de foot !

La mienne est de la même taille, a l'âge du bateau et est en laiton, un peu cabossée et toute terne... mais autrement plus efficace ! :-)

[color=blue]_/)[/color]

04 déc. 2007
0

Mes feux perso :
- Économique au large : tricolore 25 watts en tête de mât.

  • En zone de trafic moyen près des cotes : vert et rouge sur le pont, 25 watts chacun plus le feu de poupe blanc 10 watts.

  • En forte zone de trafic : les mêmes plus vert et rouge superposés (360°, 25 watts chacun) dans le mât, ce qui signale en voilier (sous voiles) de plus de 12 mètres...

Ces derniers feux sont le plus souvent portés par des voiliers de plus de 30 mètres...

Certes, ça consomme mais je suis vu ! 110 watts !

J'ai en plus un feu stroboscopique blanc très puissant : 5 watts, ce qui n'a rien à voir avec les classiques flashlights qui ne font que quelques milliwatts... il se voit à une distance énorme !

Je n'ai utilisé ce dernier que comme confirmation de ma position après contact VHF : [i]Vous voyez mon strobe ? OK, c'est bon je l'éteins[/i]... et il m'a semblé que cela avait été apprécie les deux ou trois fois où je m'en suis servi. ;-)

[color=blue]_/)[/color]

05 déc. 2007
0

Longueur
Amha, vu le ripam, tous les voiliers peuvent utiliser le 360° vert-rouge superposés en tête de mat en plus des feux de pont.

Le tricolore tête de mat n'est autorisé que pour les voiliers sous voiles de moins de 20 m.

www.tc.gc.ca[...]lec.htm

04 déc. 2007
0

feux en tete de mat
Pourquoi les constructeurs ne mettent pas systémétiquement les feux en tete de mat plutot que sur la coque et de ce fait bien peu visible d'un gros bateau?
Ce qui est sur, c'est que la prudence commande au plaisancier de s'écarter d'un bateau de commerce peu manoeuvrant au départ, sous pilote avec une personne à la passerelle et tributaire d'horaires.

Perso j'ai des lampes à leds sur mes feux ce qui me permet de naviguer la nuit sans etre obsédé par la consommation et la tentation de les éteindre !!!

Le projo ou meme une lampe torche dans les voiles est tres efficace surtout par rapport au pécheurs

05 déc. 2007
0

Re - feux en tête de mat
J'avais discuté du sujet avec le second d'un "gros" et il m'avait un peu surpris en me disant qu'il préfairait des feux sur au niveau des balcons plutot que des feux en tête de mat. La raison était que de leur hauteur ils arrivaient sans trop de problème à voir les feux de cotés et à estimer assez facilement la distance à laquelle était le bateau, tandis qu'avec des feux en tête de mat l'estimation de la distance était beaucoup plus difficile et dépendait directement de la hauteur du mat. Plus le mat et haut et plus le bateau semblerait loin, une fois repéré, car plus haut sur l'horizon alors qu'un bateau avec feux latéraux apparaissait rapidement "bas" par rapport à eux.
Je suis en train de terminer mon bateau et j'avoue que j'hésite sur quel type de feux installer.
Turlupine, peux tu me dire ce que tu en penses STP.
Franck

04 déc. 2007
0

Vos lumières
Le problème avec la VHF c'est que généralement dans les zônes chargées, ça cause beaucoup et pour cause,...et dans toutes les langues.

Du coup, lorsqu'on est à la barre la nuit, et que l'équipier essaie de pioncer un peu et qu'on met la VHF à donf pour essaie d'entendre quelque chose dans le cockpit, ça ne le fait pas vraiment et en +, ça à tendance à détourner, du coup, son attention de la veille visuelle.

Tout ça pour dire que je me suis fais, l'année dernière, la frayeur de ma vie entre Sicile et Malte. VHF éteinte pour les raisons ci-dessus, je repère le nième cargo qui (merci mini Morin)doit passer devant moi. Voilà t'y pas qu'il vire, vient droit sur moi, me balance son projo dans la gueule, me fait, me semble-t-il, un message morse (que je ne comprends évidemment pas) et passe finalement sur mon arrière à une petite centaine de mètres.

D'ou ma question : fantasme-je ou est-il encore d'usage d'utiliser des signaux morses sur les cargos ?

Merci d'avance de cet éclairage :-p ?

04 déc. 2007
0

D'actualité
La nuit dernière, Alex Thomson et Andrew Cape se sont faits une terrible frayeur alors qu’un cargo était en route de collision avec Hugo Boss. Alex a tenté de prendre contact avec ledit cargo par VHF mais sans résultat ! Ils ont donc illuminé leurs voiles afin de se signifier ; mais le cargo a poursuivi sa route. C’est alors en catastrophe que Capey a poussé la barre. Hugo Boss est parti au lof à la limite de mettre le mât dans l’eau. La proximité du bateau était telle qu'Alex a quasiment pu lire son nom …
Plus de peur que de mal au final. Le tandem Thomson/Cape est navré de constater le peu de vigilance de certains, entachant ainsi les règles les plus élémentaires de sécurité.

04 déc. 2007
0

WOAW!!!.............
Je ne m'attendais pas à susciter autant de réaction sur le sujet. Alors quelques réponses et/ou remarques:

Le morse sur les passerelle des gros, alors là, franchement NON, c'est fini; il ne doit plus rester que les militaires à utiliser ce moyen de com.

Le flash strobo.: oui je l'ai vu utilisé et c'est efficace; comme pour tout moyen de signalement c'est la puissance qui va faire la différence.

Le transpondeur radar: contrairement à ce qu'on peut croire, il n'y a pas vraiment de différence entre l'écho radar d'un voilier de 7m et de 12m sauf condition de pétole absolue. La différence est plus marquante quand on attaque des canots d'une vingtaine de mettre qui sont alors souvent "multi-mat" en plus. Je n'ai pas non plus observé de différence d'écho entre une coque plastique et un acier/alu. Par contre, on note une efficacité certaine des transpondeur ACTIFS qui renforce l'écho mais attention , il n'augmente pas la distance à laquelle sort l'écho.

Visibilité nulle: alors là mes amis, ne comptez que sur vous même s'il y a de la mer en plus. Le maheureux pouet-pouet réglementaire ne sera jamais entendu par un gros; il sera couvert par le bruit de la machine et des ventilos.

Ces propos n'engage évidemment que moi, sur des gros depuis 20 ans, voileu depuis ....petit et qui a bien failli se "manger" un voilier au sud d'Alboran il y a 1 mois, de nuit, tous feux éteints!

04 déc. 2007
0

oeuf corse
je parlai bien sur des transpondeurs ACTIFS

Bon ben moi je n'ai pas encore essayé en vrai mais j'ai mis un transpondeur English Sea Me

Qui me verra .....vivra :)

04 déc. 2007
0

Le sujet soulève de nombreuses réflexions.
Mis à part cet année au sec, je navigue pour l'instant près des côtes et rarement la nuit.

J'ai l'ancien réflecteur radar boule à 2m du pont dans les pataras et j'ai, dès l'achat du bateau, monté un deuxième réflecteur tubulaire à forte surface équivalente en tête de mât.

Pour ma part, j'ai une excellente vision nocturne et, de ce fait j'évite tout éclairage parasite.
Mais si le cas devait se présenter j'allumerais tout! quitte a ne plus voir grand chose pendant 1/4 d'heure.

Les feux sont sur le pont avec des ampoules à filament et une intensité lumineuse normale et sans concession pour la consommation. Mais à 1,2m au dessus de l'eau, guère plus.

Je n'ai pas le crr donc pas de vhf. (pour l'instant)

Dans un fil, il y a un an environ, un professionnel reprochait que les feux en tête de mât faussaient la distance et faisaient croire le voilier plus éloigné qu'en réalité.

Quel est le point de vue de turlupine sur ce dernier point et sur la vision au radar des voiliers?

Nos amis anglais qui ont tendance à mettre des très gros réflecteurs sont ils mieux vus?

04 déc. 2007
0

pour nos pros,une question hors sujet
mais qui colle à l'interrogation d'un autre fil en cours;:
avec quel logiciel naviguez-vous
avec quelles cartes électroniques ?
merci
ah! je voulais vous dire :j'aime bien ce que vous faites....

04 déc. 2007
0

AIS
Il est fait allusion plus haut à l'AIS, on en trouve maintenant autour de 700 roros ( emetteur/recepteur ), si ça continu ça va arriver au prix du gps, alors bonne chose ?

Séb

PS: Heureux que les pros viennent nous voir, ça va permettre d'éclaircir pas mal de truc ;-)

04 déc. 2007
0

AIS = attention
L'AIS est obligatoire sur les navires de + de 500tx donc pas pour les plus petits des gros ni les pêcheurs.

A l'usage, on se rend compte qu'ils ne sont pas d'une fiabilité absolue, que ce soit à cause du matériel, de son installation à bord et surtout de son paramétrage. Le gros avantage de l'ais, à mon avis, est d'avoir le nom du navire en face pour pouvoir l'appeler directement. Je pense que pour le voileux moyen, l'AIS en récepteur iniquement est bien suffisant, à moins de succomber à l'inflation électronique.

05 déc. 2007
0

Feux en tête de mat
Si ma mémoire est bonne, mais avec les années elle s'étiole un tantinet, les constructeurs ne posent pas de feux en tête de mat car ce n'est pas légal. Lorsque nous avons acheté notre OVNI 30, au début des années 90, ces feux ont été installés à notre demande EN PLUS des feux de balcon pour cette raison.
Qunt au Flashlight dont je parlais plus haut, je disais que c'était le même que sur l'ULM de mon club, il s'agit donc du Stobelight qui est terriblement visible. Comme il consomme une quantité énorme d'énergie on ne l'allume qu'en cas de réel danger. (Stroblight &gt= 5W).

05 déc. 2007
0

j'ai pas compris.
5w c'est la puissance moyenne? C'est pas beaucoup, pour un petit bateau (moins de 12m) l'ampoule à filament (tribord ou babord ou arrière) consomme entre 8 et 12 watts.

05 déc. 2007
0

Donc
quand on achète un feu de couleur équipé 10W ou 20W pour un petit bateau on ne serait pas dans l'homologation : portée insuffisante.

Je me demande si, avec en plus les leds qui éclairent peu, le sujet du fil est quelque peu "arrêtez de jouer au c.."

Donc 2x25 + 10 + un peu d'électronique sur 10 heures cela fait au bas mot 60 AH pour une navigation de nuit en hiver. Dur Dur.

05 déc. 2007
0

5 watts pour un strobe,
(un vrai à décharge), c'est très puissant, amha aussi puissant qu'un feu fixe de 200 watts !

Les feux de navigation homologués, c'est 25 watts pour les couleurs et 10 watts pour les blancs.

[color=blue]_/)[/color]

06 déc. 2007
0

Pour un petit bateau,
le bon sens (me semble-t-il) consiste à porter un feu de tête de mât de qualité, équipé d'une lampe de 25 watts... ce qui ne consomme que 20 Ah pour une nuit de dix heures.

Cette consommation peut être divisée par deux avec une lampe halogène.

On peut aussi faire joujou avec les leds très à la mode, mais tout ce que j'ai vu (ou plutôt mal vu) à ce jour ne m'a pas convaincu...

En ce qui me concerne, comme décrit plus haut je peux moduler suivant les circonstances, 25, 60 ou 110 watts... je suis peut-être parano, mais ça me rassure de penser que je suis bien vu ! ;-)

Quand aux priorités... je garde mes bonnes vieilles habitudes apprises sur les routes africaines : tout ce qui est plus gros que moi est toujours prioritaire !

[color=blue]_/)[/color]

05 déc. 2007
0

et 25 w = 2 amp pour le tricolor en tete de mât........
5 WATTS C' EST COOL

07 déc. 2007
0

une petite erreur
précedement pour mon identification:
Je suis bien inscrit sous Fou de Bassant
Philou

07 déc. 2007
0

Ce serait bien
de profiter de ce forum pour pouvoir avoir par les uns et les autres la rédaction d'un message 'type' en Anglais à la VHF.

Je m'explique , comme beaucoup sur ce forum je navigue en Manche et malgré ma prudence il m'est arrivé de me faire trés tres peur....Cette année le trafic entre la Havre et les rails est devenu démentiel: jamais je n'ai vu autant de cargos (le tout mélangé aux ferry aux pécheurs, etc).

Souvent j'aurai aimé pouvoir donner des infos précise en Anglais à la VHF.J'ai l'impression que donner sa position GPS ne sers pas à grand chose: les gars pas toujours serieux ne vont pas se donner le mal de positionner notre voilier.

Est ce qu'il ne faudrait pas donner son cap et la distance au cargos?

Oui mais comment en Anglais dénomer le cargo de jour à part la couleur ?
(et d'ailleurs comment dire en Anglais: porte conteneurs, vrackier, gazier,etc)

Comment faire de nuit?
(si l'on a un radar ce qui est mon cas on donnerai quoi? la distance facile, amis plutot mon cap ou l'angle par rapport à lui: bonjours le casse tête!)

Nous avons la chance d'avoir des capitaine de cargos; qu'est ce qu'il voudrait avoir pour repérer notre voilier?

Ne pourrait on pas tout de suite faire un pense bête en anglais que nous aurions sur notre table à carte?

Comme le disais quequ'un plus haut, dans des situation du type 'cargo de nuit venant un peu de travers qui devrait passer et qui brusquement se présente face à vous': cela deviens extrémenent chaud et il est trés difficile de prendre la descision je pars à droite ou à gauche?
Et le radar ne veut plus rien dire, avec un echo qui fait maintenant une tache de 3 cms de diametre qui est impossible à plotter....
Philou

07 déc. 2007
0

Moyens pyrotechniques
Il me semble qu'il est légal d'utiliser des signaux pyrotechniques de couleur blanche pour attirer l'attention. Quelqu'un a-t-il déjà essayé ce moyen en cas de risque de collision pour se signaler?

07 déc. 2007
0

et les pêcheurs ?
On peut en dire la meme chose au niveau de la conduite a tenir lorsque que vous croisez un chalutier au travail ;;; ou de s'en approcher pour voir ce qu'il va remonter ?
Faut pas oublier que derriere y'a quelque chose qui traine !? et ca peyt aller jusqu'a mille m
Mais ca fait toujouors plaisir de rencontrer du monde au mim=lieu de la grande bleue , meme quaznd on travaille

07 déc. 2007
0

Merci à un pro
Pour une fois que j'ai l'occasion de remercier un pro je le fais. Pour le nombre de fois ou ils se sont écartés pour ne pas nous écraser.

Pour ma part j'ai un feu de tête de mât et quand ça craint j'allume aussi mes feux traditionnels a la proue et a la poupe.

Comme beaucoup d'entre vous je m'écarte franchement mais une seule fois et assez longtemps à l'avance de la trajectoire de l'autre afin d'assurer et de le rassurer.

Un petit reproche cependant, beaucoup de pros utilisent probablement des logiciels qui leur indiquent s'il y a route de collision ou pas et à combien, si rien ne change, ils peuvent passer du voilier. Parfois c'est moins de 200m et pour nous c'est exactement comme si c'était une route de collision sauf à la fin.
L'angoisse ! Ca nous oblige à nous écarter parfois inutilement car nos logiciels ne sont pas assez précis et surtout notre cap pas assez constant pour que notre radar puisse nous aider à faire une estimation suffisemment précise pour comprendre ce qui va arriver.

07 déc. 2007
0

Les pecheurs
ne pas oublier qu'ils sont prioritaires

08 déc. 2007
0

En effet il faut les marques réglementaires.
Par chez moi, elles sont arborées 24h/24 365 jours par an, en mer, comme à quai.

07 déc. 2007
0

Privilégiés en action de pêche,
et non pas "prioritaires", à condition d'arborer les marques ou feux règlementaires... mais cela, c'est la théorie.
Le problème, surtout la nuit, c'est qu'ils suivent des routes souvent sinueuses et il est très difficile de les identifier clairement.
Une bonne précaution est, dans tous les cas, de s'en tenir éloigné!

08 déc. 2007
0

et y compris
quand ils font route

le probleme c 'est qu'ils se considerent par priorité d'ordre divin parce que EUX ils travaillent et que les regles ne s'appliquent pas à eux

un peu comme si les routiers decidaient que comme ils travaillent avec leurs camions ils auraient le droit de griller les stops et les feux rouge

alors qu ils ( les pecheurs) aient un metier particulierement dur et difficile ne leurs donnent pas tout les droits et surtout pas celui de ne pas respecter la securité des autres avec des maneuvres quelque fois "limites"

07 déc. 2007
0

rencontre avec un gros
lors de mon retour du sénégal l'été dernier, seul à bord, j'étais parti fair un petit somme et mon feu de tête de mat était HS. je me suis levé (allez savoir pourquoi!) pour jeter un oeil et j'ai vu sur mon arrière un cargo me foncer dessus (environ 1 mile ?) voyant ce gros tas de lumières arriver j'ai attrapé mon projecteur rechargeable et ai éclairé mes voiles (au portant) et ensuite j'ai appelé à la VHF. l'homme de m'a répondu très aimablement en s'escusant de ne pas m'avoir vu et a dérouté son cargo que j'ai pu admirer sur toute sa longueur (que c'est long ces engins de prés la nuit !) la mer était assez forte et j'ai un réflecteur tube et un "merveille" qui n'a pas détecté son radar. Je remercie l'homme sur sa grosse machine pour s'être dérouté et de façon si sympa lors de notre échange radio.

08 déc. 2007
0

vocabulaire,
Je ne suis pas spécialisé, mais je peux donner quelques mots de vocabulaire.

cargo vessel, navire de charge

tanker, pour navire citerne.
Oil tanker, pour pétrolier.

liquified gaz carrier,

LNG tanker, pour méthanier.

bulk carrier, pour un vraquier.
log carrier, pour un grumier.

container ship, pour un pc.

un roro, pour un roulier.

passenger vessel, pour navire à passager

coaster, caboteur

tug, remorqueur

fishing vessel, navire de pèche

sailling ship,

motorship

exemple de phrase, si on peut se situer par rapport à quelque chose, ici un cap
The (east, weast, North, south) bound vessel (2 fois)
passing North (E, W, S) of cap truc For a distance
XX Milles, sailling ship machin calling you on channel 16. do you read me over.

je pense qu'il y a mieux, pour qui maitrise la langue de to be or not, à vous lire.

Cordial.

08 déc. 2007
0

Ah bon, c'est pas :
cargo vessel : y'a eu un g'os 'epas y'a du boulot pou' la vessel.

tanker : employé dans "pense à tanker" qui signifie "relax max"
Oil tanker : dans l'acception précédente "merde t'a fait un malaise".

liquified gaz carrier : "enfer, un incident consécutif à une surcharge liquide est intervenu au cours d'une flatulence".

container ship : "ridicule ton look de pauvre".

un roro : 6,55957 F

passenger vessel : "A la suite d'un arrêt de travail des personnels de cuisine, les passager assureront à tour de rôle les servitudes ménagères.

coaster : hybride entre un coquetier et un toaster. peu utilisé en France, courant en Grande Bretagne.

tug : clong

fishing vessel : pour nous moquer de toi nous t'avons affecté la vaisselle.

sailling ship : friandise salée light pour le régime.

motorship : formule magique destinée à donner leur forme aux friandises salées

:-p

09 déc. 2007
0

Container carrier....
pour un porte conteneurs.

11 déc. 2007
0

do you read me ?
and please can you answer in french,
I don' t speak english,

:-D

faudrait peut etre faire une liste de question ou les reponses sont YES or NO
parce que si bonhomme te déballe une explication, tu vas être embeté ;-)

08 déc. 2007
0

Comment appeler le cargo?
Rebonjour à tous,

Je vois que certains d'entrevous souhaite savoir comment appeler un "Gros".

Deux cas de figure:
1- Ou on se situe "à la côte" et là le gros DOIT multiplier la veille avec au moins 2 veilleurs + Capitaine (+pilote éventuellement).Je parle là de très gros et pas du caboteur inter-iles.

2- on est au large: d'après mon expérience, la meilleure solution pour le voiler d'appeler un canot est de l'appeler sur 16 évidemment en précisant que vous êtes un voilier et en vous situant par rapport à lui; c'est à dire "je suis sur votre avant Bd/Td, je suis juste devant vous, je suis par votre travers Td/Bd etc....".
Il n'est pas question ici de donner de distance; que vous pouvez parfois difficilement appréciée.
De ce fait le veilleur du gros saura immédiatement ou vous trouver.

Evidemment 99,9% des marins ne parlant pas le français ..... (tout fout l'camps!!), il faut appeler en anglais; et là pas de licence d'anglais à avoir:

"Cargo ship (ou merchant ship)

This is the sailing vessel ...
- on your port/starbord bow (sur votre avant Bd/Td)
- ahead of you ( ou just ahead of you si ça presse!...)
- on your port/starboard beam (par votre travers)

2 autres expressions qui, entendu à la VHF doivent réveiller tout chef de quart:

We are on collision course = on est en route de collision

You must alter your course = vous DEVEZ manoeuvrer

Dans tous les cas les gars, répétez plusieurs fois le même message calmement à haute et intelligible voix car: parfois le veilleur va au wc (si,si!) ou il peut faire autre chose que la veille (en charge à la passerelle des co de détresse, de tâche administratives ... tout ça réglementaire), et puis parfois, vous le savez, la qualité d'émission des VHF portables n'est pas tip top.

Bon, j'espère répondre à quelques un d'entre vous et dans la mesure de mes moyens je veux bien continuer le question/réponse.

08 déc. 2007
0

J'ajouterais...
Inutile de crier dans un micro : la plupart des VHF entrée de gamme déforment la voix au point que ça devient incompréhensible, les circuits étant saturés.

Toujours parler à voix normale, lentement et en articulant... surtout si on ne maîtrise pas bien la langue utilisée. ;-)

[color=blue]_/)[/color]

09 déc. 2007
0

OUI OUI!!!...
C'est exactement ça!

Impayables ces franzosen :pouce:

09 déc. 2007
0

Pour désigner
Un navire marchand en anglais : merchant vessel
Qui se prononce exactement "marchand d'vaisselle" avec le plus français des accents et même s'il ne transporte pas de porcelaine de Limoge. Essayer vous serez surpris.

Marc (après en avoir appelé des centaines pendant 22 ans)

09 déc. 2007
0

merci turlupine
j'ai fait un copiécollé de ton post, et je vais l'imprimer pour afficher au-dessus de la VHF!

11 déc. 2007
0

Merci trieol j'ai fait un C/C......
merci turlupine - 09-12-2007 09:35 -


j'ai fait un copiécollé de ton post, et je vais l'imprimer pour afficher au-dessus de la VHF!

11 déc. 2007
0

Merci trieol j'ai fait un C/C......
merci turlupine - 09-12-2007 09:35 -


j'ai fait un copiécollé de ton post, et je vais l'imprimer pour afficher au-dessus de la VHF!

11 déc. 2007
0

rencontre avec un gros
La lecture de ce fil me rappele des souvenirs. En cherchant un peu sur internet je viens de retrouver une photo du navire qui en pleine nuit et par temps bouché au large des cotes africaines à coupé ma route occasionnant outre quelques dommages,un dématage.
La rencontre de nos deux embarcations à eu lieu pour chacun à pleine vitesse, et je l'ai percuté à angle droit, telle une digue.
Le vraquier s'est arrêté après tir de plusieurs fusées et nous à porté assistance.
Aucun blessé à bord et depuis la navigation à repris son court.
voir photo sur ce site: www.shipspotting.com[...]oto.php

11 déc. 2007
0

super, j'ai tout bon
même les appels VHF que je me tue à recommander à tous les zigavoils, mais rien n'y fait :
ils en restent à "tu parles, ya personne en veille, blabla". Zont jamais même essayé ces branques. J'ai l'impression qu'ils ont la pétoche de contacter un truc "officiel".
Le "colision route" fonctionne à la perfection et j'ai toujours eu une réponse rassurante dans les 5 secondes souvent appuyée par un changement de cap que je ne demandais pourtant pas.
Entre Agadir et Lanzarotte, le mois dernier, 3 contacts :
- le premier était arrêté en mer, j'ai demandé s'il avait besoin d'aide "Non merci".
- le deuxième un très gros porte-container qui m'a confirmé qu'il me voyait au radar et à détourné sa route pour que je n'ai pas modifier le réglage : "thank you captain" (on est pas des bêtes hein ! ) auquel il m'a répondu par un "have a nice sail".
- le troisième, un pêcheur marocain (bien loin de chez lui) avec qui on s'est arrangé en espagnol (aussi mauvais l'un que l'autre). J'ai réussi à comprendre qu'il n'avait pas le chalut et c'est pour ça qu'il passait très près (entre 1/4 et 1/2 nm). Je ne l'avais pas vu avant car pas de feux chez lui! et pourtant le radar était sur les 4 nm... mais les bateaux en bois!!.

Et tout dernièrement à l'entrée de Las Palmas à 5 heures du mat, encore nuit : 1 porte container, et un cruise-ship. Pas certain qu'ils m'aient vu. J'ai ralenti jusqu'à 2 noeuds, plein de bateaux au mouillage et beaucoup de trafic... alors "cruise-ship, cruise-ship at the entrance of Las Palmas harbour, this is the sailing boat blabla"
On s'est arrangé tous les trois pour que je les laisse passer ;-) . Le porte container avait l'air tout étonné que je sois là et je ne suis pas persuadé qu'il m'avait repéré (avec tout le bordel dans le coin et la houle, je suppose que mon echo devait être presque inexistant). Il a fait un 30° pour passer bien large.

Alors, evidemment, la veille (si on veut arriver et qu'on est pas seul...), les feux (fo vraiment être le roidesenc pour naviguer éteint parce qu'en plus c'est toi qui fous les autres danlam), mais encore et surtout la communication. Vont pas vous bouffer, et il peut même se passer un super moment : rappel de la première traversée atlantique où un bateau de panama plein de brésiliens (15) ont tenu le crachoir aux "deux fous sur le toupeiti bateau" :-)

Un avis perso pour finir : pour être en collision il faut être deux. Ce n'est donc pas uniquement la faute à l'autre. Etant les plus manoeuvrant et les plus exposés, ça nous fait deux bonnes raisons de bouger not'cul pour que ça n'arrive jamais.... Pourtant, j'ai bien remarqué les nombreux détours entammés entre 2 et 5 nm par "les plus gros" alors même que je commençais à me poser des questions. Merci bien à vous ;-)

11 déc. 2007
0

j'oubliais le plus important
c'est pour ça que je voulais intervenir :
dans le contact, je donne la position approximative (merci le GPS) du bateau (degrés minutes seulement) et ma position par rapport à celui-ci. J'ai rarement eu de remarques des la part des gus.

Pour calculer la position du "gros". Je fais un rapide calcul de t^te avec le radar (qui me donne la distance) ou au pif si radar éteint en prenant 1 minute = 1 nm et en arrondissant un peu tout.
Du style :
Je suis à 27°49'356N 012°14'955W cap au 255 et je repère un gus qui "ne bouge pas" dans mon 90° tribord à environ 3 miles. Y a personne d'autre. Je calcule vite fait 27°49N et 012°15W + 3 minutes dans le 345 grosso merdo, je l'appelle :
"Cargoship at 27°50N 012°17W...I'm the sailing catamaran Even Keel (je rajoute rarement "le valeureux" et pourtant ;-) ) 3 miles on your port (starboard)"
Ca rate rarement, il me répond dans la minute ou au deuxième appel.

Evidemment avant tout ça, j'ai essayé d'identifier sa route,si c'était un pétrolier, un cruise ship, un cargo...merci les jumelles. Mais bon des fois, c'est pas facile, alors n'attendez pas de pouvoir lire le nom du bateau :-D pour lui passer un coup d'fil.

11 déc. 2007
0

La nuit....montrez-vous!!!!
bonjour

AIS ne sert donc a rien??

JP

11 déc. 2007
0

t'en connais beaucoup
des voiliers équipés de l'AIS et inscrits (pas le genre AIS de voyeur où tu ne transmets rien) ?

11 déc. 2007
0

en simple et court
on parle souvent de se passer 'par couleur'

can we pass green to green...etc
et on a un okay en retour

mais je tiens mon compas de relevement a la main c'est facile pour tenir la route de collision a l'oeil et permet de bien interpreter les petits changements de caps

11 déc. 2007
0

pour assurer le coup
supposons que tu es sur tribord avant d'un cargo
il suffit de dire à la VHF channel 16 et en anglais " fille à poil sur tribord avant"

et tu verras tout un équipage à la veille pour te voir

amicalement

11 déc. 2007
0

Et là,
il y a eu soit un manque de communication, soit imcompréhension..........
en tout cas, doit pas etre beau le voilier :-(

fr.youtube.com[...]/watch

jacky

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Eté norvègien

Souvenir d'été

  • 4.5 (18)

Eté norvègien

novembre 2021