la navigation avec un biquilles?

Bonjour,

J'envisage d'acheter un bateau entre 8 et 9 m, mon choix est incertain pour le bateau, j'ai eu un dériveur lesté un 5.5o m un Edel 2. Ce bateau était d'occasion et à chaque fois que je naviguais, j'ai eu souvent peur de perdre la dérive et surtout qu'au niveau de l'axe, il y avait pas d'accès pour voir l'état de l'axe.
Donc pur la Bretagne et ces iles j'étudie le biquilles, J'ai lu dans des forum que le biquilles on naviguait différemment, que l'on pouvait pas faire de près comme avec un quillard ou un dériveur.
Je connais pas tous les types de bateaux et donc je compte sur vous pour me renseigner sur le biquilles.

merci à tous

L'équipage
01 juin 2011
0

J’ai dessiné Mercator 105 devenu depuis Extrem’105 au catalogue de Coqalu. C’est un bi quille. Le N°1 Volumondu est aller hiverner dans le nord de l’Europe. Marc relate cette aventure dans son blog : volumondu.over-blog.com[...]/

01 juin 2011
0

Je dirais que le biquille (expérience Biloup 89), comme toute chose a des avantages et des inconvénients :

avantages :
- bien sûr l'échouage, mais qui ne doit jamais être pris à la légère avec un bateau de 8/9m : fond, marée, météo, vagues, courants, mouillage, sont à préparer soigneusement.
- accès à des mouillages sympas
- des performances très correctes, sauf près et pétole (surface mouillée importante)

inconvénients :
- un "près" très moyen : 50/55°+dérive donc des bords "carrés" : J'évite désormais le près quand je navigue.
- une carène plate sur l'avant qui tape au près dans le clapot et s'arrête vite.
- les 2 quilles "avalent" tout ce qui traine dans l'eau (sacs, algues) et le donne à manger à l'hélice juste derrière... Contrairement à la quille centrale qui dévie les objets.

01 juin 2011
0

Trouve des essais et/ou articles sur des bateaux du genre des RM, tu auras une idée plus précise sur les bi-quilles "modernes" qui marchent autant (voir mieux) que des mono-quille.

Plus conceptuelles, des lectures intéressantes sur le sujet :

wr1.hisse-et-oh.com[...]ondiste

09 juin 2011
0

Côté performances au près, j'ai été agréablement surpris mon biquille, fabriqué en 2000. J'en ai fait l'acquisition récemment mais d'après mes tests, il roule facilement à 7-8 noeuds de moyenne au bon plein, performance qui n'a rien à envier aux allures plus portantes pour un voilier de 10m bon marcheur, plutôt lourd et sous-toilé.

La forme de mes quilles est telle qu'elles se débarrassent rapidement des algues et autres objets attrapés par hasard, reste à voir ce qu'il en est des biquilles modernes à bulbes.

Côté échouage c'est magique de pouvoir se poser sur des pattes, j'ai eu beaucoup de plaisir à le faire dans quelques mouillages de Bretagne Nord.

Regarde aussi la position de l'hélice ou du saildrive. Mon voilier a la chance d'avoir une coque qui descend plus bas que le saildrive donc celui-ci est relativement protégé, mais je dois faire un peu attention au mouillage.

09 juin 2011
0

Ayant eu un biquille plusieurs années en Bretagne nord, je m'en suis félicité… un Konsort 29 Westerly, bateau marin, stable, barre douce, très peu gitard… bien sûr le près n'était pas fantastique, et franchement impossible en dessous de 40°… par contre, dès le bon plein, perfs honorables pour un bateau lourd… et carrément agréable au portant dans la brise… vent arrière impeccable. Bateau très large, confortable… et échouage idéal, partout, génial. En Bretagne… pas besoin de port… un bon mouillage suffit.
Seul vrai défaut (à part la remontée au vent), au près dans le gros clapot et la brise, ça cogne très fort entre les quilles ! PAs de danger vu la solidité du bateau… mais très angoissant pour femme et enfants…

09 juin 201116 juin 2020
0

Z a tout (bien) dit sur le Konsort, et ça s'applique aussi au Westerly Centaur, bien moins cher (il y en a toujours une demi douzaine à vendre sur nos côtes, proposés autour de 15000 € mais qui partent à bien moins cher (sans doute moins de 10000 €), tout dépend du moteur (les moteurs d'origine volvo 25 cv sont quand même bien vieux...)
La navigation est quant à elle très agréable en Bretagne, sauf si on veut régater, le près est moins bon qu'avec un quillard mais quand il y a du vent, ça avance bien quand même, c'est bien un voilier,il y a beaucoup de place à l'intérieur et un Héo Club sur H&O !

09 juin 2011
0

Ker-an-ilis a tout bien dit aussi du Centaur ! :-)
On peut ajouter, entre les 2, le Griffon… très bon… et plus gros, le fulmar, plus moderne.
A noter que mon konsort s'est vendu une misère (15000€)… et je pense que d'autres peuvent être achetés à de bons prix, puisque ce sont des bateaux assez peu connus en France.

J'ajoute que la différence se fait aussi sur les capacités à l'échouage quotidien. Un RM peut-il assurer quotidiennement 2 échouages à l'année ? il me semble que c'est davantage pour de l'occasionnel... mais je me trompe sans doute… les propriétaires peuvent nous en dire davantage ;-)
Les Westerly ne sont pas aussi performants, tout comme les Biloup, Mirage ou même les Evasion (qui ne remontent pas dutout ceux-là)… mais très échantillonnés, et ne craignent pas les aléas de ce genre de pratique liée à la marée.

10 juin 2011
0

À propos d'échouages quotidiens des RM...

un fil vient d'être ouvert sur le sujet sur le site de l'asso des utilisateurs de ces bateaux :
rm-asso.org[...]pic.php

09 juin 2011
0

je confirme pour les RM, pour avoir eu un 800 et avoir perdu une quille au mouillage, pourtant bien abrité et sans clapot, mais échouages quotidiens . C'est du léger, ça va vite mais ça a également ses limites en termes de solidité. Par contre au niveau des aménagements je ne connais pas mieux en simplicité et fonctionnalité, AMHA un modèle du genre .

09 juin 2011
0

Bonjour à tous, nous avons un biloup 30 de 2009, il marche très bien au prés (40'). C'est un bon marcheur

09 juin 2011
0

Bonjour à tous (aussi :-) )
Le biloup 30, c'est bien un des derniers modèles sortis ?
Car je crois bien que dans ce cas il ne faut pas le généraliser avec les autres biloup.
Il doit être meilleur au près car le dessin des quilles a été optimisé.

09 juin 201116 juin 2020
0

bonjour,cela depends beaucoup de ce que l'on recherche. mais suivant le budjet, voir du côté des RM, biquille et performant même sur les bords de prés...Je navigue avec un bon vieux biloup 10.20, j'en suis trés content, surtout sur des grandes nav pour le confort.
bateau.nanouk.over-blog.com

09 juin 2011
0

J'ai pas mal de copains qui ont des biquilles et qui s'en félicitent. Je n'en ai pas un mais j'en croise fréquemment, ce sont de bons bateaux qui font parfois un peu moins de près que d'autres mais ça dépend qui. De toutes façons on trouve toujours un bateau qui fait plus de près qu'un autre... Alors ? Qu'est-ce que ça peut faire ? Un bon croiseur se débrouille toujours pour ne pas faire de près ou alors le moins possible.

09 juin 2011
0

Voiles & Voiliers avait sorti il y a quelques années, Laurent Carpentier il me semble, un N° spécial biquille.

Autant que je m'en souvienne, il en disait beaucoup de bien en précisant que, d'après les architectes, à tirant d'eau égal le biquille pouvait faire un meilleur près qu'un monoquille et qu'avec un tirant d'eau sensiblement inférieur, le près pouvait être équivalent.
Mais comme dit plus haut ça dépend beaucoup de l'équipage.

Tu devrais pouvoir retrouver ce N° sur le site V&V, ou les contacter
www.voilesetvoiliers.com[...]/

09 juin 2011
0

C'est exactement la démonstration qu'Erik Lerouge faisait dans le lien que j'ai cité plus haut, une histoire d'allongement des plans anti dérive ... :alavotre:

09 juin 201109 juin 2011
0

Les petits biquilles modernes du style Django sont également très performants. Le 7.70 qui a été élu bateau de l'année par Voiles Magazine est un petit passe partout rapide et très bien aménagé. Par contre son ordre de prix n'est pas comparable à ceux énoncés ci-dessus, il sera plutôt réservé à des passionnés qui veulent un bon petit bateau de course échouable et certifié hauturier.

09 juin 2011
0

Désormais les biquilles sont rapides, font un près meilleur que la plupart des monos... Les vagues qui tapent entre les quilles, les algues qui se prennent dedans... étaient peut-être typiques des anciens modèles (?) personnellement je n'ai pas à me plaindre de tout cela.
Pas encore beaucoup de modèles de série mais si les gens s'y intéressaient objectivement, 95% des voiliers de croisière côtière Atlantique seraient biquilles ! Les 5% restant serait DI pour le plus petit TE.
Pacse, il faut donc encore devoir choisir parmi les biquilles... en se méfiant des clichés.

10 juin 2011
0

merci à vous pour ces renseignements, suite à tous vos arguments je pense que si je prends un biquilles c'est que dans ma tête, on navigue pas toujours à faire du près, que les petits défauts de bateau des un et des autre font leurs qualités et nous obligent à chercher une navigation en fonction du bateau. Comme j'ai l'intention de naviguer en Bretagne et avec tous vos commentaires, je pense que le biquille rentre dans mon choix de bateau intéressant.
Merci à tous

10 juin 201110 juin 2011
0

la navigation avec des bequilles c'est pas évident quand le bato penche ......surtout pour aller sur la plage avant
c'est très pratique quand on est echoué à marée haute et que le coef descend on peut installer son barbec sur la plage pour attendre qu'il remonte
alain

10 juin 2011
0

J'ai trouvé ce récit très intéressant, il t'aidera peut-être à faire ton choix :

www.voilesetvoiliers.com[...]lle-vie

10 juin 2011
0

Salutatousss
Sur un mono quille lorsque l'on s'échoue involontairement, il est d'usage de faire giter le bateau le plus possible afin de réduire le tirant d'eau et pouvoir ainsi s'échapper.
qu'en est il du bi-quilles?
Car si l'on fait giter, on augmente bien le tirant d'eau de la quille sous le vent, non?
Comment avez vous vécu cela, vous les "biquillistes"???
Héol

10 juin 2011
0

Adepte du plantage de quille, j'ai essayé... ..hé ben ça marche pas bien ! Avec un modeste Sheriff, quille à bulbe plantée dans la vase (fait délibérément, dans la rade d'un petit un port à marée montante) : impossible de le faire gîter "comme ça". J'ai donc considéré depuis que cette solution ne marche que dans les livres... Mais je peux me tromper ;-)

10 juin 2011
0

Ben… tu attends la marée ;-)
sans rire, c'est plus ennuyeux dans les coins sans marée !… il est alors nécessaire de faire fumer le moteur, voir d'utiliser le mouillage/guindeau pour se dégager…
l'avantage du biquille étant, d'une part, que tu restes à plat pour attendre… et surtout que le poids étant mieux réparti sur les quilles il s'enfonce moins… et se dégage à priori + en douceur… sans même parler de la sauvegarde des bordées !

10 juin 2011
0

Il est vrai qu'avec un biquille, tu t'échoues aussi plus souvent !… car ce n'est pas trop grave, donc comme le risque est acceptable. La vigilance en baisse alliée au faible tirant d'eau qui incite à aller dans les coins compliqués, fait que les probabilités (enfin les miennes) augmentent… la vigilance est davantage portée à la nature des fonds, bien entendu !

10 juin 2011
0

Bonjour

Il y a quelques années de cela,je me suis planté sur le banc de sable a la sortie de la Laita au jusant, je me suis dit que j'attendrais le flot (vu le courant qui me poussait sur le banc et pas question de faire giter évidemment)...
Mais le capitaine du port est venu me sortir de là avec son canot a moteur, super sympa!
Un bon coup de moteur et le bateau est sorti facilement.
Cordialement

10 juin 2011
0

bonjour ,j'ai sorti un 38 pieds du banc de sable à l'entrée de sidi bousaid en le faisant giter avec l'annexe pendue au bout de la bome débordée remplie d'eau et deux équipiers dedans pour faire du poids à l'epoque les remorqueurs tunisiens fonctionnaient à la rame
maintenant ça a dû changer .
alain

10 juin 2011
0

..j'ai donc pas la bonne technique :-p (pas insisté non plus, la marée montait...)

10 juin 2011
0

Pour les canaux, c'est pas très sympa, car lors du passage d'écluse le débarquement de l'équipier peut s'avérer brutal lorsque la quille la + proche de la berge heurte le fond du canal . Ma coéquipière a pris quelques bains involontaires dans le canal du midi de cette manière .

10 juin 201110 juin 2011
0

Le problème est exactement le même pour les dériveurs intégraux, les multicoques... Mais bizarrement cette question de l'échouage à marée haute+coeff diminuant revient systématiquement à propos des biquilles, ce qui révèle la ténacité de certains clichés. On peut lire tous les fils sur les DI, les catas, les tris, jamais un mot là-dessus, mais pour le biquille cela inquiète particulièrement.
En réalité et à l'usage du biquille, on est très vigilant sur les horaires de marée, on surveille l'heure, on calcule bien ses hauteurs et ses heures d'échouage...

Alors certes il y a le risque d'échouer involontairement :
- pil poil à marée haute,
- en période de coeff diminuant,
- sur un plateau rocheux (imaginons la chose selon la loi des emmerdements maximum !!) car évidemment si cela arrive sur du sable, on s'en tire avec un peu d'huile de coude...

Dans un autre cas de figure moins extrême, et bien on attend, voilà tout...

Plus rationnellement, le risque est probable, mais est à ranger selon moi parmi les risques innombrables qui guettent tous les types de bateaux : la collision, la voie d'eau, le chavirage, etc etc...

11 juin 2011
0

C'est en effet la même chose pour tous les bateaux à faibles tirant d'eau… les multis et dériveurs en particulier… on va là où celui qui cale 2m passe son chemin au loin… le risque d'échouage étant diminué ou dédramatisé, cela arrive… je connais certains bancs de sables qui bougent en taille et place et qui sont des repères à maquereaux géants (sisi) ;-) Donc l'appétit, parfois, est plus fort que la peur de passer une marée d'attente à déguster les précédemment pêchés :-)

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

🎶Always the Sun 🎶

Après la pluie...

  • 4.5 (117)

🎶Always the Sun 🎶

mars 2021