La moule anti-moule !

Du nouveau dans l'antifouling bio.
Une Sté Chilienne a découvert dans les mollusques une substance efficace pour prévenir l'adhésion de toutes sortes de saloperies sur des surfaces immergées.
L'info vient d'un site pro sur abonnement, je ne peux donc pas vous comuniquer le lien, alors en voici un extrait:

Marine bacteria that prevents micro- and macro-biofouling upon submerged surfaces.

An antibiofouling strain derived from a naturally found mollusk that prevents algae and other marine invertebrates from attaching to underwater surfaces. As well, has been tested with a biopolymer for a paint used to coat submerged objects. Does not utilize copper, tin, or other potentially harmful effects to environment. Is an extract from the Ateromonas sp. culture with no harmful side effects to either plants or animal life, merely preventing the attachment.
Benefits Summary

Is thermostable (100 degrees celcius). Water soluble. Low molecular weight. Product inhibits the attachment of the in-vitro mussels, affecting the exploration behavior and production fo byssal thread. No detrimental effects were observed, with no unacceptable occurences on target organisms, human/animal health, or the environment. more
Development Summary

Has done extensive studies in lab. Is needing partner to help with the biopolymer process to better test the agent outside the lab in a wider field. more
IP Summary

Patent information has not been disclosed.
Technology Benefits Description
Product is derived from a mollusk. It has no detrimental effects in the environment or to any living organisms. In lab-testing has shown that it merely prevents attachment to surfaces while coated with agent and biopolymer, while being able to resume attachment when said variable is removed. Potential industry-changing substance pending approval and international acceptance of a non-harmful “active substance”.

Technology Differentiation and Uniqueness
Contains no copper or other potentially harmful substances as found in today’s widely accepted norms.
Complies with the Budapest Treaty.
High thermostability.
No detrimental effects to living organisms, does not allow the production of byssal threads to permit attachment. Organisms gained full-access of byssal thread producing capabilities upon removal of variable.

L'équipage
02 déc. 2005
02 déc. 2005
0

ça serait y pas la méme info que le fil du MAREAUDEUR?
:reflechi:

02 déc. 2005
0

je suis pas catégorique
mais j'ai l'impression qu'il s'agit de trucs différents.

02 déc. 2005
0

en plus
y'a pas un mot de français dans ton texte, là....

03 déc. 2005
0

ca serait pas
du breton ?

03 déc. 2005
0

c'est po la même chose ..
le 1er fil de "maraudeur" =&gt c'est une bacterie qui inhibe la croissance des "autres formes vivantes" et cela en milieu marin; dans une vigntaine d'années on aura décortique le process et sortit un truc basé sur ce concept

Dans ce fil, nous avons une "petite annonce biotechnologie" classique = un extrait de moule serait "bactériostatique" et potentiellement brevetable. Si quelqu'un a 20 millons de roros (environ :-)) il peut poser les brevets et bosser dessus.

PS : personellement, comme anti-fouling, j'utilise la "super méthode super scientifique" =&gt baignade bi-annuelle + raclette; j'vous jure le résultat est nickel/chrome.

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Oh fil de l'Oh

Souvenir d'été

  • 4.5 (72)

Oh fil de l'Oh

novembre 2021