la montée du vent

Je viens d'acquérir un First 30 E,
quelques conseils sur l'ordre de la réduction des voiles et du réglage du mat au fur et à mesure de la montée du vent S.V.P.

L'équipage
18 mai 2014
18 mai 2014
0

test

19 mai 2014
0

La montée du vent n'est pas toujours progressive....on peut passer de 2 noeuds à 35 sur 100 mètres. Si tu n'as pas anticipé au mieux c'est de la casse.

19 mai 2014
0

Pas possible......pour avoir naviguer plusieurs années dans les archipels des Canaries et du Cap Vert ce genre d'aventure m'est arrivée nombre de fois, c'est de la finesse des réglages que je souhaitais recevoir des avis, merci quand même

19 mai 2014
1

bonjour,
connaitre les réductions e voilure c'est un minimum ,ou alors on retourne en école de voile ,il y a de très bon stages genre MACIF .
je suis désolé d'être aussi rigide dans mes propos ,
heureusement que la mer pardonne beaucoup et le cross aussi
alain
:topla:

19 mai 2014
11

J'ai a peu près 80.000 MN derrière le cul de mes 5 premiers bateaux, mais chacun avais ses petits secrets, c'est de cette finesse que j’espérais des avis .....j'ai navigué dans des endroits ou toute aide était impossible et j'ai eu la chance de n'avoir jamais eu de fortune de mer et besoin d'assistance, je vous souhaite un mat aussi rigide que votre philosophie, merci quand me^^me

19 mai 2014
0

Bien enregistré, mais merdum j'espérais une relation plus simple, grand merci je ne retiendrais que les contacts positifs

19 mai 2014
0

A toi aussi grand merci, meme réponse qu'à motutunga, bonne mer

19 mai 201419 mai 2014
2

t'inquiete pas ca me rappelle quand je suis arrivé sur le forum, tous les grands navigateurs ont fait les marioles, et puis ca c'est calmé...il y a une periode d'adaptation et de plus d'apres moi ta question est mal posée = les grand navigateurs ont peut etre cru un peu vite que du etait un debutant naif , il faut dire qu'il y en a beaucoup.
je me permets da critiquer mes copains grands navigateurs aprdce que je les connait bien maintenant , ils sont gentils , beaucoup sont tres competent , mais parfois l'effet de meute se laisse aller
philippe

19 mai 2014
0

Dissident, comme tu peux t'en rendre compte, la finesse n'est pas la qualité première du forum. Il faut juste que tu apprennes à zapper les interventions parasites ou hors-sujet. Qq fois, il est possible que l'intervenant réponde à côté de toute bonne foi, sur un malentendu.
C'est peut être ce qui explique l'intervention d'Alain. Peut être...

19 mai 2014
3

La question n'est pas si bête si on prend le temps de la lire. Il n'est pas question de savoir comment réduire la voilure mais bien de savoir dans quel ordre faire cette réduction sur un First 30 E.
L'ordre de réduction dépend du type de bateau. Certains préfèrent une réduction de la Grand Voile avant de réduire la voile d'avant, pour d'autres, c'est l'inverse.
Si ton bateau à tendance à devenir très rapidement ardent quand le vent monte, il faut privilégier la réduction de la GV en premier.
Pour le mât, plus une voile est plate, moins elle est puissante donc dans du vent, j'aurais tendance à agir de telle manière que la GV s’aplatisse. Je ne connais pas le First 30 E mais les propriétaires de ce bateau, au delà de la réponse "Va en école de voile", sauront sans doute, eux, te répondre plus intelligemment.

19 mai 2014
0

Très gentille réponse, je suis un "vieux" navigateur j'ai a peu près 80.000 MN derrière le cul de mes 5 premiers bateaux, mais chacun avais ses petits secrets, c'est de cette finesse que j’espérais des avis .....

20 mai 2014
0

merci a +

19 mai 2014
0

Je pose la question à deux utilisateurs, à plus...

21 mai 2014
0

Tu le fait exprès Tu radotes!
Mais à chacun ses habitudes sur Son Voilier, et on a tous le plaisir de trouver la meilleur formule pour naviguer sans casse , mais dans certains cas on a pas le temps de beaucoup réflaichir, surtout quand le coup de Grisous n'est pas annoncé par le Baromètre ou les Nuages, il y a eu dernièrement un très bon forum sur un coup de tabac arrivé du côté de Bastia prévenu pas de curieux nuages, c'est la aussi ou l'instinct et l'expérience joue.
En te souhaitant de trouver les réglages qui te conviennent sur ton nouveau Pur Sang, dans tes belles navigations.

19 mai 2014
1

Bonjour,
si je me souviens bien, on commence à réduire les voiles hautes, cacatois, perroquets, puis les intermédiaires, perruches, huniers et fougue, puis les basses, grands fixes et grand-voiles avant et arrière, enfin les clin foc, grand foc, petit foc et brigantine pour finir à la cape sous grand- voile goëlette et faux foc. Si ça force encore, on prend la cape à sec de toile, mais là, je me retire sur la pointe des pieds... :acheval: :acheval: :acheval: :acheval:

19 mai 2014
0

Pas complètement d'accord, si tu tardes trop avec le clin foc, je donne pas cher de ton mat de flèche :scie:

19 mai 2014
0

Je me disais bien qu'il avait oublié un truc la c'ptain

19 mai 2014
0

Faut pas oublier la civadière !

19 mai 2014
0

OUF,

19 mai 2014
0

c'est ce que je disais

19 mai 2014
1

Sur le Sun Light 30, qui a en commun avec le First 30E de faire 30 pieds ... je réduis la GV (1er ris) vers 15 - 18 nœuds de vent apparent, 2ème ris vers 22 nœuds et 3ème si ça dépasse les 25 nœuds.
La réduction du génois (sur enrouleur) précède ou suit celle de la GV selon les conditions de mer et de la variation du vent... Si celle ci est rapide, réduire du génois en premier pour calmer le jeu et réduire la GV avec un bateau moins gîté (il faut aller au pied de mât) - si la réduction est "préventive" on peut commencer par la GV...
AMHA.

19 mai 2014
2

Selon moi, ce la dépend de la répartition de la surface de voile entre voile d'avant et grand voile.

Si le génois est largement supérieur en surface que la surface de la GV (dans genre 1,5 à 2 fois plus importante), il faut commencer par réduire devant jusqu'à atteindre une surface équivalente avec la GV puis enchaîner par la prise de ris, puis réduire devant jusqu'à la taille de la surface d'un foc de route puis deuxième ris voir troisième puis tourmentin si nécessaire.

C'est comme ca que je procède sur mon contèssa 35

Il semble me souvenir que sur le first 30E, plan Berret si je me trompe pas, on est encore sur des répartition de voile issues de la jauge IOR qui privilégiait le triangle avant

Donc on commence par réduire devant, puis la GV ensuite pour compenser le déséquilibre entre les surface de voile.

Mais, il faut tenir compte de l'état de la mer, car s'il faut de la puissance pour vaincre une mer cassante ou fortement clapoteuse comme on rencontre en Manche, alors on est obliger de garder de la puissance devant pour un meilleur passage.

20 mai 2014
0

Oui, bonnes remarques, merci

19 mai 2014
0

Perso, ne faisant pas la course je vois d'abord le côté pratique. Une voile d'avant influence beaucoup l'équilibre vélique et est plus fragile qu'une grand voile. Montée sur enrouleur elle est aussi plus facile à réduire. La grand voile est plus solide mais plus laborieuse à réduire qu'à monter, quand elle n'est pas sur enrouleur. J'anticipe donc nettement sa réduction selon l'évolution de la météo.
Dans tous les cas il faut rétablir un bon équilibre vélique (indispensable si on marche au régulateur d'allure ou au PA).

20 mai 2014
0

J'ai la même démarche, merci

19 mai 2014
1

Comme d'habitude beaucoup de hors sujet.

Je trouve la question de la prise du patatras fort intéressante.

Si un spécialiste veut bien en partager sa connaissance je suis preneur vu qu'avec le halle bas c'est le réglage qui va permettre de d'ouvrir le haut de la voile pour laisser passer l'excédent de vent.

Après ces réglages il faut à priori réduire ....(il y a aussi le chariot de GV mais je n'en ai pas, je sais c'est égoïste de ne pas poser aussi la question à ce sujet)

Je suis intéressé de l'avis de chacun à ce sujet.

Je veux cesser toutes remarques désagréables aux réponses qui portent un jugement direct et erroné sur les personnes, mais j'ai du mal .... vous remarquerez mon effort

Steph

19 mai 2014
0

Bonnes remarques en tous points, je vais faire comme toi !

21 mai 2014
1

Le pataras te permet d'ouvrir le haut de la voile et libérer le trop plein de puissance.
La prise du hâle bas tend la chute et apporte donc plus de puissance. 2 effets bien différents

22 mai 2014
1

Sur un grement fractionné, le pataras sert a cintrer le mat et a tendre l'etai.
Sur un greement en tete, il ne sert qu'a tendre l'etai.
Le cintrage reduit le creu de la gv, et donc reduit la portance de la gv. La tension de l'etai maintient le creu de la voile d'avant bien positionné.
Le bateau gite donc moins.
Pour reduire encore (temporairement) la portance dans le haut de la gv, on choque le hale bas pour augmenter la vrille. Le haut de la gv claque par intermitence, c'est pourquoi à ce stade il faut reduire si le vent va etre fort pour longtemps.

20 mai 201420 mai 2014
0

@Steph 83:
Si tu ne veux pas réduire (ou plutôt retarder la réduction avec des réglages sur les voiles) le pataras n'a pas un levier conséquent (je ne dis pas qu'il n'a pas d'effet). dans les allures de finesse, ouvrir la chute avec le chariot de Génois et descendre le chariot de GV (et effectivement l'absence de hâle-bas) te permet de soulager totalement le bateau et même de ne pas réduire du tout. Le revers de la médaille c'est que la voile d'avant (et un peu le gréement) vont fortement subir du vieillissement prématuré dû au faseyement de la chute de GE (et dans une moindre mesure du guindant de GV).
Cela ne peut être qu'une solution pour une courte durée (saluer un grain, garder la toile car on va être protégé sous peu...) ou dans le cas d'un enrouleur bloqué.

20 mai 201420 mai 2014
0

Quel est le rapport de surfaces GV / GN sur un First 30 E ? Comme le dis MoonBoots80, c'est déterminant.
Moi, par exemple (GV 20 m2 / GN 34 m2) : pour une coque de 9,60 m, la bordure de mon génois fait 6,40 m... Quand il est enroulé à moitié, c'est un sac à merde au près ! Ça m'oblige à avoir recours à l'étai largable si je veux remonter le vent (correctement) dès 20 nds...
C'est l'inconvénient des enrouleurs de génois à fort recouvrement... C'est exactement l'inverse pour les GV qui, plus elles sont réduites, plus elles sont plates et agréables (au près par vent fort).
Avant hier (dimanche) on avait ici 25 - 30 nds de vent d'est, avec des vagues de 2,50 / 3 m. J'avais la GV au 3 ème ris et un Yankee de 6,50 m2 sur l'étai largable. Bon, j'étais sous toilé c'est vrai (3 - 4 nds) mais, quel confort au près ! Le bateau légèrement gité enjambait en souplesse les vagues à 50 - 60 °, la barre se tenait dans l'axe toute seule quand je la lâchais... Au diable l'enrouleur !!!
Ça répond pas à la question initiale, mais bon, on discute...

20 mai 2014
0

Si,si ça participe parfaitement à mes réflexions...un grand merci

20 mai 2014
0

Perso j'ai règlé le problème en montant définitivement mon boat en cotre. Le foc sur enrouleur sert de base propulsive avant.
Le génois à fort recouvrement sur enrouleur est envoyé ensuite et réduit en premier. On fait ainsi face facilement à toutes les situations (il y a un était larguable pour le tourmentin (au cas où). La grand voile 3 ris est géré toujours avec anticipation. Le DI me permet d'effacer plus ou moins la dérive selon l'allure. Je marche à 95% avec régulateur d'allure, qui impose un équilibre correct du bateau. A noter que le près serré est conditionné par la possibilité de rapprocher au maximum les voiles de l'axe longitudinal du bateau.

20 mai 2014
0

vu son "époque" de lancement ce first a trés certainement un"grand" triangle avant et une GV plus "petite"(a coup sur plus petite que les GV des séries actuelles)
1/réglages mat/haubanage
voir site Selden et,ou,publication de V et V sur ce sujet...en particulier voir méthode de la mise en pré tension du haubanage par "allongement mesuré au ruban métallique"
2/avec un(grand)génois..?on ne "peut pas répondre à la montéé du vent!!"du moins au prés et à long terme....
si enrouleur on défonce le génois/rendement minable/usure/fatigue accéléréé de tout le bazar....
solution= solide solent(à Ris)sur etai volant
si pas d'enrouleur?On change de voile d'avant....
ne pas oublier le role de la barre d'écoute
c'est aussi l'angle de barre qui te "donne l'alerte" si pour mantenir ton cap tu doit tirer sur la barre comme un bourrin il est plus que temps d'agir!C'est meme trop tard!L'expèrience te dira quand(anticipation/feeling)

20 mai 2014
0

Sur les conseils d'un autre navigateur j'ai déjà compulsé le site Selden et réglé le mat avec la méthode préconisée qui me semble excellente....
Pour le reste de bons conseils sauf que je commence a avoir de la bouteille et qu'aller faire le zouave à l'avant de ce petit bateau par mer formée ....alors sauf contrainte je ferai du prés un moins serré, un grand merci

20 mai 2014
0

certes....mais avec la solution étai volant et solent endraillé "tout pret dans un sac banane ton numero de zouave durerait moins longtemps....et ton génois plus....longtemps
oserai je une autre remarque?oui!si tu n'a pas 80 ans(!!?)et sans problème(s )de "santé" avéré(s)en prenant un peu plus de temps et de précautions(Harnais) ce fameux solent doit pouvoir se gérer...de plus,à moins d'une brusque et théatrale montéé du vent,(ça arrive bien davantage en Méd!) il est possible d'anticiper,voire de naviguer un peu sous toilé sous solent en prévision d'une montéé du vent prévue et donc de la mer qui va avec

20 mai 2014
0

Quand on a de la bouteille, le mieux qu'on ai à faire, c'est de la vider !
:mdr:
:alavotre:

20 mai 2014
0

A condition de ne pas la casser en "allant faire le zouave" à l'avant et par mer forméé!

20 mai 201420 mai 2014
0

Les batos ont leurs petites manies qui souvent échappent au simple bon sens; j'estime que la répartition voile d'av. et GV n'est pas toujours un critère . Pour ne parler que de 2 bateaux que je connais bien ils ont des modes d'emploi différents, dus peut être aux réglages initiaux du mat: le jouet 24 me demandait de conserver le génois le plus longtemps possible et de réduire la GV; l'Aphrodite malgré sa GV conséquente devient intenable si je garde le solent. En fait c'est la gîte qui contribue surtout á partir au lof, le centre de poussée devenant excentré.
Si le First est raide á la toile peut-être qu'il est préférable de penser á réduire la GV. Mais je suppose que vous en savez plus que nous quant á ce bateau.
Quant au réglage du mat en navigation , á part le pataras je ne vois pas trop...

20 mai 201420 mai 2014
0

Oui Bianca, tu as raison, c'est la gite qui rend le bateau ardent.
Mon bateau actuel, que je n'ai que depuis 2 ans, est très ardent. Au début, j'ai eu le réflexe, ainsi que tu le dis, de réduire l'arrière du plan de voilure (GV). J'en suis même arrivé quelques fois à ne garder que le génois... et je fais ainsi un bon près. mais... moins équilibré...
Je me suis rendu compte plus tard, qu'en fait, c'est le génois surdimensionné qui, le faisant giter, rendait le bateau ardent.

J'en arrive même à me dire que, lorsque je changerai le génois, je le prendrai moins grand... Au moins il gardera une forme acceptable quand un peu enroulé.

20 mai 2014
0

Le First 30E est issu du First Evolution (proto Berret) avec lequel Beneteau a gagné la Half ton cup de 1981. Le 30E est grée en tête, un seul étage de barres de flèches perpendiculaires et un bas étai.
Par rapport au First 30, on peut constater un début de modification de rapport des surfaces entre le triangle AV et la GV au profit de cette dernière.
Surface maxi du génois: 30,03 m²
Surface de la GV: 18,09m²
Mais le triangle AV reste encore largement prédominant sur ce modèle.
Pour les réglages, beaucoup de choses pleines de bon sens ont déjà été dîtes, inutile d'y revenir. Quelques observations d'expériences en complément. Tant qu'on ne l'a pas constaté par soi-même, il est difficile d'imaginer l'amélioration du comportement d'un course-croisière équipé d'un beau jeu de voiles neuves en laminé, par rapport à des voiles Dacron ayant bien vécu. Il est alors possible de repousser très largement le moment où il est nécessaire de réduire la voilure. Les choix de réduction de la voilure dépendent donc, pour une part importante, de l'état de celle-ci. Il faut donc tester et comparer. On arrive généralement assez vite à trouver le bon compromis pour les brises rencontrées couramment (on va dire jusqu'à 20 ou 25 kn). Au delà de ces plages de vent, l'expérience est souvent plus difficile à acquérir, pour des raisons de fréquence de sorties, mais aussi de confort ou de sécurité dans la multiplication des test par vent et mer établis.

20 mai 2014
0

Ok des remarques de bon sens, grand merci.

21 mai 2014
1

Bonjour,
Ma question était certainement mal tournée pour que tous ces grands navigateurs "sur internet" me répondent aussi sentencieusement.....j'aurai du leur préciser que je naviguais depuis 1968 avec des voileux ayant fait l'école des Glénans, que j'avais dévoré nombre de livres de navigation et plus particulièrement ceux d'Alain Gliksman, qui pour moi, résume en quelques pages les meilleurs réglages pour faire avancer un batal et diminuer la voilure, que j'ai eu mon premier bateau un kirk en 1973 puis d'autres plus grands pour finir avec un Sun Kiss en 2010, que pendant toute cette période j'avais traîné mes étraves le longs de 90% de la méditerranée puis de la Bretagne, des Canaries, des Antilles, du Venezuela, des îles du Cap vert, de la Mauritanie, du Sénégal et de l'archipel des Bijagos en Guinée Bissau où j'ai fait du charter.....C'est con de devoir s'étaler, je pensais que chez les 'plaisancier' il y avait moins de condescendance et que les vrais passionnés, dans quelque discipline que ce soit désiraient partager leurs connaissances et leurs plaisirs même et surtout avec un néophyte.
Un grand merci pour ta dernière phrase, je ne manquerai pas d'observer ton conseil si je devais demander à nouveau un conseil. Gil

21 mai 2014
0

Dissident :
Les plaisanciers, c'est comme partout. Ce sont des êtres humains, comme ailleurs... Rien de plus, rien de moins... y'a pas de problème.

21 mai 2014
0

Si je comprends bien il eut été préférable de ne rien dire...

21 mai 2014
0

Mais non, c'est bien comme ça, c'est comme d'habitude. C'est les rapports humains normaux. À chacun de s'y retrouver simplement, sans faire d'histoires...

21 mai 2014
0

Bon bon bon, tu as raison, je suis en dehors des clous et il n'y a pas lieu de faire des histoires, je remercie sincèrement ceux d'entre vous qui m'ont donné les conseils qu'ils estimaient devoir m'intéressés, je les salut définitivement ainsi que les grands baroudeurs du web, comme mon surnom l'indique j'ai une fâcheuse tendance à me la jouer solo.... Adieu à tous et bonne mer

22 mai 2014
0

Pas "adieu"... À bientôt !
:topla:

22 mai 2014
0

80 000 Mn dans le c... normalement quelque soit le bateau !!!! ça devrait le faire, le principe de réduction étant le même pour tout le monde, que je sache il n'y a que deux voiles ;-)
HetHo est un roman de voyage qui quelques fois se transforme en fiction et nous fait rêver...... 80 000 Mn hummm !!!!

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Skellig 2019

Faune et Flore marine !

  • 4.5 (194)

Skellig 2019

janvier 2021