La mer au secours de la terre !

Des coques biodégradables, un bateau entièrement en matériaux naturels que l’on pourra broyer en fin de vie pour engraisser son jardin, ce n’est pas tout à fait une utopie....

L'équipage
13 avr. 2010
13 avr. 2010
0

Bonne idée
Tout à fait au point sauf la durée de vie....

Et comme ça, plus de bateaux de plus de vingt ans qui encombrent les ports et le marché... C'est BénéJano qui va être content...

13 avr. 2010
0

Interessant, mais rien de nouveau sous le soleil
Nous savons déja réaliser des cadres de cycles renforcés en fibre de lin, des films et des articles à base de fécule de pomme de terre ou d'amidons ( riz, blé, maîs et manioc)insolubles en combinaison avec glyoxal (carcinogène) ou des sels métalliques ( non dangereux mais beaucoup plus chers) et résistant aux UV.
Pour l'application qui nous concerne reste le problème de l'échantillonage pour résister aux contraintes mécaniques et la stabilité dimensionnelles sous toutes les latitudes. De la bonne idée à l'industrialisation, il peut se passer plusieurs décennies. Mais cela vaut le cout de relever ce défi.
Navicalement
André

13 avr. 2010
0

et puis quoi encore ?????
En partenariat avec Hisse Et Oh, Christophe Lunati nous prépare 100 programmes courts écologiques intitulé: "Un jour Une escale" sur les gestes, actes et démarches écologiques qui existent réellement, à voir prochainement en exclusivité sur notre site et par la suite sur une chaine de télévision Française.

Christophe Lunati(que) il va me dire à quelle heure et où il faut que je fasse mes besoins ?

SOYONS SÉRIEUX arrêter de nous prendre pour des imbéciles

STOPPER cette infantilisation à tout va

LES BONS GESTES s'apprennent quand on est jeune
plus tard quand on est (adulte) c'est trop tard et çà devient de l'incivilité

bref : je ne suivrais pas ce post et ses bonnes paroles j'suis trop vieux (43 ans)pour qu'on me prenne pour un CON

FAIS pas ci fais pas çà çà suffit

14 avr. 2010
0

"j'suis trop vieux (43 ans)"
Ben non : t'es justement encore trop jeune pour comprendre !

Moi, à 60 ans, il n'y a que mes articulations qui me rappellent que je ne suis plus vraiment jeune, pour mes neurones survivants ça va encore à peu près ! ;-)

En ce qui concerne ce sujet, j'attends l'évolution des arguments avant d'éventuellement critiquer... :heu:

_/)

14 avr. 2010
0

tilikum !!!!
je suis trop vieux pour croire au machin qui va vite même très vite pour déposer des paquets le 24 dec .

pas grave si t'avais pas compris c'est surement tes neurones qui ne veulent plus suivre .

sans aucunes rancunes tilikum :mdr:

pascal

14 avr. 2010
0

Hummm
Contrairement à certains arguments et même si je construit en bois... je m'aperçois qu'entendre, ici et là, le marketing/les politiques/... reprendre à tout va le discours de l'écologie donne au moins le mérite d'y réfléchir 2 minutes.

Je n'aime guère les discours extrémistes (dans un sens comme dans l'autre), et le mot "écolo" est souvent entaché de ce sentiment.

En revanche, je m'aperçois qu'il serait tout a fait envisageable d'avoir d'autres solutions , intelligibles et intelligentes, alliant respect de la nature et respect d'autrui sans pour autant de fournir plus d'effort.

Donc, oui je suis prêt à me remettre en question pour faire un sorte que la mer soit un peu plus "bleu".

J'attends avec impatience la suite de ce projet.

13 avr. 2010
0

Peut-on en parler sereinement... ?
Voilà un sujet qui s'emballe vite.

Dommage, le projet a de l'ambition et certainement beaucoup d'intérêt. En quoi faudrait-il se sentir agressé par cette démarche qui consiste à recenser des innovations écologiques dans le domaine du nautisme. Je n'ai en rien ressenti l'injonction à faire ceci ou cela, à la lecture de l'article, et pouvons nous encore nier que nos produits et parfois aussi nos pratiques sont un brin polluantes ? Que l'industrie nautique y mette son nez, c'est bien dans l'air du temps du "green washing", et cela comporte effectivement des ambiguités (marketing à bon compte et stratégie de sur-consommation contraire à une pratique rigoureuse du développement durable). Mais justement raison de plus pour que la société civile s'approprie aussi cette affaire et puisse s'informer et participer au développement des "bonnes pratiques". Je trouve pour ma part intéressant pour cela qu'un partenariat puisse se nouer entre l'université et le milieu industriel.

Il est bien vrai que le bois est un matériau biodégradable, mais ce qui le protège, peintures et antifouling, beaucoup moins, et ce qui accastille et aménage le bateau est aussi à prendre en compte.

Naturellement, on aimerait en savoir plus sur Christophe Lunati, quelles sont les compétences auxquelles il peut prétendre, et qui lui donnent crédibilité pour conduire ce programme.

Voilà, globalement ce projet m'intéresse. Ce qui m'a amené à la mer (comme à la montagne, d'ailleurs) c'est l'espace naturel qu'elle offre, l'extraordinaire complexité et beauté de ses eco-systèmes, et le sentiment de liberté de m'y transporter dans un environnement "non artificialisé" (raison pour laquelle je fuis autant que faire se peut, les marinas). Que l'on puisse échanger collectivement sur la façon de (re)nouer avec des pratiques plus durables dans les modes de construction nautique et de navigation, y compris dans la controverse, serait plutôt à l'honneur de ce forum.

Hervé

13 avr. 2010
0

Peut-être quelques infos supplémentaires
Là :
unjour-uneescale.heoblog.com[...]/

C'est son projet en cours d'élaboration.
A la lecture du blog, Christophe Lunati sollicite vos avis et conseils d'avertis comme vous pourrez le constater.

:-)

14 avr. 2010
0

contact Lorient
Salut,
je peux mettre Christophe en contact avec Christophe (Baley) de L'UBS à Lorient. On se connait et il est un des premeirs a avoir bossé sur les fibres et résines d'origine végétales appiquées au nautisme.
A suivre par mail perso
Amicalement
Alex

0

ecolo
si on veut vraiment etre écolo il ne faut pas faire de bateau,sans parler d antifooling ou de polyester les panneaux PV ne sont pas écolo du tout sans parler de l aluminium qui est venté partout comme recyclable mais pour sa fabrication il y a des poissons qui meurent de cancer je ne veux faire de procès a personne mais pour le moment l écologie c est, éviter de laver sont bateau tout les jours en laissant couler l eau, éviter de rejeter des produit toxique a la mer et éviter d acheter les produit chinois ce que je m éfforce de faire en tout cas. quand a tout ce qui est fait pour faire évoluer l industrie du moment que c est dans le bon sens mais la j en doute c est encore utiliser les terre agricole a des fin non alimentaire

14 avr. 2010
0

on peut aussi
aborder le probleme autrement.

en plaisance nous sommes dans l'absurde extreme . Construire des objets , des ports, des installations , des usines, pour un objet dont toutes le statistiques s'accordent à dire qu'il est utilisé en moyenne 3 à 5j par ans ..il est bien difficile de faire plus absurde...

donc arretons le gachis tout assimute et developpons la location ça me semblerait plus malin

14 avr. 2010
0

c'est trop drôle ...
Personne n'a remarqué que ce H&OBlog de Christope Lunati est daté du 1er avril ...

Si Aroc n'avait pas dit qu'il connait Christophe Lunati, on aurait pu craindre in "remake" du fil excellent de Gadloo concernant les pieux , Sifredi et les dynamos :heu:

Je pense que ce serait bien de changer la date du H&OBlog en question :langue2:

14 avr. 2010
0

Vous êtes des salauds.....
Montée d'adrénaline en lisant cet article, alors qu'hier je postais sur le poisson et du coup un post qui me prend du temps....
et paf dans le panneau....

J'ai bonne mémoire, je me vengerai .... :mdr: :mdr: :mdr:

14 avr. 2010
0

je suis médusé par cette histoire.
Le vert est à l'honneur partout car il fait vendre.
Même les banques sont plus vertes quand il s'agit de vous faire de la morale parce que votre compte est en rouge.

Le bateau en fibre de pissenlits et à l'huile d'oeillets du poète et dont on fait des chips à déguster pour l'apéro quand il est en fin de vie !!!

Faut sortir de sa bulle.
Aujourd'hui l'heure est aux nano-matériaux pour faire des matériaux composites des "centaines" de fois plus légers, des "milliers" de fois plus résistants, des résines aux propriétés insoupçonnables, des colles aux capacités d"adhésion et de résistance inouïes, des gelcoats et des peintures "éternellement" propres et brillantes, des vitrages auto-nettoyants, ......
C'est pour demain. C'est déjà pour aujourd'hui dans certains domaines.
Seul hic : cette nouvelle ingéniérerie à l'échelle de l'atome est porteuse de dangers qui sont eux aussi sans commune mesure avec ce que l'on connaît. (des exemples sont déjà connus, plus tard si je trouve le temps et si ça vous intéresse).
Et le train est en marche, bien sûr.
Les profits n'attendent pas.

Sika est déjà sur le coup pour le marché des éoliennes avec une résine déjà homologuée par la Germanischer Lloyd.
Bayer a une déjà une chaîne de production de 200 tonnes de nanotubes.
Le français Arkema qui produit déjà 20 tonnes de nanotubes mettra en service un réacteur capable de produire 400 tonnes en 2011 sur le site de Mont.
alors bien sûr, le canadien Campion Marine a trouvé le moyen de mettre de l'huile de colza et de l'alcool de maïs dans ses résines.
Il est ravi et c'est bien (j'en conviens) il a gratté 40 tonnes de CO2. Mais c'est dérisoire.

Alors vous vous imaginez bien naïvement que nos constructeurs vont faire dans la bioculture ????
Sûrement, pour donner un alibi. Comme d'hab.
L'image verte comme le font Total, EDF, comme....

Une chanson de Ferré (à propos du show'biz) disait :"Mets ton bébé dans tes chansons, ça f'ra pleurer tous les couillons."
sur le même refrain :
"Mets d'l'écolo dans ton bato, ça f'ra marrer tous les technos".

Je regrette que le 1er post de Calypso ait disparu. Y avait pas de quoi.
Sans doute était-ce un post en résine de fleur de tomate d'avril forcément "trop rapidement biodégradable".

14 avr. 2010
0

très juste gadloo
Se rappeler aussi l'histoire affligeante des écolos bernés par un industriel qui a conduit à l'interdiction de R12 en réfrigération au grand bénéfice de cet industriel et sans bénéfice pour l'écologie ;-)

09 mai 2010
0

Notre économie libidinale - fondamentaux du capitalisme ?
Bonjour à tous.
Dans un très bon article en kiosque en ce moment (mai 2010 - "problèmes économieques - la documentation française - De quoi avons nous vraiement besoin, bonheur, consommation, capitalisme" p. 55)j'ai été ce matin au petit déj assez interpellé par le qualificatif d'économie "libidinale" à propos de "notre" capitalisme.
Libidinal, soit "capable d'orienter et de canaliser le désir humain sur des objets ou des services", une notion à bien méditer quand ont est face à la mode du vert et à la culpabilisation sur laquelle capitalise effectivement notre banquier, notre assureur, et maintenant notre futur chantier naval (...). :langue2:

Alors comme beaucoup de marins, il me semble (j'en viens à me méfier de ma libido) que j'aime le bleu et le vert de la planète, et on a, libidinalement parlant, envie d'applaudir à toutes les initiatives "bio".
Las, je me fais écho à la pensée de Gadloo, et j'enrage quand on joue ainsi avec ma libido. Alors je sens bien qu'il faut cultiver voir encourager non pas un anarchisme anti-social, mais bien certainement un sens critique profond, une capacité de dicernement du quotidien. ;-)

Mais discerner quoi ? Le bien du mal pour sûr !
Et c'est parti on y revient, qu'est-ce que le bien ?
Alors je pense tout d'un coup très fort à mon bateau et à la mer, là où je retrouve certains fondamentaux, notament dans le bercement originel in utéro que me procure ma jolie petite coque blanche en sandwich ... de mousse et d'époxy.
Bon apétit ! :-D

09 mai 2010
0

"encourager un sens critique profond"
On pourra même se réunir dans une cabine téléphonique tant on sera peu nombreux.
Mais, t'as raison, faut rêver, encore rêver.
Ne rien lâcher. :-)

14 avr. 2010
0

J'comprends plus rien...;
J'ai lu trop vite la première intervention de Robert.
En fait c'est pas un poisson d'avril !!!
C'est donc bien vrai cet article ???

14 avr. 2010
0

Mixage malencontreux ...
A vrai dire, je crois bien que ce n'est pas un poisson d'avril, mais que, à la fois la rédaction et la date malencontreuse font que ça y ressemble furieusement.

14 avr. 2010
0

Plasmor et l'écologie
blog.plasmor.fr[...]/

[i]
Plasmor et Bretagne Vivante SEPNB protègent les sternes

La pratique du kayak de mer et du voilier fait de nous des spectateurs privilégiés de la faune et de la flore. Aussi, nous nous engageons pour le respect de la nature :

[b]* Nous fournissons à l’association Bretagne Vivante- SEPNB un kayak de mer Canuk et tout son équipement pour lui permettre de surveiller les colonies d’oiseaux marins des îlots d’Iniz er Mour (Ste Hélène) et de Logoden (Plouhinec) durant la saison de reproduction des sternes pierregarin et caugek (appelées hirondelles de mer).
* Nous distribuons à tous nos clients kayakistes un dépliant d’information pour éviter de déranger les colonies d’oiseaux marins en Bretagne.[/b]
[/i]

And that's all folks ;-)

En regardant le site www.plasmor.fr[...]80.html
je vois pas grand chose d'écologique ;-) :-) :-)

[i]mousse polyéthylène, monolithique, fibre de verre, polyester, stratifiés[/i], sont des mots que l'on peut lire sur la page technique...

Donc:

Poisson d'Avril ( en retard) ??
Vraie actu' ??

:-)

14 avr. 2010
0

quelques précisions
www.pole-mer-bretagne.com[...]mat.php

www.bretagne-innovation.tm.fr[...]che.php

www.univ-ubs.fr[...]ERCHART

www.allboatsavenue.com[...]n-kayak

En résumé, un projet comme il y en a des centaines qui ont vu le jour avec la création des nouvelles structures universitaires et industrielles des pôles de compétitivité régionaux. Projets souvent pilotés par un industriel (ici Plasmor) pour que "ça fasse sérieux" avec un gage d'intérêt industriel ... Une façon également de récupérer de l'argent public pour les divers acteurs du projet.

Les probabilité statistiques d'aboutissement de ce genre de projets dans les pôles de compétitivité est assez faible, beaucoup de ces projets resteront au stade de petites avancées technologiques sans véritable suite industrielle d'envergure.

Evidemment, un projet de ce genre doit s'accompagner d'une campagne de "promotion" comme la sortie d'un nouveau CD d'un chanteur. Donc avec diverses manifestations ... dont celle dont parle l'article cité ici sur H&O concernant cette tournée des côtes françaises. Pour le plus grand bien promotionnel de quelques petites entreprises.

C'est bien que ça existe, mais faut pas trop fantasmer.

14 avr. 2010
0

des précisions et une question.
alors que sur d'autres fils certaines s'insurgent que des pros interviennent ici avec un gros nez rouge...

Ici un "article" dont le résumé reprend tout ou partie la page de garde du site Plasmor.
www.plasmor.fr[...]41.html

Au lieu de nous mettre un titre qui relève à la fois du pathétique et du ridicule (ça va souvent ensemble) "La mer au secours de la Terre", qui certes pourrait émouvoir les enfants d'un centre aéré, pourquoi pas plutôt ce titre plus clair et sans équivoque "Plasmor nous communique ....".

Et de nous parler de l'industriel de la fibre Ahlstrom (et non Alström comme il est écrit stupidement sur la page de Plasmor et bien sûr repris la fleur au dent par notre copieur/colleur !!! Ah les méfaits du controle C/V !!!).

Ah si, une innovation au bénéfice d'H&O : on a même droit, en plus ?, à cette petite phrase sibylline "Le gouvernement qui met en place le grenelle de la mer"....

Et c'est qui ce Christophe Lunati ????
Moi, je connais pas.
Une petite présentation....
S'il "prépare 100 programmes courts écologiques intitulé: "Un jour Une escale..." sur les gestes...." ça mérite bien un p'tit CV en ligne, non ?

Je ne sais d'où vient cette idée générale lumineuse mais j'ai un peu l'impression d'être pris pour un encornet.

Et cerise sur le gâteau :
En haut de l'article il est proposé de voter.
alors j'ai cliqué, en me disant je vais voter contre.
Eh bah non !!!! Quand on vote c'est forcément pour....
Aller, pas un grand bravo, mais une standing ovation !!! :pouce:

14 avr. 2010
0

?
Gadloo ?

Au moins il a le mérite de signer son article.
Mal placé pour faire la morale. Non ?

Qui es tu ?

Qu'as tu fais ? (A part remuer la vase !)

Un moralisateur !

Merci de revenir au sujet !

14 avr. 2010
0

Blog
Tu vas sur son blog et tu lui poses la question !

Top dur ? moins plaisant que de faire son Show !

14 avr. 2010
0

Revenir au sujet.
Quelle signature ? Où ?
Ni sur le site de Plasmor ni ici où c'est signé "l'équipage".

Connaître les origines d'un sujet ou d'un article pour le comprendre puis le traiter, ça peut aider.
Non ?

14 avr. 2010
0

Eh bah merci
d'insérer l'adresse du blog dans l'article.

Qu'on commence à s'y retrouver un peu.

D'habitude quand un article est crée ici, il est signé de l'avatar du matelot inscrit qui l'a rédigé.
Pas (ou très rarement je pense) de l'"équipage".

Christophe Lunati sur Google renvoie à de nombreuses adresses qui n'ont pas grand'chose à voir entre elles.

Le "moralisateur que je suis et qui remue la vase" pour s'y retrouver (car je me suis intéressé à l'article d'abord !!!) n'a pas fait autre chose que de prendre une bribe du texte de l'article et d'activer Google.

Pas de ma faute si Google me renvoie à la page de garde de Plasmor avec les même mots et les mêmes phrases employées.

14 avr. 2010
0

Exacte
L'article est corrigé

Voici le blog :
unjour-uneescale.heoblog.com[...]

Avec toutes mes plus plates excuses !

14 avr. 2010
0

Ca veut dire quoi ça ???
"bateau utilisé répondra aux normes les plus strictes en matière de sécurité ..."

Approbation des matériaux de la coque par Lloyd Register ou Det Norske Veritas ?

14 avr. 2010
0

étonné
vraiment, étonné je suis, de lire autant de post non-constructifs sur ce sujet qui mérite mieux.

Comme le dis José, existe d'il un matériau "bio" en dehors du bois?
Et bien peut être, c'est ce que cherchent des gens qui on bien conscience qu'il n'y aurais plus un arbre debout si on avait construit la flotte de plaisance mondiale en bois.
Mais avions nous besoin d'autant de bateaux? "Nous" je ne sais pas, mais la société de consommation oui, et aussi tout ceux qui rêvent au travers de leur bateau et qui en ont bien le droit.
Sauf qu'aujourd'hui réaliser son rêve sans provoquer de désastres écologique, c'est mieux que le faire en se foutant des conséquences.

Perso, je suis preneur de tout ce qui peut rendre la plaisance moins moche que ce qu'elle est devenue. Bateaux kleenex, bateaux ventouses, bateaux caravanes, bateaux de grand enfants gâtés jamais contents de leurs jouets...ni des pov gars qui se tuent la santé à les entretenir ;)

Alex

14 avr. 2010
0

choix écologiques
Tout à fait d'accord avec toi aroc. Si on peut améliorer l'impact environnemental des bateaux, j'applaudis des 2 mains.

Mais des constructeurs qui vendent des "bateaux propres", ça ne me plaît pas beaucoup. C'est comme les autos propres. À moins de faire un radeau de bois mort ou de bois flotté et de lianes, ça aura toujours un impact néfaste inutile de construire des bateaux. Un chantier de construction qui ferme c'est écolo.

L'écologie est avant tout une question de raisonnement sur l'impact de chacun de ses choix.

Ainsi, acheter un bateau "écolo" pour l'utiliser 3 jours par an c'est une absurdité écologique.
Au lieu de construire un neuf, il vaut mieux restaurer un vieux bateau de 40 ans, en lui évitant de polluer dans une décharge pendant que l'autre gaspille des matériaux.

Un bateau servant de moyen de transport utile, sera mieux qu'un autre utilisé pour les simples loisirs. Si on va sur son bateau en vélo au lieu du 4x4, c'est mieux aussi. S'il d'y a pas d'électronique, c'est mieux aussi. S'il n'avance qu'à la godille ou l'aviron, c'est mieux aussi.

Des bons matériaux ? Je ne sais pas si ça existe.
Le bois est naturel mais une fois imprégné d'époxy, il n'est plus très biodégradable (c'est le but).
L'alu et l'acier sont recyclables mais demandent énormément d'énergie.
On pourrait tous les regarder, ils sont tous plus ou moins mauvais. De toute façon, à partir du moment où c'est fait pour rester dans de l'eau salée pendant des années sans s'altérer, être étanche et résister à toutes les astuces que la Vie sous-marine a inventé, ça a peu de chances d'être biodégradable.
Il y a tout de même un matériau qui retient ma faveur : le bateau de granit sculpté à la main ;-)

Un petit bateau polluant c'est probablement mieux qu'un gros écolo. Mieux que le petit polluant ? Le petit écolo. Mieux que le petit écolo ? La natation.

Le plus écolo est très souvent la diminution de la consommation, tout simplement.

14 avr. 2010
0

Ouf, un peu de tendresse dans ce monde de brutes !
Ben dis donc, revenant d'une journée de boulot, y a de l'encre et surtout du fiel qui a bavé.

C'est quand même marrant cette agressivité provoquée par un projet qui se veut plutôt positif et participatif. Y a pas besoin d'invectiver ceux qui se lancent dans une entreprise dont il ne peut que sortir que du mieux en terme de connaissance partagée et d'information. Perso, il me semble pas avoir encore lu ou vu grand chose sur ces innovations concernant des matériaux nautiques biodégradables et plus largement sur ces "gestes et démarches environnementales". L'inscrire dans un périple de 100 escales est intelligent pour soutenir l'attention et la renouveler au gré de chacune d'entre elles. Qu'Héo s'en fasse le relai c'est tout simplement bien.

Alors pas la peine de se faire traiter de gros naïfs (pour pas être plus grossier) qui n'ont rien compris au rouleau compresseur de la recherche-développement des grands groupes industriels, avec ou sans nano-technologies. Je trouve beaucoup plus intéressante la réflexion de mica971 qui souligne le caractère global de toute démarche écologique et le risque à tout focaliser sur un facteur, ici le "matériau polluant". On peut donc espérer que parmi les "100 escales",il y en aura qui décrivent des projets plus globaux sur l'inscription d'une pratique nautique respectueuse de l'environnement, dans son territoire et son tissu social.

J'espère que cette mise en jambe du débat un peu tonique, ne découragera pas l'équipage de nous faire suivre les étapes de cette croisière au long cours

Hervé

15 avr. 2010
0

ouf :-) et merci à
RV29, Aroc, Mika... de savoir naviguer par de-là la barre :-)

Pour ce j'ai compris du projet... il y a eut maladresse à n'avoir citer qu'un seul des noms des multiples entreprises et on s'est focalisé dessus, sur la construction des bateaux donc.
(J'ai pris la peine de demander le pdf (26 pages) complet du projet sur le heoblog)
Les escales sont multiples et les "portraits" très divers, la + que centaine d'exemples de reportages varieraient de la grosse structure d'Etat (voire la multinationale privée :-D) aux PME/PTE et les assoc qui tachent de mettre en place des solutions locales. C'est un éventail, l'accent à l'air d'être mis sur ces derniers. C'est souhaitable.
Il y a des choix contestables, mais plutôt que des salves d'insultes, une coopération d'infos serait plus constructive ? Effectivement tout est sujet à controverse. Et Luneti s'appelle pas Pernoud non plus ! ;-p

15 avr. 2010
0

ouf et merci a Gadloo
:tesur: qui tout en gardant son calme a su réorienter la dérive de ce fil vers le juste milieu du débat!:reflechi:

:alavotre:

15 avr. 2010
0

Un jour une escale...
Bonjour à tous,

Merci pour vos différentes réactions sur le sujet qui visiblement passionne!!!

L'idée n'est vraiment pas de donner des leçons en matière d'écologie, mais juste de mettre en avant les démarches, actes et gestes sous toutes les formes qui fleurissent tout le long du littoral de Dunkerque à Menton. On nous dit toujours se qu'il faut faire, mais on ne mais jamais en avant ce qui est fait. Le projet "Un jour Une escale" n'a comme seul but de faire un état des lieux de ce qui est fait en maitère écologique pour préserver la mer! L'occasion bien sûr de très belles images de notre côte." La terre vue de la mer!".

Pour ceux qui souhaitaient mieux me connaître, j'ai 37 ans, je travaille dans l'audiovisuel comme réalisateur et j'ai écris différents projets dans des domaines aussi divers que sont la culture, la gastronomie, le jeu, le divertissement etc.

Enfin pour ceux qui avaient un doute de mon existence et bien j'existe bien et le projet est tout aussi réel!

A très vite!

15 avr. 2010
0

tout est bien ...
... qui finit bien, même sur un fil de forum ;-)

Oublions donc ces partenariats d'entreprise qui ont faussé l'interprétation du message initial et introduit un doute sur tes intentions !

Bonne chance pour ton projet de tour de nos côtes, en te souhaitant de trouver la tonalité juste capable de concilier des inconciliables.

Amicalement :topla:

15 avr. 2010
0

droit de vote
ben oui,j'ai votè.
à peine ai-je cliquè,qu'une fenètre m'annoncait que mon vote a ètè pris en compte,imaginez ma joie,pour une fois que l'on "prend en compte" mon avis.
mais le problème c'est que je ne saurai jamais ce que j'ai votè:oui ? non ? pour ? contre ?
me mèfiant des ècolos-extrémiste,j'aurai,suivant la tournure des èvènements, toute latitude pour choisir mon camp.

18 avr. 2010
0

J'attends
la liste promise donc due des cents et quelques projets de la frontière belge à la frontière italienne.

A titre perso ça ne m'empêchera pas de naviguer. Ce que j'espère que ces projets, grandioses sans
doute",et ne vont pas dans le sens de limiter l'accès à la mer et sur la mer à quelques élus. J'ose espérer aussi s ne sommes pas en présence d'une opération de "green washing".
Vous allez sans doute voir d'ici peu que grâce à l'action efficace et dynamique de notre camarade BENETEAU

Je ne culpabilise pas de naviguer sur un tuperware blanc aux voiles en dacron équipé d'un moteur diésel :-) :-) :-) :-)

18 avr. 2010
0

correction
l'avant dernière phrase est à lire ainsi:
Vous allez sans doute voir d'ici peu que grâce à l'action efficace et dynamique de notre camarade, BENETEAU va nous sortir un bateau vert!

21 avr. 2010
0

Il me vient une idée!
Bonjour à tous,
Vous le savez maintenant, je suis en pleine préparation pour le tournage des 100 escales écologiques.
En discussion avec le groupe Bénéteau, il me vient l'idée suivante.
Faire avec vous, le tour de France par la côte.
Je m'explique: Vous rendre acteur dans cette aventure. Vous avez tous ou presque un bateau réparti le long de la côte.
Je vous propose de faire ensemble une ou plusieurs escales selon votre situation géographique. De la sorte, vous devenez acteur d'une démarche environnementale.
L'occasion de passer un moment très agréable ensemble, que vous fassiez découvrir des lieux d'exceptions et de vous voir au final, associé un une série de programmes courts environnementale.
Que pensez-vous de cette idée?
Merci pour vos différentes remarques?

21 avr. 2010
0

Un jour Une escale!
SI l'idée vous séduit, vous pouvez retrouver dors et déjà sur le blog "Un jour Une escale" dans l'annexe au bas de la page, le dossier complet vous permettant de découvrir toutes les escales programmées.
Si vous en connaissez d'autres, faites moi le savoir, ainsi en parcourant le dossier, vous pouvez déjà savoir pour quelle escale vous êtes le plus proche, etc...
A très vite!
J'adore cette idée et vous?

21 avr. 2010
0

pas ininterressant
mais hors de question que je sois acoquiné de près ou de loin a beneteau
ca c'est carrement impossible..
eric

21 avr. 2010
0

bonne idée!
Je ne peux qu'adherer à cette proposition!

En MED, l'idée d'organiser un "visu itinérant" trotte dans la tête de quelques uns d'entre nous.

A très bientôt donc

21 avr. 2010
0

à lunati
j'ai toujours aimé les gens qui adorent leurs propres idées! Il est écrit dans le Livre: un seul Dieu tu adoreras, Les idées de notre ami seraient elles donc d'essence (super 95 ou 98?) divine? ;-)

21 avr. 2010
0

à jean marie
chouette idée que le visu itinérant, on prévoit quoi pour les libations ?
Après boire la vie à défaut d'être verte est plus rose

21 avr. 2010
0

à Pascal
On y réfléchit! Pas en ce qui concerne les libations, ça, c'est le plus simple!

Les escales, l'organisation, tout celà demande un minimum de structuration!

Je vais proposer une tite rencontre réunion de travail (arrosé bien sûr mais pas trop!)pour affiner tout celà.

T'es partant?
Amitiés,
Jean-Marie

21 avr. 2010
0

Groupe Beneteau , ...
chantier Plastimor , cabinet Finot Conq ... On est pas entrain de se faire un peu recuperer la ??? :-( :-( :-(

27 avr. 2010
0

pour s'accoquiner, il faut des coquins
les salariés du groupe Bénéteau et toutes les familles qui vivent avec et par ce groupe apprécieront d'être méprisés et stigmatisés ( c'est à la mode) de la sorte
;-)

21 avr. 2010
0

c'est ce que j'ai ecrit
si benet est la moi je joues plus
jamais je ne m'acoquinerais a ce grouope industriel.. jamais
eric

27 avr. 2010
0

pas les salaries
pas contre eux
eux ils bossent ils doivent manger et faire vivre les familles
benet' m'a coute tres cher tres tres cher par le manque de parole d'un de ses plus hauts dirigeants une premiere fois
et par le manque de controle sur un pruit fini une deuxieme fois
voila le pourquoi JP
eric

21 avr. 2010
0

mariage difficile !
On voit bien la difficulté de marier le bénévolat et le commercial. Rien de neuf sous le soleil !

Pour que le marché soit équilibré entre les diverses parties (sponsors, cinéaste professionnel, acteurs locaux sur le terrain), les sponsors devraient rémunérer également chacun des participants dont on solliciterait bizarrement une aide bénévole dans un processus commercial :heu:

Le forum rencontre de temps de temps ce problème, personne n'a trouvé de bonne solution, sauf à transformer H&O en entreprise partiellement commerciale.

21 avr. 2010
0

Un jour Une escale!
Bonsoir à tous,
Je suis très heureux de voir que vous n'êtes pas insensible à cette idée.
Je vous propose la chose suivante:
Partir sur 20 ou 30 escales dans un premier temps.
Je tiens à préciser encore une fois qu'en partant tous ensemble sur cette idée, le partenariat avec Bénéteau ne serait alors plus d'actualité.
Pour ma part, je trouve vraiment sympa de vous impliquer sur cette aventure.
Chacun d'entre vous serait présenté devant votre bateau dans le programme, avant des plans de la côte.
De plus, e n'ai jamais parlé de bénévolat dans ma dernière contribution. Pour quelques heures en votre compagnie pour le tournage des plans d'entrée et de sortie du port et quelques plans de la côte, on peut imaginer de vous défrayer de vos dépenses en carburant (autour de100 euros.
Le budget pour ce projet n'est vraiment pas énorme, mais pour le faire avec vous, je suis prêt à mettre la main à la poche.
Les escales seront en rapport avec votre situation géographique le long du littoral.
Je viens effectivement de la télévision, mais ce projet n'est pas prévu pour le moment pour ce média, mais uniquement sur le site hisse-et-oh.com
Le modèle économique d'internet n'étant pas celui de la télévision, le budget pour ce projet est en rapport.
J'attends vos contributions pour connaitre les premières personnes séduites par l'idée de participer activement à ce projet.
Vous trouverez dans le dossier de présentation sur le blog "unjour uneescale" en annexe, vous permettant de connaître le ou les escales qui vous conviennent.

22 avr. 2010
0

déjà répondu!
Ma zone de nav: Golfe de Fos, batô basé à Port St Louis du Rhône et/ou Martigues

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Baie de la madeleine - été 2013

Souvenir d'été

  • 4.5 (50)

Baie de la madeleine - été 2013

novembre 2021