la godille,une affaire de talent ?

ce texte issu de Cols Bleus,dénichée sur un autre forum par Françoise de Cherbourg, est peut-être un peu long pour R-P, mais je ne résiste pas au plaisir de vous le faire partager.
Meme chose pour moi (gerard) et Hisse et oh…..

"Une affaire de style : La godille

Godiller est une chose bien trop compliqué pour être enseigné dans les gros livres ou par des orateurs à mentions et à double menton. C'est tellement une affaire de style pur, et intime, que le godilleur trace en godillant un sillage de guirlandes de signatures répétitives et d'infinis paragraphes de notaires. Les boucles et ondulations ornementales sont si joyeuses que l'on peut voir dans les remous de l'eau des risettes angéliques et des fossettes furtives. Chacun godille selon ses capacités et son humeur et c'est un des rares exercices où l'artiste témoigne de son art en tenant bon le manche, même s'il est manchot, pour le meilleur profit des amateurs épatés alignés comme goélands de cérémonie aux postes d'admiration. C'est une manouvre à la fois ardue et hardie. Pourtant un mouflet tout morveux fait torcher en finesse une lourde pinasse comme une torpille acérée en maniant à l'aise un gros aviron de galère, laisse sur place un malabar à biceps surgonflés à bord d'une prame en acajou des îles touillant de toutes ces forces inutiles un aviron ténu comme un cure-dent.

En général (un mot de biffin), le godilleur ne se réfère qu'à l'horizon de fuite et bourlingue au pif, espèce de radar qu'il a dans le dos, les jambes arquées comme un compas, l'aviron bordé presque à la verticale, les épaules roulant ronds, la main calleuse travaillant le manche comme fait la queue du poisson en allers et retours. Ces huit allongés avec efficacité et élégance sont l'expression même de l'économie nautique.

J'ai connu naguère à l'Alber Ildut de hardis pécheurs de morues et
maquereaux rentrant d'Islande ou de l'Aber Wrach. Ils sautaient comme des cabris dans leur doris et faisaient tête en godillant à tout berzingue sur le bistroquet local. Après quelques heures d'incubation, le déhalage était laborieux mais, à peine affalés dans le canot, ayant saisi le manche de l'aviron, lui aussi rond comme une queue de pelle, l'un d'eux se campait à l'arrière, cahin-caha et dans un suroît brumeux. Alors, la godille, enchantée par les sortilèges de l'onde marine, embrayait d'emblée sa marche hélicoïdale et ramenait à bord, sans les mouiller, les navigateurs de l'entre-deux brumes.

Et j'ai connu aussi le pékin du dimanche, bouffi de vanité. Son mouille-cul tape-à-l'oil dormant sur le fer à deux encablures et ayant cru pouvoir gagner la rive dans son youyou, il n'arrivait qu'à virer en rond tant son aviron tordu s'agitait comme un balai forcené. Pauvre mathurin d'occasion, moqué par la bigaille cruelle. Plus il faisait de ronds dans l'eau et plus ils se tordaient de rire. A force d'application, ce gargouillou a fini un jour par godiller sec et droit. Ca lui est venu d'un coup. On voit par là, que la godille c'est comme la foi. Si on l'a tant mieux, si on ne l'a pas, il ne faut jamais désespérer. Sainte Anne, la patronne des marins veillent
sur un et sur tous également.

Georges Croullebois"

L'équipage
21 mar. 2004
21 mar. 2004
0

Dur, dur !!!
pappy va se plaindre à la direction...
J'vous jure !, j'ai l'impression de godiller avec ma souris et j'commence à avoir mal au bras... le texte est trop large pour mon écran, et quand je veux descendre le % , cela devient illisible... Faites quelque chose, messieurs de la mise en page car ce que nous rapporte Gérard a l'air d'être on ne peut plus intéressant et ludique...(LUDIQUE, GERAD!!!!, PAS LUBRIQUE!!...)
Apportez-en des sujets techniques aussi bons, apportez-en qui disait le pappy et j'vous jure que j'partagerais avec vous l'évolution de la restauration de mon botâwelle...
Gérann

21 mar. 2004
0

de la pratique oui, mais un petit cierge à St Anne
cela doit donc aider à trouver l'inspiration ?

21 mar. 2004
0

Comme dit Patrice Luchini
Le talent, c'est tout le travail qui permet de mettre en valeur un éventuel don naturel.

Einstein suivi de Picasso ont dit à peu près la même chose et cela se vérifie à peu près universellement :
90% de boulot et 10% de talent.

Gemo

22 mar. 2004
0

godille chinoise
c'est si simple !
A voir de vieilles chinoises déplacer de lourds sampans, quelquefois en manoeuvrant la godille du bout du pied!!! nous avons quelques siècles de retard...
ceci étant dit, je suis quand même admiratif de voir ces pêcheurs se déhaler à la godille dans leur "tabur" (vraie savonette)le tout sans dame de nage...

22 mar. 2004
0

Godille
Interessant, cet article !

Et j'ajouterai que l'on peut meme godiller en arriere. il suffit d'oter l'aviron de sa dame ou de la "toletière" (demi-cercle sur le haut du tableau arrière) et de faire des 8 à l'envers.
;-)

22 mar. 2004
0

sampan

bonjour

pour les avoir vu , je peut vous dire que,
les sampans ne sont pas propulsés par le 8
de la godille ; car l\'aviron sort de l\'eau,
et c\'est une poussée :linéaire, qui suit .

amitiées jaques du 26

25 mar. 2004
0

godille chinoise
ce que j'ai vu s'apparente bien à la godille! ;-)

sauf que l'aviron est angulé et qu'il est retenu par un bout qui génère la rotation de la pelle, le tout sans effort du poignet. il faut juste une translation de droite à gauche et lycée de versaille

31 mar. 2004
1

les Glénans -&gt Concarneau sur sereine...
Quelques traversés par mer d'huile sur sereine à la godille... un bon quart d'heure pour prendre de l'air histoire d'être un peu manoeuvrant au travers des cailloux de l'archipel, et encore un bon quart d'heure pour prendre l'allure de "croisière". a la suite de quoi, tout le monde se relais pour ne surtout pas caser l'air ! Heureusement que cela arrive généralement à la fin du stage, car un souvenir douloureux est à la clef : les ampoules aux mains !!! Grosse godille, grosse inertie, si tu ne tiens pas ferme ta godille, elle bouge dans ta main = frottement = échauffements = Ampoule !-) mais c'est a faire au moins une fois... c'est tres formateur.
Je trouve dommage que dans les écoles de voile, ils équipes leurs unités de moteur ! Et encore plus aux Glénans ! les stagiaires ne rentre plus dans les ports à la voile, ne font plus attention aux courants des marées, et les manœuvres d’accostage ou/et de prise de coffre à la voile, FINI !!! Combien de bateau vont au tas après un pb moteur ? C’est la panique et les NAVIGATEURS ne savent plus quoi faire, que de balancer un pan pan pan à la VHF !!! et quand vous voyez les bateaux à voile rentrer dans un port ou une anse, voile ferlé et chaussette de protection en poste… que d’irresponsabilité ! Combien de temps vont il mettre pour envoyer qq choses et être de nouveau manoeuvrant ? Un moteur à bord c’est pratique certes, mais c’est tout ! en aucun cas un élément de sécurité. Essayé d’être manoeuvrant avec un 4 ou 5 et un bon clapot ou une bonne houle !!! je ne parle mm pas d’un vent supérieure, un bout qui traîne, une batterie déchargé ou tout simplement un gros tas d’algue… les NAVIGATEURS pense être dans leur voiture, mais ils ont oublié que ce véhicule n’est pas du tout conçue autour d’un moteur et d’une route goudronné, il n’a pas de frein à main, de warning quand on se gare n’importe ou pour ouvrir le capot et prendre le temps de voir ce qui m… et finalement d’appeler tranquillement sont assistance pour qu’un dépanneur vienne vous chercher !

Quand à l’anticipation, c’est maintenant une vue de l’esprit !

Faite un exercice très simple, mettez vous sur la jeté de votre port, regarder simplement les bateaux qui passe et dite vous que maintenant, a cet instant T le moteur cesse de fonctionner subitement et en combien de temps ils vont être de nouveau manoeuvrant …

Bref je m’emporte, mais cela me chagrine énormément. Plus personnes ne fait de programme adapté à leur niveau. C’est du grand n’importe quoi. Encore un truc : le traceur couplé GPS. C’est génial ! perso j’ai maxsea avec GPS, magnifique aide à la navigation. Mais combien de personne maintenant utilise ceci sans autre forme ??? J’entend par la, de remplir sont carnet de bord rigoureusement, de tracer sur papier la route et de noter les points à intervalle régulier ou/et changement d’allure ??? que le gps ainsi que pas mal d’électronique comme le sondeur, ne marche plus sous orage, une gros grain et plus rien ou tout simplement le grand classique, le pied dans l’antenne gps raz du pont ou un coup de fesse sur l’antenne qui était sur le balcon arrière, mais la tentation de s’assoire était trop grande…

Bon, j’arrête et vais me coucher…

Bon vent, Bonne mer

31 mar. 2004
0

Votez Pignouf

Comme c'est vrai, Pignouf!

Un marin non amariné, c'est comme un hareng non mariné.

Au fond, c'était tout le charme des Glénans cette pataugeoire initiatique, plus peut-être que l'initiation nauséeuse à la nave dans ces caisses malodorantes puant le kerdane et la semelle de caoutchouc.

Souvenir d'un accostage perpendiculaire "non-anticipé" à la voile. Le stagiaire à l'avant perdu face au grossissement inexorable du quai de pierre, sourd aux objurgations inquiètes de l'équipage qui en vain multipliait les formules et rappels au cours matinal, pendant lequel il avait dû se gratter.

"Choque!"
"A droite!"
"A gauche"
"Au vent!"

On finissait par lui crier n'importe quoi, comme à un idiot ou à un évanoui.

Mais, statue de la perplexité, lapin ébloui par les phares, dont l'oeil rond et la bouche ouverte ne renvoyaient plus que le vide, chaque ordre glaçait davantage notre piètre figure de proue.

Enfin jaillit d'un poitrine anonyme ce dernier cri absurde, inattendu, baroque, oriental, inspiré et désespéré:

"A la turque!"

Quel ressort déclenchèrent ces mots dans la tête de l'officiant, nul ne le saura, mais s'ébrouant enfin, il dévia l'étrave et nous évita la vraie casse.

Peu de technologie alors...Rien que des bouts de bois et des bouts de ficelle.
Mais comme on était simple! Comme on riait!
Et comme on se formait sans même écouter!

Quant à la godille, risquons l'hypothèse qu'elle est surtout mal enseignée?
Même le cours des Glénans dans ma vieille édition de 78, refléte le même fatalisme que l'article qui même dans son paragraphe central (mais on dirait "paraphe de notaire") se borne à une description bien sentie mais toute extérieure.
Je chercherai un meilleur topo technique sur le net.

J'ai eu une des peurs de ma vie en m'entraînant dnas le golfe du Morbihan, pourtant placide mais travaillé en sous-main par une vicieuse géographie de courants et de contre-courants invisibles qui malgré mes efforts malhabiles m'entraînaient, m'entraînaient...

Mais pourquoi se moquer du débutant qui apprend?
Car tout s'apprend, comme le golf ou le tennis.
Si l'on comprend bien, l'héroïque poivrot sait y faire parce qu'il a la foi, ou la science infuse, tandis que le sale bourge lui, le gandin de la ville, n'y arrivera pas pour être puni de l'arrogance qu'on lui prête d'office!
A verser au dictionnaire des idées reçues.
Lui a-t-on proposé de l'aide?

31 mar. 2004
0

waou !!!!!!!
Zeb .......c'est bien......

dis tu t'inscrit quand ,toi ?

parceque , avec Pignouf,vous avez l'air d'avoir l'air...........

j'aime bien votre façon de raconter,c'est ........talentueux,je dirais....

encore..........

31 mar. 2004
0

Ben oui...
Merci Pignouf d'écrire en ces termes ce que beaucoup d'entre nous s'efforcent de brailler de manière plus ou moins compréhensible ici.

Been quoi, Gérard, t'es d'ac. avec ce qu'il dit alors ?

J'y comprends plus rien moi... ;-)

01 avr. 2004
0

Croquis de Godille

A copier-coller si vous êtes intéressé:

www.geocities.com[...]ls3.htm

01 avr. 2004
0

Allez pignouf!
Une petite pour la route...

M et Mme saintmaloalagodillavecleflocépafacile ont un fils. Comment le nomment-ils?

...
.

.

.

..

...

....

.....

Ferdinand...

01 avr. 200416 juin 2020
0

la godille
a voire ,trés simple....

09 sept. 2007
0

simple ?? mais si vous voulez essayer…
pour faire comprendre le mouvement de la main qui godille à l'époque où j'étais moniteur bénévole dans une école de voile très connue, j'avais inventé un simulateur pas cher : le manche à balai dans un seau de sable.
leçon 1:
on ne fait pas de huit du tout, c'est une illusion d'optique
On balade le manche de droite à gauche, horizontalement (important) et de gauche à droite en faisant un changement de direction vif, sans arrêter (sinon la godille saute de l'engoujure).
Il faut mettre son avant-bras vertical et serrer fermement le manche qui ne doit pas tourner dans la main (ampoules!)
Toute l'astuce consiste à laisser en même temps l'articulation du poignet souple, c'est ce qui donne l'incidence à la pelle, car votre poignet va se pencher à droite quand vous poussez vers la gauche, et inversement.

09 sept. 2007
0

essayer la godille, suite
leçon 2:
pour de vrai, avec un vrai aviron dans une vraie engoujure et de l'eau en dessous
position de départ : debout bien calé sur ses pieds (ou ses fesses en annexe) face à l'arrière, avant-bras vertical, main ferme, poignet souple … on pousse la poignée d'un côté, par exemple à gauche.
Votre poignet est souple, donc il va pencher à droite, l'avant bras reste vertical, la poignée ne tourne pas dans la main.
La pale va se déplacer dans l'eau et si votre poignet a plié comme il faut, vous allez sentir la poignée qui veut monter : résistez, le mouvement doit rester horizontal, c'est là le moment propulsif et en plus ça maintient l'aviron dans l'engoujure.
Et hop, arrivé tout à gauche, on inverse le mouvement sans temps d'arrêt (sinon l'aviron qui n'est plus appuyé va sauter).
Normalement ça y est, vous avez compris, l'essentiel est dans ce geste simple et intuitif.
Il ne reste plus qu'à vous entraîner. Certains disent qu'il faut dix ans comme le piano, ne les écoutez pas, godillez et si ça marche pour vous, laissez-moi un petit message pour me le dire. :-D

si ça n'a pas encore marché, vérifiez que vous avez respecté les 3 consignes :
-Main ferme (ne laisse pas tourner la poignée)
-Avant-bras vertical et perpendiculaire à l'aviron
-Poignet souple, un peu comme un silent-bloc de pied de mât de planche à voile.

Pour évaluer où vous en êtes :
En stage, on disait qu'il y a sept niveaux à la pratique de la godille :

-1 Sait mettre la godille dans le bon sens dans l'engoujure. Se met debout et tient sa pelle comme il faut
2- Agite sa pelle dans l'eau sans qu'elle saute de l'engoujure et fait onduler et même légèrement avancer le bateau
3- Fait vraiment avancer le bateau
4- Met sa pelle en place même si le bateau avance déjà
5- Fait avancer le bateau dans la direction qu'il choisit, et même en marche arrière
6- Pratique la godille "turbo", soit plus de trois coups de pelle par seconde
7- Les mêmes choses, mais dans le clapot

Après, il ne vous reste qu'à inventer votre style personnel, et qui sait traverser l'atlantique à la godille en solitaire, ça reste à faire…

02 avr. 2004
0

Merci
Gérard.

02 avr. 2004
0

ah, ces rosbifs!
c'est sûr que l'expression "falling leaf" (et le crobard de Gérard) suggèrent mieux la manip'que le mot "godille"...ou alors faut avoir une longue expérience visuelle des sorties de troquet sur la port de Loguivy...

02 avr. 2004
0

une autre façon d'aller à terre
Hum ! le crobar rosbif proposé par Gérard doit permettre d'avancer, mais c'est une simplification outrancière de la godille véritable qui ferait dresser les cheveux sur la tête de nos anciens.....et des mariniers aussi.

La Godille est un sujet récurrent qui ressurgit périodiquement sur nos forums et que peu de personnes ne maitrisent vraiment aujourd'hui. L'engoujure doit être adaptée à l'aviron et pas aussi large que le dessin ne la montre. Pour les néophites, l'engoujure est l'encoche semi-circulaire découpée dans le tableau arrière, qui reçoit l'aviron. Pourquoi s'emmerder avec ce truc quand il suffit de gréer un petit HB de 2CV qui démarre au quart de tour ? et qui permet de polluer l'environnement et les oreilles de tout l'entourage tout en se débarassant des mômes à bon compte.

Etat d'esprit, éviter de polluer un peu plus la planète quand c'est possible !

Contrairement à la godille chinoise, la godille de chez nous ne s'obtient pas dans un simple aller retour horizontal, mais en réalisant un huit à plat.

Il sera plus facile de commencer selon les normes admises, en faisant face à l'arrière, avec un aviron digne de ce nom, rigide, de longueur suffisante, disposé plus près de la verticale que de l'horizontale, saisi à deux mains.

Décrire un huit à plat en gardant les poignets bien souples permettra d'obtenir presque naturellement la bonne orientation de la pelle qui au départ est à plat dans l'eau dans l'axe de l'embarcation. Au début, il est plus facile de commencer avec un canote rigide muni d'un embryon d'aileron dans le prolongement de la quille. Dès que l'on maîtrise un peu le mouvement, on peut s'exercer d'une seule main, ce qui permet de regarder devant où l'on va, quitte à perdre un peu de puissance.

Les mauvaises langues disent qu'il faut commencer en appuyant l'aviron sur le quai du port. Et quand le quai recule, c'est que l'on sait....oups...

Contrairement à certaine rumeur, il est parfaitement possible de godiller sur une annexe pneumatique bien qu'elle soit moins stable sur sa route. Je n'utilise pratiquement que cette technique. Avantage, quand on laisse l'annexe sans surveillance pour aller faire un tour à terre, l'absence de moteur et du second aviron limite l'intérêt pour les "emprunteurs". Même dans ce cas, il vaut mieux un véritable aviron que les erzasts type pelle de plastique nervuré emmanchée sur un tube d'alu.

On peut aussi s'installer à l'avant de l'annexe, appuyer le manche de l'aviron sur l'épaule et décrire des arcs alternatifs d'un bord et de l'autre en orientant la pelle comme une pale d'hélice sans la lever de l'eau. Ce système permet aussi de regarder du côté où l'on va. C'est relativement efficace.

La godille chinoise repose sur un principe tout différent. L'aviron est assez long et angulé à 7/8° sur son 1/3 antérieur. Il repose sur une boule qui fait office de rotule d'appui et son extrémité avant est reliée par un bout au pont. La pelle est plate sur le dessus et arrondie en dessous. Il suffit de la "balancer" d'un bord sur l'autre pour que le basculement qui en résulte l'oriente convenablement afin d'obtenir un effet propulsif.

Avant la mécanisation, les Chinois, manoeuvraient des jonques jusqu'à 40 tonnes et peut-être davantage par ce moyen en disposant une grande godille de poupe animée par plusieurs personnes et 2 à 4 godilles disposées de chaque bord sur des bossoirs qui les débordaient de la coque. Le seul ouvrage décrivant cet intéressant système est Jonk and sampan de Worschester que l'on peut consulter à la bibliothèque du musée de la marine à Paris.

André-François

03 avr. 2004
0

dans la serie des si..
allez a l'entrée d'un port, regardez manoeuvrer les vrais marin à la godille et dites vous " s'il a une attaque cardiaque, combien de temps faudrat il pour que son bateau redevienne manoeuvrant?"

bien sur si ma tante en avait...c'est bien connu

mais de toute façon, si le moteur est en panne sur un bateau dématé qui coule avec l'équipage HS, c'est pas le livre de bord bien rempli qui rentrera tout le monde au port donc, faites comme vous voulez

navigez hyper moderne ou à l'ancienne, sortez souvent ou restez au port, ayez un bateau à voile, à moteur et meme à voile et à vapeur si ça vous chante, aucune importance si vous vous faites plaisir

et il vaut mieux etre un navigateur du dimanche heureux qu'un de semaine malheureux

pour ma part, rien que sentir bouger le pont, bateau au port, je deviens un autre homme qu'a terre et c'est bien comme ça

amicalement ;-)

09 nov. 2006
0

mais qui a raison?
Bravo JP bien dit...moi aussi je me dis que les puristes ont des raisons d'etre nostalgiques et que "les jeunots qui demarrent leur moteur au premier coup ne doivent pas trop comprendre pour quelle bonne raison ils devraient se passer de tous ces trucs qui nous facilitent la vie en nous rendant plus efficace parceque nous le sommes tout simplement beaucoup moins. Un alpiniste celebre(R.MESSNER) resumait la chose en disant "-la valeur d'un grimpeur est inversement proportionelle au poids du materiel qu'il emporte" sic alors...a defaut d'etre des experts equipons nous en prenant bien garde que cela ne cache pas une relle incompetence. ceci dit moi aussi quand je sens le pont bouger je me sens un autre....

09 nov. 2006
0

Y pas un double pseudo ?
pour nous resortir les archives ?

0

dommage de l'avoir mis la
ta chanson ,on la voit pas assez,c'est par hasard que je l'ai trouvée ;-)

03 avr. 2004
0

chanson du soir, espoir

chant du marin, chagrin

02 mai 200416 juin 2020
0

j'aime la godille vietnamienne
apprise sans doute des enfants:elle permet de voir sa route puisque l'on fait les huits en tirant vers soi: clicquez schema/dessin!
applicable entre parenthèse à nos infames radeaux de survie, les viets s'en serven ts les jours sur leurs embarcations circuleaires en "kéfène", tressage en panier de fines lattes de bambous: c'est le seul moyen d'avance vers l'obstacle EN LE VOYANT, ce que ne fait pas la godille bretonne!
dive kekouanne maoulen pour les initiés!
jack

02 mai 200416 juin 2020
0

au fait,
Qui pourra me dire ou je peux godiller correctement ?

0

juste pour relancer
d'ailleurs, c'est liué au règlement et au fil sur le pavillon belge.

La loi de pavillon belge exige un ou des avirons, article souvent mal compris par des plaisanciers qui sous pretexte que ce n'est pas faisable de ramer avec un grand yacht, l'équipent d'une petite paire de pagayes d'annexe.

et moi de rire en les voyant à plat ventre sur le pont avant à essayer de faire avancer le schmilblick...

alors qu'un bon aviron de bonne longueur, facile à escamoter dans les haubans, permet de manoeuvres les bateaux les plus grands à la godille... bon, pas pour embouquer la passe de Zeebruges au plus fort du flot, mais suffisemment pour trouver son coffre ou un bout de quai après avoir affalé dans le bassin, ou pour sortir rapidement d'une mauvaise passe ou de la route d'un mastodonte.

le législateur à pensé à vous, saint soit son nom
;-)

11 oct. 2004
0

Grand aviron
Ayant perdu 2 fois mon safran ( en 20 ans ) j'ai maintenant un aviron de 5 mètres (voilier de 9 m ) avec l'idée que ce serait un bon gouvernail de secours. Comment garnir de cuir, disposer, équilibrer un tel bestiau? Mon tableau arrière est aussi encombré que celui de Takari ci-dessus, avec le même support de Navik. Des conseils ? Des lectures? Des rencontres? N.B. J'ai renforcé les fixations du safran...

0

pas dans l'axe
C'est le truc. Sur la photo, un bout et un fourrage au pied du chandelier à tribord du tableau feraient une bonne dame de nage... pour un droitier :-)
5 mètres sur un 9m... bravo pour le bon sens marin, mais quid du rangement?

Tiens, et avec un peu d'organisation, le même aviron peut servir de tangon (pour les anexes), gaffe, faîte pour la tente de pont... mât de fortune?

12 oct. 2004
0

question,
quelle prix pour un bel aviron en bois de 4-5 m ?

25 mai 2005
0

apprendre à godiller
apprendre a quelqu'un à godiller
commencer par sortir un pot de peinture, faire en sorte que le contraste entre les 2 faces de la pale de l'aviron soit maximum
faire une demonstration
expliquer que le godilleur voit toujours le même coté de la pale
dans une heure votre élève pourra faire croire qu'il est né a l'ile de sein

26 mai 2005
0

godille stationnaire
Comme je suis tres intelligent et naturellement doue,je me suis entraine à la godille apres avoir lu ce fil et confirmé grace au voisin de ponton que c" etait facile la godille et qu 'il suffisait de decrire des huit..?.. avec l aviron.J ai reussi a decrire des huit mais,curieusement c est l aviron qui a commence a se scier dans la dame de nage et mon boat est rigoureusement reste immobile.
Bien sur , j ai persevere puisque meme un individu sans aucun talent est capable de godiller!..et rien, rien de rien sinon une immobilite parfaite,totale,absolue et le rire des goelands.
C est pas plutot une question genetique la godille??

26 mai 2005
1

Meuh non !
Il y a un point dont personne ne parle : ne pas oublier de larguer les amarres de l'embarcation ! :tesur:

26 mai 2005
0

si j'y arrive,
n'importe quel bipède doit y arriver également...

Spot, facile à reconniatre : le droitier avec 2 pouces gauche!

12 juil. 2005
0

motivation
La godille c'est plus une affaire de motivation que de talent. Personnellement je suis plutôt gaucher des 2 mains et j'y suis arrivé alors !

Voilà comment on nous appris quand j'ai commencé la voile (14/15 ans). D'abord on (un vieux pécheur breton et bourru) nous a montré un peu le mouvement et puis on nous a dit qu'on savait et on nous a mis chacun sur une caravelle bois (plutôt un bon bateau à godiller) avec un bon aviron avec pour mission de la ramener du mouillage à la plage et le vieux nous a laissé tomber. Il y avait un petit vent de terre et j'ai dû mettre une heure et demi (pour 150 m) à ramener la caravelle en flippant de partir au large.

Après ça le mouvement était pris, l'inconvénient avec cette méthode c'était surtout les ampoules, c'est long à cicatriser avec l'eau de mer.

Ensuite il faut s'entrainer avec d'autres bateaux , godiller d'une main sur les youyoux ...

11 juil. 2005
0

Je reprends la question de Takari
qui fabrique et vends de beaux avirons 4-5m ?

Didier

13 juil. 2005
0

Où trouver et quelle longueur?
Moi aussi je cherche des avirons bois, pas trop lourds et de bonne longueur pour mon MMM, comment mesure-t-on la longueur des avirons par rapport au bateau? (qu'ils puissent aussi servir à la godille!)

13 juil. 2005
0

longueur
La bonne question c'est quelle est la longueur maxi pour que j'arrive encore à le ranger à bord. Plus l'aviron sera long mieux ce sera. Après il faut aussi qu'il soit bien rigide, il sera donc plutôt lourd.

Pas toujours évident à trouver, mais une fois qu'on en a trouvé un on en change pas toutes les 5 minutes. Prendre quand même la précaution de l'attacher si on le stocke dans les passavents (enfin bon c'est une évidence).

12 avr. 200616 juin 2020
0

Longueur et rangement
Sur mon boat la godille était de série :).Bah oui il est plus tout jeune.
Elle mesure 3 mêtres, pour un bateau de 8,9O mètres.
Pour ce qui est du rangement tout a été prévu, elle se range au dessus du moteur, comme les béquilles accessible depuis le carré.

Mais personnelement je ne l'ai pas encore testé même si je me suis promis de le faire, d'abord pour le fun et aussi au cas où.

Cédric

01 déc. 2005
0

godille chinoise
j'arrive peur-être un peu tard dans la conversation (2004 si j'ai bien vu...)
mais j'aimerai bien avoir un semblant de plan de cette foutue godille chinoise que je recherche depuis bientôt deux ans!
help!
Je sais, sans me vanter, godiller vite et longtemps,mais ça ne vaut pas la godille chinoise!J'ai même éssayé de contacter des français en asie mais sans résultat.
Je connais les grandes lignes du truc, y compris la différence entre les deux faces de la pelle, mais pour ce qui est des proportions et de l'emplacement de la rotule, mystèèèèèère!
Tout renseignement bienvenu!
Merci d'avance

01 déc. 2005
0

Moi par contre j'en profite
pour redemander si quelqu'un sait où l'on peut se procurer un bel aviron .

Didier

01 déc. 2005
0

Il y a pire que la godille :
Sur le Rhin, il y a de grosses barques en bois très lourdes, que l'on propulse avec un seul aviron. On le manoeuvre debout, sur le côté de la barque à l'arrière et il est juste fixé par une lanière.

Au début, on devient presque fou : on ne peut que tourner en rond ! Et tout les anciens rigollent ! :-D Mais rapidement on prend le coup et ça va. :-)

A deux, l'autre rameur se met à l'avant sur l'autre bord.

C'est en Bretagne que j'ai appris la godille, et fort de mon expérience fluviale, je n'ai eu aucun mal. :-)

_/)

01 déc. 2005
0

chef de nage
Et pourtant je me rappelle avoir ete chef de nage , chacun son tour .Dans la rade de brest au pied de l'ecole navale ,ancienne base sous- marine .
Godiller a une main faut etre breton de souche,la pipe dans la main droite et l'inverse si l'on est droitier!! :-D :-D

01 déc. 2005
0

J'avais acheté le mien
dans une coopérative maritime, les plus grands devaient bien faire 7 mètres.

Pour Gilles, il me semble bien avoir vu passer de bonnes descriptions et même des photos de la godille chinoise sur ce site.

Faudrait fouiller la bibliothèque. :-)

_/)

01 déc. 2005
0

aviron et godille
Chez les voileurs bretons ou dans les port de pêche.
Tous les grands "godilleurs" etaient fils de marins bretons.
Ils nageaient 500 metres ,pendant que les terriens apprentis marins arrivaient tout juste a maintenir ce foutu bout de bois dans l'encoche du tableau AR de ce youyou.

01 déc. 2005
0

Le terme "nager"
s'applique en principe aux rameurs du sud qui font face à l'avant en poussant sur leurs avirons. Dans la position inverse, on "rame" Et la godille peut s'animer des deux façons, en regardant vers l'arrière à deux mains, c'est la plus puissante et d'une main en regardant où l'on va.

01 déc. 2005
0

Moi, on m'a toujours dit...
Qui godille impressionne les filles, :cheri:
qui met le moteur est un petit joueur... :non:

09 nov. 2006
0

Du bon bois...
De retour d’une escapade à « la taverne » où sévit un invraisemblable débat sur « les étoiles » je découvre « la godille… »
Quel bonheur…quel plaisir de vous lire…

05 sept. 200716 juin 2020
0

Simplicité et fiabilité mais puissance modérée
Sur mon 5.5 JI de 9.865 m et de 2T de déplacement pas de moteur mais une belle pelle de godille comme on en fait plus de presque 6 m de long.
Quand je sors du port à Martigues de cette maniere les pescadous du coin me prennent pour un fada.
Sur mon Arpege de 1969 javais aussi à bord et d'origine une vraie godille assez longue.
Mais aujourdhui c'est pas tres vendeur comme argument la godille sauf pour se marrer
Et pour finir sur mon petit bateau de regate adoré, un Nitro 80 ,pas de moteur non plus et pas besoin de godille car ce bateau ce manoeuvre seuleument en godillant avec la barre.
Détail amusant même en marche arriere car la barre tourne sur 360°.
Ce qui permet de freiner aussi quand je rentre à la voile un peu fort.
Au fait, si vous passais par Martigues vous seraient peut etre surpris de voir pas mal de bateau rentrer et sortir à la voile, c'est vrai que le port de saint Anne est encore un port avec suffisament d'espace pour tirer des bords.
En tous cas la godille est vraimment un moyen sympa et simple pour lannexe.On regarde vers l'avant et on peut godiller debout si l'on veut pas se mouller les fesses.

05 sept. 2007
0

Au fait
Je suis Toulousain pas Breton et pourtant jy suis arrivé. C'est fou non?

20 jan. 2009
0

Je ressors ce fil qui m'éclate !
Sur une vieille barque en bois, j'aimais bien godiller. Sur mon ancien Cornu, j'en avais marre de regarder l'aviron qui ne servait strictement à rien et j'ai fini par le déposer pour faire de la place. Maintenant que j'ai 12m/10t, il n'y a même pas d'aviron ! Pourtant, je me demande :

  • ne serait-il pas plus prudent d'en avoir un ? par exemple, en cas de panne moteur, cela permet d'entrer dans un port sous voiles ... puis de godiller pour éviter une scabreuse manœuvre d'accostage à la voile ...
  • mais est-il seulement envisageable de déplacer un gros voilier, seul, à la godille ?

Olivier

20 jan. 2009
0

j'ai vu
"Revolution" un plan Finot qui gagnat plusieur fois le RORC, un fier coursier à l'époque de la course Plymouth La Rochelle rentrer dans le vieux port à la godille et il me semble qu'il faisait 14m....mes souvenirs sont peut être faux ?...c'est peut être 12 ???...à verifier sur le site de Finot ;-)

21 jan. 2009
0

oui, mais ...
dans un port, sans vent, c'est possible

y'a quelques années au Port Rhu à Douarn,javais vu un gros voiler (anglais je crois genre pilote de cornouaille) manoeuvrer juste après l'écluse à la godille jusqu'au milieu du port sous les vivas

faisait bien ses 15T la bête !

allez, courage ...... :-)

21 jan. 2009
0

Un lien
bien documenté : lorenzo.heoblog.com[...]dex.php

_/)

21 jan. 2009
0

Oui
S'il n'y a pas de vent et avec une grosse suée, j'arrive à propulser ma Lulu (10 t) pendant qqes minutes à 1 nd avec un aviron un peu short.
Mais c'est que pour le fun. En cas de panne moteur et par mer plate, le mieux, c'est quand même l'annexe amarrée à couple sur l'arrière avec le HB à fond.

J'ai vu la Bergére de Domrémy, un grosse barque qui doit bien faire ses 25 t, sortir du Rosmeur en se faufilant entre les autres bateaux avec 2 godilleurs. Parait qu'ils font ça tout le temps.

21 jan. 2009
0

Pourtant simple
Bonsoir,

Rien de plus simple que de "godiller", je ne vois pas la nécessité de faire couler tant d'encre autour de ce qui remonte a la nuit des temps.
Même si c'est agréable à lire.

Il est même possible de godiller pour faire "culer" le bateau, sans prendre de point d'appuis sur le franc bord ou sur une dame de nage.

Un plaisancier qui ne sait pas godiller c'est grave.

Il est dit qu'un marin sans couteau c'est comme une belle femme sans sexe, cela me semble la même chose pour quelqu'un qui s'embarque sans savoir godiller.

De même qu'un aviron doit toujours trouver sa place a bord d'un bateau de plaisance.
Cordialement.

21 jan. 2009
1

Drôle de jugement :
[i]Un plaisancier qui ne sait pas godiller c'est grave.[/i]... :tesur:

Personnellement je sais godiller, autant en marche avant qu'en marche arrière, et même en latéral comme cela se pratique sur le Rhin, ce qui n'est pas forcément accessible à un bon godilleur breton...

Mais............ nous sommes en 2009, et dans les compétences modernes nécessaires à une navigation sans soucis, il y a d'autres critères plus importants à prendre en compte dans le choix d'un équipier !

En ce qui me concerne, si j'avais le choix entre un bon godilleur mono-neurone et un bon navigateur sachant calculer une route sans ordinateur mais ne sachant pas godiller... le choix serait évident !

Amha... ;-)

_/)

02 août 2018
3

Fine, la passeuse de l'Aber Ildut :
www.letelegramme.fr[...]768.php
:bravo:

23 fév. 2019
0

Benodet-Sainte Marine, vers 1964 j'ai vu un passeur à la godille...

24 fév. 2019
0

sur mon annexe ax2 aérotech j'ai une dame de nage fixée au tableau arrière et un bel aviron symétrique ..
s'il y a du vent ,avec la paire d'aviron je n'arrive pas a remonter face à lui ,avec la godille si ,car la poussée est continue ,ce qui n'est pas le cas avec les avirons quand on les sort de l'eau ..
alain

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Ouff! bientôt rentré à Bonifacio......

Souvenir d'été

  • 4.5 (27)

Ouff! bientôt rentré à Bonifacio......

novembre 2021