La copropriété

J'arrive à l'age de la retraite ; j'envisage de prendre une participation sur le bateau ancien (Dufour29) d'un ami et pouvoir enfin m'adonner serieusement à la croisière.
Cette association, attractive sur le plan des charges pécuniaires et autres, cache peut-être des contraintes dissimulées et suppose, au départ, que les règles soient bien formulées.

Merci de me faire part de votre expérience.

L'équipage
30 oct. 2003
31 oct. 2003
0

moi aussi
je viens de prendre une participation dans un first 22 basé à la Rochelle, avec une personne de 72 ans. moi j'ai 61 ans, et je pense que nous avons passé un bon accord, car nous pourrons sortir soit ensemble, soit chacun de son coté. mon copropriétaire a son bateau depuis 20 ans, et il n'est pas très demandeur de sorties... moi, ce n'est pas pareil, j'envisage de sortir un peu plus souvent. Nous partageons évidemment les frais de ponton, d'assurance et autres...
il faut connaitre un peu son associé, et il faut également que chacun y mette du sien.

31 oct. 2003
0

Réponse à Rescator
Avec mon temps de retraite, il est probable que j'utilise également plus le bateau.
Qu'avez vous défini pour les frais de maintenace et d'entretien ?
Qu'avez vous défini dans le cas où l'un des 2 associés souhaite se retirer ( de gres ou de force)?

31 oct. 2003
0

la copropriété, c'est une vie en couple en bateau
et bien peu y résistent

c'est une formule interressante qui demande seulement une solidarité suffisament forte entre les partenaires pour résister aux vicissitudes des frais à payer pour avoir un bateau

en clair, personne pourra répondre autrement que par des cas personnels car c'est réellement une auberge espagnole

il semble, (mais je l'ai pas vécu) que la difficulté vient souvent que le temps d'utilisation de chacun ne correspond pas vraiment à la répartition des parts alors que les frais sont répartis au prorata des parts, ce faisant, un associé a toujours l'impression , au début, mais qui dégénère ensuite, de payer pour l'autre

là il est important de mettre en place dès le début une méthode permettant de ne pas connaitre cette cause principale de conflits

amicalement

31 oct. 2003
0

re
sur un bateau ancien, la difficultés réelle sera aussi une différence d'appréciation entre les associés sur l'opportunité de travaux ou de rééquipement du bateau pouvant entrainer des frais conséquents

là aussi, il est prudent de bien mettre les choses au point dès le départ

prévoir aussi ce qui se passe en cas de disparition d'un des associés, les héritiers n'ayant pas forcément les memes amis que leurs parents et d'une manière générale prévoir une clause de départ la plus précise possible

amicalement

01 nov. 2003
0

voir l'autre fil
"copropriété mode d'emploi"
j'ai donné un exemple de "contrat amiable"
Comme on envisageait une situation stable, on a écrit les propriètaires et parts dans l'acte de francisation (c'est prévu). En fait je ne sait pas trop ce que ça vaut juridiquement.

10 jan. 2004
0

Faut ...
Faut vraiment bien s'entendre les gars, avant de signer, et donc avoir des 'psychologies complémentaires'.

Comme dirait un ami, 'un bateau c'est comme une femme, ça ne se partage pas'.

Pour les grosses unités, ok, car ça permet de réduire les frais. Pour une petite, mef, et bien calculer les risques.

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Plage des Cabanes de Fleury, après la crue

Après la pluie...

  • 4.5 (134)

Plage des Cabanes de Fleury, après la crue

mars 2021