La Barbade n'aime pas les plaisanciers

Récit d'une mésaventure lors de la clearance à la Barbade qui ne fait décidément RIEN pour attirer les plaisanciers...

--
17 dec 2014 - Une des tâches les plus ingrates d’un skipper aux Caraïbes est ce qu’on appelle la « clearance » et l’immigration. Ces formalités administratives actent l’entrée et la sortie du voilier (clearance) dans les eaux territoriales ainsi que l’arrivée et le départ des personnes (immigration) dans un pays. Au Cap Vert j’avais fait part de ma frustration car le bureau des douanes (customs) n’avait pas vraiment d’heure d’ouverture, à la Barbade, cela s’est avéré bien pire.

Nous entamons notre deuxième jour sur cette ancienne colonie britannique par ces formalités. Arrivés au port de commerce, qui se trouve à 30 min (à pied) du Fisherman Wharf où nous avons débarqué en annexe, nous remplissons un premier registre pour accéder à la zone franche. Des milliers de toutous s’y promènent, fraîchement descendus de leur paquebot de croisière. Au milieu des boutiques duty free, nous trouvons un premier responsable du port. Je remplis ma deuxième et troisième liste d’équipage. Je signe également plusieurs documents pour attester que personne n’est malade à bord, ni d’animaux et ….

L’homme avec un petit embonpoint nous reproche de ne pas avoir fait la clearance hier… Difficulté supplémentaire – je veux faire la clearance IN et OUT en même temps…. Il me reproche aussi de ne pas avoir débarqué dans le port de commerce en voilier. Que c’était illégal de jeter l’ancre à Carlisle Bay… Bon… Le guide nautique dont nous disposons n’expliquait pas les choses comme ça mais il ne veut rien savoir. Après 20 minutes de débat stérile, il nous indique la marche à suivre.
1. Aller dans bureau à 200 m pour payer clearance (100 barbadian $ = 40€)
2. Aller aux douanes (customs) pour clearance IN et OUT (autre bureau bien-sûr )
3. Aller à l’immigration pour tamponner nos passeports

Dans ce second bureau, la personne est plutôt aimable et me demande de remplir pour la quatrième fois une liste d’équipage…. Il m’explique qu’il doit aller réceptionner un cargo et sera bientôt de retour. Pendant les 30 minutes d’attente, un de ses sous fifres qui ne sert à rien, me demande de lui acheter 6 bouteilles de rhum et whisky au duty free… Chose dont on s’occupe , et au retour du bonhomme, je paie les 100 bd$ et reçoit 2 coupons en preuve.

Étape suivante, une madame fonctionnaire dans l’âme qui me fait remplir pour la 5 et 6ème fois une liste d’équipage … Très perturbée qu’on fasse le IN et OUT en même temps. Et oui ma petite dame, vais pas reperdre trois nouvelles heures pour faire la sortie demain. 40 minutes de plus, des papiers en plus, reste la dernière étape !!

Dans ce quatrième bureau pour l’immigration – les deux hommes m’agressent spontanément…. Me reprochant tantôt d’être un trafiquant de drogue, puis d’armes…. Qu’ils peuvent me poursuivre en justice car je suis un clandestin. Ils refusent de tamponner nos passeports. On peut retourner au voilier (1h de trajet aller) pour faire remplir de nouveaux papiers par chaque membre d’équipage…. Je les aurais bien envoyés bouler. Au diable petits fonctionnaires mesquins… Le hic est que Jean Michel a absolument besoin de ce cachet dans son passeport car il repart en avion de la Barbade. Sans tampon, il se retrouve à coup sûr coincé l’aéroport.

Il est midi passé, Nous repartons avec Mano et JM vers la ville…. En bon clandestins…. On marche sous le soleil brûlant des tropiques, JM avec son grand sac. On s’arrête au premier resto qu’on voit, quelque peu affamés, énervés et révoltés. Un bon burger dans l’estomac, nous remplissons les documents pour Theo et Gabi, et retournons à l’immigration. Au passage, on a rempli la 7, 8 et 9ème liste d’équipage. Par précaution j’emporte le nom du consul de Belgique à la Barbade (Mrs Jennifer Field) au cas où ces zouaves mettraient leurs menaces à exécution.

Il est 13h30 et nous retournons à l’immigration. Mno et JM sont avec moi dans le petit bureau. Tony White, le fonctionnaire semble être calmé – ravi d’avoir gâché notre journée. 45 minutes plus tard, nous sortons ENFIN de cette douane, avec l’immigration IN mais pas OUT…. Il faudra malheureusement refaire cette dernière étape demain.

JM file à l’aéroport, Mno et moi sommes au bord de la crise de nerfs. Les rabatteurs qui nous confondent avec des toutous des paquebots Carnival et TUI ne font que rajouter une couche…. On quitte la zone franche et arrêtons la première voiture qui passe. Le conducteur, un employé de KFC nous emmène jusqu’à Paynes Beach sur la côte ouest.

Le lendemain on repasse par l’immigration vers 13h30 — une heure d’attente…. Dixième liste d’équipage et même pas de cachet sortie dans les passeports… Cela ne se fait pas à la Barbade … Pffff

Conclusion – plus facile d’arriver avec 3000 personnes sur un paquebot qu’à 5 sur un voilier !!!

conseils immigration pour plaisanciers
1. Faire l’immigration « immédiatement » en arrivant – où prétendre qu’on vient d’arriver
2. Venir avec son voilier dans le port de commerce, appeler le port control
3. S’armer de patience, nous avons patienté 5h30— ce n’est pas exceptionnel – des norvégiens avant nous en ont mis 4h30…
4. Faire IN et OUT si possible en même temps- histoire de gagner du temps
5. Venir avec tout l’équipage a la douane…


Récit publié initialement sur mon blog:
migthesailor.com[...]ration/

L'équipage
01 mar. 2016
01 mar. 2016
0

et si tu ne fais pas de clearance il se passe quoi?

01 mar. 2016
0

ben, son pote n aurait pas eu son visa d entrée !!
un clandestin , quoi !!! :pecheur: :pecheur:
:policier:

01 mar. 201601 mar. 2016
0

Tu peux perdre ton bateau et finir en taule. Rien de très grave.
C'est toujours un peu le problème avec certains pays mais cela fait partie du voyage. Je suis champion dans ce genre de situation, je peux garder le sourire et rester calme pendant des heures et ne rien lâcher. Au moindre signe de rébellion le petit chef va te foutre dans la merde.
Plan numéro deux je lui demande exactement toutes les marches a suivre que je note consciencieusement :heu: En lui expliquant que c'est pour mon article dans une grande revue nautique et que j'aimerais aussi le nommer avec son accord bien sûr en le remerciant de sa gentillesse blablabla. Bon une fois j'ai vraiment failli finir en prison avec ce discours.

01 mar. 2016
1

" Mno et moi sommes au bord de la crise de nerfs."
Eh ben, dis donc, on en a fusillé pour moins que ca!

0

Ton récit date d'une expérience vécue il y a 14 mois...
C'est toujours d'actualité, en mars 2016 ?

01 mar. 2016
1

Disons que la réputation ne date pas de hier... La Barbade privilégie les paquebots et n'accueille pas vraiment les plaisanciers. Si bien que l'île située ~50-100 MN au vent de l'arc antillais n'est que rarement visitée, et les bateaux venant des Canaries/Cap Vert ont tendance à la zapper...

01 mar. 2016
2

Pour avoir vécu la meme chose à la barbade (pareil aussi mouillage a carlisle bay apres 24 jours en mer, je voulais juste passer une bonne nuit avant d'aller voir les autorités)

Mon anglais étant tres approximatif cela à été "difficile de comprendre leur système, ou il fallait passer dans un premier bureau et dans un second bureau dans la gare maritime , puis ressortir dans un batiment à coté pour payer une taxe.. bref..

Le "petit bonhomme avec de l'embompoint" m'a tenu le meme discours mais il s'est vite arrété voyant que je ne comprenais pas tout :whaou:
Et pourtant les barbadiens sont des gens assez cool contairement a la flopée d'americains qui débarquent bière à la main :alavotre:

01 mar. 2016
0

Quand j'y suis passé en 98, j'ai eu droit en plus au controle sanitaire!!!!

01 mar. 2016
0

Je me suisarrter a la barbade en 2014, les habitant sont cool, j ai pas euaffaire aux douanes et autres , par contre j ai envoyer boule une petite fliquette que ne voulais pas que j accoste. Donc petite visite de laville et appareillage

01 mar. 2016
1

Tres fort, la premiere choses que tu fais en arrivant c'est une infraction. Et c'est leurs faute ? mdr

01 mar. 2016
0

Bas certains guides disent qu il faut accoster d autres que le mouillage est illégal... J ai naviguer un an aux antilles sans faire aucune clearance mis a part dans les iles francaise pour des histoires d equipage....et jamais eu de pb meme aux bvi

01 mar. 2016
7

J'imagine pour le plaisir la situation suivante : 5 Barbadiens (?) débarquent en France, arrivés en ligne directe depuis leur île, donc sans étape dans l'Espace Schengen...
Combien de temps va durer la clearance ???
Et ils auront droit à un accueil enthousiaste et chaleureux des autorités, bien évidemment.

01 mar. 2016
1

Suivant les pays pensez encore plus a hisser le pavillon jaune.

01 mar. 2016
1

Miguel, sur ton site tu annonces que tu es " professionnel".
"votre méthode" a la Barbade démontre tout le contraire !

disons que c'est l'expérience qui rentre ...

01 mar. 2016
0

Ayant fait des clearances d'innombrables fois, l'accueil des douaniers est généralement cordial et efficace.

Sur les îles voisines "moins favorisées" telles que St Vincent ou Ste Lucie, où l'on a pas besoin de remplir 10x sa liste d'équipage. A Ste Lucie, une escale "de jour", à Marigot ou Rodney bay est même tolérée sans clearance.

Au Cap Vert, on ne sait pas quand la douane ouvre mais les douaniers ne vous cherchent pas les poux. On est là pour découvrir leur pays, dépenser un petit peu, et... parler d'une magnifique escale et y revenir.

Pour rappel, en Martinique la clearance se fait directement sur internet, sans douanier.

Le but de mon histoire était de partager une petite mésaventure afin d'éviter qu'elle ne vous arrive pas :)

@TIBONUM - @BLISS14 - @gouren : Merci pour vos commentaires. Cela confirme que la réputation n'est pas usurpée...

Bonne soirée à tous

01 mar. 2016
0

Bonjour, un peu surpris de te lire. Marigot ou Rodney tolérés sans clearance. As-tu confirmation de cette info en ayant demandé aux douaniers ?
J'ai eu affaire aux Douanes de Rodney qui m'ont confisqué les papiers du bateau et les passeports, parce que je n'avais que la photocopie d'un passeport et non l'original.

Et à Marigot, impossible de faire le plein de GO sans présenter de clearance.

Si je peux me permettre un conseil, les vacances sont courtes, inutile de prendre des risques inutiles.

CaptainRV

02 mar. 2016
1

Et oui on est jamais à l'abri des petits chefs et des grands cons!!!
C'est désolant mais les attaqués de front ne leur donnent que l'occasion de vous emmerder.
Alors gardons le sourire ! !!

02 mar. 2016
1

La Barbade, une suffisance très "anglaise". Ile sans grand intérêt touristique, toute plate, sans belles plages ou criques sympa.
Et ils n'ont pas l'EC dollar de toutes les autres iles des Antilles, ils ont leur propre Barbados dollar.

CaptainRV

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Après la pluie...

  • 4.5 (144)

mars 2021