L amer x40 nous aurait il échappé?

Mono expérimental de 40 pieds extra large (5m), sans derive, sans lest mais avec des foils qui lui donnent sa stabilité en route (mais à virement de bord, attention, danger). Léger, rapide, sans tirant d eau.... Un concurrent au cata?

L'équipage
23 juin 2015
24 juin 2015
0

Difficile de trouver les caractéristiques de la bête.
Sur la brochure officielle: www.epnaval.com[...]-n1.pdf
on peut lire "dériveur lesté"... bizarre, ça serait plutôt un DI, non?
Mais en tout cas, on peut conclure qu'il y aurait un lest.
Ce qui me laisse rêveur, c'est l'aspect hydrodynamique de l'affaire quand les foils sont sortis: d'une part le vérin et d'autre part le "redan" dans la coque. Ca doit freiner sacrément, non?

www.voilesnews.fr[...]Amerx40

05 août 2015
0

intéressant en effet !

05 août 2015
1

Déjà dès le début de la lecture de la plaquette l'on peut bondir en lisant :
"La technologie du keel-cooling est pour la première fois adaptée à un voilier de plaisance." à la bonne blague certains voilier étaient équipés de la sorte il y a bien plus de ...30 ans

25 sept. 2015
0

Bonjour, je suis le concepteur du bateau ...
C'est vrai que la technologie est très ancienne et réalisé sur de nombreux bateau ... mais en série ? sur des bateaux alu bénéficiant de la très bonne conductibilité du matériaux ? ... alors il faut des noms pour faire "bondir" tout le monde ...

25 sept. 2015
1

Vous pouvez même réduire encore un peu plus en disant (ce qui n'est pas écrit sur la plaquette..)

"...mais en série, sur des bateaux alu, construit en France, en Bretagne , a Vannes, au 8 de la rue ..."
A force de réduire ainsi vous finirez par avoir raison :)

Le fait est que votre affirmation :
" La technologie du keel-cooling est pour la première fois adaptée à un voilier de plaisance" elle, restera toujours aussi fausse.
Si vous prenez la peine de vous documenter un peu vous saurez que les "keel cooling" sont commun sur bon nombre de bateaux de plaisance Hollandais .
Et qu'il y a bien au moins 30 ans un bateau aluminium connu (je vous laisse chercher son nom) avait été équipé de la sorte pour refroidir son Perkins 4.236 modèle industriel, c'est d'ailleurs la solution que m'avait conseillé le directeur commercial de Perkins pour équiper notre Oaristys il y a ...25 ans !!
Donc absolument rien de nouveau sous le soleil.

05 août 2015
0

Ça laisse tout de même un peu septique: soit il est ultra léger, et les foils auront une chance de fonctionner mais alors quid de la stabilité initiale et de la capacité de charge pour le grand voyage, soit il est lesté pour un minimum de stabilité (en plus de la construction en Alu peut-être pas ultra légère) et alors il atteindra difficilement une vitesse permettant aux foils de donner une portance significative par rapport à son déplacement....
Et on ne doit pas être tranquille au mouillage avec un bateau non lesté quand le vent monte à 50nds, j'aimerais avoir l'avis de ceux qui ont fait la Patagonie.
Bon, je suis peut-être trop pessimiste, on va attendre la fiche technique complète et les premiers essais en mer.

05 août 2015
0

Dur de m'intéresser à un bateau qui est si laid ...

05 août 2015
0

En relisant les documents, il ne s'agit pas d'un voilier à foils, mais d'un voilier stabilisé par foils : seul le foil sous le vent fournit de la portance pour créer la raideur à la toile.
Vu la forme très plate de la carène, dériveur pur ou intégral, j'ai de sérieux doutes sur le redressement en cas de retournement... Homologué dans quelle catégorie ?

06 août 2015
0

Qui a finance CE projet ?

07 août 201507 août 2015
0

Mais a part les communiqués de presse et 2/3 photos, rien de précis !
J'imagine qu'ils le feront essayer par la presse après sa mise au point ?!

Notez le clin d'oeil de son nom de baptème :-)
Ha...le rêve américain ?!

07 août 2015
0

Avec les batteries, moteurs, réservoirs, on peut considérer que ça ferait au moins 1,5 à 2 T de lest, mais c'est quand même juste pour la catégorie A qui pénalise les largeurs extrêmes ( stabilité à l'envers ).

25 sept. 2015
0

Exact, et sans compter le mouillage (100 m de chaine de 10 !! qui participe au lest en étant à la cote de -50cm, le tirant d'eau du bateau étant de 60cm) qui présente de gros intérêt pour les mouillages !!
La stabilité à l'envers est presque nul, du à la hauteur du franc bord et des supers structures ... ce qui doit rendre le bateau très laid pour Numawan !! ... mais qui reste peut être quand même plus esthétique qu'un cata ?

25 sept. 201516 juin 2020
0

Mais les réservoirs par définition sont appelés à se vider (eau ou go)
Donc il ne restera que les batteries (à moins d'avoir un bateau "electrique style Solar Planet" ce n'est pas terrible comme poids, moteur (même un "gros" 6 cylindre de plaisance ce n'est que 600 kgs), 100m de chaine de 10 ...euh 225 kgs à 0,50 m ....

A partir du trait rouge le bordé descendait plus bas que la tôle de fond, le maximum se situant un peu avant la fin de la quille pour venir mourir à presque 0 au niveau du tableau.
De dessous, en faisant abstraction de la quille, cela pouvait évoquer un cata dont la plateforme serait immergée

Donc une fois les réservoirs vides combien ? Moins d'une tonne ?

D'un autre coté 5 m de large c'est presque un ...cata :langue2:

Mais dans ce cas il aurait fallu pousser le raisonnement un peu plus loin et lui faire une carène comme notre ex 26,86 ht et moins de 25 au pont, dessiné par Belazay le "Panorama 82" avec sa curieuse carène qui lui apportait un plus au niveau stabilité de forme.

25 sept. 2015
0

La réglementation oblige à faire les calcul avec au maximum 10% dans les réservoirs (et c'est normal !!) ... effectivement le lest est proche d'une tonne, ce qui est suffisant pour avoir une bonne stabilité. De plus les bateau large sont très aménageable et proche des fonds, donc permettent un excellent chargement ... mais ensuite de justement pousser le raisonnement plus loin et de ne pas avoir la stabilité inverse ... d’où le franc bord et le dessin particulier du pont.

Désolé je ne connais pas le Panorma 82 qu'elles sont ces avantages ?

07 août 2015
0

Amer x 40 mise a l eau le 20 juin 2015. Pas encore accastille. Il faudra don c attendre les résultat. Si c est concluant et va a de grande chance de l être pour la partie foil. Il faudra breveter tout les systèmes. Car il va être vite copie.

07 août 2015
1

C'est clair, attendons les premiers essais pour en savoir un peu plus.
La page Facebook de l'AmerX semblant le meilleur endroit pour se tenir au courant de l'actualité.
Ce ne serait pas la première fois qu'un voilier subit des critiques pour des nouveautés, des aspects, qui sont devenus par la suite des standards.

07 août 2015
0

Ce ne serait pas non plus la première fois qu'un doux illuminé se ruine à mettre en pratique des conceptions aberrantes...

07 août 2015
0

Ces conceptions ne me paraissent pas aberrantes.

07 août 2015
0

vivement des nouvelles donc ... ou plus jamais de nouvelles !

29 août 2015
25 sept. 2015
2

Étant le concepteur de l'amerX, j’espère vous donner toutes les nouvelles que vous attendez.
Fin du Grand Pavois. Le bateau n'as fait que le voyage de Caen à la Rochelle. L'expérience maritime est donc encore faible ... mais sera complété le plus rapidement possible ... avec tout les détails !!

25 sept. 2015
0

@ EPNaval : merci de votre temoignage; une question toute simple concernant les foils, même avec 8° de gîte (et le foil au vent replié) l'empattement est tres grand par rapport à la largeur du bateau, je crains que ce soit un risque en navigation

25 sept. 2015
0

Le foil au vent n'est pas replié, c'est plus simple. Il est juste au dessus de l'eau.
Quel risque ? La trainé à une tendance à rendre le bateau plus mou. Cela est compensé et pris en compte dans les lignes de la carène. D’après les premiers essais cela se confirme, le bateau reste équilibré.
L'enfournement n'est pas un risque non plus, la portance reste toujours positive, lié à l'angle d'attaque du foil, mais également au vecteur vitesse du bateau. La position du foil est tout de même fondamentale dans cette expérience et à été calculé par simulation. La pratique semble le confirmer. Attendons plus d'expérience ...

25 sept. 2015
0

Exact, le risque de collision avec un OFNI reste le plus important.
Ce risque implique tout les bateaux ... mais les structures en aluminium sont quant même beaucoup plus résistantes et présente un risque moindre !!
Pour amerX les foils sont effectivement une légére augmentations de ce risque. Il est minimisé par des bouts qui sont là pour écarter les dangers et reprendre les efforts. La structure est calculée pour avoir un "fusible" qui lâcherais au cas ou !! Dans ce cas le foil se désolidarise de la coque et flotte à coté du bateau ... désagréable mais pas critique. Réparation ensuite à l'arrivé avec un minimum de moyen.

25 sept. 201525 sept. 2015
0

@ EPNaval : j'aurai dû être plus précis dans ma question, je pensais aux risques d'accrocher quelque chose ou quelqu'un en navigation avec les foils dépliés, qui plus est si ils le sont en permanence

25 sept. 2015
0

Un autre systeme à foils

VIDEO - retournement à 30 noeuds pour le 1er catamaran de croisière à foils
Publié le 7 septembre 2015 par ActuNautique.com

VIDEO - retournement à 30 noeuds pour le 1er catamaran de croisière à foils
Un retournement impressionnant, pour le 1er catamaran de croisière à foils, le Gunboat G4 ! Le Gunboat G4 est assurément un multicoque innovant, qui se positionne sur le marché comme le tout premier catamaran de croisière à foils, c'est à dire volant...

25 sept. 2015
0

Le G4 reste un cata !! Pas de comparaison possible avec l'amerX ...
De plus le poids du Gunboat n'est pas (à mon avis !!) compatible d'un voilier de grande croisière qui doit pouvoir être charger pour le voyage.
Il n'est pas question pour amerX de voler. La stabilisation pour naviguer à plat avec un maximum de confort est déjà acquise. Il reste à valider les départs au "surf" pour plus de vitesse (en restant raisonnable et avec toute la sécurité qu'exige une navigation hauturière) ...

25 sept. 201525 sept. 2015
0

un sage pour éclairer ma lanterne, svp ?

Je comprends pas à quoi sert un "keel cooling" (au moins j'aurai appris un mot) sur un bateau à moteur électrique ? Le keel cooling est utilisé pour le générateur ?

Question subsidiaire : quel est l'intérêt du système ?

Comme dirait mon beauf. C'est bien d'être innovant. C'est mieux de savoir pourquoi...

Bonne chance pour le grand pavois.

25 sept. 2015
1

Ceux de mon exemple (bateau alu il y a trente ans ) l'avait choisi car c'était pour une navigation dans les glaces, donc plus de problème de prises d'eau ou de filtres remplis de glaces.
Aussi dans mon exemple possibilité de faire tourner la mécanique (un certain temps comme l'aurais dis un humoriste) même bateau pris dans les glaces, posé sur la glace etc...
Idée pas conne que je n'ai pas reprise sur notre bateau actuel sans doute eu tors...
Si les hollandais sur leur bateaux de plaisance utilise beaucoup ce système c'est pour eviter , par exemple dans les canaux, les filtres bouchés par les feuilles mortes etc

25 sept. 2015
1

Les moteurs sont des "pods" donc plongés dans l'eau et ne nécessitent pas de refroidissement. Mais l'électronique de contrôle viens "hacher" des courants fort (en 48V) avec un bon rendement de l'ordre de 90%, mais sur 10 KW, il reste 1KW qui doit pouvoir être évacué !! C'est possible avec des ventilateurs, mais bien moins fiable qu'avec un liquide de refroidissement.

Pour amerX le keel cooling est également utilisé pour le groupe électrogène, mais aussi pour le frigidaire/congélateur et permet des rendement très élevés. Il est prévu également d'installer une pompe a chaleur (chauffage et clim) qui fera également des prouesses en terme de rendement calorifique ...
L'autre avantage est qu'il n'y a plus d'échange d'eau de mer ... plus de pompe, plus de vanne moteur, ... la simplicité et la fiabilité.

amerX n'a que 60 cm de tirant d'eau et peut donc remonter les rivières dans des eaux chargés sans risque d'échauffement ... (cette application est d’ailleurs une des principales du montage keel cooling) et est respectueuse de l'environnement (pas d'échange biologique) ... un des objectif d'amerX

25 sept. 2015
0

merci à vous 2

25 sept. 201525 sept. 2015
0

Ce serait intéressant d'avoir une description nettement plus poussée. Quels pods? Marque? Prix? Comment ils sont installé ? Idem moteur etc.

25 sept. 2015
0

Et d'avoir des photos de l'intérieur pour jauger du volume habitable

25 sept. 2015
0

Patience, patience ...
Le Grand Pavois était la première présentation officiel de ce prototype. Je n'ai que peu de temps à consacrer à la communication. Il me reste à faire un site internet plus clair et précis, mais je n'ai pas le temps pour (des volontaires ?) Je dois maintenant consacrer beaucoup de mon temps aux essais et à l'organisation industriel pour la suite ...
Mais le bateau vous semblais trop laid en début de discussion ... est ce vraiment un problème, même s'il présente beaucoup d'avantages ?

25 sept. 2015
0

Si j'étais un acheteur potentiel, ça me poserais vraiment un problème, oui. Maintenant, ça ne m'empêche pas de m'intéresser aux innovations que ce bateau présente. En ce qui concerne les foils, j'aimerais bien voir des polaires avec et sans utilisation des foils. Qu'est-ce que ça ajoute vraiment? Dans quelles conditions? Attention, je ne dis pas que ces polaires sont faciles à obtenir.

25 sept. 2015
0

Je ne le trouve pas laid, et j'ajouterai que je m'en foutrais si il l'était, à condition qu'il soit un vrai bateau hauturier selon des critères qui me sont personnels; les seules photos sur votre site internet renseignent seulement sur son aspect extérieur, les precisions que vous avez donné ici exitent l'imagination et semblent très intéressantes d'où l'envie de connaître le projet plus en globalité et profondeur

25 sept. 2015
0

Il est vraiment hideux, c'est incroyable. Il faut le voir sur l'eau, ça ne ressemble plus du tout à un bateau, une croc';s métallique peut être; quand au fardage.....

25 sept. 2015
1

Vu la silhouette du mien ...je ne ferais pas de commentaires :oups:
sur la silhouette d'un autre :lavache: :jelaferme: :langue2:

25 sept. 2015
0

Tu as des photos ?

25 sept. 2015
0

Vu ma silhouette. Je n'en ferai pas non plus !

25 sept. 201516 juin 2020
0

Des photos d'un système anti roulis sur le même principe ( un aileron parfois profilé, et un système d'escamotage) présent depuis quelques années sur les chalutiers au Canada.
Photos tirées de cette étude
www.irsst.qc.ca[...]811.pdf

25 sept. 2015
0

ça existe aussi sur les paquebots

25 sept. 2015
0

Non sur les paquebots ce sont des ailerons stabilisateurs du style des Naöad, Koop Nautic etc souvent rétractables en plus.
Sur les photos ci dessus c'est juste un aileron que l'on appellera "foils" pour ceux carénés , qui se relève le long du bordé comme ceux du bateau de ce fil.

25 sept. 2015
0

Je pense que si les foils devaient s'avérer intéressants pour les bateaux de croisière, il y a 4 approches techniques:
- fixes.
- pivot horizontal comme sur l'AMER X40, avec vérin à l'extérieur.
- pivot vertical, avec un vérin à l'intérieur, comme pour la dérive de beaucoup de DI/DL.
- glissement, comme sur les IMOCA.

25 sept. 2015
0

la louise de thierry dubois, on ne peut pas dire qu'elle ait un look top de chez top mais quand on s'intéresse aux choix qui ont guidé dubois pour la navigabilité, le confort, les réponses pertinentes pour un voilier navigant en hauturier et vers des destinations très froides et peu accueillantes, les solutions sont vraiment très bien

25 sept. 2015
1

Idem pour le mini de Raison. On a tous poussé des cris en voyant son étrave. Enfin, moi, en tout cas. Au départ de la mini, ils sont désormais nombreux. Ca ne choque plus.

25 sept. 2015
0

Ah oui, mais la, ça n'a rien à voir du tout. La louise ou le mini de raison restent des voiliers, avec un air de voilier. Là, c'est...n'importe quoi.
Cette chose doit mesurer ses trois bons mètres au dessus de l'eau, plus proche du fer à repasser (dans la forme générale) que de ce qu'on entend par voilier.
Il y a tout de même des limites : il est parfaitement impossible qu'un machin pareil puisse naviguer correctement à plus de cinq noeuds.
L'innovation de Raison reste la grande révolution de ce début de XXIème siècle.

26 sept. 2015
0

3m, c'est une impression, qui n'a rien a voir avec le mètre étalon du pavillon de Breteuil.
C'est une façon d'exprimer l'impression de trop haut, une mauvaise impression.
Ce voilier est très photogénique. En vrai, il crée instantanément une sensation de malaise.

25 mai 2016
0

Sillage d'une coque optimisé monomoteur....
Tu en as 2...
Tu connais la réponse du cousin d'en face... ;-) :-p

03 oct. 2015
0

Après l'AMX 30, l'AMERIX 40.
Deux options possibles : chenilles ou foils.

26 sept. 2015
0

Je me perds dans l'arborescence des réponses ...c'est à moi que tu t'adresse ?

27 sept. 2015
0

Ah bon? Je me demande bien en quoi le fait de "renseigner son profil" change la pertinence ou l'impertinence du propos, surtout ici.

26 sept. 201516 juin 2020
0

3m de haut tu es sur ? Par ce que nous notre timonerie est à 3,18m pour 19,45 m et le roof du carré suffisant pour nous ramener à l'endroit (en théorie !)est lui a 2,48m.
3m pour 40' ramené à notre échelle cela donnerait 4,78m ,c'est haut.

Pour ce qui est des bateaux "plats et larges" nous avons eu celui du croquis du dessus 7,14 m pour 24,99 m au pont, c'est stable, un beau sillage , du volume...mais cela tape énormément !
L'actuel pourtant pas très fin (5,03 m pour 19,45) n'a jamais tapé (les mauvaises langues diront : vu ce que tu navigue actuellement ... :)),

Photo du sillage du "gros plat" à environ 11 nds, j'aimerais bien avoir le même sillage avec l'actuel !

26 sept. 201526 sept. 2015
0

Tu ne serais pas un peu excessif par hasard ? je te cite: Hideux, cette chose, un machin ....
Un peu de respect Bordel ! Je serais curieux de voir ton rafiot ! Très facile d'écrire des propos pareils derrières un ordi.
nb. Je ne connais pas ce bateau et l'archi mais je lui témoigne mon respect et mon admiration pour la réalisation d'un tel projet !

03 oct. 2015
0

Quel humour ! :heu:

26 sept. 201516 juin 2020
0

¨Par acquis de conscience je suis allé voir une photo de profil...si le tirant d'eau est bien celui qu'annonce l'architecte ici même (600 mm)on peut (au pifomètre appliqué et avec une grosse louche :)) estimer la hauteur du roof le plus haut à 2929 mm.
Tu n'étais donc pas tombé loin !

26 sept. 2015
0

Remplis déjà ton profil, après tu pourras critiquer :-(

02 oct. 2015
0

NON :non:

25 sept. 2015
0

Bon, ben, si des personnes critiquent la forme, perso, j'aime bien.
 
Donc, félicitations au concepteur de tenter des choses nouvelles !!
 
Si je comprends bien, l'essentiel de la raideur à la toile est obtenue par la stabilité de forme ? Sans pratiquement de lest rajouté, cela semble quand même très difficile.
 
Néanmoins je m'étonne que l'on ne trouve pas plus de voiliers plats et larges de ce type... Quant au retournement, effectivement, il "suffit" de prévoir les bordés et superstructures suffisantes pour qu'il ne reste pas à l'envers, mais effectivement, cela fait monter le chapiteau.

26 sept. 2015
0

En fait je l'ai visité au Grand Pavois et ai discuté avec la femme d'Eric Prang (qui n'était pas là à ce moment)
Ce n'est pas mon trip ni mon programme de navigation, mais je trouve ce type d'innovation intéressant et à suivre: ça peut s'avérer à côté de la plaque, mais ça peut aussi marcher. J'espère qu'Eric nous tiendra informés des résultats d'essais.
Quand à l'esthétique - discutable - elle permet un espace intérieur étonnant.

26 sept. 2015
0

Moi ce qui m'interpelle c'est : pas de lest (juste une tonne de batterie, moteur et chaine de mouillage)
Je trouve cela "risqué"..c'est tout.
Le système de "foils" déployable fonctionne déjà depuis quelques années sur des bateaux de pêche .
Mais eux ont, même sans l'aide des "foils", une stabilité suffisante pour faire face à tout type de temps.
Plus haut le concepteur dis qu'il y a un fusible en cas de chocs et que le foil se retrouverait retenu par son bout de sécurité et que l'on pourrait continuer sans, oui mais au moteur par ce que si plus de portance, pas de lest, juste la stabilité de formes....seuls quelques équilibristes chanceux ont pu le faire.
Notre bateau fait la même largeur que ce prototype, nous avons 1,8 T de moteur, 0,4 T de batteries, 0,54 T de chaine 0,4 m sous la flottaison, et 2T8 de lest à - 0,9 m (je ne parle pas des 6,3T de carburant car c'est variable )et bien je ne prendrais pas le risque de gréer un mat de 15m sur notre fier coursier, même si nous aussi (en théorie) le volume de nos superstructures nous permettrais de revenir à l'endroit :-p.

26 sept. 2015
0

Faut juste faire une courbe de stabilité et j'imagine que l'architecte l'a faite et que c'est réaliste car sinon aucun intérêt de construire un bateau qui va chavirer à la première risée (ou alors, c'est du pagnol et c'est le nouveau pitalugue ? :-D)

26 sept. 2015
0

Sans dérive?
Ces foils presque horizontaux jouent-ils le rôle de plan anti-dérive?

26 sept. 2015
0

De toute façon j'imagine que pour l'obtention de la catégorie de conception A toutes les données ont été passées à la moulinette par l'ICNN ou Veritas, donc pour le STIX et le couple de redressement ça doit le faire :litjournal:

26 sept. 2015
0

Il est venu à La Rochelle par la mer, quel taille de mat et surface de voile ?

26 sept. 2015
0

La réponse serait-elle cachée dans ta question? ;-)

26 sept. 2015
0

Non , non je ne suis pas passé au grand pavois , c'est simplement une supposition, comme il a été mis à l'eau en juin je me disais qu'il était sans doute venu par la mer et donc des retours potentiel sur le comportement et aussi ceux qui sont passés au salon auraient pu donner des infos sur le gréement car à la mise à l'eau le concepteur laissait entendre qu'il y aurait d'autres "surprises"
Cerf volant , aile ?

Ben oui je suis curieux et avec ce type de gréement peut être aurait il besoin de moins de stabilité ?

26 sept. 2015
0

Comme dit plus bas, je l'ai vu au Grand Pavois.
Gréement de sloop classique avec un mât "normal" par comparaison avec les bateaux d'à côté.
Il est prévu un gennaker/asymétrique sur bout dehors, pas monté lors de cette première sortie.
Rappel, comme l'a dit l'architecte plus bas: il y a une dérive, qui rentre complètement dans la coque, et qui amène si je me souviens bien le tirant d'eau à 3m dérive basse. Dérive qui fait 200 ou 300 kg.

27 sept. 2015
0

Donc au pifomètre appliqué la dérive fait à peu près en poids son volume .
J'espérais quelque chose de plus innovant au niveau du gréement, quelques chose autant hors des chemins battus que la coque ...
Ou peut on trouver la surface de voile ?

08 août 2016
1

On espère des nouvelles des tests effectués cet été de cet intéressant quoique intriguant voilier. On peut le suivre avec son AIS.

22 sept. 2016
0

amerX est maintenant au sec, à Concarneau. Je vais pouvoir vous fournir les résultats des essais des que j'aurais un peu de temps pour rédiger tout cela et monter quelques vidéos. Pour le moment, d'autres projets de navires en aluminium m'occupent aussi beaucoup ... surveillez le site EPNaval.com dans une quinzaine de jours !!

08 août 2016
0

Il était à Concarneau jeudi et vendredi.

Ma première impressions à côté d'un Océanis 45 (environ) : très haut sur l'eau, trapu et pas élégant du tout. Et pourtant celui d'a côté n'avait pas une ligne très racée.

21 fév. 2019
0

Plus de nouvelles de ce bateau depuis 2017 ?

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

un éléphant ça trombe

Après la pluie...

  • 4.5 (43)

un éléphant ça trombe

mars 2021