Kit de plongée type Eazydive ou autre

Bonjour à tous, en prévision de l’état de mes carènes lorsque je pourrai enfin retourner sur mon bateau, je me pose la question d’acheter un kit de plongée type eazydive. L’un d’entre vous a t’il déjà testé un appareil de plongée de ce type pour nettoyer/vérifier sa coque ?
Merci d’avance pour vos retour

L'équipage
13 avr. 2020
13 avr. 2020
0

J'ai acheté le kit easydive avec narguilé cet hiver.....
Pas encore pu l'essayer ! !!
😊 😊 😊
Vais finir par l'essayer la tête dans une bassine ! !!!😢

13 avr. 2020
0

Avec narguilé : il faut donc faire tourner le moteur ou être au port.
J’aimerai bien connaître la réelle autonomie en plongée proche de la surface.

13 avr. 2020
0

Juste avec la bouteille environ 5mn d'autonomie.
Avec le narguilé 3/4 d'heure pour sécuriser le compresseur .
Tout est expliqué sur leur site internet taper sur Google easydive narguilé.
Il y a quelques vidéos également.
En consommation c'est de l'ordre de 45 ah de mémoire

En laissant tourner le moteur sans problème mais ne pas mettre le compresseur à la sortie de l'échappement. ...😨

13 avr. 2020
0

Merci
Je pense que je vais franchir le pas, sur le kit de base sans narguilé. A mon avis je pourrai brosser la coque normalement et plonger avec le kit pour les parties profondes.

13 avr. 2020
1

 
Je te mets les questions réponses de leur site.
 

Le moins cher le plus simple des kits de plongée sous-marine au monde

 

 

 

 

 

  1. Pourquoi ce concept de bouteille de plongée basse pression (10 bars) alors que toutes les bouteilles de plongées " normales " sont en haute pression (200 bars) ?

La haute pression permet d'avoir une bonne autonomie autrement dit de plonger plus longtemps et plus profond. Mais elle a un inconvénient c'est la cherté du matériel et les contraintes qu'elle impose : contrôle périodique obligatoire, ré-épreuve, gonflage en club de plongée.

Avec la basse pression, ces obligations disparaissent et le gonflage se fait très simplement et quasiment sans frais, avec un gonfleur de pneu. La contrepartie c'est que le temps et la profondeur de plongée sont limités, disons au maximum à 5 minutes jusqu'à 10 m. Mais cela suffit à de petites plongées occasionnelles, comme celles que doivent faire de temps en temps les plaisanciers sous leur bateau ou de petites initiations à la plongée de la plage ou du bateau. EAZYDIVE est une innovation permettant aux plongeurs occasionnels de ne pas payer la surqualité de la plongée haute pression.

  1. Combien de temps dure une plongée avec EAZYDIVE ?

C'est selon la profondeur, le travail ou l'effort effectué et la capacité pulmonaire de chacun. Ordre d'idée : 5 minutes à 5 m. Cela suffit à de petites plongées occasionnelles, comme celles que doivent faire de temps en temps les plaisanciers sous leur bateau ou de petites initiations à la plongée de la plage ou du bateau.

Si l'utilisateur désire augmenter le temps de plongée, pour caréner sa coque ou effectuer de petites réparations, il doit utiliser le narguilé EAZYDIVE. La plongée est alors limitée à 30 mn. Au-delà, le compresseur risque de se détériorer par échauffement. Il peut reprendre la plongée après une période de refroidissement du compresseur de 30 mn. Et ainsi de suite.

  1. Combien coute une plongée avec EAZYDIVE ?

L'ensemble EAZYDIVE + compresseur coute environ 500 euros. Si vous faites 100 plongées, chaque plongée vous aura couté 5 euros, si vous faites 1 000 plongées, chaque plongée vous aura couté 0,5 euros. Car il n'y a aucun frais supplémentaire de type gonflage, réépreuve de la bouteille, etc. C'est tout simplement la plongée la moins chère du monde. A titre de comparaison un baptême de plongée en club coute aujourd'hui environ 80 euros. On n'est tout simplement pas sur la même échelle.

  1. Comment se gonfle EAZYDIVE ?

Une valve standardisée de pneu est incorporée à la bouteille. Le compresseur se branche dessus exactement comme on regonfle les pneus de sa voiture. Les compresseurs que nous vendons permettent de monter jusqu'à 10 bars, ce qui n'est pas le cas de tous les compresseurs pour pneus. Ils se branchent avec des pinces sur les bornes de la batterie 12 volts du bateau ou de la voiture.

Cette simplicité c'est toute l'astuce d'EAZYDIVE. Pour qu'on n'entende plus : " La plongée c'est bien mais c'est cher et compliqué ! "

  1. Est-ce réglementaire et légal de plonger avec EAZYDIVE ?

C'est parfaitement réglementaire et légal.

En France et dans la plupart des pays, la plongée est une activité exercée librement, sans contrainte légale, sous la responsabilité individuelle de chaque pratiquant. Les bonnes pratiques de la plongée sous-marine et de la formation sont proposées par différents organismes français ou internationaux afin d'encadrer cette activité dans un souci de sécurité. En revanche une réglementation française et européenne contraignante s'applique aux matériels de plongée et notamment les containers sous pression. Ces équipements, bouteilles, détendeurs et compresseurs, sont généralement gérés par les clubs de plongée.

  1. N'y-a-t-il pas de risque ?

EAZYDIVE est fait pour un usage de très long terme, sans risque : - La bouteille est gonflée à 10 bars (PS) pour une pression d'essai de 27 bars (PT) - Elle est en acier inox, incorrodable, même dans l'eau de mer - Elle est munie d'une soupape de surpression tarée à 27 bars - La robinetterie est équipée d'un manomètre permettant de vérifier la pression de la bouteille - Elle est munie d'un sectionnement (robinetterie), pour éviter les éventuelles fuites. Bref, en version standard elle plus équipée qu'aucun autre équipement de plongée au monde.

  1. Le compresseur n'étant pas muni de filtre, l'air compressé dans la bouteille est-il pollué ?

L'air de la bouteille est l'air ambiant aspiré par le compresseur lors du gonflage. Si cet air est de bonne qualité, l'air respiré lors de la plongée est bien évidemment aussi de bonne qualité. Sans rentrer dans des explications compliquées, la nocivité de certains polluants de l'air comme les gaz carboniques est renforcée par la pression plus élevée à laquelle ils sont soumis lors de la plongée, puisque la pression ambiante augmente avec la profondeur. Mais EAZYDIVE n'est pas fait pour des plongées profondes ni longues, donc ce risque d'intoxication n'existe pas. Un petit mal de tête lors de la plongée (symptôme d'une pression partielle de CO² un peu trop élevée) : 3 petits coups de palmes et vous voilà à la surface, respirant l'air extérieur.

Lors du gonflage, évitez absolument la proximité d'un échappement de moteur, les fumées et odeurs suspectes. Si l'air aspiré est sain, si le gonflage se fait en bord de mer par exemple, l'air contenu dans EAZYDIVE vérifiera largement la norme en la matière : Norme européenne EN 12021.

Quant aux compresseurs que nous commercialisons, ils fonctionnent sans huile, il n'y a donc aucune trace d'huile dans l'air respiré.

  1. Quelle est la durée de vie d'EAZYDIVE ?

Formellement, il n'y en n'a pas. La valve de gonflage et sa petite soupape (obus de valve) se changent aisément. Le détendeur se révise, ou se change. Pour augmenter la longévité d'EAZYDIVE, rincer à l'eau douce après chaque usage en eau de mer. EAZYDIVE a un container en acier inox, qualité eau de mer. 9. Quel est l'entretien d'EAZYDIVE ?

EAZYDIVE ne nécessite pratiquement aucun entretien. Pour lui assurer une longue vie, rincez-le après un séjour dans l'eau de mer.

La valve de gonflage est une valve de pneu standard en inox ou laiton. Elle peut être changée en la dévissant. L'obus de la valve (c'est la petite soupape qui est à l'intérieur) est standard et peut être changé chez n'importe quel marchand de pneu dans le monde. Deux obus, joints toriques et bouchons de valve de rechange sont fournis avec le kit EAZYDIVE.

Un peu d'eau de condensation peut rester dans votre EAZYDIVE. Après chaque saison, dévisser la robinetterie, retourner le container pour le vider, donner éventuellement un petit coup d'air à l'intérieur avec le compresseur, puis revisser la robinetterie.

  1. Quelles sont les précautions d'emplois ?

Même dans un cadre limité, la pratique de la plongée sous-marine requiert une formation de base, une aptitude médicale et une bonne condition physique. Pour vos premières plongées, ne plongez jamais seul, mais accompagné d'une personne compétente. Il est déconseillé de faire plonger des enfants en dessous de 12 ans et s'ils ne sont pas déjà de bons nageurs. Se référer aux règles de sécurité de la plongée sous-marine, notamment :

Pour faire une bonne plongée, il faut avoir un poids nul dans l'eau, c'est ce qu'on appelle la "pesée". Faites-la plutôt à un endroit où vous avez pied, afin d'ajuster correctement les plombs de votre ceinture. Vous pouvez éventuellement glisser le plomb dans le sac d'EAZYDIVE, si vous n'avez pas de ceinture.Ne descendez pas trop vite et équilibrez vos tympans tous les 2 ou 3 mètres.Ne bloquez jamais l'air dans vos poumons en remontant, vous pourriez risquer une surpression pulmonaire.Vous ne courrez aucun risque de décompression avec EAZYDIVE. Le temps et la profondeur d'utilisation ne le permettent pas.Ne remontez pas trop rapidement : 17 mètres/minute est la vitesse de remontée recommandée, à titre indicatif, c'est la vitesse de remontée des petites bulles d'air.Etre toujours équipé de masque, palmes, tuba pour la mise à l'eau.Calme et lenteur sont recommandés sous l'eau.Pratsiquez régulièrement. Un bon entrainement est la base de la sécurité.

  1. Comment optimiser mon temps de plongée avec EAZYDIVE ?

Avant la plongée, vérifier qu'EAZYDIVE est bien gonflé, 10 bars est la pression maximale. C'est aussi la pression à atteindre pour profiter au maximum de votre plongée, compresseur permmettant. On peut à tout moment, hors plongée, vérifier la pression de la bouteille avec un simple manomètre pour pneu, ou le manomètre du compresseur.

Evitez de respirer dans le détendeur avant l'immersion proprement dite de façon à économiser l'air de la bouteille. Quand vous êtes à l'eau, et prêt pour l'immersion, inspirez à l'air libre, lâchez l'embout du tuba, puis mettez le détendeur en bouche. Commencez l'immersion.

Apprenez à maitriser votre respiration. Nous vous conseillons de faire de courtes apnées entre chaque inspiration. Vous pouvez ainsi augmenter significativement votre temps de plongée. Evitez l'essoufflement, et les mouvements brusques. Une bonne pesée vous fera aussi économiser de l'air. EAZYDIVE est conçu pour la plongée courte ou d'incursion, généralement comprise entre 3 et 6 mn, en fonction de votre capacité respiratoire et la profondeur de plongée. Dès que la respiration devient plus dure, cessez immédiatement votre travail et commencez calmement votre remontée.

Si vous désirez plonger plus longtemps, jusqu'à 30 mn, utilisez le narguilé EAZYDIVE.

  1. Peut-on prendre l'avion avec EAZYDIVE ?

Nos clients le font fréquemment. C'est encore un avantage supplémentaire d'EAZYDIVE.

Les règlements internationaux (IATA) permettent d'emporter des équipements de plongée, à condition qu'ils ne soient pas sous pression. Par mesure de sécurité, il est préférable de dévisser la robinetterie de la bouteille pour montrer qu'il n'y a pas de pression à l'intérieur.

  1. Combien de gonflages de EAZYDIVE peut-on faire avec le compresseur sur les batteries d'un bateau sans démarrer le moteur ?

Le compresseur de 160 l/min va consommer une moyenne de 30 Ampères pendant 3 mn soit environ 1,5 Ah.

La plupart des batteries de bateau de taille moyenne ont une capacité de 40 à 70 Ah. On pourrait donc faire une bonne dizaine de regonflages sans soucis, tout en gardant plus de la moitié du potentiel de la batterie, mais tout dépends des autres consommations du bord et de l'état de votre batterie.

Attention le premier rôle de la batterie est de démarrer le moteur et d'alimenter les circuits du bord. Si vous avez deux batteries de 12 V en parallèle, cas courant sur les bateaux, il serait prudent de :

Isoler une des deux,Faire les gonflages de EAZYDIVE sur une des deux batteries, la deuxième restant en réserve,Rebrancher les deux batteries ensemble après les gonflages.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

13 avr. 2020
2

Une bouteille de plongée, un narguilé de 15m, carénage assuré.... Une bouteille à re gonfler, c'est 5-8 euros.... 🙄.... Carénage pas cher

13 avr. 2020
0

Certes mais si tu veux être autonome ....
Faut un compresseur haute pression 200 bars une ré-épreuve de la dite bouteille. ..
Et là on est déjà plus à 5-8 euros.

13 avr. 2020
0

Ou sinon encore moins cher tu plonge tu gratte 5 ou 6 mn ou mieux si très très bon apneiste tu remonte (ou pas ).
Tu respire un peu et tu recommence. ...
😂😂 😂

13 avr. 2020
2

à par les grenouilles je ne connais pas grand monde capable de gratter 5 a 6mn en apnée .
30 a 40 secondes si on a passé une sangle sous la coque pour se tenir ,l'effort est important ,
attention à la syncope avec les apnées successives .
alain

14 avr. 2020
0

Je plaisantais pour les 5 à 6 mn .
Toutefois le record du monde en statique dépasse les 10 mns.
Impressionnant ! !!!

14 avr. 2020
0

Tes chiffres sont anciens
- Inhalation d’O2 pur : Aleix Segura Vendrell (Espagne) = 24 minutes et 3 secondes, 28/02/2016
- Sans inhalation : Stéphane Mifsud (France) = 11 minutes et 35 secondes, 08/06/2009

J'ai assisté à une conférence de S. Mifsud.
Pour son record, il visait 10 mn, et comme il se sentait bien, il a continué jusqu'à son record.
Il a aussi fait faire quelques exercices aux présents. Tous ont doublé sans problème leur durée d'apnée.
Et en 8 jours de stage il pouvait nous faire battre le premier record du monde en statique (Plus de 5 mn).
Spectaculaire ses mouvements de ventilation, à un tel niveau qu'il lui arrivait de se luxer les côtes; mais il avait appris à les remettre en place seul.

13 avr. 2020
0

Le confinement fait effet ?

13 avr. 2020
0

ne pas oublier les accidents de plongée à 3 m de profondeur.
Cela correspond au baptême en piscine; surpression 0,3 bar, suffisante pour détendre les alvéoles pulmonaires.
En effet, nombre de baptisés ont l'habitude de l'apnée; activité durant laquelle on n'expire pas à la remontée, contrairement à la plongée bouteille.
Donc croire que descendre jusqu'à 10 m est sans danger est criminel.

Si la qualité de l'air est importante en plongée, la moindre trace de polluant rend l'air vraiment immonde à respirer.

Enfin des bouteilles à gonfler à 10 bars, tarées à 27 bars! pourquoi se limiter à 10 bars. Je gonfle à 25 et profite plus longtemps sous l'eau.

14 avr. 2020
-1

Bien sûr qu'il ne faut pas remonter trop vite ou bloqué sa respiration.
Mais c'est expliqué sur le site.
Et pour ce qui est de gonfler à 25 bars faut déjà trouver le compresseur en 12 volts .
Les compresseurs 4x4 qui sont commercialisés atteignent 10 voir 12 bars maximum.
Et le but de cet équipement est d'être autonome.

14 avr. 2020
1

Le sujet est récurrent au printemps. Je me permets encore une fois de partager ma solution depuis 2011 :
clinkemaillie.free.fr[...]ge.html

14 avr. 2020
0

@CLK,
En remplaçant ton tuba par un masque Easybreath de décathlon, la respiration devrait être encore plus naturelle, avec expulsion des bulles au-dessus de la tête ?

(Mais attention, c'est réservé aux hôpitaux pour le moment)

14 avr. 2020
0

merci, ça à l'air pas mal mais un peu "bricolage" quand même.
Ce qui me pose problème c'est que le bateau est sur corps mort, donc pas d’électricité disponible. Faire un carénage alors que le moteur tourne ne me plait pas trop (même au point mort).
Pour l'instant j'arrive à nettoyer environ 50% des coques avec masques et tuba mais impossible d'aller sous les coques (je suis nul en apnée), d'où l’intérêt de cette petite aide apportée par un système de plongée autonome.

21 avr. 202021 avr. 2020
0

Oui CLK ça marche très bien ton système et je peut m'en servir pour mon padle et annexe quand j'ai la flemme de gonflée a la pompe a main

14 avr. 2020
0

Rien n'est gratuit et tout le monde l'a compris. Si tu économises un carénage hors d'eau, le matériel de plongeur d'occasion est rentabilisé. L'entretien peut se faire seul avec une petite formation. Comme tout matériel qui plus est sur un bateau, nécessite un entretien et une mise en conservation plus strict. Je ne me vois pas voyager sans une bouteille de plongée et un équipement minimum. Le seul problème est de faire regonfler sa bouteille qui nécessite une compresseur cher à l’achat. Mais le volume disponible pour une bouteille de 12L à 200b n'a aucune comparaison. Je ne vois pas ce que tu peux faire avec une autonomie de 5mn avec un tel système alors qu'avec un peu d'entrainement tu peux le faire en apnée. Seul le narguilé me semble intéressant. Mais le mini compresseur nécessite aussi un entretien, surtout s'il a chauffé.

14 avr. 2020
0

Cette solution est sympa : c'est un narguilé 2x moins cher que Nardi. Par contre, il a le gros défaut d'être limité à 30 minutes d'utilisation. (sinon quoi, il brûle ?)
Étrange aussi qu'il n'ait pas de réservoir tampon si on n'a pas la bouteille.
Par contre, il est non seulement 2x moins cher, mais aussi bien plus compact. (la conso est équivalente)

Bon, après, j'imagine qu'il doit être possible de changer par la suite pour un compresseur narguilé Nardi si le petit a rendu l'âme.

Après, comme toujours, on déconseille de l'acheter et l'utiliser sans une petite formation de plongée avant (pour choisir une bonne formation, aller dans un centre de plongé, et dire au moniteur que l'on utiliser un narguilé et que l'on veut faire un baptême : si le moniteur n'explique pas qu'une formation est nécessaire au lieu d'un baptême, changer de club :D )

14 avr. 2020
0

Salut

c’est comme tous chaque élément à sont utilisation, personnellement j’ai un narguilé 210l de chez Nardi. Je suis content et satisfait pour faire ma coque de 15mx4,4m je fait une pause toute les 30 mn (de toute façon sur la notice il disent qu’il faut faire un arrêt de 30mn toute les 30mn et ainsi de suite...) avec 5 minutes d’autonomie ses une inspection rapide ( genre cordage dans l’hélice)

14 avr. 2020
1

quand j'étais plongeur on s'amusait à respirer dans le boyau d'air du narguilé sans le deuxième étage
la pression délivrée est de 7 bars ,le tuyau dans la bouche et on trie avec la langue ,l'air d'un coté et la flotte de l'autre ,pour s'amuser à ce genre de plaisanterie il faut être très entrainé .
le faire aussi sans masque avec de l'eau de mer dans les sinus ,c'est pas du jour au lendemain .
c'est souverain pour les déboucher .
mais pour les néophytes ,soyez prudents et dépensez un peu de sous pour aller faire une formation .
c'est mieux que d'investir dans une chaise roulante au mieux .
alain

14 avr. 2020
0

Peut tu expliquer ce que tu veux dire dans cet intervention.
Pour moi ce que tu dis est incompréhensible !

15 avr. 2020
2

^je veux dire que pour aller sous l'eau il y a des tas de bidouilles qui sont réservées à des gens bien entrainés pour qui la mer est un milieu naturel .
et que pour le vulgum pecus il doit d'abord se familiariser avec le milieu avant d'utiliser du matériel de qualité et éprouvé .
c'est en piscine à -3m qu'il y a le plus d'accidents par surpression pulmonaire .
alain

14 avr. 2020
0

Peut-on se servir d'une bouteille de plongée ordinaire ? Même gonflée à 10 bars ça serait intéressant. Sans doute suffisant pour dégager un bout de l'hélice.

15 avr. 2020
0

ben oui :-)

17 avr. 2020
0

Merci !

15 avr. 2020
0

Bouteille qu'il faut contrôler tous les ans en France.

15 avr. 2020
0

J'ai une bouteille, un détendeur et un stab. Mais je ne fais pas de plongée, je m'en suis servi 4 fois en 8 ans.
C'est vrai qu'avoir une bouteille de plongée à bord c'est certe pratique mais à part celui qui veut vraiment gratter toute sa coque ou celui qui fait aussi de la plongée, pour un usage occasionnel et court (vérifier une anode, un passe coque, dégager l'hélice, etc...) je trouve que c'est une contrainte :
Vérification visuelle par une personne habilitée tous les ans
Eprouvage tous les deux ans
Remplissage (qui n'est possible en france que si les deux premiers ont été fait)
Et perso, avoir à bord une bombonne à 200 bar qui ne sert que de temps en temps donc à laquelle on ne prête attention que quand on en a besoin, ça me fait un peu flipper. Sans conter qu'il faut la stocker, plus les accessoires, dans un endroit protégé et accessible (vu le poids à manipuler).
Je trouve l'idée du kit proposé interessante.
Et par contre, si la réglementation l'autorise, pourquoi pas garder mon bloc de 15 litres et le gonfler à 10 bar, histoire d'avoir une autonomie un peu plus longue. Ce serait déjà interessant financièrement et ça me rassurerait un peu plus que les 200 bar standard ?

16 avr. 2020
1

Ton 15 litres à 10 bars, c'est 15 x 10 = 150 l d'air à pression ambiante.
Avec une consommation de 20 l/mn sans faire d'effort, tu as au mieux 8 mn d'autonomie...

15 avr. 2020
1

si tu veux plonger a 3 m pour de l’entretient de coque,depannage d’un bout dans l’helice,changer une anode,verifier la chaine de ton corps mort..bref pas profond,je ne vois pas quel accident ( a part la panne seche,mais c’est pas une panne c’est une negligence) il pourrait t’arriver.
une fuite sur un joint,un tuyau fuyard qui serait detecté des la mise a l’eau par un chapelet de bulle, et surtout la surface est a 3 m au-dessus.
tout ca pour dire qu’une bouteille en bon etat,un detendeur en ordre de marche ,rincé a l’eau douce ,devrait le faire pour cet usage uniquement.

15 avr. 2020
0

ben oui!

15 avr. 2020
0

chez alimachin j'ai vu des vrais narguilés complets pour moins cher que ézitruc, mais c'est chez les expéditeurs de covid........

15 avr. 2020
0

Alors pour le coup, acheter un narguilé chez aliexpress, ce qui me ferait peur, ce serait largement plus la qualité d'un matériel qui met clairement la santé et la vie en jeu, plus qu'un hypothétique virus qui survivrait à l'expédition.

16 avr. 2020
0

les chinois savent faire, la question est: le client veut-il payer?

On trouve sur aliexpress d'excellents fabricants chinois. Ca n'est qu'une marketplace :-)

16 avr. 2020
0

les chinois savent faire, la question est: le client veut-il payer?

On trouve sur aliexpress d'excellents fabricants chinois. Ca n'est qu'une marketplace :-)

15 avr. 2020
0

moi aussi,pour aliexpress je ne tenterais pas le coup.
une precision sur ce que j’ai dit plus haut, cela s’entend pour quelqu un qui aurait au moins le niveau 1.

15 avr. 2020
0

mitch
mais tu oublies que tout ce que tu achètes, ou presque, vient de chine! même le covid! c'est la mondialisation... chinoise! 2zytruc 400 euros pour un réservoir en tôle avec une valve de vélo... il te faudra quabd même acheter un compresseur chinois ;-)

15 avr. 2020
1

oui j’achète des loupiotes ,des leds,telecommande de guindeau ... et quelques autres 💩 , mais aucun équipement qui risque de compromettre ma life.

cela dit il y a toutes les qualités en asie a tous les prix.
qu’and on achète là-bas un truc qui coute 10 fois moins cher qu’ici... faut pas s’attendre a de la qualité .

16 avr. 2020
0

Heu ... Faut pas confondre qui vient de Chine, et acheté sur AliExpress.
Aujourd'hui, entre une marque chinoise reconnue (Huwei, Haier, Xiaomi, DJI, etc.), et un truc acheté sur Ebay en Allemagne, ya pas photo, je n'hésite pas un instant à prendre le produit de marque chinoise.
Le problème, c'est bien les trucs que l'on trouve sur AliExpress.
Question qualité, il faut remettre les pendules à l'heure, l'Asie en général et la Chine en particulier commence clairement de montrer l'exemple ...

J'ai par exemple un couteau fabriqué en chine, et un autre allemand (cas réel) : ben, entre celui qui sert à casser des cailloux et celui qui coupe comme un rasoir, ce n'est pas celui qu'on croit.

J'ai acheté une guitare dernièrement : fabriquée aux USA comme elle l'était avant, je n'aurais jamais acheté.
Par contre, ca ne me viendrait pas à l'idée de l'acheter sur AliExpress :D

15 avr. 2020
1

Voici une explication des accidents de plongée dans 3m d'eau.
Un plongeur a un volume pulmonaire de 5l. Il est à 3m sous l'eau. Il respire donc de l'air à la pression de 1,3 bar. Il a dans ses poumons 5litres d'air à 1,3 bar. Pour une raison particulière (panique, essoufflement, arrachage du masque, ou simplement oubli) il remonte à la surface SANS expirer l'air qu'il a dans les poumons.
Arrivé à la surface la pression est de 1 bar.

Lors de la remontée la loi de Boyle-Mariotte entre en jeu. Cette loi dit PV=constante. (voir wikipedia) P : pression, V : volume.

application à notre plongeur
A 3m PV: 1,3*5 = 6,5
A la surface sans expiration on a , P=1, donc 1.V=6,5 => V=6,5l.

Les poumons du plongeur font 5l. le problème s'est qu'il a 6,5l dans la cage thoracique. Que se passe-il alors ?

Je cite : www.spotmydive.com[...]specter
"Si la remontée est trop rapide, le gaz se dilatera et dilatera les poumons en conséquence jusqu’à la limite d’élasticité des alvéoles ce qui entrainera une fissuration des alvéoles, des bronches, plèvres et des embolies gazeuses (bulles de gaz présentes dans la circulation sanguine). Le plongeur ressent alors une violente douleur dans la poitrine qui s’accompagne de crachats de sangs."

Comme le dit Fritz, c'est un accident qui arrive en piscine dès 3m d'eau avec une bonne inspiration.

Conclusion : il ne faut pas oublier d'expirer à la remontée sous aucun prétexte. Alors que quand ça va mal sous l'eau, les personnes ont tendance à bloquer leur respiration.
Bonne soirée

16 avr. 2020
0

le plus grave c'est que l'air repousse le sang dans les vaisseaux et en plus il y a un risque d'embolie gazeuse qui vient se greffer sur la surpression pulmonaire .
c'est rare qu'il y ait un caisson dans les piscines .
l'explication de FB est très claire .
si ça pouvait mettre du plomb dans la tête des fanfarons de la plongée au lieu de leur en mettre à la ceinture pour aller plus profond .le but serait atteint .
alain

15 avr. 2020
0

ca semble évident de souffler a la remontée.

16 avr. 2020
0

Ca n’est pas évident du tout. L’intuition serait plutôt de rester en apnée, c’est à dire de retenir sa respiration. Et hop, accident.

15 avr. 2020
0

C'est évident, mais quand la personne oublie, c'est l'accident.

16 avr. 2020
0

Sans minimiser les risques de la surpression pulmonaire, faut pas déconner non plus. Il faudrait le faire exprès et gonfler ses poumons à bloc à 3 mètres avant de remonter sans souffler pour avoir des soucis.

16 avr. 2020
0

Ok pour 3 metres, vrai risque.
Mais quand on est a grater sa coque, on est plutot a 1 m maxi.
L'idée, la question, c'est plutot pour cet usage

16 avr. 2020
1

Et d'ailleurs bien expliqué dans les questions réponses de easydive.
Je cite ne pas bloquer sa respiration et ne pas remonter plus vite que ne vont les bulles expirées .
Maintenant il est certain que quelques plongées avec des pros dans un club peuvent être que bénéfiques.
Mais bon j'ai fait des choses bien plus dangereuses dans ma vie que de descendre à 2 M avec un narguilé et je suis encore là 58 ans après .....

16 avr. 2020
1

tout n'est qu'une question d'appréciation ...
quand on maitrise 80% des risques sont éliminés ,mais il en reste quand même
sinon rester au lit ,mais c'est l'endroit le plus dangereux c'est là qu'il y a le plus de morts.
alain

20 avr. 2020
1

j’ai mon permis mer,j’ai recu une formation
je suis pilote privé,j’ai recu une formation
j’ai fait du planeur ,du delta,du parapente,de la moto,du poids lourd..j’ai recu une formation
je fais de la voile ´j’ai recu une formation
j’utilise une radio a bord de mon cata,j’ai recu une formation
je fais de la planche a voile,j’ai recu une formation,et suis moniteur federal

je fais de la plongee,j’ai recu une formation

je confirme ce que dit the cat,quand on maitrise ,80% des risques sont ecartés.
toutes ces activitees ne sont pas sans risques..mais une formation permet d’en connaitre les facteurs.

je ne vois meme pas ou est la polemique.

0

Bonjour,
Le modèle nardi 12 v coûte 1149€
Le modèle easy environ 1000€.
Où sont les 50% de différence?
Bonne journée,
Patrice

20 avr. 2020
0

Le pire avec la surpression pulmonaire est qu'il ne sert à rien de redescendre l'accidenté; les poumons sont détériorés.
En plus c'est dégueulasse, il y a du sang partout sur le pont.
C'est gore, c'est vrai.

Dans la vrai vie;
Eté, beau temps, belle mer, golfe de Saint Tropez.
Papa plonge en bouteille 10 m, fifille nage en surface palmes/masque/tuba.
Elle a une idée rigolote: Piqué canard, je vais faire un coucou à papa chéri.
Ni une, ni deux, c'est parti.
Et au fond, pourquoi ne pas rester plus longtemps?
Fifille saisit le second embout, aspire.
Cool.
Puis remonte, en bonne apnéiste: SANS EXPIRER.
Vraiment pas sympa le retour au port! :-(

21 avr. 2020
0

surpression ,c'est le ranima direct et l'évacuation rapide ,s'il y a un accident de décompression en plus
au mieux c'est la chaise roulante .
comme plongeur de garde et moniteur caisson en polynésie sur la maurienne ,l'hopital jean prince profitait quand nous étions là pour faire réviser le leur.
nous avons fait quelques interventions d'urgence ,pourtant les lagons ne sont pas trop profonds surtout du coté du maeva beach ,et pourtant à l'époque il y avait souvent des interventions ..
alain

21 avr. 202021 avr. 2020
0

???...
c’est que pepere il est un peu concon...je ne voivois rien d’autre 🤓

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

j ai profiter du confinement  au port de las palmas grand cannaria pour faibriquer ce cokpit. pour infos javais dejas consrtuit mon voilier sur plan Trielen dessiner par Jaquea Lassere

Bricolages d'hiver

  • 4.5 (80)

j ai profiter du confinement au port de las palmas grand cannaria pour faibriquer ce cokpit. pour infos javais dejas consrtuit mon voilier sur plan Trielen dessiner par Jaquea Lassere

février 2020