KEVLAR -- coque - voile ?

Je fais appel a votre savoir .... Quelqu'un pourrait m'expliquer l'utilité, l'utilisation, l'interet du kevlar ????? Car je viens de lire sur le file du RM la posibilité d'avoir une coque en C.P. Epox. + kevlar, le kevlar n'est il pas utilisé dans les gilets par balles, la coque serait elle indestructible ??? Ne fait on pas des voiles aussi ??? Quel interet, quel usage ?
Merci d'avance de m'éclairer.
Joël

L'équipage
05 déc. 2007
05 déc. 2007
0

oui joel tu a raison
le kevlar qui est une la fibre étend de aramide est très résistant et oui elle est utiliser sur les rm comme beaucoup d autre bateau d ailleurs comme les catana etc........... oui il font les voile avec gilet par balle gant tenue pour le feu .
l intérêt ces que ça beaucoup avantage en terme de résistance et ça donne de la souplesse aussi par contre un inconvénient ces que la fibre ce détruit au uv

05 déc. 2007
0

sur une voile
a resistance équivalente la fibre de kevlar sera plus légère et aura un allongement à la rupture bien moindre qu'une fibre polyester.

une voile en Kevlar sera plus légère et surtout se déformera moins que son équivalent en Polyester.

contrepartie : prix et veillissement plus rapide (UV).

05 déc. 2007
0

les UV
Si le kevlar ce detruit au UV, alors pourquoi l'utiliser dans la construction des coques de bateau !!! Les coques seront detruite beaucoup plus rapidement, je ne comprend alors pas l'interet, donc on fait une coque plus resistant au choc mais pas dans le temps !!!! Ca devient compliqué ....
Joël

05 déc. 2007
0

sur une coque
le kevlar n'est jamais apparent donc à l'abris des UV :reflechi:

05 déc. 2007
0

C'est un plus,
qui a son prix. Fort.

Moi cela me rassurerait de savoir que le cp est renforcé, pour se préserver des chocs.

Avec en plus un scratch box sur l'étrave, voila de quoi affronter les océans en laissant de coté la hantise des ofnis. sans oublier le risque.

Mais l'ardoise est un peu lourde, c'est à peser dans le budget...

06 déc. 2007
0

coque biodégradable
:-)

05 déc. 2007
0

J'en ai
beaucoup utilisé pour une application non maritime, carénage de motos de compétitions. Après une chute, carénage fibre de verre à la poubelle, carénage kevlar ... mastic + peinture et comme neuf ...

05 déc. 2007
0

il faut faire attention

et resté realiste .Le Kevlar apporte un plus sur une coque cp mais ne la rend en rien indestructible.

le probleme du cp c'est les grosses eraflures qui attaquent le bois celui ci apres s'impregne d'eau et les plis se decollent.Le Kevlar là apporte un avantage certain car il fera barrage aux morsures sur le bois ce qui en soit est dejà tres interessant.

mais quant a dire qu'il protege la coque lors d'une rencontre brutale avec une bille de bois ou un contenner c'est exageré .car là ce n'est pas seulement le bordé qui sera crevé mais la structure m^me du bateau qui sera endommagé et alors le bordé ne teindra plus.

josé

05 déc. 2007
0

Tout à fait d'accord, José,
D'ailleurs, pour ce qui me concerne, je n'ai jamais dis que cela rendait le bordé indestructible. Loin de là.

Mais cela augmente quand même d'une manière très notoire la résistance aux chocs. Et ce plus peut s'avérer salvateur.

Mais les risques de voies d'eau restent possibles...

A voir comment la grande bleu est devenue une poubelle, l'idée de renforcer parait de plus en plus pertinent.

05 déc. 2007
0

Kevlar : bon contre l'osmose ?
Une question que je livre à la sagacité des spécialiste car l'addition de kevlar au polyester n'est pas nouvelle : Jeanneau l'a pratiqué dans la construction de certaines unités déjà anciennes. Mon Sun Shine 38 qui a 20 ans ( et a toujours été en milieu marin ) ne présente que quelques (3)infimes traces d'osmose, des responsables de chantier m'ont indiqué qu'ils avaient pu noter une telle résistance sur des bateaux "Kevlar".
Peut on en tirer une règle générale , est ce le procédé de fabrication qui en est responsable ou bien tout simplement la chance ?

05 déc. 2007
0

aucun lien ...
l'osmose touche la résine polyester, le tissus employé n'a rien à voir.

en revanche il est fort possible que les bateaux réalisé en mixte verre kevlar chez totopinpin étaient fabriqué dans de meilleurs conditions ou avec une résine diférente ... :heu:

05 déc. 2007
0

pour répondre à la place et peut-être avant...
...Mister zephyrlegris, à mon avis le choix et l'épaisseur du gel coat restent inchangés avec l'utilisation du kevlar.

05 déc. 2007
0

Osmose et kevlar
ma petite goutte d'eau sur le sujet :
en regard de ce que dit zephyrlegris, l'utilisation du kevlar a peut être impliqué l'utilisation d'un gel coat moins perméable au uv... ce gel étant "peut-être" aussi moins perméable a l'eau...
Sujet a creuser.... euh non pas trop justement... :)

05 déc. 2007
0

je sais pas ...
mais si il y a vraiment eu moins de bateaux osmosés dans ceux qui étaient en mixte verre Kevlar, cela ne peut que provenir du changement d'un autre paramètres que le tissus :

1° résine
2° conditions d'applications
3° gelcoat

après il n'y a que chez totopinpin que peut être quelqu'un sait ...

05 déc. 2007
0

Le kevlar,
que je sache, a peu de chose à voir dans la question de l'osmose.

Quant à Jeanneau and co et l'introdcution du kevlar dans les coques d'une certaine époque, j'ai l'impression que cette apport était plus une option marketing qu'autre chose.

En tout cas, j'ai pas l'impression que les grands chantiers se préoccupait de la question des rencontres imprévues sur l'eau.

Tout comme le carbone dont on voit certains objets affublé par visée exthétique et image hight tech, certains produits sont très porteurs...

05 déc. 2007
0

pour info
les soit disant tissus kevlar de la grande plaisance étaient en réalité des tissus mixte verre kevlar avec au mieux 1 fil sur deux en kevlar et au pire 1 fil sur 4 !!! ceci en trame comme en chaine

ces tissus étaient donc bien moins difficiles à débuller que du tout kevlar ;-) (et accéssoirement moins cher :-D :-D :-D )

05 déc. 2007
0

Le kevlar, suite,
ne nécessite pas de produits spécifiques.

Seul la mise en oeuvre mérite une remarque:
l'imprégnation et l'ebullage des tissus kevlar sont difficiles. Ils nécessitent donc une application très soignées.

Je me demande d'ailleurs ce qu'il en ait dans les grands chantiers où cette exigence par rapport à l'application des tissus n'a pas toujours été placé bien haute...

Pour prendre un exemple qui date beaucoup: quand je vois comment ont été posés les tissus dans mon Sangria, cela me donne envie de retrouver les dirigeants de Jeanneau de l'époque pour leur passer un savon...

0

et le kevlar que jeannau
mettait dans ses unités :une couche de tissu mixte roving verre kevlar ,y 'avait pas bezeff de kevlar dans une coque ,c'etait un argument publicitaire et ca marche!!!!!

05 déc. 2007
0

la dessus je rajouterait
que kevlar ou pas le plus important a la base est quand meme son application et comment il a ete appliquer mieux vos avoir une fibre deverre bien appliquer qu un kevelar mal appliquer apres ces comme tous .

05 déc. 2007
0

D'acccord avec toi noel.
D'où mon questionnement sur les chantiers où l'on fabrique des bateaux en très grande série...

05 déc. 2007
0

dynema
il me semble que le kevlar n'a plus vraiment de raison d'etre depuis l'arrivée du polyethilene haute ténacité (dynema, spectra...)
en effet le dynema s'imprègne mieux résiste plus longtemps...
pour preuve, les gilets pare-balles ne sont plus fabriqués en kevlar

que ce soit pour les voiles, les drisses, ou les tissus apportant une resistance aux chocs: exit le kevlar (ce qui peut nous permettre, peut etre de recuperer des fin de rouleaux dans les chantiers ;-))

bons chantiers à tous
pierrot
tilup.free.fr[...]

05 déc. 2007
0

Des tissus en dyneema,
pour la construction navale ?

j'aurais laissé passer quelques trains depuis.

Aurais-tu plus d'infos, ou un lien à proposer ?

05 déc. 2007
0

amha
il n'y a pas plus de mauvais que dans les petits chantiers....et si les chefs d'équipe font bien leur boulot....

0

le dyneema s'impregne mieux
tu en es sur ?

05 déc. 2007
0

Quand je dis contruction navale,
je pensais aux tissus à imprégner.

le kevlar c'est un tissu en aramide.
Mais je n'est pas réussi à choper l'info sur un tissu en dyneema pour l'usage des coques, ponts, et autres objets en dur...

05 déc. 2007
0

dynema
je n'ai personellement jamais utilisé ce genre de fibres (trop cheres) mais quand je parlais de bouclier kevlar pour notre coque en cp à un copain qui bosse dans un chantier je me fasais toujours engeuler : mais tu vas arreter de me parler de ton foutu kevlar!!!

un site par exemple qui présente les caractéritiques des fibres et tissages (dynema en page 14)
www.swiss-composite.ch[...]nfo.pdf

05 déc. 2007
0

kevlar résine polyester
le premier qui m'explique comment on fait pour imprégner correctement une nappe de kev avec de la résine polyester, je lui paye un coup à boire.

les jeanneau " kevlar energised " admirez la formule, peuvent avoir des problèmes de délaminage très importants, bien que comme expliqué plus haut les tissus employés n'en contiennent que très peu.Energised... à voir!!!

05 déc. 2007
0

comme avec de l'époxy
:-D :-D :-D :-D

1

dans le liens
ils disent que c'est tres dur d'impregner des fibres poliethylene mais ils ne disent pas qu'ils en vendent ouqu'il y en ai sur le marché,pour charp le kevlar en general se travaille a l'epoxy ,et reste tres dur a impregné car il ne se mouille pas et etant tres leger il flotte !

06 déc. 2007
0

j'ai imprégné du kevlar,
au rouleau, sans trop grande difficulté, par contre le vide, c'est un sacré plus pour ce tissu.

06 déc. 2007
0

à l'époque , juste du vide
c'était imprégnation manuelle (à la spatule plastique) + délaminage, +film micro perforé + tissus drainant + bâche à vide et vide...
les excédents de résine allaient dans le délaminage

et pas de bulles dans la strate :-)

à cette époque où les résines époxy étaient assez visqueuses et chères...il n'était pas rare de strater au polyester ou à la vinylester (atlac ;-) )

0

merci pierroots
je suis allé jusqu"au bout et effectivement cette fibre a l'air prometeuse,si en plus elle se travaille mieux que le kevlar !!!

06 déc. 2007
0

Marketing ...
Heu ...

les outils trouvent pas ça très marketing sur certains totopinpin ...

06 déc. 2007
0

je ne connaissais pas non plus
mais vu la galère pour imprégner du Kevlar, ce sera encore pire avec du dyneema ..(encore mois dense)
ça va pas trop aller pour faire de la strat avec la queue du chien ...

06 déc. 2007
0

imprégnation ET désaération,
faut il lire.

06 déc. 2007
0

J'en pense...
...rien,

pour l'instant.
Tant que je n'aurais pas essayé où qu'un utilisateur m'aura donné un avis. A priori "bonne" cela voudrait dire normal.

Resterait à trouver ce tissu au détail et là, cela doit pas être évident du tout.
J'ai regardé chez Sicomin, rien de rien.

06 déc. 2007
0

moi ce qui m'étonne
ce que les dyneema (ou spectra) on l'utilise dans les bouts ou voiles depuis des années et jusque là jamais entendu parler pour la strat ...

affaire à suivre ..

0

d'ailleur
les bouts qui servent a remonter ma quille c'est du spectra de 12 et ca resiste a au moins six tonnes !

0

non
c'est vrai !

06 déc. 2007
0

D'ailleurs,
je n'ai que des emmmerdes avec mes bouts en carbones..

(oh le vilain mot)

06 déc. 2007
0

Et le jour,
où l'on aura compris comment nos chères araignées fabriquent leur fil, je me demande comment on fera pour utiliser du bout aussi fin.

Je suis toujours impressionné par les minis avec leurs drisses et écoutes qui paraissent si lights...en épaisseur.

05 déc. 2007
0

Merci beaucoup pour le lien,
et le pdf à la clef.

Bon , bien voilà, comme quoi, on a vite fait d'être dépassé...

Imprégner du kevlar avec de la résine polysester, ce serait crime de lèse-majesté.

le plan kevlar à toute toute petite dose, des gros chantiers, ce n'est pas pour me surprendre et confirme bien l'idée 100% marketing.

06 déc. 2007
0

imprégnation
à la spatule plastique et placage sous vide ;-)

06 déc. 2007
0

Vide
Quel vide?infusion etc?Cordialement

06 déc. 2007
0

Et moi,
ce fut avec de la résine sicomin.
ceci explique peut-être cela.

quant au vide, c'est génial.

est ce que Fora Marine utilise le vide ?

Cela m'étonnerait mais quelqu'un a peut être la réponse.

06 déc. 2007
0

page 14
ben si pierre, si tu vas jusqu'au bout du document tu verra que ce tissu est notament fabriqué par DSM sous la marque dyneema SK60
encore une fois je précise que je n'ai jamais utilisé personnellement ce genre de matériaux mais si je dois faire un jour un blindage sur une coque je pencherai vers ces fibres

06 déc. 2007
0

page 14
ben si pierre, si tu vas jusqu'au bout du document tu verra que ce tissu est notament fabriqué par DSM sous la marque dyneema SK60
encore une fois je précise que je n'ai jamais utilisé personnellement ce genre de matériaux mais si je dois faire un jour un blindage sur une coque je pencherai vers ces fibres

06 déc. 2007
0

Page 14, suite...
J'aimerais connaitre le niveau d'utilisation actuelle de ce produit en construction navale,et son prix aussi...

06 déc. 2007
0

Resuite, page 14, il est dit:
"imprégnation est désaération bonne "

je ne sais s'il faut prendre cela pour du lard ou du cochon...

0

alors
t'en pense quoi lorenzo?ca a l'air de s'impregner facile ca m'interresse pour ma future annexe

06 déc. 2007
0

Et pour une annexe,
du verre suffirait. Puisqu'il s'agit plus de la protéger du ragage. Et la tirelire acceuillerait ce revirement avec enchantement !

06 déc. 2007
0

Peut-être,
est-ce hors de prix ?

Et ce genre de tissu étant finalement assez peu utilisé dans beaucoup de protos, because voilà du poids inutile mon bon monsieur (y'a bon le carbone), on en parle peu.

Bon, voilà des suppositions et juste cela.
Et cela m'étonnerait pas d'ailleurs qu'il y ait au moins une bourde dans ce qui précède...

06 déc. 2007
0

Tu triches !
Avec ton histoire de bouts !

06 déc. 2007
0

en parlant de bout
quelqu'un a tester ça

www.mamutec.com[...]ing.asp

l'allongement à la rupture est assez impressionnant ..

07 déc. 2007
0

J'arrive un peu tard,
Vous avez presque déjà tout dit sur le Kevlar. Juste une précision supplémentaire : le tissus de Kevlar est très difficile à couper aux ciseaux et très difficile à poncer (c'est normal c'est pour cela qu'on l'utilise).

Je n'ai eu aucun mal à strater une couche de roving Kevlar 300 gr/m² sur ma quille. Pré-mouillage de la quille à l'époxy à la patte de "la bête" (le cousin du lièvre), puis pose du tissus qui colle bien à l’époxy et enfin imprégnation du Kevlar toujours à la patte de "la bête". Pas de bulle, je rajoute un tissus d’arrachage pour ne pas avoir à poncer et le tour est joué.

Il est vrai qu'un travail sous vide ou en infusion est préférable, surtout si l'on recherche le gain de poids et la perfection.

01 jan. 2012
0

bonjour, savez vous quel grammage de kevlar pour un blindage de coque en plus du verre?

01 jan. 201201 jan. 2012
0

en fait souvent on remplace du verre par du kevlar et avec 800 gr par metre carre la coque y gagne beaucoup et les chocs sont mieux combatu

02 jan. 2012
0

Comme dit plus haut, le Kevlar n'apporte rien sur le plan structurel. Le bateau ne sera pas plus solide. Mais il résistera bien mieux au poinçonnage, ce qui est le point faible des bateaux en bois. En cas de chocs répétés contre les rochers, le contre-plaqué va rapidement être attaqué, par usure, et par perforations, puis une fois le bateau alourdi par l'eau qui l'aura envahi, la structure aura du mal à résister. Le Kevlar empêchera cette usure et ces perforation du bordée, et préservera son étanchéité. Le bateau aura donc plus de chance de se sortir d'un mauvais pas...

02 jan. 2012
1

C'est documenté quelque part, la résistance du kevlar au poinçonnage ?

Parce que dans ce que j'ai d'à peu près scientifique appliqué à la plaisance www.usna.edu[...]erC.pdf , c'est écrit en toutes lettres ; verre/kevlar pas mieux que tout verre de même poids pour la résistance à l'impact. Par contre, le choix de l'ame, ou de la résine influe beaucoup sur cette résistance.

02 jan. 2012
0

Bonjour,
L'aramide (kevlar) est un fibre aromatique de synthèse , qui se stratifie (surtout sous vide)très bien avec de l'époxy ,elle est malheureusement photo sensible et n'accepte pas les grands rayons de courbure ;
la principale qualité de l'aramide c'est résistance aux chocs à la résilience et l'abrasion (frottements),prévoir de bons ciseaux de préférence en céramique ;
maintenant, je pense que l'utilisation pour des voiliers de croisières (surtout en faible grammage) est un peu marketing .

le dyneema (spectra) se stratifie difficilement car il a tendance à flotter dans la stratt, (j'ai fais des essais sous vide pour des cadènes peu concluants sans doute un problème d'ensimage).

pour moi la seule fibre vraiment intéressante c'est celle de la cane à sucre POUR LE RHUM!....

erlannic

03 jan. 2012
0

j'ai vu un voilier kevlar sur des rochers : HS en peu de temps .
Ainsi qu'un evasion 32 au meme endroit : HS en peu de temps .
Quand je dis peu de temps , c'est en minutes que la premiere fissure se forme et apres cela va tres vite .
Par contre , je me souviens que " noulica" (voir son site) a utilisé une fibre ??????qui recouvre la carene déjà assez costaud en CP .
Sur les rochers , meme l'acier lâche .....

03 jan. 2012
0

c'est où cet endroit pour qu'on l'évite ??
:reflechi: :reflechi: :acheval:

04 jan. 201204 jan. 2012
0

houle due à un cyclone . pas vraiment de vent .voiliers qui étaient au mouillage de la pointe du bout - martinique -

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Bien fini ?

Après la pluie...

  • 4.5 (113)

Bien fini ?

mars 2021