Kelt 8,5, version quillard. Demande d'info.

Bonjour les cousins,

J'envisage l'achat d'un Kelt 8,5 version quillard.

Ce voilier n'est pas très connu de ce côté-ci de l'Atlantique... Pouvez-vous m'en parler un peu.

Qualité de construction?

Comportement du bateau (raide à la toile???)

Points faibles à vérifier lors de l'inspection?

Vos commentaires seront appréciés.

Merci.

Denis

L'équipage
11 août 2010
12 août 2010
0

Comme je vois
que personne ne te répond, je me lance bien que je ne sois pas le mieux indiqué, ayant possédé la version D.I.
Cependant je peux te dire que le slogan de l'époque : "Solide comme un Kelt" n'était pas galvaudé, je l'ai acheté en 1984, revendu en 2002 et je n'ai eu que du bonheur. Les seuls points faibles l'étaient sur la version D.I. : sabot de safran, support de poulie de descente de la dérive sur le roof et infiltrations entre la galette de fonte où s'articule la dérive et la coque. Pour ce qui est du quillard il s'est régulièrement illustré dans les régates de l'époque, spi O.F. et d'autres.

13 août 2010
0

Personne ne connait ce bateau?

Est-ce que ce bateau est tout aussi inconnu en France que chez moi?

13 août 2010
0

Programme de navigation
Merci Galbord pour l'info.

Je précise que ce qui m'a amené à avoir dans ma mire le Kelt 8,5 c'est... la place au port qui vient avec le bateau. Je ne connaissais absolument pas ce bateau.

Mon programme de navigation: Navigation sur un lac (les lacs sont grands chez moi ;-)) en famille, quelques régates amicales.

Navigation également sur le Fleuve et le Golfe Saint-Laurent, des traversées d'au plus 125 milles.

Je ne cherche pas une bête de course mais un bon voilier de croisière qui marche bien et qui remonte assez bien au près.

Je cherche également un place au port (elle vient avec le bateau) ce qui limite considérablement mon choix...

J'ai reçu quelques commentaires sur le Dériveur Intégral mais très peu sur le quillard. Le voilier disponible est un quillard.

Est-ce que le quillard est plus raide à la toile?

Le décrochage du safran? Est-ce que c'est un problème pour le quillard (Je crois que son safra est plus long???)?

Quant à la qualité de construction. Je suis d'accord avec les commentaires concernant la qualité de la finition intérieure... C'est ce qui m'amène à me questionner sur la qualité générale de construction, plus particulièrement:

Le pont en balsa?

La liaison coque - pont?

J'attend vos commentaires.

Merci à l'avance.

06 oct. 2010
0

Raide a la toile
Je possede un KELT 850 quillard depuis 10 ans
super raide a la toile : c'est son grand atout.
super cabine arriere : bien plus grande et lumineuse qu'un 10 m d'aujourd'hui (si si c'est vrai), la jupe est top : pas besoin d'echelle
une bête de près et de portant dans la brise
Des défauts ? oui bien sur :
- assises carré trop basses
- couchette arriere basse aussi
- qualité gelcoat du pont
- fuites de cadenes pour les modeles jusqu'en 86, elles travaillent avec un mauvais angle...
- manque de renforts structurels sur l'arriere si bien qu'un BER a 4 patins enfonce legèrement la coque : prévoir des plaques à chaque carenage

Attention à ceux qui ont régatés : état et souvent moteur trop faible...

06 oct. 2010
0

J'ai écrit
ça sur un forum en 2005, mais cela concerne la version DI qui était beaucoup plus répandue en Bretagne.
"Très belle carène, reprise pour le Feeling 29 et même le 306...
Très bon équilibre entre la surface vélique et le lest (on ne peut pas
parler de raideur à la toile). Assez stable en raison de son 'gros cul'.
Rapide (J'ai fait une fois Yeu - Les Minimes a plus de 6 N de moyenne)
et bonne habitabilité (pour sa taille !).
L'équipement d'origine est quand même daté (les winchs d'origine ne sont
pas self-tailing, rail de génois court ....). Il dérive bien sûr plus
qu'un quillard au près, et il lui faut un peu de vent. La taille de la
GV retarde le moment de prendre un ris (il suffit de l'effacer). Un
génois sur enrouleur est nécessaire. Bien sûr la motorisation 18 cv est
préférable. La descente est 'raide'
Il faut absolument (faire) vérifier l'état du mécanisme de la quille,
qui a tendance à battre dans son puits.
Très facile en solitaire (presque 3 mois d'expérience cumulée).
Certainement cher (comme d'ailleurs la plupart des 8-9 m). Il faut
négocier dur en pointant tous les (petits) défauts et / ou la vetusteté
de l'équipement. S'il n'y a pas d'osmose, cela vaut la peine de
renouveler l'équipement d'origine. "

04 sept. 201104 sept. 2011
0

Bonjour les Cousins,

J'ai finalement acheté le Kelt 850 à la fin août 2010 et j'en suis très satisfait.

Le bateau avait été remisé pendant 2 ans et il en avait souffert.

La coque, les voiles, tous les coussins et le moteur était en très bonne condition mais l'intérieur était en mauvais état.

J'ai passé l'hiver dans le bateau à le rénover. Enfin!!! presque. Le bateau était relativement confortable jusqu'à -10 celcius, passé ce seuil je travaillais en atelier pour préparer les pièces à installer quand la température le serait plus clémente.

Tous les tissus ou vinyle qui recouvraient l'intérieur ont été enlevés. J'ai refait le vaigrage avec des planchettes de bois. J'en ai profité pour refaire l'électricité, remplacer les winchs, installer un auto-pilote...

J'avoue avoir été agréablement surpris par les performances du bateaux, particulièrement dans le vent modéré à fort. Par vent faible, le bateau me semble un peu lent mais ce n'est pas vraiment un problème.

Merci de vos commentaires.

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Peinards dans les Hébrides

Souvenir d'été

  • 4.5 (117)

Peinards dans les Hébrides

novembre 2021