Juste pour info, en passant

Est-il possible d'avancer au moteur sur un cata avec juste un moteur ?

Si c'est le cas, la fiabilité sur moteur est mulipliée par deux par rapport à un mono (suaf Feeling 55 et 52 ;-) ), dans le cas contraire elle est divisée par deux.

Je ne parle pas d'avancer dans le mauvais temps (pour ça il y a les voiles), mais un truc du style pétole complète, je mets les moteurs en route pour arriver à destination...merde, il n'y en a qu'un qui démarre...

L'équipage
06 oct. 2009
06 oct. 2009
0

Pour ceux que je connais, oui.
Il n'y a pas de problème pour avancer sur un seul moteur, surtout par pétole. J'ai été même surpris par la faible correction de barre nécessaire. Je suis même convaincu que ce serait plus économique ; la consommation est plus faible à vitesse égale, et on n'use qu'un moteur à la fois.

Par contre, s'il s'agit d'une panne, les manœuvres de port doivent être bien plus compliquées...

06 oct. 2009
0

cet été
en discutant avec un proprio de cata,il m'a dit qu'il marchait toujours sur 1 moteur,1h sur l'un 1h sur l'autre,que les 2 ensenbles ne lui faisait gagner que env 1 nd pour une conso presque double,je suis resté dubitatif ,et ,je suis content que la question soit posée;allez les catamis à vos cadran...

06 oct. 2009
0

Fait la nuit dernière
sur PDM.

Pétole, il a lancé un seul moteur pendant une demi heure, le temps que le vent se lève a nouveau, et en a profité pour recharger une batterie ( acoupplée a ce moteur je suppose ) qui était plus faible que l'autre...

:-)

06 oct. 2009
0

je pratique
la marche sur un moteur quand il n'y pas de vent et si la pétole dure j'alterne les moteurs de façon à garder des heures de marche équivalentes pour les deux(cet été pour la traversée vers la corse j'ai utilisèé les moteurs en alternance pendant une partie de la nuit)par contre pour les manoeuvres sur un moteur c'est chaud car pour étre manoeuvrant en direction il faut un peu d'erre

06 oct. 2009
0

Avec un, deux ou sans...
Je n'ai qu'un moteur sur Erendil, un HB 10 cv pour environ 3 tonnes. Cela donne sur eau plate et pétole 6,5 nd en croisière, 7 nd à fond.

Comme il est en panne depuis trois mois, je peux aussi dire que ça marche sans moteur...

Jacques

06 oct. 2009
0

et
même les manœuvres sur un seul moteur se font très bien à condition d'y avoir réfléchi un minimum. En fait on retrouve presque une manœuvrabilité de mono pas trop facile.

A condition seulement d'avoir les safrans derrière les hélices!

06 oct. 2009
0

Bien sur
Je pratique ainsi depuis l'achat il y a 10 ans avec tous les avantages qui en decoulent usure vidange et conso sf pour les mouillages encombrés Le bateau a 17 ans les Moteurs 2800 h Roland :-D

06 oct. 2009
0

conso justement ? ?
qu'en est-il exactement de la conso sur 1 moteur à vitesse égale par rapport à 2 ?

that is the question ...... :-p

06 oct. 2009
0

sur un prao, il y a bien "2 coques"
et un seul moteur

on considère qu'il y a une perte de rendement de 30 % en bimoteur par rapport au mono de même puissance, soit, par exemple: 2X100 cv = 1X140 cv

mais il faut aussi considérer qu'au niveau de l'hélice et pour un même moteur, les dimensions sont différentes en mono ou en bi, ce qui fait qu'un "demi bi" n'est pas réellement un vrai mono

amicalement

07 oct. 2009
0

moteur
Je trouve préférable de naviguer avec deux moteurs à 2000trs plutôt qu'avec un seul à 2500trs pour la même vitesse. De plus le pilote travaille beaucoup plus donc il consomme de l'énergie.
Mais tout dépend du poids du cata.

07 oct. 2009
0

Oui
assez d'accord avec toi, mais je reste à 2000 Tr/mn même sur un moteur et accepte de n'avancer qu'à 4 Kts.

Je consomme et pollue moins (et les miens polluent vraiment trop :-().

Je reste généralement à la voile jusque vers 3 Kts de vent ce qui me donne une vitesse équivalente

07 oct. 2009
0

maleureusement
mes moteurs sont loin d'être neufs, et ma vitesse sur un moteur est la même que la tienne

Par contre, une fois lancé, l'angle de barre est faible s'il n'y a pas de mer

07 oct. 2009
0

quant au poids
9.5 T pour 14 m / 7m

07 oct. 2009
0

moteur
Ton cata est peu-être plus léger que le mien.
Par mer plate sur un moteur je suis aussi à 4nds, mais je marche un peu en crabe.
Les moteurs sont neufs la conso à 2000trs est de 1.5l par moteur!

07 oct. 2009
0

à voir,
j'ai cru comprendre que sur certains catas, naviguer sur un seul moteur revient à .... tourner en rond.
D'autant plus facilement qu'on lui demande de la puissance.
Si ça semble assez aisé sur une taille de 46' j'aimerais bien voir ce que ça donne sur un 36'.

07 oct. 2009
0

En effet
les catas qui ont le safran en avant de l'hélice sont handicapés pour ce genre de chose

07 oct. 2009
0

oui
mais plus que la longueur n'est ce pas le rapport longueur / largeur qui est important?

07 oct. 2009
0

la safran en avant, oui, mais
je voulais dire par là que c'était le rapport longueur-largeur qui handicapait la manoeuvre sur un seul moteur.
Et un 36' est presque "carré" (en exagérant bien sûr)

07 oct. 2009
0

cata ou pas
cata ou bateaux à moteurs , quand on utilise deux moteurs ensemble , il faut absolument qu'ils soient synchronisés entre eux ( c'est à dire que les poussées sinon les tours minutes soient exactement les memes ) sinon un moteur prend toute la poussée et l'autre presque rien , les deux consomment

03 nov. 2009
0

un truc en passant
pour avancer avec un cata sur un seul moteur, il suffit d'en avoir un centré entre le 2 coques;
cf le Louisiane ou le Maldive avec un hors-bord sur chaise relevable et ton problème est résolu.

04 nov. 2009
0

Si tu avais bien lu mon message initial
Ma question n'est pas de savoir si un cata peut avancer avec un seul moteur, mais si un cata 'bi-motor' peut avancer sur un seul. C'est dans ce cas une sécurité de plus car il y a peu de chance d'a voir deux moteurs en panne en même temps.

03 nov. 2009
0

Arrêtez de phantasmer
sur les catas qui tournent en rond avec un seul moteur ! :-) :-)
Avez-vous pensé que les forces appliquées sur les voiles au vent de travers sont encore plus désaxées ? Et pourtant ça avance à peu près droit !

04 nov. 2009
0

Je ne serais pas si affirmatif que toi
La force de poussée sur un objet quelconque peut toujours être décomposée en deux; force (vecteur droit) et couple de rotation.
La position du mat sur un bateau (par rapport au centre de dérive) est généralement très proche, engendrant donc un grand vecteur et un petit couple.

Un moteur placé dans un coque (à l'arrière qui plus est) engendre un couple de rotation beaucoup plus important. Ma question était de savoir si ce couple peut être compensé par les ailerons ou dérives les safrans de façon à pouvoir avancer en ligne droite sans trop de problème.

04 nov. 2009
0

c'est même un peu plus compliqué
puisqu'une hélice a aussi une force latérale qui fait que les bateaux à moteurs ne vont pas tj très droit.
avec 2 moteurs, une tourne sens horaire et l'autre anti horaire pour ainsi annuler cette force, et ainsi la force de propulsion est ds l'axe.
je suppose que sur un cata, les hélics sont montées de façon à contrecarer la force de rotation liée à l'autre coque, en mrche AV, c'est ce que constate Clarivoile. par contre en marche AR, ça double la rotation car les 2 forces s'additionnent.
:heu: bon c'est juste avant la sieste devant l'ordi que vous me faites penser à ça, c'est p'têt à vérifier mais ça me semble pas idiot
:jelaferme:

04 nov. 2009
0

Ebraball : sûr qu'il n'y ne faut pas se prendre la tête
et faire simple.
Un vrai cata ça marche à la voile, avec 2 moteurs, et si l'un tombe en panne avec le 2e.
Ce n'est pas évident avec les véranda flottantes d'aujourd'hui.
Il y aura des corrections de cap à faire régulièrement et on arrivera toujours au port ou au mouillage.
Restons pragmatiques sans vouloir réinventer l'eau chaude.

03 déc. 2009
0

1 OU 2 MOTEURS
Bonjour,je suis nouveau sur le forum et envisage l'acquisition d'un cata pour un futur tour du monde. Quand a la navigation sur 1 ou 2 moteurs je peux vous donner mon avis car je viens de me séparer de mon bateau moteur, un 10 mètres équipé de 2 x 210 CV.Avec ce bateau je péchais beaucoup a la traîne et traînait toujours qu'avec un seul moteur afin d'économiser le carburant et le nombre d'heures. A 3 a 5 noeuds pour la pêche côtière et a 8 noeuds pour la pêche hauturière au thon rouge. Pour éviter que le pilote automatique décroche il faut penser a mettre en marche (surtout par grand vent latéral et a petite vitesse) uniquement le moteur opposé au côté d'où vient le vent. Quand il n'y a pas ou très peu de vent vous mettez celui que vous voulez il n'y a pas de problème .Je peux vous confirmer que ça marche très bien car je l'ai pratiqué sur plusieurs centaines d'heures moteurs. Par contre pour les catas,les moteurs étant plus écartés je pense que la seule différence est que le pilote doit compenser un peu plus.

03 déc. 2009
0

pour faciliter la chose
il faut mettre les hélices en suprarotation
c'est à dire moteur tri rotation antihoraire
et l'inverse sur l'autre coté
le couple de renversement tirera vers l'interieur et mettre 3° de pincement aux safrans .
par contre pour ce qui est des compte tours
on ne peux pas equilibrer la pourssée en se fiant aux compte tours ou alors il faut qu'une hélice aie plus de pas que l'autre car la reduction des inverseurs n'est pas la meme à droite qu'a gauche .
cqfd
alain :-)

10 août 2010
0

Ne pas confondre
Un cata voilier a des derives (le mien) ou des ailerons peu importe le nom mais sur les cata moteur non d'ou l'effet savonnette sur ces derniers qu'on ne ressent pas sur les voiliers On peut donc marcher correctement sur un seul moteur sans depense d'energie due au pilote ni bien sur au gas oil
Desole de repondre si tardivement j'etais occupé a naviguer a la voile bien sur Cordialement Roland :-)

10 août 2010
0

ça me fait penser à un documentaire passionnant
www.arthurdepins.com[...]ilm.htm

que l'équipage me pardonne pour le hors sujet mais il y a un léger rapport.
:acheval:

15 août 2010
0

Dommage zoom
pas pu ouvrir

15 août 2010
0

.
:-D

16 août 2010
0

La question de naviguer
sur un seul moteur est largement répondue. Quant à la fiabilité, c'est une vaste histoire.

Si on a deux moteurs, une panne sur un moteur a des chances de se produire sur l'autre moteur aussi pour la même raison.

Il y a des moteurs tolérants et d'autres exigeants. Ces derniers sont moins fiables et le nombre n'y change rien.

Il y a des pannes qui affectent les moteurs alors qu'elles sont extérieures. Exemple simple, la panne sèche.

Bref, tout ça pour dire qu'on trouve des trucs amusants en gougueulant sur la fiabilité des multimoteurs.

16 août 2010
0

sec
Ce sera rigolo quand ttes les bagnoles tomberont en panne seche en meme temps sur le periph En general sur les catas il y a plusieurs reservoirs et un capitaine qui n'a pas forcement les yeux derriere son dos si tu vois ce que je peux penser sinon il vaut mieux effectivement rester sur le periph que de naviguer cordialement mecanique Roland

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

parapluie de Cherbourg aux Hébrides

Après la pluie...

  • 4.5 (36)

parapluie de Cherbourg aux Hébrides

mars 2021