jurançon plan Harlé

je recherche des personnes qui sont propriétaire de voilier jurançon pour débattre du sujet merci bon vent A+

L'équipage
03 juil. 2011
03 juil. 2011
0

J'ai possède il y a quelques années un jurançon. Quel est le nom du tien voire celui de la première immatriculation?
Daniel

03 juil. 2011
0

Bonjour,

Nous sommes propriétaires d'un jurançon et dispos pour causer !
Nous aussi en préparation de grand voyage.

isabelle et ariel

skol@skol-az.net

24 nov. 2013
0

vous etes ou je suis en guadeloupe

31 août 2021
0

Bonjour je suis en Guadeloupe également, acquiereuse d'un Jurançon en premier bateau ! Je serais ravi que l'on se rencontre, j'apprends tout sur le tas et je serais ravi de vous faire visiter le miens 😊 dianegigante@outlook.fr

03 juil. 2011
0

Pour ma part, ma cave est pleine de jurançon blanc et rosé.
Mais ça n'est sans doute pas la même utilité...

04 juil. 201116 juin 2020
0

J'ai construit de 1980 à 83 le Jurançon N° 4 à partir d'une coque nue lestée du chantier Chavantré aux Sables d'Olonne et sous le contrôle de P.Harlé que je connaissais bien. J'ai fait le pont en CP d'acajou Grand Bassam sur des barrots en lamellé collé de sapin sans noeuds, aménagements en merisier Français, plancher en iroko petites lattes.
Je l'ai vendu à grands regrets en 1995 à la fin d'une virée de 3 ans en Méditerranée, son nom était LICHEN, immatriculé à La Rochelle. Je ne sais pas où il se trouve actuellement, si quelqu'un a des nouvelles, merci de m'en donner.
Je peux donner des conseils et des renseignements de vécu sur le Jurançon à qui en voudra. Le principal problème que j'ai rencontré a été au niveau du joint polyuréthane entre le joint CP sur le lest et la coque. Alu mal préparé par le chantier = joint mal adhérent = corrosion de l'alu par aération différencielle après 8 ans. Problème réglé par descente du lest, sablage, séquence époxy, joint neuf.
Le Jurançon est un bateau très sûr, il nous l'a prouvé dans des circonstances assez dures en Sicile. Ses gros défauts sont le bruit produit par son arrière et sa jupe au mouillage dans le clapotis et son tossement au moteur face aux lames, il cogne vraiment fort...
(La photo le représente juste après sa vente à son 2ème propriétaire)
Michel
momigue@orange.fr

05 avr. 201205 avr. 2012
0

Je retransmets le récit d'une descente du lest du Jurançon Ange-Eole d'Olivier

Chronologie: une fois les cages trouvées ds le lest ,j’ai pu commencer mon déquillage. Ne voulant pas démâter j’ai descendu mon lest avec deux transpalette pour pouvoir laisser des tubes inox à la place des deux gougeons avant et arrière ( les seuls qui sont accessibles par le dessus). Je me suis alors rendu compte que la fonte du lest était à nue ,ainsi que la coque qui n’était même pas isolée avec une couche de primaire. Je confirme donc qu’avec un CP bien imbibé d’eau une continuité électrique n’as pas dû avoir beaucoup de difficulté a s’établir.
Me voilà donc a passer de l’acide sur la fonte pour essayer de stopper l’oxydation, d’apprêter l’alu avec de l’acide de dérochage et plusieurs cycles d’époxy. Le CP a été remplacé par un Commacel ( pvc ) qui n’a pas de grande caractéristique mécanique mais vu la portée je pense que c’est une bonne solution.
Le remontage a été assez sport puisque qu’il a fallu balancer une bonne dizaine de cartouches de polyuréthane sur le Commacel,le présenter et le mettre en appui 45 bonnes minutes après l’application.
Engager les 8 gougeons en même temps demande plusieurs mains ( 6 idéal ) ,nous avons enfoncé les têtes supérieures dans les boiseries de la cuisine et du plancher qui sont remontées un peu.... Après j’ai eu le tort de trop serrer mes écrous et une mauvaise portée dans la fonte m’a envoyé un gougeon légèrement de travers et mis ma rondelle inox en contact avec la coque !!!! Vu qu’on ne peux pas sortir les gougeons de leurs logements ( sort par le haut ) il a fallu un peu d’imagination pour trouver la bonne manière et remettre une rondelle plastique sous la rondelle inox. Maintenant c’est bon.
Une fois le lest en place,j’ai rempli les cages avec de la mousse expansive et fini avec du mastic époxy , le volume a remplir est assez important,laisser la mousse dégazer un bon moment pour pas qu’elle pousse le mastique après.
Voilà en ce qui concerne le lest,je me suis ensuite attaqué à la dérive qui avait quelques millimètres de jeu et qui claquait fort désagréablement.
J’ai changé l’axe qui était dans une matière des années 80 et qui avait même légèrement flambé... Les bagues ont été changées et la portée a été augmentée en faisant deux pièces au lieu de trois.La matière utilisée est de l’Artacetal. Trop gourmand dans le rattrapage des jeux la dérive a un peu de mal a descendre toute seule,à voir avec le temps et un peu d’usure. Avec les coefficients de dilatation il faut prévoir de faire fonctionner la dérive dès les premières semaines de mise a l’eau a défaut, la dérive ( qui n’est pas lestée) a des chances de se bloquer.

Infos “techniques”:
-Gougeons de diamètre 20 mm,clés de 30. Il faut deux clés plates mixtes.
-les rondelles téflon sous la têtes sont les plus importante: a préserver...
-Le Comacel a été taillé plus large que le lest afin d’augmenter la portée d’étanchéité qui a été faite au Sika plutôt qu’au mastic qui me semble trop sujet à fissure.
-Il faut prévoir des fourreaux pour isoler le gougeons du lest et rajouter des rondelles Téflon sous les écrous dans les cages afin de parfaire l’isolation ( même chose que sur la coque )
-Une fois le lest en place il faut vérifier qu’il n’y ait pas de continuité électrique entre chaque gougeons et la coque ( ohmètre).
- Pour l’axe de dérive demander au tourneur de respecter un certain jeu dans l’ajustement des pièces ,L’ARTACETAL se dilate d’un bon dixième de millimètre a l’immersion.

27 mai 2013
0

J'ai eu des nouvelles du Jurançon LICHEN, il est à vendre dans le port de Nice, semble un peu abandonné et mal entretenu...c'est bien triste!!

05 fév. 2016
0

Bonsoir,
Comme mon pseudo l'indique, je possède le jurançon que vous avez construit . Son nom est toujours Lichen.
je l'ai acheté en septembre 2015 et j'entreprends de lui donner une seconde jeunesse.
Je vous félicite pour la qualité et la beauté des aménagements intérieurs et je serai très heureux de m'entretenir avec vous.

Bien cordialement :bravo:

06 fév. 2016
0

Bonjour, heureux d'avoir des nouvelles de Lichen.
Pouvez-vous me contacter sur mon adresse mail: momigue@orange.fr
A bientôt.
Michel

05 août 2020
0

Bonjour
Pour info

www.leboncoin.fr[...]211.htm

Étonnant non?

05 juil. 2011
0

Boubource, tu ne dis pas spécifiquement de quel sujet tu souhaite débattre ... ???
Est-ce qu'il serait oppoertun de créer un héo-club jurançon ?
qu'en dis-tu ?
Isabelle et Ariel

24 nov. 2013
0

me revoila depuis 2011 avec mon jurançon le michelina nous avonslever lancre le 07:2011 de perros et direction les cannarie apres cap vert et maintenant nous vogons au Antilles sur com voilier et facile a naviguer mais petit donc si j ai l occation de le vendre je le laisse partir a 56 E ma bete de la mer me manqueras mais plus grand pour attaquer la patagonie c est mieux

13 fév. 2016
0

Bonjour,

Je me permet de relancer ce sujet un peu ancien...

J'ai vu une coque de Jurancon à vendre et je songe à la reprendre afin de la finir. Ce plan correspond presque exactement à ce que je cherche, voilier habitable de grand voyage. En fait, il ne manque qu'un petit mètre pour que tout soit parfait...

Plusieurs questions se posent, mais la principale est celle-ci : Est-il encore valable en 2016 d'investir tout ce temps et argent afin de compléter un design déjà vieux de 30 ans ?

Quand je lis tous les commentaires sur le Jurancon, ça semble un très bon bateau très marin et tous les propriétaires ne semblent avoir que des bons mots. A part, encore une fois pour la grandeur.

Aussi, pour ceux qui ont réalisé un tel projet, avez-vous des conseils ou des trucs auxquels il faut faire attention ?

Merci à l'avance pour vos avis !

14 fév. 2016
0

Dans tous les cas cela vous coutera au beaucoup plus que ce que vous imaginez, un bateau etant une catastrophe financière.
On peut parfois être séduit par un design tape à l'oeil, mais si on sait vraiment ce que navigation hauturière veut dire on fuit les délires de certains architectes.
On construit ou on achête un VRAI bateau de voyage pour voyager en sécurité par tous les temps et avec un optimum de confort et donc de volume habitable.
Philippe Harlé connaissait son affaire et avait testé en réel lui-même avec son épouse ses idées avec un de ses plans.

Si c'est uniquement pour construire et pour essayer
de limiter les pertes financières lors d'une revente visant la clientèle des ignorants en matière de vraie navigation un look contemporain aura plus de succès.
Mais la, on cherche à vendre seulement du rêve.
Et il y a actuellement tant de bateaux de voyage prêts à partir à vendre à des prix acceptables, en construire un est-il un bon choix?.

14 fév. 2016
0

les carénes harlé sont toujours d'actualité le petit bonhomme avait au moins 20 ans d'avance ....
évidement ça n'a rien a voir avec les planches à voiles actuelles sur lesquelles il faut couper les manches des brosses à dents et se raser les jambes pour gagner du poids .
c'est un éxellent bato de voyager voir le blog de banik
alain

14 fév. 2016
0

Euh, Alain, BANIK, c'est pas un plan Harlé... c'est une construction amateur de A à Z de l'ami Jean-Baptiste...
:star2:
Le blog instructif sur le Jurançon, c'est celui des SKOL, qui sont actuellement en train de franchir le détroit de Magellan :

14 fév. 2016
0

effectivement je m'ai gouré
pourtant je les suis régulièrement ,
j'ai toujours eu envie d'aller en terre de feu avec un nom pareil il doit y faire chaud .....
alain

14 fév. 2016
0

J'ai navigué sur le très beau Jurançon d'une amie.
S'il faut résumer ce que je pense de ce bateau en quelques mots.
Les +
Très beau, marin, conçu pour le voyage, pas trop gros, donc budget de fonctionnement et d'entretient raisonnable.
Les -
Un cockpit vraiment inconfortable, peu de protection dans ce cockpit,
zone de circulation intérieure très réduite, hauteur sous barreaux limite, couchette en travers à l'arrière peu exploitable, bateau cher.
.
Evidemment, chaque point peut être discuté... c'est mon ressenti.

14 fév. 2016
0

Merci pour vos commentaires !

Ça fait longtemps que j'ai compris qu'on ne construit pas un voilier pour sauver de l'argent. Si j'y pense, c'est plutôt pour le plaisir perso de réaliser quelque chose de beau et d'avoir un beau projet. Ceci dit, c'est aussi une de mes craintes que ça coûte beaucoup plus cher que ce que j'estime...

J'ai vu les blogs de Skol et aussi des photos de "Septentrion" qui est à vendre. Dans les deux cas, j'aime beaucoup l'intérieur en bois.

Pour le cockpit, c'est la seconde fois que je vois quelqu'un qui visite un Jurancon dire qu'il n'aime pas le cockpit. Trop haut, pas assez profond, trop petit. Ceux qui possède ou ont vécu sur un Jurancon, vous en pensez quoi pour y vivre ?

Par expérience, j'ai déjà vécu un an sur un voilier en naviguant du Canada aux Bahamas avec ma femme et mes 3 enfants. Je sais qu'aux Bahamas on passe beaucoup de temps dans le cockpit. Dans mes plans, dans environ 6 ans, on sera prêt pour repartir, seulement ma femme et moi cette fois, probablement aux Bahamas encore une fois pour se refaire la main. Et ensuite, qui sait ?

Encore merci pour vos commentaires. Comme vous avez peut-être compris, je n'habite pas du même côté de l'atlantique que la majorité d'entre vous et les Jurancon sont plutôt rare par ici !!! Donc dure à voir et de se faire une idée... Si jamais vous en connaissez, dites le moi !

Bonne journée !

15 fév. 2016
0

OK pour le cockpit qui est un peu inconfortable pour le dos. Sur LICHEN, j'avais rajouté des dossiers rabattables, c'était impeccable. Nous avons passé 3 ans non stop sur ce bateau, celà n'a jamais été un handicap.
Pour la protection, je ne me suis jamais senti en danger et pourtant j'en aurais eu l'occasion dans le Golfe de Gascogne un certain Août 1983...le Jurançon est un bateau très marin qui ne mouille pas son pont AR et qui soulage à la lame au portant. Si les plans de Philippe Harlé ont été respectés en ce qui concerne l'aileron et le safran profond et avec la dérive relevée, ce bateau dévale les grandes lames tout droit comme un train et part au surf. Il est impossible de le faire "passer sur sa barre", situation toujours dangereuse en ca s de lof violent.
Au près, il a les performances d'un dériveur lesté sans mouiller son pont medium...mais c'est un voilier de long cours et seuls les gens très pressés et les coureurs acceptent de faire du près serré pendant des jours et des nuits, sur n'importe quel bateau !!
Quant à la couchette double AR, elle est très confortable et permet desurveiller le mouillage par les hublots ouvrants AR. Seule la jupe sonore dans certains cas est gênante.
Pour la hauteur sous barrots, ne pas oublier que ce bateau ne fait pas 10 m et que tout plan de bateau est un compromis !!

24 fév. 2016
0

Merci Naphtaki pour les infos de première main ! Avec tes commentaires et tous ceux que j'ai vu ici et ailleurs, je n'ai plus de doutes sur les qualités marine de ce voilier.

J'ai été jeter un coup d'oeil aux plans. Un peu surprenant en 2016 de lire des plans de cette envergure faits à la main, on n'est plus habitué. Mais ils sont très détaillés et, à première vue très complet. Ça semble très bien de ce côté.

J'essai de voir si ce bateau est le bon compromis pour moi. Il serait parfait pour naviguer à deux parce qu'il est petit justement. En voyage aux Bahamas, j'ai vu trop de couples de jeune retraités en arracher avec de gros bateaux. Quand on leur parlait, ils nous disaient "Pas de problèmes, guindeau, winch électriques, on force pas..." mais quand le vent monte, alors c'a se complique rapidement. Donc un bateau de 32 pieds très marin c'est bon pour moi.

Et le faible tirant d'eau nous permettrais de faire les rivières et canaux en Europe après avoir traversée l'Atlantique. Ce que j'aimerait beaucoup. Donc beaucoup de points positifs. Mais il me reste plusieurs questions côté confort et aménagement...

Par exemple, où peut-on installer les bonbonnes de propane ? J'aime en avoir 2, une en utilisation et une a faire remplir quand on peut... Et le fait qu'il n'y ait aucun coffre fermé dans le cockpit, est-ce qu'on ne manque pas de rangement pour les trucs courant comme une brosse et un sceau ?

Autre gros point d'interrogation, les toilettes. Pour y vivre a deux ou en petite famille pas de problème comme elles sont prévues. Mais quand on reçoit de la visite, un autre couple par exemple, est-ce que ce n'est pas dérangeant la nuit ? Est-ce possible de faire un cabinet plus privé, quitte a sacrifier une des couchettes latérales ? Aussi, je devrai absolument installer un réservoir d'eau noire, mais je crois que ce n'est pas prévu au plan. Quel est le meilleur endroit selon vous ?

Beaucoup de questions ... très grosse réflexion. Vos points de vue sont très intéressant pour moi.

Alain

24 fév. 2016
0

Le carré arrière sur un petit bateau peut paraitre séduisant. Mais hélas il révèle de gros défauts à l'usage : le cockpit est petit et assez inconfortable assis, le carré est étriqué et les aménagements intérieurs jusqu'à l'épontille ne sont pas pratiques. On se cogne souvent.
Je trouve que ce bateau est bien pour un solitaire (pour un long périple), mais pas adapté à un équipage.

24 fév. 2016
0

Bonjour Alain,
Je suis le tout nouveau propriétaire d'un Jurançon, celui de Naphtaki. Je n'ai pas encore eu le loisir de beaucoup naviguer mais j'ai remis les dossiers qu'il a fabriqué et je te confirme que c'est top et ma femme apprécie. De plus ils ne sont pas gênant car ils se rabattent d'un geste au virement de bord. pour le reste, c'est un 32 pieds donc et on peut aimer ou pas son plan d'aménagement intérieur par rapport à un 33 récent mais de cet age,"y a pas photo" , il est géant et très sécurisant. moi, j'adore et mon épouse ne voulait pas d'un autre intérieur. J'aime le cockpit haut.
Ah Harlé ...
Je me suis remis à rêver de voyages malgré mes 62 balais.
voilà, à part cà je confirme aussi le bruit sous la jupe, le confort de la couchette arrière, du carré, de la cuisine et du coin navigation. Ça donne envie de partir...
Serge

25 fév. 2016
2

ReveDeTDM, j'aime bien ton pseudo, moi aussi j'ai rêvé deTDM et de gros bateaux, mais je n'avais pas de gros compte en banque, aussi je me suis contenté d'un canote de 9 M et des broutilles en fin 1979 en coque non pontée à finir et nous avons fait un "TeM"en 91/93 (= un Tour en Méditerranée) de 30 mois, à 2 + un petit chien, et à 3 pendant 6 mois. Merveilleux souvenirs de ce voyage qui nous a fait connaître plusieurs couples d'Australiens navigants que nous sommes ensuite allés voir dans leur pays 5 fois et qui viennent chez nous aussi régulièrement.
A cette époque, le Jurançon était (et est toujours je pense) le plus petit voilier accepté en 1ère catégorie et en plus j'étais un des amis de Philippe Harlé qui était, à mon avis, un génie pour son temps en ce qui concerne le "bateau de voyage" pour les gens pas trop argentés. Mais, je suis désolé de casser ton rêve, il est impossible de caser des gros réservoirs, des grands coffres, des grosses bouteilles de gaz, des douches et plusieurs toilettes dans une coque de 9.40 x 3.40 m, à fonds plats de plus..!!
Le Jurançon est parfait pour un couple (deux pour quelques semaines) et on peut le charger pour un long voyage au point de vue matériel, conserves, bouteilles etc, mais les limites arrivent très vite pour les objets volumineux. Et chaque mètre supplémentaire sur un voilier de voyage se paye au prix fort, même en occasion... Mais ce bateau est d'une sécurité incroyable quand on le connait bien, il nous l'a prouvé 2 fois dans des conditions que l'on entend souvent dans les discussions entre certains navigants...sauf que là, c'était la réalité crue !
Bon j'arrête de m'épancher sur ce bateau, LICHEN, que nous avons aimé passionnément et vendu par obligation. Après quelques années difficiles pour lui à cause de l'inexpérience de certains de ses propriétaires, il est maintenant entre les bonnes mains d'un passionné qui va le restaurer. :pouce:

02 mar. 2016
0

Encore une fois, merci pour vos infos. J'apprécie vraiment.

Serge, je te souhaite bien du plaisir avec ton nouveau jouet et surtout quelques beaux voyages ! Je suis certain que c'est un très bon bateau !

Quand tu dis, "on peut aimer ou pas son plan d'aménagement intérieur ...", tu met le doigt sur le nœud du problème. Ici, près de Montréal, ce n'est pas un bateau que je peux visiter facilement. Le seul que je peux voir est sous la neige et sans aucuns aménagements intérieur, ni extérieur d’ailleurs. C'est plus dur de se faire une idée, surtout sur les points moins conventionnels, comme les toilettes.

Naphtaki, à te lire, c'est flagrant que tu as aimé passionnément ce bateau. Et je te crois quand tu dis qu'il est d'une sécurité incroyable et un bon bateau de voyage. Juste une précision toutefois, je ne tiens pas a avoir plusieurs toilettes... une seule suffit amplement. Mais j'ai beaucoup de difficultés a imaginer son aménagement sur le Jurancon.

Le réservoir d'eau noire, je n'ai pas le choix. Pour naviguer au Lac Champlain, c'est obligatoire. Et le lac, c'est le plus beau plan d'eau dans la région pour connaître le bateau et le préparer pour le grand voyage.

Pour le propane, c'est plus une question. Plusieurs qui voyagent actuellement doivent avoir des cuisinières au gaz. Comment font-ils pour la bouteille de gaz ? Accroché au balcon arrière ? C'est la seule possibilité que je vois. Y-en-a-t'il une autre ? Ou est-ce mieux de penser à une cuisinière à alcool sur ce bateau ?

Des jours je me dis que c'est une super opportunités, un beau projet pour occuper mes 4 prochaines années et avoir au bout un super bateau de voyage. Des jours, je me dis qu'il lui manque 2-3 pieds et je ne suis pas sur que ma femme et moi allons aimer les aménagements et le confort quand ce sera fini... Et là, je trouverais ça extrêmement dure de m'en défaire après y avoir investi tant d'heures de travail. C'est le gros dilemme et la grosse décision que je dois prendre.

Merci encore pour vos commentaires, ça à l'air de rien, mais ça fait avancer mes réflexions.

Alain

02 mar. 201602 mar. 2016
0

Sur Lichen, nous avions un réchaud à gaz "camping gaz" sur cardan (bouteille fixée au cardan sous le feu) et un réchaud 2 feux à pétrole qui a toujours bien fonctionné. La réserve de pétrole a duré 2 ans et était dans des bouteilles de 1 litres réparties dans les fonds. Au début, nous avions un four que nous avons utilisé qu'une seule fois car il chauffait trop le bateau...avec 35°c à l'ombre en Grèce !!
De plus, nous avions un frigo à gaz sur cardan, alimenté par des bouteilles "camping gaz" disposée dans un coffre en pied de mât sur le pont avec une tubulure cuivre. Dans les pays où l'on ne trouvait pas de recharges de "camping gaz", nous faisions remplir nos bouteilles vides, mais ce n'était pas du propane, inutile en région tempérée, mais du butane.
Pour les toilettes marines, elles sont prévues sur les plans de P.Harlé en avant de la cloison de mât, à côté du lavabo, devant la soute à matériel de tribord. Pour les eaux noires, je ne vois pas où les mettre...sinon à la mer, c'est du bio, les petits poissons adorent, je l'ai constaté, plus rien au bout de 5 minutes !!!!

19 mar. 2016
0

Bonjour,

Je suis propriétaire de Shakleton un Jurançon de 1985.
Nous l'avons depuis quatre ans et il emmène notre petite famille ( deux adultes et deux enfants ) chaque été pendant deux mois vers de nouveaux horizons. Parti de Arzal nous sommes aujourd'hui à Almeria au sud de l’Espagne et nous espérons un jour atteindre Istanboul.
J'ai choisi ce bateau pour des raisons de sécurité et aussi parce qu'il offre un volume intérieur important pour sa taille.
Voici les améliorations que j'ai faites :
J'ai installé une grand voile fullbatten avec un lasy bag c'est top.
J'ai installé un solent avec sur un deuxième enrouleur et franchement pour naviguer dans la brise c'est bien mieux qu'un génois enroulé à moitié.
La barre non compensé est rapidement dure et il est essentiel d'avoir un gréement bien équilibré pour rendre la barre agréable. Si les voiles sont trop creuse le bateau gite et n'avance pas, c'est un peu une évidence, mais j'ai constaté que le comportement du bateau a radicalement changé quand que lui offert un jeu de voile bien adapté.
J'ai fais des dossiers dans le cokpit avec des tubes alus et des boudins en mousse, c'est indispensable pour les longues navigations car sinon c'est fatiguant pour le dos.
J'ai mis un moteur neuf : un Midif ,il s’intègre parfaitement dans l'emplacement prévu et à un prix imbattable ( la moitie d'un Yanmar ). j'en suis très content.
Le dernier point qui me pose problème c'est le pilote automatique
Pour l'instant j'utilise par beau temps un raymarine ST 1000 mais j'envisage d'installer un régulateur d'allure.
Vous pouvez avoir des infos sur mon blog
shakleton.virtuel-audio.com[...]/

Vincent

23 mar. 2017
2

bonjour Vincent,
pour le régulateur / conservateur d'allure, n'hésite pas : cela change la vie à bord.
Avant d'installer le mien sur la Curieuse (+/- 8 T, dériveur intégral alu) je pensais m'en servir uniquement pour les longs bords au large. En fait, une fois le bateau équilibré sous voiles, je le "branche" illico, même pour les relativement petits trajets. Je ne me sers plus du pilote électrique qu'au moteur.

A tous et pour revenir au Jurançon, comme Flora je me permets de vous recommander vivement et chaleureusement le blog de Skol
jurancon-skol.typepad.fr[...]/skol/

très bien écrit pour la forme, très intéressant,...même émouvant pour l'évocation des rencontres et des échanges humains. Une réflexion en profondeur également sur le voyage tout court. Tout cela 365j /365j à bord, dans des conditions mto souvent assez extrême.
Pour les amateurs ( issu du verbe aimer !) , à ne pas rater pour se documenter sur le Jurançon
Yves sur la Curieuse

27 déc. 2018
0

Une question pour ma culture et pour aider mes choix.
sur un Jurançon, le safran étant sur tableau arrière et avec un aileron en partie qui le protège (mais pas sur toute sa hauteur), y a t'il une fragilité supérieure ou inférieure?

Mon avis étant que ce type de safran a l'avantage d'avoir un contrôle de son état et de ses points de fixations bien plus fiables au visuel.
Il me semble également que la possibilité de réparation en mer est bien plus faisable (quitte a retailler un bout de plancher et rebricoler 3 fixations dont 2 sont au dessus du niveau de l'eau).

Merci pour vos avis sur ce type de bateau et la faisabilité de bricoler un système de façon relativement simple pour rentrer en sécurité.

nous envisageons ce bateau pour un tour d'atlantique à 3 (dont un enfant) et ponctuellement 4 avec une jeune fille en plus.
et qui sait, peut être après, une boucle plus longue.

27 déc. 2018
0

Bonjour,
Le safran du Jurançon est très robuste.
Le montage extérieur permet de contrôler facilement son état et éventuellement d'intervenir dessus.
Il se monte et descend facilement grâce à un bout et permet d'avoir un tirant d'eau de 1,2m.
Les points négatifs de ce système sont:
il n'est pas compensé et la barre peux être un peu dure si le bateau est mal équilibré.
C'est compliqué pour installer un pilote automatique (sauf pilote de barre de franche)
Bonne chance pour votre beau programme.
Nous naviguons avec nos 2 enfants depuis plusieurs années et nous sommes toujours satisfait de notre bateau pour cet usage familial.

27 déc. 2018
0

Attention, certains Jurançon ont été montés, contre l'avis de Philippe Harlé, avec un safran en alu et non en bois. C'est plus difficile à réparer loin de la "civilisation".
Comme je l'ai écrit plus haut, le safran de ce voilier est très efficace mais il est nécessaire de s'habituer à le remonter dès que l'on s'approche de la terre. Dans la position haute, il fait 1 mètre de tirant d'eau, il est toujours très efficace mais il permet aussi de barrer debout, ce qui est très utile dans les manoeuvres de port. L'idéal est de descendre un peu la dérive, safran relevé, le bateau recule comme un camion. Très pratique pour entrer dans les tout petits ports encombrés qui ne permettent pas de faire un demi tour. Enfin, c'est l'expérience que j'en ai eu.
Salutations à tous les possesseurs de ce bateau dont je suis privé depuis 23 ans... :cheri:

27 déc. 2018
0

bjr Arno33
puisque vous remontez ce vieux post , alors voici mon avis
le jurançon est un excellent bateau , arretez de focaliser sur la perte éventuelle de safran , avarie grave bien sur , mais c'est pas la peine de tomber dans la psychose non plus , (ça semble etre d'ailleurs un nouveau pole d'inquiétude en vogue en ce moment , prevoyez les methodes de substitution ou de réparation proposées recement dans certain post )

en revanche ,le point négatif important a mon avis du jurançon , ilme semble qu'il ne possède aucun rangement exterieur, coffres de cockpit ect..et ça c'est plutot embêtant a mon avis , car a 3 ou a 4 , la place sera comptée, et si il faut en plus rajouter a l'interrieur tout ce qui ne devrait pas s'y trouver (amarres,écoutes , annexe, pare battage ,seau ect .....
ce détail a pour moi de l'importance , je peu comprendre qu'il n'en ai pas pour d'autre

bon choix

28 déc. 2018
0

Bonjour à vous tous et un grand salut à Naphtaki car j'ai son brave Lichen qui avait été délaissé par son troisième propriétaire (les aléas de la vie)
Pour moi le safran sur le tableau est plutôt un avantage.
Je suis de l'avis d' ahunuivoil pour le safran et les coffres ext, encore que pour les parebat, ils restent sur le balcon arrière. pour les amarres, je vais faire un coffre à l'emplacement réservé pour la survie, elle même sera fixée sur le balcon arrière.
En bref, il est très séduisant en terme de sécurité et de rèves de voyages mais c'est un grand voilier de seulement 9,40m de coque. donc pas si grand que ça.
pour le pilote, les pilotes de barre franche me semblent trop légers pour pour ce safran non compensé dès que le vent fraîchit. j'ai monté un régulateur d'allure que j'ai à peine essayé mais qui déjà me semble une solution plus sure et tellement plus agréable, et pas si compliqué que ça, sans compter l'absence d'inquiétude de panne électrique.

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

dans le port de Pollenca aux Baléares

Après la pluie...

  • 4.5 (119)

dans le port de Pollenca aux Baléares

mars 2021