journal de bord electronique sur IPAD ?

Bonjour
Utilisez vous un journal de bord sur IPAD.
J'ai repéré WAVETRAX , SAILD et certains utilisent NUMBERS;
Qu'en pensez vous si vous avez déjà essayé une APP de ce genre ?
Fonctionnement en parallèle de INAVX ?
Merci de vos avis
Bonne fin d'année
Jacques

L'équipage
29 déc. 2014
29 déc. 2014
0

Hello,
je ne connais pas ces Journaux de bord

Est-ce que l'iPad sait "causer" (par WIFI) avec tous les instruments de bord et ces derniers sont-ils complets ?

Google me dit que WaveTrax fonctionne avec les CARTES NAUTIQUES LIBRES
... ça existe de ces cartes pour la France ? l'Europe ?
Il semblerait qu'essentiellement il relève des "traces"
(ce que me fait déjà mon application BOATING avec cartes à 3 sous)

NUMBERS est un tableur (au format propriétaire Apple)
ll existerait des distributions de fichiers type pour journal de bord ?

29 déc. 2014
0

Bien que l'iPad avec iNavx et un multiplexeur connaisse toutes les infos des instruments via WiFi, il n'y a aucun moyen de les récupérer pour en faire un journal de bord et c'est dommage car il suffirait d'ajouter ces infos dans le fichier "trace" et de pouvoir les recuperer pour un journal.
Le créateur de weather 4D a fait connaitre un projet de logiciel de navigation lors du dernier salon nautique, il faudrait lui suggérer la création d'un tel journal.

31 déc. 2014
0

Si l'intégration de cette fonction journal de bord est possible dans W4D ce serait effectivement intéressant.

29 déc. 2014
0

Perso, j’utilise l'iPad avec les charts Imray. Quand j'ai fini ma route, je peux mettre des notes et je l'exporte par mail. Je récupère le texte des mails et le tour est joué.

Même manip avec OpenCPN (gratuit) sous Windows.

30 déc. 2014
0

Bonsoir
J'ai telechargé wavetrax, actuellement en promo a 5€
On peut l'utiliser hors connexion, heureusement.
Il faut telecharger les portions de cartes gratuitement avant de partir.
Je ne connais pas l'origine de ces cartes, mais il ne s'agit pas de cartes marines, il n'y a pas de balisage ni de sondes, mais sur terre il y a les rues!
Je vais l'utiliser sur mon iphone 5 pour mes nav de janvier, et je reviens vers vous avec le logbook. Cela parait sympa, on peut incorporer les infos meteo, equipage, notes diverses, photos.... En parallele, la nav sera faite sur l'ipad avec inavx.
Les deux appareils seront reliés en bluetooth a mon Gps Bad elf pro
A suivre

31 déc. 2014
0

Bonsoir,
En statique ça a l'air prometteur. Je vérifie dès demain dans ma voiture si ça marche en tâche de fond avec une application de navigation (j'utilise majoritairement Isailor)..c'est la moindre de choses !

Ce qui est intéressant c'est de pouvoir, tout au long de la route, ajouter des événements, des information météo etc...et de les retrouver dans le rapport final.
À suivre, et merci pour ce partage qui mérite d'être suivi par un échange d'expérience.

30 déc. 2014
0

Bonsoir,
J'utilise l'application Navionics, j'exporte mes traces dans Google Drive, et je tiens un journal avec Google Calc (Tableur) disponible aussi sans connexion.
(avec un compte Gmail)

31 déc. 2014
0

je suis intéressé par la méthode "journal dans une feuille de calcul" (exemple de fichier) en particulier si couplée à une trace issue de Navionics. Trace que l'on ne peut, si je ne m'abuse, malheureusement "exporter" que via Internet (mail à soi-même ou txfer vers appli web à la "Google Earth")

31 déc. 2014
0

Pour le journal de bord :
Sur l'iPad il faut installer l'application drive et google sheets. Sur le document tableur, il faut aller sur les propriétés (petit i en bas à droite) puis cocher "Stocker sur l'appareil" (pour l'avoir en mode déconnecté).
Pour les colonnes je me suis inspiré du "Bloc marine" et j'ai fait un onglet par années. (Je peux donner le doc si besoin)
Enfin j'ai publié le document avec un lien pour ceux qui restent à terre ;-)

Pour les traces Navionics :
Je synchronise mes données avec mon compte pour avoir une sauvegarde sur mon iPhone en cas de problème.
Je les télécharge et renomme via un lien par mail au format kml dans un dossier google drive pour historisation.
(Je confirme, on ne peut malheureusement pas exporter directement, ce qui est dommage et pourrait être pratique pour une importation des routes dans weather 4D)
"On peut faire un lien hypertexte de la trace dans une cellule du tableur, pour lier la trace au journal de bord !"

31 déc. 201431 déc. 2014
0

J'ai acheté Sailbook sur iPad, qui fonctionne sur le principe de l'enregistrement de la trace GPS avec création d'un journal de bord numérique.
Malheureusement je l'ai rapidement abandonné. Le fonctionnement n'est pas très intuitif, il y a une pléthore de données très irritantes à paramétrer sur écran tactile, et on s'aperçoit après coup que ce n'est pas enregistré, il faut sans cesse corriger ce qu'on a fait. L'aide n'est accessible qu'en ligne, contrairement à ce qui est indiqué, une fois au large on n'y a plus accès, ce qui est totalement bloquant. Même en ligne, il faut sortir du programme pour accéder à l'aide et réciproquement, à la limite il faudrait écrire sur un papier ce qu'on lu pour le tester dans l'app.
Aucune mise à jour ni amélioration depuis des mois.
Donc nul, et encore c'est le moins mauvais que j'aie trouvé.
Je suis curieux de tester ceux qui sont cités plus haut.
Auparavant sur PC j'avais un simple tableur OpenOffice alimenté par une petite manip depuis la trace de ScanNav, je pouvais tout paramétrer, c'était impeccable : totalisation automatique des distances journalières et d'étapes, de la consommation de carburant, indication automatique de l'homme (ou femme!) de quart, module entretien, etc.
Ça ne doit pas être difficile de faire pareil sur iPad à partir du moment où il y a une horloge et une trace GPS récupérable, on ne demande pas des tonnes de gadgets et d'icônes inutiles.
A noter : la trace créée dans iNavX est limitée à 500 M et on ne peut pas l'enregistrer, en tout cas dans iNavX lui-même. J'ai bricolé une solution en passant par FilesConnect où je peux enregistrer une trace à titre provisoire. On peut aussi envoyer la trace par un mail mis en attente jusqu'à la prochaine escale. Mais tout ça ne permet pas de créer un journal de bord en temps réel.

13 avr. 2015
0

Dans Inavx je pense que c'est moins de 250 milles. J'ai essayé en haut et basse résolution rien n'y a fait. Mais la trace s'efface progressivement a partir du debut et on continue d'enregistrer.

13 avr. 2015
0

Inavx enregistre la trace c'est vrai et on peut régler en haute moyenne ou basse ce qui détermine l'intervalle entre chaque relevé.
Mais on ne peut quand même pas considérer cela comme un livre de bord

31 déc. 2014
0

Bonjour,
J'ai installé il y a deux ans une application qui s'appelle Sailbook sur mon Ipad.
C'est une application qui permet de tenir le livre de bord. L'application en elle même fonctionne et permet de tenir à jour les informations de route avec un auto loch programmable en temps et les reste des infos est rentré manuellement. Mais je ne la trouve pas pratique. A ma connaissance elle ne fonctionne pas en tâche de fond si on a activé l'écran de Inavx. Donc je ne m'en sert pas. Mais bon ça existe.

31 déc. 2014
0

Exact, en complément de mon post, Sailbook ne fonctionne pas en tâche de fond comme iNavX. Un comble vu le but recherché !

31 déc. 2014
0

@f5see.
Je viens de tester WAVETRACK ...en voiture en parallèle avec Isailor sur iPad.
Les deux enregistrent la trace, simultanément, avec précision.
La possibilité d'enregistrer des événements, comme on le ferait sur une carte, et de les y retrouver, est facile à faire. De plus on retrouve tous les éléments du livre de bord, à l'exception peut-être des informations moteur (niveau carburant, heure moteur), mais que l'on peut toujours rajouter manuellement sous forme de "logs".
.
Ce qui me gêne le plus c'est que dans la nouvelle réglementation applicable le 1er mai 2015 il n'est pas préciser que le journal de bord "peut être sous forme papier ou numérique" comme ça l'est pour l'annuaire des marées ou le livres des feux.
Il est juste écrit qu'il faut "un journal de bord contenant les éléments pertinents pour le suivi de la navigation et la sécurité d'un navire"...or un journal, c'est du papier !
...donc, il faudrait une imprimante à bord !
En attendant cet achat, peut probable, il faudra continuer à remplir le bon vieux livre de bord pour toutes les navigations au-delà de 6 miles d'un abri.

31 déc. 2014
0

@mooncloud
Merci pour ce retour d'infos intéressant.
Concernant ta remarque sur le fait que le document doivent être sur papier je ne saurais quoi dire. Mais il faut être logique. Si l'on accepte l'utilisation de documents informatiques comme les cartes pourquoi n'accepterait-on pas plus ce genre d'outils. Au moins avec ceux-ci on est sur que le livre de bord est à jour d'informations de log régulières. Pour le reste des infos il reste clair qu'il faut les rentrer à la mimine. Mais la réglementation ne définit pas celles qui sont obligatoires et c'est à mon sens encore laissé à l'appréciation du marin.

31 déc. 2014
2

Comme beaucoup d'entre vous, je suis full électronique à bord, le tout est évidemment doublé de tous les secours papiers et instruments séculaires....mais s'il y a une chose que je ne dématérialiserai jamais, c'est bien le log-book. C'est le seul élément qui permet in-fine de juger de la cohérence des relevés, de se poser les questions sur la route, etc... J'ai 43 ans d'informatique et de numérique dans les bras, et je mesure chaque jour davantage combien ces systèmes relèvent du "miracle" tant nous sommes passés du maniable au manipulable dans une logique d'usage où il devient de plus en plus difficile d'arbitrer sur les modes opératoires. Ce n'est pas nouveau (lire Ivan Illich) mais aujourd'hui je veille de plus en plus à garder mon libre-arbitre par le repli sur des solutions classiques, sinon intemporelles, qui ont largement fait leur preuve et qui ne seront pas à la merci d'une panne...

31 déc. 2014
0

@Fullhaya
Je suis bien sûr d'accord avec cette logique, puisqu'on accepte les cartes numériques, pourquoi pas le livre de bord; d'autant qu'avec WAVETRACK, l'utilisateur-skipper, valide le document en apposant sa signature avant de pouvoir l'imprimer; et qu'il vaut mieux avoir un outils numérique précis et complet plutôt qu'un document papier approximatif et incomplet.
Il n'en demeure pas moins que dans la nouvelle rédaction de la Division 240, l'accent a été mis pour les cartes, le RIPAM, le balisage, le livre des feux, l'annuaire des marées...sur le fait que ces documents "peuvent être sous forme papier ou numériques"...mais pas le journal de bord, et c'est bien domage.
Un oubli, peut-être ?

31 déc. 2014
1

Un journal de bord c'est pratique en cas de panne de l'électronique pour pouvoir poursuivre sa route. Si il fait partie de la panne, c'est pas top.

31 déc. 2014
1

Il y a eu assez de critique sur la nouvelle division 240 sur le site pour que je n'en rajoute pas une couche.
Ce qui est a retenir pour mettre tout le monde d'accord sur la tenue du livre de bord revient pour moi à ça :
L'électronique est un moyen comme un autre et surement bien utile pour ceux qui ne sont pas respectueux de la tenue d'un livre de bord autrement que de mettre les infos de départ et d'arrivée. Et ne riez pas c'est le cas de beaucoup. Ceux qui naviguent au large ont souvent gardé des réflexes de vieux marins. Tant qu'on est en vue des côtes on peut se passer de l’électronique. On peut toujours tracer sa route toute les 15 / 20 mn comme je l'ai fait longtemps. On peut corriger son estime par triangulation sur les amers visibles. Avant au large on avait la gonio pas top mais finalement ça marchait et on s'en contentait en plus de l'estime. Il y a aussi le sextant pour ceux qui savent s'en servir. Et ça c'est toujours valable. Mais il ne faut pas refuser systématiquement les progrès que nous offre la technologie. Avoir le GPS cela permet d'enregistrer sa route comme avant sur une carte papier comme on l'a toujours fait. Mais avec plus de précision. Avoir un traceur qui positionne le bateau sur un écran c'est aussi un plus qui souvent rassure tout l'équipage. N'oublions pas qu'on n'est pas toujours seul à bord et que parfois les gens embarqués n'y connaissent rien et ne veulent pas toujours savoir ou recevoir un cours. Ils sont là pour le plaisir.
Alors le tout électronique pourquoi pas. Mais cela n'empêche pas de garder ses vieux réflexes de bon sens marin. Attention toutefois à les garder. Il est si facile de les oublier. Même les pro font parfois de graves erreurs avec toute l'électronique dernier cri embarqué (Cf Vesta Team)

31 déc. 2014
0

J'ai test? également WAVETRAX avec ma voiture !
Une fois la synchro automatique faite en wifi en escale , depuis un cybercafe, on peut en se connectant sur le site éditer son journal en format papier
Il y a meme l'emplacement des trous pour le classeur !
Très beau
J'ai hate d'essayer ça en mer dans quelques jours
Merci pour vos intéressantes contributions
Bon reveillon
Jacques F5SEE

13 avr. 2015
0

Bonjour,
Suite aux essais de Wavetrax fait ici je viens de charger ce soft.
J'espère que cette fois il remplira bien la tâche pour laquelle il est fait car j'avais acheté Sailbook qui est nul puisque qu'impossible à utiliser en // avec Inavx.
Je regrette quand même que pour tester le soft il faille l'acheter. Car il n'est pas donné pour une appli IOS.

14 avr. 2015
0

Même démarche, j'ai aussi investi dans Wavetrax après Sailbook. Le changement est très positif : fonctionnement en tâche de fond sans problème après avoir paramétré les unités et les détails du bateau. On peut tenir une liste d'équipage, un dossier de documents, inclure des photos, noter tout événement à la demande. La trace s'affiche sur une carte téléchargée au préalable de façon très lisible. Il y a plusieurs chronomètres pour les périodes sous voiles, au moteur, et voile+moteur. On peut suspendre l'enregistrement aux escales sans changer de croisière.
L'export est possible sous diverses formes, pour le fun on peut même le signer avec son doigt (!).
C'est intuitif et bien conçu.
Je n'ai pas encore tout exploré et j'ai encore des lacunes.
Pour du hauturier, c'est sûrement un très bon outil.
Pour le côtier, le journal papier est plus simple mais à l'usage, qui sait...
Pour l'instant version anglophone uniquement.

16 avr. 2015
0

Le journal de bord à la main est également le moment rare auquel on peut s'obliger de noter sur une grille papier ce qu'on constate. Donc en-dehors de l'enregistrement auto. Moment de rappel à la prise de conscience d’un "maintenant", avec les contrôles auxquels cela incite.
Avoir à noter "3NM au 43° de tel amer", ou les coordonnées lors d'une traversée, est pour moi une consolidation de ma veille.

16 avr. 2015
0

Le livre de bord papier reste une obligation et un vestige de la marine a voile.

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

L'enfer ou le paradis….

Après la pluie...

  • 4.5 (59)

L'enfer ou le paradis….

mars 2021