Jo Le Guen sur les traces de Magellan

Jo Le Guen s'élance autour du monde ce vendredi 09/10/2020 sur un voilier de 8.23m. Quelqu'un sait ce que c'est comme bateau ?

www.letelegramme.fr[...]179.php

La carto ici forecast.predictwind.com[...]nElcano

L'équipage
08 oct. 2020
08 oct. 202008 oct. 2020
0

l'article est réservé aux abonnés
Sur une photo de France 3 Bretagne, je reconnais le pont d'un Dufour 2800.
J'espère que c'est un modèle CS, mieux lesté que le quillard court.

1

Sur son blog il est question d'un Dufour 2800 ...
No comment ..

08 oct. 2020
0

Quelle est l'adresse de son blog ?

09 oct. 2020
0

merci !

08 oct. 202008 oct. 2020
0

Gonflé !!!

08 oct. 2020
0

Et personne n'a encore relevé qu'il partait un vendredi ?

09 oct. 202009 oct. 2020
0

Si mais je l'ai gardé pour moi...

Il sera suivi par des "profs en transition" qui en parlent là :

www.podbean.com[...]-ee4eb9

"entre le dire et le faire, il y a la mer"...

Bonne chance à lui !

09 oct. 2020
09 oct. 2020
0

Je le demznd3 s'il a pu un peu améliorer son plan de voilure par rapport a ce que l'on voit sur la photo du blog. Deux ris sur la Gv, et un genois grand recouvrement sur enrouleur, ne me semblent pas très adaptés au allure près du vent dans le Sud, ni ailleurs d'ailleurs. C'est une voilure de promenade.

09 oct. 2020
1

pas bavard le Jo et très peu d'infos sur son blog. difficile d'imaginer qu'il parte avec le bateau tel qu'on le voit sur les photos.
j'imagine aussi qu'il ne part pas pour une boucle non stop.
Loupeis,c'est une boucle à l'envers mais par les deux caps, pas trois, ce qui change tout de meme la donne. ce n'est pas un tour à l'envers comme l'a fait VDH,en luttant contre les vents dans le sud.
a suivre...

09 oct. 2020
0

Oui, j'imagine mal, mais je n'ai pas son expérience, la descente vers la terre de feu ainsi toilé, et les canaux encore moins.

09 oct. 2020
0

Pas de regulateur non plus, gros alizé portant ou en fuite sur une mer bien formé, les petits pilotes n'étalent pas la mer .

09 oct. 2020
1

Peut-être il a prévu de ramer😜

09 oct. 2020
0

Mois j'irais pô, dégonflé. Un nid à misére. Ou alors avec une godille!

10 oct. 2020
0

Un Dufour 2800,c'est du costaud et bien construit c'est sur.Par contre ça ne va pas vite.Il ne risque pas d'aller plus vite que les dépressions...
Il faut une grande expérience pour se lancer dans ce projet.Bon courage.

10 oct. 2020
0

Pour ce qui est de ramer, il est habitué 😉

10 oct. 2020
0

pas compris le fond de son projet, il veut démonter que c'est un esclave, équipier de Magellan, qui a fait, le premier, un tour du monde à la voile ... mais comment va t il le prouver ?

10 oct. 2020
0

C'est Juan Sebastian Elcano qui commandait le seul bateau qui a bouclé le tour, un basque espagnol... pourquoi parles-tu d'un esclave ?

11 oct. 202011 oct. 2020
0

c'est lui qui en parle; ça doit être sur son blog

11 oct. 202011 oct. 2020
0

Trouvé là :
sillages.org[...]-monde/

Mais c'est anecdotique...on ignore ce qu'il est advenu de cet esclave, qui n'était donc pas à bord de la Victoria. Je crois pas que Jo Le Guen cherche à prouver quoi que ce soit à ce sujet ?

Cet article de Wikipedia comporte des approximations... dire que Magellan a fait le TDM, on sait que c'est faux ! Il est mort aux Philippines, qui ne sont pas à une "distance équivalente à Paris-Athènes" de l'Europe !!!

10 oct. 2020
0

Un besoin de comm avec le retour de son ex dans les journaux

10 oct. 2020
1

Ah, toi aussi tu apprécies le personnage. Je me sens moins seul tout d'un coup ;-)

10 oct. 202010 oct. 2020
0

Il est bien parti hier... mais le tracking ne fonctionne pas, pour moi en tout cas ?

Son objectif affiché :

_"Refaire le parcours de Magellan pour rendre hommage aux grands navigateurs et contribuer à sensibiliser sur les Droits de l’Homme."
_

10 oct. 2020
8

Je suis rabat-joie et j'assume. J'y vois tous les symptômes de la fausse aventure moderne : des excuses humanitaires et / ou écologiques pour des projets égocentriques qui n'apportent rien de neuf. Bon vent à lui quand même.

11 oct. 2020
1

Ca me fait penser à une héritière d'un très grand marin mort il y a plus de 20 ans. Je sors.....

10 oct. 2020
0

Il ne devrait pas depasser les acores

10 oct. 202010 oct. 2020
0

Pour ceux qui, comme moi, ont oublié les détails du voyage de Magellan et de ses compagnons, qui a duré 3 ans en tout, Magellan lui-même étant mort en route aux Philippines :

www.histoirealacarte.com[...]-voyage

Jo Le Guen a donc l'intention de suivre ce trajet... qui comprend de nombreuses escales.
Il prévoit de faire le tour en un peu moins de 2 ans, puisqu'il voudrait être de retour en Europe pour le 500e anniversaire, soit le 6 septembre 2022.

Dommage qu'on ne sache rien de sa préparation...

La video du départ :

www.letelegramme.fr[...]179.php

10 oct. 2020
0

Pas vu de vidéo sur ce lien.

10 oct. 2020
0

Tout au fond de la page...

10 oct. 2020
0

Merci Flora. Il est courageux de faire ça, bon vent mousaillon. Sympa de voir Eugéne!

10 oct. 2020
0

Jo le guen n'a pas besoin de se préparer , il est toujours pret

10 oct. 202010 oct. 2020
2

comme quoi il n'est pas necessaire d'avoir un grand bateau pour faire le TDM ce qui compte c'est le marin

10 oct. 2020
1

C'est pas fait. Je suis de ceux qui pensent que le bateau compte largement autant que celui qui est dessus et que le marin ne fait pas tout.

10 oct. 2020
0

Certains ont visiblement des griefs à son encontre.J'ai du rater un épisode...
Meme si son projet n'est carrément pas lisible,je trouve ça courageux de partir sur un petit bateau sans bcp de moyens.

10 oct. 2020
0

Exact je n'ai pas compris non plus. Des fois il vaut mieux ne pas chercher à comprendre, on gagne du temps pour autre chose. De toute façon certains ici comme ailleurs, ont les c.uill.. à l'envers h 24.

14 oct. 2020
6

Salut Loupeis, j'ai dû mal m'exprimer ;).
Rien contre le personnage, du tout. Et le projet est immense et respectable, je lui souhaite tous le succès et pense bien à lui quand le vent forcit dans mon petit canot mais que moi j'ai la possibilité d'être la nuit même ou le lendemain au mouillage.
Ce que je pointais du doigt est symptomatique : l'aventure, c'est à titre perso et ça l'a toujours été. Même pendant les grandes exploration, découvertes, conquêtes, etc. C'était vraiment pour le bien de la couronne de france (espagne, portugal, etc) qu'une orde de jeunes aventuriers se ruaient à l'embarquement ?
Aujourd'hui on dirait que plus rien n'est entrepris sans être "sur les traces de", "pour éveiller la conscience de", et "lutter contre". Des belles paroles pour assouvir des ambitions persos. Sans parler de la mendicité sur la place publique qu'est devenue internet.
Bref, soyons honnête, l'aventure, c'est pour notre gueule :). Ceci dit c'est sympa de pouvoir le suivre en live !
J'espère avoir remis mes couilles à l'endroit, vais vérifier ca.

14 oct. 2020
0

je comprends en partie, surtout ce côté très fréquent de venir pleurer 3 sous sur la toile pour autant, c'est déjà ce que faisaient les grands navigateurs en allant chercher des mécènes, des buts commerciaux à leurs explorations etc...
Que ce soit Magellan, Colomb, Cousteau, M.Horn, Tazieff etc...
Bref, l'argent étant le nerf de la guerre et tout le monde n'ayant pas la facilité d'une F.Arthaud, ou autres fils de grandes familles qui peuvent payer une première aventure.

10 oct. 2020
0

On verra bien. Mais il va devoir passer par le détroit de Magellan et j'en connais qui y ont fait demi-tour à cause du bateau, justement.

10 oct. 2020
5

mais qu'est ce que ça peut bien faire que son projet aboutisse ou pas ..
il a un "projet" en tête c'est bien qu'il n'en fasse qu'une partie ou tout celà n'a aucune importance pour qui que ce soit, et surement encore moins pour lui ...
l'essentiel dans la vie c'est d'avoir des projets et de tenter de les mettre en oeuvre si ça marche c'est bien si ça marche bien c'est bien aussi car on apprends autant de ses échecs que des réussites .
Et le jour ou l'on n'a plus de projets on n'est pas tres loin du trou ...
et à son age c'est pas mal comme projet

10 oct. 2020
0

Quand on regarde la vidéo, il ne semble pas avoir modifié le grément d'origine de son dufour .

10 oct. 202010 oct. 2020
0

C'est un peu un double défi. D'amener un petit bateau vers des conditions surement agitée ce qui n'est pas forcement évident, et celui de le faire avec peu d'équipement. Or pour avoir un minimum de confort qui permet de ne pas s'user il vaut mieux adapter au maximum et aussi car tout simplement ça permet d'affronter pas trop mal certaines conditions.
Mais il a deux ans pour ce périple, et c'est un grand marin. Surement que le Dufour, aprés les eskifs à rame dans les tempêtes, ça doit le faire.

12 oct. 2020
0

Carto toujours pas opérationnelle...
Quelqu'un a d'autres nouvelles ?

forecast.predictwind.com[...]nElcano

12 oct. 2020
0

Il est rentré dans l'hyper éspace avec son Dufour 2800.😁

12 oct. 2020
1

Logiquement, étant donné la météo de ces jours derniers, il devait avoir traversé Gascogne à cette heure ? ou pas loin...

12 oct. 2020
1

Voilà, ça marche... ;-)
Il arrive au cap Finistère.

12 oct. 2020
0

En écoutant sa dernière interview avec les "profs en transition", on apprend qu'il a pour environ 3 mois de vivres et compte faire une première escale en Argentine, comme l'expédition de Magellan, à Puerto San Julian, environ 200 NM au Nord de l'entrée du Détroit. Il a un téléphone satellite et communiquera régulièrement.

www.podbean.com[...]-eee709

13 oct. 2020
1

"Salut à toutes et à tous
Tue Oct 13 2020
Quoi de neuf ce matin ? J’ai pu traverser le Golfe de Gascogne sans problème. Merci aux dieux de la mer et du vent. Commence la descente le long de l’Espagne et du Portugal. La météo semble ok jusqu’à vendredi, après ça se complique. Affaire à suivre…"

14 oct. 2020
0

He bien ! Jusqu'ici tout va bien. Pas mal quand même !

14 oct. 202014 oct. 2020
0

Prudence est mère de sureté !
Il est à la latitude de Porto, environ 300 NM pour le cap St Vincent... dans 3 jours, samedi, il serait à l'abri de cette dépression.

"Dépression
Wed Oct 14 2020
Une bonne dépression arrive Ouest Portugal début semaine prochaine. Pas de folie, la route est longue. A priori on laisse passer la chose vers Lagos à l’Est du Cap St-Vincent situé lui-même au sud du Portugal. Lagos où est arrivée en 1444 la première cargaison d’esclaves en provenance d’Afrique."

15 oct. 2020
0

Apparemment il s'approche de la côte portugaise. Vents portants jusqu'à la fin de semaine. Mais la semaine prochaine cela va être une autre paire de manches !

15 oct. 202015 oct. 2020
1

15 0ctobre 8:08 UTC
A la latitude de Peniche. Il semble qu'il a laissé les Iles Berlingues à babord. 65nm en 14 heures.
Bon vent à lui !

16 oct. 2020
2

Plus qu'une soixantaine de milles pour le cap Saint-Vincent.
Il aura bénéficié d'un bon vent portant jusque là... ça devrait changer dimanche.

16 oct. 2020
0

En effet cela va changer. Je n'aimerais pas être à sa place lundi et mardi. Mais je lui fait confiance...

16 oct. 2020
0

Il avait anticipé dès son changement de cap vers la côte portugaise, prévoyant d'aller s'abriter à Lagos si nécessaire.

Depuis, j'ai échangé avec son fils Morgan qui le suit de près... de loin !
On peut dialoguer avec Jo par son intermédiaire sur :

contact@sillages.org

16 oct. 202016 oct. 2020
0

Vent faible ces dernières heures... la vitesse a bien baissé, 2,8 nds.

Il aura mis une semaine pour arriver au sud du Portugal, probablement tout à la voile. A la louche, une moyenne d'un peu plus de 100 NM/24 h, c'est honorable pour un petit bateau !

16 oct. 2020
0

un bon couscous en attendant que ça passe c'est bien aussi ...

16 oct. 2020
-1

T'as raison... mais il serait encore à 200 milles, il préfèrera peut-être un coup de vinho verde plus proche !

17 oct. 2020
0

Voilà, il vient de tourner "un" bout du monde, celui des navigateurs portugais du XVe siècle !

www.portugal-a2z.com[...]-monde/

17 oct. 2020
2

"Arrêt météo a Portimao
Sat Oct 17 2020
Nous voilà sur une eau immobile. Juan a bien taillé sa route. C’est un bon bateau. Je crois qu’on s’entend bien. Un peu de patience et on y retourne."

17 oct. 202017 oct. 2020
2

Une bien sage décision cet arrêt. Une belle navigation jusqu'ici.

19 oct. 2020
0

Les effets de la dépression se faisaient sentir un peu trop fort au mouillage, il est allé se mettre à l'abri à la marina.

"Dodo l'enfant do
Mon Oct 19 2020
Quand on étudie l’histoire difficile de ne pas rencontrer le mot torture. Toujours et partout l’être humain a déployé des trésors d’imagination pour infliger les pires souffrances à ses semblables. Il est une méthode qui ne semble pas eu avoir la faveur des bourreaux c’est la privation de sommeil. Pas assez spectaculaire sans doute. Privez quelqu’un de sommeil, il va disjoncter rapidement. Quand vous naviguez en solitaire, la gestion de votre sommeil est primordiale. Fatigué, exténué, vous aurez du mal à prendre la bonne décision. Au départ de Lanildut je m’accordais des tranches de 2 heures. Je suis rapidement passé à 1h30, pour au bout d’une semaine arriver à moins d’une heure. Ceci dit 7 fois moins d’une heure ça fait entre 6 et 7 heures de sommeil. Suffisant. Question de rythme à prendre. C’était la chronique sommeil. Bonne journée à vous."

19 oct. 2020
0

Les quantités et fractionnement des repos sont à mettre en relief avec les conditions et les choix qu'on a de pouvoir en disposer.
Récupérer par tranche d'une heure chaque deux ou trois heures quand il fait beau, est fort different que d'avoir juste une heure par ci par la, pour à peine pouvoir plonger dans le sommeil à l'arrache tout mouillé et devoir retourner à la mine avec une biscotte dehors sur un shaker sur un temps un peu long.😁 C'est trés relatif.

19 oct. 2020
0

Il a bien raison, ça barde. Et comme il dit, la route est longue, il n'en verra le bout qu'avec de prudentes décisions comme celle-ci.

21 oct. 2020
0

Oui, ça barde comme tu dis : 40 nds avec des rafales à 50 dans le port !

On parle de Jo Le Guen dans V&V :

voilesetvoiliers.ouest-france.fr[...]c598843

21 oct. 202021 oct. 2020
0

Bonjour,
j'ai contacté Morgane Le Guen.
Jo n'a pas d'AIS sur son bateau. Il fait l'effort de nous tenir informé par son Iridium ce qui est la meilleure façon de communiquer et de nous donner en plus de sa position ses états d'âmes, sa condition physique et ses soucis techniques.
Ce n'est pas une compétition, c'est l'aventure d'un homme et de sa famille. Il y a juste un but final pour stimuler l'aventurier:

Retour escompté le 8 septembre 2022, jour du 500ème anniversaire de l’arrivée à Séville de la Victoria, seul navire rescapé de la flotte emmenée par Magellan.

J'en ai profité pour donner à Morgane le lien vers ce fil de discussion.

Plus d'infos ici:

21 oct. 2020
1

Bonjour,
Oui, c'est un garçon : Morgan et j'avais déjà donné toutes ces infos il y a 5 jours...
mais mieux vaut deux fois qu'une !
;-)

J'ajoute qu'on peut soutenir son "aventure" en adhérant à l'association :

www.helloasso.com[...]tiative

21 oct. 2020
0

Ah zut, c'est ma faute. J'ai une filleule dont le prénom est Morgane.
Je voulais juste avoir son MMSi pour tester le suivi par nano satellites AIS, le sujet de mon mail.

Pas de soucis, je suis de plus nul en orthographe entre autres matières qui ne me passionnaient pas trop à l'école.

On va continuer de le supporter par un suivi avec sa carte, avec la position de chaque jour.

22 oct. 2020
1

;-)
Voilà, il se remet en route cet après-midi pour "rediscuter avec le vent, la mer et les étoiles"...

23 oct. 202023 oct. 2020
0

Le jeudi 22, à 19:50 UTC il était à 30nm dans le sud de Portimao mais ce matin il semble que la carto ne fonctionne pas. Flora, avez vous des nouvelles ?

23 oct. 2020
0

Hello,
Non pareil pour moi, ça fonctionnait plus tôt ce matin mais je n'ai pas relevé sa position...
Son fils s'en rendra compte probablement.

24 oct. 2020
1

Ce matin, la carto fonctionne à nouveau !
Il a pu mettre un peu d'Ouest dans son Sud, tout va bien sans doute avec un petit vent portant.

24 oct. 2020
1

Oui. Tout va bien. Il a fait environ 130nm depuis Portimao. Des vents portants pour la semaine à venir. Pourvu que son pilote automatique fasse le job.

24 oct. 2020
0

Je lui avais posé la question... il n'a pas de régulateur, seulement un
"Pilote électrique Simrad TP 10 alimenté par panneau solaire 100 w".
Mon commentaire : j'espère qu'il en a au moins un de rechange ? mais j'ai pas eu la réponse.

24 oct. 2020
0

Trop fort , trop confiant ...

24 oct. 2020
0

J'espère aussi. Au portant le pilote est fortement sollicité.

25 oct. 2020
3

Faire le tour du monde avec un TP10, ça ce serait un vrai record 😀

25 oct. 2020
0

Plus ou moins l'équivalent du st 1000 .
Avec deux ris et genois roulé un gros tiers, 2 m de creux au grand largue t'oublie. Ça semble trés limitant comme équipement, il va falloir se preparer à bien galérer.

25 oct. 2020
-1

Une bonne raison pour participer à son aventure et lui permettre d'en avoir en rechange, au minimum ?

;-)

www.helloasso.com[...]tiative

25 oct. 2020
1

Le pere noel est deja passé sur Baluchon. Je ne vais quand même pas équiper en st 4000 tous les gus à qui prend l'envie d'aller voir les baleines.😁

25 oct. 202025 oct. 2020
1

Par contre je peux lui donner un tp 10. A retester mais pas un truc pourri .Juste contre les frais d'envoi qui pourraient se financer par cette caisse. Les frais d'envoi seront peut etre démesurés en rapport avec la valeur marchande de l'objet, mais ça peut servir. Si tu veux organiser on le fait.

25 oct. 202025 oct. 2020
0

"Magellan et sa flotte ont passé l’Equateur vers le 20 novembre. Pour le passer à cette date, il me faut faire une moyenne d’environ 100 milles par jour. Jouable pour Juan.
En espérant que d’ici là on ne se fera pas couper en deux par les moustaches d’un Imoca parti à la poursuite du temps qui passe."
(newsletter du 22/10)

Toujours vent léger mais portant, extrait d'un message plus long hier :

"...n’ayant pas de problème de place ni de poids et un petit budget, j’ai pris des aliments très classiques. Soupes, riz, pâtes, semoule. Boîtes de thon, sardines, maquereaux. Impossible pour un marin breton de prendre la mer sans quelques boîtes de pâté Hénaff. Quelques boîtes de ravioli, couscous, cassoulet, choucroute, des dattes, des compotes, des biscuits, de la vache qui rit, du pain grillé, du café, du thé, du lait en poudre, des boîtes d’ananas en tranches, quelques tubes de lait concentré sucré. Le luxe. J’ai emmené 300 litres d’eau pour le voyage. Pas d’alcool, pas de tabac. J’ai réussi à arrêter de fumer en 1984. Pas près de recommencer. J’ai profité de l’arrêt à Portimao pour acheter des oranges, des bananes et des oeufs. Voilà, voilà pour aujourd’hui. Prenez soin de vous.
2 visites de dauphins ce matin.Cool."

25 oct. 2020
0

"Boîtes de thon, sardines, maquereaux", matériel de pêche !

25 oct. 2020
0

Je viens de lui demander s'il traîne... ? à suivre.

25 oct. 2020
0

👍

25 oct. 2020
2

Ma liberté,longtemps je t'ai gardée, comme une perle rare,
Ma liberté,C'est toi qui m'as aidé à larguer les amarres.
On allait n'importe où, on allait jusqu'au bout des chemins de fortune,
On cueillait en rêvant une rose des vents sur un rayon de lune.

Georges Moustaki

26 oct. 2020
0

Ce soir il est à plus de 5 nds, il semble qu'il ait croché l'alizé à environ 200 nm des Canaries.

27 oct. 2020
2

Il serait mieux à s'organiser à trouver un Navik .
Un breton c'est plutôt têtu. ..

27 oct. 2020
1

Environ 110nm en 24h. En effet, il allonge la foulée.

27 oct. 2020
1

Il vient de changer de cap, plus qu'une centaine de mn pour Tenerife, où l'expédition de Magellan avait fait escale pour se ravitailler à Montaña Roja...

28 oct. 2020
0

Il est donc fort probable qu'il y fasse aussi escale. Qu'il prenne un peu de repos et profite pour manger du "frais".

28 oct. 2020
0

Et reçoive un pilote ou un régulateur d'allure ?
;-)

28 oct. 2020
1

J'ai fait suivre, mais aucune réponse pour le moment...

28 oct. 2020
0

Tiens, Jo aurait-il l'intention d'aller se confiner à la Graciosa ?
Réponse demain matin...

29 oct. 2020
0

Je ne pense pas qu'il soit au courant du confinement !

29 oct. 2020
2

Moi ça m'étonnerait qu'il ne le soit pas ! Il est de la génération qui s'informe par la radio... Les ondes courtes passent très bien au large. RFI par exemple ne diffuse plus de météo mais existe toujours ! On l'entend très bien tout autour du monde.

29 oct. 2020
0

Oui, bien sûr Flora. Je suis de la même génération. C'est pour cela que son périple m'intéresse tant. Pour l'instant lui, il n'est pas confiné.
Le site affiche le point de 21:27 UTC le 28/10. J'attends le nouveau point de ce matin.
Cdlt.

29 oct. 2020
0

ok... ça va nous occuper tous ces gens qui ont le bonheur de naviguer en ce moment !

29 oct. 2020
1

Le nouveau point a été transmis. Il ne fait pas escale à la Graciosa.

29 oct. 2020
0

C'était une blague, je ne pensais pas qu'il s'arrête là !

30 oct. 2020
1

Passé entre Fuerteventura et Gran-Canaria non stop.
Prochaines terres en vue : l'archipel du Cap-Vert, environ 650 mn, dans une semaine.

30 oct. 2020
0

Puisqu'il n'a pas fait escale je présume que tout va bien pour lui. Et puis en ce moment il vaut mieux éviter la terre...

30 oct. 202030 oct. 2020
1

Il écrit des petits messages sur son tracking régulièrement...

30 oct. 2020
0

Et il écrit bien !

30 oct. 2020
0

Et ce qu'il écrit est sympa !

31 oct. 2020
0

Ce matin, c'est bien l'alizé avec les premiers poissons volants !
Jo va manger une part de son pain blanc...

31 oct. 2020
0

Intéressant ce périple a la poursuite de l'histoire et les recits qui vont avec. Pas de soucis de pilotage auto dans l'alizé, surement sous genois, tant mieux.

31 oct. 2020
0

Je pensais pouvoir le croiser aux Canaries mais non ! Il file !

Tant pis, on le suivra dorénavant. Départ dans une grosse semaine pour le Cap vert.

Mais j'ai bien peur qu'il ne traîne pas trop en route la bas non plus. Pas le temps pour batifoler chez Magellan.

31 oct. 2020
0

Hello les Momos ! ben on vous suivra aussi avec plaisir...

01 nov. 2020
2

Vent très fort la nuit dernière...

"Nuit pas divine
Sun Nov 01 2020
On marche à 3,3 noeuds avec 1,5 mètre carré de voile et en remorquant 4 pares-battage, un bidon de 5 litres, 10 mètres de tuyau style arrosage enroulés le tout accroché à 40 mètres d’aussières, autrement dit un coup de vent du nord s’est invité sur la route tranquille des alizés. C’est ça aussi la navigation comme chacun sait. Ceci dit, ça fera du bien quand ça s’arrêtera."

01 nov. 2020
1

Les limites du petit pilote electrique sont vite atteintes .
Ce sera bien du plaisir ds les latitudes peu avenantes...
Sans parler du froid si on reste à barrer.

01 nov. 2020
0

je comprends pas très bien là?...Jo Le Guen, qui n'est quand même pas le premier venu, serait parti avec un simple petit pilote électrique basique pour faire un tour du monde?!!

01 nov. 2020
0

Inutile de mettre ta question au conditionnel : OUI ! c'est son fils Morgan qui m'a relayé la réponse à ma question la semaine dernière...
Mais pas de réponse à la question : a-t-il un rechange ?

01 nov. 2020
0

Je ne savais pas, mais je dois dire que je suis surpris.

01 nov. 2020
0

Moi aussi

01 nov. 2020
0

A moins qu'il cultive le secret et le 2nd degré ? je ne le connais pas.

01 nov. 2020
0

Bonjour
je découvre par hasard ce fil. Ceux qui serait intéressé par l'histoire de Magellan et de Enrique jeune malais esclave ramené au Portugal en 1511 et parti avec Magellan pour un long voyage. Consultez le numéro 476 d'octobre 2020 de la revue L'HISTOIRE et plus précisément les pages 50 à 55, il doit être encore en vente. Cet esclave Enrique est peut-être le premier individu à avoir "fait le tour du monde" selon une hypothèse de Romain Bertrand directeur de recherche au CERI. Si ça peu aider.
Sinon bon courage au navigateur s'il veut refaire le même trajet que Magellan (carte du trajet de Magellan dans la même revue) et surtout qu'il continue après les Philippines.

01 nov. 2020
1

Il y a aussi l'excellente biographie romancée de Stephan Zweig, "Magellan", pour laquelle l'auteur a fait beaucoup de recherches.

01 nov. 2020
0

Ah oui je confirme, c'est l'un des meilleurs bouquins de mer que j'ai lu.

01 nov. 202001 nov. 2020
0

Merci Noeme, je vais essayer de le trouver, les marchands de journaux sont ouverts...

Sinon, Jo Le Guen a affiché son intention de faire tout le tour, voir son site :

sillages.org[...]pos-de/

03 nov. 2020
0

Chez mon marchand de journaux, trop tard pour le numéro d'octobre de la revue L'HISTOIRE !

03 nov. 202003 nov. 2020
01 nov. 2020
1

Ou peut-être qu'il a assez de savoir-faire / expérience (et un certain penchant pour l'experimentation et l'inconfort) pour avoir quelques matières élastiques en rab' et quelques poulies qui lui permettront de rallier un point ou il pourra changer son pilote en cas de panne ?

01 nov. 2020
0

Ça peut s'organiser avec l'ecoute du genois . Selon les bateaux suivant la force de vent et l'allure cela fonctionne bien. En zig zag et en surveillant mais permet de se liberer du poste de barre. Ça ne remplace pas un pilote ni un regulateur mais ça aide bien.

01 nov. 202001 nov. 2020
0

Moins un is back 🤣. Comment ça tu l'as pas fait ?
C'est facile, il faut juste se mettre dans la misére, des lectures te reviennent, et tu tentes.

01 nov. 2020
1

Je ne comprends pas très bien, il est en mode survie avec tout l'intérieur de son bateau à la traîne et un quart de tourmentin en voilure, alors qu'il est grand largue dans 30 noeuds ? 35 ?

01 nov. 2020
0

BONJOUR . CHRISTIAN NAVIS a fait un tour du monde sur un brin de folie sans pilote et sans régulateur il explique sur son blog qu' il a utilisé voiles ,élastiques et bouts et n'a pratiquement jamais barré.peut être veut il faire de même .

01 nov. 2020
0

Reproduction d'une Caraque, et passage emprunté dans le détroit. Elles furent cinq au départ dont la "Trinidad" de Magellan.
Quand on lit sur wiki le récit, on decouvre une expédition et une aventure incroyable. Magellan était déja allé aux Indes, surement par la route du Vendée globe.

01 nov. 202001 nov. 2020
2

Enfin il se lâche, ça a dû se calmer !

_"Quand on est seul en mer
Sun Nov 01 2020
On discute, avec soi-même bien sûr. “Mais pourquoi j’suis pas resté tranquille à la maison !”
Je plaisante, c’était juste un exemple. Être seul en mer ça ne lave pas le cerveau, ça le nettoie. Révision générale. A part moi, j’ai deux interlocuteurs privilégiés sur le bateau. Tout d’abord Nikos, mon pilote, celui qui barre le bateau h24. Je suis aux petits soins avec lui. D’abord il lui faut son 0,5 ampère chaque heure. Pas moyen de négocier là-dessus. Ensuite il aime pas quand le bateau est trop toilé, ça le fait bosser super dur. Le connaissant, il serait capable de se mettre en grève, si j’y allais pas molo. Si ces 2 points sont respectés, Nikos est un charmant équipier. Mon second interlocuteur est une interlocutrice, Solange, ma bouilloire. Pas facile, genre caractérielle. Dès qu’elle estime que l’eau que j’ai mise à chauffer, est assez chaude, elle me siffle !! Si je n’arrive pas assez vite, elle hurle !! Et quand je la prends pour remplir mon bol, elle me sort 2 sifflements rageurs, l’air de dire :“Encore en retard !”. Pas commode la Solange, mais elle chauffe bien son eau, rien à dire sur ce point. Ainsi passent les journées. Je n’ai pas encore commencé à discuter avec le liquide vaisselle, mais ça pourrait ne pas tarder."

_

02 nov. 2020
1

Il vient de passer le tropique du Cancer.

02 nov. 2020
0

Apres si peu de temps en mer il commence à parler aux objets.
Il va se poser des questions à la Moitessier : peut être qu'elle a une âme elle aussi (.sa théière )

02 nov. 2020
1

Mine de rien, il a deja fait fait un bon petit bout de chemin.

02 nov. 2020
0

Oui, il est parti le 9 octobre de 48°N, il vient de passer 23°N le 2 novembre, soit
25 x 60 = 1.500 mn en ligne droite... en 24 jours, y compris un arrêt d'une semaine à Portimao, pour un petit Dufour 2800, c'est tout à fait honorable je trouve.

02 nov. 2020
0

Oui Flora ça reste du petit bateau. Pour en avoir un a peu pres dans ces eaux en dimensions depuis tres longtemps, j'ai bien cette notion, et ce que cela comporte. Bon ça reste du portant, mais on voit que les jours passés 30 35 nds et mer bien formée, tu ne le vis pas pareil. Et dans la vie il n'y a pas que du portant restant maniable, surtout ou il va. C'est bien ce qu'il fait.

02 nov. 2020
1

Pour le mois qui vient, ça devrait aller, tant qu'il est entre les deux tropiques.
Il faudra juste qu'il pense à regarder dans le rétro... (une 2 CV doublée par des Ferrari) dans une quinzaine de jours !

On va pouvoir suivre avec les deux trackings, le sien et celui du VG pour ceux qui suivent pas...;-)

02 nov. 202002 nov. 2020
0

Oui et un Jules Vernes en St by. Attention à ne pas se faire couper comme un salami.
La mer est grande mais quand même.
A mon avis il fait exprès d'être la à ce moment, pour "faire le buzz".
Ce truc bizarre ..
Tout à fait son genre.😁 Même si c'est une personne qui su communiquer, selon moi, et parcequ'il a l'air de déplaire parfois, je retiens surtout le nom et les bateaux à rames, pas vraiment un m'as tu vu.
Il avait pas tenté un truc space il y a un an ou deux genre en palette 😂 ?

02 nov. 2020
0

Un truc comme ça.
Merci heo car ailleurs on ne trouve rien.
www.hisse-et-oh.com[...]t-point

02 nov. 2020
0

Il n'a pas trouvé de financement pour son projet de ''dérive''...
Et pas beaucoup pour celui ci...

02 nov. 2020
0

L'argent ne fait pas le bonheur mais y contribue largement en virant certaines contingences. En attendant, quelqu'un est sur les traces de Magellan sans un sou, c'est pas mal.
Les sponsors sont autre chose.

02 nov. 2020
0

Inquiétant pour moi : j'avais complètement zappé cette histoire, alors que j'ai participé au fil ! :-(

02 nov. 2020
0

Idem.

04 nov. 2020
0

Il s'est rapproché de l'Afrique au dernier point. Plus que 30 MN pour le 20°N... ce matin, il avance à plus de 4 nds.

_"A part quelques puffins et pétrels et ma pauvre tortue hier, il n’y a pas grand monde dans le coin..." _

04 nov. 2020
0

Bizare qu'il se dirige vers la Mauritanie , il est à la hauteur du banc d'Arguin .

c'est comme s'il se dirigeait vers Dakar ?

04 nov. 2020
0

Peut-être qu'il tire des bords au grand largue pour avoir plus de confort. Il reprendra de l'W après. Peut-être...

05 nov. 2020
0

Ça va mollir pour Djo. Il va pouvoir empanner, et s'il traine
de trop il aura un air molasson, et une mer inconfortable de côté. Faut y aller la!
Mdr on dirait une navigation en grande course sur un proto high tech.

05 nov. 202005 nov. 2020
0

Dommage qu'il ne réponde pas à mes questions... (pêche et pilote auto) !

__"Thu Nov 05 2020
A la question “Est-ce que votre bateau [un Dufour 2800 de 1981] a été modifié pour ce voyage ?” la réponse est non. Bien entendu des éléments, gréement, cordages, équipements divers ont été remplacés, mais à l’identique. Les voiles, qui datent de quelques années, ont été révisées, mais mon bateau est semblable à n’importe quel Dufour 2800 qui est, c’est mon opinion, un très bon bateau. Taille idéale pour une personne seule pour un long parcours. Rien n’est trop grand, ni trop lourd. Si vous ne l’avez pas encore lu, je vous conseille “Un million d’étoiles” de Julio Vilar. Le voyage c’est dans la tête, pas dans la taille du bateau. Il faut juste savoir de quoi on est à la recherche."
_
_

05 nov. 2020
0

Je n'imagine pas qu'il se prive de grands filets de coryphénes fraiches, une des meilleures nouriturre qu'il soit sur la planète dés que les conditions le permettent. Au niveau du banc d' Arguin, il doit y avoir une sacré effervescence.

05 nov. 2020
0

Tiens, ça me fait penser que c'est là que j'ai pris ma première coryphène ! On était partis de Los Cristianos (mouillage libre à l'époque) et on descendait à Dakar, avec le Flot 40... qu'est-ce que j'étais fière ! on en a mangé à toutes les sauces 3 repas et j'avais même fait des bocaux de conserve "au naturel", juste des morceaux de filet avec un peu de poivre. Des mois plus tard, je les ai ouverts (étiquette "coryphène pêchée sur le banc d'Arguin, décembre 1985..." et on les a mangés tels quels avec une bonne mayo maison...
A l'époque je faisais très peu de photos, bêtement !

;-)

05 nov. 2020
0

La premiere que j'avais prise, devant les cotes Espagnoles, vers Valence. Avec une petite cuillère dont j'avais replié la partie plate, avec un triple nouée dans la cuillère. L'équipage etait séché, et moi fier comme un bar tabac. Ensuite on a prélevé sans cesse, dont une tres grosse le soir de noel et qu'on avait plus rien ou presque à manger. Il nous restait des poids chiches😂.

05 nov. 2020
0

Vent très léger au dernier point de ce soir, il n'avance plus qu'à 1,7 kts.

06 nov. 2020
1

Paisible...

"Pas de vent. Un lac. La lune et ses reflets d’argent. Les bruits du silence. Le léger roulis. L’attente du prochain souffle. C’était au programme. On doit repartir dans l’après-midi. Hier soir, alors que la nuit venait de tomber, une troupe de dauphins s’est trouvée bien autour du bateau immobile. Pchchch ! Pichpich ! Comment ça s’écrit le souffle d’un dauphin dans la nuit ? Ça venait tranquillement de tous les côtés. Où sont-ils ce matin ? Est-ce que les dauphins dorment comme les cachalots, droits comme des I dans l’eau ?
Est-ce qu’ils organisent des tours de veille pendant que l’ensemble du groupe dort ? Qu’est-ce qu’ils prennent au p’tit dej ? Toutes ces questions fondamentales ne m’ont pas empêché de dormir comme un loir. Bonne journée."

06 nov. 202006 nov. 2020
0

J'ai lu dans le "Télégramme" du 05/11 que Jimmy Cornell allait aussi se lancer sur les traces de Magellan ces jours-ci à bord d'un catamaran disons...très sophistiqué. Mais très peu d'infos dans le journal. Quelqu'un en sait-il plus ?
Cela va en faire des septuagénaires, voire octogénaires sur l'eau en ce moment ! Un confinement bien pensé !

06 nov. 2020
0

Les petits bulletins d'histoire qu'il formule sur son "predictwind" sont trés intérressants et complémentent la lecture de cette page méteo de suivi.

J'aime bien la formule d'avoir un objectif précis dans un voyage, et fait comme ça, sans prétention, pour retracer une histoire maritime importante ajoute beaucoup d'intérêts. C'est egalement un gros defi maritime.

06 nov. 2020
0

Le vent est de retour au dernier point de ce soir : vitesse plus de 4 kts, l'objectif est d'arriver à l'Equateur en 2 semaines, comme Magellan !

06 nov. 2020
-1

Deux semaines à l'équateur depuis Gibraltar en caraque ? C'est quoi c'te caraque 😁

07 nov. 202007 nov. 2020
0

@loupeis : tu lis mais tu imprimes pas ? ;-)
L'objectif de Jo, c'est d'atteindre l'Equateur à la même date calendaire que Magellan, 500 ans plus tard... soit le 20 novembre. Ils avaient mis 15 jours à partir du large du Sénégal.

_"Lorsque la flotte arrive au large du Sénégal, au lieu de prendre au sud-ouest pour faire route vers le Brésil, Magellan continue plein sud sans justifier sa décision, ce qui provoqua un mouvement d’humeur du plus gradé des 3 capitaines. Fidèle à lui-même, Magellan ne réagit pas immédiatement, mais employa un subterfuge quelques jours plus tard pour le faire arrêter. Voilà où en est Magellan en ce 6 novembre 1519. La situation est tendue et ça ne va pas s’arranger. Il faudra encore 14 jours à la flotte pour passer l’Equateur. A peu près le temps qu’il me faut pour y parvenir. Le passerons-nous à la même date ?"
_

07 nov. 2020
0

Direct au reveil 😂. Je confirme je n'imprime pas tout.

07 nov. 202007 nov. 2020
0

Jo est en place avec son Dufour 2800 en route vers les iles du Cap vert et cela doit bien brasser à bord. Son petit billet du jour est total inside, optimiste et réaliste. Un grand écart, avec apparement le personnage, bravo.

08 nov. 202008 nov. 2020
0

Perso je trouve la démarche intéressante ,surtout à son âge . J'ai visité et un peu navigué sur un Dufour 2800 , même si celui-là présentait des signes de d'élimination du pont, à mon avis c'est un bon bateau ,pas trop rapide mais costaud et avec déjà une habitabilité intéressante ,seul ou en couple, avec une bonne hauteur sous barrot . Je ne vois pas pourquoi ce serait de la folie ,même si ça reste un petit bateau, il y en a eu pas mal d'autres qui ont fait de grands voyages, y compris tour du monde dans ces tailles, même si ce n'est pas la majorité . Par exemple il me semble que Michel Martin dans les années 80 a fait un tour du monde de plusieurs années (11 ans je crois) sur un écume de mer 26 pieds , plus récemment Raphaël Legrand sur un First 25 et un couple avec un chat à bord, parti de Bretagne jusqu'en Polynésie sur un Armagnac version ancienne de 1969 qui fait à peine 7 m70 ,plutôt léger. Après ça dépend des choix des gens , de leur budget ,exigences en confort, opportunités, exetera. Est-ce que c'est plus dangereux ? pas forcément . J'avais eu le point de vue de la femme du couple sur Armagnac qui considère qu un bateau à taille humaine de ce genre, même dans du gros temps, permet de maîtriser le bateau plus facilement et de réduire les voiles sans trop de difficultés parce que tout est beaucoup plus facile et demande beaucoup moins d'efforts, même si c'est moins confortable bien sûr que plus gros

08 nov. 2020
0

Il a empanné ce matin pour rester à l'Est des Cap-Vert.

08 nov. 2020
0

Des Canaries ?

08 nov. 202008 nov. 2020
0

??? tu suis pas ! il va pas vite mais quand même !
;-)

08 nov. 2020
0

Ne l'oublions pas... il est sur sa planète !

"Voilà un mois que je suis parti
Sun Nov 08 2020
30 jours dont 5 à Portimao à attendre qu’une dépression évacue le terrain. Que dire ? Bien content d’avoir pu faire tout ce chemin. Aujourd’hui je longe les îles du Cap Vert, après direction le fameux pot au noir qu’on espère pas trop large. On verra bien de quoi demain sera fait. Quelle différence entre un confinement volontaire comme le mien et celui que vous subissez en ce moment. Bon courage à vous."

09 nov. 2020
0

Bien progressé toute la nuit, il est à 15°S ce matin, cap au Sud.
A l'abri de la horde qui va le doubler dans quelques jours... loin dans l'Ouest.

09 nov. 2020
1

Plutôt 15°N, non ?

09 nov. 2020
0

Ah y en a au moins un qui suit... j'étais pas bien réveillée, merci !

09 nov. 2020
3

Un petit message pour nous tous via son fils Morgan :

_"Après l'envoi des commentaires à Jo Vendredi, il a répondu ceci suite à votre message :

"Hello,
Peux tu écrire à Flora du Forum H&O que je les remercie ?
Biz"

Salutations et remerciements à la bande de Hisse & Oh donc !

Je vous souhaite une bien bonne journée,
Morgan"_

10 nov. 2020
0

75nm en 24h. Habituellement c'est autour de 100. Il donne lui même un élément d'explication : panne d'oreiller.

10 nov. 2020
0

Oui... il a dormi 8h de rang ! heureusement que c'est pas la foule dans le coin, probablement ?

10 nov. 2020
1

C'est le problème des jeunes gens. Ils ont besoin de beaucoup plus de sommeil que les personnes âgées.

10 nov. 202010 nov. 2020
4

Réflexions en solo :

_"J’ai quelques numéros de Courrier International qu’un de mes beaux-frères, merci Francis, ne manque pas de me proposer à chacune de mes escapades.Des regards, des cultures, des sujets différents. L’un d’entre eux, paru dans le magazine allemand Die Zeit, parle de la confiance, du risque que l’on prend à faire confiance et donc de l’incertitude. Je vous transcris sa conclusion : “L’incertitude est au bout du compte le seul état où nous pouvons nous épanouir et ressentir, et donc être vivants, au sens propre du terme. L’incertitude, c’est la vie même, et la vivre implique d’accepter cette incertitude.” _

On dirait un sujet d'examen : dissertation, vous avez 4 h !

11 nov. 2020
0

Ok Flora ! Dissertation avec Thèse, Antithèse et Synthèse. Qui sait faire ça encore ? Le sujet est intéressant.
Une cinquantaine de milles en 24 heures. Pas beaucoup de vent apparemment.

11 nov. 2020
0

Jo lit le Zeit dans le texte ?! Chapeau !

11 nov. 2020
2

Les articles dans "Courrier International" sont traduits.

11 nov. 2020
0

J'ai lu trop vite (et c'était trop beau ;-)

11 nov. 2020
0

Pourquoi trop beau ? Je connais bien des gens capables de le faire, l'allemand était une langue enseignée aux gens de notre génération !

11 nov. 2020
0

Lire le Zeit demande un sacré niveau d'allemand, Flora

11 nov. 2020
0

Selbstverständlich ! ;-)

11 nov. 2020
0

Tiens, à l'instant il est à une latitude qui me parle, celle des Grenadines, mais de l'autre côté !

Oui Le Courrier international, excellente lecture hebdo avec des articles du monde entier, (bien) traduits en français.

J'ai fait des études littéraires, donc beaucoup de dissertations... je suis pas sure que ce soit encore pratiqué ? mes pitchouns n'en sont pas là !

11 nov. 2020
0

Nouvelle position pour Juan aussi.
Tout petit temps, vitesse moyenne 3,5 kts, mais à ce rythme, il pourrait être à l'Equateur le 20 novembre, comme il le souhaite. Sauf s'il se trouve englué dans le pot au noir ?

12 nov. 2020
0

Jo aussi vient d'empanner... ça doit le rendre euphorique !

"Champion du monde de ma rue,
Thu Nov 12 2020
je suis. Champion de quoi ? De citer les 50 États américains en moins de 45 secondes. Tout à fait d’accord, sur un CV ça ne sert à rien. Mais on s’amuse comme on peut, surtout quand on est en train de ramer. Ça m’a pris lors de ma traversée de l’Atlantique à la rame au départ des USA en 1995. J’avais “emprunté” [je l’ai toujours] à mon ami Jacques un atlas des États-Unis. Et voilà comment, pour passer le temps, on en arrive à apprendre par cœur le nom des 50 États, et du coup, à les réciter et à se chronométrer. Quand j’étais en grande forme, j’y arrivais en moins de 30 secondes. Jamais pu descendre sous 29 secondes. Aujourd’hui que je suis vieux j’y arrive en 42/43 secondes. L’âge est là. Au cas totalement improbable où quelqu’un aurait envie de s’amuser à cela, j’offre aux 10 premiers qui enverront une vidéo de une minute maximum où ils citent les 50 États, un exemplaire dédicacé du livre qui verra le jour si je parviens à achever ce périple. Interdit de se filmer en train de lire sur une feuille le nom des États bien évidemment."

13 nov. 2020
0

Invasion nocturne
Fri Nov 13 2020

"En début de nuit, je vis quelques bestioles genre pucerons vert clair, taille d’une coccinelle, pas très actifs. D’où viennent-ils ? J’ai quitté Portimao le 22 octobre, depuis je ne me suis pas arrêté et je suis à environ 500 km des îles du Cap Vert. A l’aube ils étaient des dizaines. Proviennent-ils d’une ponte ? Que vois-je vers 6 heures du matin posée sur le roof (toit de la cabine) ? Ce que j’appellerai une mante, religieuse ou pas, je n’en sais rien. 5 bons cm, un beau vert clair. Je l’ai prise en photo. Serait-ce elle qui aurait pondu ? Depuis combien de temps est-elle là ? Je ne la vois plus. Cachée ? Partie ? L’enquête est en cours…"

13 nov. 2020
0

ça va l'occuper... il est dans une grande bulle de pétole, vent 2kts !

13 nov. 2020
1

Oh ma Doue benniget ! Une religieuse à bord !

13 nov. 2020
2

Faut qu'il la garde avec piété. Ça bouffe les pucerons et les insectes. (c'est comme les lézards et les margouillats, ça bouffe les cafards)

13 nov. 2020
0

Faudrait pas que ça tourne au film d'horreur, elle épuise les ressources, l'air de la mer, elle grossit d'un coup de
1,50 m et Jo sert de petit déjeuner.

13 nov. 2020
0

La pétole dure... la mer est bleue et or, tapissée de sargasses dit-il.

14 nov. 2020
0

Ce matin, c'était encore bien mollasson mais 2,5 kts de vitesse... on voit le sillage !
Bientôt le 10e N.

14 nov. 2020
2

Samedi soir aussi, la bonne odeur en plus !

"Vent léger en ce moment,
Sat Nov 14 2020
on descend doucement vers le Brésil. Entre lui et nous, le fameux pot au noir. On verra bien comment le négocier.
Samedi, jour de lessive. J’ai pris une douche à coup de seaux d’eau avec gel douche s’il vous plaît à l’extrait de cèdre de l’île de la Réunion. La classe ! Grande première, je sens bon. Ça faisait longtemps ! Le bonheur. Et comme c’est samedi et que je ne peux pas aller en boîte, je me suis offert une boîte d’ananas au sirop. Buenas noches."

15 nov. 2020
0

A 3 kts, on a le temps d'écrire de jolies petites histoires...

"J'aime voir les cargos en mer
Sun Nov 15 2020
Ils sont libres, un peu comme des grands fauves, libérés de toutes attaches, cordages, aussières qui les maintenaient à quai. Depuis le 11 septembre 2001 tous les ports sont fermés mais avant il était possible de se promener au bord des quais pour voir de près ces géants immobiles. Un samedi, je devais avoir 14 ou 15 ans, je suis allé voir un pétrolier qui était en cale sèche à St-Nazaire où nous habitions à l’époque. Je vois l’escalier de béton qui permet de descendre dans la cale vidée de son eau. Personne à l’horizon. J’attaque les premières marches. Pas de cri, pas d’appel. Je continue et me retrouve au fond de la cale, la masse du pétrolier au-dessus de moi. Ce n’était pas un superpétrolier comme on en voit maintenant, mais les anciens modèles avec le château au milieu et les logements de l’équipage tout à l’arrière.
Quand ils sont en cale sèche, les bateaux reposent sur des rangées de tins, grosses pièces de bois renforcées de ferraille, d’environ 2 mètres de haut de façon à pouvoir avoir accès au fond de la coque. J’ai vu qu’il était possible de passer sous le pétrolier. Ce que j’ai fait.
Je suis remonté sur le quai, super fier de moi. “Qu’est-ce que tu as fait cet après-midi ? Je suis passé sous un pétrolier !”. On s’amuse comme on peut."

15 nov. 2020
0

J'étais persuadé qu'il relacherait au Cap vert. Pour faire de l'eau et un peu de frais. Mais non.

15 nov. 2020
1

Quand tu navigues tout seul, t'es autosuffisant en eau. Un grain, un entonnoir avec un tuyau qui va dans le réservoir au vis de mulet, tu prends un peu de balancine, laisse passer les premiers litres pour rincer la voile et tu remplis ton réservoir vite fait.

16 nov. 2020
0

Tu as déjà fait cette manoeuvre ?

16 nov. 2020
0

Nous avons navigué à 5 plus le chien pendant pas mal d'années. Le système était à poste en permanence, le bout du tuyau prêt à mettre dans l'entrée du réservoir. Sous les tropiques, nous n'avons jamais eu à faire de l'eau. Et nous n'avions que cette eau. Lavage et boisson.

16 nov. 2020
0

Nous ne récupérions pas d'eau en navigation, uniquement au mouillage : j'avais posé des "nables" sur les deux tauds de soleil (bômes de GV et d'artimon) reliés par un bout de tuyau direct au réservoir pour celui de GV (avec un petit filtre !) et vers des jerricans pour celui d'artimon...
Et comme on avait une annexe en dur, quand ça tombait vraiment dru, il m'est arrivé de faire la lessive direct dans l'annexe + un petit bain d'eau douce !

16 nov. 2020
0

Oui c'est un bonne solution surement, afin d'éviter la pénurie. En plus il part avec 200l ce qui constitue deja un gros stock en solitaire. Le Duduf tiens la route, finalement avec des bonne réserves de nourritures pas d'impératif à s'arrêter. Un peu dommage quand même pour le voyage.
Mais peut être cale t-il sa route au plus près de celle de Magellan en terme d'escales pour rester dans l'esprit des navigations.

16 nov. 2020
0

Fernand avait relaché aux iles Canaries. Jo le Guen doit caler sa route sur un timing, plus que sur un parcours précis. Été austral oblige, il se peut qu'il ne doive pas trainer, en incluant les aléas qu'il rencontrera surement dans son voyage.

15 nov. 202015 nov. 2020
0

Mais il est reparti de Portimao il y a une quinzaine de jours seulement.
Au début il avait dit qu'il avait 300 l d'eau à bord.
Sa prochaine escale en théorie devrait être l'Argentine.
Environ 3.000 nm, à son allure une quarantaine de jours ?

16 nov. 2020
0

Comment peut-il faire escale en Argentine alors que les frontières sont fermées ?

16 nov. 2020
0

D'ici qu'il y soit...!

16 nov. 2020
0

Il va bientôt voir passer du monde dans son secteur ...

16 nov. 2020
1

Trop loin pour les voir, lui est à 24°W, ils vont passer vers 29°W.
5 degrés de longitude, à cette latitude... ça fait ? à vos calculettes !

16 nov. 2020
1

Bof, pas besoin de calculer ! si on admet qu'ils sont presque à l'Equateur,
5° de longitude, ça fait un peu moins que 5° de latitude...
autrement dit 5x60 = 300 milles, même un peu moins, ils risquent pas de se rentrer dedans !!!

16 nov. 2020
0

C'était pour rire ...
encore que je me souviens d'une vidéo d'un cata de croisère qui se fait remonter par un bateau en course in the middle of no where c'etait impressionnant .

Il a une météo pas trop mauvaise pour passer le pot au noir ( qui a trouvé l'origine de l'expression ? pour répondre à Jo?)

16 nov. 2020
-1

On dit qu'on y jetait à la mer dans cette zone, les esclaves en route depuis l'Afrique de l'ouest pour les West Indies, des lors qu'à ce stade de la traversée ils étaient malades ou épuisés.

17 nov. 2020
0

j'ai lu le livre de Stefan Zweig, Magellan, sur les bons conseils de ce fil , c'est vraiment passionnant !
C'était des sacrés cou....us mais aussi des sacrés rapaces ! l'épisode avec la Patagons fait froid dans le dos !

17 nov. 202017 nov. 2020
0

Sur les Patagons, t'as aussi celui là : fr.wikipedia.org[...]....qui est super.
Sinon, le passage de Slocum en Patagonie, avec les clous sur le pont est chouette aussi.

17 nov. 2020
0

Tiens, c'est drôle. Si je tape "qui se souvient des hommes" dans wikipedia, la page s'affiche. Si je mets le lien, la page n'existe plus.

17 nov. 2020
0

Slocum , c'était pour se protéger . Dans le récit romancé ( mais basé sur le récit qu'en a fait Antonio Pigafetta) Magellan capture deux Patagons pour pouvoir les exposer à la cour d'Espagne comme curiosités ! qles malheureux mourront de faim et scorbut plus tard ...

17 nov. 2020
0

C'est une "coutume" qui a perduré jusqu'à la fin du XIXe, il me semble qu'on a "exposé" des "indigènes" lors des premières expos universelles y compris dans notre beau pays.

17 nov. 2020
0

Bonjour Flora,
Jusqu'à bien plus tard malheureusement, sous forme "d'expositions temporaires" coloniale. Au moins jusqu'aux années 30 (du XXeme siècle)

17 nov. 2020
0

Bonjour,
Hélas ! difficile à admettre aujourd'hui.

17 nov. 2020
1

C'est vrai. Ceci dit, qu'est ce que l'écotourisme organisé par la FUNAI en Amazonie Brésilienne, par exemple ? Et qui en tire profit ?

17 nov. 2020
0

Qui en tire profit ? essentiellement les autochtones, non ?
Je ne connais pas la façon dont c'est organisé au Brésil.
Je connais un peu ce qui se passe en Afrique, en Casamance par exemple, ce sont les locaux qui en tirent le principal "profit".

0

Aux Açores à Pico il y a une grosse activité pour emmener les touristes voir les baleines. Logement en hôtel
Tout cela appartient à une société anglaise.
Certes cela crée quelques emplois peu qualifiés et saisonniers sur place mais l'essentiel revient à cette société anglaise (qui de plus monopolise les rares pontons en y marrant les zod en long)
C'est une forme d'activité à capitaux étrangers assez courante.

17 nov. 202017 nov. 2020
2

Amener les touristes voir les baleines, avec logement à l'hôtel : c'est pas ça pour moi l'ecotourisme.

Il faut au minimum loger et prendre ses repas chez l'habitant.
Et aussi que les activités prévues soient organisées par les autochtones.

(chez moi aussi les British monopolisent la location des pénichettes sur le canal du Midi... peut-être que les "autochtones" n'ont pas été assez attentifs. C'est pas de l'écotourisme non plus, c'est du tourisme tout court).

0

Je n'avais pas vu "écotourisme".
Pour en revenir aux Açores leur truc est bien emballé "respectueux de la nature" ...

17 nov. 2020
0

Le livre de Jean Raphaël, peut-être ?

17 nov. 2020
0

Salut, tu veux dire Jean Raspail ? Consul de Patagonie :)

17 nov. 2020
0

P... de correcteur !

17 nov. 2020
0

Quel livre ?
Tu serais pas victime de la correction automatique ?
Jean Raspail peut-être, qui vient de mourir.
;-)

17 nov. 2020
0

Oui, c'est ça ; "qui se souvient des hommes", de Jean Raspail. Passionnant

19 nov. 2020
0

Qui se souvient des hommes de Jean Raspail, j'ai oublié l'éditeur, je l'ai peut être encore.

19 nov. 2020
0

Chez Robert Laffont.

17 nov. 2020
0

Du coup je vais rechercher le livre de Xavier de Castro qui à publier le récit original de Antonio Pigafetta ...

17 nov. 2020
0

Pour une autre vision du voyage de Magellan, je vous conseille le livre "Dans le miroir de Magellan", qui a été édité après le voyage de 4 ans de Fleur de Passion sur les traces de Magellan et qui a récemment reçu la "mention spéciale" du prix Éric Tabarly 2020 du meilleur livre de mer.

omexpedition.ch[...]gellan1 ,

(Le Prix Eric Tabarly du Meilleur Livre de Mer, appelé jusqu'en 2009 "prix littéraire de l’AEN (Associations des anciens élèves de l'Ecole Navale)", a été créé en 1981. Il était alors destiné à encourager la production par les membres de l’AEN d'ouvrages littéraires de toute nature, roman, histoire, poésie, technique... mais pouvait cependant honorer d'autres officiers de la Marine et exceptionnellement d'autres auteurs pour des ouvrages valorisant l'intérêt pour la Marine en général et pour le corps des officiers de marine en particulier).

17 nov. 202017 nov. 2020
0

Je vais me l'offrir... Merci beaucoup.

Ah zut, comment on fait quand on n'est pas Suisse ?
c'est pas prévu apparemment...
On le trouve dans le commerce ?

17 nov. 2020
0

Tu peux le trouver sur le vilain Ama.zon, également d'occase, mais tu peux aussi le commander dans n'importe quelle librairie

17 nov. 2020
1

Merci c'est fait... pas chez le vilain ! ;-)

17 nov. 2020
0

merci je vais le lire aussi . je ne trouve pas pour le moment le récit de Antonio Pigafetta ??

17 nov. 2020
1

A propos du magnifique récit de Jean Raspail cité plus haut par ED850, "Qui se souvient des hommes", prix du livre inter, et pour en savoir plus:
www.babelio.com[...]itiques

Un autre également, d'avantage roman que le premier cité, mais non moins excellent, c'est "L'amant de Patagonie" d'Isabelle Autissier:
www.babelio.com[...]itiques

17 nov. 2020
0

Avec tout ça personne n'a encore répondu à Jo sur l'origine du pot au noir ?

17 nov. 2020
0

J'ai répété ce que tout le monde connait comme explication, et qu'il a lui même mentionné dans son billet à ce sujet, sans avoir vu qu'il l'avait écrit . Mais de quelle origine parle t- il alors ?

17 nov. 2020
0

il est à la même latitude que le roi Jean

18 nov. 202018 nov. 2020
0

On m'a offert un énorme bouquin "El viaje mas largo, la primera vuelta del mundo", qui fait suite à l'exposition de Madrid commémorant le 500ème anniversaire de l'expédition. Il comprend un tas de reproductions de documents et illustrations d'époque, et bien sûr un récit très détaillé à partir de toutes les sources disponibles. Super bouquin, mais je l'ai à peine commencé parce qu'il faut presque un lutrin pour le lire (équipement qui fait défaut sur le bateau !). Je ne sais pas si on peut se le procurer.

18 nov. 2020
0

C'est une oeuvre collective avec beaucoup d'auteurs, le seul nom d'éditeur c'est AC/E (Accion Cultural Espanola), je pense que c'est la commission nationale pour la commémoration du cinquième centenaire de l'expédition (ministère de la culture).
80 euros d'occasion, on ne s'est pas moqué de moi 😊 Tout ça parce que j'ai démarré un moteur une fois par semaine pendant le confinement 😀

19 nov. 2020
2

Le "vrai" pot au noir ! quand on n'avance pas à 10 nds...

"Nuit blanche pour moi. Éclairs de tous côtés. On y est dans le Pot au noir. J’attends le jour pour relancer le Juan. La nuit difficile de prévoir ce qu’il y a sous ces masses noires menaçantes, donc sous-toilé, on n’est pas en course."

19 nov. 2020
0

Grosso modo il fait 60nm par jour depuis quelques jours et il va bientôt accélérer avec un vent qui va venir sur son travers.

19 nov. 2020
0

Toujours dans la ZIC :

"Depuis le matin du côté de l’Est, ça bourgeonnait. Et que j’te monte, et que j’te monte. Ça grimpait jusqu’au ciel. Et ça s’étalait en plus. J’ai dit à Juan : “Celui là, on s’le mange !” Ça n’a pas eu l’air de l’émouvoir plus que ça. A l’horizon ça grossissait mais ça ne semblait pas se rapprocher beaucoup. J’étais en train de vous écrire, lorsque j’entends le vent. L’avant-garde arrivait au galop. Le temps d’enrouler le génois, d’amener la grand-voile, de mettre le ciré et la cavalerie arrive. 40 bons noeuds de vent, et tout à coup, par je ne sais quel miracle, le nuage est au-dessus de nous, magnifique, toutes les gammes de gris. La puissance et la beauté à l’état pur."

20 nov. 2020
0

Il a touche les alizés de l'autre coté du Pot au Noir

20 nov. 2020
0

très sympa de suivre son parcours et de lire ses billets philosophiques
mais, c'est quel port sa destination ? au brésil ?

20 nov. 202020 nov. 2020
1

En principe non, il veut faire la même escale que l'expé Magellan, c'est-à-dire en Argentine, assez bas, j'ai plus le lieu en tête, il faut chercher...

Voilà : Baie de San Julian 50°S où ils avaient "hiverné" plusieurs mois avant de continuer et découvrir l'entrée du fameux détroit.

Mais il me semble qu'ils sont aussi entrés sur le rio de la Plata ?

20 nov. 2020
0

Je devrais recevoir le bouquin de l'expédition "Fleur de Passion" début Décembre, ce sera intéressant de mettre les deux en parallèle.

20 nov. 2020
1

Fleur de Passion n'as pas tout a fait suivi le parcours de Magellan et a fait pas mal d'escales sur la route.
Mais on s'est effectivement arrêté à Puerto San-julian, j'étais de cette partie du voyage entre Puerto Madryn et Punta Arenas via le détroit de Magellan.

20 nov. 2020
0

merci Flora :); à oui ... carrément et directement à 50°S ... impressionnant !

20 nov. 2020
0

Magellan et son imoca, avait fait escale aux ile Canaries. Je ne pense pas qu'il suive precisement les ecales du découvreur, mais que son voyage sera dicté par son timing et les saisons. Sinon direction le Brésil.

20 nov. 2020
0

Ah oui t'as raison, avant il peut vouloir faire escale aussi près de Rio !

20 nov. 2020
0

Retraçer exactement la route de Fernand sera compliqué, tant les incursions et recherches diverses ont du prendre du temps et des galéres. M'enfin on peu pas aller au Bresil ne pas s'y arrêter , c'est criminel .

20 nov. 2020
0

A l'arrêt ou presque à 15h30 GMT ? 0,8 nds...

20 nov. 202020 nov. 2020
0

Hé, la sieste té.

20 nov. 2020
0

Il est breton !

20 nov. 2020
0

Pas traduisible en breton.🤔

21 nov. 2020
0

Ahez, si mes souvenirs de Breton sont encore bons. La sieste existe bien en Breton. 😂

22 nov. 2020
0

kreizteiz
Par chez moi ( CC ) on prononce krechtei

22 nov. 202022 nov. 2020
3

"kreisteiz" a plusieurs significations. La première, bien sûr, est "midi" (kreiz=milieu, deiz=jour)
La deuxième est "sud" (logique). Si à CC on dit kreisteiz pour sieste, il s'agit alors de ce que les français appellent "la (sieste) méridienne". Mais pour une sieste à une heure quelconque on dit plutôt "aez" ou "ahez", comme le dit HEOL. Le mot "aez" évoque aussi l'idée de confort, d'aise, de facilité.
"Jo Le Gwen fait la sieste" se dirait "Ahezañ a ra Jo Ar Gwenn" ou aussi "Jo Ar Gwenn zo oc'h ahezañ".

22 nov. 2020
0

merci pour ces précisions, Brandan, je ne suis malheureusement pas Bretonnant, juste quelques expressions ;-)

22 nov. 2020
0

Ne traduirais-tu pas Jo par Yannig ?

22 nov. 2020
2

On traduit pas un nom propre...

23 nov. 202023 nov. 2020
0

Vous avez tout à fait raison Flora. On se demande pourquoi les "administratifs" français ont traduit "Ar Gwenn" par "Le Guen", qui, prononcé selon les règles de prononciations françaises, ne veut rien dire. Ils auraient pu au moins garder le "w".
Et s'il n'y avait que ça comme exemple de traductions loufoques dans le sens breton->français !

21 nov. 2020
0

La première escale de Magellan au Brésil est Pernambouc , ( aujourd'hui Recife ) puis plus logntemps Rio .

21 nov. 2020
0

bizarre sa route, non ?

21 nov. 202021 nov. 2020
0

Vent très faible de Sud... il fait ce qu'il peut, mais ça doit aller d'après son dernier message sur la carto ?

En zoomant à fond, au dernier point de 13h, il fait du 253°, WSW à 1,9 nds...

21 nov. 2020
1

depuis son dernier message, 30h, il est à la dérive...ça fait beaucoup! ou il est du genre à tout affaler et faire des très très grosses siestes ou il y a un pb!
sur cette période là le courant ne portait pas sur l'axe de sa trace, reste le vent,il semble y en avoir pourtant il ne fait pas route.

22 nov. 2020
0

Depuis ce samedi soir le vent adonne. Il va certainement faire une route beaucoup plus SW.
J'ai lu son dernier billet. Il utilise le mot "ramer". Curieux. Sans doute pour se faire comprendre du plus grand nombre. Quand il est à Molène, il nage.

22 nov. 2020
0

Il est bien en route... à son point d'hier soir à 19h38 GMT, il faisait route au 246° à 2,5 nds.

Extrait du dernier billet d'hier vers midi, d'après le point indiqué :

_"J’avais déjà effectué 2 traversées de l’Atlantique à la voile en solitaire, mais c’était avant que beaucoup d’entre vous ne soient nés, en 1975 et 1977. J’avais un peu oublié. En fait, en solitaire à la voile on n’arrête pas. Toujours à écouter le bateau, à faire ci, à vérifier cela, à prendre un ris, à larguer un ris. Pas besoin d’être en course pour être occupé h24. Ce début de voyage me l’a fait comprendre cash. "

22 nov. 2020
0

beh voilà ... il avance à nouveau ... !

22 nov. 2020
1

Tout à fait, 3,2 nds et il cause :

"Pour la première fois
Sun Nov 22 2020
je suis plus près du Brésil que du continent africain. Les vents doivent s’orienter au Sud-Est rapidement. Ils me permettront de mettre du Sud dans ma route pour me diriger vers la côte brésilienne. Petit à petit…"

23 nov. 2020
1

A 4,2 nds, il quitte la ZIC, tranquillou, sans foils et folie médiatique... :-))

23 nov. 2020
0

Je me demande pourquoi il ne loffe pas un peu, ne serait-ce que de quelques degrés. mais je n'ai pas les infos qu'il a.
S'il escale au Brésil j'espère qu'on ne va trop l'em...der. Il n'est pas contagieux, lui.

24 nov. 202024 nov. 2020
0

Moi aussi ça m'étonne qu'il continue comme ça, on dirait qu'il vise l'Amazone... ça va être dur de redescendre vers Recife, etc ?

Le courant l'amène vers l'Ouest... pour autant que les cartes sur Windyty soient fiables.

24 nov. 2020
0

Son cap au 206 du 19 Novembre était le bon !

24 nov. 2020
0

En effet c'est vers le 19, 20 novembre qu'il a mis de l' west dans sa route. Je marque sa position tous les matins.
Flora évoque l'Amazonie. Peut-être, après tant de jours de mer, voir des amazones ? Pourquoi pas, il est encore fringant le jeune homme.

24 nov. 2020
1

Pas l'Amazonie... l'entrée sur le fleuve Amazone !

Faut faire gaffe dans ce coin, le courant se partage au niveau de Récife : au nord, il suit la côte vers les Antilles, assez fort !
S'il se retrouve au près avec le courant contraire, ça va être galère !

24 nov. 2020
0

Ok ! Si la carte PredictWind est correcte il touche en ce moment du vent dans le 170. Difficile de faire une route plus Sud. Depuis deux jours il fait grosso-modo 100nm par jour. Wait and see !

25 nov. 2020
2

Au dernier point de ce matin, il fait cap à 250 à 4nds... mais il n'en dit pas davantage sur ses intentions, hier il comptait les grains !

25 nov. 202025 nov. 2020
0

Pas de nouvelle, et toujours un cap surprenant... Non, il a lofé... enfin !

27 nov. 2020
1

"Avons franchi l'Equateur
Thu Nov 26 2020
Une seule envie, dire merci à toutes celles et tous ceux qui à différents degrés ont permis à ce projet d’exister. A 73 ans passer l’Equateur en solitaire à la voile est un énorme cadeau que la vie fait au marin que je suis. Je sais à quel point rien de tout cela n’aurait pu être réalisé sans l’aide et le soutien que vous m’avez apporté et m’apportez encore. Je vous embrasse."

27 nov. 2020
0

Le vent faiblira et adonnera un peu, mais pas avant dimanche soir. En attendant Jo et Juan vont "morfler" un peu.

27 nov. 2020
1

Il en est bien conscient :

"La porte d’entrée du Sud se situe au niveau de Recife. Encore faut-il pouvoir y aller. L’alizé est assez fort pendant ces 2 jours et ne permet pas de faire une route directe vers Recife. Ça devrait se calmer et (si Dios quiere) mieux s’orienter à partir de dimanche. donc je descends doucement, j’ai un peu de marge (pas beaucoup) en longitude. Je n’ai pas envie de faire souffrir Juan en cherchant à faire un près serré dans une mer formée."

27 nov. 2020
0

Bien vu !

28 nov. 202028 nov. 2020
0

Près de 120 nm en 24 heures. Il s'approche du Brésil, mais du mauvais côté. Dommage qu'il n'ait pu lofé plus tôt. Espérons que ça mollisse demain, dimanche, en soirée.

28 nov. 2020
-2

"La vitesse d’un bateau
Sat Nov 28 2020

s’exprime en noeuds. On dit : il va à 5 noeuds par exemple.
Un quoi correspondent un noeud ?
Un marin un mille.
Il va à 5 noeuds signifie qu’il parcourt 5 milles marins en une heure.
Un quoi correspondent un mille marin ?
Un mètres de 1852.
Pourquoi cette longueur ?
Réponse brutale : c’est la longueur d’une minute de longitude à l’Equateur.
Explication
: L’Equateur est un cercle.
Comme tous les cercles il a une circonférence, en l’occurrence 40075 km.
Comme tous les circonférences, celle de l’Equateur peut être divisée en 360 degrés.
Chaque degré pouvant être lui-même divisé en 60 minutes.
On reprend
: Circonférence de l’Equateur : 40075 km.
Divisée par 360
degrés = 111,32 km Divisé par 60 minutes : 1855 mètres.
Mais sur n’obtient pas 1852 mètres !
Tout à fait exact. A l’époque où le mille marin a été déterminé, il n’y a pas les mêmes moyens de mesure qu’aujourd’hui.
Mais comme tout le monde, que ce soit en bateau ou en avion, est d’accord sur 1852 mètres, cette différence ne pose de problème à personne et n’empêche pas les bateaux de naviguer et les avions de voler."
Cherchez l'erreur ! ;-)

28 nov. 2020
2

Oui, moi j'ai appris qu'un mille marin était une minute de latitude, où que l'on soit...
C'est la première fois que je lis cette version...

28 nov. 2020
1

Bravo Flora ! ;-)

0

Une minute d'arc de grand cercle dont l'équateur et tous les méridiens et n'importe quel grand cercle.
Mais sur une carte Mercator bien sûr on le mesure sur un méridien à la latitude de la zone à mesurer

29 nov. 202029 nov. 2020
0

Je ne comprends pas très bien ce que raconte Iff. Pour commencer la Terre n'est pas une sphère, mais un ellipsoïde. Chacun sait qu'elle est aplatie aux pôles. Le mille est défini comme la longueur de l'arc méridien intercepté par un angle au centre de 1'. Un méridien est une demi ellipse d'excentricité très voisine de 1 d'où l'assimilation à un cercle. La longueur d'un méridien est : 20 003,9315 km. En divisant cette longueur par 180x60 on obtient : 1852,216 mètres, (valeur arrondie par excès au mm).
L'équateur, qui est théoriquement le plus grand cercle que l'on puisse concevoir sur la Terre, n'a rien à voir avec la définition du mille. Le mille est un arc méridien de Une minute. C'est tout ! On a convenu que la longueur d'un mille est 1852 mètres, c'est une convention, mais en aucun cas une définition.

29 nov. 2020
2

Bonjour,
Iff ne fait que rapporter, entre parenthèses, ce qu'a écrit Jo Le Guen dans son billet du 28 novembre intitulé "La vitesse d'un bateau", sur sa carto.
Il le souligne justement parce qu'il est pas d'accord : "cherchez l'erreur" a-t-il écrit à la fin.

On est tous d'accord pour s'interroger sur le billet de Jo ???

29 nov. 2020
29 nov. 2020
0

Ok Iff. Je n'avais pas vu que c'était le billet de Jo. Ce billet laisse perplexe, en effet. Veuillez m'excuser.

29 nov. 2020
0

Pas de problème !

29 nov. 2020
0

Surprenante décision : il va faire demi-tour en attendant un vent plus favorable pour atteindre Recife sans faire du près serré ! ça peut durer longtemps.

"Hier à 20h11 GMT
Sun Nov 29 2020
nous avons effectué la moitié du parcours Nord-Sud en franchissant la latitude 2°S. L’Aber Ildut dont nous sommes partis est à 48°28 N, l’entrée du détroit de Magellan 52°28 S.
Déjà du chemin de parcouru. L’ironie du sort est que nous allons certainement repasser ce 2°S. Les vents ne nous permettent pas de doubler la pointe du Brésil. Nous ne pouvons pas nous approcher de la côte pour tirer des bords, les vents y sont aussi défavorables et plus forts. Donc direction Nord-Est pour ne pas partir encore plus à l’Ouest avec une mer plutôt formée, l’alizé ayant bien soufflé ces 2 derniers jours. Dans ces conditions difficile de faire un bon cap d’autant que je tiens à ménager Juan, la route est encore longue. A priori on en a pour 3 jours avant de trouver des vents qui nous permettront de descendre."
Patience et longueur de temps…

Au dernier point de ce matin, il faisait du surplace 0,4 nds, à la cape ?

30 nov. 202030 nov. 2020
0

Apparemment, d'après le point de hier soir (29/11), il a continué sur la même route. Je crains qu'il aille au devant de difficultés.

30 nov. 2020
0

Je crois qu'il est déjà dans les difficultés. Je me souviens de Trinidad-Tobago -> Recife , un mois plutôt inconfortable sur un petit bateau. Bon courage à lui je pense qu'il se tâte sur la route à prendre.

30 nov. 2020
-1

Oui dans l'autre sens, c'est un tapis roulant...

30 nov. 2020
0

Nouveau point il y a une heure, avec un cap au NW vitesse 1,4 nds dans un vent de SE 20nds... ça ressemble à de la cape ?

30 nov. 2020
0

oui, surtout avec un cap au 343°

30 nov. 2020
0

J espère qu’il va pouvoir s en sortir...

30 nov. 2020
0

Oui, il a le moral apparemment :
Au dernier point, il fait route au NNE à 2,4 nds...
Si la météo de Windyty-GFS dit vrai, le vent devrait faiblir en tournant à l'Est mercredi.

"Je n'ai jamais pratiqué
Mon Nov 30 2020
le saut à la perche. Mais je me sens comme un perchiste qui n’aurait pas réussi à franchir la barre lors du premier essai. A part que je n’avais même pas imaginé qu’il y avait une barre à franchir. Me voilà, comme lui, le cul par terre, en train de me dire, “bon ben on y retourne”. Ma barre à moi c’est le cap San Roque à la pointe Est du Brésil. Avec les vents venant du Sud-Est pas de possibilité de le passer. Et plus je descends vers le Sud, moins j’ai de chances de le passer. Donc je remonte vers le Nord, vers cette fameuse ZIC que j’ai été trop content de quitter. Reprendre mon élan en espérant que les vents tournent à l’Est. Dire que cela me met en joie serait totalement exagéré, mais toute à l’heure en regardant ce ciel et cette mer je me suis dit : “Peux-tu te plaindre d’être là ?”

30 nov. 2020
0

en fait il découvre tout du parcours, comme Magellan!

30 nov. 2020
0

Quien sabe ? on avait trouvé qu'il faisait trop d'Ouest depuis plusieurs jours...

30 nov. 2020
0

Merci Flora. Grâce à vous j'ai appris deux mots d'espagnol.
Quant à Jo, s'il a des difficultés à faire du près maintenant qu'en sera-t-il dans les latitudes plus sud ?

30 nov. 2020
1

attaquer le pot par 24W c'était déjà osé, faire de l'ouest plusieurs jours quand tu es encore dedans aussi et pour le reste, pas mieux! découvrir son erreur seulement maintenant est pour le moins surprenant. si il ne peut ou ne veut pas faire du près il va y passer un petit moment.

30 nov. 2020
2

Il faut pas oublier qu'il a tout son temps... il est pas en course.
Pour le moment, tous ceux qui prédisaient qu'il "ne passerait pas les Canaries ou les Cap Vert" ont faux !

30 nov. 2020
0

Tout à fait, Flora.

01 déc. 2020
0

Au près, au moins il peut faire sans pilote, mais dommage qu'il aie un enrouleur !
;-)

01 déc. 2020
0

Flora j'ai bien compris qu'il n'était pas en course mais naviguer proprement n'est pas le privilège des coureurs. connaitre les systèmes, les aborder au mieux n'est il pas ce qui défini le sens marin? pour sa sécurité, pour le plaisir de se jouer des éléments et de jouer avec plutot que de subir etc.. je route un bateau actuellement, hors course, mais j'applique les memes règles avec un but différent. l'idée n'est pas d'arriver le plus vite mais de naviguer avec le plus de sécurité, le moins de risques et le plus de confort possible. de connaitre à l'avance le déroulé pour s'y préparer et parer les événements dans les meilleurs conditions.
je suis surpris par ses choix qui l'ont amenés là ou il est.

01 déc. 2020
1

Tu prêches une convaincue... c'est pas à moi qu'il faut le dire !
Moi aussi j'étais surprise et je l'ai déjà exprimé ici, différemment de toi mais c'était dans le même esprit.

01 déc. 202001 déc. 2020
0

D'accord avec vous. Mais est ce que c'était vraiment ses choix ? J'ai l'impression qu'il ne remonte pas assez au vent ce bateau. Même en ce moment, du vent dans le 130 et cap au 26 , pour autant que ces indications sont fiables.

01 déc. 2020
0

Ne s'est-il pas donné une règle, genre "je fais comme Magellan et ses bateaux, je ne dépasse pas le travers"? Bon pour passer la terre de feu à l'envers, ça va prendre du temps😏

01 déc. 2020
0

On verra bien... ça nous occupera !

01 déc. 2020
0

A l'instant on voit qu'il fait route au 26° à 3nds et sa trace montre qu'il a un peu gagné dans l'Est... ce qu'il souhaitait. C'est pas orthodoxe à la "Senetosa", mais c'est le résultat qui comptera ?

Windyty annonce toujours que ça baisse en devenant plus Est que SE à partir de demain...

@ Senetosa : quel modèle tu privilégies dans cette zone, l'européen ou l'américain ?

01 déc. 2020
0

Je pense Flora qu'il est vain de s'appuyer sur un seul modèle. tu peux avoir une préférence pour une première expertise mais c'est ,à mon avis, l'étude préalable de ce qui est prévu et de ce qui se passera vraiment qui fera opter à l'heure du choix pour l'un ou l'autre.
à deux/trois jours ils sont normalement assez bien calés donc il faut l'étudier avant, 4/5jours. tu observes bien leurs différences et au moment de faire le choix tu choisis celui qui avait vu le plus juste(en gros).
ps; accorde peu d'importance à mon style. je suis maladroit, je le sais et je me soigne mais les résultats sont assez peu concluants! faute avouée à moitié pardonnée??

01 déc. 2020
0

Ouh là, il n'y a rien à pardonner !
On discute c'est tout.
Comme tu as pu le constater, je suis du genre passionnée quand le sujet m'intéresse et des fois je surréagis, mais c'est à prendre ou à laisser... des fois ça pique mais c'est pas bien grave.

;-)

01 déc. 2020
0

Jo, je le connais pas, mais ses écrits transpirent la sérénité...

"On continue la grimpette
Tue Dec 01 2020
A priori demain après-midi, les vents devraient s’orienter assez près de l’Est ce qui permettra de recommencer à descendre. Affaire à suivre de près.
D’ici là grapillage de milles vers l’Est pour bien se positionner sans trop faire souffrir Juan dans cette mer d’alizé. Comment ne pas penser aux navigateurs de l’époque de Magellan, à leurs bateaux lourds et peu manoeuvrants ? Naviguer sans cartes dans des eaux inconnues. Approcher la côte sans savoir s’il y a des roches, des bancs de sable. Allez faire un tour sur Google Earth, à Puerto San Julian au sud de l’Argentine. Imaginez vous entrer dans ce boyau sans avoir aucune information avec des bateaux pas forcément capables de faire demi-tour dans ce type de passage étroit. Ambiance tendue garantie.
Les 5 navires de l’expédition se sont réfugiés là pour se protéger de l’hiver austral du 31 mars au 24 août 1520. 5 mois d’hiver dans un endroit désolé dont il va falloir sortir un jour pour trouver quoi ? Personne, pas même Magellan, ne peut dire ce qu’il y a plus au Sud. Quand ils repartiront ils ne seront plus que 4 bateaux, le plus petit d’entre eux, le Santiago, parti en reconnaissance, a fait naufrage. Et des 5 capitaines au départ de Séville, il n’en reste que 2. L’un a été poignardé, le second décapité, le troisième abandonné sur place. Ça ne rigolait pas trop à l’époque…"

02 déc. 202002 déc. 2020
1

Au point de ce matin 8:41 il est bien remonté au Nord mais très peu de gain dans l'Est. Cela va devenir très problématique son affaire car le vent restera principalement SE, même si de temps en temps il adonnera.

02 déc. 202002 déc. 2020
0

Il a gagné 1° de longitude vers l'Est...
Je pense qu'il va pas tarder à refaire du Sud, le vent est annoncé E 10-15 nds.

02 déc. 202002 déc. 2020
0

1° de longitude ne me semble pas suffisant. Là il est à 140 nm, dans le 260, de son point du 27/11. Sauf s'il touche de l'Est pendant quelques jours. Je l'espère pour lui.

02 déc. 2020
0

14nds de vent au 110, 15/16 nds en rafale sur tous les fichiers et il ne peut pas faire du sud!!! c'est assez inédit comme manière de naviguer.
a cet endroit il y a de toutes façons un effet de cap. les alizés sont un peu perturbés par la cote et les vents remontent un peu pour passer le cap.il lui faudra passer Recife pour que les vents deviennent portants. je ne sais pas ce qu'il attend, as t il beaucoup de vivres et d'eau surtout??

02 déc. 2020
0

Il faut pas s'inquiéter pour lui à ce sujet... il est reparti de Portimao le 22 octobre avec pour 3 mois de vivres et d'eau (300l) et il fera probablement escale à Recife.

03 déc. 2020
1

Voilà, il vient de se remettre en route vers le sud : cap 196 à 4 nds.

2e essai avec au départ un vent du 103° 13kts... il devrait pouvoir lofer un peu !

03 déc. 2020
1

C'est bien sûr un projet sympa, mais au vu de ses difficultés à remonter au delà de 90° dans l'alizé, n'y aurait-il pas quelqu'un d'un peu réaliste pour lui dire que les canaux de Patagonie sur un petit Dufour, d'Est en Ouest, c'est peut-être un peu ambitieux ?

03 déc. 202003 déc. 2020
0

Il est toujours possible de lui envoyer un message sur son blog... pas sûr qu'il réponde, mais si ça peut soulager ta conscience !

sillages.org[...]

Moi je me garde bien de conseiller quoi que ce soit. Ce n'est pas un perdreau de l'année et ça doit profondément l'agacer, j'imagine...

J'aime bien son parcours...

sillages.org[...]e-guen/

03 déc. 2020
0

Oui, il fait bien ce qu'il veut.

04 déc. 202004 déc. 2020
0

C'est pas gagné, hélas pour lui... il va se retrouver quasiment au même endroit. C'est probablement le courant qui l'emporte vers l'ouest.
:-(

04 déc. 2020
0

c'est sûr que cela semble mal engagé ... en se rapprochant de la côte, moins de courant ? moins de vent ? on pense toujours vitesse pour changer d'hémisphère et, en tentant d'éviter le coeur du pot au noir, on passe relativement à l'W mais on peut aussi longer vraiment très près les côtes africaines, je me suis rendu compte qu'il y avait très souvent du vent et, souvent, favorable; il aurait eu un meilleur angle pour rejoindre le brésil

04 déc. 2020
0

Salut Larent !
Je ne suis pas spécialiste, mais je me souviens que dans le coin au mois de septembre, l'option de longer la côte existe effectivement, avec un courant faiblissant un peu et des vents plus favorables. Je parle de conversations que j'ai eu ici et là, pas d'expérience perso.

04 déc. 2020
0

c'est en regardant, de temps en temps, les prévisions météo dans le coin que je me suis rendu compte de cela; le pot au noir est une énorme masse mais, en fait, assez éloignée de la côte, en tout cas suffisamment pour laisser un couloir de vent pour passer vers les alizés de SE; mais je n'ai aucune infos sur les courants et sur la saisonnalité éventuelle

04 déc. 2020
0

Il semble que tu ai vu juste :). En 2013 un Italien organisait un rally qui partait de Trinidad, passant par la côte au mois de septembre justement pour profiter des conditions "moins défavorables". Je ne sais pas ou en est son projet depuis. Le seul souvenir que j'en ai, c'est après son speech de présentation et au moment des questions/réponses, une seule personne a osé briser le silence pour demander si, tout de même, en Guyane, Suriname, etc, on peut trouver de bons hamburgers...
Pour revenir à Jo, je fais parti des optimistes qui pense qu'avec patience, prudence, et persistance, le ciel est la limitte. Il semble ne manquer d'aucun des trois. J'ai hâte de le voir dans le sud nous donner une bonne leçon.
Courage Jo.

04 déc. 2020
0

de mémoire, Soldini a fait un record sur la route du thé en pensant par là mais dans le sens Sud-)Nord

04 déc. 2020
0

tu parles des côtes brésiliennes et je parle des côtes africaines ;-)

04 déc. 2020
0

J'ai mis le lien vers la page Courants de Windyty il y a 3 heures...

D'autre part, oui le rallye dont tu parles a bien eu lieu plusieurs fois je crois, arrivée à St Laurent du Maroni.

marinaslm.com[...]

04 déc. 2020
0

@ Flora : il me semble que tu as déjà raconté que tu as navigué dans ce coin des côtes brésiliennes, non ? de mémoire, il me semble que la position de jo peut le conduire à rester bloqué sous le vent pendant des semaines, non ?

04 déc. 2020
1

Je n'ai pas dépassé la Guyane de ce côté-là. Je ne connais pas les côtes brésiliennes.
Mais j'ai rêvé en étudiant les cartes et beaucoup lu de bouquins pendant les 7 années qu'a duré la construction du Flot 40... en prévision du TDM que je n'ai pas fait !

C'est un courant permanent bien connu, je m'étonne que Jo ne l'ait pas anticipé...

Comme dit François, il va quand même bien falloir qu'il se décide à faire du près et/ou tirer des bords... sa technique de repartir sur ces pas vers le NE n'a pas marché, manifestement.

04 déc. 2020
0

Il faut visé au max Jacaré , car le courant est fort vers le NO , j ai eue de mal de Jacaré a Récif , puis nickel vers le sud après

04 déc. 2020
0

Oui, c'est aussi ce que j'ai toujours entendu et lu... il y en a qui font direct Salvador-de-Bahia en restant bien au large, depuis les Cap-Vert, pour éviter le courant contraire devant la région de Recife.

Il va galérer pour redescendre... on ne sait rien de son moteur ?

04 déc. 2020
0

J avais fait , Casmance , Fernandho ( moins de 8 j ... ) puis Jacaré et descente sur Salvador

04 déc. 2020
0

On avait fait Casamance / Iles du Salut... beaucoup de courant vers l'ouest, bien sensible à l'arrivée.

04 déc. 2020
0

J'ai confiance. Il va bien finir par tirer des bords (même) carrés contre les vents dominants. Un Dufour peut le faire, sauf si le gréement risque de tomber de vieillesse ou si les voiles sont prêtes à partir en lambeaux, ce que je ne crois pas.

04 déc. 2020
0

contre vent et courant, ça va être chaud ...

04 déc. 2020
0

C'est assez étonnant qu'il ne remonte jamais à moins de 90° du vent. A-t-il un problème technique?

04 déc. 2020
0

Il met le cap sur Fortleza

04 déc. 2020
0

Fortaleza

04 déc. 2020
0

Oui...

"La perspective, se maintenir en gagnant un peu à l’Est durant encore une semaine dans l’attente d’hypothétiques conditions meilleures pour passer le cap San Roque m’ont amené à prendre la décision de nous replier vers Fortaleza. Depuis une semaine on se bagarre pour se maintenir. Dimanche nous sommes repartis au Nord-Est comme vous avez pu le constater, pour repasser hier après-midi quasiment sur notre position de dimanche. Et ce serait réparti pour une semaine ? Non, je ne tiens pas à tirer sur Juan jusqu’à ce que ça casse. Je tiens à le préserver. C’est un bon bateau avec lequel on a passé la barre des 4 000 milles parcourus, 4185 exactement, soit 7750 km. Il ne s’agit pas de jouer les fiers à bras, mais d’essayer de durer. Quand pourra t’on repartir de Fortaleza ? Je ne sais pas. Pour le moment le programme c’est d’y arriver. Si Dios quiere, dimanche matin. Bon week-end à vous."

04 déc. 2020
2

il fera comment pour se sortir d'un mauvais pas le jour ou il devra tirer des bords dans 30nds?
sans parler d'une vraie branlée qu'il prendra forcément un jour ou l'autre.

04 déc. 2020
1

Magellan était passé bien au large de Recife, étonnant que Jo soit allé s'enferrer là

04 déc. 2020
1

Oui, dès qu'il a eu passé le pot au noir, il est parti portant vers l'ouest au lieu de rester travers vers le SW. L'alizé ne semblait pas pourtant pas être particulièrement violent. En tout cas, Fortaleza - Recife : 🤔 Bon on verra bien.

05 déc. 2020
0

Fortaleza-Recife : j'aurais effectivement fais le max pour éviter de me retrouver dans cette situation. La suite va être chiante. En plus Fortaleza, c'est nul. Et j'y ai laissé une dent à cause d'un arrêt brutal sur une épave :).
Tant qu'à faire à sa place je partirais en Amazonie du coups. Sur les traces de Jules Crevaux, mon héros :).
Bon courage Jo.

04 déc. 2020
1

Fortaleza - Recife : 400 M en longeant la côte ... c'est pas de la petite bière ...

04 déc. 2020
0

Pour atterrir sur la cote est du Brésil confortablement, parer Fernando par l'est.

04 déc. 202004 déc. 2020
0

Fortaleza... le "Miami brésilien" : plages, gratte-ciels et forro.
On est loin de Magellan !
Y a pas de port à première vue, un mouillage derrière une grande digue.

brazil-selection.com[...]/forro/

04 déc. 2020
0

Et s'il profitait de son escale à Fortaleza pour gréer un foc de route. Ce serait mieux que ce génois à grand débordement que l'on voit sur la photo. C'est peut-être à cause de génois qu'il ne remonte pas au vent.

05 déc. 2020
0

Ça peut y participer...

05 déc. 2020
1

Je peux pas imaginer qu'il n'ait qu'une seul grand génois !

05 déc. 202005 déc. 2020
0

Il y a une petite marina à l'W de la ville (Park Hotel). Fortaleza est heureusement un 'port of entry' (Noonsite) mais
www.noonsite.com[...]curipe/
"This port (mouillage près du Yacht Club à Mucuripe) is probably best avoided unless absolutely necessary. Fortaleza has a long history of armed robberies against cruising boats, normally very shortly after arrival (see below). Visiting cruisers warn that parts of the city (including areas around the Park Hotel) are not safe, recommending to travel in groups and use a taxi instead of public transport. In contrast, much of Fortaleza is fairly upscale with nice shopping and dining. (Noonsite)

La description de l'état de la marina est peu encourageante, les formalités sont redoutables etc...

De plus


COVID-19 CORONAVIRUS RESTRICTIONS:

November 24, 2020:

Entry by sea into Brazil is prohibited until at least December 12. However, some yachts have reported being permitted safe harbor in Fortaleza, to re-supply. While officially this is not permitted, each state may have their own take on the official rules, so some flexibility may be possible.


NB Les cartes raster du Brésil sont téléchargeables directement (et gratuitement) dans les dernières versions d'Opencpn, plus détaillées que les vectorielles que j'ai pu consulter (Navionics, CM93 V2 et V3), du moins pour Fortaleza...
Navionics, par exemple: francois.lonchamp.free.fr[...]cs.html
Pour les vues satellites, une bonne collection dans SASPlanet (Google, Bing, Yandex etc...)

PS Merci à Flora pour le lien vers le Forro (une découverte pour moi)

05 déc. 2020
0

Hello,
bien vu ! cette "marina" est en pleine ville, près de la cathédrale et du marché central en tout cas...
Concernant l'insécurité, je crois qu'on dit la même chose pour tout le Brésil !
Et concernant le Covid, les règles officielles ne sont pas toujours strictement appliquées (voir l'arrivée de Pascal Shazzan en Afrique-du-sud).
A suivre...

05 déc. 2020
1

beaucoup d agression le soir , je ne retournerais pas au Bresil . Pour lui , je pense qu il pourra pas faire le voyage prévut

06 déc. 202006 déc. 2020
1

Sauf erreur de ma part, d'après la trace GPS, Jo est mouillé devant le Yacht-Club de Fortaleza, pas loin du mouillage des jangadas. Voici la rade (Enseada de Mucuripe) sur Google street (l'accès au front de mer est TRES limité).

06 déc. 2020
0

Après les "dangers" de la mer, ceux de la terre si j'en crois les quelques infos sur Fortaleza.

06 déc. 2020
0

Peu d'espoir pour lui s'il se refuse encore à pointer dans le vent d' E à SE...

06 déc. 2020
0

J'ignore s'il y a une meilleure saison pour descendre ?
J'ai bien peur que l'alizé d'Est souffle en permanence jusqu'à Salvador au moins.

07 déc. 202007 déc. 2020
0

Jo a gagné la petite marina décrite ci-dessus.
Un énorme bâtiment, paquebot pour touristes, barre complètement l'accès au front de mer au niveau de la marina...
Pour répondre à la question de Flora, on peut regarder les pilot-charts numériques de Cogow
cioss.coas.oregonstate.edu[...]ex.html
Première et deuxième quinzaine de Décembre (avec une vue détaillée pour un point au large de Fortaleza): peu d'espoir.
Mais c'est également le cas pour les autres mois de l'année, entre E et SE, comme il sied aux alizés...

07 déc. 2020
0

Merci François pour la confirmation et les pilot charts que j'ai beaucoup consultées en vrai, enfin en papier ! ;-) J'en ai deux affichées chez moi...

07 déc. 2020
1

Les pilot-charts sur Cogow sont plus récents et plus précis que ceux de la NOAA sur papier (ou copies numériques pour OpenCpn), par exemple par quinzaine, et pas par mois..

07 déc. 2020
1

C'est déjà bien d'être arrivé là, bravo. Le prochain challenge, ça va être de remonter au vent pour la suite du voyage. Jouer fin avec vents et courants... Et une bonne voile de près à la place de celle qu'il a, ralingue dans le profil d'enrouleur ou mieux mousquetons...
;-

07 déc. 2020
0

T'as raison, là où il y a courant... y a aussi contre courant à la côte !
Quand il se sera reposé, il va repartir.
Il a manifestement été accueilli puisqu'il s'est déplacé jusqu'à la petite marina.
Attendons les nouvelles.

07 déc. 2020
2

J'ai reçu ce matin le bouquin "Dans le miroir de Magellan", l'expédition de "Fleur de Passion"... j'en reparlerai ici.

08 déc. 2020
0

Nouveau rebondissement :
à cause du Covid, il ne peut rester que 5 jours au Brésil...
il a décidé de continuer vers l'Ouest... cap sur la Guyane, plus proche terre française.
Pour tenter de revenir en mars/avril, ce serait plus facile, sur les conseils de son routeur !

(voir sur la carto)

08 déc. 2020
0

C'est plus sage, mais il s'éloigne sacrément du parcours de Magellan :-)

08 déc. 2020
1

Début d'hiver austral ?
:-(

08 déc. 2020
0

ya veremos !
Incompréhensible pour moi le conseil de son routeur !

08 déc. 2020
0

Ben non c'est plutôt le début de l'été austral dans 2 semaines 😉

08 déc. 2020
0

Avril...

08 déc. 202008 déc. 2020
08 déc. 202008 déc. 2020
0

oups ... dommage ... son message est daté du 09 décembre ...

08 déc. 2020
0

son challenge s arrête la , ça sera encore pire de la Cuyane pour descendre ...

08 déc. 202008 déc. 2020
0

Bizarre, tant qu'il était portant, jusqu'au 19 Décembre il faisait délibérément cap au sud et ensuite il n'a pas dépassé le travers du vent réel !

08 déc. 2020
4

Non, de Guyane, on ne redescends pas vers le Brésil. C'est peut-être aussi bien. La Patagonie sur un vieux Dufour 2800, c'était quand même un peu présompltueux.

08 déc. 2020
0

Il aura fait un beau voyage malgré tout. Pour retourner à Porscave un changement de routeur serait peut-être souhaitable.

08 déc. 2020
0

Pascal avec son cata va-t-il le rattraper et le doubler avant la Guyane... ?

09 déc. 2020
1

On dirait que Jo a changé d'avis... il fait route, cap au SE le long de la côte ?

09 déc. 2020
0

Il a suivi les conseils de Brandan !
;-)

09 déc. 2020
0

Oui... mais c'est où Porscave ?

09 déc. 2020
0

Dans l'Aber d'où il est parti, je suppose...
"Home" ;-)

09 déc. 202009 déc. 2020
1

On attends la prochaine position, mais on dirait qu'il a pris le taureau par les cornes !
Go, go, Jo ;-)

09 déc. 2020
1

sur l'aber ildut. c'est peut etre son port d'attache!!

09 déc. 2020
0

"Le navigateur brestois (originaire de Molène) Jo Le Guen quittera ce vendredi, en principe à 14 h, le continent à Porscave, Lampaul-Plouarzel, à bord du « Juan-Elcano », son « petit voilier très marin » de 8,23 m."
www.letelegramme.fr[...]179.php
;-)

09 déc. 2020
0

Quan il va virer, on verra combien il fait d'un bord sur l'autre...

09 déc. 202009 déc. 2020
1

ok, merci, je connais pas du tout ce coin-là de Bretagne.
Et il a peut-être décidé de s'aider du moteur pour rester tout près de côte, en profitant d'un éventuel contre-courant ?

Si on en croit la carte des courants sur Windyty, c'est un bon plan...

09 déc. 2020
1

bizarre qu'il n'ait pas posté un message signalant son départ; il est certainement arrivé très fatigué à Fortaleza et, après un bon repos, il a retrouvé le moral et l'envie de vaincre ce cap

09 déc. 2020
0

Il s'écarte un peu de la côte pour pouvoir dormir tranquillement cette nuit ? ou trouver un vent un peu moins fort ?

09 déc. 2020
2

Il tire des tout petits bords... mais il progresse, lentement.
On ne peut que l'encourager ! moins de 90° d'un bord sur l'autre.

09 déc. 2020
1

En effet Flora. C'est curieux de voir comme il a amélioré son près.
Pourrait-il faire encore escale au Brésil en cas de besoin ? Plus de 2000 nm avant l'Uruguay ou l'Argentine. Et qu'en sera-t-il de la réglementation Covid là-bas ?

09 déc. 2020
0

A mon avis, il ne cherchait pas à faire du près auparavant... il est aussi très probable que l'état de la mer à la côte est beaucoup plus calme qu'au large...
Et il a peut-être extirpé un foc de la soute à voiles ?
Comme déjà dit, on ne sait rien d'un éventuel moteur à bord.
De série, il doit bien y avoir un IB dans le Dufour 2800 ?

Pour le reste, ce sont les aleas du voyage, compliqués par la pandémie.

09 déc. 2020
0

Je viens de regarder de près avec Navionics webapp... il peut presque naviguer au sondeur, entre 5 et 20 m d'eau sur une bande de plusieurs milles de large.
Mais au milieu, à environ 100 milles de Fortaleza, il y a des installations pétrolières... navigation de nuit compliquée peut-être ?

09 déc. 2020
0

Quitter Fortaleza
Wed Dec 09 2020

et cette marina qui n’en est pas une. Pas de douche, pas de possibilité de déposer ses poubelles, de faire de l’eau, pas de ponton, pas d’électricité. J’ai payé 26 dollars par nuit pour avoir le droit de rester à l’ancre. Du grand n’importe quoi. Hier après-midi à 14h35 pour être précis, j’ai pu reprendre la mer. Direction la Guyane. Peu après être parti, j’ai reçu un mail d’un de mes frères, Xavier, qui me parlait de météo, me dire de partir au Nord dans l’attente de conditions meilleures. Je lui répondis que j’étais déjà en route vers la Guyane. Il a signé fils mail de 2 mots: « Ton frère ». J’ai trouvé cette signature inhabituelle lourde de sens. Juan filait tranquille au grand grand sans effort. Je me préparais à faire un sudoku, quand le sentiment de fuir, de ne pas me battre jusqu’au combat, de me la jouer « petit vieux » m’envahit. Et du cap au Nord-Ouest cool pépère vers la Guyane, Juan se retrouve avec au programme une quantité non négligeable de bords de près et de virements de bord. Sur va tenter de passer en restant très près de la côte. Moins de mer. Quand je suis retrouvé à naviguer, ce « Ton frère » m’a rappelé à mes devoirs. C’est ainsi.

09 déc. 2020
0

Eh ben... il va bénir et maudire son frère Xavier alternativement...
A l'allure où il va, il en a pour une semaine à atteindre le cabo de Sao Roque, environ 200 MN.
A partir de là, un peu avant le cabo Sao Roque, il y a un canal d'environ 2 NM de large, qui permet de longer la côte à l'abri d'une barrière de corail (?) ou de roches avec 5 à 10 mètres d'eau. On va voir s'il ose ?
ça s'appelle le "canal de Sao Roque" sur la carte. Il peut arriver comme ça jusqu'à Natal ! Sur la carte on signale qu'il y a beaucoup de bateaux de pêche.
Ensuite Joao Pessoa, où se trouve la fameuse marina Jacaré tenue par des Français, où il trouvera de l'aide si nécessaire.

A suivre...

09 déc. 2020
2

Courage Jo,c est pas gagné, tu vas y arriver.
En tout cas tu me fais voyager, et en ce moment ça fait du bien même si je garde un souvenir mitigé de trois escales au Bresil.
J ai ré-écouté la belle chanson de Bernard Lavillier:
Fortaleza
Traversé par l'equateur
Les grands vents soufflant du Noroit
j'ai noué à mon poignet droit
lambraça do Senhor do Bonfim da bahia
da bahia , da bahia
Alizee qu'on prend de travers
Barriere de coraux sous la mer
pour s'en aller vers le cap vert
mais qui se souvient de tout ça
à Fortaleza

Bon, Nanard, il n'a pas du naviguer beaucoup ;-)
mdr

09 déc. 2020
0

Tant vaut-il l'écouter...

www.dailymotion.com[...]x1xndfj

Un des rares que je suis allée écouter en concert... au Campo Santo de Perpignan.

09 déc. 2020
2

Je ne connais rien de plus dangereux que de naviguer de nuit trop près du rivage d'une côte basse. Avec de plus le risque d'endormissement après plusieurs nuits à veiller ainsi...

09 déc. 2020
1

Rien ne l'empêche de mouiller pour dormir... c'est très peu profond.

09 déc. 2020
0

Un peu rouleur quand même, avec des rafales à 17 N et des creux de plus d'un m (Windy), et puis il n'est pas arrivé à ce rythme là...
Bon, l'avenir nous le dira...

10 déc. 202010 déc. 2020
0

Hier soir, il approchait dangeureusement de la côte, mais il n' pas virė, je suppose que ça a addonné et son bord de près le dégage.
Et il est à trois nœuds, il a doublé sa vitesse sur le fond et pris la route directe !
Courage !

10 déc. 2020
0

La carto n'a pas encore été mise à jour... j'avais remarqué hier soir en effet, le vent affiché était légèrement au dessus de l'Est à 11 nds ! mais quelle est la fiabilité des "petites flèches" ? Là comme ailleurs, il doit y avoir des phénomènes locaux.
On dirait que la côte ressemble à la nôtre avec du sable à perte de vue, des lagunes et des estuaires, pour autant qu'on puisse voir sur Goug.

10 déc. 2020
0

y a pas un port ou un abri de temps en temps ?

10 déc. 202010 déc. 2020
1

Bonjour,
je viens de voir la carto. Le mirage de la terre a encore frappé. au lieu de se laisser ,descendre il a fait plein ouest pour toucher terre. Succomber au sirènes du sommeil au mouillage dans une baie idyllique devait être dans ses rêves au large. maintenant les bord de près le long du le Nordeste Brésilien. Là où il est, proche des plages et des dunes de sable, il peut admirer le paysage d'une des plus belle côte du monde. Oui mais vu de la plage entre les mangroves, du large c'est une côte plate.

Il en faut du courage maintiennent, jusqu'à Natal c"est une longue pénitence. Sur sa route il y a un coin qui s'appelle Sainte Rita(SAnta Rita) patronne des cas désespérés. Il faut allumer des cierges pour l'aider.

Je lui souhaite d'aller jusqu'à la marina Jaccaré, on y parle Français, tout est disponible pour réparer et entretenir la bateau, les propriétaires sont hyper sympa.
email: contact@marina-jacare-village.com - Tel: 00 55 839 87 39 11 44 Francis Vergnaud et Nicolas Tiphagne
Normalement c'est là qu'on fait l'atterrissage après les îles du Cap Vert.
Nom de la ville la plus proche: CABEDELO, C'est entre Natal et Récife

Entre Rio et Sao Paulo, il pourra s'arrêter à UBATUBA. Il y a pas mal de Français sur place. J'y vais tous les 2 ans voir mes petits enfants.

10 déc. 2020
0

les alizés et la mer étaient forts et l'empêchaient de faire le bon cap pour passer la pointe NE du brésil; il a atterri à Fortaleza sans le vouloir; maintenant, il tente de profiter de meilleures conditions à la côte pour se refaire ... mais c'est un long calvaire, si il fait des bords au large pour dormir, il va revenir à son point de départ ... pas glop !

10 déc. 2020
0

On n'avait pas compris qu'il ne lofe pas plus pendant la traversée, mais maintenant on voit qu'il fait un bon cap, étonnant même avec un enrouleur...

10 déc. 2020
0

Au détriment de la vitesse quand même... En fait on ne sait rien de son équipement !
La seule certitude, c'est qu'il ne veut pas tirer sur le bateau...

10 déc. 2020
0

Oui, il a ralenti peut-être se repose-t-il. Quand il faisait 3 nœuds en route directe contre le courant, ça me semblait honnête...

10 déc. 2020
2

On sait qu'il ne nous lit pas, mais il fait ce qu'il est raisonnable de faire : un bord au large cette nuit apparemment.
Rappel : dans son coin, c'est TU-3, c'est-à-dire 4 h de moins que nous, à 10h, il est 6 h pour lui, le jour se lève, (sous les tropiques, c'est régulier 6h-18h en gros) il va pas tarder à virer probablement.
Il remonte bien en fait, mais lentement, à environ 40° du vent.

10 déc. 2020
1

Je viens d'envoyer un petit message d'encouragement à son fils... par l'adresse contact@sillages.org

Bricolage d'hiver : apprendre le nœud de cabestan sur une bitte d'amarrage improvisée 😂😂😂

Bricolages d'hiver

  • 4.5 (109)

Bricolage d'hiver : apprendre le nœud de cabestan sur une bitte d'amarrage improvisée 😂😂😂

février 2020