Je suis une catastrophe ! (Au largue et grand largue) aidez moi...

Bonjour à tous.

Je me permets de venir à nouveau vous solliciter pour une question de réglage cette fois ci.

Arrivé ce soir à Calvi depuis Toulon, la traversée à entièrement été effectué avec un spi asymétrique enroulable (micro sailing) et grand voile. Pas beaucoup de vent, pas de soucis de ce côté là.

Alors...

Autant jeudi à toulon au près ça allé.

Autant dans la nuit, vent apparent de travers (dixit mon éolienne, ma girouette vient de me faire une blague, mais c'est un autre sujet...) Ça accélère immédiatement.

Autant vent arrière, en ciseaux gv sur la fausse panne, ça roule 😁

Autant... Des le vent de travers (apparent) dépassé... C'est la catastrophe 😭.
Le spy se dégonfle très rapidement, il bat, je tente tout:
Choquer de l'écoute : niet
Choquer encore (déjà fait vent de travers) le point d'amure : niet
Border l'un et ou l'autre... Niet...

Toujours le même résultat, ça se devente, ça fouette l'air, le bateau ralenti, etc... alors ? Des avis?

Sachant que les conditions du jour était un vent disons de 5 à 10 nœud.

Merci d'avance pour vos lumières 😇

Alexis.

L'équipage
05 août 2022
05 août 202205 août 2022
3

Et bien tout cela est très normal.
Tout est une question d’écoulement. Il faut rester dans des écoulements laminaires. Dès que ça devient turbulent, ça avance moins vite et ça dévente.
Rien de neuf, la voile en fait.


alliochat:Merci, j'ai appris plein de choses ;)·le 06 août 11:01
05 août 2022
0

Pour que vous ayez une petite idée du ridicule de la situation :

Vent de travers,un honorable (pour moi!) 6 nœud.
Je descends de 10 dégrés, un pitoyable 3 à 3,5 nœud, et j'arrive pas à remonter 😭


05 août 2022
1

L’asymétrique est un peu délicat à mener surtout si tu n’as qu’une éolienne comme girouette 😬
En fait ça oscille entre vent de travers, là tout baigne mais ça fait accélérer le bateau qui se retrouve plus proche du près en vent apparent. Donc il faut border sinon tout se dégonfle !
Si le bateau ralenti c’est l’inverse, il faut choquer, le bateau accélère etc…
Aux allures plus portantes jusqu’à 150°/160° max tu peux gagner quelques degrés en choquant le point d’amure d’un bon mètre si tu en as la possibilité.
En résumé l’asy c’est Je borde, je choque, surtout dans le petit temps. Avec plus de vent c’est plus stable mais la base reste la même.


05 août 2022
2

Lorsqu’il y a peu de vent la GV devente très vite le spi asy (ou sy ou génois ) aux allures plus abattues que le travers, d’autant plus que
Que plus on abat plus le vent apparent est faible.

Les voiles en ciseau aident et évitent en plus le roulis rythmique.

Dans ces cas là un spi symétrique fonctionne bien.

Sinon sur un petit bateau le placement à la contre gite aide à stabiliser les voiles par leur poids et de plus diminue la gite.


matelot@47704:"Les voiles en ciseau aident et évitent en plus le roulis rythmique." Tiens, d'instinct j'aurais dit l'inverse (?) J'ai toujours senti mes voiliers plus stables en m'écartant d'une trentaine de degrés plutôt que de rester pile vent arrière... Sans bout-dehors, orientable de préférence, un spy, asymétrique ou non, se retrouve rapidement déventé par la GV. Pour l'éviter, il y a un truc simple : prendre des ris, voire affaler complètement la GV. On se dit que c'est un peu stupide de "perdre" de la surface de toile, surtout dans des petits airs, mais il faut parfois savoir perdre d'un côté pour gagner de l'autre. Mieux vaut un un spy seul bien gonflé qu'une GV qui porte mal et le dégonfle. Amitiés,J. ·le 05 août 23:04
tiktak:Les voiles en ciseau tangonnees j’entends. Bien plus vrai sous spi.Le bateau étant tiré par son nez est (un peu) moins rouleur.Bien sur une allures moins abattue evite encore plus le roulis. Il faut voir en fonction du bateau et de sa vmg.·le 05 août 23:29
Cédric 1983:supprimer la GV sous spi... et tu le rentres comment ton spi?? la GV aide bien... et ne me dit pas la chaussette, car une chaussette avec 25 nds qui rentre un peu brutalement, bien souvent elle ne descend pas! et affaler en tradi sans GV dans la brise, c'est souvent à l'eau que cela se finit. après pour des ronds dans l'eau pourquoi pas ... mais on ne parle pas de donner des conseils dans ce cas là!·le 10 août 08:58
tiktak:Ce qui serait bien c’est de lire.LIRE L puis I puis R puis E.Le monsieur il parle pas de 25 noeuds, il parle de petole.(et puis à part les grandes gueules sur h&o qui se la racontent , et les veritablent loup de mer style ministe ou TDMistes qui en général ne moquent pas des plaisanciers lambda et ne demande pas de conseil ici, personne ne sort le spi à 25 noeuds).Les conseils que je donne pour ma part je les ai expérimentés et reçus en cours de voile sur un j80 puis en croisière avec un copain ainsi qu’en ecole de croisièreEnfin je n’ai jamais parler d’affaler la GV pour ma part mais de la surborder, ce qui est tout a fait possible par force 2, je préfère garder la GV qui permet de remonter et qui est penible aussi bien à affaler qu’a envoyer.Bref on discute.Donc inutile de s’exiter.·le 10 août 14:54
Cédric 1983:tu t'exites tout seul ... je dis simplement qu'affaler un spi avec 25 nds de vent c'est moins facile sans GV; qu'ensuite, dans la pétole la GV apporte un plus de puissance et que donc il est stupide de préconiser de naviguer sans . en med on pas a l'abris de démarrer sous pétole et que l'apm se finisse sous 25 nds, avec des changements rapides...·le 10 août 15:52
tiktak:Ton probleme c’est que tu es abrupt dans tes propos (souvent instrucifs par ailleurs) je crois que plusieurs te l’ont déjà dit. A l’ecrit c’est vite agressif..Pour le reste tes conseils sont instructifs , et ils completent bien les lacunes des miens. C’est la beauté du partage.·le 10 août 17:18
Cédric 1983:bah oui ras le bol de lire que l'on peut prendre des raccourcis qui peuvent mener à la cata ... quand on conseil, il faut avoir un minimum de légitimité! Un spi se porte avec la GV, ne pas le faire c'est prendre un risque. si l'on est aguerri ok, si l'on début et que l'on comprend pas ce risque ce qui est le cas de plusieurs ici, il me semble important de recadrer le débat·le 11 août 09:01
Morteen:Cédric 1983 tu pourrais être plus cool sur la forme de tes interventions, tu n'en serais que plus crédible (si je peux me permettre). Mais je suis d'accord avec toi sur le fond.·le 11 août 11:58
0

Plusieurs videos intéressantes sur cette chaine:


1

Parfait merci, donc éventuellement prendre un ris ou affaler pour que l'asy (plus grand
!) Ne se devente pas.
Je vais essayer.
Alexis


Skip'cool:Salut. Si tu le peux, équipe toi d'un spi symétrique. Le gréement est un poil plus complexe mais le confort est au top pour les allures très abattues. Je suis aussi du côté de Toulon si tu veux faire des essais.Si tu veux ou doit rester sur l'asy, je le trouve difficile à maitriser lorsque l'on abat. Laisser remonter le point d'amure est bien mais pas dans les tous petits aires car cela joute encore plus d'instabilité. Par contre lorsque la voile porte bien, le guindant se déplace au vent et la voile porte mieux.Affaler la GV est une bonne option à mon sens. Je me suis même amusé à faire du plein vent arrière avec l'asy gréé comme un symétrique sans tangon - i.e. point d'amure sur un bras et pas sur le bout dehors (je n'avais pas de GV). En croisière je trouve que c'est une option à garder en mémoire.·le 10 août 23:19
3

La plage d'utilisation du spi asymétrique va du vent de travers au grand largue. A ces allures la grand-voile ne dévente pas le spi. Le spi assy n'est pas conçu pour le vent arrière.


2

Je rajoute mon grain de sail, en partageant une considération générale. Les spis sont souvent envoyés dans les petits airs, car quand sa souffle bien il y a déjà une bonne vitesse avec les gV et génois. Mais au portant et VA dans les petits airs, on se retrouve toujours face au paradoxe du vent vitesse qui vient se soustraire au le vent réel venant de l'arrière. Résultat, si on a un bateau immobile, on prends facilement de la vitesse mais elle a pour effet de réduire le vent apparent, voire carrément de l'annuler et alors tout se dégonfle et le bateau perds toute sa vitesse. Bref cela crée une condition de marche "intermittente" qui est impossible à régler, la seule parade consiste à aller à une allure plus proche du vent (Grand largue ou largue ) et d'empanner pour descendre sous le vent. Les speudos parades consistant à arriser la GV pour éviter de dégonfler le spi, peuvent compenser mais ca reste (amha) des situations instables et contre-nature. Peut-être un preventer en bout de bôme et les 2 voiles en ciseaux est un peu plus stable sur certains bateaux type quilles longue et biquilles.

Vicking, Feelgood, fritz, Littlewing , Roberto, et tous nos loups de mer pourront mieux répondre.


Morteen:Tout à fait d'accord pour le petit temps. +1·le 06 août 11:26
Morteen:J'ajouterais puisque tu parles de contre nature que naviguer sous spi sans grand-voile ne permet pas de remonter au vent en urgence si nécessaire, par exemple en cas d'homme à la mer ·le 06 août 11:29
tiktak:On peut surborder la gv ·le 06 août 11:33
Morteen:Par petit temps uniquement.·le 06 août 11:34
The Sailing Chemist:Oui c'est juste, pour le MOB, de tte façon au RYA c'est sans ambiguïté, c'est au moteur et quick stop. Il est aussi possible de rehisser rapidement une GV surtout si elle est arisée et déjà proprement ferlée, un bon jumper en pieds de mat peut renvoyer de la toile en quelques mn.·le 06 août 11:45
Morteen:Quelques minutes à 10 noeuds sous spi ça fait de la route. Et il faut s'occuper du spi, affaler par exemple ce qui monopolise l'équipage. Manœuvrer au moteur OK, attention aux bouts (écoute de spi) dans l'hélice. Perso sur mes bateaux soi sans grand-voile interdit, mais chacun fait comme il veut, je ne détiens pas la vérité.·le 06 août 11:50
tiktak:le problème se pose uniquement par petit temps.De toutes façons par petit temps avec des BdF poussantes proche du VA on ne peut pas régler la GV.·le 06 août 13:03
The Sailing Chemist:Oui, cela concerne les petits airs, quand ca souffle bien, le spi n'est pas nécessaire et si on l'envoi à 20 nds de vent réel en VA, la coque va pas aller à 20 nds comme un IMOCA.·le 06 août 16:04
Polmar:Morteen, mon voilier est spécial (RC2m) et border tout dans l'axe pour descendre plein vent arrière permet d'éviter de sancir quand le vent est trop fort. Mais mon voilier sort vraiment de l'ordinaire d'ici. 😉·le 10 août 18:20
0

Bonjour,
@ The Sailing Chemist

RYA, quick stop, jumper... Tout s'éclaircit ! 😊


The Sailing Chemist:Oui dsl, tu pointes à juste titre quelque chose de navrant, il m'a fallu aller dans la filière de formation anglaise pour avoir quelque chose de sérieux, comparativement aux stages pourtant renommés de France. C'est désolant mais cela ne semble pas gêner beaucoup d'autres personnes à la FFV, aux ministère de tutelle et même dans les professions du nautisme. ·le 06 août 15:59
0

Pour moi c'est grand voile affalée ou avec 1 ou 2 ris de manière que le haut de la grand voile ne dévente pas le spi, mais il faut essayer tâtonner pour trouver le meilleur compromis !


Cédric 1983:alors du coup tu te traines... et le premier sangria avec un spi sym va doubler le beau 40 pieds tout neuf à 300ke ?!·le 10 août 09:01
6j6j
0

De toute façon dans les petits airs... les réglages sont difficiles 😅.
Prendre un ris dans la GV semble une bonne stratégie pour ne pas déventer l'asy.
Garder à l'esprit que la plage d'utilisation est assez restreinte et... qu'il faudra peut-être tirer quelques bords de largue plutôt que faire route directe avec un spi mal gonflé (c'est gonflant!!! 😂)
Belles navs'!


0

Bonjour quand VA pas plus de 5 noeuds à l'envoi du spi assy je prends deux ri...quand très petits air...je vois mieux mon réglage e bordure... est ce que cela permet de ne pas Deventer un peu ? Pas trop remarqué....
Quand à MOB si avec spi si voile arrisée si pas de moteur si la personne tombe à l'eau car comme les conditions sont bonnes c'est pas de bol( après apéro ) comme les conditions sont ok qu'il à son gilet qu'il est moniteur de plongée il peut attendre que je "desarise"..en plus l'eau est chaude 😂.. cordialement jean


1

salut alexis,

pour ta voile je crois comprendre que tu n'as pas d'emmagasineur? c'est dommage de s'en priver...

si c'est le cas, il faut t'assurer que le guindant est bien tendu. pour te donner un ordre d'idée sur ton bateau ca correspond à la drisse étarqué à bloque à grand vitesse sur le winch du piano plus encore 2/3 tours en petite vitesse... et pas d'inquiétude, la voile est prévu pour prendre 2.5t de traction, alors que ton winch tire 800kg max en petite vitesse.
ceci doit être fait lorsque la voile n'est pas en usage, ou alors faseillante.
si ta drisse est en polyester, ca va être compliqué d'étarquer proprement, il faut passer sur du dyneema, SK78. dufour n'est pas très généreux sur la qualité du cordage sur ses bateaux et c'est bien dommage!
chez dufour il n'y a pas de point de moufflage, c'est dommage mais on peu s'en contenter avec une bonne drisse...
reste que tout voilier te dira qu'à partir de 40 pieds c'est nécessaire pour étarquer (voir 35 pieds pour un C0). il faut aussi de bon bloqueurs derrière, de bonne poulies etc etc bref, de l'accastillage qui tient la route

ensuite, l'écoute, tu bordes jusqu'à avoir la bordure avec un creux de 30 cm environ, et tu prends un peu de barber pour que la chute referme pas trop (mais on ne veut pas un cornet de frite non plus!): en bref c'est comme un génois : ecoute + chariot.
si tu n'as pas de barber il va etre difficile de régler cette voile qui n'est pas dessinée spécifiquement pour ton bateau à moins d'un coup de bol magistral coté triangulation.

relâcher le point d'amure est envisageable au portant pour que la voile remonte un peu au vent, au dela de 120 voir 150° et prenne un peu de creux, mais au près on veut supprimer ce volume, c'est à dire limiter la trainée. il est aussi possible de relâcher un peu de tension de drisse pour le même effet, jusqu'à 40/50 cm. à reprendre bien sur avant d'enrouler.
quand je parle de près, c'est bien sur un abus de language, cette voile remonte à 60° max du vent apparent...

enfin, il faut limiter le vent apparent à 13 nds au allure les plus lofées, et au portant on peut monter à 18 nds apparent. au delà le matériel souffre. la tension d'écoute est ton guide, ça doit pas être tendu à mort! sinon la voile se déforme ...
si l'on a 14/15 nds apparent à 60°, il suffit d'abattre de 5° et l'on perds de suite du VA ;) pas besoin de la rentrer


tiktak:Merci pour les conseil sur l’usure.·le 10 août 14:57
alliochat:Salut Cédric. Merci pour les infos, pour le moment en Corse c'est pas le vent qui manque mais je fais des essais des sue possible ;) pour info la voile à bien un emmagasineur (pratique !) Ainsi qu'un barber (un mousqueton de dégaine et un bout frappé sur le taquet d'amarrage centrale quoi 😇)·le 11 août 03:13
3

La règle que j'applique sur mon croiseur - elle vaut ce qu'elle vaut - est que si le spi est établi, il doit porter.

Sur mon bateau, avec un spi disons médium, cela nécessite au moins 3 à 4 nds de vent apparent. Le jeu consiste à lofer suffisamment pour que le spi se gonfle, puis à abattre au fur et à mesure que le bateau décolle, sans que le spi s'effondre. Si le spi s'effondre, on recommence du début. Les fondamentaux restent de mises. Tangon positionné de manière à ce que la bordure soit verticale, point d'écoute et point d'amure à la même hauteur, et spi bordé à la limite du faseillement. Avec mon spi en tête, j'ai essayé de relâcher un peu de drisse, je n'y ai jamais vu avantage, le spi est donc toujours entièrement hissé.

Pas simple, mais cela donne de jolis moments, comme suspendus, où le bateau évolue à 3 à 4 noeuds dans un total silence, parfois sous le regard incrédule d'autres totalement encalminés avec leur spi pendouillant comme une vielle chaussette a à peine quelques longueurs.

Même tactique pour moi dans le tout petit temps avec un asy, les problèmes de tangon en moins, et sans possibilité de descendre dans le vent jusqu'au vent arrière.

Bonnes navs à tous.


1

Merci à tous pour vos conseils, reste plus qu'à faire des essais 😁


Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Mouillage en med, on se croiserai en Polynésie

Souvenir d'été

  • 4.5 (95)

Mouillage en med, on se croiserai en Polynésie

novembre 2021