Je cherche un schéma de systême de prise de ris par le cockpit, merci d'avance.

Je cherche un schéma de systême de prise de ris par le cockpit, merci d'avance.
bref le plus simple pour faire ça seul vite et bien et par gros temps...
Merci à tous!

L'équipage
30 jan. 2008
30 jan. 2008
0

Le système de prise de ris
n'a souvent de rapide que le nom. Cette installation existe d'origine sur la plupart des voiliers de série (ça fait bien!) qui ne comportent que 2 bosses de ris dans la GV. Cherchez l'erreur. C'est bien souvent une source d'ennuis parce que les bouts s'emmêlent et que de ce fait tu passes plus de temps à tout démêler qu'à prendre ton ris. Si tu discutes avec des coureurs au large et autres marins aguerris ils te diront que quasi tous sont revenus à la bonne vieille méthode de la prise de ris en pied de mat. Pourquoi? (comme dirait Sarko)
- pour les 1er et 2ème ris la mer est encore docile, donc pas besoin surtout si tu sais anticiper.
- pour le 3ème, une main pour toi et l'autre pour le bateau, ou si tu y tiens vraiment une prise de ris ramenée au cockpit.

30 jan. 2008
0

prise de ris semi-auto
Mon système d'origine,automatique,avait quelquefois tendeance à se bloquer. aussi je l'ai modifié en semi -auto:un bout pour le guindant, un bout pour la chute, le tout revenant au cockpit. ça multiplie le nombre de bloqueurs , mais ça ne coince jamais !

30 jan. 2008
0

schéma de principe
je t'ai envoyé sur ton mail perso
bye ;-)

30 jan. 2008
0

Je suis preneur......
....aussi boptipel.....
merci.

30 jan. 2008
0

Bien plus simple Botpipel...
...un article ! :-D
Je...je plaisante...
F.

30 jan. 2008
0

Je suis
preneur également.

Marc

30 jan. 2008
0

Je crois que boptipel aurais mieux fait de ........
:jelaferme:

30 jan. 2008
0

C'est bien, le 1er lien.
C’est bien.
On peut améliorer, en installant entre D et E, un chariot 2 poulies.
Le brun venant de D, passe dans le 1er réa, et repart en arrière (l’arrière du bateau) et est frappé sur la bôme vers A.
Le brun venant de E passe dans le 2ème réa, et revient aussi en arrière (vers le mât) descend en G, puis H, I, J, comme dessiné.
La modification consiste dans le brun E/F, qui s’arrête en F par un nœud, dans l’œillet sur la voile
Le ‘’chariot’’ 2 réas, coulisse dans la bôme.

Est-ce clair ???

Une seule manœuvre.(une seule drosse)
2 fois plus de bout brassé, mais 2 fois moins d’effort.
Mes 2 ris sont montés comme cela.
Je les prends facilement tout seul.
Pas de mélange, tout est clair...
Je vais en installer un 3ème, sans doubles réas cette fois. Le 3ème ris nécessite moins de brassage, car moins de toile à rentrer.

30 jan. 2008
0

c'est bien mais
ça marche mieux sur le papier qu'en vrai .
Sans winch pour étarquer ?
Et pas question de bricoler ça avec des poulies à cent sous .

30 jan. 2008
0

prises de ris
N'oublie pas, mon cher Laurent qu'en Méditerranée le 3ème ris est fortement conseillé et qu'il arrive aussi que le vent se lève brutalement en Mer Rouge.

30 jan. 2008
-1

enrouleur de bome profurl ..........
AM(très)HA, permet des prise de riz depuis le cockpit nickel-chrome suffit de savoir ajuster la demoiselle :-) :-) :-)

30 jan. 2008
0

si on a des anneaux avec des sangles
cousues de chaque cote de la voile au point d amure au lieu des oeillets a enfiler sur le croc de ris,peut on attacher la bosse de ris a cette sangle, dscendre en pied de mat et repartir vers le cockpit via le winch?

30 jan. 2008
0

Je m'interroge
sur la façon dont les coulisseaux se rangent au dessus du vit de mulet.
A voir comme ça, j'imagine un paquet de coulisseaux et un gros pli dans la voile au niveau du point d'amure.
Un élément a dû m'échapper. :reflechi:
Merci d'éclairer ma lanterne.

30 jan. 2008
0

ptits lu,......
tu as été plus rapide que moi!

30 jan. 2008
0

bien joli,tout ça,mais
que fait on pour les coulisseaux qui sont piègés par une goupille en bas de la gorge du mat?
plus le paquet de nouilles à gerer?
je préfère l'aller-retour vite fait au pied de mat,:une minute trente pour choquer la drisse ,plaçer la sangle dans le croc,réétarquer,tourner la bosse de ris sur le winch(sur le mat,coinceur.
retour dans le cockpit,une tape affecteuse au pilote qui n'a pas eu le temps de comprendreet on fignole les petits réglages en se roulant une clope
bon, le moment de la décision de prendre le ris qui convient au temps est CAPITAL sinon case départ......

30 jan. 2008
0

ça marche très bien...
...sur ma barque.

3 ris à prise dite automatique, il faut quand même tirer sur la bosse, mais c'est du cockpit.

C'est le principe des schémas donnés plus haut mais avec une différence primordiale, des poulies sont cousues (tenues pas des sangles) au niveau de l'œil de chaque ris.

Il y a donc 6 poulies, la bosse part d'un pontet à l'arrière de la bôme, "monte" et passe dans la poulie arrière du ris, redescend pour passer par le réa arrière de la bôme, ressort à l'avant de la bome par un autre réa et monte dans la poulie avant du ris, redescend pour passer dans un filoir fixé sur le côté du mât à peu près à la hauteur de la bôme et continue dans une poulie en pied de mât, passe dans un réa "plat pont" pour arriver au taquet coinceur qui est sur le rouf à côté de la descente, devant le winch pour étarquer, sous la capote...

Et ça va (presque) tout seul, avec un minimum de coordination car quand on lâche 50 cm de drisse il faut reprendre 1 m de bosse.

Pour ne pas faire de nœud il faut que tout reste relativement tendu, lâcher la drisse et prendre la bosse en même temps (2 fois plus "vite").

Une fois le premier ris pris, penser à reprendre le mou du 2ème et 3ème.

Et bien sûr toujours anticiper, ne pas attendre le dernier moment.

;-)

31 jan. 2008
0

Ben oui Alain,
Les soucis de circulation des bosses, c'est une chose qui se solutionne avec de bonnes poulies.
Le paquet de nouilles, on peut essayer de le ranger dans de petits équipets en toile.
Mais les coulisseaux qui s'entassent et qui provoquent des plis, comment on fait ?

31 jan. 2008
0

Excellente Question!
surtout qu'il y a une chtite goupille pour empêcher que les coulisseaux se barrenr quand on affale!

A+

31 jan. 2008
0

Merci Gwennili
Un petit schéma vaut mieux qu'un long discours. Maintenant c'est limpide.

Marc

31 jan. 200816 juin 2020
0

A ALLIEN
Un poil taquine, ton intervention ???
Ou un peu plus ???

Ce n'est pas sur le papier que ça marche. C'est sur mon canot.
La saison dernière, j'ai fait mes 1500 miles, et compte tenu des conditions que nous avons eues, le système a été sollicité.
Bien entendu, là, les winchs servent. J’ai du muscle mais quand même.
Quand aux coulisseaux, ils ne gênent pas, ils s’empilent gentiment sur la goupille.

Je tente un schéma mais ….

31 jan. 2008
0

Au pied de mat
Sur mon Ecume de Mer, tout le système de prise de ris revient au pied de mat. C'est très pratique quand on est seul, on n'a pas à faire des aller-retour au cockpit (œillet qui se décroche , etc ...).
De toute manière, et encore plus quand on est seul, on n'attend pas le dernier moment pour prendre un ris. Et si ça remue un peu trop tu mets une deuxième sangle autour du mat pour t'attacher (la première sur la ligne de vie), et/ou sinon tu te mets à la cape.
Avec l'entrainement, ca va très vite.

Christian.

31 jan. 2008
0

Salut Icare.....
......comment géres tu les coulisseaux de GV qui se barre du rail du mat (quand tu descends la GV pour réduction) par la découpe qui sert a endrailler la GV ????

As tu toi aussi ce systéme d'étarquage au pied du mat pour retendre (genre cuningam)?

31 jan. 2008
0

Icare cher cousin........
"J'attache un cordon élastique autour du mat juste au dessus de la découpe avec un simple nœud. Je règle la tension de manière à pouvoir laisser passer un coulisseaux quand je tire sur le nœud."
Harchhh je ne comprends pas!!! et ça m'énerve!!

"Moi aussi je possède un cuningam pour étarquer la GV."
Mon systéme (a moi) n'est pas frappé sur la GV mais sous le vit de mulet donc pas vraiment cunigam...

Rachid Van den Broecke.

31 jan. 200816 juin 2020
0

OK j'ai pigé......
.....merci.
Perso j'ai un trou dans le mat au début de la fenétre qui permet d'engager une goupille.
Je retiens le coup de l'elastoc (qu'est pas bidon) parce que des goupilles j'en ai tapissé le fond de la Med !!

31 jan. 2008
0

Ahhh ca va mieux
avec un dessin.
Un elastique qui ouvre ou ferme la gorge a volonté, de facon a empecher la chute du premier coulisseau par inadvertance.

J'ai bien compris ?

31 jan. 2008
0

Ouaih voilà une idée...
quelle est bonne. A essayer dés que j'aurais mes voiles!
A+

31 jan. 2008
0

Salut Rachid,
Je me suis pris souvent la tête avec ces coulisseaux qui se barrent tjrs au mauvais moment. Depuis j'ai résolu ce problème de manière rustique mais qui fonctionne très bien. J'attache un cordon élastique autour du mat juste au dessus de la découpe avec un simple nœud. Je règle la tension de manière à pouvoir laisser passer un coulisseaux quand je tire sur le nœud. Pour l'instant ce système me va bien. Chaque saison, je change l'élastique.

Moi aussi je possède un cuningam pour étarquer la GV.
Christian.

31 jan. 200816 juin 2020
0

Un petit dessin
pour expliquer. Tu va certainement trouver un peu bidon cette solution, mais bon, 1 euros, un couteau et le tour est joué!

Mon système pour étarquer la GV doit être identique au tient (frappé sous le vite mulet)
Christian

31 jan. 2008
0

Les goupilles
C'est terminé, trop galère!

31 jan. 2008
0

Yes
Et quand j'affale la GV, et elle ne se retrouve pas complètement sur le pont.

31 jan. 2008
0

Les coulisseaux...
...
Sur mon précédent voilier, j'avais fermé la fenêtre pour la mise en place des coulisseaux par deux petites pièces en plastique, une de chaque côté, fixées par des petites vis.

Cela simplifiait la prise de ris (aller retour cockpit pied de mât) car il n'y avait plus besoin d'enlever les coulisseaux inférieurs qui se rangeaient sur la bôme.

Il faut qu'il n'y ait pas de coulisseau trop près de l'oeillet de ris pour ne pas tirer dessus.

En cas de besoin il suffisait d'enlever une de ses deux pièces pour sortir les coulisseaux.

Je n'ai pas pu faire ce système de fermeture sur l'actuel à cause des charriots à billes (qui facilitent également hissage et affalage), charriots qui s'entassent sans préjudice sur la pièce boulonnée qui ferme complètement la fenêtre, pareil que ci dessus, pas de charriot trop près de la poulie avant (sur le guindant bien sûr) et tout va bien.

;-)

31 jan. 2008
0

rectification
ce sont les côtés de la fenêtre qui sont fermée, les coulisseaux descendent ainsi jusqu'en bas...

31 jan. 2008
0

Ben moi je suis pas arrivé........
......a fermer cette p.... de fenétre sur le mat.... :-(

31 jan. 2008
0

Pour éviter que les
coulisseaux se barrent, il suffit, après avoir endraillé ta GV de fixer de part et d'autre de la découpe une plaque d'alu au moyen de vis Parker et de la retirer en fin de saison.

31 jan. 2008
0

Wouais......
......j'en avais fait deux en inox (celle en plastoc ont pétés de suite) mais ça ne ratrape pas l'épaisseur...résultat les coulisseaux se coincent !!
:-( :-( :-(

31 jan. 2008
0

Pas sur le mien
Pour résoudre ton problème, tu peux usiner tes 2 plaques aux dimensions de ta découpe ainsi les coulisseaux ne se coinceront plus et prévoir des pattes de fixation.

01 fév. 2008
0

Tu fais comment ?
pour prendre un ris sans enlever les coulisseaux?

A+

02 fév. 2008
0

La semaine prochaine
je reçois ma garde robe, j'espère qu'il aura la bonne idée de ne pas mettre de coulisseau juste sur l'oeillet et là je vais essayer!

A+
ps: c'est un mat Marco polo avec des coulisseaux speciaux!

01 fév. 2008
0

ris sans enlever les coulisseaux
Comme indiqué par quelqu'un d'autre, il suffit pour cela que (mais également il est nécessaire pour cela que) les 2 coulisseaux qui encadrent l'oeillet d'amure soient suffisamment espacés l'un de l'autre.

En partant du bas, y'a le tas de coulisseaux précédents; il faut que la toile puisse descendre de ce tas jusqu'au croc d'amure, donc longueur suffisante entre le coulisseau du dessous et l'oeillet = somme des hauteurs des coulisseaux du dessous + de la marge ; et il faut que la toile puisse ensuite remonter du croc d'amure vers le coulisseau au dessus (le premier qui travaille), donc longueur suffisante entre oeillet et coulisseau du dessus = sommme des hauteurs des coulisseaux du dessous +1 + de la marge.

Pour tout cela, il est bien sûr souhaitable de laisser les coulisseaux descendre le plus bas possible dans la gorge: plutôt que de les bloquer par une goupille au dessus de la lumière, on préfèrera fermer la lumière par une plaque.

31 jan. 2008
0

sans doute y a til des inconvenients ?????
à utiliser les prises de ris au cookpit , c'est ce que me disaient les incoditionnels du pied de mat jusque qu'au jour ou nou avons pratiqué ensemble des navigations musclées sur mon bateau.Depuis une quinzaine d'années et pas mal de milles je n'ai connu qu'un seul probléme , une poulie qui s'est un peu ouverte et qui a laissé passer la bosse entre la joue et le réa , ne m'empéchant pas de réduire sauf à tirer un peu plus fort et réparé en quelques minutes.
mais après essais tous en ont adopté le principe et l'ont essayé pour de longues traversées .
Au départ ma motivation était de naviguer seul avec une mobilité assez raide et un équilibre pas toujours au top , même sans abuser de boissons alcolisées.
Si le principe est bon il n'est pas pour autant à adapter à la volée chaque configuration de bome et de poulie a ses particularités) les essais à vide et en charge évitent des raguages et permettent la limitation d'efforts et répartissent régulièrement et harmonieusement la voile.
Temps moyen pour une réduction quelque si les conditions de vent et de mer entre 30s et 1 minute à condition d'avoir marqué les points de ris sur la drisse et de reprendre en même temps les bosses des 2 ou 3 ris après avoir choqué l'écoute de GV . ;-) ;-) ;-)

31 jan. 2008
0

D'accord pour adapter
la fenêtre mais les coulisseaux s'empilent quand même au DESSUS de la bôme. Donc, quand on prend un ris, l'oeuillet de point d'amure se retrouve surélevé par rapport à la bordure de la GV et du coup forme des plis. J'ai toujours sorti les coulisseaux de la bande de ris que je reprends.
Y a un truc qui m'échappe.

31 jan. 2008
0

Pareil
dès que je prends un ris, je fais tjrs sortir les coulisseaux.

31 jan. 2008
0

ça fait plaisir,ptit lu...
je ne suis pas tout seul!
au pire,que fait on des 22 coulisseaux qui sont empilés au niveau de la sangle/anneau du troisième ris?
il faut bien les sortir du mat ?
et quand on largue les ris , c'est qui qui si colle?

31 jan. 2008
0

Si tu regardes
autour de toi, tu verras que d'autres utilisent ce système et que vraisemblablement comme moi ils s'en contentent.

31 jan. 2008
0

ce qui vous a échappé...
...est ce qui est écrit plus haut !

;-)

31 jan. 2008
0

Donc 2 écoles (au moins)
La première qui accepte d'avoir des plis dans la GV mais qui a tout à poste dans le cockpit.

La seconde qui renvoit tout au pied de mât pour sortir les coulisseaux en évitant quand même les aller-retours.

Il y a bien sûr la troisième, on garde tout d'origine.

Je crois que la seconde correspond à ma conception de la navigation. ;-)

31 jan. 2008
0

Dans mon système,
L'oeillet de prise de ris (ou la sangle dans mon cas) n'est pas au dessus des coulisseaux , mais sur le coté car souqué par la bosse de ris qui va directement au pied de mat puis au winch cockpit;ainsi la GV est impec

31 jan. 2008
0

je précise..
que la bosse de ris une fois souquée,le noeud sur la sangle vient buter sur un guide solidaire du mat , comme si on avait un crochet à cet endroit(ç-à-d prés du vit de mulet.)

31 jan. 2008
0

Les coulisseaux ,
Ne gènent pas sur mon bateau, la poulie de renvoi passe a coté des coulisseaux et vient a toucher la baume si j'en ai envie car l'écartement des coulisseaux est suffisant. Ceux qui pratiquent comprendrons,c'est pas facile à expliquer sans être en situation. Cela dit ça va pas très vite à mon gout mais ça marche. Léo

31 jan. 200816 juin 2020
0

Tim,, si j'ai bien compris,
entre les coulisseaux qui encadrent la sangle (ou de l'oeuillet) et la sangle tu as une distance qui est au moins égale à la hauteur de la bande de ris affalée. Du coup, quand tu étarques le point d'amure, la sangle descend jusqu'à la hauteur du vit de mulet.
Petite tentative de schéma.:heu:

31 jan. 2008
0

Les coulisseaux ,
ne gène pas, car comme dit + haut ma poulie de renvoie, arrive au raz de la bome et amène la GV sur le coté des coulisseaux, donc pas de problème. les coulisseaux sont empilés mème au 3eme ris.Il serait plus facile de l'expliquer en sitution mais ça n'est pas plus rapide que les réduction tradi. Léo

31 jan. 2008
0

A quoi servent les coulisseaux...
... d'une GV ?

A la hisser en évitant que trop de tissu ne se balade de chaque côté du mât...

Et qu'elle ne tombe sur le pont quand on l'affale.

Une fois la GV en place, il ne doit plus y avoir de tension sur les coulisseaux et si il en manque un ou deux au niveau des oeillets de ris, ce n'est pas très grave.

Ce qui permettra à la voile de passer "par dessus" les coulisseaux qui sont en bas du mât pour que l'oeillet (ou l'oreille de chien) arrive au croc, sous réserve que la distance entre le dernier coulisseau qui se trouve sous l'oeillet et l'oeillet lui même soit assez grande.

Il est vrai qu'expliquer cela n'est pas facile.

Une autre rectification à mes propos antérieurs : pour les ris automatiques, c'est 4 fois la longueur de drisse lachée qu'il faut reprendre côté bosse...

;-)

31 jan. 2008
0

Exactement, Ptits lu...
La distance entre le pt de tire cousu de la sangle et le coulisseau suivant(celui qui est au sommet de la pile) est supèrieur à la hauteur du paquet de coulisseau.J'espère avoir été à peu prés clair ....

31 jan. 2008
0

Pas mal
comme système. :pouce:
Mon schéma approximatif correspond donc à vos explications. Il est vrai que les coulisseaux ne servent pas en navigation, on peut ainsi en enlever un ou deux autour des oeillets.
J'en profite pour corriger ma faute d'orthographe précédente : oeillet et non pas oeuillet :non:

01 fév. 2008
0

Kokolapin
Est ce que les multiples réponses vous ont éclairées? vous avez compris que ce n'était pas facile d'expliquer le fonctionnent de ce type de prise de ris sans faire une démo sur place. Léo

01 fév. 2008
0

BEN...
...VOUI!!! puisque mon "solitaire neurone" n'a pas (encore) explosé.
Par contre,je tiens à remercier,ici,notre ami "BOTIPEL" pour le "crobard" qu'il m'a envoyé sur ma messagerie perso.
C'est un exemple de SIMPLICITE!
Ceusses qui voudraient partager ce document,qu'ils me laissent leur adresse "courriel".Promis je leur enverrai illico.

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Après la pluie...la houle dégonfle tranquillement...

Après la pluie...

  • 4.5 (41)

Après la pluie...la houle dégonfle tranquillement...

mars 2021