J'ai un problème avec Weather hd pro...

Olivier j´aî besoin de ton aide je viens de prendre un abonnement pour les gribs great circel, et je suis rejeté quand j'envoie la requête, j'aî pourtant reçu confirmation de ma commande!!

L'équipage
31 août 2013
31 août 201316 juin 2020
0

Les requêtes de type "Great Circle" ou "SailDocs" sont utiles dans un environnement de communication par satellite. Cette fonctionnalité permet de recevoir vos fichiers GRIBS par mail via un robot qui répond à vos requêtes mail.
Si vous êtes connecté à l'internet par Wifi ou 3G la récupération des nouvelles données météo est automatique et se fait directement par Internet et il n'est pas nécessaire d'utiliser les requêtes mail.

De plus les requêtes "Great Circle" sont possibles uniquement si vous avez un compte chez Great Circle (À voir sur leur site)

Pour utiliser les modèles à maille fine, il faut au préalable modifier les paramètres dans la définition du fichier GRIB :

  • Sur iPhone :

un tap au centre de l'écran, cela fait apparaître le menu des options d'affichage. Puis vous sélectionnez le bouton "Params" (en haut à gauche). Vous accédez aux paramètres du fichier grib. Vous modifiez le modèle GFS - > "GCWF Euro" par ex.

Puis "Enregistrer"...

  • Sur iPad :

L'accès aux paramètres du fichier GRIB passe par un autre chemin. Un tap sur "Zones" puis vous sélectionnez le bouton "Modifier". La liste passe en mode "Edition".

Vous sélection la flèche 'Bleu" de la zone que vous souhaitez modifier. Vous accédez aux paramètres du fichier grib.

Pour le reste, même procédure que sur l'iPhone, vous modifiez le modèle GFS - > "GCWF Euro" par ex.

31 août 2013
0

toujours aussi efficace, quelle est la différence entre GFS et GCWF EURO ?

31 août 201316 juin 2020
1
  • La modélisation à maillage fin :

Un modèle météorologique est un programme informatique, composé d’équations qui résolvent analytiquement les divers processus qui conditionnent la météorologie. Le programme du modèle va donc recréer l’évolution de l’état de l’atmosphère au fil du temps.

En météorologie, il existe deux grands types de modèles:

• Les modèles Globaux
• Les modèles Régionaux et Modèles d'Aire Limités (LAM)

Le modèle global est un modèle qui couvre l’ensemble du globe. Le modèle le plus connu est le modèle GFS (Global Forecasting Sytem de la NOAA) mais il en existe d’autres comme IFS (Integrated Forecasting System du centre européen des prévisions à moyen terme ECMWF), le GEM du centre canadien ou encore GSM du centre japonais (JMA)... Le modèle découpe le globe en un quadrillage dont les carrés font généralement 0.5 degré (~56km pour GFS). Pour chaque carré (“maille”), le modèle calcule l’ensemble des variables météorologiques : vent, pression, nébulosité, ...ainsi que l’évolution de celles-ci sur une échéance allant jusqu'à 10 jours. L'avantage de ce modèle global réside dans sa capacité à appréhender une situation atmosphérique et son évolution à 10 jours. Situation dépressionnaire, anticyclonique? Localisation des fronts? ...Par contre, ce modèle génère un niveau important d'imprécision qui pourra être perçu comme totalement erroné par l'utilisateur. Par exemple : deux villes distantes de moins de 56km à l’intérieur de la même maille auront des prévisions du temps identiques alors que ces deux villes subissent en réalité des conditions initiales totalement différentes (un village qui se situe dans un fond de vallée aura une météo fort différente d’un village distant de 20km et qui se situe au sommet de cette même vallée). Pareil pour un effet de site, le dévent d'une île, le venturi en sortie d'un goulet d'étranglement,... les exemples de ce type sont nombreux sur notre planète qui montrent les limites des modèle globaux. Les modèles globaux sont donc intéressants pour analyser les grands systèmes météorologiques mais montrent rapidement leurs limites lorsqu'il s'agit de prévisions météorologiques locales.

C’est pourquoi, d’autres modèles ont été développés. Il s’agit d'abord des modèles régionaux. Contrairement aux modèles globaux, ils ne couvrent généralement qu'un continent ou une partie de continent (GEM à 15Km de résolution horizontale en Amérique du nord, sur 58 niveaux verticaux, GCWF à 12km en Europe, etc.) et représentent donc mieux la topographie et l’occupation du territoire. Ces deux variables sont cruciales en météorologie. Si la topographie est mauvaise, il y a de très grandes chances que les prévisions soient incohérentes avec la réalité observée. Si l’on reprend notre exemple du paragraphe précédent, notre vallée et ses phénomènes météorologiques associés seront pris en compte par le modèle GCWF que si ce modèle a été initialisé avec une configuration topographique détaillée qui rend compte des courbes de niveaux et de l'occupation des sols (zones urbaines, zones boisées, ...). Pareillement, les effets de brises thermiques le long des côtes seront aussi mieux représentés par les modèles à maillage fin que par un modèle global. Parfois, une modélisation plus précise encore peut nous intéresser, sur une aire limitée comme le GCWF+ à 3Km qui permet une meilleur prévision de la convection et une meilleure paramétrisation encore des effets locaux.

Différence GFS / GCWF par l'exemple

Une situation explicite pour illustrer notre propos concerne la zone des Canaries par alizés NE établis. La capture d'écran W4D Pro présente la prévision du 6/6 à 12h et donne pour la navigation Tenerife - La Gomera un vent NE de 10 nds sur le GFS à 56 Km, alors que sur GCWF à 12km on remarque que l'arrivée au port San Sebastian de La Gomera se fera dans une brise soutenue de 20nds fichiers avec une bascule à gauche d'une 10aine de degrés.

Ceux ayant navigué sur zone conviendront que la traversée du canal commence parfois (souvent) par une grande zone de molle après le passage de Las Galettas au S de Ténérife pour terminer sous deux ris/trinquette et vent en rafales à La Gomerra....

31 août 2013
0

merci pour le cours magistral et votre efficacité, mercredi je devrait etre à Minorque à Fornells

31 août 2013
0

Je vote pour que Olivier soit nommé "Matelot d'Honneur" de HEO !
:pouce:

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Après la pluie...la houle dégonfle tranquillement...

Après la pluie...

  • 4.5 (79)

Après la pluie...la houle dégonfle tranquillement...

mars 2021