J'ai pris un filet , ou un ...

...filet m'a pris ? vas savoir , en tout cas à pas loin de 4h du mat. en arrivant au ponton après 12h de nav. et que le vent te pousse sur le chalutier en face , c'est pas drôle , gonfler l'annexe et tout et tout pour passer une aussière et le reste de la nuit ....
ah oui ! c'est à Cap Breton , les habitués reconnaîtront la couleur de l'eau ...

L'équipage
02 août 2008
02 août 200816 juin 2020
0

Et le lendemain matin ...
... mais moi je suis sérieusement presbite ! et vu la lipidité du mélange , il faut être à 10cm pour voir qqchose ....

03 août 2008
0

ben là Phil
vue la couleur de l'eau, je crois que tu t'es laissé aller !!!

:jelaferme:

03 août 2008
0

Ah ! oui j'aurai bien voulu me laisser...

...haler ! ;-) !!!

03 août 200816 juin 2020
0

Non , mais sans blague ...

...j'envisage de monter un coupe orin , j'ai pris ça ds le port , mais une dizaine de minutes avant le truc devait être ds la passe du port , et quand on la connaît ...et avec un vent d'est , c'est demi-tour et au large !
Une autre photo

03 août 2008
0

la même mésaventure
m'est arrivé en rentrant une nuit sur Tréguier. C'était un casier que les péchouillauds avaient placé en plein milieu du chenal.
Mon coupe orin n'a pas joué son rôle et j'ai pris la gaffe pour remonter le tout et couper.
J'avais un coupe orin, le truc dentelé genre couteau à pain ... inefficace
Depuis j'ai investi dans le modèle qui fait ciseau, c'est nettement plus efficace

03 août 2008
0

Bien reçu , delphinius ,

...et merci pour l'info , j'hésitais justement entre les deux systèmes ! mais je suppose que le "ciseau" nécessite une fixation sur la chaise d'arbre d'hélice ! Je rentre juste , il faut que je me documente .
Dans mon cas , j'ai eu de la chance , c'est arrivé lors d'une manoeuvre d'approche du ponton , donc au ralenti , mais ça m'a bloqué complètement l'arbre ! et le moteur , mais heureusement sans aucun dégat .

03 août 2008
0

pour le montage
j'avoue que je n'ai pas vu. J'ai profité du changement de moteur, et donc de l'arbre, pour faire réaliser cela par le chantier. C'est un peu plus cher mais on ne regrette pas le système actuel.

Pour l'anecdote, un jour je passe Bréhat direction Lézardrieux. Vent debout gros temps et mer hachée.
Je décide de mettre le moteur dans le Trieux. Pas manœuvrant, un gros bouillon à l'arrière , je comprends de suite.je renvoie la GV et me dirige sur un corps mort à l'entrée du port de Locquivy.
Mer forte, le bateau tape, impossible d'aller en dessous.
Je demande à la SNSM de me haler dans le port (je ne suis plus manoeuvrant je le rappelle.
A une heure ou deux heures du mat, à marée basse je vais voir..
eh bien des laminaires s'étaient généreusement entourées autour .... du coupe orin .. eh oui

03 août 2008
0

je confirme
que le coupe-orin disque coupe les algues en route au moteur mais ne sert à rien lorsqu'on recupère des baches en plastique dans l'hélice au moteur (çà m'est arrivé 2 fois). J'ai lu quelque part qu'il n'était efficace que sur des obstacles sous tension. Je n'ai pas encore de coupe-orin sur mon nouveau bateau et çà m'intéresse de savoir si le modèle à ciseaux peut venir à bout de câbles solides (expérience récente à Camarinas près des cailloux par 5-6B de l'arrière: j'ai dû demander une assistance et les sauveteurs ont changé de couteau pour venir à bout du câble qu'ils avaient ramené à bord avec un grappin -idée à retenir d'ailleurs).

03 août 2008
0

Coupe-orins
J'ai lu différents témoignages sur les coupe-orins et finalement, je n'ai que peu de conseils à donner...

Cependant, j'ai plutôt été convaincu par le fait que le coupe-orins en ciseau peut parfois être dangereux, du fait justement de son efficacité.

Comme il s'agit de deux lames en mouvement opposé, en cas d'orin ou de cablot trop solide, c'est tout l'arbre qui dégage puisque l'orin ne sera pas coupé et que le moteur continuera à forcer...

Sur mon précédent bateau, j'avais installé un coupe-orins en disque.
Rentrée calme au port après une balade, on se traîne au moteur et je constate qu'un bout d'amarre - entre deux eaux - s'était enroulé à l'arrière.
Le coupe-orins n'a certes pas coupé cette amarre mais l'a empêché de s'enrouler autour de l'hélice, ce qui [i]in fine[/i] aurait été dramatique.
Et j'ai le sentiment qu'il m'a souvent été utile, sans que je le sache.

j'ai donc installé le même coupe-orins à disque cranté sur mon bateau actuel.

Pour conclure, amha, un coupe-orins - contrairement à son nom - n'a pas pour fonction de couper tous les bouts, mais bien d'éviter l'arrachage de la ligne d'arbre... De toutes façons, dans les cas extrèmes, il faudra aller trifouiller en-dessous..

03 août 2008
0

Hum !...

...j'ai l'impression qu'en ce domaine , la panacée n'existe pas .
J'ai peur qu'un modèle "ciseau" arrive à se bloquer net avec un bout un peu résistant , ce qu'un modèle " couteau" arrivera à couper après qqs tours , mais uniquement si sous tension bien sûr , et si l'arbre ne se bloque pas avant !
Mais d'un autre côté , le modèle "ciseau" coupera rapidement un bout de résistance " raisonnable" qui aurait pu finir par bloquer l'arbre si trop entortillé et "masquant" le couteau dans l'autre cas ......pas simple de choisir !

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Après la pluie, le grain s'éloigne.

Après la pluie...

  • 4.5 (157)

Après la pluie, le grain s'éloigne.

mars 2021