J'ai fait appel à la SNSM dimanche passé

Dimanche, j'ai fait appel à la SNSM à 2 milles nautiques de Boulogne. Nous venions de Calais et nous rendions à Boulogne. Il faisait beau, mer calme, 10 nds de vent. Nous étions deux à bord.

Nous nous sommes tout simplement pris une bouée de casier. J'ai tenté de me dégager par mes propres moyens. J'ai rapidement pensé que le bout était pris dans la quille (en T inversé avec bulbe) et non dans les safrans ou l'hélice (bec de canard). J'ai donc pris le risque d'essayer de me dégager au moteur. Après plusieurs tentatives en marche avant et arrière, j'en ai conclu qu'on était bien bloqué et que je ferais mieux de demander l'aide de la SNSM.

La SNSM est venue avec un plongeur. Mais celui-ci a été rapidement épuisé car c'était sa deuxième intervention fatiguante de la journée. Le problème, c'est le courant de l'ordre de 2 nds qui fatigue rapidement n'importe quel nageur. Il a juste pu confirmer qu'il n'y avait rien dans les safrans et l'hélice, mais n'a pas pu intervenir sur la quille.

La vedette de la SNSM a finalement décidé de nous remorquer en traînant le flotteur derrière nous. Ce faisant, le flotteur a tiré l'ancre sur ma quille, ce que le plongeur a constaté le lendemain dans le port de Boulogne. Le plongeur a aussi constaté qu'il y avait deux bout pris dans ma quille.

Voili voilà. Tout commentaire bienvenu. Je voyage ce soir et je navigue demain, donc je n'interviendrais peut-être pas beaucoup.

L'équipage
19 juil. 2016
19 juil. 2016
0

Hé bé !

19 juil. 201616 juin 2020
0

La trace sur ma carto ...

19 juil. 2016
0

Bonsoir,
je te rassure, tu n'es ni le premier ni le dernier à te faire piéger. J'ai dans le bateau une combi de plongée, un bloc de 15l à 230bars, et un couteau inox bien affuté bien que mes copains plongeurs tiennent celà pour une hérésie, ( et bien sûr la pince coupante et la scie à métaux ) l'ensemble m'ayant bien servi l'an dernier quand j'ai capturé une palangre entre le safran et le skeg pour cause de voyant couché et invisible du côté de Port Gardian et de nuit, avec un joli courant portant sur Beauduc. En fait, j'essaie d'avoir sur le bateau le matos qui me permette de me sortir tout seul des galères prévisibles. Pour les autres, ben, on croise les doigts.

19 juil. 2016
0

La description de Njumawan montre que cela peut être délicat, voire impossible pour un plongeur quasi professionnel et entraîné et avec le canot SNSM sur place, donc tous les éléments de sécurité.
Alors pour un plongeur amateur, éventuellement seul, cela risque d'être vraiment très compliqué et dangereux.
Il y quelques années, en route de Boulogne vers Dieppe au moteur, pas de vent du tout, je me suis pris un débris de filet dans l'hélice du sail drive. Seul à bord, j'ai envisagé naïvement de plonger avant que mes orteils tactiles me révèlent qu'il s'agissait d'un filet en garcette nylon. Cela m'a fait remonter à bord et prendre ma VHF pour appeler le CROSS. C'était au large de Berck. Le CROSS envisageait de me faire remorquer jusqu'à Boulogne par la SNSM jusqu'à l'intervention providentielle de la Scarpe (Gendarmerie Maritime) en contrôle dans le coin avec deux plongeurs à bord qui ont dégagé mon hélice.
Pendant tout ce temps, j'ai tout de même fait 3 milles sur le bon cap grâce au courant!

19 juil. 2016
0

bonsoir ,ça m'est arrivé entre l'île maire en partant de marseille et la cote avec un évasion 32
carrément dans l'hélice .
la snsm est venue nous couper le bout c'était en hiver et pas de combine à bord.
ce n'était que le début d'un sacré convoyage .
alain

19 juil. 2016
5

Bienvenue au club ! : :alavotre:
Vive les quilles longues et les hélices en cage !

19 juil. 2016
1

Bonsoir. Pas plus tard que tantôt, en pleine passe de l'ouest à Cherbourg, la ligne s'est prise dans un orin de casier et le courant nous a dépalé très vite sur la deuxième toute proche. Pas eu le temps de dire ouf. On y a laissé les plumes et conservé la planchette.
.
Le bateau pilote était tout proche et n'a pas bronché quand "péchou" à balancé son casier sous son nez. Le dit pilote qui avait un plongeur à l'eau s'en est allé en tractant une espèce de bouée boule une fois le plongeur récupéré.
Certes, ce n'est pas son rôle d'être gendarme mais, on ne met pas de casiers dans une passe fréquentée, il y a assez de cailloux le long de la digue.

19 juil. 2016
0

Un bloc a bord et un narguilé - environ 10 metres - sont une bonne réponse aux interventions sous la coque.

19 juil. 2016
0

C'est le "Caprice des temps" qui va être content d'avoir perdu sa filiére ! ...

19 juil. 2016
0

L'année dernière j'ai pris un orin de casier dans la partie compensée de mon safran dans... la passe des Sanguinaires ! Peut-être le casier s'était déplacé quoique j'en doute.
J'ai réussi à mouiller un peu plus loin et à débloquer l'orin sans le couper en apnée, mais depuis j'ai mon safran bien entaillé tellement ça a tiré et ça fait une entrée d'eau à l'intérieur.
Faut faire sécher et boucher à l'époxy, ya plus qu'à.

19 juil. 2016
0

En quel mois etais- ce stp ,car j'y passe quasiment tous les ans .

23 juil. 2016
0

Deuxieme quinzaine d'aout; c'est une passe tres frequentee jour et nuit

19 juil. 201619 juil. 2016
0

plongée sans combi l'an dernier devant le Portugal au mois de mai (bout de casier en polipro pris dans l'helice)
1/2 h dans l'eau... je suis ressorti tout bleu :doc:

20 juil. 2016
10

mon ami numawan il faut avoir de quoi plonger a bord..tu n'ecoutes pas ce que je dis car je suis trop farfelu mais ca rime avec prevoyance....
je ne compte plus les fois ou j'ai du plonger en catastrophe au mouillage ou en pleine mer pour degager des filets des sacs plastique des bouts etc...sans compter les ancres coincées ( ainsi que les ancres des autres.
au minimum un bloc de 12 litres gonflé et un equipement avec deux detendeurs et un mano a porté de main et une combine legere d'une piece(vite enfilée) ainsi que des palmes courtes ( standart) et un couteau..
il faut forcement aussi etre nageur " de combat" c'est a dire s'attendre au pire quant aux conditions d'intervention, car la snsm ne sera pas toujours la pour te sauver la mise quand tu seras dans des eaux moins civilisées , ne serait ce qu'aux antilles
exit les narguilé et autres bilvesées trop peu maoeuvrant surtotu s'il ya du courant..
il est aussi utile d'avoir une condition correcte pour l'apnée, car parfois on n'a pas le temps de s'equiper ou on peut s'en passer..donc ceux qui se demandent comment carener a flot savent comme s'y entrainer!
en outre en pleine mer ne pas oublier le bout a la traine avec une bouée et des noeuds ou une assurance sur un pied si cela ne gene pas l'intervention.
plonger c'est comme monter au mat, presque personne ne s'en soucie, sauf le jour ou l'on est dans la merde
philippe " votre je sais tout"

21 juil. 2016
0

mon copain philippe tu as tout à fait raison, mais tu sais bien que la plaisance n'est plus celle d'avant, depuis quelques Années les nouveaux ( marin ) achète un bateau comme il achète une baguette de pain, bien assuré en cas de ,et roule tout va bien. Et toi avec tes conseils judicieux souvent bon, même très bon tu passe pour un !!! je sais tout !! ce fut mon cas il y a des Années en arrière , après moult remarques désagréables, je garde mon savoir faire et le donne à petite dose à des amis.

20 juil. 2016
0

Moi aussi cela m'est arrivé plusieurs fois de prendre du matériel de pêche dans l'hélice et je m'en suis tiré au couteau en apnée. Dans le cas de Numawan, le bout est pris dans la quille et l'ancre le tient au fond. N'aurais-t-on pu tenter de passer un bout genre amarre lesté en son milieu sous le bateau en tenant les extrémités sur chaque bord. Puis ramener avec la boucle de l'amarre dans l'eau le bout du pêcheur sur l'avant et le trancher.

20 juil. 2016
18

nos grands législateurs ne pourraient ils pas s'occuper de faire agréer des flotteurs de filets casiers et autres bidules qui soient visibles de jour comme de nuit?

23 juil. 2016
0

Entierement d'accord avec toi Escampo.

23 juil. 2016
0

Il y aurait du travail aux abords de la Martinique où les flotteurs sont souvent de simples bouteilles de plastique.

23 juil. 201623 juil. 2016
0

Sauf à naviguer dans la zone des plus de 100 m, surtout de nuit. Ce n'est pas par hasard si les loueurs interdisent la navigation sur la côte au vent. Et là, les bouteilles sont attachées en grappe par paquet de 3 ou 4.

Mais l'eau est à 30 degrés...

Bonnes nav

CaptainRV

23 juil. 2016
0

T'as quoi contre les bidules ? :heu:

20 juil. 2016
0

Je ne compte pas le nombre de fois où j'ai dû plonger ainsi, parfois dans des zones à fort courant, (j'ai souvenir du Four si proche de la cote!) toujours en apnée Opinel, scie et même pinces à la main......

20 juil. 2016
8

Bonjour. C'est bien joli tout çà, y a ka plonger, avoir le matériel etc et quand physiquement en ce qui me concerne médicalement,c'est la mort assurée, on fait quoi? et que l'eau dans mon coin est bien trop froide Brrrrrrrr.

20 juil. 2016
0

Bonjour Jean-Jacques. 18 ou plus, çà n'a pas empêché le furieux coup de vent de cette nuit, à 5h 30, je refaisais un amarrage + le tour du ponton alors qu'hier, c'était caniculaire, en short et torse nu avec mon vieux bob "intersport". Tout grand ouvert à bord, il faisait 35°.

20 juil. 201620 juil. 2016
2

Bonjour Guy
Profites en il parait que l'eau sera à 18° aujourd'hui.(à la plage)
Mais blague à part, essayez de vous mettre à l'eau dans la manche et vous viendrez après conter vous impressions. J'ai essayé l'an dernier, j'étais près de la syncope sans réussir le dépannage.
JJ

20 juil. 2016
0

En me relisant, je ne crois pas lire que je conseille quoi que ce soit à quiconque! Je ne fais que relater d'autres aventures ayant un lien avec celle de ce fil.

22 juil. 2016
1

Bien sûr que ce n'est pas toujours possible selon le bateau, la mer, l'endroit, l'équipage....

Mais, c'est peut être important de savoir pour certains que c'est parfois possible, et même que ça peut valoir le coup/coût d'essayer avec prudence et humilité comme dans tout.

20 juil. 2016
0

Abussé les casiers cette année, des vrai champ de mine chez nous.....

20 juil. 2016
2

Bonjour et combien t as coute l intervention de la snsm ? si cela n est pas indiscret merci,

20 juil. 2016
8

bonjour à tous : perso c'est l'inçident que je crains le plus! en general on a peu de problemes en bretagne avec les apparaux des vrai pros! le souçis c'est les petits mickeys qui mouillent leur casiers ou tramail n'importe comment souvent dans les acces de ports (c'est plus façile à recuperer et on a pas à affronter la"grande mer") souvent pas d'imatriculation sur la bouèe ou le bidon+ du bout flottant entre deux eaux ! de jour en faisant gaffe on arrive à eviter de nuit...... bien que les afmars detruisent systematiquement ce genre de"pecherries sauvages" chaque saison en ete ils refleurissent! un gros coupe orin parfois sauve la mise parfois non! par mer d'huile on arrive à plonger, par mer un peu agitèe c'est extremement dangeureux meme avec bouteille ! d'abord il faut mettre en panne entrèes de ports?? courant?? apres si l'on est pres de la surfaçe(safran,heliçe) dans un creux le bateau risque de vous assommer !
de plus en plus on est controllè, obligè d'avoir à bord de plus en plus de materiels pour la securitè parfois discutable , obligè de couper la queue des quelques maquereaux pris dans la saison par contre sur la cause de multiples sorties de la snsm et de risque d'accidents graves sans parler au mieux de chaises d'arbre fragilisèes de silents blocs arrachès etc la on ne fait pas grand chose et on laisse chaque ete des inconsçients mouiller leurs bidouillages dans les acces aux ports

20 juil. 2016
1

"Peu de pb avec les pros". Ce n'est pas mon avis. Il faut voir ce que certains balancent à la mer : filets déchirés, câbles, cordages, etc.
Perso, je me suis pris de nuit un cul de chalut qui dérivait en surface. D'après la SNSM, c'était le deuxième de la semaine. Et quant à démerder ça en plongée en pleine mer, je pense que même un plongeur pro n'y arriverait qu'en prenant de gros risques. De toute façon, même une fois l'hélice libérée, le moteur est inutilisable, car désalignè.

0

Le flotteur ne semble pas réglementaire : pas de pavillon en hauteur.
Dans ce cas est-il possible de se retourner vers le propriétaire du casier ?

20 juil. 2016
0

Oh ben oui, si tu veux te faire casser la gueule par un gars qui a perdu une filiere de 50 casiers ou 500 m de filet, tu peux tenter le coup...Ne pas oublier ce qu'ils pensent :
Sur l'eau y'a les gars qui bossent et ceux qui s'amusent sur leurs "proméne couillons"

20 juil. 2016
0

probablement par le biais de l'assurance...

22 juil. 2016
0

600 Euros

22 juil. 201622 juil. 2016
0

Ça dépend de la vedette engagée ,et du temps de remorquage.

Pour une vedette tout temps ,ça doit être 600 euro de l'heure , ensuite pour une plus petite entre 400 et 500 de l'heure.

Pour ceux qui sont assurés tous risques , c'est en général l'assurance qui paie , parfois à 100%, parfois avec une décote , parfois avec le tiers payant , parfois non.

Le prix est fixé par la snsm nationale et s'applique donc à toutes les stations.
sur

www.bateaux.com[...]gratuit

l'information donnée est fiable , en voici le copier coller

Tarif horaire
Vedette Tous Temps Vedette V2 Vedette légère ou semi-rigide
Bateau < 7m 340 € 340 € 340 €
7 m < bateau 12 m 690 € 460 € 390 €

22 juil. 201622 juil. 2016
0

tu portes la poisse toi ! fais moi penser à jamais te prendre sur mon voilier.... :heu:

23 juil. 2016
0

c’était pas du premier degré danydelice ; pour la peine si tu sais tout faire je te paierai même l'apéro

22 juil. 2016
0

Merci , c est raisonnable je trouve pour une intervention avec bateau ,plongeur etc
Je nai jamais appel car je pensais que c etais 10 pour cent de la valeur du voilier , etc
Est ce un tarif a la " louche" ou bien un prix courant ? Er saviez vous avant un ordre de prix,?
Si je me permet ces questions c est que c est la premiere fois sur hisse et ho que je peut avoir l info en real life,
Merci

22 juil. 2016
0

Ben, la il me dit 600 euro pour toute l intervention et apparement le lendemain le plongeur est revenu, etc , je pense que cela a dure plus d une heure si je lis bien le recit,
Je ne suis pas assuree tout risque pour un vieux rafiot de 1977, ce n est pas un voilier collector !
Je fus tractee il y a 30 ans par la securite du meditterrannean trophy , car dematage et bien il nous ont demander 10 ooo francs de 1986 !! Alors que le voilier etais un cata proto construction amateur !! D une valeur de 20 ooo francs!!!
C etais la fregate de l armee qui passait di bon temps a faire la secu pour cette petite course croisiere , organise pas le y club d ajaccio,
Il avait repas etc et nous rien du tout les concurents juste le droit de regater et de se faire raquetter au remorquage pd la regate. !!
Secourue sur 200 mille au large de cap cod au retour d une t ansat 1996 par les us costgard suite a avarie de mat, la aussi remorquage par l armee et 3 bateaux successifs, car c est le jour ou l avion delta a exploser ai large de NY, et arriver a chatam ,
Angoissee je demande " combien ca me coute??"
Reponse du chef coastgard, " rien du tout , vous payez assez d impots comme cela en france" !!
Pareil en australie , secouru suite a un deces du skipper qui n est pas remonter de sa plongee, au large de makay , a bezz island, et la pareil , avion plus bateau etc
Gratuit,
Je trouve normal de payer , malgres que j ai pas d assurance, car il y a trop d abus bien sur et c est tant pis pour moi si je suis en galere , tant que c est dans la limite du raisonnable.

23 juil. 2016
2

C est pas gentil cela adav 29, tant pis pour toi car je suis une equipiere skipper plus que competente, debrouillarde , mecano et cuisiniere etc , et encore bien de sa personne !!
Mais c est sur qu en ayant eu plus d une dizaine de voilier en 30 ans et passer plus de 150 jours par an en regates etc !! Tiens j ai meme fait nauffrage avec mon hobbie 14 au large de toulon enceinte de ma cadette Diane, et le commite monsieur fabre m avait oublie!!
A 200 metres de la digue c est mon mari qui est revenu avec son hobbie 17 me recupere !
Oui oui par vent d est en plus beurk mer grise et houle!
Et bien la c est juste un apero de mes aventures en mer,
J ai divorce mais je suis toujours en voilier, petit vieux ,mais c est impossible de pas en avoir, de toute facon je sais tout faire sur un voilier , meme la sieste !!
Et je lis meme hisse et ho sur mon ipad , et cela encore sur l eau avec la clef 4 G!!

20 juil. 201620 juil. 2016
0

Se dégager d'une corde peut etre dans l'helice, au moteur?!
SURTOUT PAS.
j'en ai fait les frais: Chaise d'hélice tordu, le moteur entier a reculé de 10cm arrachant les silent blocs.

20 juil. 2016
0

Un grand pro et un homme très sympa que j'ai croisé il y a longtemps à l'aberwrach m'avait sortir d'une galère, j'avais pris un bout avec une des deux hélices du catfisher 28 que je convoyais

il a attrapé le bout avec la gaffe et il m'a demandé d'embrayer av ou ar quelques secondes, en 3 minutes c'était réglé.

Belle méthode

20 juil. 2016
4

pouvoir regarder son hélice avec un masque ou sa quille est pour moi indispensable.combien de fois ais- je du dégager ma pauvre hélice de vulgaires algues et parfois plusieurs fois dans la même journée!! mon petit yanmar 8 cv n'aurait pas survécu! pis déranger la snsm 3 fois dans la même journée ça fait désordre pour un incident réglé en 2 ,3 apnéés..pour les bouts , si bouée pas signalée ,je coupe.

20 juil. 2016
10

J'ai acheté une caméra étanche (genre GOPRO), bien fixée au bout d'une gaffe, elle permet de se faire une idée de la situation sans devoir se mouiller!!!

21 juil. 2016
2

Bonjour,
Je suis plongeur pro, SNSM aussi, plutôt bien équipé à bord et c'est exactement comme ça que je commence une plongée. Se faire une idée à sec - quand on a le temps - c'est bien pratique.

22 juil. 2016
0

Est ce que tu plonges sans casque?
Une des choses qui me feraient le plus hésiter à plonger sous la coque , c'est le risque de me faire assommer par la coque dont la fréquence de montée descente n'a aucune raison d'être la même que la mienne

20 juil. 201616 juin 2020
0

j'étais dans l'écluse quand le canot snsm est parti te chercher, ils venaient déposer un chalutier de 12m dont l'hélice était engagée, probablement dans leur propre filet... ils n'ont pas arreté du dimanche...

20 juil. 2016
0

Bonsoir
Un jour flanant dans une jardinerie, je suis resté en arrêt devant une scie pistolet à denture japonaise. Depuis elle est à bord graissée, dans son étui plastique.Je vais la grefffer sur un manche dans ce Stihl !!!

21 juil. 2016
0

en rentrant en France on s'est pris il y a quelques années un filet mal signalé. Impossible de se dégager même avec bouteille de plongée et couteau, appel à la snsm qui a mis 1h1/2 à dégager le filet pris dans la quille, le gouvernail, l'hélice et dont les plombs étaient remontés dans le tube de l'arbre d'hélice. Coût 250 € et une grosse poussée d'adrénaline.

Curieusement je n'ai pas trouvé de statistiques concernant les interventions à ce sujet

La scie pistolet est peut-être intéressante. Moi je pensais plus tôt à un coupe orin remorqué comme on en utilise sur les dragueurs de mine, on passe le long des bouées et ça coupe l'orin : Plus de bouée !

Ne me dites pas qu'on ne peut pas récupérer son filet et son casier si on n'y met pas une bouée, j'ai pratiqué la pêche en Loire où les cargos sont fréquents, on laissait les lignes ou les casiers au fond et on les récupérait au grappin le matin et on n'avait pas de GPS

21 juil. 2016
0

rien que pour le week end dernier, 2 interventions de la SNSM St Malo pour 2 voiliers dont l'hélice et /ou le safran étaient pris dans des cordages (secteur Grand Jardin et bouée d’atterrage)

21 juil. 2016
0

dans le sound , c'est presque quotidien en cette période et on se débrouille sans appeler la SNSM.

21 juil. 2016
16

Tous les plaisanciers ne sont pas des nageurs et plongeurs émérites, que ce soit avec ou sans bouteilles. Alors s'ils ne réussissent pas à se dégager d'un casier à partir du bord, il ne reste pas d'autre solution qu'appeler le CROSS qui engage un canot de la SNSM. On n'appelle pas directement la SNSM.
Je suis personnellement incapable de plonger sous le bateau, dans une eau glaciale dans laquelle je ne me baigne même pas!

22 juil. 2016
0

he les gars moi jm'en fous que vous soyez emmerdés a tout bout de champ....je vous dit comment ne pas l'etre mais on est libre hein ... de prendre un filin dans l'helice dans un port et de se voir pousser par cette petite brise dans le bateau de mayko et sa delphiniere destructrice..( ho cong ca va faire mal)
dans le temps j'aidais tous ces malheureux , mais comme le media me permet de me rendre compte que ca fait ringard de se bouger le cul , je me contenterai de vous gueuler dessus pour les pets sur ma peinture ( cf articles peinture).
Pareil pour allez bricoler en haut de votre mat, quel con ce commando ni bedonnant ni accroc au rosé , y veut aider son prochain :alavotre: :whaou:

22 juil. 2016
1

ben comme le reste faut apprendre ou alors on est juste touriste

22 juil. 201622 juil. 2016
18

Tu devrais quand même savoir, maintenant, que, si tu n'est pas capable de monter d'une seule main en haut de ton mât de 17 m, si tu n'est pas capable rester en apnée 5 minutes dans une eau à 2°C, hisser tes voiles avec les dents, épisser un câble en acier à main nue, te nourrir durant des semaines de plancton en navigant à cheval sur un rondin, dormir profondément par tranche de 30 secondes en surveillant d'une oreille la gargouillis de l'eau sur la coque, effectuer l'entretien moteur courant aplat ventre dans le le jus de fond de cale les jours de tempête sous les 40°C des tropiques, maitriser les techniques de combat rapproché, tu n'a strictement rien à foutre sur un navire qui, pour peu que sa coque en acier soit échantillonnée à moins de 10cm, ne soit pas boutterollée, sans caissons étanches, avec des haubans qui ne sont pas en fonte, n'a rien à foutre non plus sur l'eau.

Au mieux, il pourrait être tolérable que tu séjournes à bord par beau temps sur un port à sec.

C'est quand même pas faute de se le faire régulièrement rappelé par Mayko! (Grosse queue et poche sur le ventre, c'est mon congourou) :-D

Que ce que de nous, quand même, jusqu'où s'arrêteront-ils ma pov'dame :litjournal:

22 juil. 2016
7

@mayko : ça t'arrive de penser qu'on ne peux pas forcément tout faire ? C'est aussi une question de capacité, pas seulement de volonté. Par exemple, toi tu es incapable d'imaginer qu'on puisse ne pas être comme toi.

22 juil. 2016
0

Les 2 ou 3 fois ou j'ai voulu inspecter ma coque en apnée j'ai eu peur de me faire assommer alors qu'il n'y avait qu'une toute petite houle , peut-être que pour un plongeur aguerri ce n'est rien à faire mais pour un occasionnel .......

22 juil. 2016
0

il y a certainement des surhommes dans le sound, il faudrait les embaucher à la snsm !

22 juil. 2016
0

:pouce: pour toi... Mais tu crois que je dois arrêter la navigation car je m'en sens pas de plonger ( je met déjà 20 mn à la plage) alors sous l'arrière de mon boat qui danse, avec un couteau ou une scie, je regarderai avant si c'est pas trop compliqué :oups:. Vu le temps passé et les problèmes de dégagement des morceaux de filet pour les gars de la snsm dans certains cas ...

22 juil. 2016
0

Yen a qui font pas gaffe quand même... avec une quille torpille en plus... :heu: :acheval:

22 juil. 2016
0

ca dépend ! j'étais entre Yeu et Noirmoutier il y a quelques jours, beaucoup de bouées peu visibles couchées sur l'eau ou sous l'eau par le courant, il y avait aussi devant nous un pêchou qui nous a dépassé et a mouillé juste devant nous une dizaine de bouées. La mer était belle, le vent agréable ça ne donnait pas envie de regarder devant soi avec méfiance.

22 juil. 2016
0

Défaut de veille !

22 juil. 201622 juil. 2016
0

J'ai pratiqué la chasse en apnée durant près de 30 ans mais maintenant suite à des problèmes d'audition dès que je mets la tête à l'envers sous l'eau ça tourne !!!! donc j'ai acheté un bloc de plongée en espérant n'avoir jamais à m'en servir reste plus qu'à apprendre à respirer sous l'eau. Concernant ce type de scie j'en avais vu une un jour à vendre à Lidl moins cher bien sûr l'idée m'avait effleuré ,en ce qui me concerne cela peut être une solution parce que sur mon Carol l'hélice est très en arrière et il paraît très facile de dégager voir de scier un bout avec une scie à manche depuis une annexe. :scie:

22 juil. 201616 juin 2020
0

J'ai acheté ça ce matin à Leroy Merlin 16 € on peut y mettre un manche

26 juil. 2016
0

Pour couper les orins avant ou après qu'ils soient pris dans l'hélice. ?

22 juil. 2016
3

Ne pas oublier de mettre des gants de travail quand on plonge. On a vite fait de se couper sur l'hélice, le coup-orin, la scie, etc. On ne sent pas les blessures et on ressort avec les mains en sang et un bateau qui prend des allures de thonier en pêche.

05 août 2016
0

Il existe une sorte de gant de boucher, en maille inox.
C'est superbe.

22 juil. 2016
0

tout de meme , vous allez a la mer et a vous lire , pour beaucoup on a l'impression que vous n'avez jamais mis un masque et un tuba....pour ce qui est de l'eau froide , faut se raisonner un peu , est ce que les emmerdements et les reparations potentielles ne valent pas un peu d'hypothermie ( controlée)...sans compter que selon les cas la snsm (ou autres instance du bien public) ne sera pas sur place dans la minute....
.
des coups traites il y en a plein...la voile ou la mer en general ce n'est pas tous les jours se laisser dehaler peinard par force 3 sans courant et sans recif ni brouillard et avec le fatra electronique en etat au bon moment. vous aimeriez bien faire les consommateurs , hein , le gouvernant vous y pousse..."poison in your blood stream , poison in your brain (dixit blue oyster cult)"

22 juil. 2016
8

Je ne suis plus un perdreau de l'année depuis longtemps, je nage mal, plonge en apnée encore plus mal, ai subi quelques problèmes de plomberie, ai le plus grand mal à immerger mes jambes au dessus de la cheville dans une eau à 15°.

J'ai l'impression que je suis indigne de naviguer puisque je ne suis pas au niveau de ces commandos d'H&O que rien n'arrête. Je me demande si je ne vais pas être obligé de vendre mon bateau pour incapacité à passer les test desdits commandos :
- Grimper au mât sans les mains en moins de 10 secondes.
- Plonger en apnée avec ou sans tuba et passer 10 fois sous le bateau en moins d'une minute.

Peut être même un suicide en vue...

22 juil. 2016
10

Ne peut on pas entendre les deux voix?

Celle qui dit que parfois certains peuvent se débrouiller par eux mêmes, encourageant ainsi ceux qui pourraient mais finalement n'osent pas car ils ont lu qu'il fallait appeler à l'aide. Ceux ci ne sont pas des commandos ni des fous.

Et celle de ceux qui plus vieux moins physiques, moins téméraires.....ou tout autre, ne se le sentent absolument pas et appellent à l'aide fort intelligemment.

Personne n'a raison ni tort, l'important est de faire ce qui est adapté à soi, à la situation, au bateau.....

Ces deux voix sont importantes à entendre et à écouter avec respect et humilité.

23 juil. 2016
1

en effet c'est ici la maison de l'intolerance, et clarivoile le dit avec plus de diplomatie que moi et avec d'autres mots..mais le resultats est le meme. il y a deux aspect dans cette polemique
d'une part le pouvoir et le savoir , ou l'impossibilité dont il est question
d'autre part la facon universelle aujourd'hui de rejeter l'elitisme, du moins ce que vous considerez comme telle alors que c'est avant tout une philosophie matinée le plus souvent d'obligations financieres permanente et donc obligatoire.
.
peut etre pour participer a cette communauté faudrait il que je prenne des cours de dialectique pour exprimé des idées si fondamentale qu'elle me pousse a employer un langage un peu trop cru.
Au debut j'avais juste conseiller de savoir plonger ici, monter au mat sur un autre sujet , manoeuvrer dans 50 nds dans un autre...la regle est toujours de contester cette volonté d'independance , de resistance et de responsabilité, sans doute parce que la societé qui prend un aspect paternaliste vous trompe sur ce que vous devez etre, et la bien sur je deraille encore du coté de la contestation societaire ou politique

23 juil. 2016
2

Moi je t apprecie mayko, et tes interventions aussi, d ailleurs si j ai un soucis je te post , et ensuite je regarde de que je suis capable de faire, entre le pire et le meilleur,
Du moment que je m en sors , et sans trop de degats ,
Mais c est vrai qu il y a toujours des polemiques, je le suis faites souvent rembarree comme toi, " de par mon experience et vecu " que certains meme sur hisse et ho prennent pour de la fanfaronnade, en plus je suis une blonde nicoise!!
Deja que les mediterranneenes ont passe pour des navigatrices de pacotilles,
Je fais pareil des fautes d orthographe et de language, malgres mes diplomes universitaire,
Helas il n y a pas de cafe sympa au yacht club de cannes ou d antibes , ou je peut papoter etc , comme la sur le forum,
Le forum est unpeu le cafe comme j aime en provence au pied du ventoux, ou l on s interpelle avec l accent en exagerant un peu des fois etc.
C est pour cela que j y viens et que meme si des fois cela me blesse ou m enquiquine !!
Il me manque que les gestes , les clin d oeil les regard en coin sur ce forum
Bonne navigation a tous meme aux grincheux

23 juil. 2016
1

Moi je t apprecie mayko, et tes interventions aussi, d ailleurs si j ai un soucis je te post , et ensuite je regarde de que je suis capable de faire, entre le pire et le meilleur,
Du moment que je m en sors , et sans trop de degats ,
Mais c est vrai qu il y a toujours des polemiques, je le suis faites souvent rembarree comme toi, " de par mon experience et vecu " que certains meme sur hisse et ho prennent pour de la fanfaronnade, en plus je suis une blonde nicoise!!
Deja que les mediterranneenes ont passe pour des navigatrices de pacotilles,
Je fais pareil des fautes d orthographe et de language, malgres mes diplomes universitaire,
Helas il n y a pas de cafe sympa au yacht club de cannes ou d antibes , ou je peut papoter etc , comme la sur le forum,
Le forum est unpeu le cafe comme j aime en provence au pied du ventoux, ou l on s interpelle avec l accent en exagerant un peu des fois etc.
C est pour cela que j y viens et que meme si des fois cela me blesse ou m enquiquine !!
Il me manque que les gestes , les clin d oeil les regard en coin sur ce forum
Bonne navigation a tous meme aux grincheux

23 juil. 2016
5

@Clarivoile,
Tout à fait d'accord avec toi. J'admire ceux qui sont capables de plonger sous le bateau ou monter seuls au mât. Mais ce qui m'agace, c'est de lire de certains que ceux qui ne peuvent le faire sont quasiment indignes de naviguer et devraient rester sur le quai. Pourquoi pas dans une maison de retraite?
Tous ceux qui aiment la mer et le bateau qui va dessus sont dignes de jouir de ce plaisir en fonction de leurs moyens physiques et financiers, en adaptant leur comportement à ces mêmes moyens en cas de problèmes qui, comme le disait JF Deniau, commencent par s'additionner avant de se multiplier. L'objectif étant simplement d'éviter de passer de l'addition à la multiplication qui peut être dramatique.

23 juil. 2016
0

Tout à fait d'accord.
Mais lorsque tu écris "lire de certains que ceux qui ne peuvent le faire sont quasiment indignes de naviguer et devraient rester sur le quai", tu peux prendre l'exemple opposé comme un peu plus bas dans ce fil par exemple, où Carpediem parle de marins invincibles.

Dans les deux cas, ces remarques sont d'une part pour le moins désobligeantes, et d'autre part complètement improductive, voire nuisible au débat et à la réflexion générale.

22 juil. 2016
1

Certains semblent n'avoir jamais expérimenté la loi de Murphy, ils ont bien de la chance !

Je cite un exemple : arrivée dans un chenal mal pavé avec l'intention de mouiller ou accoster à la voile si le moteur est inutilisable au dernier moment (problème ne pouvant pas être réglé avant l'arrivée), bateau bloqué vent arrière (25 nds) dans un filet mal signalé au moment précis où le skipper vérifie sa position (petite boule bleu foncé) dans une mer très agitée (à l'arrêt des embruns de l'arrière arrivent jusqu'à la descente), certitude de se retrouver poussé par le vent sur des hauts fonds si on ne remonte pas à bord assez vite, etc...

Dans ce type de situation j'oublie mon amour-propre et je choisis la solution qui fait courir le moins de risques à l'équipage et au bateau. Au large bien sûr on peut attendre des conditions plus favorables pour intervenir.

22 juil. 2016
0

Bonsoir,
tu nous a clairement décrit une situation peu enviable mais on aurait aimé savoir comment tu avais réagi sur ce coup-là!
Gorlann

23 juil. 2016
0

Si j'ai exposé cette situation c'est parce que j'aimerais connaître la solution des marins invincibles du forum justement !

22 juil. 2016
0

Je dois encore lire ce fil ...

Entre temps, je viens d'arriver à Guernsey. :-)

23 juil. 2016
0

+1 @ carpe diem. La loi de Murphy ça existe, et pour tout le monde.
Retour à Port Médoc par la passe Sud, j'avais mal anticipé. Me v'là dans un clapot bien pourri et contre le jus (je sais c'est ma faute, c'est pas là le débat). Je fais des relèvements toutes les 5 mn sur la pointe de grave, rien à faire, ça bouge pas. Mon GPS me confirme 1/2 kt sur le fond, autant dire rien.
Pas grave, mais le vent commence à me drosser sur les cailloux, c'est plus gênant. Ben non, du coup, je me retrouve dans une veine de contre-courant que je ne connaissais pas, et voilatypas que je me mets à avancer.
Content, le bug ! Sauf que... Voilou un bac qui me sort sous le nez...
Ben je fais quoi, moi ? Un coup de barre, bien videmment, puisque le courant me poussait et que je pouvais pas freiner.
Me revoilou dans le courant pourri qui refuse que j'avance, et la veine est passée.
Voiles à toc et risée Volvo à toc, j'ai mis un peu plus d'une heure entre la pointe et l'entrée de Port Médoc, où y'avait d'ailleurs une furieuse veine de courant de travers, mais celle là je la connaissais.
Beaucoup d'erreurs de ma part, certes, m'enfin, quand ça veut pas, ça veut pas...
M'étais tellement fait dessus que j'ai appelé le Zodiac de la capitainerie pour m'aider, j'étais absolument plus sûr de pouvoir prendre ma place comme il faut, vu que j'étais plus sûr de rien.
J'ai très honnêtement failli appeler la SNSM, mais comme y'avait du vent, que mon moteur marchait et que j'avais rien percuté, me suis dit qu'il n'y avait pas danger immédiat. Sur le coup... Aujourd'hui encore, avec le recul, je me dis que j'ai vraiment été un gros ballot de pas avoir pris la marée comme il faut.
Depuis, je fais plus, et je ne vais qu'où la marée veut bien me porter :langue2:

23 juil. 2016
2

Sans entrer dans une polémique de celui qui peut faire ceci ou cela, ces casiers sont des obstacles en mer non signalés. Il me semble que les affaire maritimes devraient s'en occupé plutôt que nous faire C... avec nos fusées périmées, et autres équipements susceptibles de faire de nous des contrevenants. A notre époque ça ne coûte pas grand chose de placer un petit éclairage solaire sur ces casiers, ça permettrait d'eviter pas mal d'appel SNSM.
Seulement voilà le pêcheurs qui placent ces casiers sont des électeurs du coin, et les politiques ont une peur bleue de perdre une partie de leur électorat.
Dans le port où j'ai mon bateau les pêcheurs pêchent carémment sous les panneaux INTERDICTION DE PÊCHER, et très souvent on se prend les lignes dans les hélices.

23 juil. 2016
0

Ici a cannes ils pechent ds le port sur le quai et mon chien par deux fois a avalé un gros amecon, ou etais resté un bout d appat pourris ce dont il rafole, gravissime , operation etc,
Je dit rien je ramasse avant le chien, et je mets des gants pour recuperer mes ammares et la pendille !! That is life, j ai pas envie que pendant mes abcences les pecheurs a la lignes se vengent sur Behappy, j y dors souvent et je suis seule et une femme en plus.
Bien sur mon voilier est apponté sous le panneau interdit de pecher !!! Ca leur fait de l ombre c est bien ce panneau!!
Sur l eau je me mefi plus des filets de pecheurs ,avec petit bout bleu etc etc qui enhaissent la baie de cannes et de cavalaire ou sur le haut fondface a st tropez , car jai un safran suspendu , cela m est arrive en regate par force 5 , devant port canto mais avec un etap 21 donc safran rapporte , avec une gaffe etc on a reussi a continuer la regate, journee super ,
Je fais CHIER tous les novices sur les voileirs avec cela " fait gaffe aux filets , laisse les au vent " bon au bout de 30 ans en fait le cerveau les vois avant nous,
Les neurones de l aire visuelles sont plus reactifs grace au cervellet que nous ! Ouf !!

23 juil. 2016
0

Il faudrait donc un retour à la loi et à l'ordre ! oui mais ! on en a quelques souvenirs inquiétants.
Alors foutoir ou défilé au pas de l'oie ?

23 juil. 2016
4

Je rejoins un peu les idées de "mayko". Il faut apprendre de ses erreurs ou mésaventures pour être meilleur et équipé la prochaine fois (peut être anticiper pour ce débrouiller seul). J'avais une hantise de mettre la tête sous un bateau il y a pas si longtemps. Depuis 4 ans je suis propriétaire et je m'entraîne. Suite à une mauvaise expérience pendant ma formation cap 200 il y à qlqs années (j'ai du plonger en février à belle île à poil sans combi ni masque) avec un record d'environ 10 s sous l'eau et les mains bleu. Je me suis dit que un masque et une bonne combi c'est juste indispensable à bord. Alors quand je dors à bord (même parfois quand il fait froid) je me motive le matin pour passer sous le bateau avant la douche. Ça permet de tout vérifier et de moins stresser les fois suivantes. Aujourd'hui je me suis mis à la plongée en club et j'ai investi dans du matériel à bord. Pour faire suite à un mouillage que j'a. Laisse par 8 m de fond que je ne pensais pas pouvoir récupéré... Je suis tombé dans un super club, franchement je ne suis pas très bon nageur, j'ai pris goût à la plongée et j'attaque le N 2. Ne pas leur dire que c'est pour intervention sous bateau en cas de problème car c'est interdit de plonger seul...
Aujourd'hui avec ma petite expérience, je me rends compte de la profondeur et je serais allé chercher le mouillage et je n'ai aucune peur d'aller voir l'hélice même en apnée (dans la limite de l'état de la mer). J'ai encore à apprendre...

De mon point de vu c'est pareil pour le mât.plus on monte souvent, meilleur on est...

23 juil. 201623 juil. 2016
4

Numawan, merci beaucoup pour ce fil ! J'équipe mon nouveau bateau pour une croisière cet été et j'avais pensé à beaucoup de chose mais pas à prendre un équipement de "snorkeling". Ca aurait été idiot d'oublier ça car j'adore en faire depuis l'âge de...7 ans (j'en ai 51) et peux rester sous l'eau suffisament de temps pour au moins essayer de faire quelque chose. Je sais par contre par expérience que ce qui réduit fort la durée d'apnée est l'eau froide. La crispation qui en résulte fait que si on reste à l'aise dans les 45 sec. sous l'eau en Med en juillet on peut être frappé par l'apnée ridicule (quelque misérables secondes) qu'on réussit en juin en atlantique. Donc avant d'investir dans une bouteille etc ce qui me parait beaucoup pour une utilisation d'un bateau quelque semaines par an quand tout va bien... il me semble qu'une bonne combi avec surtout une bonne cagoule est important (la déperdition de chaleur par la tête est très importante). Comme la combi flotte pas mal, la bonne ceinture de plomb qui va avec la combi. et (évidement) et comme toujours, tester tout ça par un jour calme au milieu de l'eau et le faire le plus souvent après pour être à l'aise avec l'opération (surtout ne pas créer une nouvelle détresse par dessus une détresse existante, et la clef de la bonne apnée est le degré de relaxation, donc en faire une petite routine si possible...). Se ménager la possibilité de vérifier sa coque/hélice etc..), m'apparait grâce à ce fil comme très utile.

23 juil. 2016
0

. La clef de la bonne apnee est le degre de relaxation'
On peut dire cela aussi pour les echanges de posts
La clef du fairplay et des echanges sur le forum est le " degre de relaxation""
Keep cool and take it easy

23 juil. 2016
0

he bien je comprends tout mieux car je decouvre que tout le monde n'a pas le masque a porté de main

23 juil. 2016
1

Plonger dégager son hélice c'est pas toujours facile. Ça met arrivé en mer ...très loin de la SNSM et au port/mouillage. J'ai une combine pour lutter contre le froid mais par contre je vais acheter des plomb car je passe plus de temps à essayer de ne pas remonter qu'a travailler à dégager l'orin !

23 juil. 201623 juil. 2016
4

J'ai le même problème . On se fatigue trop à descendre sous le bateau et j'ai trouvé une solution . Tu attaches un bout à un chandelier tu fais passer le bout sous le bateau en faisant gaffe au passage du safran , tu attaches le bout sur l'autre bord , mais un peu décalé vers l' avant de façon a ce que le bout soit en travers sous l'eau et passe tout près de l'hélice.tu le tends , mais pas trop. Ce bout va t'économiser la santé . Sous l'eau , en tirant dessus tu te propulseras sans effort vers l'hélice Et sans ceinture de plombs!!!

23 juil. 2016
2

il y a longtemps , au mouillage , j'ai fait tomber une petite pièce de mon moteur d'annexe que je bricolais. j'ai été incapable d'aller la chercher 6 m sous la surface..j'ai pris conscience de mon impuissance pour tout ce qui pouvait se passer sous le bateau.
dès la fin des vacances , contact avec club de plongée en région parisienne (ils sont légion) inscription et passages de niveaux et découverte d'une autre passion qui complète à merveille celle de la plaisance.
mais au départ c'était pour la sécurité : que pourrais je faire s'il fallait aller sous le bateau ou au fond (pas trop!) . depuis j'ai toujours à bord un bloc de plongée et un matériel très minimaliste okaou.....

23 juil. 2016
0

et même chose pour le mat . j'ai investi lors d'un salon nautic il y a une vingtaine d'années d'une échelle de mat en textile qui permet de monter la haut sans l'aide de personne en toute sécurité. je crois même qu'Eric Tabarly figurait sur la pub! et si le bateau grandit, on ajoute des rallonges... et voila encore de l'autonomie ... j'arrete pas de la prèter !!!

26 juil. 2016
0

c'est exactement cela. super bien.

26 juil. 201626 juil. 2016
0

pour plonger correctement en apnée ou pas , meme a 2 ou 3 m de fond il faut obligatoirement etre correctement plombé si on porte une combin et aussi savoir faire un canard...peut etre fallait il commencer par la,.... le canard:
En apnée : on est a plat sur l'eau , relaxation respiration lente et profonde mais pas trop, inspiration forcée mais pas trop, plier le corps a 90° ( tete vers le bas) en gardant les jambes tendues et l'ensemble torse tete droit. ne pas regarder ver s le bas mais devant soi( la tete ne bas ca fait bizarre)..puis ramener les jambes a la verticale toujours tendues..attendre de couler legerement et que les palmes soient immergées pour palmer( ou nager vers le fond).. si on ets pas plombé comme il faut cette manoeuvre est impossible et on palme comme un idiot dans l'air.
.
Pour avoir un point fixe sur la coque ( au cas ou cela est necessaire) il existe chez casto des poignées ventouses a 10€.
Pour pouvoir rester un certain temps meme sans entrainement ( je parle de moins de 30") il faut nager doucement , pas de mouvements brusques et/ou inutiles , relacher un peu d'air de temps en temps..
Pour remonter , ne pas s'exciter non plus, se degager de la coque, deux coups de palmes et on attends que ca remonte tout seul...on souffle violemment l'air du tuba pour ne pas boire la tasse et lors de la premiere respiration on y va a petites goulées au cas ou il reste de l'eau...on ne s'agite pas plus a la surface qu'au fond.
bref comme tout ce qui est technique il faut adopter un comportement de feignant: idem escalade alpinisme nage en general travaux manuels chirurgie contention des chats ( deformation pro).
.
dans l'eau froide on dure moins longtemps car on consomme plus d'oxygene, donc si l'on a 5 mn on prend le temps de mettre la combin qui doit etre toujours prete avec masque palmes et tube et pas enfouie au fond d'un coffre ( mon masque est toujours a portée de main avec le ciré.
Mais une fois en patagonie chilienne etat d'urgence ma femme s'est portée volontaire sans que je lui demande rien pour aller redresser l'annexe a la traine chavirée ( 50nds au pres domage), c'est l'idée de voir son capital perdu qui l' a motivée, elle etait dans l'eau avant que j'ai pu me retourner( attachée bien sur)..7 mn dans l'eau a 7-8 ° ca donne une serieuse hypothermie mais rien de letal et au moins on garde notre equipement et notre porte feuille.
Voila maintenant vous savez que ma femme ( ex) etait aussi rambo que moi , nous vous prions de nous en excuser, tout les monde n'est pas comme tout le monde
philippe

03 août 2016
0

Il faudrait aussi rajouter un point essentiel pour les débutants: ne pas oublier d'équilibrer la pression interne de l'oreille au fur et à mesure que l'on descend, cela peut être nécessaire dès 1m, 1m50 de profondeur. Sinon risque de barotraumatisme avec des conséquences qui peuvent être graves: forte douleur, surdité partielle, syncope.... Il faut se pincer le nez et faire comme si on voulait se moucher en procédant doucement. De même ne pas plonger si on est très enrhumé ou si on a des bouchons de cérumen dans les oreilles.

26 juil. 2016
0

je suis d'accord quand à l'importance du"canard" mais le fait de relacher un peu d'air de temps en temps est à proscrire absolument et, si possible, éviter de garder le tuba en bouche en cours d'immersion .

26 juil. 2016
0

bon alors d'accord je ne le ferai plus :oups: :oups:

01 août 2016
0

Je suis persuadé que l'apnée est sûrement la solution la plus simple. Comme je ne suis pas très bon (au mieux 30 s si je suis calme), j'ai investi dans un "spare air" que je viens d'essayer. (je n'ai pas d'actions chez eux) le produit me convient très bien, moins de 1kg à bord. J'avais peur d'avoir à le tenir en bouche, il tient tout seul sans tirer plus qu'un détendeur classique sur les lèvres. Lorsque on arrive au bout, il commence légèrement à flotter, donc il s'éloigne du menton avant les 5 dernières respirations. Le produit est vendu pour environ 55 respirations soit 2 à 4min selon les personnes. Suffisamment pour intervenir sur une hélice par exemple.
Rechargeable avec une bouteille de plongée classique (presque à l'infini).
Je suis surtout satisfait du poids qui compte beaucoup pour moi sur le bateau. Reste à me lester avec un morceau de mouillage qui restera possible à ajouter à la ligne en cas de mouillage venteux.

02 août 2016
1

oui c'est vrai que c'est un bon produit (relativement très cher tout de même) mais qui nécessite quelques notions de plongée pour l'utiliser en toute sécurité. le rechargement peut poser problème comme le stockage : faut pas que ça pète!!quand à l'autonomie c'est très variable suivant la personne et la profondeur.vu le prix ( hormis le poids,)il vaut mieux un vrai bloc et détendeur .

02 août 2016
0

puis des fois ,intervenir sur une hélice ,ça peut être long ! si même le plongeur de la SNSM n'y est pas parvenu(début du fil).

02 août 2016
0

sur ce forum on est en general friand des solution commerciales exotique plutot que du matos traditionnel
il est sur que 5 mn c'est pas assez, une fois pour decoincé une ancre il m'a fallu presque une heure en deux plongée a cause de la profondeur.

02 août 2016
0

note à moi même : ressortir les palmes de la cave et les mettre dans le bateau.... Par contre pour ce qui est du "canard" j'ai un léger avantage,... ou pas... J'ai une densité osseuse qui m'interdit tous les trucs du genre "planche" mais me permet de marcher au fond de la piscine sans lest. fatiguant parfois...
A Mayotte lors d'un "baptême" à 10m, l'accompagnateur en remontant à bord me dit en rigolant : "j'ai jamais vu quelqu'un d'aussi lourd" : Il avait du gonfler la Stab au max mais pas moyen deme faire décoller du fond.... Après je connais pas les détails techniques de plongée et laisse la parole aux spécialistes....

02 août 2016
0

c'est du à ta morphologie : tu dois être sec et musclé . en plongée on appelle ça "des enclumes"!!!

02 août 2016
0

par forcément lié à la morphologie; on dit de moi que je suis un vrai boulet et pourtant je suis loin d’être sec..... :heu:

02 août 2016
0

Dimanche matin j'ai vu quelque chose qui m'a fait me poser quelques questions , j'ai vu un pêcheur qui semblait être un pro qui longeait une zone de corps morts en déroulant un filet sur une centaine de mètres puis à continué à dérouler en coupant la zone perpendiculairement et une fois arrivé de l'autre coté à continué dans l'autre sens , bref il a fait un U en coupant une zone de corps morts .
- À t'on le droit de poser des filets de pêche au milieu des corps morts
- quel signe peut-on faire pour faire comprendre le danger a un bateau se dirigeant vers un filet ( l'appel lancé sur la vhf n'a eu pour effet que le retour du pêcheur qui à remballé son filet , seul un voilier à compris mes coups de sifflet et mes signes montrant les bouées .
- si l'on a des dégats à cause du filet posé dans un endroit défendu , peut-on se retourner contre le poseur du filet ?

02 août 201616 juin 2020
0

Il y a deux ans, entre l'Islande et les Féroé, un filet pris dans l'hélice (moteur calé brutalement). Il y avait pétole, il a fallu plonger pour le couper avec un gros couteau de cuisine (4 plongées successives en apnée, attaché avec la drisse d'enrouleur autour de la taille). L'eau était...fraîche (6°). C'est arrivé aussi à Chamade (autre Ovni) au même endroit deux ans plus tôt.

03 août 2016
1

les casiers sont partout qu'on le veuille ou non il faut donc faire avec .

les casiers sont a coté des zones rocheuse sur les haut fond ... donc il faut surveiller ces zones sur la carte ou le traceur et veillé et à chaque fois il y en a ...

04 août 2016
0

une fois j'en ai même trouvé un à 3 mètres de mon corps mort!!! Gonflé!

03 août 2016
1

Bien sur, mais il y en a aussi dans les entrées de port... Granville, Carteret, Diélette, St Malo du coté des Beys...Sans compter qu'en Manche, à partir de 3 nds courant, les bouées sont coulées et fréquemment invisibles.
A la lecture de ce fil, je me rend compte que j'ai eu énormément de chance. Jamais je ne me suis pris un casier!

04 août 2016
0

fil trés intéressant et trés instructif merci pour le partage d'expérience numawan.
Mayko t'arrête pas perso moi je suis fan même si des fois ça fait pas plaisir à entendre.
Clarivoile je suis tout à fait d'accord avec toi.
Questions,
Pour les partisans de la bouteille et du détendeur avez vous appris sur le tas où vous êtes vous offert une petite formation ?
En apnéé où en bouteille, vous asurez vous au bateau systématiquement et si oui avec quoi et avec quel points de fixations (sur vous et sur le bateau) ?

04 août 201604 août 2016
0

j'ai pris dans le temps un cours d'initiation ( j'avais 26 ans )puis j'ai trouvé ca trop lent ( ca vous etonne), j'ai pris le fascicule brevet elementaire ( 1erdegre de l'aopoque) j'ai avalé ca vite fait, ensuite j'ai loué du matos pour aller plonger le we , j'ai appris a ma femme, exercices de secu et tout le toutim..on a fait des tas de plongées a marseille entre 0 et 85m..et vers 32 ans j'ai passé le premier echelon ( degre suivant de l'epoque) et j'ai aussi potassé le 2eme echelon...a l'époque on s'entrainait a la piscine l'hivers pour ce derneir niveau dont 800m PMT en 10mn je crois me rappeler..
on achateé le matos perso lorsque j'avais dans les 28 ans et un compresseur lorsque nous sommes partis en TDM en 1994...
.
maintenant je ne plonge plus trop , 2 ou 3 plongées l'ete en bateau histoire de verifer que tout marche...a noter que le matos a 30 ans environ et est toujours en etat mais les detendeur demanderaient a etre changés.
bref ca doit s'apprendre en particulier tous les pieges de securité, enlever remettre l'embout, enlever remettre le masque, respirer a deux sur un detendeur, tout posé a 3-4m et aller s'equiper depuis la surface au fond, respirer sans detendeur ( direct sur le bloc ) etc...histoire de ne pas se noyer car meme si tout se passe bien il y a de nombreux pieges potentiellement dangeureux meme a faible profondeur.
.
pour l'apnée c'est surtout une question de condition physique minimum et de calme, cfe n'est pas du tout la meme activité..il y a peu de danger du moins a moins de 10m de profondeur, d'ou l'interet de pouvoir faire 30" en apnée a 2-3m de fond, tache pour laquelle il est tres simple de s'entrainer.
.
si on plonger au mouillage pas d'assurance bien sur ; pleine mer, j'evite les bouteilles = trop lourd pour remonter a bord ( l'equipement pese au minimum 20kg)..en apnée au large je m'assure s'il y a un danger = mer agitée , la nuit, eau tres froide, ou personne d'autre a bord ( solitaire)..mais dans tous les cas je laisse un trainard avec une bouée

05 août 201605 août 2016
0

Salut , je descends encore à 15 mètres en apnée, quand je travaillais en Arabie dans les années 70 j'étais progressivement arrivé à descendre à 25 mètres, une fois j'ai attaché un bout sur l'ancre du yacht de mon boss avec un nœud de chaise.
mais à bord il y avait 3 anciens champions de chasse sous marine du liban, 3 minutes dont une vers 15 mètres à l'affut.

j'ai commencé la plongée bouteille naturellement, trop surement car je descendais déjà à ces profondeurs sans bouteille. et j'ai appris que c'était déconseille de faire une bouteille après une journée d apnée. j'ai eu une grosse douleur dans le genou, qui est passée

un bon apneiste économise son air mais c pas forcément le mieux. en tout cas aux Maldives au club med j'avais été exaspéré de remonter avec 50 % de l'air alors que la plupart étaient en réserve.

Mayko quels sont les dangers de l'apnée après 15 mètres ? en tout cas je n'ai jamais utilisé de plombs car il vaut mieux à mon avis remonter vite que descendre vite

et c'est un autre débat je n'ai jamais réussi à voir le grand bleu jusqu'au bout, trop ch.... et je suis contre ces records débiles d'apnée avec des poids le long d'une corde pour descendre comme une balle

l'apnée c'est descendre avec sa propre volonté
ugh

05 août 2016
0

merci c'est intéressant, j'ai toujours relâché de l'air en remontant, rétrospectivement tu me fous les jetons

05 août 2016
0

les danger de l'apnée "profonde" ( disons au dela de 10 m) sont d'apres ce que je sais
1)"le placage du masque" = pression dans le masque mal equilibrée ou pas du tout, arrive un moment ou le volume du masque ne pouvant plus diminuer , c'est la pression qui diminue et cela entraine des lesions sur l'oeil dues aux differences de pression entre les fluides du corps et l'air du masque)
2)"la syncope des 7m" : ca pourrait etre 8 ou 6 : en profondeur la pression relative en o2 peut etre encore suffisante meme si l'on en consommé une partie( a 10 m pression partielle en o2 =0.4atm, a 20m 0.6), mais si on part de -20m avec par exemple 0.1atm de pression partielle en o2 dans le poumon , on arrive a 7 m avec environ 0.036atm ce qui est tres insuffisant et peut provoquer un syncope hypoxique
3)"surpression pulmonaire" : theoriquement cet accident est du domaine d la plongée bouteille, personellemnt j'eprouve une certain gene a la remonté toujours dans la zone de 5-7m et je prefere relacher un peu d'air..je crois savoir que la pression importante dans les poumons en profondeur ( due aux echanges entre l'air des poumon et les gaz du sang lors d'une apnée longue) peut ne pas bien s'equilibrer lors d'une remontée trop rapide
je pense qu'il faut plutot remonter calmement pour eviter ce probleme et surtout pour s'economiser
4)ensuite se plomber ou pas ca c'est selon chacun , moi je prefere me plomber pour couler vers 7-8m , mais aujourd'hui je ne peux descendre en dessous de 15m sans entrainement supplementaire..je suppose que pour des profondeurs importantes il est preferable de ne pas se plomber du tout.
5) les tympans : normalement un plongeur competent je casse pas ses tympans , mais il est arrivé a ma femme ( en bouteille vers 45m) de peter les deux d'un coup alors que nous etions tres rodé a l'activité..heureusement nous avions parlé de la chose avant et on a meme pu finir normalement notre plongée
6)probleme de dents : en apnée comme en bouteille les carries mal ou pas soignées peuvent faire eclater la dent a la remonté, a cause de l'air qui j'y trouve piégé
7) problemes cardiaques , diabete , hypertension arterielle, epilepsie etc....la ce ne sont plus des dangers ce sont des contre-indications, une maladie chronique ou la plongée n'est pas un probleme est l'asthme dans certaine conditions seulement si on en accepte le risque ( c'est moi), mais cela n'engage pas ma responsabilité
.
enfin tout ca nous entraine un peu loin du sujet initial, puisqu'il etait juste question de 30" a moins de 3m

04 août 2016
0

j'ai aussi appris a pas mal de gens avec une methode "express" au cours de laquelle je testais leur zenitude..apres avoir montrer les base et fait les exercices de secu a 5-6m je leur fermais l'air discretos pour voir s'ils savaient mettre en application ce que l'on venait de voir.
un tres bon exercice consiste aussi a apprendre aux gens a respirer sans detendeur ( methode non officielle mais suggerée un prof de plongé ayant participé a la mise au point du protocole securitaire de la federation a l'epoque ou il s'inspirait de celui de l'armée.
l'apprentissage de la plongée autonome suppose d'abord que l'on sache faire un minimum d'apnée( dans un club on commence par cela) car c'est une garantie de securité...
donc commencé par la..Il faut IMPERATIVEMENT pouvoir descendre calmos a 5-6 m remonter et souffler l'eau du tuba sans faire le zouave et sans s'agiter..
pour ma part je considere qu'il faut plutot viser 10m, car si l'on atteind cette profondeur encore assez exempt de danger potentiel( en apnée) on est forcement a l'aise pour le reste.
.
un detail a la con : la premiere difficulté sera d'equilibrer les oreille en se bouchant le nez et en soufflant assez fort pour envoyer de la pression dans les trope d'eustache...il faut s'entrainer a ca avant tout essai reel., en effet l'effet de la pression se fait ressentir des 2 m et si l'on ne fait rienle tympe pete vers 6-8m...c'est un accident tres gerable si l'on est entrainé mais tres dangeureux pour le debutant = on perd toute notion d'espace ( haut bas montée ou descente).
.
enfin tout ca est tres bien decrit dans les manuel de plongée il n'y a que l'embarras du choix sur ce sujet,; d'autant que ne l'oublions pas c'est la france ( Coustaud le plagieur) qui a "inventé l'activité et que Air Liquide possedé la plupart des marque de matos de part le monde..cococrico
philippe , un peu long le bavardage

04 août 2016
1

Pour eux qui ont des problèmes de dos il existe des petites bouteilles.

04 août 2016
0

@mayko : la décompression des oreilles à partir de 2 m n'est qu'une indication. Personnellement mon tympan est en très mauvais état : "de la dentelle" dixit mon ORl. Qui me dé-conseil même de mettre la tête sous l'eau... :heu: Je suis obligé de faire la manœuvre d’équilibrage le plus tôt possible idéalement 50cm car ensuite la pression est de plus en plus importante et complique la manœuvre.

04 août 2016
0

me suis mis à la plongée devant mon incapacité à descendre en apnée à 5 m. pour l'autonomie faut des fois voir aussi ce qu'il se passe sous le bateau!!!
j'ai appris dans un club région parisienne (y'en a des centaines )affilié FFESSM. passé les niveaux plongeur,encadrant puis moniteur(plongée et apnée).
bon c'est vrai que sur le bateau je ne plonge plus (trop de bazar)mais jamais je n'hésite à aller voir mon ancre au fond ou aller sous le bateau faire un tour.de plus avec un fusil on agrémente agréablement les repas.(et ça occupe bien)
par contre je ne m'assure jamais pour intervenir (liberté de mouvement)mais laisse une ligne de vie toujours adaptée.

04 août 2016
0

Lire que pour faire de la voile il faut être pro en plomberie, navigation, motorisation, soudure, plongée etc...

Un peu gros les gars non ?
:mdr:

04 août 2016
0

Je me suis pris 3 bouées la semaine dernière, en faisant pourtant attention. Je me suis défait à la voile rapidement des 2 premiers.
Ces cons là en mettent absolument partout, y compris dans les mouillages et passages.
Je pense qu'eux-mêmes s'en prennent dans les hélices, mais ça ne les fait pas réfléchir ???
lavache:

J'ai du trainer la dernière 200m à la voile, la bouée était invisible, le bout aussi mais comme je "trainais" un truc qui nous ralentissait à mort ça devait être un casier !?
Finalement le bout était dans le safran,j'ai pu le dégager sans couper, bouée invisible, le pêcheur il va chercher son casier un moment !
:mdr:

Ces comportements sont scandaleux mais le clientélisme local est puissant apparemment.

Je compatis avec Numawan...

04 août 2016
0

Pas besoin de compatir, c'était la première fois que j'ai dû faire appel à la SNSM pour me dégager d'un casier. Entre temps, je me suis pris un morceau de filet dans un safran au milieu du Golfe de Gascogne, de nuit par 30 nds de vent. Heureusement, on est parvenu à se dégager. On est arrivé à La Corogne ce matin.

05 août 2016
0

se prendre un bout c'est en soi pas très grave à condition qu'on puisse se dégager sans dégat ni galère. j'ai un voisin de ponton qui a arraché son safran sur une ligne (de casier?) sur son first et la c'est pas la même!!!

05 août 2016
0

@ misurarca, tu as raison ça fait gros d'être " d'être pro en plomberie, navigation, motorisation, soudure et plongée". Impossible de tout savoir...

N'empêche que c'est vraiment intéressant d'avoir les bases? Non?... On ne peut obliger tout le monde a être pro, mais je trouve que ça va avec l'apprentissage de la voile de pouvoir se sortir de la merde seul. Évidemment il y a la snsm pour ratrapper le coup quand on se plante.
J'ai énormément de choses à apprendre et je pense que j'ai apprendre de la majorité des personnes de ce forum. C'est ce qui m'intéresse, sinon si je savais tout je passerai à un autre sport. Surtout comment faire pour ne plus se trouver dans cette difficulté la prochaine fois (toujours vexé d'avoir laissé un mouillage à 10 m et de m'être fait insulter par un pêcheur car j'étais non manœuvrant à cause d'un spi enroulé sur l'etai).

05 août 2016
0

j'ai appelé la SNSM il y a une dizaine d'années : départ du Havre vers Cherbourg ,belle houle , F 4, soleil ,impec! puis mon genois qui me paraissait en bon état commence à se déchirer au tiers supérieur.bon tant pis , je roule , demi tour case départ 15 m pour rentrer. pis inattention du à cette petite contrariété, bref un empannage très violent m'arrache la couture de la bordure de la GV . ça a fait comme une détonation! bon on reste calme , mise route du moteur qui se met en alarme 10mn après!!
résultat plus de voiles plus de moteur et on dérive gentiment vers la zone de mouillage des cargos.
bon , ben la , j'ai appelé la SNSM .
800 euros de remorquage
réparation des voiles ,ainsi que expertise du moteur et réparation remboursés par l'assurance.
je précise que les voiles ainsi que le moteur étaient entretenus et révisés chaque année.( pour ça que l'assurance a pas mégottée).
depuis, frein de bome et meilleure connaissance de mon moteur!(que si j'avais eu je me serai débrouillé sans problème).
on apprend, on apprend....

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

un soleil gros comme ça

Après la pluie...

  • 4.5 (168)

un soleil gros comme ça

mars 2021