J'ai enfin trouvé mon voilier.....un ALOA 27

Bonjour,

Après un an de recherche et pas mal de visites, j'ai enfin trouvé le bon!!! un aloa 27 ...je ne conaissais pas ce voilier mais le feeling est bien passé tout de suite, les propriétaires étaient en plus sympathiques et passionnés!
Je cherchais un voilier de 8m et moins avec un tirant d'eau modéré, tout commme le budget.
La recherche a été longue, il faut dire que l'on trouve vraiment des choses incroyables en se basant sur les annonces du web, les bateaux sont bien souvent des poubelles!

Pour en revenir à l'ALOA 27, il était propre avec des voiles et un moteur en bon état : je préfère dans cette catégorie une cabine avant (je n'ai pas aimé le gibsea 76 par exemple) et les 2 pieds supplémentaires m'ouvrent un peu plus les horizons qu'un first 25 par exemple (sans compter la hsb)
Vraiment un bonne trouvaille, il reste plus qu'à bricoler un peu et faire une première navigation pour confirmer tout ça (je ne l'ai pas fait expertiser mais je suis confiant).

A+
Jordi

PS : si des personnes connaissent un bon transporteur vers Nice, je suis preneur.

L'équipage
03 mai 2011
04 mai 2011
0

On ne félicite plus les nouveaux proprios, ici ?

Bon, je commence : félicitations !!! :bravo:

Mais j'ai pas bien compris : c'est un Aloa ou un Feeling ? :mdr: :jelaferme:

04 mai 201104 mai 2011
0

le feeling il le regardera passer après l'avoir vu parce que le feeling 27 ça n'existe pas .
très bon achat si il retourne à nice il rentre chez lui le chantier aloa etait dans la region.
alain

04 mai 2011
0

C'était le bateau de mes premières croisières.

Le club de voile du CEA, où travaillait mon père, en avait un à St Mandrier. Il y avait aussi un Karaté, qui a, après, été remplacé par un Romanée.

J'ai le souvenir d'un bateau sympa, avec lequel nous naviguions à 4 (nous avions une 20 aine d'année). Il marchait bien. Je me rappelle d'un retour de St Trop. A 11 heures, nous étions dans la pétole au large des plages de pampelune. En 10 minutes, le mistral est rentré et nous sommes passés par toutes les étapes de réduction de voilure pour finir 3 ris et foc n°3. A 6 heures, nous étions ammarrés à St Mandrier après avoir tiré des bords de près dans le mistral.

Jacques

04 mai 2011
0

bien tres bon voilier l aloa 27 a bientot sur l eau ,,,,

0

Bravo pour cet achat Jordi, je te souhaite de belles nav' en sa compagnie. Et bons bricolages en attendant ! (quoi comme bricolages, au fait, des trucs à revoir à bord ?)

04 mai 2011
0

Il était au sec donc je vais en profiter pour traiter la quille pour enlever la rouille et la coque avec une primaire epoxy, donner un coup de jeune au safran et changer les drisses.

05 mai 2011
0

Félicitation ! je ne te souhaite que du bonheur avec ton Aloa !

05 mai 201116 juin 2020
0

Bon choix, c'est un bateau solide et marin qui ne demande que peu d'entretien. Mon voisin de tribord en a un, et il lui a offert une petite jupe du plus bel effet qui en plus améliore ses performances et son équilibre général.
Quand même, avant de poser un primaire epoxy, fais une mesure d'humidité, car s'il y en a, il ne faudrait pas l'enfermer. Les gels-coats de cette époque n'ont pas les qualités de ceux d'aujourd'hui. Pour l'anecdote, mon premier voilier était son (tout) petit frère, un Aloa 17

05 mai 2011
0

Bravo et bonnes navigations sur ton Aloa 27, qui va rejoindre sa mer d'origine !!
Comme Hoolof, je pense qu'une petite jupe améliorerait bien ses performances. Le gros tableau ayant tendance à trainer un peu d'eau, comme sur beaucoup de bateaux de cette époque.
Amitiés

05 mai 2011
0

Félicitations et bon vent je te souhaite de merveilleuses croisières
et beaucoup de plaisir avec ce joli voilier

franck

04 nov. 2011
0

@ KOALA-5 et hoolof : quel genre de performances sont améliorées par une jupe? Comment en poser ou faire une et où trouver les dimensions ?
Merci

04 nov. 201104 nov. 2011
0

Et bien l'Aloa 27, comme beaucoup de bateaux de l'époque possède un large tableau arrière au ras de l'eau.
Dès que la vitesse augmente un peu, le tableau s'enfonce dans l'eau ce qui crée des remous et un frein puissant empêchant la bateau d'accélérer plus.

La présence d'une jupe permet au filets d'eau de bien s'écouler, sans formation de remous et donc une amélioration sensible de la vitesse.

J'ai navigué de conserve avec deux Gib Sea 28, l'un muni d'une jupe et l'autre non et je dirais qu'il y avait pas loin d'un nœud d'écart en vitesse, à force de vent équivalente.

Pour en faire une, il faut voir avec un chantier de ton secteur, qui pourra te donner des conseils, te la fabriquer et l'installer.

04 nov. 2011
0

aloa jacta est :mdr:

05 nov. 2011
0

Ah mon premier bateau ,un Aloa 29 , 10 années de découverte de la liberté et d'amour pour le transformer et lui donner l'allure d'un vrai grand croiseur !! 20 ans aprés , j'ai eu le bonheur de croiser de nouveau la route de ce bateau et le proprio qui me l'avait acheté en était toujours heureux et n'envisager pas de le changer . La jupe de 80 cm que j'avais construite existait toujours et rendait le bateau toujours aussi agréable en croisière .
L'aloa 27 était de la même veine ,un super bateau !!!!
Bravo pour ce choix .

05 nov. 2011
0

Merci, Koala-5 pour ta réponse précise et évidente... Je n'y avais pas pensé, ballot, n'est-ce pas?
Mais s'il faut passer par un chantier, ok, par contre, si ça coûte trop cher, là,, je resterai "stock", n'ayant pas les moyens. A moins de me la faire moi-même.
Cacoeffix, joli jeu de mollet ! ;-)

05 nov. 2011
0

Ça doit être faisable en préparant un moule avec une feuille mince de contreplaqué.
Mais le mieux est de demander à Safioran qui en a l'expérience.

05 nov. 2011
0

La fabrication d'une jupe sur ces bateaux à tableau arrière large est d'une simplicité enfantine .
A l'aide d'une feuille d'isorel cirée plusieurs fois , on sangle la feuille autour de l'arrière ,reprise de la sangle sur les winchs , aprés préparation du tableau ( chanfrein de 15 cm ) sur la zone de raccord de la jupe , on gelcoat l'isorel puis on stratifie soigneusement sur une épaisseur de 1cm environ .
On couvre la jupe avec une bâche et avec un chauffage électrique on régule la température à 25 ° . Le lendemain on enlève la sangle , un coup de canif sur la feuille et elle se déplie en laissant la jupe brute .Le reste est de la finition avec feuille de strat et teck + la petite échelle de bain . Avec maxi 100 € et 5 h de travail la jupe est faite en janvier sur un chantier terre plein de Toulon .....

04 mai 2017
0

Je suis sur le point d'acheter un Aloa 27 et ton idée de jupe arrière m'intéresse fortement.
Je suis tout à fait novice en la matière , ce qui explique que je comprends difficilement ton mail.
Aurais-tu par hasard un plan ou une procédure pour fabriquer cette jupe?
Je t'en serais reconnaissant.

05 nov. 2011
0

MERCI, safioran, de cette description!
Il ne me reste plus qu'à trouver de l'Isorel et tout le matériel nécessaire.
Bien sûr (remarque idiote) le bateau est sorti de l'eau...
Le chanfrein de 15 cm est là pour l'accroche de la jupe sur la coque, donc doit être fait sur la coque elle-même et sur le tableau AR pour bien faire adhérer le tout, je suppose.
"Feuille de stratifié", qu'entends-tu par là?
Dimensions à respecter en longueur à partir du tableau ? Tu as mis 80 cm pour un 29", ça doit être sensiblement pareil pour un 27.
Merci de préciser "Toulon", (souvenirs...) car je serai en Bretagne pour la faire.

04 mai 2017
0

Voir le voile mag sur la restauration du Sylphe pour la fabrication d'une jupe : forumdusylphe.free.fr[...]er3.pdf

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer