j en ai assez

en effet j en ai assez de l ecoute de grand voile qui nous gache la vie en mer et au port .
J ai envie de greer 2 palans , mais je trouve la bome trop pres du pont ,ce qui a pour effet de trop reduire l angle des palans .

Cela fonctionnerat il quand meme?

L'équipage
14 sept. 2009
14 sept. 2009
0

j'ai ce système
avec 2 palans de part et d'autre de la descente, sur le roof. Cela marche trés bien, en particulier pour controler sans aucun risque le mouvement de la bôme lors de l'empanage.
L'angle palans/roof fait environ 60 degrés.

14 sept. 2009
0

merci es2103
quelle longueur entre le mat et le pontet ,et quelle longueur entre le bout de bome et le pontet ?

as tu garde ton hale bas ??

as tu une capote ? si oui t as passe ou tes ecoutes?

14 sept. 2009
0

j'utilise un double palan depuis cette saison
Aprés quelque sortie pour s'habituer c'est vraiment pas mal, permet un positionnement au millimétre de la bôme, un réglage trés fin de la GV, des empannages trés sécurisé et avec la balancine de verrouiller completement la bôme au mouillage sur tois axes.

Par contre pour se passer du hale-bas (je n'en ais plus) il faut un bateau trés large, cata ou mono façon pelle à tarte moderne.

14 sept. 2009
0

je cherche
des photos...

15 sept. 2009
0

dans mon fouillis
je ne retrouve pas mes tofs...
je ferrai des photos au frioul , et essayerais de les passer sur le forum..
salut gavroche ;-)

14 sept. 2009
0

pour la capote !!!!!
deux palans , n'empêchent pas le hale bas..pratique pour les empannages..préconisé par B.Moitessier.
la hauteur !! indéfinie !!! l'important c'est le fonctionnement des palans..j'utilise ce système depuis des années , que du bien.....

14 sept. 2009
0

On pourrait
avoir un petit schéma de principe ?
Ca m'intéresserait...

14 sept. 2009
0

oui poy des photos!!
c est mieux ,sans palan dans le cockpit pour manger a la plancha!!!

17 sept. 200916 juin 2020
0

tit' foto
j'ai aussi un hale-bas (mais que je ne touche jamais, il sert juste à limiter le mâtage de la bôme)

14 sept. 2009
0

et de faire un mix
avec le huit comme frein de baume ?
www.hisse-et-oh.com[...]dex.php

Autrement dit, des deux systèmes n'en faire qu'un ?
Ou ch'uis complètement à l'ouest ? :acheval:

15 sept. 2009
0

Contrôle de la bôme lors des empannages
Le plus simple et certainement le plus efficace pour contrôler facilement la bôme lors des empannages volontaires est encore de relâcher le hale-bas.

Bien sûr, cette méthode est sans rapport avec l'utilisation du huit ou de ses succédanés qui, eux, préviennent les empannages involontaires.

Pour le mouillage, j'ai disposé sur mon rail de fargue bâbord une manille sur laquelle je fixe mon palan d'écoute de GV après l'avoir décroché de son chariot.
Comme ça, le cockpit est totalement dégagé.

D'autre part, comme je dispose toujours d'un hale-bas à palan, je soulage et stabilise la bôme et je dégage complètement le cockpit en la faisant reposer sur un chandelier.

15 sept. 2009
0

en suivant
salutatous

excusez moi de vous demander pardon mais je n'ai strictement rien compris au problème de départ et pourtant le sujet m'intéresse :-D, lol, y en a t'y un qui pourrait me réexpliquer svp ?

pym, pourquoi dis tu que tu facilites l'empannage en molissant le hâle-bas de GV ? pas compris aussi

cordialités maritimes
larent le hareng

15 sept. 2009
0

Pourquoi ?
Parce que mollir le hale-bas (sans accent circonflexe, ce n'est pas une affaire de bronzage...)...facilite l'empannage.
:-)

La manip : au moment de passer la GV, tu mollis franchement le hale-bas. Le vent en s'engouffrant sur l'envers de la chute plie la voile qui soulève la bôme. C'est donc la poche créée dans la GV qui se déplace la première et qui vient appuyer doucement sur les haubans du changement d'amure.

Au fur et à mesure de l'appui de la poche, le plan de voilure ralenti son mouvement et, lorsque c'est au tour de la bôme de rejoindre les haubans, elle n'a plus aucune vitesse.

Il suffit, ensuite, de border à nouveau le hale-bas comme il faut.

Cette méthode, efficace et sûre (si tu poses la question, c'est que tu ne la connais pas. Essaye, tu verras)est évidemment plus efficace avec des hales-bas classiques qu'avec des machin rigides nettement moins pratiques (pour cette manœuvre, comme pour les autres d'ailleurs, amha).

16 sept. 2009
0

c'est le problème
soit un palan 4 brins par ex en bout de bôme,
il faudra 6 brins ou + au 2/3 ou 1/2

me goure-je ou pas ?

j'avais 2 palans sur mon ex Biloup89, très satisfait
si j'avais eu une capote (de descente ... ;-), il aurait fallu avancer de 15 à 20 cm les pitons de fixation

16 sept. 2009
0

en tout cas
apres avoir fait ma capote en dur, c'est ce que j'ai fait
et en plus du coup j'ai supp le hale bas de bome, mais pour optimiser les perf j'avais un palan portatif;o)) au vent pour le prés et en hale bas pour le petit temps au portant, avec bien sur une bordure libre sur la bome afin de passer le palan
suis-je clair?? :-D

16 sept. 2009
0

merci django
bien compris

et tes ecoutes bloqueurs ??ou taquetssous la capote ou a l exterieur ??

17 sept. 2009
0

Peut-être...
...qu'un palan n'est ni assez cher ni assez prestigieux.

Mais il y a surement une autre raison, technique celle là qui nous échappe. :-)

16 sept. 2009
0

quelle distance ;le pontet des palans
du bout d ecoute et quelle distance du bout d amures ??
car j vois bien la bome se plier si les palans sont frappes trop ;au milieu???

16 sept. 2009
0

c est ca le probleme
la capote me ferait anvancer a plus d un tiers les palans et j ai peur que c a plie???

16 sept. 200916 juin 2020
0

sur
cette photo tu vois l'emplacement des poulies du palan de l'écoute de grd voile
dsole pas mieux

16 sept. 2009
0

tout à l'extérieur
of course
d'ailleurs en suivant (attentivement) l'écoute sur la photo tu le vois :-D
quand au palan portatif, j'ai installé pour des oeillets inox sur les passavants pour le portant et au prés je me sers de l'oeillet au vent
remarque ca dépend de la taille du bateau mais sur goud (33pieds) ca pouvait au prés etre du sport :-p

16 sept. 2009
0

taquets coinceurs
en bord de rouf, donc sous capote, avec un martyr en inox pour protéger l'arête

les 2 palans permettent un vrillage sur mesure de la GV

16 sept. 2009
0

PYM je te rejoins pour le hale-bas rigide
qui a + d'inconvénients que d'avantages :
- Empêche justement de poser la bôme au mouillage. Il faut maintenir la bôme par une balancine bien tendue, ça fait entrer le gréement en résonance dès qu'il y a un peu d'air...
- Pas assez tendu il soulève la bôme
- Ça grince de peur
- Ca s'use vite (ressort fatigué ou système à gaz qui perd de la pression)

Je ne vois pas en quoi un palan bien costaud ne ferait pas aussi bien l'affaire. J'attends donc que mon HB rigide casse pour revenir à un système + léger...Son seul avantage est d'éviter de prendre la bôme sur la figure quand on descend la gv.

Il me semble que beaucoup de bateaux de régate se passent de Hale-bas rigide.

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Ecosse, convoyage en 2007

Souvenir d'été

  • 4.5 (156)

Ecosse, convoyage en 2007

novembre 2021