isoler a l'epoxie ou pas ???

bon , voila
"berth" est dans le jardin , depouillee de TOUT son interieur ainsi que sa derive , puit de derive ( tout decouper a la ski sauteuee ..)..ect..TOUT le bois interieur est a La poubelle.. c'est un coque de noix vide maintenent !!!!!!!!!.. ( heureusement que la copine qui l'a acheter avec moi est en engleterre pour l'instant !!!!! elle prendrait peur ..)
la coque interieure ( cold molded ) ( contre plaque lamelee ) n'a jamais etait peinte ou proteger par quelconque produit , ce qui est dommage car tres bien construite !!! avec plein de beau clout cuivre ..ect..!!
resultat, plusieurs endroit de "DRy rot" .( bois pourris, bois moisi ) surtout au niveaux des anciens passes- coques ..ect ..
Je veux apres netoyage minusieux , saturer tout l'interier d'epoxie ( special epoxie avec special diluant ) pour isoler bien tout ca et redonner une certaine " force " au contre-plaque..et peindre
il y a plusieurs opinions sur ce sujet car sur le livre technique des freres Gougeon :WEST SYSTEM.
ils ne recommendent pas de saturer tout le contre- plaque, car pour eux cela enfermer l'humidite du bois au lieux de premettre la ventilation et evaporation. augmenterai a la longue la creation de 'dry rot "...
qui a eu une experience avec cela
merci de vos avis et opinions
cathyoz
;-)

L'équipage
25 déc. 2005
25 déc. 2005
0

ya du vrai
si tu n'est pas sur de la qualité du bois, tu risques réelement d'emprisonner des champignons qui vont continuer à désagréger le bois; mieux vaut découper ce qui est suspect, et poser un romaillet avec doublante à l'intérieur.
Amicalement, et joyeux noël aux kangourous

25 déc. 2005
0

contrepalque trop fin
je realise cela , Aroc , mais la coque est en contreplaque tres fin , 10 mm d'epaisseur .
c'est un petit deriveur regatte de 6 metres, construction legere en contreplaque moule..
l'etendue du 'dry rot" est assez large entre les membrures , c'est pour cela que je pensais tout saturer a l'epoxie et renforcer avec du contre-plaque entre les membrures ..
Et a l'exterieur de la coque partie sous l'eau, aussi je vais poncee et renforcer le Dynal ( fbre de verre ) avec une epaisse couche de tissus de verre et epoxie ..
quelle est la meilleure solution pour stopper "le dy rot "..
???
car on ne peux pas couper le bois , si non je passe a travers la coque !!!
deja " beth " a plus de fond !!!!! car j'ai enelver tout la derive et puit de derive..

25 déc. 2005
0

Alex
oui je vais faire ca , la strat interieure j'ai un accelarateur lent special ici qui s'appelle tropical accelerateur.
je vais secher bien le bois interieur avant ( chaufage, ventilos .. )de plus d'apres les infos technique, de chauffer le bois , ca permet une meilleure penetration de l'epoxy ds les profondeurs..
il n'y a plus de tassots de puit de derive !!!!!!!!!!!!! , j'ai TOUT decouper .. il y a une grande ouverture au fond du bateau !! on y vois l'herbe et ca ventile !!
et oui , je vais mettre des caissons de flotabilite !!!
je vais reconstruire tout le puit de derive , derive ..ect ..
bon c'est mon projet pour l'ete ( nous sommes l'ete ici )...

25 déc. 2005
0

vu le site dont tu parles, j'irais creuser plus tard,
mais pour un ti cannote comme celui dont on parle, je crois que la saturation époxy doit suffire. interessant quand même, merci.
Alex

25 déc. 2005
0

epoxie des l'origine
alien ,
oui je sais , si on epoxie des l'origine de fabricationd'un voilier , c'est genial ..mais ds ce cas helas , ils ne l'on pas fait ... et je viens d'acheter ce bateau
j'utilise epoxy, car je prefere , la difference de pix ne rentre pas en compte car c'est tellement un travail long ( je suis unpeu perfectioniste ) que le cout de l'epoxy est mineure par rapport aux heures que je vais y passer a travailler ..et je prefere utiliser de bons produits , et puis je vais faire des filets de conges le long du dessus des membrures pour eviter la stagnasion de l'eau, ou humiditer qui s'inflitre

j'acheter top qualite pour tout ce qui est produit , peinture ...ect..

25 déc. 2005
0

SITE ????
JL

je trouve pas le site de :
es tu sur de l'adresse
merci
cathy ? :-(

25 déc. 2005
0

pas de gros soucis
sur un petit bateau. Si les conditions d'hygrométrie sont bonnes, que le bois est trés sec, tu peux faire une strat verre/époxy directement sur la coque, aprés saturation. Il faut trouver un accélerateur lent pour que la résine ait le temps de pénétrer avant polymérisation (pas sur que ce soit le terme exact). pour un bateau de six mètres, 500 gr de verre au M² doivent suffire, plus des renforts du même genre à l'intérieur dans les zones fragilisées. Pas de CP en renfort à l'intérieur, ça alourdit l'ensemble pour rien. Ajoute des volumes de flottabilité en cas de casse pour pouvoir ramener le bateau au chantier :-p
Pour le puis de dérive, enlève tous les tassots d'origine et réassemble avec joints congés plus deux bibiais de 200gr.
Alex

25 déc. 2005
0

bon courage
c'est sympa de commencer l'année avec un joil projet. Bonne chance
alex

25 déc. 2005
0

J'ai un doute
au sujet de la stratification intérieure .
Elle me parait plus dangereuse qu'utile .
Car c'est le meilleur moyen d'enfermer de l'humidité et des germes de "dry rot" (qu'on appelle ici pourriture sèche !).
C'est un champignon qui se développe quand il rencontre des conditions favorables de température et d'humidité . Il a horreur de l'eau salée et préfère certains bois à d'autres .
Mon opinion :
1) décaper et sécher le bois à l'abri .
2) traiter la pourriture (préventif et curatif) . Il y a un produit très efficace, pas cher et compatible avec les epoxies :
www.angelfire.com[...]ot.html
(il y a aussi sur le site du FPL http:/ des compte rendus d'essais)
3) imprégner l'intérieur : epoxy ou polyuréthane (résine pas peinture ou vernis, c'est plus fluide, plus souple . C'est moins cher, ça adhère autant et ça durcit moins vite que l'époxy) . Mais, si on veut continuer à l'époxy : collage, congés etc..., il faut imprégner à l'époxy .
4) stratifier l'extérieur à l'époxy . Un tissu 180-200g/m² suffit . La coque de monbatoquejaime, en bois moulé aussi, mis à l'eau en 1973, a été stratifiée extérieurement à l'epoxy dès l'origine et peinte . Elle est comme au jour de sa naissance en dépit de certains hivers où il y avait jusqu'à 30cm d'eau à l'intérieur .

JL

26 déc. 2005
26 déc. 2005
0

Perfectionniste...
Si tu es vraiment perfectionniste, il faudrait commencer par quelques couches de plaques (veneers) à l'extérieur de la coque aux alentours des endroits pourris, pour tenir la forme de la coque, et les couches de nouvelles plaques que tu vas remettre de l'intérieur après avoir arraché les endroits pouris. Le livre des Gougeon doit avoir pas mal d'informatations sur les réparations de ce genre. N'oublies pas une couche de plastique ou du cire pour que l'époxie ne se colle pas à cette moule. Il faut aussi que les trous (tu as dit qu'il y avait plusieurs endroits) que tu fasses dans la coque soit aves les "marches" aux bords. Le trou à l'exterieur est le plus petit possible qui enlève toute la pourriture. Tu vas boucher ce trou avec une plaque qui a la même épaisseur que la premiere plaque de la coque originale, que tu colles en place, le grain orienté dans le même sens que l'originale. Ensuite, pour avoir une réparation solide, tu enlargisses le trou (sans l'approfondir) pour avoir lun peut-être 2 à 3 cm plus grand tout autour du trou original, et tu colles un deuxième plaque, de la même épaisseur que la deuxième couche originale de la coque, et orienté de la même façon de la deuxième plaque originale. Et ainsi de suite, pour chaque couche ou plaque de contre-plaqué dans la coque, jusqu'à ce que tu arrives au niveau des plaques à l'intérieur de la coque. Quand c'est bien solidifié, tu re-perces les trous de passe-coque nécessaires, et voilà.

Un bon site pour les informations sur les réparations en bois et bois/epoxy serait Woodenboat:
woodenboat-ubb.com[...]ebb.cgi
Ils serait très contents de t'aider, si tu veux travailler un peu ton anglais.

26 déc. 2005
0

travailler mon anglais ??
merci paul , je vais voir le site
..au sujet de l'angalis ...
ca fait 20 ans que " je travaille mon anglais " !! je vie en Australie !!!!!!!!!
c'est plutot mon francais que j'oublie .. et de plus en plus dislexsique !!! :-) :-(

26 déc. 2005
0

dislexie
je suis dislexique depuis l'enfance ,
j'ai meme du mal a prendre un mumero de telephonne !!! je l'ecris tout a l'envers ,,,grrrrrrrrr
heureusemnet qu'il y avait les maths et la physique a l'ecole et le dessins ...!!!
ca ne m'a pas empecher de devenir photographe et journalist et d'avoir ecris et publier des articles parus ds des mags de plusieurs Pays ....
et puis le grand rire des copains , c'est de " make me stoned " alors la dislexie repart au grand galop et on ris tous...des jeu de mots , pigeon english ..ect..

26 déc. 2005
0

Je sais.
Tu me l'as dit au T'chat,. que tu arrivais bien avec l'anglais. Pour la dislexie, c'est peut-être la langue qui est en quelque part la cause. En amérique, on trouve qu'environ 6% (ou un autre numéro assez élevé- j'oublie le chiffre exact.) des élèves sont dislexique. En Italie, cependant, il n'y a qu'environ 1%. Pourquoi? Il paraît qu'en italien, il y a beaucoup de verbes réguliers, et le passé est formé toujours de la même façon. L'épellation suit la méme formule. Adjectifs, etc. Donc, il n'y a pas beaucoup d'opportunité de faire des fautes. Tous sauf les cas les plus sévères apprennent comment s'y prendre, et leur dyslexie se "perd" dans la population générale. Ils sont peut-être dislexique, mais on ne peut pas les distinguer dans la vie de tous les jours. En anglais, cependant, il y a peut-être deux verbes régulliers. (J'oublie l;un ou l'autre.) Le passé est très compliqué, et l'épellation dépend de qui a gagné une bataille au 3ème sicècle entre les Saxons et les Danois, à moins que Guillaume le Conquérant ne l'ai pas changé lorsqu'il est arrivé là-bas, ou les américains, depuis, en voulant simplifier les choses. Il doit y avoir cinq ou six façons de faire des fautes dans chaque phrase. Alors pour les dislexiques, il n'y a pas moyen de s'en sortir. Il te faudrait donc apprendre l'italien et t'installer en Italie.

26 déc. 2005
0

interressant site
le seul truc avec les sites americains ..anglo-saxon , c'est leur messurements .. les pouce et feets ..ca je ne m'y ferais jamais !!!!!!!!!! :-(

26 déc. 2005
0

cp ancien + epoxy = danger
hello,
de l'avis de Paul Aubin, le constructeur des muscadets et autres plans Harlé (cognacs, armagnacs, cabernet, ect...), avis que je partage totalement ainsi que de nombreux charpentiers de marine, autant mettre de la resine epoxy sur un cp neuf est une bonne chose, autant c'est une profonde heresie sur un cp ancien. dans certains cas le fait de saturer la premiere couche du cp de resine peut meme provoquer un delaminage par la suite. le bois à l'interieur du cp reste toujours un peu humide et cette humidité emprisonnée par l'epoxy fragilise le bois au niveau des collages entre couche ce qui avec les difference de comportement mecanique que la durete de la resine entraine peut faire de gros degats, surtout si le cp est saturé d'epoxy sur les deux faces.
perso j'ai prefere pour diaoulig garder une simple peinture coté interieur et impregner le cp coté exterieur avec de l'ucp de chez international qui est un primaire polyhurethane mono composant transparent (primaire pour vernis) acceptant d'etre recouvert par de la peintureou un vernis bi composant. c'est en fait une colle PPU denaturée et on peut obtenir un effet similaire en recouvrant le cp de colle PPU et en ebullant celle-ci apres sechage.
voila mon point de vue. pour plus d'infos tu peux me contacter en direct.
amicalement
jpierre

26 déc. 2005
0

pas de bazooka
pour tuer un moustique. La procédure dans les règles de l'art de chez Aubin se justifie peut être pour un bateau de croisière, où les efforts sont plus complexe, et la sécurité plus sensible. Non, le cp ne garde pas forcément "d'humidité emprisonée", ça se mesure avec un hygromètre (tramex ou sovereign) mais en pays trés sec, six mois de séchage en courant d'air doivent suffire pour ravailler tranquille. Pour un petit dériveur, faire simple me paraît suffisant, à moins q'il ne s'agisse d'une pièce de collection, auquel cas tout ce que j'ai dit précédement est à jeter.
Il existe aussi un produit génial, le G4, (peut être la même chose que l'ucp, mais ça n'y ressemble pas)qui est un polyuréthane d'imprégnation, utilisé dans le passé pour améliorer l'adhérence des polyester sur le bois. Perso, dans le cas présent, je crois que l'époxy permet de travailler de manière homogène, avec moins de matière pour la même résistance, donc gain de poids à résitance égale. Quand on commence à enlever des parties pourries sur un tel bateau, on arrive vite à la reconstruction totale, d'où le choix à faire entre bricoler dix ans ou naviguer demain.;))
Alex
;-) ;-) :-p :-p :-| ;-) ;-)

26 déc. 2005
0

Komprend pas cathy
ou est le problème, tu enlèves le pourri tu balances l'epoxy-dilué is the best_meme les fils de ton fils navigueront avec :-)

26 déc. 2005
0

voyons, voyons
take it easy, u are wonderfull :-D

26 déc. 2005
0

accent
j'aime bien ton accent, cathy, on l'entend à te lire, c'est joli!
bonne fêtes again
Alex

26 déc. 2005
0

s'amuser demain
ce n'est pas un bateau de collection, et oui je realise que c'est plus pourit que prevu .. et meme apres plus de 20 ans ds les voiliers , je me suis fais encore prendre !!
il etait joli ..tout seul abandonne. le copain francais qui l'avait a moitier detaper ne s'en servait pas et le laisser " pourrir " .......( c'est unpeu comme la chanson , "du petit bonheur" abandonnee )

mais bon , certain se remarie , moi je retape des bataux....." keeep me out of trouble "..
ce petit deriveur est principalement pour la riviere de Noosa et les lacs, et unpeu de large mais tres pres des cotes .. ;-)
il fait tres chaud ici , c'est l'ete , et meme l'hivers , il fait chaud !!! jamais en dessous de 24 degrees..
je vais bien laisser secher le CP , (apres netoyage et grattage maxi des zones pourries ) avant de le saturer tout l'interier a l'epoxy, et puis renfort localiser a la fibre des endroits vraiment trop faibles..rappel que la coque est seulement de 1 cms !!!
j'ai choisi d'acheter l'epoxy car la coque est si fine que je prefere utiliser l'epoxy pour ses qualites mecaniques plus solide et surtout j'ai acheter ce que l'on appelle ici le "durcisseur tropical " .
je sais que c'est presque comme en reconstruire un autre a ce stage ..hummmm, mais bon , le principal des forme est la , et ca devrait renaviguer bientot .." bientot " " soon " notion de temps tout relative !! puisque je vie sous les tropiques ....
Cathy

;-) ;-)

26 déc. 2005
0

Jr
MOn fils .. il aura des filles !!
et si elles sont comme sa mere !! hou. lala ........

29 déc. 2005
0

Le G4...
J'en reparle à l'occasion, mais j'adore ce produit!

Très très attachant...

;-)

27 déc. 2005
0

pourquoi ne pas faire simple

Tout ce que vous dites c'est super mais AMHA sur ce bateau agé de 20 ans je crois toute reparation correctement faite tiendra plus longtemps que le reste du bateau lui même.Alors pourquoi vouloir faire une piece qui tienne 50ans si le bateau a encore 20ans devant lui.

Se que je ferais (mais chacun fait ...):enlever le pourris remettre une piece du m^me bois (cp)comme il a été dit.Decaper l'ensemble du bateau pour enlever la vieille peinture et surtout voir l'etat du bois.Puis ensuite faire comme dit JP peinture polyurethane et encore perso je prefere faire simple 3 ou 4 couche de bonne peinture momocomposant (les retouches sont plus simple à faire)et roule pour 20ans encore. :-D

josé

27 déc. 2005
0

pas de peinture
Jose
le bateau n'a pas 20 ans , juste une dizaine d'annees..
si tu a lis plus haut , il n'y a pas eu de peinture sur le bois ( cp ) !! l'interieur n'a jamais etais peind ou protege par un produit quelconque .
c'est helas pour cela qu'il y a de la pourriture seche..surtout au niveux des anciens passe-coques , ou il y a du avoir des inflitrations d'eau.

je ne peux pas remplacer le CP !! , ca serait totalement detruire la coque qui fait 10 mm ( 1 centimetre ) d'epaisseur !!!!
je "PENSE" que je peux juste gratter au max les endroits avec pourriture seche pour essayer d'en enlever le plus possible ( sans passer a travers la coque !! ). et les saturer a l'epoxie et fibre de verre , pour renforcee et redonner une certaine epaisseur et structure .
a l'exterieur , je ponserai les parties ( sous l'eau ) et les renforcerer avec epoxy et epaix tissus de verres..

27 déc. 2005
0

photos
Steph
as tu des photos de tes travaux ??

27 déc. 2005
0

coque a bouchain
stephan
d'apres les photos , la coque de zs 710 est abouchains , ???
la coque de" beth" est "en forme " plus difficile a remplacer le CP ....hummmmmmmmmmm
c'est du LAMMELER COLLER , pas juste du CP PLAT

27 déc. 2005
0

photo
je prendrais des photos aujourd'hui
c'est que mon ordi et appareil sont neufs , a peinne sortie de leur boite !! et je dois programer tout ca .
de plus mon ordit se bloque deja !! je dois le ramener au magazin ce matin !! apres juste une semaine !!!!!GRRRRRRRRRRRRR

27 déc. 2005
0

CP attaqué
Bonsoir,cathyoz

La coque de mon zs 710 est en CP marine de 10mm.
Agé de 42 ans ,le bois autour des passe coques 3
etait pourri et le moteur en puit imposait une grosse ouverture de 300X200 mm.
Autour des passe coques une découpe faite par l'extérieur a la défonceuse et fraise diamétre 40mm angle 45° permet de faire une ouverture avec un "scarf" pour un collage plus efficace .le CP de remplacement est decoupé de la même manière en modifiant le rayon de guidage .
Collé a l'epoxy, raboté a l'exterieur et un tissus renfort 300gr roving a l'intérieur . Comme le collage
chanfreiné augmente la surface de collage cela n'etait pas utile.Mais dès qu'il s'agit d'assurer l'étancheîté surtout si l'on doit poser des passe coques neuf , a mon avis il vaut mieux changer le CP.
A+Stephan

27 déc. 2005
0

Ce serait plus simple, Cathy...
...si tu nous montrais quelques photos.

Chaque bateau est un cas paticulier à lui tout seul, et c'est encore bien plus vrai pour des bateaux d'occasions.

Je voudrais apporter mon avis sur ton voilier en bois moulé,
mais c'est toujours difficile sans un constat de visu.

Le bois moulé cela se répare, sans en passer forcément par de la strat à gogo et seul une petite stratification globale verre/époxy peut suffire, en protection.

29 déc. 2005
0

Petit bateau, petits problèmes?
Je me régale avec les truc à bouchain des 60 dernières années...

Quelques détails :

Est ce que ta merveille a une structure interne?
Jusqu'a quel point a t'elle subit la pluie et l'eau douce?
Que voudra tu faire avec?
Quels moyens as tu l'intention d'y mettre? (pa bien comme question!!)

Pour comencer je conseillerai de vérifier que la coque vide n'est pas en train de se déformer!!! Si elle a une structure interne comme sur mon mistral ou sur mon bélouga s'est du pain bénit! Le changement de morceaux de couples se fait facilement et la structure empèche sa déformation. Dans le cas contraire la pose de quelques renforts vissés en provisoire n'est pas superflue.

Ensuite de faire secher quelques mois le bateau retourné sur des treteaux! La gravité répartiera l'eau dans les matériaux, ça accélérera le séchage et ce sera plus agréable pour intervenir sur la coque.

Ensuite vient LA question : refonte ou prolongation - grand ou petit budjet.

Avec les cara on a souvent la nécessité de changer les fonds, parfois les cotés, en général leurs vies ont été "mouvementées".
On arrive maintenant à une époque où l'on éprouve un certain respect pour ces vielles dames, un peu trop même on devient frileux...

L'opération de changement de tout ou partie d'un panneau n'a rien de dramatique, le matériel nécessaire n'est pas énorme. Le seul souci est d'être sur de la qualité du cp!

Pour le moment tu doit faire le point, chasse sans pitié les délaminages! tapote sur la coque du bout des doigts, si le premier pli s'est décollé le bruit change. Une fois repéré marque le de façon très voyante.
Après s'est à toi de voir, changement du panneau ou réparation locale (découpe à la scie sauteuse, reproduction du morceau découpé et renforcement par un panneau intérieur un peu plus grand).

Et stratifier?...

Si je tenais l'abruti qui a stratifié mon mistral!
Remarque s'est bien fait, il a du utiliser un primaire d'accrochage, la liaison strat-bois est bonne. Mais il a raboté le bas du flanc du bateau pour qu'il n'y ait pas de sur-épaisseur!!!
Ce qui fait que j'ai maintenant l'air malin pour retirer tout ça et garder une coque vernie et ma ligne de flottaison est trop haute! S'est domage je suis un propriétaire qui a un peu de courage pour envisager de faire bien les choses.

Stratifier est une solution de facilité que je déconseille, à n'utiliser qu'en dernier recours.

Quand à espérer quelque "miracle" par une "imprégnation" epoxy... Le cp ayant déja été peint la pénétration du produit sera inégale ou nulle même avec un bon poncage.

Personellement je m'en tiens à un coup de G4 uniquement à l'extérieur, ce primaire d'accrochage est très fluide, ne déteste pas un soupcon d'humidité, est très très adhérent et est très "mouillant". Il semble aussi avoir une certaine souplesse.

Pour le reste le bateau est sorti de l'eau entre deux utilisations et est à l'abri de la pluie.

En attendant un jour le "grand carénage"!!!
Mais pour le moment ça va, il ne fait plus d'eau depuis que j'ai modifié les rouleaux de sa remorque. Un ber immergeable aurai été préférable.

;-)

29 déc. 2005
0

Oup's
J'avais pas fait gaffe!
Quelle idée d'avoir un "accent" aussi charmant, ça m'a fait louper une info!

Le bateau est en "bois moulé", non? Dans ce cas la réparation au cp risque de ne pas être évidente!!!

Tu dis avoir fait le ménage dedans, mais fait attention avant de jetter ce que tu as déposé, tu risque d'avoir besoin de relever les cotes de ce que tu as enlevé!

;-)

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Bandol en vue, août 2008 sur Colo

Souvenir d'été

  • 4.5 (135)

Bandol en vue, août 2008 sur Colo

novembre 2021