Isolation Chaud / froid

Bonjour à tous,

J'ai utilisé la fonction "recherche" avant de publier, mais jen'ay ai pas forcement trouver de réponse, d'où ce message.

J'ai un océanis 430 que je refite entièrement en vue de partir, j'espère, l'année prochaine.
Le programme est un tour de méditérranée, une transat, caraîbes, les canaux de patagonie, la polynésie

Je suis sur la partie isolation. Je peux pouvoir :
- Baisser la température à l'intérieur quand il fait chaud
- Augmenter la température quand il fait froid

J'ai posé le week-end dernier des tasseaux de 25mm d'épaisseur

J'hésite sur plusieurs solutions

1)Je pense mettre une couche de liege de 2mm + du polystyrène extrudé de 20mm.
Ensuite je recouvrirai de lambris de pvc.

2) mettre un couche de liège de 4 mm + un isolant mince de 20mm

Qu'en pensez vous ?

Merci par avance

L'équipage
30 juil. 2020
30 juil. 2020
0

Honnetement avec ton bateau le plus critique est le bateau lui meme:
aller dans le pacifique sud en particulier au sud de 45° avec un oceanis 430 c'est pas raisonnable, le bateau n'est pas fait pour ca. Bien sur ca peut le faire mais en s'exposant a ps mal de risques : mers tres dures au large et talonages ( modérés si possible) presque inevitables en patagonie chilienne
.
Pour ce qui est de l'isolement du froid : en Patagonie l'ete il ne fait pas vraiment froid il fait humide si le temps est mauvais ( un jour sur trois environ), donc meme un chauffage mobile de chez casto peu suffire ( c'est ce que j'utilisais , en faisant attention a la ventil des gaz)..on a juste mis de la moquette sur le sol, et c'etait ok
.
Pour le chaud , je pense qu'il faut de tres gros travaux pour ameliorer la situation, mais la encore, est ce vraiment le probleme..en mer il ne fait jamais horriblement chaud, le probleme n'est patent que dans les ports en ville, pour le mouillage deux tauds ( avant et arriere, font le job tres simplement..et puis on est normalement sous les tropique l'hivers qui est tout de meme plus supportable que l'ete
La seule situation que j'ai trouvée etouffante sous les tropiques fut un coup de vent vers les gambiers 40nds vent arriere avec une pluie diluvienne => obligés de tout fermer et la, l'interieur etait insupportable , mais pour 12h seulement
amitiés


30 juil. 2020
0

Merci beaucoup pour ta réponse et ton avis.
C'est vrai que j'ai envie de passer en patagonie, ma femme moins :)

Je navigue en méditérrannée, donc habitué à la chaleur mais justement je voulais baisser la température intérieure.

Après, clairement pour le moment, nous nous projetons sur des hivernages en med au moins pendant 2 saisons, donc la température n'y est pas des plus fraiche non plus.
Ensuite pour les caraibes, là non plus on ne vise pas le grand froid.

J'ai fait la transat en novembre et j'ai navigué 3 semaines entre marie-Galante et Sainte lucie, la chaleur n'est pas étouffante.

En tout cas, ton avis m'a permis d'y voir plus clair.

MERCI


30 juil. 2020
0

Notre voilier a toujours été sous les tropiques et comme le dit Maiko, un bon taud est amplement suffisant. Quand nous sommes allés hors tropiques, nous avons mis le chauffage central et surtout isolé partout avec ça : www.manomano.fr[...]8724003 . Facile à poser. On a vu la différence nette dans les endroits non isolés (quelques fonds de placards);
Je pense que les canaux de Patagonie, entre les Chiloe et l'Atlantique est accessible. La difficulté est d'arriver là bas, entre Panama et Puerto Montt, c'est grand tour vers l'ouest. Nous, c'est la Colombie Britannique et l'Alaska qui nous attirent.


30 juil. 2020
0

oui pour aller de panama a puerto mont surtout ne pas descendre le long de l'amerique du sud ( courants vent) mais aller par l'ile de paques , ca fait deux bords de portant au lieu de xxx bords de pres


mayko:pour les mouillages a l'ile de paques j'ai fait un article dans le temps sur le site·le 30 juil. 18:09
30 juil. 2020
1

penser à isoler les hublots ,pour la chaleur et pour la condensation quand il fait froid .
pour la chaleur une housse blanche ou du trisodur .
pour le froid un film alimentaire collé sur l'encadrement tendu avec un séche cheveux
normalement le pont est isolé par le sandwich et la coque par le contre moule .mais aller en patagonie avec un voilier que l'on ne peut pas poser sur sa quille ,il y a mieux .
alain


30 juil. 2020
0

Merci à tous pour vos conseils.
Je n'avais pas creusé la destination mis effectivement je pense que je vais m'abstenir


30 juil. 2020
0

Merci à tous pour vos conseils.
Je n'avais pas creusé la destination mis effectivement je pense que je vais m'abstenir


0

Bonjour,
Le lambris PVC n’est pas une bonne idée pour moi. C’est déjà une catastrophe dans une salle de bains de maison: aspect froid, cassé au moindre coup. Alors dans un bateau....
Préférer de loin un lambris en bois dur (Surtout pas du pin ou sapin). Aspect chaleureux, isolation supplémentaire et ne crains pas les coups.
Bien sûr, le budget est différent.
Mais ce n’est que mon avis,
Patrice


02 août 2020
0

Bonjour Patrice et merci pour ta réponse.
Ce n'est pas forcément une histoire de budget mais j'ai plus apprécié l'aspect pvc que bois aux endroits où je souhaite le placer.
Je pense aussi que ça sera plus simple à nettoyer.


02 août 2020
0

Au mieux 24 mm d'isolant : insuffisant. Les voiliers polyester les mieux isolés et les plus confortables à habiter à l'année sont les grands ETAP. Ils sont d'origine isolés par injection de mousse PU industrielle entre coque, pont et leurs contremoulages. c'est bien plus que 24 mm et c'est bien utile surtout en dessous de 0°C. De plus cette masse isole phoniquement ce qui n'est pas un luxe tant en mer (chocs répété des vagues dans le tiers Av ) qu'au port. On y dort bien mieux ! augmenter l'épaisseur dans l'angle pont-coque.
L'isolation la plus utile c'est celle du pont, et si la haut. s/barrot est faible, il y a SEACORK à poser sur le pont, bon anti-dérapant et assourdit efficacement les bruits de pas, de manoeuvre etc.
Quant à cet isolant multicouche, ses soi-disant hautes performances découlent de résultats biaisés de tests du bâtiment, c'est un produit spécial pour usage spéciaux comme isoler une source chaude (chaufferie). Il n'y a pas de miracle dans l'isolation thermique, la performance est presque toujours directement proportionnelle à l'épaisseur.
De plus dans un bateau il faut toujours avoir à l'esprit que la condensation, voire l'eau infiltrée va s'y mettre. Prenez un morceau d'isolant et faites-y couler de l'eau, vous verrez s'il peut garder ses capacité isolantes.
Cellules ouvertes = éponge. Cellules fermées : liège de bonne qualité.
On trouve encore sur les plages des anciens flotteurs de filets de pêche archi-usés de l'époque d'avant le plastique, mais pas imprégnés d'eau car cellules fermées.


Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer