Inversalu poudre de zinc

Je suis en cours d'acquisition d'un voilier en alu. Je me pose la question de retirer l'antifouling standard et de passer, après un sablage rigoureux de l'inversalu (poudre de zinc). Qui aurait l'expérience et le retour de cette solution ?

L'équipage
15 mar. 2021
15 mar. 2021
0

C'est ce qui est utilisé sur bon nombre de voiliers alu ...

Il faut bien noter que ce n'est pas un antifouling exceptionnel, et qu'il a besoin d'un peu plus de nettoyage qu'un autre...
Mais c'est bien moins nocif pour l'environnement qu'un antifouling érodable.

Il a l'avantage d'être un antifouling a matrice dure tout à fait compatible avec une coque alu, et il protège même efficacement l'alu (il va servir d'anode géante qui couvre toute la coque)
Il demande un certain soin pour l'application, et il doit être restauré de temps en temps (surtout s'il se fait bouffer par la corrosion)


15 mar. 2021
0

Merci pour ces infos. Mais qu'en est-il de l'apport de matière de zinc supplémentaire ?


15 mar. 2021
0

Apport de matière supplémentaire ... C'est une formule compliquée pour dire "refaire une couche de peinture" ?
Si la surface est bien propre (petit poncage au besoin), qu'il n'y a pas de coquillages (gros poncage au besoin), ou de cloques (seulement possible si beaucoup de couches), les couches successives se font assez facilement.

Il y a une jolie petite notice avec l'inversalu fourni par Meta.

Pour avoir repeints mon fier navire l'année dernière, j'ai investi dans un antifouling électronique pour m'éviter le plus gros des coquillages, parce que c'était clairement ca qui rendait le boulot le plus difficile.


15 mar. 2021
0

Non ce que je voulais dire c'est un matériaux supplémentaire en sus de l'alu et autre métaux.
J'ai téléchargé la fiche d'application. Mais me pose la question de connaitre l'efficacité d'une telle protection contre les coquillages.


15 mar. 2021
0

Une précision : ce n'est pas une couche de zinc mais une couche de silicate de zinc. Le mélange produit une réaction chimique : silicate de potassium + zinc => silicate de zinc + potasse.
J'ai eu pendant trois ans et demi l'association silicate de zinc + ultrasons. Cela marchait plutôt bien en eau froide, moins bien en eaux chaudes type Canaries, Cap Vert, Brésil. J'ai eu un problème au Brésil, en eaux très chargées, parce que mon transducteur d'ultrasons était dévissé. Après nettoyage, une semaine dans le fleuve et quatre semaines de traversée la coque était nickel. J'ai ensuite eu un problème d'attaque galvanique de la couche de silicate de zinc dans un port canarien, suite à quoi je suis passé à six couches d'époxy + antifouling. C'est sûr qu'en eaux dont la température en hiver ne descend pas en dessous de 20°C, et 26°C en été, ma coque est plus propre qu'elle n'était avec le silicate de zinc + ultrasons.


16 mar. 2021
0

Merci de ce retour d'expérience.


Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Un joli moouillage cul à quai sur l'île de Kvar en Croatie.

Souvenir d'été

  • 4.5 (11)

Un joli moouillage cul à quai sur l'île de Kvar en Croatie.

novembre 2021