interface; convertisseur SEATALK/NMEA

bonjour a tous, j'ai un GPS qui est compatible NMEA et un pilote AUTOHELM qui est compatible SEATALK, comment pourrai-je les interfacer sans dépenser une fortune dans un convertisseur, je suis bricoleur/electroniciens, donc les composants ne me font pas peur ...

quelqu'un pourrai t'il m'aider ? merci a tous amis marins

Alexandre

L'équipage
11 août 2006
11 août 2006
0

pas de bol !

désolé , c'est en anglais :

SeaTalk Technical Reference Revision 3.15
General Information
SeaTalk is a simple interface for networking Raymarine/Autohelm marine equipment so that all devices of a ship can exchange and share their data. SeaTalk is a proprietary solution of Autohelm and not compatible with NMEA or CAN. Unfortunately Raymarine keeps the technical details of SeaTalk secret. To assist users who want to develop hard- or software to connect their devices to the SeaTalk bus these pages uncover some of the mysteries. Part 3 adds hints how to interface SeaTalk with a PC. The information is unsupported by Raymarine and was found by watching the bits travelling on the bus. Therefore the description is incomplete inaccurate and may even be wrong. Corrections and contributions are welcome.

tu peux aller voir là pour plus d'infos ! et c'est aussi en anglais:
www.thomasknauf.de[...]alk.htm

11 août 200616 juin 2020
0

Même si

je n’y connais rien vous pourrez peut-être vous en sortir avec ça, puisque vous êtes électromachin... :reflechi:

pfffzzzz

11 août 200616 juin 2020
0

Pour le schéma

du convertisseur, j’ai ça quelque part, mais ceux qui connaissent mon ordre légendaire savent aussi que le hasard et le temps sont deux éléments qui interviennent beaucoup dans la recherche...

Donc peut-être un jour! ;-)

pfffzzzz

12 août 2006
0

trouvé

ce site suite à une recherche dans les contribs de hisse et oh

www.tklinux.de[...]/

en allemand mais aussi en anglais
en complément du site de Thierry29

j'ai le même schéma que cobra, mais complet
en pdf

envoyé par mail

12 août 2006
0

tous les convertisseurs

sont basés sur un microcontroleur avec très peu de composants périphériques .
Donc les schemas sont d'un intérêt limité sans le soft qui va avec et l'outil qui permet de programmer le dit micro contrôleur et la capacité de graver des circuits double face .

De mémoire :
- l'info de base (codes seatalk) se trouve sur le site de T. Knauff
- montage à PIC sur le site (l'inventeur du langage JAL)
- montage à ATmega sur le site tklinux (qui débouche sur une boutique en ligne)
- je crois aussi que C Couderc en parle (voilelec)

En suivant les liens indiqués sur les différents sites on arrive à faire le tour du sujet .

Mon avis : Sans une pratique quasi professionnelle des microcontroleurs, il vaut mieux acheter un montage tout fait ou un kit .

12 août 2006
0

Oui alien. Quelques précisions.

Les micros récents, (pas de 0,8) sont in-soudables sans moyens lourds : circuit imprimé de précision double face ou multicouche, machine de positionnement, four de soudage.

Il existe des micros dual in line au pas de 2,54 ou des versions PLCC avec support qui permettent de s'en sortir : Avec un pic ou un hc11 ou 705 ou du genre, on peut gérer la situation en simple face et même carte à trou, donc le double face n'est pas la contrainte la plus lourde.

Sur des structures anciennes HC11, 705, on peut développer en assembleur avec des moyens limités, sur PIC il est nécessaire d'utiliser un basic et un compilateur correct.

Un détail : la notice du micro c'est au minimum 400 pages de description des cicuits, du plan mémoire, des ports, description registres de configuration qu'il faut connaître avant de se lancer dans l'aventure...

Il faut aussi une bonne maîtrise du matériel : au moins un oscillo performant, le kit de développement (mini 160€HT) et un bon copain qui travaille dans le domaine -&gt Indispensable.

L'achat d'un KIT revêt quelquefois bien des surprises car la difficulté est la mise en route.

Pour le problème posé : recevoir une information série, la trier puis la re-formater pour l'envoyer vers un autre récepteur avec lequel il faudra dialoguer c'est :
50 heures de hard, entre 50 et 100h de soft en premier lieu (sous réserve de connaître les protocoles) et au mois 100 heures d'essais et de mise au point. Le coût des achats est négligeable moins de 300 €. (cuivre proto compris)

Le matériel tout fait est certainement la meilleur solution.

08 déc. 201916 juin 2020
0

H&O, site archéologique?
faisant une recherche sur les connexions Seatalk, je trouve ce fil qui semble assez récent.
hélas, tous les posts datent de 2006, la préhistoire, quoi!
Donc aucun intérêt...

09 déc. 2019
0

J'ai un Seayak en émeteur WIFI et ça marche tres bien. ALors celui-la devrait faire l'affaire :

www.ebay.fr[...]6627537

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

LAGON aux eaux turquoises et au sable rose de GRAMVOUSA en CRETE

Souvenir d'été

  • 4.5 (100)

LAGON aux eaux turquoises et au sable rose de GRAMVOUSA en CRETE

novembre 2021