Intérêt d'un pataras..

Bonsoir à Tous, en espérant que cette période d'été a été mise au mieux à profit... pour tous.

Nos chantiers nous proposent de plus en plus au niveau du gréement, des barres de flèche angulées à +- 30°... qui permettent donc, d'après les commentaires des dits chantiers, de nous passer de pataras.. soit !
Or, dans leurs options apparaissent la possibilité de nous le monter...

question: Ce pataras optionnel, rappelons-le, qu'en serait-il de son utilité (avec ce type de gréement) ???

A vous lire,

L'équipage
20 août 2014
20 août 2014
2

le pataras c'est pour éviter le patatras .
si on utilise le spi ou un génnaker un pataras est vivement conseillé,ça soulage les cadèbes des haubans .
alain

20 août 2014
0

Alors oui, nous n'avons pas de pataras sur nôtres bateau de régate mais à partir d'une certaine force de vent nous posons les bastaque à poste, grand gain au niveau de la tenue du mat(banane). Donc pas de pataras il faut des bastaques pour la brise et plus.

20 août 2014
0

finalement, H&O se perd...
Fatigué de lire n'importe quoi en réponse !

20 août 2014
6

Je ne suis pas d'accord pour dire que Hisse et Ho se perd, au début d'hisse et ho pas mal de fils étaient comme cela, de la rigolade et les bonnes infos.
Le changement c'est la censure de l'équipage... finalement tu as raison HeO se perd.

21 août 2014
1

Mais bien sûr... l'humour n'a jamais empêché de traiter les sujets sérieusement. Un forum dans lequel l'humour serait interdit deviendrait vite... fatigant.
Mais cela est vrai pour tous les aspects de la vie...
:heu:

20 août 2014
6

En pure croisière sans considération aux performances, il y en a qui s'en passent très bien (Les Hunter, Etap 28S, ...)
Je crois que la sauce a moins bien pris sur le dernier First 30 où l'aspect réglages est plus important.

Sur les purs croiseurs, le mat tient très bien sans pataras avec une bonne angulation de BDF. Même une bonne "claque de spi" ne le fera pas broncher dans les conditions normales rencontrées par un honnête croiseur.
Ceci étant, cela prive le bateau d'un bon réglage de creux pour la GV et, théoriquement, la tension de l'étai est plus difficile à obtenir.
Ceci étant, sur un gréement très fractionné (genre 7/8ème), il est assez illusoire de tendre l'étai avec le pataras. Les galhaubans bien angulés sur l'arrière sont là pour celà.
Par contre, toujours sur un gréement fractionné, l'absence de pataras empêche de donner un bon cintre au mat et d'aplatir l'avant de la GV à la demande quand il le faut.
C'est un peu comme pour les rails de GV, certains s'en passe bien mais c'est une possibilité de réglage de moins.
.
Bref, mon opinion sur le sujet est que ces gréements sont très valables sur de purs croiseurs éventuellement équipés de GV sur enrouleur (lesquels ne doivent pas trop cintrer leur mat). Dès que l'on cherche à pouvoir jouer un peu sur les réglages d'une voile, on se prive vraiment d'une possibilité importante. Certains vivent aussi très bien sans jamais régler la bordure ou la drisse, sans cunninghman, sans rail, ... C'est un choix éminemment respectable mais c'est un choix qui n'est pas sans conséquences sur les performances globales du bateau.
.
En ce qui concerne le choix d'une "option pataras', je n'ai jamais fais l'expérience moi-même mais il faudrait quand même voir comment ça fonctionne. En effet, les gréements conçus en standard sans pataras sont souvent "blindés" dans toutes les directions et, dans les faits, impossibles à régler (cintrer) par la suite. On a souvent à faire à des gréement Bergstrom avec un ancrage de haubans au vis de mulet. On peut y ajouter un pataras mais celui-ci aura-t-il l'effet escompter sur le cintre vu que le gréement a été conçu en standard pour être hyper-raide ? C'est mon interrogation. Je serai curieux d'essayer.

20 août 2014
1

Petit rappel : dans les forums techniques, soyez sympa de ne pas vous écarter du sujet, surtout que parfois, avec les fautes de frappe, on a du mal à faire la différence entre une vanne et un avis sérieux... :pecheur:

20 août 2014
0

Euh... la "vanne"... bon...
:acheval:

20 août 2014
1

bonjour a tous,

le pataras a surtout un grand role au pres il permet quand le vent forci de faire "degueuler" le haut de la gv et de tendre l 'étai et donc de pouvoir caper un peu plus c'est une aberation d'enlever le pataras .

20 août 2014
1

Beaucoup de regatiers ont mis un pataras sur leur first 30, moi pas encore mais la reflexion murie.
Le pataras te sert a tendre l etai ce qui favorise le cap et a jouer sur le creux de GV afin de regler sa puissance, meme si ce n est pas le seul moyen. De plus dans les vagues au pres, le fait d avoir un mat tres raidi evite les effets de pompages au passage du clapot quand le bateau doit etre relance.
Sur mon 30, l abscence de pataras ne me gene pas en croisiere, par contre en course je pense qu avec un pataras, qui dans mon cas ne serait qu un element d aide au maintient du mat puisque le greement a barres de fleches poussantes suffit, devrait me permettre de gagner les 3 4 degres de cap et le ou les deux dixiemes de knts sur la moyenne quand je monte a la bouee. Les personnes qui ont mis un pataras sur leur 30 me disent que maintenant ils peuvent garder toute leur toile jusqu a 20 22 knts alors que moi je suis oblige de reduire a oartir de 17 knts. Apres si tu ne fais que de la croisiere , on s en passe tres bien, mais fais gaffe, parfois on fait une regate pour voir, et on se laisse prendre au jeu et on devient plus exigent.

23 août 2014
1

Bonsoir,
Comme dit précédemment, le pataras va avoir des effets très différents suivant le type de gréement (7/8, en tête, mat rigide ou souple, ...).
Les options des chantiers me laissent souvent dubitatif. C'est parfois plus marketing ou commercial, et pas pour des raisons techniques...
Quel est le type de bateau, et de gréement en question ?

23 août 2014
0

oui, 2 barres à roue et pas de pataras ?... bof ...

24 août 2014
0

Bonjour pbenaben,
je prenais pour exemples un SO349 ou un DUFOUR 310... si pas le RM890....

25 août 2014
0

Si j'ai bien lu, le Dufour 310 à un gréement 9/10, sans doute avec un mat assez rigide.
Un pataras va te permettre de raidir l'étai, et de cintrer un petit peu le haut du mat. C'est favorable au pré dans la brise (plus de cap, GV moins puissante en haut, ...).

L'inconvénient est que le pataras risque de gêner le passage de la GV. Dans ce cas, mettre une latte pour écarter le pataras au repos.

éventuellement, ça peut aussi aider à tenir le mat dans la brise forte sous spi, bien que le mat soit sans doute suffisamment échantillonner pour s'en passer.

A mon avis, très utile (voir indispensable) en régate. en croisière, ça dépend du caractère sportif ou pas.

26 août 2014
0

Sur un gréement fractionné le patatras à peu d influence sur l étai, il sert surtout ça régler la GV

26 août 201426 août 2014
1

Je dirais qu'il aura TOUJOURS une influence sur l'étai, qu'il soit fractionné ou pas, mais que cette influence diminue plus le gréement est fractionné:
- en tête (fraction 1) : beaucoup d'influence
- 9/10 : beaucoup d'influence, mais moindre qu'en tête
- 7/8 : moins d'influence que les deux précédents.
Ensuite, cela depends aussi des matériaux en jeu (diam de mât).
Plus le gréement est fractionné, plus la traction du pataras joue sur sa courbure ce qui a pour effet d'ouvrir les hauts (GV), d'aplatir le bas (GV), de tendre l'etai, d'avancer le creux de GE et de mollir les haubans/ tendre les bas-haubans ( BDF poussantes).
A noter (chose importante) que l'on parle là d'actions sur une GV haute et plus particulièrement d'effet recherché en régate. La prise d'un (ou plus) ris en croisière annule tout effet sur la GV, mais reste sur la voile d'avant (et la flèche d'etai).

27 août 2014
0

Sur un gréement fractionné, le patara permet aussi de tirer mieux profit de la souplesse du mat en ouvrant le haut de la GV quand on ralenti dans la montée dans la vague.
C'est un réglage fin pour limiter l'ouverture de la chute, ou plutôt sa fermeture.
C'est pour ça que les 7/8 sont plus performants que les 9/10 (qui ne devraient pas être utilisés...)
L'idéal est un jeu de bastaque et des bas haubans proche de l'axe pour que le mat "pivote" autour du capelage d'étai ; cette solution diminue l'impact sur la rectitude de l'étai et permet de conserver une attaque de génois efficace

16 avr. 2017
0

Bonjour,

Il y a confusion!!

Les bastaques servent au maintient du mât (étais arrières) alors que le patara sert a ceintrer le mat pour modifier le profile de la GV.
Le patara ne sert en aucun cas à tenir le mât alors que les bastaques tiennent le mât comme des étais et sont d ailleurs difficiles à gerer durant les empanages...
Ne mélangeons pas tout SVP.
François

4

"Le patara ne sert en aucun cas à tenir le mât"

Et bien, sur un gréement à barres de flèches non poussantes et sans bastaques, enlève le ....

16 avr. 2017
1

Deux ans et demi plus tard... Tu sors d'hivernage?

0

C'est une réponse mûrement réfléchie :mdr:

16 avr. 2017
0

il suffit de se mettre de côté et de regarder travailler le mât en navigation pour se rendre compte des mouvements qu'il prend même en l'absence de "claques". Et d'enrouler sans choquer le pataras ou en le choquant un peu pour voir la différence de tension qu'il opère sur l'étai, gréement fractionné y compris. Se passer d'un pataras est difficile à imaginer, je ne le ferais pas, mais les concepteurs ne sont pas pas des pinces non plus.

16 avr. 2017
0

pour répondre à la question du début du fil après avoir bien réfléchi
je dirais que j'ai une balancine en bout de wishbone ,quand je suis au près avec le palan d'écoute elle remplace un pataras ,en jouant sur sa tension je peux jouer sur la forme de la voile ainsi qu'avec la position du wishbone que je peux avancer ou reculer pour modifier sur le creux .
alain

16 avr. 2017
0

Les amis qui donnent des avis éclairés sur l'usage du pararas en savent plus que moi en réglage et amha ont raison.

Pour la question pourquoi donc les bateaux modernes en sont ils si souvent déourvus au profit de barres de flèches poussantes, il me semble que c'est purement commercial.

Le constructeur économise le pataras bien sûr, mais aussi les 2 cadènes de bas haubans de chaque côté avec les tirants de cadènes en dessous. (Par rapport aux barres dans l'axe)

Le mât est moins bien tenu certes, mais le gain qu'il obtient est sensible. Et comme c'est pas lui qui paie les chutes de mât si on tire trop fort dessus...

16 avr. 2017
0

@toerau : je ne suis pas certain qu'il s'agisse uniquement de critères économiques, même s'ils interviennent forcément dans la balance. Je pense que l'explication est à chercher à la fois du coté des plans de voilure moderne qui limitent le recouvrement avant et font la part belle à la surface de GV, mais aussi aux formes de carène qui s'élargissent et reculent le maître-bau.
Et contrairement à ce que tu dis, profusion d'étages de barre de flèche n'est pas un gage de tenue de mât. C'est au contraire la longueur des barres de flèche qui compte. Plus les cadènes sont placées large, meilleure est la tenue, ce qui permet alors de les reculer et qu'elles deviennent "poussantes".

0

Et il ne faut pas oublier de "blinder" ces gréements, sinon les ferrures barres de flèches souffrent et si elles lâchent le mat cintre à l'envers et casse.

16 avr. 2017
0

Merci oliv44 pour ces précisions, cela enrichit le débat.

16 avr. 2017
2

Pour avoir démâté sous spi suite à la rupture du pataras avec un gréement à BDF poussantes bien dimensionné je ne dirais pas qu'il ne sert absolument à rien....

Hormis cette expérience un pataras est TOUJOURS utile pour réduire la puissance de la GV et ainsi retarder une prise de ris, et tendre l'étai au près.

Sur bon nombre de bateaux on régule autant la GV au pataras dans les risées qu'au chariot. Le pro du chantier qui dit que ça ne sert à rien ne doit pas naviguer beaucoup.

Pas de pataras non plus sur le Bull 7000, on cintrait (un tout petit peu) le mât en blindant le cuningham, mais c'est la GV qui prend cher du coup.

Bref, s'en priver c'est un peu comme se priver d'un rail de GV: on peut vivre sans mais ça n'est pas sans conséquences.

0

"Hormis cette expérience un pataras est TOUJOURS utile pour réduire la puissance de la GV et ainsi retarder une prise de ris, et tendre l'étai au près. "

Il faut un mât assez souple pour son cintre absorbe suffisamment le creux de la voile.

Sur mon Hood il est difficile d'atteindre un cintrage disons de 10 cm au milieu et encore ... Mais c'est déjà ça !

Par contre on peut efficacement effacer la GV en débordant du chariot, car elle est full batten et ne rasseye pas.
Mais si ce n'est pas qu'une rafale, c'est prise de ris !

16 avr. 2017
0

Bien d'accord sur l’intérêt du pataras pour le réglage de la GV ,permettant aussi de retarder la prise de ris.
Perso je ne vois un interet à sa suppression que sur les bateaux très rapides au portant sur lesquels il y a une corne ajoutant de la puissance donc de la vitesse.
Pour les bateaux plus classiques moins typés portant,son absence est trop pénalisante au près.

18 avr. 2017
1

Pour répondre à Altair2, je ne vois pas pour quelle raison il y aurait "hivernage" sur un sujet de forum, c est stupide comme question !
On peut cofronter des points de vue sans mesure de temps et sans faire des remarques bêtes.
François

18 avr. 2017
0

Il ne faut pas mettre dans le même manière les gréements modernes (fractionnés à barres de flèches poussantes) où le pataras sert secondairement à tenir le mât et tendre l'étai (obtenu par les haubans) et surtout à regulerla GV en cintrant surtout lehaut du mat (rétreint), et les gréements à BDF droites où il sert surtout à tenir le mât et obtenir la tension de l'étai, pas trop à ceintrer le mât, ceintre souvent bloqué par des bas haubans qui tirent vers l'arrière

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Le beau temps !

Après la pluie...

  • 4.5 (183)

Le beau temps !

mars 2021