Insubmersible et survie ?

Je vais acheter un Etap 28i dans quelques jours et un ami m'affirme qu'étant donné que le dit voilier est insubmersible la réglementation ne m'oblige pas à avoir une survie à bord en nav hauturière... j'ai cherché et n'ai rien trouvé à ce sujet. Avez vous plus d'info ?
Merci de votre contribution
Claude

L'équipage
20 juin 2017
20 juin 201720 juin 2017
0

240-3.11: www2.developpement-durable.gouv.fr[...]-3.pdf:
II. Les navires existants bénéficiant de la reconnaissance d’insubmersibilité
et pour lesquels la série a fait
l’objet d’une décision d’insubmersibilité par l’administration
, ne sont pas tenus d’embarquer le radeau
de
survie gonflable

prescrit par les articles 240-2.07 et 240-2.08, tant qu’ils naviguent dans les limites, en
termes d’éloignement d’un abri, de la catégorie de navigation pour laquelle l’insubmersibilité a été reconnue.
Un navire neuf identique à un navire reconnu insubmersible continue de bénéficier de cette reconnaissance
tant qu’il est fabriqué par la même personne.

[b]sauf que ce PDF est celui de la division 240 applicable jusqu'au 30/04/2015[/b]

et celui-ci: www2.developpement-durable.gouv.fr[...]ETS.pdf
à moins que j'ai la berlu, je n'en voit plus la mention, et il me semble que lors de ces modifications, au moins un sujet avait évoqué la perte de la dispense de survie pour les insubmersibles, mais c'est tout ce que je t'ai trouvé pour l'instant

20 juin 2017
1

Rien n'a changè ...voir 240. 2.10.
Dom

20 juin 201720 juin 2017
1

exact, ça m'avait donc échappé en reparcourant le document, et ma mémoire doit donc défailler quand à un hypothétique sujet qui aurait évoquer la fin de la dispense de radeau pour les insubmersibles

m'enfin, comme le souligne assez justement tonyv ci dessous, si l'on part du principe qu'un radeau est censé faire ce pour quoi il à été crée, en embarquer un si on le peux/veux/le pense utile, n'est peut-être pas idiot…
la dernière fois que j'ai entendu parler de quelqu'un qui aurait dit "Dieu lui-même ne pourrait pas couler ce navire!", il parait, qu'ils ont eu des problèmes… il parait…

[edit] et donc, corto2b a sa réponse réglementaire dans le 240-2.10 alinéa II [/edit]

20 juin 2017
5

Si tu fais de l hauturier prends en une si c est pour faire du côtier laisse tomber!!
Insubmersible ou pas si le bateau prend le feu tes mousses qui sont dans tes cloisons vont brûler et âpres tu dois nager longtemps????????????????
Tony

12 juil. 2019
0

Une survie crame bien aussi sur un bateau en feu. Contre le feu il n’y a pas grand chose à faire hélas. Il y a de nombreux témoignages qui montrent que dans le cas d’un incendie, une survie ne sert pas à grand chose...

12 juil. 2019
20 juin 2017
0

J'adore ce forum :)
Merci pour ces infos et vos avis !
En fait, j'en ai déjà une (4 pax) mais je voulais vérifier l'info.
Gardez le cap !
Nautiquement,
Claude

21 juin 201721 juin 2017
0

J'ai un Etap 28 (insubmersible) et pas de survie. Dès lors les fils de H&O traitant du feu à bord (causes, équipement de lutte contre le feu, bons réflexes à acquérir) attirent particulièrement mon attention. 3 extinteurs à bord & d'autres trucs comme serpilière disponible à rapidement tremper pour étouffer un éventuel feu naissant. Je m'équiperais d'une survie uniquement en cas de grande traversée.

24 juin 2017
2

En cas d'incendie si t on annexe est sur le pont....ta une chance de t en sortir.
Pour la survie c est impossible ça trop lourd et bien souvent inaccessible rapidement.
Faut il qu' elle marche!
Le mieux se serait une annexe autogonflante.
L annexe à bord en général tous le monde c est comment sa marche pas la survie.

24 juin 2017
0

Autrement bateau genial

24 juin 2017
0

Insubmersible, oui, mais avec de l'eau jusqu'à hauteur de la table du carré en cas de voie d'eau importante. Avec un peu de mer, en combien de temps s'épuise t on ?

24 juin 2017
0

Et à bord d'un radeau tu t'épuises en combien de temps ?
Mes deux derniers bateaux et le dernier (en construction) sont "insubmersibles" au sens "mini transat 650" cela n'empêche pas la survie et même la combi sèche mais on est plus tranquille : ceinture et bretelle ...

24 juin 2017
0

Bonsoir, si l' insubmersibilité version "mini-transat 6.50" était si bien que çà, il faudrait alors qu' on m' explique pourquoi il y en a tant qui ont été abandonnés en traversée!
Gorlann

25 juin 2017
0

Je n'ai pas dit que c'était la panacée, mais c'est un plus qui permet, en cas de problème, de récupérer le bonhomme parce qu'il flotte encore avec le bateau .

25 juin 2017
1

Et de laisser l' épave "à la dérive" puisque pas "coulable"!
Sympas pour les copains (ou non) qui arrivent derrière et qui risquent de se la cartonner!
Gorlann

25 juin 201716 juin 2020
0

Point de vue d'un architecte :

13 juil. 2019
0

Point de vue qui date de 1912 ou avant ? ;-)

25 juin 2017
0

gorlann va nous trouver un point positif aux propos de M Harlé ...

26 juin 2017
0

J'aime bien cette vision de Harlé.
D'ailleurs, à ce jour, ma conception idéale est une coque acier avec mousse isolante projetée (à l’intérieur), sculpture des aménagements à même la mousse, et stratification sur la mousse.
En ce qui concerne l'incendie, je pense que non seulement l'invasion d'eau ne doit pas être crainte sur un voilier insubmersible, mais elle doit être facile à provoquer volontairement : en cas d'incendie, mais aussi en cas de mer intenable. (j'ai cru comprendre que dans une certaine mesure, cela rendait le voilier largement plus stable d'être rempli de quelques tonnes d'eau... Il faut juste réussir à ne pas noyer le circuit électrique pour pouvoir faire fonctionner les pompes après coup)

12 juil. 2019
0

"Une reconsidération des normes et donc indispensable", disait le vénérable Harlé. Qu'il soit heureux, son vœux a été exaucé par l'Administration: l'insubmersibilité n'est plus reconnue pour les nouveaux bateaux..... :doc:

12 juil. 2019
0

.... c'est bien pour ça que je garde mon "vieil" Etap, qui est également dispensé du DAN.
Non c'est pas pour ça bien sûr, car il a beaucoup de qualités nautiques, mais c'est la cerise sur le gâteau !

12 juil. 2019
0

mon Tri F28 et insubmersible , quand je part au large je met mon annexe sur un filets , c'est bon ?

12 juil. 2019
0

Ou bien ton F28 est déclaré insubmersible sur l’acte de francisation avec un numéro de certificat délivré pr les affaires maritimes et tu peux en effet te passer de survie dans la limite de distance de l.ancienne catégorie de navigation .... ou bien il est de fait in submersible mais ne possède pas ce certificat et tu dois embarquer une survie dès que tu dépasses six milles d.un abri ...

12 juil. 2019
0

Il y a des bateaux insubmersibles sur le papier et qui coulent (expérience vécue) et d'autres qui ne sont pas insubmersible sur le papier et qui sont insubmersibles dans la réalité, et ne coulent pas. Moralité: ce n'est pas le papier qui empêchera votre bateau de couler... ou pas.
Etre en règle est une chose, être en sécurité une autre. On aura beau légiférer tout ce que l'on veux, le bon sens doit l'emporter.
Déjà à cette époque Ph. Harlé souligne entre les lignes les dérives de l'irresponsabilité qu’entraîne une réglementation inadaptée ou trop directive. Nous avons l'obligation d'avoir tel ou tel équipement dit de sécurité ou d'équipement, fort bien. Ça ne nous affranchis pas pour autant de prendre le mat sur la tête.
Par contre surveiller l'équipement (en l’occurrence le mat et ses agrès) réduira ce risque au minimum., et ça c'est notre responsabilité.
Etre en règle c'est bien, monter au mat pour vérifier son état c'est mieux.

13 juil. 201913 juil. 2019
0

"Etre en règle c'est bien, monter au mat pour vérifier son état c'est mieux."

Oui, à nouveau, confier la sécurité de sa propre peau et de ses proches et des textes de loi est idiot mais néanmoins une attitude qui semble très normale vu le nombre de spécialistes qui copy/paste des extraits de loi en 1/4 de seconde à la moindre question. Une connaissance si approfondie doit demander du temps qui me semblerait beaucoup mieux investit dans une réflexion tirée des différents témoignages d'accidents tels que rapportés ici ou ailleurs.

Pourquoi c'est idiot, car:
1/ dans les lois intervienent toujours des facteurs économiques/lobbying.
2/ on n'est pas à même de vérifier la compétence des gens qui les rédigent.
3/ par essence les lois sont toujours une guerre en retard.

Donc pour les bateaux insubmersibles, avoir une survie bien situé en cas de feu, aux témoignages que je lis quelques fois, un feu se propage en moins de 5 min. sur un bateau en plastoc et peut être d'origine électrique dans un recoin du compartiment moteur, donc très difficile à atteindre en départ de feu. Pour les feux de cusinières, avoir au préalable placer dans un endroit accessible une vieille et grande serviette de bain reliiée à un petit bout de 3m de manière à pouvoir la mouiller très vite et étouffer un départ de feu. Pourquoi ais-je pensé à tout ça ? C'est un choix, d'autres pendant se temps soutraite la sécurité de leur peau à des ronds de cuirs et connaissent bien la "division 240". Maintenant si on a le temps de faîre les deux c'est bien mais au milieu il faut encore trouver le temps de naviguer.

14 juil. 2019
0

Après il me semble que l'insubmersibilité ce n'est que pour quelques heures....

14 juil. 2019
0

????

14 juil. 201914 juil. 2019
0

En fait, l'insubmersibilité d'un navire est donnée après des tests, mais ce ne sont que des essais sur quelques minutes/heures, tout en respectant un cahier des charges de constructions. Rien de bien probant à mon avis.

Je reste donc septique sur cette certification, d'autant plus que pour trouver une définition de l'insubmersibilité réelle d'un navire je vous souhaite du courage. Ca veut dire quoi au juste, qu'il continue à flotter en étant retourné, ou qu'il stagne à 2m en dessous de l'eau.

En plus faut être honnête les tests se font avec un voilier retourné et pas forcément rempli d'eau....

Donc prendre pour argent content l'argument (A mon avis un peu commercial) de l'insubmersibilité et se dire je ne prend pas de survie, très peu pour moi. Même si on peut aussi en dire autant des Survie qui à mon avis ne sont pas la pannacée non plus. Je préfère autant ceinture et bretelles, la sécurité avant tout.

14 juil. 2019
0

La déclaration d'insubmersibilité est encadré d'un test strict. Le cadre de ce test demande par exemple un minimum de franc bord une fois l'équilibre de flottaison atteint en situation d'envahissement.
Mais, car il y a un mais, s'il y a des modifications, rajouts et autres, ceci peux grandement affecter voire annuler complètement sa faculté d'insubmersibilité, il est toujours qualifié d'insubmersible sur papier.
Vous apportez une modification à votre bateau insubmersible? si vous voulez conserver cette capacité de fait, c'est à vous de vérifier s'il l'est toujours (par calcul ou essais grandeur nature).
PS: ne pas confondre avec les tests de retournement avec couple de redressement positif au delà de 90° destinés à certaines catégories de bateaux de course.

14 juil. 2019
0

Un truc que je rajouterai bien en hauturier c'est des combinaisons sèches de survie.

14 juil. 201916 juin 2020
1

Un test de quelques heures :


Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

L'enfer ou le paradis….

Après la pluie...

  • 4.5 (31)

L'enfer ou le paradis….

mars 2021