Insubmersibilité deriveur 470

Bonjour, je cherche a rentre insubmersible mon 470 qui doit avoir 60 ans.
recement retapé j'ai remarqué qu'il etait tres simple de se retrouver en galere en cas de chavirement hehe
Je pense remplir les 2 caissons lateraux de mousse PU a cellule fermée et je me tourne vers vous pour savoir si c'est une bonne idee si c'est suffisant et/ou si il y a mieux avant de me lancer..
Merci d'avance !

L'équipage
29 oct. 2019
29 oct. 2019
0

bonjour
je croyais que justement les caissons avaient de la mousse pour ne pas couler .
si non , oui c'est a faire , facile avec les trappes , mais quel produit , je ne sais pas .

salut

29 oct. 2019
0

Oui effectivement sur les "nouveaux" c'est obligatoire sur tous les deriveurs apparement mais d'apres mon numero de coque (1283 il me semble) on m'as dit qu'il datais des années 60 les regles etaient differentes
Je me demande combien de bombe de mousse je doit acheter et comment l'appliquer pour qu'elle se repartisse bien

29 oct. 2019
0

Pourquoi tu veux remplir de mousse, ça ne se remplit pas d'eau normalement les caissons, si tes trappes sont bonnes.

29 oct. 2019
0

Voila ce que j'ai trouvé : www.mousse-pu.fr[...]nt.html
Sachant que je doit commander etant sur tahiti j'aimerais etre sur du produit et des quantités

0

La mousse en bombe ne convient pas il faut acheter un produit à deux composants que l'on verse dans le caisson juste apres mélange,
Attention â bien calculer le volume, si on en met trop cela peut desceller un caisson.

0

Pour la mousse

www.rougier-ple.fr[...].r.html

Cela donne 20 fois le volume initial en un bloc compact aalors que les bombes donnent des cordons

29 oct. 2019
0

Mes trappes ne sont pas etanches justement...

29 oct. 2019
0

ben moi je chercherais plutôt à régler ce problème qu'à expérimenter avec la mousse qui va faire prendre du poids au bateau ou pire

29 oct. 2019
0

il me semble me souvenir qu'il y avait d'origine des pain de polystyrène collés dans les caissons.
Maintenant ça n'est utile que si on oublie de fermer les bouchons ou si on perse la coque.
ça ne va pas facilité le redressement en cas de dessalage.

29 oct. 2019
0

Mettre des bouchon étanche.?
Si pas chercher l'endroit où il y a une fissure.
La mousse expensive risque d'accentuer plus encore la fissure lors de l'expansion.
Le 470 sera insubmersible mais avec une structure affaiblie.

29 oct. 2019
0

Il n'y a pas de fissure j'ai repris tout ce qu'il y avait a retaper. Je prefererais ne pas ajouter de poids c'est vrai..
Mais effectivement le rendre etanche semble une meilleur solution
On trouve des trappes avec joints a viser directelent sur le trou des anciennes ou je doit tout changer?
Mercia tous de vos reponses rapides !

29 oct. 2019
0

Mettre de la mousse dans les caissons va immanquablement générer, dans quelques mois ou années, un nouveau fil : "Help : comment extraire quantité importante de mousse gorgée d'eau de caissons de 470 ? "
Il faut les rendre à nouveau étanches (+/-) et les vider régulièrement, un dériveur ne restant pas à l'eau en permanence .

0

Il faut des mousses à cellules fermées

29 oct. 2019
0

Oui j'avais fait l'erreur de vouloir le laisser a l'eau... Il a coulé.. heureusement dans 1 metre d'eau mais le petit clapot a suffit a le remplir par le tableau arriere.. une galere que je ne reitererais pas !
Donc je me tourne vers l'etancheité des trappes..
Ce serait un probleme de les condamner au sika?

29 oct. 201929 oct. 2019
0

Les condamner serait une erreur . Il y aura de l'eau, tôt ou tard, par une vis du liston, une pièce d'accastillage, ou je-ne-sais-quoi … il faut pouvoir vider ou explorer, même raison pour ne pas mettre de mousse, même à cellules fermées qui mettra, certes, beaucoup de temps à se gorger d'eau mais constitue une solution difficilement réversible !
Pourquoi chercher à ré-inventer la roue autour d'une solution qui a fait ses preuves durant des dizaines d'années .

29 oct. 2019
0

les produits bi-composant pour faire de la mousse prennent très rapidement. Il y a un gros risque dans un volume assez étroit comme les caissons d'un 470 que la mousse n'arrive pas à se répartir dans tous le caisson et fasse éclater le bas du caisson.
Je pense qu'il vaut mieux trouver d'ou viennent les entrées d'eau

29 oct. 2019
0

Bonjour,
ce beau 470 n'a certainement pas 60 ans vu les bancs de puits de dérive inclinés et non droits, l'étambrai rapporté et non intégré, et les deux panneaux de caisson avant au lieu d'un seul.
Pour moi il date des 80'.

Concernant la flottabilité, a mon avis il ne faut surtout pas mousser les caissons pour plusieurs raisons:
La mousse va forcément absorber une quantité plus ou moins importante d'humidité et s'alourdir.

Une mousse expansée ne remplira pas la totalité du volume mais empêchera certaines parties de sécher, créera des contraintes dangereuses et rendra impossible certaines réparations éventuelles

Pour moi il vaut mieux remplir les caissons de bouteilles plastiques (vides et fermées bien sûr!).

29 oct. 2019
0

L'eau rentre lentement par les 4 trappes de visites des caissons lateraux et par une des 2 grandes trappes de l'avant, l'autre etant condamnée.
Je vais chercher a rendre tout ca bien etanche alors, merci de vos conseils avisés !

29 oct. 2019
0

il suffit simplement de changer les trappes de visite. Ca ne coûte pas grand chose et des milliers dériveurs naviguent comme cela depuis des décennies sans que cela ne pose de problème.

29 oct. 2019
1

et complément : il faut ouvrir les trappes lorsque le bateau ne navigue pas. Ca permet de ventiler et enlever l'humidité et ça évite à la coque de travailler avec les variations de température.

29 oct. 201929 oct. 2019
0

Mes parents avaient acheté un 470 Morin de 1965, numéro de voile :1871. mais bancs du puits de dérive horizontaux, winch de foc sur tourelle, pas d'étambrai, pavois en bois vernis, ouverture carrée du tableau arrière pour la barre, pas de mousse dans les caissons, ...
Il se peut que le présent 470 ne soit pas un Morin.

Pour voir s'il y a des fuites et où:
Mettre un tuyau du bon diamètre dans le trou du bouchon de vidange.
Trouver un moyen de gonfler.
badigeonner avec du produit vaiselle les séparations entre les différents éléments (coque-caisson, trappes de visite, accastillage vissé, ...)
Envoyer la pression. Pas grand chose suffit.
Repérer où le liquide vaisselle mousse.
Colmater en tant que de besoin.

Si les trappes du tableau arrière ne sont pas étanches, changer la mousse des joints périphériques, mettre un sandow plus costaud.

Nota, bien vérifier l'étanchéité du caisson avant. Plein d'eau cela marche beaucoup moins bien.

L'expansion d'une mousse dans un volume confiné flexible comme peut l'être la coque d'un dériveur présente une très forte probabilité de se retrouver avec une carène loin de sa forme originelle. :-(; En plus il est impossible d'avoir une répartition homogène.
pour mémoire, se rappeler les première planches à voile qui prenait inexorablement du poids avec l'âge. Découper le flotteur permettait de découvrir le bien triste spectacle d'une mousse gorgée d'eau. Par ailleurs la fabrication avec moussage de la peau en polyéthylène posait problème; de nombreux flotteurs étaient hors cotes et passaient directement au broyeur.

29 oct. 201929 oct. 2019
0

Pas de moussage des caissons, ça va être très lourd et garder l'humidité, sans parler du coût et risque de tout exploser lors du moussage.

Sur la plupart des trappes de visite circulaires, il y a des joints qu'on peut changer. Il faut que la partie fixée à la coque soit montée de façon étanche (sika ou autre joint). Pour les trappes avant, un joint relativement souple en mousse à cellule fermées doit permettre une bonne étanchéité, tout en restant démontable.
Comme dit ci-dessus, les trappes doivent être ouvertes quand le bateau est au sec.

Les trappes du tableau AR ne sont pas vraiment utiles sauf pour naviguer dans la brise. Si ce n'est pas le cas, les fermer avec un adhésif transparent qui sera étanche.

Si on veut que le bateau flotte quand les caissons sont pleins d'eau, il suffit de rajouter des petits pains de polystyrène extrudé, assez petits pour passer par les trappes, et montés en chapelet sur un bout de 2 ou 3 mm attaché à l'avant et à l'arrière du caisson pour ne pas se balader.

29 oct. 2019
0

J'ai du mal à imaginer
- Avoir suffisamment de fuites possibles dans les caissons pour arriver à couler lors d'une navigation de quelques heures. Si c'est le cas il est indispensable de réparer avant la mise à l'eau.
- Pouvoir remplir intégralement les caissons avec de petits blocs de mousse enfilés sur un filin. Non bloqués, ils resteront à la surface de l'eau dans le caisson. donc n'empêcheront jamais le bateau de s'enfoncer jusqu'à ce que le haut du puits de dérive soit immergé.

Avant de naviguer les trappes arrières et les nables en bas des caissons sont fermés; sinon l'eau va rentrer.
Ensuite en navigation, le vide-vite à droite du puits de dérive permet d'évacuer les embruns (à partir d'une certaine vitesse).
Et si après chavirage, il y a pas mal d'eau, l'ouverture temporaire des trappes arrières permet d'en retirer la majeure partie.

Pour moi mousser les caissons est une idée à oublier.

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Peinards dans les Hébrides

Souvenir d'été

  • 4.5 (156)

Peinards dans les Hébrides

novembre 2021