Installation pompe de cale électrique - mon analyse à la lecture des différents fils sur le sujet.

Bonjour à tous,

Voila en matière de pompe de cale j'ai pour le moment en tout et pour tout une pompe de cale manuelle whale gusher Mk3. Je souhaite installer une pompe de cale électrique et pensait que le choix du matériel allait être une décision relativement simple, mais à la lecture des différent fils HEO sur le sujet je constate malheureusement que non.

Plusieurs aspects semble poser problème.

1/ la puissance, beaucoup d'entre vous souligne qu'il ne faut se faire trop d'illusion concernant la puissance de ces pompes (en cas de voie d'eau par ex.)

2/ la fiabilité, à nouveau, beaucoup d'entre vous à lire les multiples fils ont des soucis de fiabilité avec ces pompes qui apparement n'aiment pas ingurgiter autre chose que de l'eau parfaitement claire. Quand ce n'est pas un soucis de fonctionnement de la pompe elle même, c'est un soucis du switch automatique qui ne réagit plus.

3/ aussi souci, celui de la canalisation(tuyeau), pour cela la bonne solution semble de mettre la pompe cale 12v et la pompe manuelle whale en ligne. C'est le montage qui a été fait par certains d'entre vous et éffectivement en regardant l'éclaté d'une pompe manuelle Whale cela ne devrait pas poser problème de la gaver avec de l'eau qui vient d'une pompe 12V. Cela permettrait de ne pas devoir faire réaliser un nouveau passe coque. De plus la pompe manuelle reste opérationelle.

Le manque apparent de fiabilité des pompes 12v qui sont malgrés tout relativement chères chez les ship me pose problème car j'ai dans la cave de ma maison de campagne une pompe vide cave à 60 balles dans un trou boueux qui m'évacue un paquet de mètres cube d'eau bien chargée en crasse tous les hivers et ce depuis des années. Donc pourquoi je devrais débourser bcp + cher pour du matériel beaucoup moins robuste et moins puissant ? Après avoir falli jeter l'éponge en me disant que ma pompe manuelle est trés bien et qu'en cas de gros pépin "nothing will beat a scared man with a bucket" , j'en suis arrivé à la solution suivante (et j'aimerais votre avis sur celle-ci):

1/ je mets quand même une pompe électrique vide cale à la place de la crépine du tuyeau de ma pompe de calle manuelle. Celle-ci devrait continuer à être opérationelle. Si j'ai bien compris une pompe électrique centrifuge cause peu de perte de charge.

2/ Vu que ces pompes de cale 12v vendues chez les ship semblent un peu du brol (brol: c'est du belge, veut dire de fragile, de qualité discutable). Je l'achète au prix du brol, soit une imitation chinoise rule 1100 sur amazon pour 1/4 du prix d'une vrais rule 1100. J'en achète 1 ensuite si cela semble du matos correct jen achète tout de suite une 2ieme à garder en réserve. Ce sera probablement du brol mais avec les trucs chinois on est parfois agréablement surpris (ma ponceuse orbitale achetée 30 eur qui refuse de lacher depuis des années par ex.).

3/ si vraiment soucis je peux garder dans mon bateau une pompe vide cave de bonne qualité de 400w/220v. 400w/220v devrait pouvoir être fourni par le circuit 12v de mon bateau, je n'ai pas regarder mais il me semble que l'alternateur de mon nanni 50CV est assez costeaud. Cette pompe sera de toutes façons beaucoup plus puissante et robuste (et bcp moins cher) que le brol des ship. Dans tous les cas il me restera toujours ma pompe manuelle et le "scared man with a bucket".

Ai-je à votre avis un point de vue défendable ? (si possible mettre l'aspect géopolotique et économique de la provenance du matos de côté).

L'équipage
17 jan. 2020
17 jan. 2020
0

Pompe à eau thermique 91 euros chez mano mano.
3cv 12000 l/h

17 jan. 2020
0

J'ai une pompe plastimo premier prix orange, elle fait le taf depuis des années. Mettre en ligne, j'ai comme doute. Pour ta pompe terrestre, tu passes en 220, il te faudra un onduleur. Tu as peur de couler?

17 jan. 2020
0

Bonjour,
1er sur un bateau plastique, les entrées d'eau sont très limitées ( arbre d'hélice...)et l'eau est en général claire, donc une pompe électrique a turbine suffira en cas de voie d'eau accidentelle , le prix de ces pompes vont de 40 a 150€ suivant le débit.....elles ne sont pas du tout faites pour de l'eau chargée, ou avec hydrocarbure...et surtout pas pour un fonctionnement permanent pendant des dizaines d'heures...
2em sur un bateau en bois ( bordés non étanches a 100%) ou acier... les entrées d'eau sont plus fréquentes et surtout plus régulieres , et l'eau est souvent chargée....les pompes a turbines ne sont pas idéales, et sur mon bateau, je leur ai adjoint une pompe a membrane pour le carré .... ces pompes débitent moins , mais avalent de l'eau chargée, et peuvent fonctionner sans eau (un peu) et surtout tres longtemps en cas de voie d'eau ....., la pompe de puits , utilisée en pompe de cale ne convient pas, car en 230V AC et de plus avec un onduleur 400W de conso + 30% de perte onduleur = conversion 230VAC /12VDC soit 500W = plus de 40A, soit tres peu d'autonomie sur batterie ...LECELTE

17 jan. 2020
0

(Pourquoi y aurait-il des entrées d'eau fréquentes dans un bateau en acier ???)
Le problème principal d'une pompe qu'on utilise a priori pas c'est d'être gommée le jour où elle serait utile. Et la fiabilité du déclencheur est parfois douteuse. Le problème d'une pompe centrifuge, comparée à une aspirante foulante est la difficulté de son amorçage quand le niveau est bas. Même en disposant d'une installation électrique pouvant fournir du 220V alternatif pure sinus vraiment adapté au démarrage et à la marche d'un moteur de 400W, il faut que les batteries fournissent et si l'eau envahit assez il y aurait risque d'électrocution par défaut probable d'étanchéité avant arrêt du système
Par principe toujours penser qu'un seau permet d'écoper avec un bon rendement.

17 jan. 202017 jan. 2020
0

Merci pour vos contributions/remarques, dans le détail:

Thierry, pour le thermique, dans ce cas je préfèrerais avoir un petit groupe électrogène qui me permettrait d'utiliser des outils etc. en plus de la fameuse pompe de cave si gros soucis, mais dans mon cas c'est juste trop compliqué et encombrant d'avoir ce matos pour mes 4 semaines de nav. pas an.

Skiper Tramex. Je te rejoins pour le premier prix orange, ces pompes semblent un peu du consommable, donc devrait probablement être acheter au prix du consommable. Je n'ai pas peur de couler mais, peut-être si :-), mon bateau précédent était insubmersible...en plus la ou je navigue l'eau est fraîche..

Lecelte, merci de me confronter à la réalité de ma fausse bonne idée d'avoir une pompe de cave 400W.

Outremer, idem pour ma fausse bonne idée de la pompe de cave. Pour le truc de la pompe gommée, si j'ai bien compris il faut faire tourner ces petites pompes de temps à autre pour que le moteur électrique ne se fige pas.

17 jan. 202017 jan. 2020
0

suite à "Lecelte, merci de me confronter à la réalité de ma fausse bonne idée d'avoir une pompe de cave 400W."

faut voir ... perso j'ai une 600W/200v-12000L/h Karcher derrière un convertisseur 12/220v de 2000w (oui il faut ça pour démarrer la pompe) et pour les Ampères ben tant que le moteur tourne c'est bon !
on avait déjà fait des fils là-dessus, les avis divergent, perso je prend ça comme sécurité, 12.000L/h ça me laisse plus de temps pour trouver la grosse fuite ou le trou dans la coque avant de couler, dès que je vois l'eau soulever les planchers je démarre le moteur et appuie sur l'interrupteur unique déclenchant à la fois le convertisseur et la pompe, après si je dois vraiment couler, inch'allah
bien sur j'ai aussi 2 à 3 petites pompes merdiques comme tout le monde pour vider quelques fonds inaccessibles.

18 jan. 202018 jan. 2020
0

Merci pour cette réponse intéressante Quizas, je ne savais même pas qu'il était possible d'avoir un convertisseur 12V/220V qui débite 2000W sur un voilier, je suis impressionné, ça doit être un cablage et un fusible super costaud pour fournir ce type de puissance.

18 jan. 2020
0

Sinon, un moyen complémentaire:
Une dérivation sur la prise eau de mer de refroidissement du moteur.
Dépense: un té, une vanne, et un bout de tuyau.
Ainsi on utilise l'eau de l'intérieur au lieu de l'extérieur.

18 jan. 2020
0

Je n'oserais pas sans double avis mais c'est trés interessant comme idée (avec une bonne crépine bien entendu).

19 jan. 2020
0

faut auparavant mesurer le débit, avec un seau sous l'échappement

Perso, mon 2GM20 débite 3.5 litres / minute.
certes au ralenti. ça doit quand même pas être très puissant accéléré

18 jan. 2020
0

Perso j'ai 2 pompes vide cale centrifuges réparties. Lors de l'essai d'une elle était bloquée et le bobinage rotor a cramé. J'ai rebobiné pour le fun mais c'est fastidieux.
Il y a aussi une vanne trois voies permettant de refroidir le moteur avec l'eau embarquée via un tuyau avec crépine et filtre mais il faut déjà accéder à la vanne, puis espérer que l'amorçage va bien se faire et le débit est moyen. Il reste donc la pompe règlementaire manuelle à membrane identique à celle des WC Lavac qui pourrait aussi servir (à noter qu'une pompe de WC LAVAC a une version à moteur électrique) en en vide cale en dérivant le tuyau.
Il suffit de faire le nettoyage d'une sonde traversante de coque pour se rendre compte du débit important d'une petite fuite même à faible pression. Donc tout cela ne dispense pas d'avoir le réflexe impératif d'obturer la fuite le plus rapidement possible par n'importe quel moyen. Les pinoches adaptées doivent être disponible, d'autres obstruant à prise rapide et des moyens adaptés côté étambot. A noter aussi que curieusement l'idée de chercher à glisser, quand c'est possible, une voile par l'extérieur de la coque avant que le bateau coule, vers la zône présumée coupable, est très peu envisagée. Les aménagements intérieurs interdisent en effet très souvent d'accéder à toute la coque.

18 jan. 2020
0

Outremer, cette idée de voile mise sur l'extérieur de la coque pour diminuer le débit d'une voie d'eau figure en bonne place dans les anciens cours des Glénans et de fait bien gravée dans ma mémoire vu mon passé de moniteur chez eux. Par ailleurs je pense avoir vu une vidéo réalisée par Yachting monthly ou cette idée est mise en pratique avec succés (c'est pas que la voie d'eau disparait mais on peut mieux l'étaler avec la/les pompes et voir venir pour d'autres moyens de combler la fuite).

18 jan. 2020
1

Plutôt que de poser une pompe qui ne marchera que si le moteur tourne et si l'alternateur débite et si le convertisseur fournit, pourquoi ne pas simplifier et mettre une pompe entrainée par courroie par le moteur?

18 jan. 2020
0

tout à fait Chtit Luma, ça a été ma première intention mais trop compliqué pour positionner ce genre de pompe attelée pour mon boat et surtout pompe très chère, mais effectivement c'est la solution choisie pour tous les bateaux de pêche, pompe attelée à moteur de propulsion ou à moteur dédié.

0

Bonsoir,
La moto pompe de Thierry me semble être l’engin qui débite le maximum.
Peu volumineuse, puissante, elle peut rapidement vider une carène.
Chez SVB (ou peut-être ailleurs?), ils commercialisent une pâte qui colle même sur le mouillé.
J’ai à bord une grosse pinoche en mousse qui devrait être certainement plus efficace que celles en bois.
Je reste persuadé que le plus important est de trouver le plus rapidement possible l’origine de la voie d’eau. La trouver dans 50cm d’eau mouvante doit déjà être presque une mission impossible.
Bonne soirée,
Patrice

19 jan. 2020
2

"La moto pompe de Thierry me semble être l’engin qui débite le maximum."
juste un retour d'expérience : j'en avais acheté une dans les 150€, m'en suis servi dès l'achat pour faire des essais puis elle est restée un an sur le bateau bien emballée dans un coffre, j'ai voulu la démarrer: grippée bloquée à la poubelle ! je crois que ce genre de moto pompe pas cher ne supporte pas le milieu marin

19 jan. 202019 jan. 2020
1

C'est cette histoire de pompe gripée après l'hiver qui me pousse à acheter plusieurs pompes électriques semblables premier prix. Comme c'est la partie inférieur de la pompe qui habituellement est fixée au bateau, et qu'ensuite on clipse le corp de pompe dessus, pour la remplacer par une nouvelle il suffit de déclipser l'ancienne et de clipser la nouvelle dessus, la connexion électrique se faisant par des connecteurs étanches thermorétractables qui se fixe en 5 minutes. Comme je comprends que ces pompes 12V ne peuvent en aucun cas étaler une voie d'eau un peu conséquente il faut à mon avis les regarder comme des éléments de comfort ou pour garder le bateau à flot lors d'une petite fuite en son absence quand le bateau est au ponton (avec un interrupteur à flotteur). Pour la grosse voie d'eau c'est un autre sujet, voile à l'extérieur pour colmater, pâte spéciale, pinoche mousse etc...
Je pense que l'erreur serait de considérer ces pompes 12V comme pouvant étaler une vraie voie d'eau, d'acheter la plus puissante de ces pompes qui ne sera de toutes façons pas assez puissante et toujours trop fragile par rapport à son prix.

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Litiri

Souvenir d'été

  • 4.5 (111)

Litiri

novembre 2021