Installation frigorifique à bord

sur ce site que je trouvais excellent.

mais gâcher par certains septiques ou fanatiques des rg.

alors un petit commentaire sur les bac a vide pour tilikum.
alors un bac avec une épaisseur de vide de 10 mm et aussi efficace qu'un bac de 1000 mètres de mousse.
pour la simple raison que:
1-la chaleur se déplace du chaud vers le froid
2-elle ne peut se déplacer que sur de la matière

conclusion s'il y a du vide le froid reste la ou il est (la chaleur ne vient pas le réchauffer).

L'équipage
30 août 2004
30 août 2004
0

bon ma dernière contribution
sur ce site que je trouvais excellent.

mais gâcher par certains septiques ou fanatiques des rg.

alors un petit commentaire sur les bac a vide pour tilikum.
alors un bac avec une épaisseur de vide de 10 mm et aussi efficace qu'un bac de 1000 mètres de mousse.
pour la simple raison que:
1-la chaleur se déplace du chaud vers le froid
2-elle ne peut se déplacer que sur de la matière

conclusion s'il y a du vide le froid reste la ou il est (la chaleur ne vient pas le réchauffer).

30 août 2004
0

Meuuhhhh ...
non, la chaleur ne se déplace pas que dans la matière, car sinon la terre ne serait pas chauffée par le soleil :-)

C'est plus compliqué que tu ne le penses, Zeste ... La qualité de l'isolant dépend de la nature du transport des calories (ou frigories, c'est pareil). Selon que c'est un transport par convection, conduction, rayonnement, etc ... l'isolant sera différent, notamment sa simple couleur peut avoir de l'importance, ainsi que sa réflectance optique, et sa conductance électrique en surface ... etc ...

Mais bon, on s'égare :-)

30 août 2004
0

rahhhh
en voila un qui me fait mentir le bougre!

1-il me semble que les photons ont été classer dans la catégorie matière?

2- pour la convection et la conduction il me semble que je suis dans le vrai.
maintenant je ne suis pas super_chercheur ou professeur donc je ne détiens pas la vérité, et si je dit quelque chose je peux me tromper.

puis je suis bien d'accords avec toi les choses ne sont pas aussi simple.
si je me suis permis de le réduire a ce point c'est que j'ai lu sur ce site que "la dynamique des fluides était extrêmement simple !" ;-)

30 août 2004
0

"la dynamique des fluides était extrêmement simple !"
Jamais écrit cela, moi...

Cette affirmation doit provenir d'un autre site... :-)

30 août 2004
0

il me semble que le vide est un excellent isolant et le meilleur
pour le transfert thermique par conduction qui se fait par passage de molécule à l'autre et moins il y a de molécule et meilleure est l'isolation et le vide est sans molécule en théorie

mais bien sur ce mmode de transfert n'est qu'un mode parmis les autres et alors le vide n'est pas forcément le + performant (et meme certainement dans le cas du transfert par radiation)

amicalement

30 août 2004
0

mhhh... au fait
comment est faite l'isolation d'une bouteille "thermos" ? :-)

31 août 2004
0

Le poids de l'histoire ...
fait qu'on s'imagine que le vide est le meilleurs :-) Dans le temps on ne savait pas élaborer les mousses et autres composites modernes.

Donc les thermos étaient en effet une double enveloppe de verre avec le vide entre. Cela correspondait aussi à des techniques ancestrales du verre.

Maintenant avec les mousses, les sandwiches, le surfaces à proporiétés dielectriques bine choisies on fait mieux en moins épais.

Forcément: en thermodynamique , tout se réfère à la température absolue en °K, soit 293°K pour l'ambiante. Donc les ordres de grandeur du rayonnement infra-rouge ne changent pas trop entre un frigo (280°K) et une thermos de café chaud 340°K).

Avec une isolation par le vide on arrive rapidement à l'épaisseur limite au delà de laquelle c'est la perte par infra-rouge qui devient dominante et contre laquelle le vide ne peut rien. Il faut donc mettre des barrières réfléchissntes infra-rouge, et tant qu'à faire , on met ça sur une mousse, dont les meilleures permettent de descendre à quelques cm d'épais pour bloquer la convection et la conduction de manière cohérente par rapport au blocage infra-rouge.

Exit le vide :-)

31 août 2004
0

Suite ...
Toutes les règles ont leurs exceptions: les petit vase "Deward" pour transporter l'azote liquide (quelques dizaines de °K) sont en double enveloppe verre-vide ... parce qu'à des tempértures aussi basses le rayonnement infra rouge est faible devient bien plus négligeable qu'au voisinage de la tempérture ambiante.

Faut pas sous-estimer les pertes par infra-rouge: dans une pièce à 25°C, si les murs sont à 10°C, on "se les gèle" sévèrement, simplement parce-que le rayonnement infra-rouge des murs n'a pas ss valeur "normale" et que le corps humain n'aime pas ça.

31 août 2004
0

a propos
des isolants, un copain a mis du genre trisodur (isolant multicouche caravane)et prétends que ça vaut 10cm de mousse polystyrene.. je suis sceptique. quid par exemple de la condensation interne de ce genre d'isolant?

31 août 2004
0

Les panneaux dont je parle
et qui m'ont bluffé, sont chez :

www.glacierbay.com[...]a_r.asp

Très cher !

31 août 2004
0

Le juste équilibre ...
pour un cas réel (et non pas un cas de l'industrie spatiale ou publicitaire :-) ), c'est de trouver l'isolant qui permettra des pertes un peu plus faibles que celles provenant d'autres causes incontournables, comme l'ouverture intempestive du frigo pour prendre une bière fraîche, les fuites dans les angles, l'écoulement de la condensation, etc ...

C'est pas la peine d'avoir une isolation parfaite pour laisser en fin de compte la porte ouverte :-)

Je crois que l'expérience pratique montre qu'avec les classiques 10 cm de mousse à cellules fermées on arrive à un résultat cohérent, c'est à dire que l'ouverture de la porte va représenter une grosse partie des pertes. Mon frigo classique bien isolé de 100 litres, à 5°C par 25°C ambiant, consomme 12 Watts/heure si jamais ouvert, et probablement le double quand on boit quelques bonnes bières par jour :-)

Robert.

P.S. j'aime bien les arguments publicitaires: dans une des figures du site donné par Fred, il sont comparé avec les concurrents "mousse" ... mais bien entendu ils n'ont mis que les mousses à cellules ouvertes et pas celles à cellules fermées qui sont meilleures ... héhéhéhé ... pas folle la guêpe ... ce qui ne veut pas non plus dire que leur produit soit mauvais.

31 août 2004
0

Condenseurs "skincoolling"
Bonjour,

Quel qu'un sait il où l'on peut trouver ce type de condenseurs en France ?

Merci

31 août 2004
0

Faute de marché
ce n'est pas fabriqué en série.

En fait, j'en ai fabriqué des dizaines, pas un seul a les mêmes cotes, car le plus souvent on cherche à occuper une surface disponible, par exemple entre deux lisses et deux varangues.

Et comme l'angle droit est une rareté plutôt rare à bord de nos voiliers... :-)

31 août 2004
0

paneaux en mousse à cellules fermées
Chers ami(e)s
Aprés cette dicussion sur quelques
élements de la thermodynamique démontée ,pardon démontrée avec les mains .
Quelqu'un peut 'il nous indiquer quelle type de mousse (panneaux, bombes bi-composants), sous
quelles appellations commerciales les trouvent-on
et chez quel types de commerces trouve t-on ces
produits .Est'il vrai que les mousses isolantes
de nos chers bateaux des années 80 et 90 sont dans des états de décompositions deja avancés sous l'action d'une dégradation chimique ??
. Dans l'espérance de ne pas rester isolé dans ma cellule fermée et mal réfrigerée!

31 août 2004
0

Nature de la mousse ....
La mousse polyuréthanne n'aime pas les UV ni la flotte. Or a elle a été et est toujours beaucoup utilisée, notamment avec les classiques bombes aérosol. Elle est naze après qques années si elle reçoit de la lumière et / ou de l'eau.

La mousse isolante la plus banale, isolante et résistante est celle (assez dense) prévue pour les dessous de chappe en béton de batiment. Un des noms commerciaux est Roofmate, et la couleur est souvent bleue. Chez tous les bricolos, en panneaux de qques cm d'épais.

Globalement on trouve des mousses Polyuréthanne (sensibles au vieillissement), les mousses polystyrène (le classique ultra léger et les plus denses citées ci-dessus), mais aussi des mousses polyéthylène (souvent comme calage dans des emballages chiadés), sûrement les plus résistantes au vieillissement chimique.

31 août 2004
0

en gros....
la mousse polyurethane pourrait etre qualifiée de gremlin de l'isolation! ;-) :-D

31 août 2004
0

Le must du must
L'ideal se sont les panneaux isolants sous vide
quelques donnees (W/Mk)
fibre de verre = 36
polystyrene = 36
polyurethane = 19-35
panneaux sous vide = 4,8 (impressionant)
j'ai trouve un fabricant mais je ne sais qui le distribue....
www.porextherm.com[...]ome.htm
a suivre...

31 août 200416 juin 2020
0

impressionant
j'ai oublie la courbe...

31 août 2004
0

Steph ...
la comparaison de la figure est fallacieuse car n'est pas faite avec les mousses à cellules fermées qui sont meilleures que celles à cellules ouvertes :-)

C'est la même figure "promotionnelle" que celle du site donné par Fred de Tilikum ....

Ensuite faut voir ce que ça donne dans les angles, au joint de couvercle et ... en refroidissant les canettes réelles et pas virtuelles :-)

Un calcul simple montre que les pertes mesurées réelles d'un frigo classique mais bien isolé de taille moyenne consomme autant d'énergie en 24h que le fait de refroidir environ 10 litres de "nourriture" de 25°C à 5°C.

Donc même avec un isolant super génial et idéal ayant ZERO perte , on ne gagne donc qu'un facteur 2 en fin de compte puisque environ la moitié était consommée par le refroidissement des aliments ... sans parler des pertes supplémentaires par portes ouvertes !

Donc en dépensant (peut-être) une fortune, on gagnera (au mieux) 30-40 % sur le bilan global du frigo. C'est pas négligeable, mais c'est TRES LOIN des gains gabuleux d'un facteur 400% annoncés par les fabriquants de l'isolant.

01 sept. 2004
0

Constat...
Ces fameux panneaux, en l’occurrence ceux de « Glacier Bay », je les ai vu de mes yeux en utilisation réelle, comme expliqué dans la page concernée, c’est vraiment impressionnant. Pourtant je suis d’un naturel plutôt méfiant…

Pour un congélateur calé à moins vingt cinq degrés, par une température ambiante de trente degrés, si l’isolation n’est pas proche du parfait, va laisser voir de la condensation à l’extérieur.

Dans le cas précédemment décrit, rien de tel, les parois extérieures étaient à température ambiante, pour une isolation de trente millimètres…

J’en conclu que la pub n’est pas trop « menteuse »

Pour une mousse PU de bonne qualité, il faut minimum dix à quinze centimètres pour le même résultat.

En ce qui me concerne, je préfère la mousse PU, beaucoup moins chère, et plus facile à mettre en œuvre, mais le problème d’une isolation épaisse, c’est le volume gaspillé au détriment du volume utile…

01 sept. 200416 juin 2020
0

Les panneaux de GB
Glacier Bay est une marque très réputée aux US (ce qui ne veut rien dire en soir) et elle ne fait que commercialiser ces panneaux.
Je les ai vu à l'oeuvre sur un Manta 40 aux Bahamas.
Enfin, j'ai bu un coup .... et discuter de ces panneaux avec le proprio. Il avait le bateau depuis un peu plus d'un an, et sur ces catas , il y a un immense frigo-congel dans la nacelle avec 120mm d'isolation tout autour.
Le mec a dit au chantier d'employer les panneaux de GB (il connaissait je sais plus qui, ...) qui a mis 40mmm tout autour. Gain de place dans la nacelle 160mm en largeur et 160mm en profondeur. Croyez-moi, ça fait une sacré différence (je connaissais d'autre Manta avant celui-ci (c'était un concurrent à l'achat d'occase). Le mec était SUPER CONTENT. Congélo et frigo (2 groupes séparés) consommaient peu (mais là, je suis d'accord avec Robert, pas vraiment de moyen de comparer, ce n'est que l'impression du mec).
Donc 3 fois moins de volume pour la même satisfaction (ce n'est pas vraiment une mesure objective j'en conviens).
Je faisais déjà référence à ces panneaux dans je ne sais plus quel fil et leur gros problème c'est qu'à priori, pour fonctionner vraiment bien, tout le bloc doit être assemblé par le fabricant (avec découpes exactes au bons endroits,...). C'était particulièrement facile pour ce Manta, alors en construction et avec des formes ultra simples, puisque dans la nacelle, mais pour une installation le long de la coque (la majorité) avec des formes plus ou moins complexes, le prix (main d'oeuvre) augmente en proportion (Glacier Bay fidèle à sa réputation).
Même si le marketing fait un peu trop fort (pour justifier la différence de prix / à la différence de résultat), il y a une réelle recherche dans la fabrication de cet isolant (et non la simple application de mousse ou de panneaux de mousse), et c'est déjà important. Le résultat est meilleur que l'existant. Par contre, pour les belles courbes etc... il faut bien comprendre que ça s'adresse avant tout au marché américain et que tout américain SAIT que par nature, ces arguments sont falacieux (combien de "Top of the World" ? , combien de "Best in USA" ? ) et il les évalue à leur juste valeur (? enfin c'est ce que je pense!)

Je ne voulais pas intervenir avant d'avoir lu l'article de Tilik, mais j'ai pas tout fini hier et j'ai pas pu me retenir ce matin. :-D .

Pour l'article c'est du grand art : simple concis (presque ;-) ) en tout cas, éclairant certaines réputations usurpées et surtout, le plus important : NE PERDANT JAMAIS LE POINT DE VUE DE L'UTILISATEUR.
Tilik, si tu penses ce que tu écris et que tu bosses comme tu penses, t'es le genre de pro qu'il fait bon cotoyer. :-)

01 sept. 2004
0

Robert
100% d'accord avec toi,mais 40% c'est enorme.
Ne pas oublie que l'on refrigere les aliments que quand on les met dans le frigo..apres on essaye de conserver la temperature.
Cela dit il n'empeche qu'une bonne installation bien equilibree (regul,condenseur,evapo...)est aussi importante.
Je serais curieux de tester ces panneaux,tu dit qu'ils sont cher ..combien? et ou les trouver.
Si quelqu'un peut me renseigner,merci d'avance.

Une autre debat: j'ai souvent vu sur les vieux bateaux des condenseurs tubulaire (une boucle de cuivre) juste fixee sur la coque dans l'eau bien sur. Meme au sec par 40c exterieur le frigo antique +de 20 ans fonctionait a merveille??
Je ne connais pas les formule pour calculer la taille de ce genre de condenseur que j'ai l'intention d'installer.
Ce systeme evite un echangeur,une pompe,les secutites HP etc.. la simplicite paye toujours.
Sans oublier qu'avec les condenseurs a air la ventillation est toujours difficile surtout en mileu ferme.
Bon vent, bon froid....

01 sept. 2004
0

Attention,
les condenseurs extérieurs « keelcooling » ne sont pas en cuivre, mais en cupronickel qui lui, résiste à l’eau de mer…

Ce matériau est naturellement anti-fooling en eaux froides, mais pas en eaux tropicales, ce qui oblige soit d’aller gratter chaque semaine, soit de les enduire de peinture anti-salissures, ce qui a le désavantage de l’isoler thermiquement…

Laisser fonctionner le groupe bateau au sec n’est pas une bonne idée : si le groupe est assez costaud pour résister, ce qui n’est pas toujours le cas, le réfrigérant, lui, va surchauffer et se dénaturer. A ce stade, on constate des pressions normales, et une production frigorifique très diminuée…

Sachant les plaisanciers souvent distraits, j’installe toujours une sécurité, ce qui m’évite les palabres une fois le compresseur cassé…
:-)

01 sept. 2004
0

Installation homogène ?
Et surtout, pour rentabiliser un super isolant, il faut AUSSI avoir un super compresseur, super condenseur, super évaporateur, ... etc ...

Fred a encore du boulot devant lui :-)

Rien qu'en changeant mon compresseur et le condenseur(même marque, mais plus récent et contenant la bonne quantité de gaz) , j'ai gagné un facteur 1.5 à 2 environ d'énergie .

01 sept. 2004
0

attention
je l'ai dejà dit ailleurs (je radote!) mais le "roof mate" est totalement incompatible avec la stratification polyester (il se transforme ne enormes bulles!) sans doute soluble dans le styrene de la resine.
Je me suis fait avoir une fois, et tout est allé a la benne du port..

01 sept. 2004
0

combine de modeliste.....
c'est un copier coler d'un post posé sur un autre fil ce matin........

gerard 01-09-2004 08:21

petite combine de modeliste.........

si vous devez passer de la resine polyester sur une mousse qui ne l'accepte pas(qui fond),rien de plus simple...........

il suffit de passer avant l'application et sur toute la surface de la mousse,tout simplement ,de la colle à papier peint ou de la colle à bois legerement diluée.......

ettonnant non...............

tester avant sur une chute et vous serez plus tranquil.

evidement,BIEN LAISSER SECHER,ET NE PAS GRIFFER.

testé plusieurs fois pour la realisation d'ailes d'avions et de grands planeurs RC.

le tester,c'est l'ssayer.......et l'essayer,c'est l'adopter......

breveter C du GG.......

gg.y'en a la dedans........

01 sept. 2004
0

Mousses d'isolations.

Il y a un produit très facile à mettre en œuvre : celui qui est vendu pour isoler les toitures ou les portes de garages.

C'est une mousse blanche de huit millimètres d'épaisseur, avec quelques microns d'aluminium de chaque côté.

La pub prétend que c'est équivalent à 25 mm de mousse PU, mais c'est probablement très exagéré…

Par contre il est exact qu'il n'y a aucune reprise d'eau, ce que j'ai vérifié de la manière suivante : j'ai pris un échantillon, l'ai pesé à l'aide d'un pèse-lettres, amarré un plomb d'un côté et une garcette de l'autre, puis immergé trois semaines sous le bateau par trois mètres de profondeur…

L'échantillon pesant le même poids à la fin du test, j'en ai conclu que cela n'absorbait pas d'eau… ce n'est pas très scientifique, et je sens que Robert va démonter ma belle théorie, et m'apprendre la bonne procédure de test...:-D

Nous fabriquons ici des glacières avec cette matière, avec de très bons résultats. Six couches pour un frigo, et douze couches pour un conservateur. Ce qui donne respectivement 50 et 100 mm d'épaisseur.

Il faut être très soigneux au montage : c'est comme pour un oignon, chaque couche doit être étanche par rapport à l'autre.

Généralement nous fabriquons deux boîtes, l'intérieure et l'extérieure, en CP + époxy, avec de larges joints congés pour le volume intérieur. (cela facilite le nettoyage…)

La boîte intérieure étant à l'envers sur l'établi, on pose la première couche, en s'aidant de quelques points de colle contact, et on ferme les bords avec la bande adhésive vendue avec le produit. Puis l'on passe à la couche suivante en suivant la même procédure. La dernière couche étant posée on enfile l'ensemble dans la boîte extérieure, et on scelle le dessus toujours en CP + époxy.

C'est très rapide, et l'outillage pour l'isolant est simple : un cutter !

Variante pour un conservateur : fabriquer la boîte intérieure en aluminium, peinte avec un époxy alimentaire, l’évaporateur étant installé à l’extérieur, comme dans un conservateur domestique.

C’est le montage utilisé sur mon boat perso…

25 nov. 2005
0

merci
pour cette description.

Cette façon de construire un frigo est d'une telle
clarté que je pense que même moi, je dois pouvoir y arriver sans problème. Merci tilikum tu es le chef.

Par contre mon ignorance aimerait être dégrossie sur la meilleure façon de faire l'étanchéité du couvercle ? ( je suppose qu'il y a un couvercle sur le dessus )Merci.

Didier

01 sept. 2004
0

la question a 100 balles
J'ai une machine a faire le vide et je voudrais essayer de mettre sous vide quelques epaisseurs de mousse + alu.
En faisant ca est ce que je vais ameliorer lo coef.K de la mousse??
D'apres ce que j'ai pu voir sur le site indique par tikilum il y a de la mousse dans leur sandwich sous vide.
Vivement cet hiver que l'on gagne un peu sur la conso de nos frigos..

01 sept. 2004
0

t'as interet de reguler sinon,y aura plus rien......
le vide,c'est hard !!!!!

01 sept. 2004
0

Woui, mais...
s'il est très facile de faire le vide, le problème plus ardu est de le garder... pas simple !

01 sept. 2004
0

Mais non, mais non Fred ...
Quelle mauvaise réputation je me suis fait :-)

01 sept. 2004
0

Mais si - mais si, Robert...
On apprend plein de choses utiles, grace à toi... :-)

03 sept. 2004
0

beotien
je vais probablement dire une connerie , mais ca ne sera pas la premiere ni la derniere surement ... en afrique j'ai vu des peaux de mouton ou de chevres retournées renplies d'eau qui sous l'action du soleil et du vent permetait une evaporation lente et refroidissait l'eau (d'un gout abominable de bouc en rut) mais qui sortait absolument glaciale et ce sans le moindre apport d'energie (autre que naturelle)
Sur nos canots on a de l'eau (le sel pose peut etre un pb), du vent (c'est mieux pour la voile) et du soleil ( encore qu'en bretagne je ne sais pas mais en guadeloupe ca va ;o)
avec tout cela et un zeste de technologie qqun sera t'il capable de raffraichir ma biere...sans vider mes batteries

a+
philippe

03 sept. 2004
0

Si si...
il suffit d'envelopper la canette avec un chiffon, d'imbiber le chiffon avec de l'eau salée ou non et de l'exposer au soleil ou au vent.

Elle ne deviendra pas glaciale, mais va se rafraîchir :-)

C'est d'ailleurs comme cela que nous nous rafraîchissons : en transpirant ! La transpiration s’évapore, et refroidi le corps…

Y a pas un toubib sur le forum pour mieux expliquer ?

03 sept. 2004
0

La limite ...
du système est la vitesse à laquelle le vent peut évaporer l'eau, qui va conditionner la vitesse à laquelle les calories sont extraites de ladite bière. En effet chaque gramme d'eau passé de l'état liquide à l'état vapeur va consommer quelques calories.

Mais comme le soleil va réchauffer la bière à une certaine vitesse aussi, il va s'établir un équilibre entre la vitesse de chauffe et la vitesse de refroidissement.

On peut en conclure que ça marche d'autant mieux que l'air est sec (un air humide ne peut plus évaporer de l'eau, même avec du vent). C'est pour ça que ça marche spécialement bien en climat désertique aride.

Comme le dit Fred, c'est aussi la raison pour laquelle les chiens tirent la langue, c'est le seul endroit du corps par lequel ils peuvent transpirer ! (et c'est pas une blague)

Et c'est aussi le principe des jarres en terre cuite non vernissées, qui laissent suinter l'eau par les pores en restant fraîches.

Robert.

03 sept. 2004
0

on appelle ça le transfert thermique par changement d'état
un liquie chauffé va , dans un premier temps élever sa température, puis quand le point d'ébullition est atteind, l'energie absorbée va servir uniquement à produire de la vapeur et il faut beaucoup d'énergie pour passer de l'état lquide à l'état vapeur

donc si la transpiration se vaporise au contact de la peau ( et c'est bien + visible avec des liquides à très bas point d'évaporation comme les fréons ou l'éther ou les alcools)elle prend des calories sur la peau, donc abaisse la t° de celle ci

ainsi, quand on est dans un courant d'air, l'évaporation est accélérée et on a une sensation de fraicheur

quand on sort de l'eau, l'évaporation est aussi accélérée et on ressent encore cette sensation de fraicheur, meme avec de l'eau chaude

le chien sort la langue et fait dse ùmouvements respiratoires rapides afin d'accelerer l'évaporation et évacuer ses calories excédentaires

bien sur, toute loi physique étant normalement réversible, la condensation d'une vapeur restitue l'énergie absorbée pour passer à l'état vapeur précédemment ( on appelle ça la chaleur latente de vaporisation) et procure une sensation de chauffe

c'est ce qui fait qu'il est très facile de se bruler avec de la vapeur, car la condensation de cette vapeur sur la peau amene une grande quantité d'énergie instantannément ce qui provoque la brulure + que la t° réelle du fluide

on sort du bateau, mais on reste bien dans le frigo, les systèmes frigorifiques à compression étant entièrement basés sur cette loi de changement d'état

le fréon liquide s'évapore dans le freezer en absorbant les calories, donc en abaissant la t°

la vapeur de fréon se condense dans le condenseur hors du frigo en restituant les calories prises à l'intérieur du frigo, d'ou la necessité de refroidir ce condenseur pour évacuer les calories

on favorise cette condensation en comprimant le fluide, sachant que l'augmentation de la pression augmente le point d'évaporation donc permet de rester à l'état liquide + longtemps et vice-versa sachant que le point dé vaporisation dépend du liquide et de la pression

désolé j'ai pas pu m'en empecher

amicalement

03 sept. 2004
0

Pourquoi désolé, JP
au contraire, c'est un exposé parfaitement concis, et en plus exact... :-)

N'est-ce pas le but d'un forum, de faire avancer les connaissances ?

Amicalement

03 sept. 2004
0

Un petit peu hors sujet...
mais pour citer des exemples de refroidissement par évaporation d'eau :

Il y a dans les pays secs un système très simple : le « Cooller ».

C’est une grosse boîte d’un mètre cube, avec trois parois constituées de panneaux de paille. La quatrième paroi supporte un ventilateur.

Il y a une arrivée d’eau régulée par un flotteur comme pour une chasse d’eau de nos toilettes. Une petite pompe envoie l’eau dans une gouttière percée de petits trous, pour maintenir les panneaux de paille mouillés.

Cela donnait un air frais très agréable, bien plus agréable qu’un climatiseur classique qui assèche l’air.
J’en ai personnellement profité en Irak, où l’été la température peut dépasser les 50° à l’ombre, mais avec 15 à 20% d’humidité relative. Consommation électrique : 500 watts.

Vu aussi une variante du principe pour rafraîchir des hangars de 100 mètres de long, 20 mètres de large et dix mètres de haut, utilisés entre autres par les vendeurs de plantes au Koweït : la paroi du fond était constituée de grands panneaux de paille maintenus mouillés, et à l’autre extrémité du hangar de très gros ventilateurs lents et presque silencieux. C’est loin d’être glacial, mais on y transpirait pas.

06 sept. 2004
0

gaz à tous les étages
Félicitations Fred, pour ton article complet très intéressant, fort de ton expérience pro.
« Un des postes le plus gourmand en énergie, au mouillage, est celui de la réfrigération ».
Sous une canicule grecque où ce constat dévorait les précieux Ah, j’ai eu l’occasion de me lier d’amitié avec un ancien de France télécom reconverti sur place dans la réparation marine elec. avec, entre autre, le dépannage d’urgence des clims de yachts afin de permettre à la progéniture de continuer à jouer à la playstation dans de bonnes conditions. Tu dois connaître ça...
Nous avons discuté du problème et j’ai été épaté par l’installation froid de son canote : un petit frigo camping gaz à absorption d’environ 20l, ouverture par le haut, monté sur cardan (je ne suis pas sûr que ce matériel soit encore vendu) !!!
Tu traites rapidement de l’absorption et c’est vrai qu’il ne doit pas exister un grand choix de matériel, mais je reprendrai quelques considérations en restant sur des installations de dimensions et de confort modéré:
La plupart des bateaux dispose déjà d’une installation gaz pour la cuisine.
Une bouteille de 13 kg stocke de l’ordre de 178 Kwh, ce qui semble permettre avec frigo et cuisson une autonomie d’environ un mois et libère de la majeure partie des consommations électriques.
( cf. Banik : www.banik.org[...]igo.htm )
Sur un voilier je considèrerai guère au delà de 48h la conservation des denrées périssables et autres luxes des escales. Dés lors, l’usage du frigo est plus pour le rafraîchissement que pour la conservation.
Le fonctionnement du frigo gaz fixe par mer formée semble effectivement plus aléatoire mais on peut dire aussi que la nécessité de froid devient aussi moins fondamentale que sous la cagna. Et effectivement la grande majorité du temps se passe à l’escale ou au mouillage.
Le coût des bouteilles GPL est généralement avantageux et elles sont disponibles partout comme produit populaire. Reste le problème, suivant les pays, des différentes bouteilles et embouts, mais il est toujours possible d’utiliser des adaptations et de réaliser des dépotages.
En ce qui concerne l’appréhension du gaz, les installations gaz ne souffrent effectivement pas l’approximation sur aucun point, tuyauteries, soudures, raccords, flexibles, dissociation et ventilation du compartiment bouteilles. Comme en général les appareils de cuisson, les frigos gaz sont équipés d’une sécurité de flamme par thermo-couple double clapet à sécurité totale. A moins de bidouillages, une installation ne doit pas et ne fuit pas.
Pour ce qui est de la combustion, lorsque celle-ci est complète et bien réglée, disposant de suffisamment d’oxygène et d’une évacuation satisfaisante des produits de combustion, elle ne produit, comme les individus et pas plus pour un frigo, que du CO2 et la vapeur d’eau. Le problème serait avec une flamme « jaune » et un milieu confiné qui finirait par produire, comme tout autre mauvaise combustion, du CO (monoxyde de carbone) toxique. Ce qui n’est pas le problème dans le cas d’un voilier, celui-ci étant généralement très largement ventilé.
Pour ma part j’ai donc récupéré un petit camping gaz dont je compte bien équiper mon prochain canote. Certes c’est modeste et je comprend que d’autres puissent souhaiter pour leur bonheur des moyens plus sophistiqués. Mais en bateau je serais plutôt pour « simple is beautiful »

A propos de clim et de rafraîchissement par évaporation, il existe sur le marché des systèmes de ventilation rafraîchie par passage de l’air sur un treillis de transit humidifié, je pensais à un système de mèches humides par les manches fantômes de ventilation. Idée saugrenue ?

Je profite de ce forum ou se croisent les doctes précisions de thermodynamique et les bons trucs de Bibi Fricotin, pour proposer une interrogation :
Si nous considérons que froid est d’autant plus nécessaire lorsqu’il fait plutôt beau et chaud, pourquoi n’utilise-t-on pas plus sur les bateaux le principe, découvert par Carré dés 1859, de produire du froid avec du chaud par un système à absorption avec un capteur solaire.
Cela ne doit pas être pire comme rendement que des panneaux elec.
J’ai jeté un œil sur des sites. Il semble bien que cela existe mais plutôt de façon expérimentale comme par exemple une réalisation très simple d’une chambre froide de 100l avec un capteur de 1m2 un par la fac de Rabbat.
solar-club.web.cern.ch[...]re.html
Cela paraît honnête comme ratio et séduisant sur le principe, alors pourquoi cela ne se fait-il pas ?

Mais n’oublions pas, comme l’a dit l’honorable JF Deniau, le plaisir de l’escale c’est aussi :
- S’asseoir au bistro du port pour regarder son bateau bien mouillé,
- Boire frais
:-p

07 sept. 2004
0

Bien sûr
que l'on peut faire du froid sans compresseur, sans gaz, juste avec le soleil...

Mais : deux minuscules défauts, c'est très lourd, et très cher. Environ vingt fois plus lourd, et au moins dix fois plus cher qu'un groupe utilisant un compresseur Danfoss...

Quand aux systèmes à absorption, je penses avoir déjà expliqué mon point de vue dans l'article... :-)

Amicalement

07 sept. 2004
0

Emplacement du montage du groupe compresseur
Hello à tous,

Je suis occupé à remettre à neuf complêtement un voilier, je me demandais l'endroit idéal du groupe frigo pour avoir une installation efficace et silencieuse...

Pour éviter le bruit la nuit et le refroidissement dans le carré, j'envisage de placer le group frigo dans un des coffres arrières qui sont profonds et volumineux...

J'aimerais votre avis ?

Amicalement

07 sept. 2004
0

Quel groupe ?
Quel refroidissement pour ton groupe ? Eau, air ? ça change la donne ! Quelle distance entre coffre arrière et frigo ?

07 sept. 2004
0

distance
pour ton groupe , il faut comme robert te l'a demandé penser aux distances entre groupe et frigo ,
le type de refroidissement influe sur le niveau sonore.
penser aussi à l'isolation du compartiment frigo.

si tu as une installation performante , tu peux éviter que ton groupe se mette souvent en route ,
et consomme trop!
isolation des tuyaux , efficacité du condenseur , avec arrivée d'air frais , pour un meilleur échange

préférer des raccords brasés à des raccords vissants.
a+

07 sept. 2004
0

Je suis justement
en train de réaliser une installation refroidie air, avec le groupe installé dans un coffre du cockpit.

Il y a un aérateur dans le coffre, mais cela n’est pas suffisant. Alors j’ai prévu de « pomper » l’air dans le carré par une gaine de vingt centimètres, et l’air chaud du groupe sera ainsi forcé de sortir par l’aérateur du coffre.

Un refroidissement à eau est bien sûr plus performant, mais plus onéreux...

08 sept. 2004
0

Distance du groupe frigo à l'évaporateur
Pour l'instant aucun type , je cherche avant d'acheter, chez des revendeurs comme AD je ne vois que des refroidis par air, si quelqu'un sait ou trouver des refroidis par eau je suis intéressé de comparer (bruit, consommation..).

Sauf erreur de ma part, le groupe doit etre placé plus bas que l'évaporateur.

Distance approximative: 1m.. à 1m50 isolée comme je veux puisque je vais "casser" tout l'intérieur du bateau.

Pour le frigo, je pense le faire avec des plaques de polyuréthane, j'en ai en stock pour faire au moins 10 frigos, épaisseur 4cm , donc x2 ca fait les 8 cm ce qui suffit..

Pour pomper l'air dans le coffre, pas compliqué une plaque grillagée et au besoin un ventilo 12cm (consommation... 0.15A).

08 sept. 2004
0

chez KOK ...
à Grasse, tu trouveras les groupes à eau Frigoboat à des prix qu'on peut négocier avec M. Despax sans trop de difficultés.

perso.club-internet.fr[...]0p1.htm

09 sept. 2004
0

Remerciements
Merci d'avoir abordé le sujet de la réfrigération avec autant de clairvoyance et d'une façon aussi exhaustive, sans ennuyer le lecteur. Les manuels sont bien plus rébarbatifs.
La façon d'expliquer les choses et l'expérience acquise vous donne une certaine ressemblance avec un ancien navigant qui se serait reconverti à terre après avoir connu les installations embarquées sur les navires de commerce et peut être même conduit et entretenu les plus grosses du transport GPL... Impression personnelle ou réalité?

Salutations et encore merci pour bien des détails.
ATAO

P.S. Que penser des garages qui proposent aux automobilistes un recharge de leur circuit pour le prix d'une grosse bombonne de gas?

14 sept. 2004
0

Renseignements complémentaires
Jaurais besoin de renseignements complémentaires sur ce fil.
1 : Je compte transformer à terme ma glacière en frigo avec un Danfoss. C'est une petite glacière (50 l), assez bien isolée, mais la taille des absorbeurs généralement livrés avec les Danfoss sur les catalogues des ship sont un poil trop grand pour la partie prévue pour le recevoir. Question : peut on trouver d'autres tailles d'absorbeur (plat et un peu plus petit), ca doit suffir vu la taille et les déperditions.
2 : En attendant, on vient de me donner un Electrolux trimixte GC 40 (format coffre 40 l). il y a 3 boutons : un pour allumer, qui doit aussi servir de sécurité, un gradué de 0 à 7 avec une indication de flamme sur le zero et un dernier avec trois positions. Il me manque le mode d'emploi et je pense qu'il est le même pour cette marque. Si quelqu'un a des indications à ce sujet, merci d'avance.
francois point marzat arobase 9online.fr

15 sept. 2004
0

pour françois 260
je n'ai pas encore contacté kok, mais ils doivent en avoir aussi.
tu en verras à l'adresse ci dessous
www.neb.fr[...]ise.htm

on trouve aussi des bacs verticaux qui se fixent sur dessus pour faire des glaçons.

de toute façon, aller sur le site de tilikum qui est une mine d'informations

28 sept. 2004
0

porextherm

Aprés lecture de la doc du site quelques conclusions/
-C'est un produit trés technique
-trés performant
-Mais trés fragile et non adaptable (rigidité)
Comment sa marche !
Un panneau en mousse à haute densité (car la pression mecanique sera de 1KG/cm2 lorsque le vide sera fait dans l'enveloppe!) à cellules ouvertes pour béneficier de l'effet du vide et mis dans un sachet plastique aluminisé (pour arreter les rayons IR ) on fait le vide à l'intérieur de l'ordre de 1*10-6 torrs
pour conserver le vide aprés scellement il y a un petit dispositif chimique qui maintient le vide car les enveloppes sont toujours un peu poreuses à long terme avec les gaz à petites molécules .(Hydrogéne,hélium,etc..)
Donc si l'enveloppe à le moindre trous adieux l'isolement , il doit y avoir de sacrés protections! Et l'on comprend mieux la raison du prix!!

30 sept. 2004
0

panneaux isolants le retour
panneaux isolants le retour!

porextherm
Vous rappelez toutes et tous de cet échange sur la réparation ou la construction de nos "chers!!"
conservateurs ou congélateur pour les plus ambitieux!
je suis allez outre-Rhin sur le site allemand de Porextherm
Ils doivent tous venir des Max planks instituts on rigolent pas !
Aprés lecture de la doc du site quelques conclusions/
-C'est un produit trés technique
-trés performant
-Mais trés fragile et non adaptable (rigidité)
Comment sa marche !
Un panneau en mousse à haute densité (car la pression mecanique sera de 1KG/cm2 lorsque le vide sera fait dans l'enveloppe!) à cellules ouvertes pour béneficier de l'effet du vide et mis dans un sachet plastique spécial aluminisé (pour arreter les rayons IR ) on fait le vide à l'intérieur de l'ordre de 1*10-6 torrs au minimun!
et pour conserver le vide aprés scellement il y a un petit dispositif chimique(getter) qui maintient le vide car les enveloppes sont toujours un peu poreuses à long terme avec les gaz à petites molécules .(Hydrogéne,hélium,etc..)
Donc si l'enveloppe à le moindre trou même microscopiques, adieux l'isolement , il doit y avoir de sacrés protections! Et l'on comprend mieux la raison du prix!!
Je pense que nous allons êtres raisonnables et écouter notre maitre du froid M tilikon! Grâce lui soit rendu!

05 oct. 200416 juin 2020
0

schéma
ça pourrait être ça ?
à valider par tilikum !

06 oct. 2004
0

Moui...
pour le réfrigérant et la flotte, c'est OK...

Pour la partie électrique, peut faire mieux... je peux t'envoyer en direct mon schéma standard, car je ne suis pas sûr que ce soit lisible en photo...

Mon schéma comporte les sécurités et la fonction de réamorçage automatique.

07 oct. 2004
0

Obsession d’isolation
Obsession d’isolation !
Dans l’instrumentation des très basses températures ont utilisent des boucliers thermiques pour diminuer les pertes par rayonnements, pour le transport de cette azote liquide on isole les tuyaux avec des panneaux ou des coquilles en verre cellulaire de type FOAMGLAS , inerte aux produits chimiques (ors HF !) à l’eau à l’air et ne décomposant pas dans le temps avec une conductibilité thermique de lambda 0.042 W/m.°C.
On obtient des épaisseurs de 50 à 80mm pour des différences de T°C de –50 à +30°C pour une humidité de l’air de 80 %
_ Inconvénients :
- sa densité de 120 Kg/m3
- pas de mise en forme possible en dehors des pièces moulées d’origines standards (coudes,demi-cylindres,panneaux)
- Collages.
- Découpes désagréables poussières de verres
Que pense M F de tilikum de ce produit ??

07 oct. 2004
0

Merci Cristian
pour l'info, je ne connaissait pas...

Je viens d'aller faire un tour sur leur site, et dès que j'aurais un moment, je vais étudier cela de près. :-)

07 oct. 2004
0

j'envisagerais bien de refroidir à l'eau les condenseurs des frigos d'ALOHA
mais pour éviter une pompe et sa consommation electrique, j'aimerai trouvé un système statique du genre frigoboat

quelqu'un a une idée?

amicalement

07 oct. 2004
0

En quelle matière
la coque d'Aloha est elle faite ?

07 oct. 2004
0

en polyester super épais ( 22 mm)
mais s'il le faut vraiment, comme j'ai pas mal de batteries, je mettrai une pompe

amicalement

07 oct. 2004
0

Ben dis donc,
c'est costaud !

J'utilise les pompes Flojet 24 volts, alimentées en 5 volts, consommation en 12 volts = 0,2 ampères ! Moins qu'un ventilo standard :-)

Si tu veux des infos, schémas etc... avec plaisir :-)

08 oct. 2004
0

Oui ...
d'ailleurs j'ai fait comme Tilikum le dit avec la pompe 24V alimenté en 5V, avec un module à 3 euros 6 sous de Conrad :-)

08 oct. 2004
0

On peut même
alimenter jusqu'à quatres groupes avec une seule pompe... :-)

08 oct. 2004
0

à propos d'isolation
Je vais attaquer la fabrication de ma glacière. L’isolation sera en 3 fois 3 cm de roofmate et je me souviens avoir lu quelque part (sur HEO ou bien dans L.N) qu’il était profitable d’inclure une plaque d’alu entre deux couches d’isolant.

D’après l’auteur, cela a pour effet de piéger le froid qui passe à travers la première couche et de créer ainsi une sorte de réserve de froid.
Toujours d’après ce que j’ai lu, c’est comme si on augmentait la qualité de l’isolant de x pour cent.

Qu’en pense les spécialistes ? Est-ce que quelqu’un a déjà employé ce mode de fabrication
et avec quel résultat ?

En tout cas, un grand merci à Fred pour son superbe article : il est tombé pile-poil pour moi.

En attendant vos réponses et vos conseils pour la construction de ma glacière,
Bon vent à tous,

Jacky

08 oct. 2004
0

Une couche conductrice ...
entre deux couches d'isolant au pour effet de "moyenner" une fuite éventuelle sur un grande surface.

Or le flux de calories est proportionnel à l'écart local de température. Si la fuite est moyennée sur une grande surface, la différence de température devient très faible, et donc le flux de calories est plus petit.

Enfin, celle-là je viens juste de l'inventer, je suis pas sûr qu'elle soit bonne :-)

08 oct. 2004
0

bonsoir Robert
ne penses tu pas que le flux sera + faible en intensité mais comme la surface d'échange sera aussi + importante, le résultat sera le meme?

amicalement

09 oct. 2004
0

Oui, JP ...
tout étant linéaire en thermique (le temps, la surface, l'écart de température, les calories) , l'écart plus faible sera exactement compensé par la surface plus grande ! Il faudrait donc qu'il y ait en pratique quelques chose de non linéaire ... pourquoi pas ?

Ce qui est sûr, c'est qu'une couche métallique va isoler en réfléchissant les infra-rouge, mais pour ça quelques microns d'épaisseur suffisent.

08 oct. 2004
0

Désolé de ne pouvoir répondre

avec précision, mais je ne suis qu’un petit artisan des Caraïbes, pas un bureau d’étude…

Je ne peut que rapporter ce que je vois et constate, et ce que j’ai moi-même testé…

Dans l’ordre, le plus simple est l’utilisation de mousses PU haute densité, et ce qui est important, c’est de prévoir des pare vapeurs intérieurs et extérieurs sous forme de films plastique. Le but de l’opération étant d’empêcher la mousse d’absorber de l’humidité. Si le montage est fait soigneusement, la durée de vie de l'isolation sera longue…

Une autre possibilité peu onéreuse et facile à mettre en œuvre est décrite plus haut dans ce fil (01/09/04), j’ai fait mon congélateur de cette manière, le résultat est bon. (12 couches = 100mm) A vue de nez, c’est équivalent à 150 mm de mousse PU. (oui Robert, je sais : le pif n’est pas scientifique…):-D

Il me reste une piste à explorer et à tester, celle indiquée par Cristian, je vais le faire dès que je trouve un instant… Je vais essayer d'obtenir quelques échantillons.

Mais pour faire de bons tests, il faut du temps, des appareils de mesure précis, et de la patience. Cela peut prendre des années... :-)

09 oct. 2004
0

Mais non, Fred,
peut-être un petit artisan, mais un grand frigoriste navigateur :-)

09 oct. 2004
0

En fait...
1 mètre 81 ! :-D

12 oct. 2004
0

Saumure new-look

Monsieur Tilikum ! à l'université de Pau ils étudient "Les transferts de chaleurs dans les échangeurs coaxiaux par des fluides frigoporteurs diphasique" décrit grossierement cela ressemble à la saumure chargée en billes de ??
Bonne lecture !
Voici l'adresse du site!
www.univ-pau.fr[...]4_2.htm

12 oct. 2004
0

Il y aurait sûrement des applications
dans les cargos... pas pour nous :-)

05 jan. 2005
0

Avec de la pate thermique
Bonjour,

Avec de la pate thermique, peut-on envisager d'utiliser un système keel-colling directement à l'intérieur d'un bateau alu en collant la plaque d'échange thermique sur le fond du bateau (à l'intérieur) et en mettant de la pate thermique en guise d'isolant contre l'électrolyse.

Bonne journée à tous.

05 jan. 2005
0

C'est ce que j'appele le "skincooling"
mais la mastic de transfert thermique est fabriqué avec entre autres de la poudre d'aluminium, elle est donc conductrice.

Pour les bateaux alu, j'utilise du tube inox 316 recuit (pour être cintré)et pour être sûr d'éviter les problèmes de pile, j'ajoute un fil soudé sur le serpentin, avec une cosse au bout pour le boulonner sur une varangue ou une lisse.

Cette technique permet d'ailleur d'utiliser sans aucun danger du tube de cuivre. En effet, le cuivre et l'alu de la coque étant au même potentiel, aucun courant destructeur ne peut circuler. (J'utilise l'inox uniquement pour rassurer le client ! :-)

En eau tropicale (30°C) prévoir 3,5 à 4,5 mètres de tube pour un compresseur Danfoss BD50F.

Cette longueur permet d'ailleur le fonctionnement bateau au sec, avec le même mauvais rendement qu'un groupe refroidi à air, mais généralement on a le chargeur branché sur le chantier...

05 jan. 2005
0

Modèle du commerce
Merci de ta réponse

Mon système étant de marque Isotherm, je comptais en fait remplacer juste le compresseur par celui ci : www.isotherm.com[...]251.htm et coller le serpentin dans les fonds avec de la pâte thermique.

Qu'en penses tu ? Le risque d'électrolyse est-il vraiement très important dans ce cas, malgré des fonds secs (+ ou - parfois) ?

05 jan. 2005
0

iznogood !
même dans l'eau, ce truc ne marche pas, en tout cas en eaux chaudes !

En plus, avec une plaque "eutectique" au glycol... pfff ! J'en ai plein derrière l'atelier : cadeau !

Le serpentin que je décrit utilise une surface de 40 x 40 cm.

Electrolyse : en fait c'est le problème inverse, soit un effet de pile que l'on peut éliminer par une mise équipotentielle par un fil de mise à la masse.

Mais ce machin là ne pourra fonctionner que près des pôles :-D

05 jan. 2005
0

Dommage
J'ai donc le malheur d'avoir une plaque eutectique au glycol!! (montée par le chantier) et à moins de démonter tout le plan de travail de la cuisine, et de refaire la glacière je vais devoir me contenter de la plaque et de changer le groupe par un à refroidissement par eau de mer pour plus de performance.

Merci

05 jan. 2005
0

Si tes réservoirs
d'eau douce sont intégrés à la coque, tu peux faire circuler l'eau douce dans le groupe frigo.

Plus de soucis de filtre eau de mer, il suffit de garder un peu d'eau dans le réservoir, elle ne chauffera pas, puisque refroidie par le bordé.

Par securité, tu installe le piquage d'eau de ton réseau un peu plus haut que d'origine, et celui du refroidissement du groupe tout en bas.

Pour le retour, c'est bien de le faire cracher dans le bas du réservoir, pour ne pas entendre le glou-glou la nuit !

Bateau au sec, il suffit de garder le réservoir plein...

05 jan. 200516 juin 2020
0

Ca y est...Merci Tilikum
Grace a tout vos conseils je me lance dans la fabrication d'un nouveau frigo.

  • Compresseur Danfoss BD35F

  • Condenseur a eau (epingle de Ø8mm en cupronickel (si j'en trouve)de 80cm.
    J'ai deja une pompe sur l'eau salee Jabsco en 12V faut-il que j'achete une pompe en 24V (pour l'alimenter en 5V) ou puis-je utiliser l'existante? si oui je pense installer une electrovanne commendee par le regulateur.

  • Evaporateur : soit je recycle l'existant soit j'en fabrique un nouveau.

-Isolation : la est la (les) questions ,la place disponible est sous la table de travail (evier & plaque de cuisson) la profondeur est superieure a la largeur;

1ere question:
Est ce qu'il est possible de faire des tiroirs en grille inox (pour la circulation du froid) sans avoir a trop se casser la tete avec les joints.
2eme (eternelle)question:
L'isolation en multicouche d'isolant haute densite, j'ai fait un tableau en considerant de 40 a 80 mm d'isolant.
La perte de volume est + que consequente, est il necessaire malgres les coups de chaud de l'ete env 35º d'installer 80mm d'isolation, l'economie d'energie est-elle en rapport avec la perte de volume.
SVP "Ne tirez pas sur l'apprenti frigoriste".
Bon vent
Stephan

05 jan. 2005
0

Steph...
expliques un peu comment tu veux faire ton condenseur cupronickel, (croquis ?)

La pompe à eau 12 volts est trop bruyante, et surtout consomme trop... plus que le compresseur !

Tiroirs en grille inox : parfait, mais pourquoi des joints ?

Isolation... c'est toi qui voit... mais une bonne isolation ne se regrette jamais ! :-)

07 jan. 2005
0

Instalation panneaux solaires pour Tilikum
Bonjour,

Je sais bien que je ne suis pas sur le bon fil mais Tilikum, il me semble que tu avais mis en ligne les photos de ton installation de 3 panneaux solaires de 75w et que tu donnais leur rendement.

J'ai beau rechercher, je ne trouve plus ton intervention. Pourrais-tu me la redonner s'il te plait ?

Merci

27 oct. 2005
0

isolation sous vide
bonjour a tous voila peut être un site pour ceux qui cherches des panneaux isolants sous vide (à vérifier ma comprehension de l' anglais n'est pas parfaite) avec la possibilité de calculer le prix des panneaux.

www.rparts.com[...]dex.asp

bon cap

27 oct. 2005
0

panneau sous vide
petit comlément
www.rparts.com[...]ion.asp

et en bas de page le lien pour le prix en fonction de la dimension de votre panneau

conductivité thermiqye 5W/mk

A+

29 oct. 2005
0

mousse
l'isolation de mon bateau date de 1982 faite avec du KLEGECELL mo non feu est impeccable, j'ai demontee certains vraigrage ce ete pas de moisissures rien
par contre ne vous cassez pas la tete à isoler jusqu'en bas arretez vous a la flottaison (ça fait du temps libre)
qui connait le systeme de refrigeration à refroidissement par eau de mer ?
merci

29 oct. 2005
0

qui connait le systeme de refrigeration à refroidissement par eau de mer ?
Il doit traîner quelques infos sur le sujet dans l'article de ce fil... ;-)

_/)

14 sept. 2006
0

Tilikum
Bonjour
Un petit renseignement: Pourquoi -Tilikum- ?
j'avais acheté un bateau qui s'appellait agalement comme ça, et
je n'ai jamais su pourquoi ce nom : Alors si j'avais la réponse...

Merci et bon vent

14 sept. 200616 juin 2020
0

Tilikum
C'était l'un des bateaux du capitaine Voss, une pirogue de guerre indienne de la côte ouest du Canada qu'il a pontée et grée trois mats auriques, et il a fait le tour du monde.

Le bateau a été restauré et se trouve dans un musée au Canada.

"Tilikum" signifie "ami" dans la langue de cette tribu. :-)

En tapant "tilikum" dans Google on trouve un tas de renseignements...

[color=blue]_/)[/color]

05 juil. 2007
0

Pourvu que ça dure !
N'oublies pas le filtre à eau... ;-)

Bonne continuation. :-)

[color=blue]_/)[/color]

05 juil. 2007
0

De l'Oie Sauvage
Salut vieux pirate

Si tu lis ces lignes, sache que ton installation marche pil poil...

Salut à toi

Serge et Dominique

12 oct. 2007
0

tilikum
Bonjour
Avec plus d'un an de retard....J'avais oublié cette bouteille à
la mer...
Merci du renseignement.
Cordialement

06 juil. 2007
0

Nouveau materiau isolant
Il y a un materiau isolant tres performant qui n'a pas ete mentionne dans ce fil: l'aerogel, issu de la recherche sur les nanotechnologies. Il est utilise dans un certain nombre d'applications industrielles, notament la fabrication de "pipe in pipe" pour le transport d'hydrocarbures a la production (au fond de la mer) et pour le gas liquefie. Il s'utilise sous la forme de "couverture" souple. Ce serait un materiau ideal pour nos frigos et congelateurs si on pouvait s'en procurer au detail...Pour les curieux, 2 sites:
w1.cabot-corp.com[...]

06 juil. 2007
0

Merci pour les liens,
je ne connaissais pas, mais il faut voir si c'est utilisable dans nos applications...

Comme d'habitude, ils prétendent comme les autres fabricants qu'ils sont 2 à 8 fois plus performants que les produits concurrents, mais sans préciser lesquels.

S'ils se comparent à du liège goudronné, c'est facile !

[color=blue]_/)[/color]

06 juil. 2007
0

Merci d'avance
si tu peux avoir des infos. Un truc m'alerte un peu : l'usage conseillé de masques respiratoires...

J'observe quand même que dans l'industrie frigorifique, dans la gamme allant de -30°C à +10°C, on utilise toujours la mousse polyuréthane... et comme les fabricants choisissent toujours le meilleur rapport qualité/prix, c'est une bonne piste !

La qualité d'un isolant pour de l'azote liquide n'a aucun intérêt pour nos applications !

Cette semaine, j'ai été contacté par un fournisseur européen, qui propose de la mousse PU bi-composants en bonbonnes pressurisées, avec le pistolet mélangeur qui va bien... très intéressant même si un peu cher, mais comme je préfère la qualité à l'incertitude, je vais probablement en stocker ! ;-)

[color=blue]_/)[/color]

06 juil. 2007
0

super efficace
les aerogels. j'ai eu des infos dans le cadre de projets de recherche.
Je pense que c'est inerte vis a vis eau de mer, gasoil etc (structure cristalline de silicates) par contre c'etait assez rigide et fragile, et a l'epoque (recherche...) plutot cher.
Je dois pouvoir trouver qq part un coeff de conduction pour comparer aux autres isolants

06 juil. 2007
0

a propos des aerogels
Ils font partie des materiaux "microporeux", c'est a dire que l'air ou le gas qu'ils enferment ne peuvent se deplacer que sur de tres petites distances (beaucoup plus petites que la taille des mini bulles d'une mousse Pu par example). Les pertes par convection sont donc reduites. Les pertes par conduction sont egalement faibles car il y a peu de surface de contact solide/solide.
Le coef de conductibilite thermique est de l'ordre de 0.014W/m/K, alors que celui de la bonne mousse PU est de l'ordre de 0.024. L'humidite en exces est a redouter (le materiau n'est pas etanche), mais il ne retient pas l'eau et donc peut se secher facilement. Le materiau est d'apparence "floconneux" et est vendu entre deux couches enveloppes, formant une couverture assez facile a manipuler. Il ne faut mieux pas respirer trop pres lorsque l'on coupe (c'est pourquoi l'usage du masque est recommande), mais ce n'est pas vraiement toxique.
Je n'ai aucune idee du prix mais cela doit etre eleve!
Le materiau est surtout utilise pour certaines applications industrielles. Pour les appareils electro menagers, les fabricants preferont longtemps utiliser le PU injecte (beaucoup plus facile a mettre en oeuvre). Dans le batiment (entrepots frigorifiques), l'inconvenient est le manque de rigidite. Mais je pense qu'avec le temps il y aura de plus en plus d'utilisations.

06 juil. 2007
0

Pour un bateau,
ce que l'on cherche c'est une isolation efficace tout en étant pas trop épaisse, ce qui prend une place considérable. Avec la mousse PU, on connaît depuis longtemps les épaisseurs à mettre en oeuvre.

Alors si on pouvait faire une sorte de "sandwich" avec ces plaques d'aérogel prises dans de la mousse injectée, ce serait peut-être une solution pour obtenir une isolation plus mince qu'avec uniquement de la mousse PU ?

Je sens que je vais me pencher sur le problème... ;-)

J'ai en effet un client qui souhaite un congélateur dans un endroit bien défini, mais si je mets la bonne epaisseur de mousse PU, il pourra peut-être congeler des canards, mais pas des poulets !

[color=blue]_/)[/color]

06 juil. 2007
0

des canards?
:tesur: de barbarie ?:oups:

04 sept. 2007
0

peut etre une astuce plus simple
Bonjour,
Il me semble avoir lu quelque part que l’isolation d’un congélateur était nettement meilleure que celle d’un réfrigérateur.
Comme il est impossible de trouver un bon réfrigérateur coffre, je me demande si il est possible d’acheter un bon congélateur coffre subtropicalisé élargi, d’y changer le thermostat par celui d’un réfrigérateur, et l’affaire est joué pour pas très cher. En tous cas beaucoup moins cher que d'acheter un groupe danfoss, faire un coffre bien isolé etc etc
Qu’en pensez vous ?
merci

04 sept. 2007
0

Tension d'alimentation
Je me suis posé la même question mais avec un congélateur à tiroir. Je pense que c'est réalisable mais il reste la tension d'alimentation d'un congélateur standard du commerce qui est en 220V et je ne pense pas qu'il soit intéressant de mettre un convertisseur 12/220. Vu le rendement de ces appareils je pense que l'économie d'énergie envisagée au départ partirait dans le convertisseur.

03 déc. 2007
0

Danfoss
Preconise d'avoir un temps de fontionnement du compresseur de 30mn. Pour cela ils vendent une electronique "a vitesse variable". Gagne t'on beaucoup avec ce dispositif ?

03 déc. 2007
0

Poussière et entretien
Salut
Mon groupe froid sur cigogne est tombé en panne, probablement une fuite suivie du blocage du moteur.
Je démonte et trouve le radiateur entièrement obstrué par la poussière, le système était pratiquement impossible à visiter. Heureusement nous étions dans le nord, car le rendement devait être devenu catastrophique. Conclusion tous les ans il faut impérativement aller nettoyer le groupe .
Ce problème de pousière se pose aussi pour les chauffages à air pulsée, l'électronique et tous les moteurs bien sur, mais la c'est présiser dans le manuel d'entretien.

20 nov. 2016
0

Fil ancien, mais article très intéressant.

Une petite question, qu'est ce que veut dire exactement :
"La bonne recette pour économiser de l'énergie, est de dégivrer tous les jours. Si l'on s'astreint à ce dégivrage quotidien, la couche de givre sera très mince, et le dégivrage ne prendra que 15 ou 30 minutes, porte fermée. La température du compartiment ne va presque pas varier."

Cela veut dire couper le frigo porte fermée, attendre que la mince couche de givre disparaisse, puis essuyer/éponger rapidement ?

Autre chose ?

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

dans le port de Pollenca aux Baléares

Après la pluie...

  • 4.5 (88)

dans le port de Pollenca aux Baléares

mars 2021