Infos récentes sur Brésil

Je cherche des infos récentes 2005/2006 sur les conditions au Brésil :
-les nouvelles conditions administratives (et leur application)
-la sécurité dans les grandes villes (san salvador, rio,...) et le nordeste.

Si vous avez la chance d'y être allé recemment, d'y être ou d'avoir des témoignages récents, n'hésitez pas à le claviotter sur ce fil. :-)

L'équipage
28 fév. 2006
28 fév. 2006
0

Moi aussi
je suis à Salvador à la fin d'année et suis aussi à la recherche de toutes informations.

28 fév. 2006
0

c'est scandaleux !!
de demander des infos sur le brésil alors que 99% des matelots se les gèlent et qu'ils neige sur les 2/3 de la france !!

28 fév. 2006
0

securite a Rio
Qq jours passes a Rio en octobre.
il est difficile de connaitre les risques reels que l'on prend a se promener a Rio (comme dans n'importe quelle grande ville du monde). Il faut suivre les recommandations des guides: le premier est de ne pas se faire remarquer (on nous a meme recommande de ne pas porter de montre), le second de ne pas s'exposer au risque de vol, en portant sur soi le minimum de ce qui interesse les voleurs. Ne pas circuler dans des endroits isoles (centre ville pendant le WE). Ne pas aller seul dans les favella! En suivant ces conseils, je ne me suis pas senti plus en danger qu'a Paris.
Ne pas manquer Isla Grande!

28 fév. 2006
0

Il me semble qu'il n'y a pas de ...
... San Salvador au Brésil, mais on aura compris qu'il s'agit de Salvador de Bahia. ;-)

J'ai croisé Joao Gilberto l'année dernière, il ne semblait pas plus inquiet que ça, mais c'est un peu comme partout, il n'y a pas bien longtemps ce n'était guère conseillé de laisser sa voiture dans les banlieues... :-D

Donc tout comme en navigation, être au bon endroit au bon moment. ;-)

28 fév. 2006
0

retour de Fortaleza
aucun soucis, c est la 5 eme ville la moins dangereuse du pays malgré ses 2 millions d habitants et parmi la plus grande favela du bresil ( Pirambu )
Prevoir un permis de conduire internaitonal en cas de location de vehicule ( en plus c est gratuit ), ainsi, si on vous prend votre permis, vous n etes pas emmerdé en rentrant en france, faire gaffe, ils roulent comme des tarets !
Eviter de se promener apres 10 heures du soir a pied ( preferer le taxi ), ne pas s etonner de voir les voitures griller les feux rouges le soir ( c est toléré ), eviter d avoir une banane mais plutot un short avec plein de poches.
Maintenant Fortaleza, c est moche ( plein de building ) sans une note d histoire ou de vieux monuments ( sauf Dragao do mar ), ca vaut le coup de s y arreter pour voir de beaux coins style Laghoina, Morro Branco, etc...., mais prevoir la journee complete il y a une bonne centaine de borne a chaque fois ( 170 je crois, jusqu à Jericoacoara, prevoir deux jours avec hebergement sur place )
Se mefier de la Policia Militar ( la plus corrompue au bresil ), et accepter eventuellement ce qu ils demandent ( PV taxes au autres ), mais nous n avons pas ete confronté a ce probleme.

Fortaleza, est dans le Nordeste, etat du Ceara

01 mar. 2006
0

l'excellEnt José de SEXTAN.com
Even,

doit y etre en ce moment, c'est un marin de qualité et un specialiste de la mer et de la peche en general, il navigue sru un sun legende 41.

www.sextan.com[...]/

son site comprend par ailleurs une foultitude d'informations. Il travaille aussi avec Thalassa
Voila

01 mar. 2006
0

merci jean
j'ai déjà été voir mais je ne trouve pas d'infos relatives à son voyage.

02 mar. 2006
0

Kelcon
je lui ai envoyé un mail il y a un peu plus d'un mois et il a switcher le brésil pour des raisons de timing.
C'est en voyant les photos de la tortuga que ça m'est revenu :-( .

01 mar. 2006
0

si si il y a tout sur son voyage et tu peux lui envoyer unmail
il faut clique sur la tortuga a droite sur l'ecran
Suivez le parcours d'Amuitz sur Google Earth
www.sextan.com[...]ue.php3

son bateau s'appele amuitz

02 mar. 2006
0

Abasourdit
Je sais pas si j'ai bien lu even!!!!!!!!!!!!!

02 mar. 2006
0

Je pas comprendre
C'est san salvador à la place de salvador de bahia qui t'abasourdit ?

02 mar. 2006
0

Ah bah m.... alors !
sur le site de José, je retrouve des gens que je connais !

La mer est vraiment minuscule ! Sacré Lomig ! Il est mieux là bas qu'à Ajaccio !

02 mar. 2006
0

*
Even,

par terre j'y suis allé une bonne dizaine de fois, un peu partout, en bateau hélas encore pas -.&lt)

sur le nordeste les villes comme belem, sao luis, maceio etc sont vraiment très tranquilles, c'est une des zones le plus pauvres du pays,les habitants sont simples et adorables; dans des endroits plus peuplés comme fortaleza, recife-olinda, salvador ou encore plus O Rio il suffit de faire preuve de bon sens: ne pas provoquer. Je suis sur que tu sais ce dont je parle: par de richesse en belle vue (richesse c'est aussi une montre), habillé normalement, quelques billets de 10reais en poche au plus et voilà on peut rester très tranquilles et profiter de tout ce que les gens peuvent donner là bas comme sympathie, ironie, etc.
QQues mots de portugais sont très utiles, surtout dans le nordeste où c'est vraiment la seule langue parlée

si tu as une idée plus précise d'où aller n'hérites pas :-)

02 mar. 2006
0

L'idée originelle
c'est de laisser le bateau dans le nord (un ponton de marina ""anglo-française"" dans une rivière) et de parcourir assez rapidement (6 mois) le brésil avec les moyens adaptés (on verra ça sur place).
Si ça nous botte, on peut soit :
-descendre dans une baie de rêve (salvador, rio) voir plus bas sur mar del plata, mais c'est un cata et il faudra voir sur place comment se comporte la mer pour choisir.
- soit continuer sur le reste de l'amérique du sud (le bateau peut rester 2 ans semble-t-il au brésil sans problème).
Si ça nous botte pas (????????????? je pourrais pas battre IDF à ce jeu ;-) ) on a pas trop loin et pas de saisons à respecter pour remonter sur l'équateur et le reste.

Je n'hésiterais pas à te contacter en direct pour des infos spécifiques :-) .

Au fait qui peut me confirmer les infos suivantes :
- le bateau peut rester 2 ans sans formalité.
spéciales.
- Un passeport français permet de rester 6 mois tous les 12 mois.

02 mar. 2006
0

securité de mieux en mieux
contrairement à notre vieille Europe, le Bresil a fait de gros progres ces 15 dernieres années.
Alors que Rio etait à eviter (je l avais fuit pour aller à Recife + safe), un collegue en revient ce jour meme et confirme que c est pas pire que PTP, dont tres safe comparé aux années 90.
Bonne balade Even !

03 mar. 2006
0

C'est pour l'année prochaine
fin 2006 début 2007, mais je crois qu'on tiendra le coup jusque là ;-).
A bientôt.

03 mar. 2006
0

de même pour nous!!!
Nous aussi nous devrions être la bas dans les meme dâtes et c'est un peu le meme programme mais un peu plus court...
Si vous avez des infos pour un endroit où laisser son bateau quelque mois je suis preneur

A priori selon le bouquin de Jimmy Cornell (escale de grande croisière), le bateau doit quitter le pays au bout de 3 mois car après il est passible de la taxe d'importation qui est d'environ 100% (!!!) de sa valeur.

Pour ce qui est du passeport (dixit Jimmmy) meme cela suffit pr venir il est de plus en plus conseillé d'avoir un visa pour arrivé en bateau. Il est à priori valable pour 3 mois renouvelable pr 3 mois supp.

Voila un peu près les infos que j'ai...

Amicalement

Martin

05 mar. 2006
0

En plus, vous auriez-t-y des infos sur la guyanne française ?
longueur du séjour pour un passeport français ?
idem pavillon français ?
pavillon étranger ?

En venant du Brésil, quels sont les pays à éviter (tampons sur passeport), les pays recommandés ?

02 sept. 2006
0

Souvenirs de Guyane
Vie très chère, carburants compris, alors qu'elle est coincée entre 2 pays pas chers : le Brésil et le Surinam et à une (petite) journée de cargo pétrolier du Venezuela. Donc, merci l'arnaque, je n'y suis resté qu'un mois.

Cela a beau être un "département français" il faut faire entrée et sortie à la gendarmerie militaire et à la douane. Pas de problème. Les gendarmes sont cools s'ils voient que vous êtes un voyageur sérieux (ils m'ont même fait des photocopies des agendas des marées), n'ont pas la vilaine idée de s'enquérir de la survie que je n'avais pas, ils vérifient juste quelques trucs de bons sens comme les fusées.

Mouillages : Eviter Degrad des Cannes, complètement paumé et loin de Cayenne. Atterrir sur l'île Royale, anse S, où il y a un mouillage sympathique. Une pensée émue en visitant les îles et ce qu'il reste du bagne pour le premier camp de concentration-extermination des politiques, droits-communs et du premier juif persécuté de l'époque moderne : le capitaine Dreyfus, cantonné à l'île du Diable (n'essayez même pas d'y aller en annexe, elle mérite bien son nom).

Avec la marée montante (seulement) remonter le chenal de Kourou (carte SHOM indispensable : îles du Salut et chenal de Kourou). Ne pas s'empapahouter la dragueuse (quotidienne) de ce (petit) chenal boueux (toute la côte est impraticable) et remonter le fleuve bien balisé. Devant Kourou il y a un petit ponton (réservé). Mouiller à côté, devant, derrière. Eau sans problème au ponton. Le fond, vaseux, est (en principe) de bonne tenue.

05 mar. 2006
0

Guyane...
est un departement francais, si t es europeen, tu restes tant que tu veux...
Faire attention a l octroi de mer, de recentes infos donnent que tu es taxé à hauteur de 20 % de la valeur du bateau apres un an de sejour

Deux points de chute possible : Degrad des Cannes, qui est loin de la ville ( Cayenne) à ou de la premiere epicerie, marina pseudo gardée, mais du monde qui vivent sur les bateaux et qui surveillent un peu.

Kourou, mouillage devant le CNK ou ponton, plus proche de la ville, mais ville sans beaucoup de charme a part le CSG ( centre spatial guyanais ), c est plus une ville dortoir.

29 août 2006
0

Bon alors il semblerait que
les deux ans pour le bateau sont acquis (voté), mais différemment appliqué suivant les états.
Les 6 mois maxi pour les personnes physiques restent.
Certaines réponses officielles donnent 6 mois pour une période de 12 mois glissants, alors que d'autre donne six mois pour une année calendaire avec jamais plus de 180 jours contigus... ca revient peut être au même, je suis trop faineant pour y reflechir, mais ça ouvre des horizons pour une descente vers l'argentine et l'uruguay en laissant le bateau sur Rio par exemple.

30 août 2006
0

information sur le Bresil
je suis actuellement entre Florianopolis et Rio..
Que veux tu comme renseignements??

02 sept. 2006
0

Une foule
- accueil local... et lié à ça aussi, la délinquance (par rapport aux autres pays, car les infos sont tellement entachées de jugements, que c'est difficile d'évaluer si les risques sont réellement importants en bateau). Est-elle réellement aussi bien organisée et puissante ? Dans quelle mesure un plaisancier peut-il être, plus ou moins, impliqué par rapport aux touristes hyperréalistes ?
- administration (les backs, combines, interprétations diverses)
- le big pb : je ne me sens pas trop avec un cat de 37', descendre jusqu'en uruguay/argentine (la descente ça va, c'est la remontée que je ne vois pas comment négocier). Si l'histoire des 2 ans est réellement appliquée, ça peut être l'occase de faire une vraie viée Amersud de 18 à 22 mois en laissant le bateau au nord (Salvador resterait alors le plus sud). Comment tu vois ça ?

On m'a conseillé (des brésiliens) de ne pas faire d'entrée et de jouer les cons en cas de contrôle (avec backs ou non ??) en prétendant n'être là que depuis 48 heures... Si l'histoire des 2 ans ne fonctionne pas vraiment, est-ce jouable ? Les risques de confiscation et d'expulsion sont-ils réels ?

Tu vois, des questions simples mais dont les réponses se trouvent de l'autre côté d'où je me trouve actuellement :-( .

31 août 2006
0

Brazil air pass
Lors de notre voyage en 87/88 , nous avions acheté un Brazil Air Pass en France avant de partir. A l'époque nous avions le choix entre 4 escales en 15 jours ou escales illimitées pdt 3 semaines.

Il me semble que c'était la compagnie VARIG.
Je ne me souviens + des prix mais c'était du genre 150$ pour les 15 jours et 250 $ pour les 3 semaines.

Nous avions laissé notre canot' au cabanga iate club à Recife pour 5 $ la journée.

Je viens de vérifier sur le net, ça existe toujours et ça permet de visiter le Brésil en avion à moindre coût. Nous nous étions même payé le luxe d'une limousine avec chauffeur pour nous déposer à notre hôtel où nous avions réservé une suite pour je crois 140 FF de l'époque...

Nous avions fait Recife/Salvador de Bahia/Rio de Janeiro/Brasilia/Manaus et retour Recife.
Je le conseille vivement, ça permet de découvrir un visage du Brésil autre qu'une vue de la côte

Un lien parmi d'autre :
www.bresil-decouverte.com[...]sil.php

03 sept. 2006
0

Quelques infos sur le Brésil ...
1/ un bateau étranger ne peux rester que 6 mois ( 3 mois renouvelables une fois gratuitement)
2/ un étranger en situation de touriste ne peux rester que 6 mois ( 3 mois renouvelables une fois gratuitement)
Et ce par année civile (mais ça dépend de l'endroit ou tu vas essayer de rentrer certaines aduaneiras et policia federal pensent que c'est 6 mois par ans d'autres que c'est 6 mois tous les 12 mois)
pas besoin de Visa quand on est français.
à ma connaissance, le projet de loi porté sur le bureau de Lula il y a déjà plusieurs mois par le prefeito de Salvador concernant un rallongement de la durée de ce séjour n'est pas encore passé.

Ensuite : Le brésil c'est dangereux ?
réponse OUI. Toutes les grandes villes du Brésil sont dangereuses. La violence est omniprésente. Les brésiliens eux mêmes sont traumatisés par la violence. Mais ils y sont habitués voire même résignés.
Maintenant, quand on a de l'argent, que l'on soit brésilien ou gringo on est un peu protégé.
les brésiliens plus fortunés que les autres habitent dans des immeubles cloturés, avec un ou plusieurs postes de garde armés. Ils circulent dans des véhicules fermés constamment, aux vitres teintés et dans les grandes villes, dès la nuit tombée personne ne s'arrête aux feux ni aux stop. Mais quelques fois ça ne suffit pas (exemple le mois dernier à Fortaleza, grande discussion au niveau de la mairie pour savoir s'ils allaient ou non garder les radars automatiques sur les deux routes qui mènent de l'aéroport à la ville parce que à ces endroits de ralentissment se postent des bandits armés de mitraillettes)
Ensuite quand on voyage en bateau, les marinas sont systématiquement gardées par des hommes en arme (voire avec gilets pare-balles et mitraillette au moment du carnaval).
On ne se met pas au mouillage près d'une grande ville. (Sauf sous le pão de açucar à Rio ou c'est en face d'une base militaire, mais pas à Salvador et encore moins à Fortaleza au iate club)
On ne se balade pas à pied, seul la nuit, dans les grandes villes, sauf dans les endroits bondés et encore en suivant les recommandations déjà énoncées : très peu d'argent, aucun signe extérieur de richesse et une photocopie du passeport uniquement.
On se méfie des gentilles jeunes filles qui veulent vous faire des calins ...et des gentils hommes qui veulent vous vendre leur artisanant dans la rue le soir.
On ne se promène jamais sur une plage proche d'une grande ville la nuit. (Y compris et plus que tout Copacabana et les plages suivantes .. ipanema, leblonc, barra, São conrado)
On évite les transports en commun (et en particulier les files d'attente au moment de rentrer dans l'omnibus) mais les taxis ne sont pas chers. Evidemment ne prendre que les taxis agrémentés et si vous ne connaissez pas déjà le prix de la course veillez à ce que le compteur soit en marche.
N'oubliez pas que dès que vous êtes un gringo les prix seront doublés systématiquement.

des endroits pour laisser le bateau ?
Si c'est dans le délai légal il y a les marinas et les mouillages loin des grandes villes.
Sinon ... il y a certains mouillages connus pour être TRES tranquille ou le bateau peux rester des années mais c'est un secret !!!

Mais laisser le bateau et visiter le pays par la terre pendant 6 mois ?
par avion alors .. parce que par la route ça me parait difficile compte tenu de l'étendue du pays, de l'état des routes et de la dangerosité des routes.

Mais ne nous y trompons pas, le Brésil est un pays passionnant, beau, les brésiliens possèdent un art de vivre qui leur est propre, ils savent manger, boire, faire la fête et ont un art de la convivialité sans égal.

03 sept. 2006
0

Ben tiens, il a pas tout pris ?
un bidule donc, du style un airpass sur 3 semaines pour prendre la tempé et éventuellement organiser un trip intérieur de 1 an en laissant le bateau à Salvador de Bahia (c'coup-ci j'lai bien dit hein ? ;-) ).
En attendant, c'est vers où que j'traverse ? :-( :-( .

04 sept. 2006
0

Vue de Noronha
Il est probable qu'à Noronha, l'accès soit régulé. A une époque, c'était une réserve.
Pour la sécurité en Amérique du Sud, rien est gagné. Il faut juste ne pas jouer les touristes.

03 sept. 2006
0

rectification :
Correio da Bahia
Salvador, BA - sexta-feira, 14 de abril de 2006 - 02:35:36

Projeto de César incentiva turismo náutico

O projeto do senador César Borges , aprovado na CCJ da Câmara, incentiva o turismo náutico estrangeiro no Brasil

BRASÍLIA - Com sua aprovação, esta semana, na Comissão de Constituição e Justiça (CCJ) da Câmara dos Deputados, foi transformado em lei o projeto do senador César Borges ( PFL ) que incentiva o turismo náutico estrangeiro no país. O senador afirmou que milhares de barcos deixam de vir ao Brasil por causa das normas burocráticas que o projeto acabou, entre elas a que impede o navegante de manter o barco no país após o encerramento do seu visto.

A principal proposta do projeto aprovado no Congresso é que o barco de passeio pode ficar no país por até dois anos, mesmo com o encerramento do visto de permanência do navegador. Até o projeto de César Borges começar a valer, o turista náutico continuará tendo que sair do país com o veleiro, após encerrar seu visto de permanência de 180 dias, quando poderia deixar o barco no Brasil para continuar a viagem posteriormente.

César prevê que a Bahia, com o maior litoral brasileiro, será o estado mais favorecido pelo turismo náutico internacional. Como conseqüência do crescimento neste setor do turismo, ele disse que haverá criação de empregos nos principais trechos do litoral, principalmente na manutenção e docagem dos veleiros, que terão que permanecer guardados sem uso até o retorno do proprietário, de acordo com a nova lei.

De acordo com o senador, a legislação atual é autoritária e prejudicou muito o país. "A nossa burocracia faz do barco uma bagagem que tem que ser retirada na saída do país", explicou o senador. A conseqüência, segundo ele, é que o turista náutico internacional criou um preconceito contra o Brasil. "A permanência do barco por mais tempo se justifica, de um lado, por ser a costa brasileira muito extensa e cheia de atrativos e, de outro lado, por ser a viagem náutica lenta e cheia de obstáculos", afirmou o senador.

O projeto foi relatado na Câmara pelo deputado federal Carlos Mota (PSB-MG), que no seu relatório elogiou a iniciativa. "Tudo isso gera renda, gera mais empregos, sobretudo para os estados costeiros, como é o caso da Bahia, que possui o maior litoral do País, e também Rio de Janeiro, Santa Catarina, Pernambuco e Ceará, entre outros, os quais poderão tirar muito proveito da situação, como ocorre no Caribe", disse o relator.

En clair, le projet est effectivement passé en avril : la bateau peux rester deux ans mais toujours pas le propriétaire !!

Par contre, ce qui est clair c'est que les bureaux de douane du nord est ne le savent pas encore !!

03 sept. 2006
0

Merci bien
Pour les 2 ans, ce serait passé il y a 3 mois environ (source d'un dominicain s'étant renseigné à Puerto Rico). L'administration française, fidèle à elle même, te renvoie chez les brésiliens (c'est sur qu'on est les plus productifs du monde à ce rythme là :-D :-D ).

Les infos sur la sécu confirment exactement mots pour mots les infos reçues d'une brésilienne il y a 4 mois.
En fait je suis plus tenté par l'uruguay, l'argentine,... et un passage dans les coins "dramatic" genre chutte d'eau, etc...
Je ne pense pas pouvoir prendre mon pied avec des gens si les conditions sont trop stressantes. Comme ma skipette tient les mêmes propos (en fait c'est moi qui copie ;-) ), j'ai la vague impression que ça se terminera par un bidule

03 sept. 2006
0

vers ou traverser ?
Si tu veux descendre un peu plus bas il faut absolument arriver au sud du cabo são roque sinon gare au près !!
Tu peux arriver à natal ou recife. Beaucoup arrivent à fernando de noronha mais gare au prix.
natal c'est bien mais pas de marina.
recife c'est mieux : va au cabanga iate club (6 dollors US quelque soit le bateau ... 2 piscines, 2 courts de tennis en terre battue, resto classos pas cher et tu peux faire faire des réparations)
Et Salvador c'est nickel :
mais alors restes jusqu'en février et pars après le carnaval. Tu y verras ce que c'est que le peuple brésilien en plein bonheur. (mais va dans la rue et pas dans les camarotes).

03 sept. 2006
0

securite
ne pas porter de bague ou alliance ( on peut couper les doigts )
pas de cartes de credit
ne pas s arreter au feux tricolores apres minuit
circuler portieres fermees
eviter les quartiers chauds et les bains de minuit

04 sept. 2006
0

Ben !!
Comme dans le sud!!! par contre méme si tu n es pas fumeur :: un paquet de cigarettes , sinon , tu peux te faire planté si t en as pas !!! :-(

04 sept. 2006
0

tu dramatises un peu Atlante...
le Brésil c'est tout de même pas le far-west du XIX° siècle..
Me suis balladé à Rio, Fortalezza, Belem, Sao Luis, à deux, le jour, le soir, la nuit. Même si on sent la violence dont tu parles, il n'y a pas trop de risque pour sa vie. Quelques conseils: être crade, pas de sac, rien à porter, pas de bijou, pas de bague. Et en cas d'agression surtout NE PAS JOUER LES HEROS, donner quelques billets de ses poches et garder le reste dans ses godasses, avec le sourire ça passe bien. Les brésiliens sont voleurs mais ce ne sont pas des assassins dans l'âme, et même si la vie n'a pas d'importance là-bas, ils ne tuent pas gratuitement surtout des etrangers.
Enfin dernier conseil ne rien laisser dans les coffres des hotels, ils sont regulièrement braqués. Ceci dit l'ambiance le soir est extraordinaire dans les rues, c'est le jour et la nuit, ça vaut le coup de prendre le risque..

04 sept. 200616 juin 2020
0

La photo de Noronha
Mauvaise manipe la première fois

05 sept. 2006
0

Je ne dramatise pas pierre yves
J'ai connu, vu, moi-même ce dont je parle.
As tu déjà vu la peur dans les yeux des brésiliens qui assistent à un début d'agression à un début de bagarre ? As tu vu combien la moindre bousculade dans la rue s'accompagne toujours de tant de précautions pour calmer tout le monde ?
Je ne vais pas citer les morts, les agressions, les vols que je pourrais citer. Mais évidemment il y en a bien plus contre des brésiliens que contre des gringos. Je ne dis pas que c'est parce que c'est le Brésil. je dis que c'est parce que c'est un pays ou règne une différence économique immense d'une part et d'autre part parce ces différences se cotoient de très près.
Tu as été à Rio ? Quelle distance y-a-t-il entre l'hotel de luxe da gloria et la favela qui est derrière ?
Quelle distance entre la fin de la plage de Leblonc et la première favela ?
Tu as été à Fortaleza ?
Quelle distance entre le Marina Park Hotel et la première favela ?
Quelle distance entre le quartier Meireles et Pipacu ?
Et que crois tu qu'il peut y avoir dans la tête d'un brésilien qui voit sa soeur morena dans les bras d'un gringos soul et plein de fric de 30 ans son ainé ?

19 sept. 2006
0

Hélas
toutes les stats officiels ou non l'attestent : les 10 dernières années, la criminalité au Brésil a explosé, alors que c'était déjà tragique avant.
Donc, un pays à visiter, certes mais en prenant moult précautions très sérieuses.

21 sept. 2006
0

Décret n° 5887 du 6 septembre
Effectivement, cette loi est bien passée, avec le décret d'application n° 5887 du 6 Septembre, publié le 8 septembre.

En ce qui concerne la sécurité au Brésil, il ne faut pas non plus dramatiser: TOUTES les grandes villes du monde sont dangereuses.. essayez New York?? sans parler de Paris! mais il suffit d'être prudent et de ne pas aller traîner dans les endroits á Risque.

Lors de mon dernier voyage en France au Printemps dernier, un petit garçon venait d´être enlevé, violé et tué et on recherchait une petite fille (découverte ultérieurement morte); les membres de ma famille française (dans le Sud "riche" de Paris) ne sortent pas en voiture sans verrouiller les portes.. Je ne parle pas des voitures incendiées, ni de ces banlieues où ni la Police ni les Pompiers n'ôsent mettre les pieds!

La différence c'est que vous, la violence française vous y êtes habitués.. Nous ici au Brésil, on est habitués à la violence brésilienne.. et on évite de provoquer et de traîner dans les endroits dangereux..

Ceci dit, le Brésil C un pays absolument SUPERBE et je n'envisage pas un seul instant de revenir vivre en France.. (trop dangereux.. :-) )

17 sept. 2006
0

Visa bateau au brésil : Attention
La loi permettant de laisser le bateau 2 ans au lieu de 6 mois avait été votée par le congrès en avril MAIS Lula y a mis son veto :

Navegação - 10/9/2006

Veto do Presidente Lula

O presidente da República, Luiz Inácio Lula da Silva, enviou ao Congresso mensagem anunciando o veto presidencial à lei de autoria do senador César Borges que propunha a ampliação, de três meses para dois anos, da permanência provisória de embarcações de turistas náuticos no litoral brasileiro.

Segundo o senador, a lei conta com o apoio do setor náutico e criaria centenas de empregos nas principais rotas do litoral do país. "Foi uma decisão equivocada, de um governo que não consegue entender a importância de se criar empregos para nossa população", afirmou o senador. César disse que o veto parece ter origem política, porque todas as votações do projeto, que tramitou com o número 230/2003 no Senado e 4644/2004 na Câmara dos Deputados, foram consensuais. "A aprovação final foi feita por acordo com as lideranças da bancada governista", afirmou.

César afirmou que as justificativas para o veto são inconsistentes, "demonstrando o viés político, talvez contra um senador de oposição". O senador disse que o presidente Lula equipara o barco trazido por um navegador em trânsito provisório no país a uma importação. Com isto, o presidente da República alega que o brasileiro que importa um barco seria discriminado, porque tem que pagar impostos. "É uma comparação absurda", afirmou. Ainda de acordo com o senador, o presidente da República justifica que a permanência do barco no Brasil é desnecessária, se o proprietário voltou ao país de origem. "Nosso presidente não entendeu que a essência do projeto é exatamente esta: como o Brasil possui oito mil quilômetros de litoral, o navegador poderá continuar sua viagem depois, sem ter que enfrentar uma nova travessia oceânica. O projeto garante o retorno do navegador turista, a cada ano ou período, para visitar novas regiões", afirmou.

A decisão de Lula mantém a legislação atual, pela qual o navegante tem que deixar o país com a embarcação, mesmo que pretenda continuar conhecendo o litoral. "Esta burocracia tem feito o Brasil perder turistas náuticos, quando poderia ser um roteiro natural de europeus e norte-americanos. O velejador vai embora sem conhecer o Brasil e não volta mais, porque fica chateado com este tratamento descortês, que é único no mundo", explica César. Se a lei, fosse sancionada pelo presidente da República, de acordo com suas prerrogativas, há uma estimativa de que cinco mil velejadores poderiam vir navegar no Brasil, segundo César Borges. Esses velejadores seriam turistas que iriam gerar divisas conhecendo o país e consumindo serviços, mas que continuariam gastando ao deixar o Brasil, porque a embarcação teria que ficar parada ou em manutenção, sob a guarda de uma marina.

Horácio Braun Jornal de Santa Catarina

Lula Continue à prétendre que le passage d'un bateau étranger au brésil revient à une importation discrminante par rapport à un brésilien qui doit payer un impot dessus ....

17 sept. 2006
0

Ce n'est pas dramatiser que de regarder la situation en face
Je suis d'accord avec atlante.
Dans ma carrière, environ 16 ans d'Amérique latine et actuellement au Vénézuéla pour deux ans.
Que dire, les "baba cool" à qui il n'est rien arrivé ont eu de la chance, ou que ceux que nous avons récupéré avec femme et enfants "a poil", en dehors des sentiers battus et payé le transport pour qu'ils aillent à l'Ambassade n'ont pas eu de chance ?....
En amérique latine, il y a une violence donc l'européen n'a pas l'habitude.
Au Vénézuéla par exemple, 16000 morts en 2004, aujourd'hui mi septembre, nous avons dépassé ce chiffre. Je ne vous parle pas des enlèvements spontanés ainsi que des problèmes avec les plaisanciers.
Dites vous bien que même avec un Tee shirt troué et sale, un short et pieds nus, la façon de les porter ne vous fera pas passer pour le "local".
Avant de décider de jouer les Robinson, je vous conseille d'aller faire un tour sur , qui sont bien souvent avec leur langage diplomatique, bien en dessous de la vérité.
Malgré tout si un "apprenti sorcier" avait des problèmes et que je puisse lui porter secours, je le ferais encore, mais à la longue ça devient fatiguant. Amicalement

20 sept. 2006
0

suite du film sur la modif de la loi de permanence des bateaux etrangers au brésil
Suite aux protestations sur le veto gouvernemental. Lula est revenu sur sa décision et finalement le décret a été publié le 06/09 et vient de passer en vigueur au niveaqu des de la receita federal :

www.receita.fazenda.gov.br[...]88.html

Donc .... 2 ans.
Pour l'équipage c'est toujours 180 jours.

21 sept. 2006
0

pour le brésilien non inscrit ...
epliques moi alors pourquoi les marinas brésiliennse sont gardés par des gars en gilets par-balle et pas en france ?
expliques moi pourquoi les appartements et maison des premiers et deuxième étages ont des barres de fer aux fenêtre au brésil et pas en france ?
expliques moi pourquoi les immeubles riches de meireles à fortaleza ou de barra à salvador ou de São conrado à rio sont murés, cloturés et gardés par des vigiles en armes avec un mirador à chaque coin .. jamais vu ça en france ...

Et tu parles d'enlèvement d'enfant, je crois que la différence c'est que quand il y a un en Europe ça fait les unes nationales pendant plusieurs jours alors qu'au Brésil si on en parle c'est un entre-filet dans le journal de la ville ....

Mais je ne veux pas polémiquer. c'est un sujet qui n'est pas très joyeux ...
Je comprend que tu aimes ton pays et que tu veuilles le défendre et j'aime aussi ton pays mais ce n'est pas ne pas l'aimer que de le voir objectivement.

ate mais amigo ....

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Après la pluie en Patagonie

Après la pluie...

  • 4.5 (65)

Après la pluie en Patagonie

mars 2021