Informations Vents Façade Atlantique Ouest

Bonjour à toutes et à tous.

N'ayant jamais navigué dans les eaux françaises, je reviens à la charge avec des questions de néophyte.

J'ai regardé plusieurs cartes des vents, et j'en ai déduit que les vents sur la façade atlantique française soufflent généralement - avec des exceptions certaines - du secteur Ouest.

Cet été j'aimerais naviguer d'Arcachon au Sud de la Bretagne, et ne connaissant pas la nature des vents soufflants le long de cette côte, je suis intéressé par toute information relative aux habitudes d’Éole dans ces zones lors de la belle saison (disons de Juillet à Septembre).

Merci pour votre aide, et bon vent !

L'équipage
30 mar. 2017
30 mar. 2017
3

Cas du grand beau temps:
En ete l'air chaud au dessus de la peninsule Iberique cree une depression qui genere un courant d'air d'Est sur la cote Sud du Golfe et le fameux alize Portugais sur l'Atlantique
En ete l'anticyclone des Acores remonte plus ou moins vers le Nord avec souvent une dorsale qui remonte jusqu'a la point de Bretagne et parfois en Irlande.
Au milieu il y a un gros trou a vent qui s'appelle le Golfe de Gascogne.
Dans ce cas les vents le long des cotes sont essentiellement thermiques de la mer vers la cote le jour entre 11h et 22h avec un pic vers 18h00 et l'inverse la nuit en plus faible entre 1h00 et 6h00.
Pour profiter de tout cela il faut rester le long des cotes. Il fait chaud, tout le monde est en petite tenue.
Cas de mauvais temps:
Regulierement une depression Nord Atlantique au lieu de passer au nord de la dorsale entre l'Irande et la Bretagne bouscule la dorsale plus au sud et vient envahir le nord du Golfe de Gascogne. Il s'ensuit un classique front froid avec un Sud Ouest au debut, une brutale bascule a l'Ouest au passage du front et un Nord Ouest derriere avec un beau ciel de traine et une temperature plus fraiche.
Dans ce cas selon la route a faire on profite du sud Ouest ou du Nord Ouest.
Cas de beau temps venteux:
Quand la dorsale est faible mais que les depressions restent quand meme au Nord de la Bretagne, il s'ensuit un flux d'Ouest modere qui oscille entre OSO et ONO mais qui est devie en direction et en force pres des cotes par les thermiques , l'ideal pour les voileux car la brise est bonne et les moyennes elevees.
En resume: la facade Atlantique en ete c'est le paradis des voileux...

30 mar. 201730 mar. 2017
0

Ah, ça c'est bien détaillé et très bien expliqué. Merci beaucoup Altair2 !

01 avr. 2017
1

te casses pas la tête. A l'aller tu auras du vent contraire, et au retour aussi. Je suis désolé, mais c'est souvent comme ça.

30 mar. 2017
0

...aussi, concernant la force et les aléas de ces vents, j'aimerais connaître si pour quelqu'un d'inexpérimenté comme moi ce soit préférable de naviguer en Mai-Juin plutôt qu'en début de Septembre.

30 mar. 2017
1

Les regimes de vent, la temperature de l'eau et la stabilite de l'air sont bien meilleurs entre le 15 Juillet et le 15 Septembre qu'avant ou apres.
En Mai-Juin, la mer est froide, l'anticyclone des Acores est encore assez sud et ne devie pas encore les depressions Nord Atlantique vers l'Irlande et l'Ecosse. Donc il peut y avoir des coups de vent sur l'Atlantique encore significatifs a cette periode.
Pour un debutant je recommenderais le plein ete c'est a dire 15 Juillet - 15 Septembre.
Ceci dit avec une bonne couverture meteo la voile en Atlantique est tout a fait possible de Mai a Decembre.

30 mar. 2017
0

Pigé !
J'étais justement penché sur le sujet des périodes de navigation idéales pour les débutants en ce bassin. Ce que vous me communiquez me rassure et consolide ce que j'avais pu comprendre jusqu'ici.
Encore merci, Altair2 !

30 mar. 2017
0

Je suis avec attention ce sujet car nous avons pour programme Rochefort/Noirmoutier du 19 Mai au 12 Juin sur un First 18, la météo sera donc quelque chose à ne pas négliger.

Au passage, il est assez peu fait mention des thermiques du matin, souvent de force 2/3 mais parfois jusqu'à 4/5 sur la côte avec un changement souvent en rapport avec la bascule de marée.
Cela, de façon générale lors des périodes anticycloniques.
(étant surfeur, ce sont ces régimes là que l'on scrute avec frénésie pour profiter de conditions optimum!)

Le changement du flux d'est au flux d'ouest, peut se faire très rapidement, souvent en l'espace de 10/15mn.

lorsque l'on a du sud est, on bascule vers du sur ouest et (pas le plus fréquent) et lorsque l'on a du nord est, on bascule au nord ouest.

les flux d'ouest sont la norme mais souvent avec un peu de nord dedans, remonter prend donc plus de temps que redescendre dans la logique, c'est a prévoir je pense.

parfois, lors de grosses chaleurs en juin/juiller, on observe un fort vent d'est qui reste pour la journée, souvent autour des 5 beaufort.

Voila la vision que j'en ai, vivant sur la côte Sud Ouest et surfant depuis près de 30ans.

31 mar. 2017
1

Le changement du vent avec la marée est souvent avancé. Mais je ne vois guère d'explication, sauf dans un cas que j'observe sur le bassin d'arcachon où la marée dévoile de très vastes surfaces vertes de "crassats", susceptible effectivement de modifier les conditions locales, car elles chauffent beaucoup.

31 mar. 2017
0

Le regime des vents en baies plus ou moins fermees comme Arcachon ou la baie de Quiberon mais aussi les Perthuis a la Rochelle, est tres influence par les thermiques et le relief de la cote.
Par exemple une cote basse va perpendiculariser le vent dans le premier 1/4 de mille. Au pres serre le voilier au ras de la terre peut remonter beaucoup mieux qu'un autre a 1 mile au large. Mais une cote haute ne va cree ce phenomene que plus au large et creer des tourbillons au ras de la cote. Une vallee va aligner le vent dans son axe et cree un renforcement local, etc...
Il faut visualiser, imaginer les ecoulements d'air, regarder les nuages et naviguer...

31 mar. 201716 juin 2020
0

Un thermique vire au cours de la journée, typiquement du SW au NW. C'est une conséquence de la (pseudo-)force de Coriolis.
Un article (en anglais)


30 mar. 2017
0

en Gironde le thermique est grosso modo "ouest" le jour et "est" la nuit.
Ne ps oublier que le thermique se combine avec le vent synoptique, c'est a dire le vent general qui est le plus souvent de secteur ouest.
Quand les deux vents, thermique et synoptique, s'opposent en direction et en force il peuvent s'annuler on parle d'un phenomene de tampon sur la cote alors que les voiliers au large ont du vent.
Tous les cas de figures sont possibles. Le plus souvent par faible vent synoptique, le thermique de nuit l'emporte sur le synoptique ce qui donne un faible vent de terre, au lever du jour le thermique de nuit faiblit et le synoptique reprends le dessus, vers 11h00 le thermique de jour se leve et renforce le synoptique jusqu'a un maximum vers 18h00, ensuite il faiblit en quelques heures.
Si le synoptique est NO, il fait un angle avec le thermique et le vent resultant oscille en force mais aussi en direction au cours de la journee.
Naviguer a la voile dans ces conditions est un jeu intellectuel passionnant. Quand on se plante, il reste toujours la risee diesel...

31 mar. 2017
0

Très intéressant, pensez vous que les livres de jean yves Bernot ( météo locale)et celui de Cornell ( Atlas des océans) apportent des informations de ce type sur ce bassin de navigation ou d'autres?

31 mar. 2017
0

La lecture et la relecture du Yves Bernot mais aussi du manuel des Glenan, l'experience en mer et l'esprit ouvert permettent de conceptualiser ces phenomenes qui sont repetitifs dans leur grandes lignes meme si tres varies dans leurs details.

31 mar. 2017
0

précisément celui que j'ai cité ou un autre livre de Bernot?

31 mar. 2017
0

Je connais le "meteo et strategie", il y en a d'autres ?
Le chapitre meteo des Glenan est bien fait aussi
Il y a des bouquins interessant chez V&V "bien preparer sa meteo"

31 mar. 2017
1

Bonjour Marco!
je n'avais pas vu que tu as fini par trouver l'oiseau rare, bravo, et bonnes navigations!
Je ne serai pas en Bretagne sud cet été, dommage, j'aurais bien aimé vous revoir. :topla:

31 mar. 2017
0

Bonjour Jean-François !
C'est un plaisir d'avoir de vos nouvelles. Comment ça va? Je comptais justement vous notifier que j'avais enfin acquis un bateau. Cela fait à peine une semaine, et j'ai été tellement bousculé entre trajets routiers, appels administratifs à droite et à gauche et d'autres affaires importants que je n'avais pas encore pu vous le dire : c'est un First25 en quille relevable, prêt à naviguer, bien équipé et qui ne nécessite que des quelques petites bricoles (essentiellement esthétiques) et - surtout - d'un capitaine qui prenne de l'aisance avec lui !

31 mar. 2017
0

Les explications d'Altair me semble tout à fait bonnes et j'y apporterai juste une petite nuance car je trouve que depuis 5/6 ans les vents sont un tout petit peu plus nord que les années précédentes pour la période d' été .

0

lisez les ouvrages de Marcel Oliver , j'ai eu la chance de faire de nombreux stages avec lui, c'est un bon pédagogue, quand on a un bon prof il en reste toujours un petit quelque chose, et pourtant j'ai le cerveaulent

31 mar. 2017
1

Je tenais à remercier tout-le-monde pour les informations postées. Si certaines d'entre elles relèvent d'un jargon météorologique qui m'est pour l'instant un peu obscur, j'arrive tout de même à comprendre les enjeux. Les ouvrages indiqués m'intéressent ; n'ayant qu'une connaissance très basique des susdits phénomènes, je tacherai de recueillir le plus de notions possibles avant de tracer ma route.
Une dernière (?) question (bête): le secteur des vents étant tendanciellement plutôt N-O que plein Ouest, pensez-vous que louvoyer du Sud au Nord de cette côte puisse impliquer de s’en éloigner au-delà des 6 miles nautiques?

31 mar. 2017
0

excat, pour la tendance nord plus marqué depuis quelques années, tout comme des thermiques beaucoup moins établies aussi, avant, vers 18h, on repassait est sur la côte, c'est devenu bien rare maintenant...

31 mar. 2017
0

Donc, peut-on encore faire ça aisément en côtier..?

31 mar. 2017
1

Oui sans probleme...

31 mar. 201731 mar. 2017
0

En baie de Quiberon je n'ai pas trop vu de changement pour les thermiques ces dernieres annees. Combines au synoptique ils sont toujours OSO le matin et 5-6 ONO l'apres-midi. Le thermique de nuit NNE se leve apres le coucher du soleil et peut atteindre force 3-4 vers 2h00 du matin. Dans le pif quand on rentre de nuit a la Trinite.

31 mar. 2017
0

Bonjour, je sais que la question porte sur le régime des vents... mais un aspect à ne pas négliger sur la façade ouest est le courant et la houle.

Certains passages ou certaines embouchures peuvent connaître des conditions très dures... beaucoup plus que ce que le vent pourrait laisser supposer. Donc vent contre courant est une condition à surveiller de près. De même que la houle peut générer des barres assez difficiles à franchir.

Exemples :
Entrée de la ria d'étel, Teignouse, Nord de noirmoutier (chaussée des boeufs), la vie...

31 mar. 2017
0

Le banc de la Mauvaise (qui porte bien son nom) au nord de l'embouchure de la Gironde.

31 mar. 201731 mar. 2017
0

Bon à savoir. D'ailleurs, j'ai un petit moteur, un 5cv.
Je compte bien presque tout faire à la voile et en me servant des courants, mais pensez-vous que cela poserait un problème pour atterrir ici et là le long du trajet?

31 mar. 2017
1

Non, la cote est pleine de petits ports parfait pour ton canot.
Il faudra juste apprendre a faire un calcul de maree.

31 mar. 2017
0

Et a lire les cartes...

31 mar. 2017
0

Avec un 25 pieds, les 55 milles sans abri entre Arcachon et Port Médoc (sans parler des passes), il me semble que ça mérite une bonne couverture météo et une bonne préparation, non ?

31 mar. 201731 mar. 2017
0

Je compte bien me faire accompagner par quelqu'un connaissant ces zones. Je ne m'y prendrais pas tout seul.
Il faut effectivement que je dépoussière et que je me remette à étudier mon code hauturier. Cela ne fait pas un pli !
Cela fait moins d'un an que je l'ai obtenu, et la règle des douzièmes m'est à nouveau inconnue.

31 mar. 2017
0

Il y a aussi une nette différence entre faire du direct grand large et une remontée proche côtier où les courants côtiers qui varient journellement ont alors une influence primordiale,
au point de faire pratiquement du surplace si mal visé.
Il ne faut pas en demander trop à un 5CV.

Une météo très fiable c'est à trois jours maximum ou à peine plus. Dans tous les cas il vaut mieux avoir une météo favorable et selon le type de bateau on fait des sauts de puces ou on a la possibilité de rester au large.

31 mar. 2017
0

sur zone, il faudra commencer par une/des petites sorties du côté de Cordouan. ;)

31 mar. 2017
0

Oui, c'est pourquoi je pense utiliser le moteur le moins possible, d'autant plus que mon bateau, bien que petit, ne devrait pas connaître de trous de vitesse majeurs ni une mauvaise tenue de cap.
C'est justement tout près de la côte que je situe mes inquiétudes.

31 mar. 2017
1

Et sinon, le First 25 semble être vraiment un très très bon croiseur dans cette taille qui permet un beau programme!

31 mar. 201731 mar. 2017
2

Oui, la vraie etape delicate c'est Arcachon - Entree Gironde. C'est 14h de mer a 4nds il faut une bonne couverture meteo. Dans l'ancien systeme tu n'aurais pas eu le droit de naviguer sur cette cote.
A l'entree de la Gironde il faut "imperativement" respecter le chenal depuis la premiere bouee et ne pas couper court sous pretexte que tu es un petit bateau. Tu pourrais te retrouver dans un surf Hawaien dont tu garderas le souvenir toute ta vie.

31 mar. 2017
0

Ah bah c'est clair que ce n'est pas pour jouer au marins que je me met à l'Atlantique, surtout au vu de ce que je lis.
Je vais de toute façon vraiment me replonger dans mes exercices hauturiers, en plus d'acheter un bon GPS cartographique et une VHF AISN.

31 mar. 2017
1

Salut,
Pour faire simple et rapide, étant à La Rochelle depuis 2013 et remontant chaque été vers la Bretagne je n'est jamais gréer mon genaker à l'aller et souvent fait du près, par contre le retour s'est souvent fait aux allures portantes.

31 mar. 201731 mar. 2017
0

Oui, c'est simple et résume bien ce que j'ai cru comprendre. Merci !

31 mar. 2017
0

L'Atlantique est nettement moins désagréable que la Méditerranée mais le Gascogne par exemple, peut parfois se mériter. Toujours être persuadé qu' en côtier, quand cela va mal, ce qui ne devrait pas arriver si on tient absolument compte de la météo, qu'on a correctement anticipé les courants côtiers, qu'on suit un programme réaliste et non rêvé, qu'on peut en permanence rejoindre un port avant que cela se gâte, la sécurité est soit d'être déjà au port, soit de rester assez au large, ce qui suppose alors que équipage et bateau sont préparés pour, et qu'au pire on est assez éloigné pour avoir de l'eau à courir. Beau et encore plus mauvais temps, en proche côtier ne pas céder à la tentation de couper le fromage ou de s'embarquer dans des endroits limites tant qu'on a aucune certitude de pouvoir vraiment le faire, balisages + sondeur + repères côtiers + GPS devant donner une position sans doute possible.
En toute circonstance ne faire aucune confiance aux pécheurs.

31 mar. 201731 mar. 2017
0

Merci Outremer.
Vous avez un avis aussi drastique et stoïque que le mien.

31 mar. 2017
0

C'est simplement du vécu (parfois de près).

31 mar. 201731 mar. 2017
0

oui, ne jamais suivre Lucine...

31 mar. 2017
0

Si l'été est beau pour remonter en côtier on fait en général le maximum de route le matin entre 8h et 12h avec du vent favorable de secteur Est puis, soit on est courageux et on continue au moteur 1 ou deux heures avant que le vent contraire se lève après quoi on tire des bords jusqu'au port suivant soit on a le temps ou on n'est pas courageux et alors on se choisit un port pour ne repartir que le lendemain ou plus.
Le vent de l'après-midi s'établit le plus souvent entre W et NW de force 4 à 5 parfois 3 parfois 6. Et 5 à 6 contre courant amènent un clapot désagréable qui donne envie de rentrer au port le plus proche quand il y en a un. Du moins c'est mon cas qui fais souvent cette route là.
Ce que je vous écris là n'est pas parole d'évangile mais c'est en général ce qui m'arrive quand je reviens du secteur sud.

31 mar. 2017
1

Salut Marco...
Très bon choix, ce First 25, puisque c'est moi le vendeur ;)

Concernant les vents, pour faire tous les ans Arcachon - La Rochelle ou Arcachon - Bordeaux, pour monter, c'est souvent la pétole le matin, et le thermique dans le pif de N / NW à 15 noeuds l'après midi, jusqu'à la nuit.

Il faut choisir un flux de SW, mais ça veut dire qu'une dépression arrive.

J'utilise les prévisions Windguru, très fiables sur 48h. Et avec les windguru du Cap Ferret, Lacanau et Soulac, tu connais la houle prévue, c'est très important dans ces coins là.

L'estuaire de la Gironde, la passe sud n'est pas éclairée et la grande passe de l'ouest est plus sécu, mais plus loin en arrivant du sud. J'ai toujours pris la passe sud, sans problème.

En remontant, il faut maintenant oublier le perthuis de Maumusson, entre Oléron et le continent. Ca déferle. Il faut donc passer par le nord de l'ïle d'Oléron, pour rejoindre La Rochelle.

En remontant encore, il y a ensuite des abris assez rapprochés jusqu'en Bretagne.

N'hésites pas à me demander les conditions météo pour la passe d'Arcachon, j'y suis plusieurs fois par semaine, soit en kite, soit en bateau, soit en avion... Et vue du ciel, c'est le top pour voir les bancs de sable...

Bonnes navigations sur ce First 25, que j'ai vraiment beaucoup apprécié durant ces dernières années...

01 avr. 2017
0

Bonjour Fabien ! Quelle bonne surprise !

S'il faut choisir un flux de S-O, j'aurai intérêt à caler mon départ de façon assez précise, d'autant plus que la sortie du bassin d'Arcachon ne peut pas se faire intempestivement.
Je ne connais pas Windguru: je vais regarder ça de près. Je redescend bientôt à Arcachon : je vous tiendrai au courant.

Bon fin de semaine !

01 avr. 2017
0

Par beau temps les vents sur la côte landaise et girondine sont de secteur nord dominant, avec déviation thermique Ouest la journée et Est la nuit. Les vents de secteur SW à SE sont rares et, tout comme le bonheur ou la santé, un état provisoire qui ne présage rien de bon !
La rotation d'Ouest à Est se fait en été entre 19 h et 23 h, et peut engendrer assez souvent du Nord de 15 à 20 knts, avec un clapot abrupt croisé par rapport à la houle. Ça peut être assez inconfortable avec un petit bateau. On peut sortir d'Arcachon le soir, souffrir un peu jusqu'à 23 h, puis remonter tranquilement en longeant la côte pour faire la passe sud Gironde en fin de matinée.

01 avr. 201701 avr. 2017
0

Merci Eraball.
Je suis encore loin d'avoir choisi mes créneaux de navigation, mais il m'est évident qu'il ne s'agit pas d'une promenade.

01 avr. 2017
0

Je suis également preneur de tout conseil relatif aux sites de météo marine que l'on consulte habituellement en France : lesquels préférer?

01 avr. 2017
0

Faire une synthèse avec windguru, météo consult Marine,info capitainerie.
Utiliser un routeur simple comme Avalon Navigation System, application téléchargeable, apporte un plus dans la préparation de sa navigation. :alavotre:

01 avr. 2017
0

Merci Old Guss. Je les verrai !

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Bientôt fini ?

Après la pluie...

  • 4.5 (188)

Bientôt fini ?

mars 2021