information langage technique

Bonjour,

Je suis enseignant et nous avons à faire le commentaire d'une photo de course à la voile réalisée par J. Vapillon.

Pour éviter de passer pour un guignol, j'aimerais avoir quelques billes sur les termes techniques à utiliser.

L'idée, c'est de faire parler les personnages à un moment précis de la course, c'est-à-dire au moment de l'affalage du spi juste avant le passage de bouée.

Pouvez-vous vous mettre à la place de ces braves marins et me donner quelques exemples de ce que vous diriez à leur place...

Merci d'avance.

pour aider, je donne le lien de l'image
www.vapillon.com[...]ue1.php

il s'agit de J80, monotype, lors de la course de l'école navale 2007.

L'équipage
14 oct. 2008
14 oct. 2008
0

complément
les paroles peuvent traiter de ce qui est dit juste ou un peu avant, et après l'instant de la photo également...

à vous lire...

PS : c'est assez urgent, merci

14 oct. 2008
0

Fastoche ...
... Tu prévois une bordée d'injures du barreur à l'équipier numéro 1 qui s'escrime trop lentement avec le spi, une bordée d'insultes au bateau qui est proche et non prioritaire, une bordée d'insanités contre le bras de spi passé sous le bateau ... assaisonné de quelques "bdel de mede, puain de spi, "coard de voisin ...".

Avec ça tu as 90% de la réalité :tesur:

14 oct. 2008
0

mouais...
bon.. mais... euh... enfin...

Si on parlait un peu des questions techniques, le langage du style des ordres que peut donner le barreur et ce que peut répondre l'équipier... etc...

C'est pas que je veux faire jurer qui que ce soit, mais les p'tiots de l'école n'ont pas besoin de ça !!! ils en savent bien assez !

Et puis ça va être vu et entendu par quelques centaines, milliers de personnes, alors bon.....

(site du Vendée Globe...)

Heeeeeeeeeelp !!!

14 oct. 2008
0

c'est pas pour botter en touche ...
mais sur un bateau qui marche bien avec un équipage affuté, on ne dit pas grand chose en réalité car chacun sait ce qu'il faut faire et le fait bien.

Tout au plus un signal de synchronisation "paré à empanné" du barreur , puis un "accusé de réception" du numéro 1 qui signale que tout est clair à l'avant, et c'est tout.

C'est quand ça foire que le niveau sonore monte, et dans ce cas mon dialogue précédent est tout à fait réaliste

P.S. j'ai fait quelques années de régate "hot" quand j'avais 20 dents ... il y a fort longtemps :heu:

14 oct. 2008
0

ROBERT
tu m'as fait trop rire avec ta réponse,mais le pire c'est que tu as raison c'est peut etre meme 99% !!! bon vent à tous francis

14 oct. 2008
0

en tant que n°1
je confirmes...

l'avantage d'être à l'avant c'est qu'on est hors de portée de l'envoi de manivelle de winch du barreur en cas de ratage d'envoi de spi....
:mdr:

en tt cas sur la photo c'est chaud comme situation !! heureusement qu'il n'y a pas trop d'air
:lavache:

mais comme robert...
un truc du genre: paré à envoyer.
puis Spi en haut
puis un ordre à la bouée: On affale !!

ordres courts et clairs surtout et confirmation une fois la manœuvre effectuée

:-p

14 oct. 2008
0

sérieusement
avant la maneuvre le skiper dit:paré à affalé pour savoir si tous sont prèt. les équipiers réponde paré,le skiper: on affale,et la c'est la course ,un éq largue le point d'amure (endroit ou est fixee le spi sur le bout dehors, car c'est un assymetrique)un autre laisse filer la drisse(la corde qui sert à hisser la voile en haut du mat)et l'equipier à l'avant "brasse le spi" pour ne pas qui parte à l'eau ce qui s'appel "chaluter" et en générale dans ce cas il est perdu!il peut y avoir un gars qui fait descendre la toile dans la cabine pour la remettre en sac dansle bon sens prete à resservir.l'autre coin de la toile dont je n'ai pas parlé c'est le point d'écoute qui sert à régler la voile par rap au vent,sur la photo l'écoute est dans l'eau et un bout du spi aussi :pas bon!les cris dont parle robert c'est la :je brasse et tu ne laisse pas assé filer la drisse,tu laches trop de point d'amure et ça va au jus et le skiper qui voit ça te demande de brasser plus vite etc............. j'espere t'aider un peu avec ça ,bon vent Francis

14 oct. 2008
0

comme Robert
quand tout va bien paré à affaler, à empanner, à envoyer, le 1 répond paré des qu'il est prêt, et là vaut mieux que ça aille vite sinon les noms d'oiseaux commencent à fuser, et encore quand avant d'affaler le spi on commande l'envoi du génois dans le spi etc il vaut mieux mettre des boule quies aux enfants et oreilles chastes

14 oct. 2008
0

comme robert aussi !
Vu il y aquelques années à l'Obelix Trophy, un bateau russe :lavache:

je faisais les pointages à la bouée au vent.

On entendait un seul mot: "top !" et la manoeuvre se faisait dans un silence et un enchainement parfaits! :pouce:

14 oct. 2008
0

oui, bon...
Je me doute bien que je dois pas vraiment coller à la réalité avec tous mes dialogues, surtout quand tout va bien...
Mais j'ai un impératif de commentaire de photo à faire, et je trouvais l'idée trouvée par les élèves assez sympa de faire parler les marins au lieu de faire un poème sur la course.... Enfin plus original quoi !

Bon, voilà ce que je vous propose.. à vous de me dire ce que vous voyez qui cloche...

1 - "Paré à envoyer ?"

2 - "Paré !"

1 - "Attentioooooon...... on affale !"

3 - "Choque la drisse, choque-là, ça coince !!"

1 - "Brasse le spi, allez !
Plus vite, regarde, l'écoute est à l'eau, allez, brasse !"

3 - "Tu laches trop de point d'amure, ça va au jus..."

2 - "C'est bon, c'est bon, j'y suis... Spi affalé."

Voilà, en gros... Le 1 serait le barreur, le 2 serait l'équipier avant... Reste à savoir qui est le 3 !!!
N'hésitez pas à modifier certains trucs...

14 oct. 2008
0

il faut indiquer
les postes de chacun.

untel au pieds du mat pour descendre la drisse , untel qui embarque le spi,untel qui choque l'écoute au vent ..ne pa soublier le tangon

puis untel au genois pour l'envoyer sans perdre de temps.

14 oct. 2008
0

le No 3
on pourrai dire que c'est l'eqipier de grand voile,qui pour l'occasion donne la main à la maneuvre de spi(ce qui est souvent le cas en équipage réduit) au fait pour le tangon évoqué plus haut il n'y en a pas sur un assy.Sinon c'est bien ton montage ça fait assé réaliste et puis on exagere toujours un peu ça ne gueule pas tout le temps non plus,moi sur mon boat en tout cas c'est exeptionnel!!!pourtant nous sommes souvent 2 a bord ou 3 avec le dernier de 12 ans maintenant.tchao a + francis

14 oct. 2008
0

c 'est pas mal
je remplacerais le parer a envoyer par parer a affaler
et un peu avant la photo des indications pertinentes
le n°1 annonce les longueurs a la bouée
5,4,3 longueurs
le barreur :ok on deroule le genois et on reprend les reglage de près sur la GV (drisse, bordure, cuni)
ok on tombe le spi
ensuite ton dialogue est pas mal et je terminerais par le barreur : attention apres l'empannage on lof parer a border le foc pour du près

14 oct. 2008
0

N'en jetez plus !!!
Un grand merci à tous, j'ai tous les renseignements qu'il me faut !!!

En tout cas bravo pour tout, votre patience, amabilité... je sais pas si l'occasion se repérsentera de revenir vers vous, mais si tel était le cas ce serait avec plaisir !

Bon Vendée Globe à tous !!!

(si vous voulez voir le résultat, il sera diffusé sur le site officiel du V.G. dans les semaines avant et après le départ : surveillez la vidéo en première page, notre école est celle qui interviewe Mister Jean le Cam...)

Merci encore...

14 oct. 2008
0

attention
à chaque poste correspond un N° le 1 c'est l'équipier d'avant les spécialistes vont arriver

14 oct. 2008
0

mikael stp
et pourquoi tu nous balencerai pas le résultat sur le meme forum qui t'as filé un coup de main?

14 oct. 2008
0

comment ça ?
Comment ça vous refiler le résultat ??? ce sera ue vidéo, donc un peu lourde pour votre forum...

sinon, voici le texte que je viens de donner aux élèves...

Merci encore...

Le barreur
- Bouée à 5 longueurs… 4 longueurs… 3 longueurs…
On déroule le génois et on reprend les réglages de près sur la grand-voile
Ok, on tombe le spi… Paré à affaler ?

L’équipier avant
- Paré !

Le barreur
- Attentioooooon...... on affale !

L’équipier de Grand-voile
- Choque la drisse, choque-là, ça coince !!

Le barreur
- Brasse le spi, allez !
Plus vite, regarde, l'écoute est à l'eau, allez, brasse !

L’équipier de Grand-voile
- Tu lâches trop de point d'amure, ça va au jus...

L’équipier avant
- C'est bon, c'est bon, j'y suis... Spi affalé.

Le barreur
- Attention après l’empannage on lofe, paré à border le génois pour du près…

14 oct. 2008
0

trop tard!
il aurait mieux valu faire relire avant de transmettre aux élèves car ce n'est pas très juste tout ça! ce qui ne se conçoit pas clairement ne peut s'énoncer proprement, monsieur le professeur!
le près, c'est l'allure la plus proche du lit du vent...je ne doute pas que cette explication vous fasse une belle jambe ;-)un petit tour sur gogole vous donnera des beaux schémas explicatifs beaucoup plus utiles.

14 oct. 2008
0

d'ailleurs
... je n'ai toujours pas compris la dernière phrase...

ca veut dire quoi "pour du près" ?

14 oct. 2008
0

important

le rangement du spi :il ne se fait n'importe comment car sinon lors de la prochaine mise en place c'est la cata.

Les 3 pointes doivent etre relié ensemble sur le dessus du sac .

17 nov. 2008
0

ha bon
Moi je l'ai dans un coin du grenier, et depuis je navigue ZEN

En fait, il est asymétrique et (parfois) très utile. Aussi je le garde à bord. Sinon, tu as bon. Il faut le ranger propre, avec ses 3 oreilles ensemble. I do confirm, comme dirait Navis

14 oct. 2008
0

mikael
pour le prés cad se préparer à reprendre une nouvelle allure en remontant au vent(au plus prés du vent)alors que sur les allures ou le vent est au dela du travers venant de l'arriere c'est le "portant" ces allures se nome largue,grand largue,vent arriere.Pour la communication des résultats juste un petit mot sur HEO avec le lien allé bonne journée ,francis

14 oct. 2008
0

Après les propos des faquins, ceux des vrais yachtmen :
- Cher ami, souffririez-vous de tirer sur la ficelle de droite ?
- Mais avec joie, mon bon. Mais laquelle de toutes ces ficelles ?
- La bleue mon cher, celle qui est la plus distendue.
- C'est un plaisir de vous rendre ce service, mon ami.
Ayant tiré comme il convient sur la ficelle idoine, le marquis Le Teigneux de Pudubec (Breton comme son nom l'indique) se retourne enchanté vers son comparse et s'enquiert :
- Eh maintenant mon cher duc, puis-je encore avoir quelque utilité sur ce navire ?
- Certainement ami marquis, vous allez derechef distendre l'autre ficelle verte sur le côté gauche et après l'avoir faite solidement serrer par vos gens sur un petit bout de bois que le bon peuple appelle "taquet" (sont-ils taquins ?) vous allez veiller à ce que la grande perche qui retient la voile la plus colorée change de côté sans trop de tumulte.
- Mon dieu qu'est-ce qu'on s'amuse ici, et dire que ces gueux malodorants osent se plaindre lorsque nos arquebusiers les charrient avec quelque autorité sur nos nefs de distraction !
Le grand duc de la Barre de l'Escadre de Plaisance ne répondit pas, trop concentré qu'il était par la manoeuvre osée consistant à faire girer le navire, pour perdre le vent d'un côté et le retrouver de l'autre.
Ceci fait, le duc enchanté se permit une commentaire satisfait :
- Avez-vous vu mon cher comme il est amusant de faire tourner nos bateaux autour de ces espèces de grosses bouées placées par les manants pour retrouver leurs filets de pêche ?
- Vous voulez dire qu'ils ne les ont pas placées sur l'eau uniquement pour nous servir ?
- Hélas non mon bon, ils n'ont mis que les petits drapeaux à notre intention.
Malgré ce rappel à la triste réalité d'une domesticité de moins en moins laborieuse, la journée commençait bien. Le navire du duc était le premier de la flotte, loin devant les second armorié aux couleurs du fils du roy. Cette faute de goût imprégna soudain le palais du duc du goût amer de la disgrace et peut-être même, qui sait, du suc putride des ergastules. Car le fils du roy, capricieux et colérique, ne détestait rien tant que perdre.
- Je crois mon bon marquis, dit soudain le duc à son commensal, que vous allez devoir me rendre un menu service. Auriez-vous la bonté, très cher, de cisailler avec votre canif l'espèce de ficelle qui retient la grande voile colorée en haut du mât ? Il faut nous ralentir pour ne pas arriver trop tôt à la réception donnée par la baronne de Méddeux en son manoir de Castelvin. Etre en avance serait une inqualifiable daute de goût.
Ainsi fut fait et la course à la voile entre gens de qualité reprit son cours normal.

14 oct. 2008
0

le duc
de Castelvin (pouah! quelle piquette!) n'est pas breton, mais émigré bordelais cherchant à passer clandestinement chez les grands bretons après avoir été chassé par le baron de Rote-child et le fils du Roy lui file le train pour le ramener à San Gate!

PS: je suis sur que les élèves de notre cher professeur se feraient un plaisir de continuer cette passionnante histoire dans un langage proche du vieux françois :-D :-D

14 oct. 2008
0

mais que nenni, mon pauvre ami !
bout au vent, vit de mulet, queue de malet, couilles de chat, bitord, etc... ;-)

que voici une langue de bougres !

21 jan. 2009
0

Si j'osais...
Juste une petite remarque :
la seule ficelle présente à bord est le bout qui relie le battant à la cloche.

;-)

21 jan. 2009
0

faux
un matelot a toujours plus d'une ficelle dans son sac!

22 jan. 2009
0

la cloche
ce n'est pas une ficelle qui permet de la faire tinter, mais une CORDE !!!
corde est utilisé à de rares exceptions dans la marine ancienne (exemple: corde de paratonnerre, fils de cuivre tressés)

le reste des cordages ont le nom spécifique à leur utilisation
:-)

22 jan. 2009
0

ça vaut bien une étoile en plus !!!!
Bravo

:pouce:

14 oct. 2008
0

mon cher navis
ça n'a rien apporté a Mickael mais ça montre que les navigateurs ont de l'espris, et aussi qq talent d' écrivain,j'ai rigolé. francis

14 oct. 2008
0

navis
:bravo:

puis me permettre très cher de vous gratifier d'une étoile...
;-)

14 oct. 2008
0

moi aussi
je lui mets une patate!

14 oct. 2008
0

d'accord
mon pote, en plus, t'as vu le galure, pas de la ptite bibine !

17 nov. 2008
0

Parole tenue
Bravo, Belle manoeuvre et avec le ton.

18 nov. 2008
0

un instant magique...
tu vois Mickaël, dans tout marin sommeille un coeur d'enfant !...y' sont pas moignons tous ces vieux loups de mer! j'en ai encore la larme à l'oeil !!! C'est l'émotion, que veux-tu!

:-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D

14 oct. 2008
0

étoile itou
Vous m'épatâtes, mon cher, vous m'épatâtes...

:alavotre:

14 oct. 2008
0

Merci les amis
Pour les étoiles, je vois que vous êtes de vrais gentlemen ! ;-)
Morbleu, mais qu'attendent les tenanciers de cette taverne pour mettre un salon mondain à la disposition des aristos de la plaisance ? :-) :-)

17 nov. 2008
0

ça y est
Voilà, merci encore à vous... La vidéo est finie et surtout mise en ligne (depuis le temps)...

Je vous donne le lien, comme promis.

vendee-globe-junior.vendee.fr[...]os.aspx

Allez voir au reportage de l'école St Joseph de St André 13 Voies ce que ça donne, si ça vous dit !

Bon vent !

17 nov. 2008
0

Bravo !
très convaincant ! Félicitations aux moussaillons !

21 jan. 2009
0

quelques remarque :p

  • on ne brasse pas un spi, mais on brasse ou débrasse le bras de spi (qui soit dit en passant doit être totalement débrassé pour un affalage puisque c'est le point d'amure).

sinon oui avec un équipage carré en générale chacun sais ce qu'il y a a faire

le barreur dit
- Paré a affaler le spi

la chaque personne répond paré quand sont poste est ok
- Paré
- Paré
...

le barreur dit
- Affalé

la le N°1 commence a attraper le point découte
le brasseur débrasse a fond
le piano laisse filler la drisse
le N°1 récupéré et étouffe le spi
quand l'affaire est dans le sac (en gros)
le N°1 dit
- Affalé

et on renvoi la voile d'avant qui va bien.

Pour se situer, sur la photo le N°1 commence a récupérer le spi

22 jan. 2009
0

Alors là!!!
Depuis le temps que je fréquente H&O, je n'ai jamais autant ri!!!

Ce fil de discussion est tout simplement extraordinaire et reflète tout ce que j'aime sur un forum et plus particulièrement sur H&O :

1.Partage : Mickael a eu ses réponses sans délai et nous a gratifié en retour de ses résultats. :-)
2.Humilité : pas de "tartarins" de la voile qui se gaussent de pouvoir apporter leur science à un profane. :-)
3.Humour : Je me suis bidonné du début à la fin de ce fil et plus particulièrement sur la contribution de Navis qui est un bijou de la littérature maritime! :-)

Bin vindiou, quand je lis un fil de ce genre le matin au boulot, ca fait un grand bien, un peu comme une bonne brise fraiche qui gonflerais vos voiles!

:pouce:

Cordialement

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

chausey

Faune et Flore marine !

  • 4.5 (91)

chausey

janvier 2021