information construction amateur

bonjour à tous, j'ai l'intention de construire un voilier de 26 pieds, un dory de st pierre d'aprés un plan americain.
Je voudrais savoir si ça ne pose pas de problème au niveau des affaires maritimes avant d'acheter la liasse de plans.
L'origine des plans a t elle une importance ou est ce que plan amateur , professionels, étrangers, etc... est ce que tout ça pour les affaires maritimes reste une construction amateur et que c'est seulement leur inspection qui compte ? Ce qui m'inquiete c'est que quand je parle de catégorie de navigation ou de conception à l'architecte, ça le fait rigoler. Les affaires maritimes Françaises apprecient elles l'humour americain ?

L'équipage
07 août 2004
07 août 2004
0

Toute la réglementation est dans la D224.
Je ne retrouve pas le texte lui-même sur le site du Ministère, mais un résumé en ligne:
www.mer.equipement.gouv.fr[...]age.htm

La procédure voudrait donc que tu prennes contact avec ton CSN, soit pour faire approuver les plans de l'architecte, soit pour passer en "construction amateur sur plans personnels".

Ca, c'est la procédure officielle. Bonne chance pour trouver un fonctionnaire de CSN qui accepte de l'appliquer.

L'autre démarche serait d'immatriculer en Belgique...

08 août 200416 juin 2020
0

merci pour l'info
je ne regrette pas d'avoir posé la question avant de me procurer les plans, je pensais que c'était plus simple que ça.D'autant que les plans de dory font partis du patrimoine maritime et qu'on peut en trouver facilement et gratuits.

A ce sujet peut être quelqu'un connait il ce type d'embarcations sous voile.Le dory est à l'origine un bateau à rames, toutefois il semble qu'on puisse le gréer et en faire un voilier , je sais qu'il a une tendance à la gite initiale tres prononcée en d'autres termes avec tres peu de vent il est tout de suite tres gitard mais sa coque n'en a pas moins des qualites incomparables, nottament une stabilité de route dans les conditions difficiles et une forme de coque particuliere qui le rend tres sûr.Je serais ravi de discuter de ceci avec quelqu'un.

08 août 2004
0

C'est pas ce qu'on appelle un "Doris" en Français ?
A l'origine, si je ne m'abuse, il s'agissait d'embarcations "annexes", qu'on amenait sur les Grands Bancs en pontée. Arrivés sur les lieux de pêche, on les mettait à l'eau, et les matelots partaient (2 par bateau) pêcher aux alentours du "vaisseau-mère", parfois assez loin.

A l'époque, il me semble qu'ils étaient exclusivement manoeuvrés à l'aviron.

08 août 200416 juin 2020
0

oui c'est ça
l'interet de ces coques, en plus de leurs qualités marines, c'est leur facilité de construction.L'idée c'est de construire assez vite, simple et robuste.

09 août 2004
0

plans reconnus
mon voilier est une contruction amateur d'après les plans de dominique Provin (Anaïs 12.50). Ce dernier a pris la peine de faire enregistrer et homologuer ses plans pour la 1ère catégorie. Je n'ai donc eu aucun mal à le faire passer de la 5ème à la 1ère catégorie, ce qui est presque impossible dans le cas d'un non enregistrement des plans.

09 août 2004
0

alors joy si je te suis bien
il y a des architectes qui vendent des plans qui ne sont pas enregistrés et homologués

09 août 2004
0

oui
les plans d'architectes étrangers qui ne se soucient pas des contraintes administratives françaises

09 août 2004
0

Patrick Balta
Dessine de très jolis bateaux performants et propose un bateau simple reprenant les idées des doris.
Va voir sur son site, je te mets le lien :
users.skynet.be[...]co.html
Il n'y a pas que minimôme comme bateau simple et à mon avis il est difficile de faire mieux que Patrick Balta avec son 10m

09 août 200416 juin 2020
0

merci pour le lien
j'avoue qu'eco me plait beaucoup, notament pour son gréement au tiers ça me donne des idées pour mon bateau.J'aimerais bien un gréement de jonque, mais j'ai lu que ce type de gréement était lourd dans les hauts et le doris ayant une stabilité initiale tres faible ce n'est sans doute pas l'idéal mais je dois me documenter mieux.Sinon pour eco bien qu'il soit sans doute assez eco-nomique il ne l'est pas assez à mon gout.Vois tu une cloison d'eco a assembler ce n'est pas rien alors qu'un doris, même un gros, n'a pas de cloisons structurelles donc c'est tres simple et rapide, on construit une coque comme ça se faisait traditionnellement avec des membrures en massif et on borde avec du cp et apres seulement on aménage à notre gout mais on a deja un bateau tres vite.Ceci dit je n'ai pas la prétention de faire un bateau qui ait le même programme de navigation qu'eco mais si j'en crois ce que je lis ce serait tout de même un bateau marin.

10 août 2004
0

Les jonques
Va voir le sujet sur les jonques dans "mandragore2.net" rubriques "new" ou je présente des projets de jonque et une explication sur le gréement. Je pense que le gréement de jonque est moins lourd dans les hautes qu'un gréement au tiers ou aurique un bambou pèse moins lourds au mètre qu'un espars plein. Ce gréement est très performant MEME au près. Le centre vélique sur une voile de jonque est plus bas que pour un gréement européen, le couple chavirant sera donc plus favorable. J. Slocum avec son Libertad avait gréé son bateau de voiles de jonque et ce bateau était très proche des doris.

10 août 2004
0

super jean claude merci
c'est exactement ce que j'éspérais, d'autant que je rêve d'utiliser le bambou depuis toujours, c'est un bois tres solide et "écologique" puisque tres facilement renouvelable.
Je vais lire l'article bien sur mais pour ce qui est de remonter au vent tu préconises une voile de jonque qui soit "endraillé" le long du mat c'est ça ?

10 août 2004
0

doris 28
salut,

il y a plein de site US ou on trouve des idées sur les doris, en voici un parfait à mes yeux, moi aussi le concept de bateau ultra simple en cp me démange depuis pas mal de temps !

www.promaritime.com[...]ry.html

jerome

10 août 2004
0

badger 34
un super site sur la construction du doris "badger 34", dans les liens une version jonque.

www.atomic.net[...]ory.htm

jerome

10 août 2004
0

doris, dory
j'ai suivi ton lien jérome et on voit bien que le bateau est tres gitard, il est d'ailleurs en photo avec sa voile de jonque arisée d'un panneau.C'est exactement ce que j'ai lu sur le net , qu'avec ce type de coque on naviguait tout le temps avec un ris à part quand il y a pétole ou elle peut porter toute sa toile.Cela étant c'est un bateau marin quand même.Voici deux liens:le premier est un bateau qui ressemble beaucoup à ce que je veux faire si ce n'est que la c'est une version moteur:

www.onthegulf.com[...]ory.htm

et le deuxieme c'est à priori le bateu qui me tente sur le site de l'architecte hankinson sur boatdesigns.com:

boatdesigns.com[...]ore.cgi

18 août 2004
0

voilà
je viens de recevoir : "the dory book" de john garner et il y a des tas de plans ( une dizaine )
de doris de tous types, des explications sur leur differents mode de constructions et leurs caracteristiques.
Si ça interesse quelqu'un faites moi signe.
Au fait est ce que quelqu'un peu m'expliquer les differences entre un quillard et une dérive léstée, pour le même bateau quelles seront les differences de comportement du bateau?

18 août 2004
0

merci pour cette explication
je me pose la question parce que j'ai bien conscience qu'il y a un risque d'être déçu du comportement sous voile d'un tel bateau prévu initialement pour être manié aux avirons donc à plat et que toutes les qualités de sécurité qu'on attribue aux doris font allusions a des bateaux qui ne naviguaient pas sous voile donc sans giteet qui faisaient le bouchon dans une mer formée, j'avoue que ton histoire m'a un peu refroidit.
Bien entendu j'ai l'intention de construire un bateau lesté et le plan que je me propose d'acheter est un bateau au cockpit auto videur avec au choix une version quillard et une version derive léstée(même si je n'ai pas bien compris ton histoire d'eau qui rentrait dans le bateau, c'est dû à une gite excessive c'est ça?)Bon bref me voilà pas plus avancé j'ai d'un coté un architecte qui me dit que son bateau est génial et qu'il est parfait pour aller à la voile et de l'autre des gens qui restent avec l'idée que c'est un bateau à rames.Pourtant j'ai vu des photos de doris de 8, 10m gréés aurique ou sloop marconi classique(je vous en montrerais bientot)mais difficile de savoir si ce n'est pas foireux, à moins d'en construire un ...

18 août 2004
0

Comportement marin
ne jamais oublier que face à la théorie, les contre-exemples sont nombreux.
Ainsi, Shackleton traverse avec ses hommes les plus valides d'Elephant Island (Antartique) jusqu'à la Georgie du Sud sur une simple barque auquel il a ajouté, avec les moyens du bord, un demi-pont avant. Il adapte sa route au comportement du bateau et ne cherche pas à suivre le plus court chemin, mais bien le plus sur.
Pas de lest mais une motivation simple et forte : aller chercher du secours pour sauver ceux qui sont restés.

William Blight, capitaine du Bounty, qui sur le même genre d'embarcation, mais pas pontée, réalise un exploit similaire (mais pas pour les mêmes motifs).

Depuis la lecture de Schackleton, j'essaye de ne pas oublier le côté "expérience vécue" et d'en tirer le côté le plus positif.
Ainsi, comme le précise gébé, le doris se retourne... et se retourne. Mais le plaisir des 3 gaillards s'en trouve-t-il émoussé ? Ne remonteront-ils jamais plus sur leur doris ?

Ce que voulait dire gébé, je pense, c'est que chaque bateau à ses avantages et inconvénients et il ne cherchait certainement pas à t'écoeurer, mais bien au contraire à t'informer que le comportement du doris, malgré sa taille, était plus proche de celui du dériveur de sport que de celui du quillard hauturier.

N'oublie pas quels sont les objectifs principaux de ta démarche. Seulement construire (à tout prix, voir n'importe quoi) ? naviguer (à tout prix, sur n'importe quoi) ? et toutes les nuances intermédaires. Ensuite, tu accorderas ton plan à ton programme de navigation et à tes capacités à construire et à naviguer.

18 août 2004
0

quel bateau
oui evenkeel voilà tout le dilemne quel bateau construire ? mon budget est limité, je n'ai rien contre les corsaires ou toutes les petites unités équivalentes mais si je n'ai rien contre je n'ai rien pour non plus.
On part d'un rêve et puis on se renseigne et à force de se renseigner de vouloir concrétiser dans la réalité ce rêve on finit par tous penser et faire les même choses, construire les mêmes bateaux. Ce concept du doris me plait bien parce qu'il me permet avec un budget très limité d'avoir un bateau de 8 metres, de part sa rusticité , sa facilité et sa simplicité de construction.Et puis un bon petit naufrage ça fait des belles histoires à raconter.Toujours est il que je serais curieux de savoir comment était construit le doris du récit de gébé, aujourd'hui on a le tort par exemple de construire léger à tout prix or le doris est un bateau à l'origine conçu pour être un déplacement lourd construit en massif surtout au fond et aujourd'hui on les faits en cp super léger ceci explique peut être cela.Au fait à propos de rêve j'ai vu sur le site de francois vivier qu'il proposait un plan de langoustier de camaret de 10 m qui pourrait être construit en cp.

20 août 200416 juin 2020
0

La part du rêve
ne pas oublier que c'est le moteur principal. C'est ce que j'essayais de dire précedemment.
Ton rêve est-il de construire ou de naviguer ou .... ?
C'est bien ça qui est le plus important. Si c'est la forme ou l'idée du doris, cherche le plan qui te comble à l'oeil puis pondère, mais sans casser le rêve (ou tu n'aboutiras à rien :-( ).
Des exemples et contre-exemples on pourrait en remplir des pages sur ce forum et ils ne valent que par l'intérêt qu'on te porte, parce que toi, tu as l'intention de réaliser ton truc. Alors réfléchis bien mais ne devient pas un censeur.
De toute façon, je ne m'inquiète pas trop, tu as l'air de te demerder pas mal pour un qui ne sais rien faire, en tout cas en communication ça fonctionne ;-) .

A+ et dis nous ce que tu auras choisit.

18 août 2004
0

Merci Gébé
Je n'avais pas osé émettre trop de réserves moi-même, manquant d'infos de première main, mais c'est vrai que je suis dubitatif. Ma seule expérience des Doris est un peu d'aviron sur la Seine avec les scouts marins. Il ne me viendrait personnellement à l'idée de gréer à la voile ce genre d'embarcation que pour m'amuser, dans le périmètre réservé aux "engins de plage"...

C'est tout simplement pas prévu pour au départ. Mais bon, tout est possible et chacun est libre, tout du moins s'il se débrouille pour échapper à la réglementation française et pour prendre sa propre sécurité en main. Ce qui, AMHA, commence par le choix d'un bateau approprié au programme ou vice-versa.

18 août 2004
0

liberdade
bonjour,
je crois que le 1er bateau construit par slocum était une grand doris à déplacement lourd et chargé partiellement ponté et cabané.
le libertade devait posséder 3 voiles de jonques sur des mats courts et plein.
le centre de poussée de ces trois voiles faciles à ariser, était bas, il devait peu craindre le chavirement et slocum n'aurait surement pas mis sa famille en danger.
quand au qualité de remontée au vent, à part une reconstruction, qui peut dire...

c'est une autre époque, avec une autre sorte d'hommes et de femmes.

dans le genre minimaliste : wharram peut-être ?
@+

24 août 2004
0

Libertade
Voici un lien pour voir une photo du libertade sur le site de mandragore2.net:

www.mandragore2.net[...]ues.php

C'est bien un doris avec un gréement de jonque

18 août 2004
0

Peut-être ...
aller faire un petit tour aussi sur le site de Jay R. Benford, dessinateur de "Badger".

www.benford.us[...]/

pol :-)

18 août 2004
0

Peut-être ...
aller faire un petit tour aussi sur le site de Jay R. Benford, dessinateur de "Badger".

www.benford.us[...]/

pol :-)

19 août 2004
0

Autres sens
Il paraît que personne içi au forum a beaucoup d'expérience avec les doris, et encore moins avec leurs qualités sous voile. L'idée d'en construire un de 26 pieds sans savoir ceci, seulement parce que c'est facile à construire, semble illogique. L'histoire du chavirage raconté plus haut serait à comparer avec celui ci:
www.blockislandtimes.com[...]01.html Le Vernon Langille faisait 37 pieds, et s'est effondré dans 20m d'eau, suite d'un coup de vent pendant une régatte. Apparament il a failli s'effondre également au moins une fois avant, à Bath, Maine. Les Aff Mar. ne seront peut-être pas trop tentés à approuver de tels plans...

Une autre possibilité, peut-être aussi facile à construire, serait un dessin de Bruce Kirby. (Tu le connais - il est l'architecte du Laser également.) Il a dessiné une série de "Norwalk Island Sharpies" qui seraient beaucoup plus performants et plus sécures du point de vue chavirage. Ils vont de 18 pieds à 41, je crois, et sont conçu pour construction amateur en cp.
Essaie ces liens: et aussi : Ce serait mieux de travailler sur un projet qui aurait un résultat positif connu.

19 août 200416 juin 2020
0

Simplicité, robustesse et qualités marines
Je n'ai pas trouvé mieux en France que Gilles Montaubin et ses voiliers en CP. (Publicité entièrement gratuite!)
www.chantiermer.com[...]

19 août 200416 juin 2020
0

Simplicité, robustesse et qualités marines
Je n'ai pas trouvé mieux en France que Gilles Montaubin et ses voiliers en CP. (Publicité entièrement gratuite!)
www.chantiermer.com[...]

19 août 2004
0

houla la vous êtes bons les mecs là !
merci pour toutes ces infos.Voilà le problème c'est qu'on a pas de témoignages connus "sous voile".Je parcours vos liens et je reviens.

19 août 2004
0

ne peut on se fier aux architectes ?
paulk c'est vrai qu'un plan connu et reconnu c'est l'ideal mais je pensais naivement peut être qu'un architecte savait ce qu'il fait.

19 août 2004
0

Histoire de doris : le doris de Johnson
A propos de doris , se rappelle-t-on que la première traversée de l' atlantique à la voile en solitaire d' est en Oest fut effectuée par un marin pècheur américain nommé Johnson ? En 1876, sur un doris .
C' est à l' occasion du centenaire de l' Indépandance qu' il se decida . Il nomma son bateau "Centennial".
Son Doris faisait 6 m . Il le munit d' un pontage avant et arrère , mais pas de rouf .Cela lui permettait de loger son materiel et quelques vivres.
Pour le gréement , un mat qu' il pouvait facilement dressé ou amener à la main sur lequel il envoyait une grand voile (aurique) et un foc ou une trinquette . il avait même une voile carrée (fortune)pour le vent arrière .
Pour le lest il avait choisi des gueuses de fonte qu' il amarrait très solidement dans les fonds et qui prenaient beaucoup de place .
Il embarqua également une ancre flottante .
Pour dormir il amenait son mat , jetait à la mer son ancre flottante et il s' allongeait à même le pont dans son ciré .
Pour la route , il n' avait qu 'un compas une grosse montre et un loch .
Pour l' anecdote il cuisinait avec du charbon de bois car il n' avait pas embarqué de réchaud à pétrole , redoutant le feu .
Il traversa de Gloucester (près de Boston) à Abercastel ( pas loin de liverpool) en 46 jours.
Comme faits marquants lors de sa traversée citons la rencontre qu' il fit avec un bateau Turc, un trois mats carré. Le capitaine lui proposa d' embarquer avec son doris pour le déposer plus loin
à l' approche des cotes britaniques . Johnson refusa. Autre péripétie: dans une tempête , Centennial chavira et Johnson eut toute les peines du monde à redresser son bateau .
Jonson fut fêté en héros et son doris est aujourd'hui visible au musée de Gloucester .

20 août 2004
0

Même les pro...
Alors ça nous fait trois doris diffferents, tous avec presque la même histoire. Le résultat: chavirage, chavirage, chavirage et effondrement, et (même avec un matelot experimenté) chavirage. Hmmmm. Peut-être ils essaient de nous dire qqch?

20 août 2004
0

les bateaux de travail...
c'est à dire les bateaux de pèche, dans le port ou je suis ont leur étrave en forme de doris, c'est à dire tres haute en pointe et en avant pour grimper dans les vagues et rester au dessus de l'eau ( tant qu'a faire !).

Mon doris est inspiré des doris de st pierre.Il existe plusieurs sortes de doris certains aux formes plus ou moins arrondies ,presque des coques en formes; plus ou moins éffilés pour la vitesse et au fond plus ou moins large puisque rappelons le, le doris est un bateau à fond plat.

Sur le doris que je me propose de construire le fond a été élargit pour ameliorer la stabilité initiale et pour pouvoir porter un gréement, il est aussi lésté de plomb dans le fond et il est muni d'une dérive léstée qu'on peut relever.Il fait 26 pieds, 7.90m et est d'une simplicité évidente.
Sa structure se compose de membrures droites comme des i en massif, une quille en cp une serre bauquiere, une serre de bouchain, une étrave en massif, là dessus vous rajoutez un fond en cp en forme d'amande et un bordé en cp de chaque coté, et voilà vous avez un bateau.

Un gouvernail rustique et une cloison ! en tout et pour tout pour la cabine, dans laquelle il y a un couchage double et un wc( un sceau ) et terminé !
Le cockpit est gigantesque et dégagé et il sera en ... mélèze!
C'est sans doute un bateau rustique, pas tres rapide mais si il est marin comme le prétend l'architecte alors je trouve pour ma part le concept parfait.

20 août 200416 juin 2020
0

tu es sèrieux evenkeel ?
tu crois qu'il y aurais un moyen de trouver quelqu'un qui aurait ce bateau ?

20 août 2004
0

Mais je ne sais pas si...
tu as eu une réponse satisfaisante à ta question initiale : les aff mars.

C'est le problème de tous les forums et de tous les bars bien fréquentés : rien ne s'y passe en ligne droite :-D

20 août 2004
0

Il te reste juste à ...
essayer de naviguer sur un sister ship avant de te mettre au boulot :-)

20 août 2004
0

Evidemment
Ton architecte doit être capable de te donner des références de constructeurs. Eventuellement de plans très proches.
Il se peut qu'il y en ait en Europe.
Les moteurs de recherche permettent aussi de découvrir des sites perso de constructeurs amateurs.... plein de moyen de découvrir que tu n'es pas (ou que tu es)le premier à tomber morgan de ton doris ;-) . Allez hop, au boulot.

20 août 200416 juin 2020
0

et bien evenkeel
bien qu'effectivement l'ivresse m'ai quelque peu gagné dans cette taverne ou on trouve tant d'info, je ne perds pas de vue la question des affaires maritimes.En gros en france on a pas le droit de construire la moindre embarcation sans payer, c'est du racket et puis faut en plus qu'on dise merci.
En ce moment j'étudie de près l'option "clandestine", étant donné que dès que tu demandes la permission a quelqu'un c'est le meilleur moyen pour qu'on te refuse ce que tu demande...
Il y a pas longtemps je voulais mettre un corps mort forain dans une baie sauvage et bettement j'ai demandé au maire et à la capitainerie de la commune, ils m'ont dis que ce n'était pas possible, puis qu'il fallait qu'ils se renseignent etc... finalement j'ai rencontré le propriétaire d'un corps mort voisin qui m'a dit que lui aussi avait fait la même chose jusqu'a ce que finalement il décide de poser son corps mort sans rien demander à personne et ça fait cinq ans qu'il y est et personne ne lui a jamais rien dit.

21 août 2004
0

Recherches circulaires
Je crois que si tu fais les recherches indiquées par Evenkeel, tu trouveras que le Vernon Langille ressemble beaucoup au doris style "St. Pierre". Fais bien gaffe.

21 août 2004
0

pourquoi pas dérive latéral?
Je ne suis pas spécialiste mais les péniches hollandaise style Tjalk utilise des dérives latérales pour traverser la manche ou naviguer en mer le long de nos cotes.
Pour un Doris serait ce une solution?????

Oursmarin ignare

24 août 2004
0

dérives latérales
C'est même un très bonne solutuion:
a) pas de puits de dérive donc pas de trou dans la coque, pas de coincements, accès immédiat à la dérive etc.Simplicité de réalisation des fonds et de la quille.
b) dérive désaxée dans une meilleure position par rapport a l'axe réel de navigation offrant ainsi un meilleur rendement.
c) Dérives courbes parrallèles au bordé quand elles sont repliées, et offrant un meilleur angle par rapport à la gite lorsqu'elle sont en action.

C'est la solution que je retiens pour ma jonque bien qu'un puits de dérive classique sera proposé.

23 août 2004
0

Doris
J'ai toujours le doris de mon grand-père qui me sert l'hiver pour aller poser un trémail à l'aviron. Ces embarcations prévues effectivement pour etre empilées les unes dans les autres pour le voyage aller-retour France-Terre-Neuve étaient d'une longueur d'environ 6 m, 1 patron dorissier et un matelot allaient relever les palangres (cordes) à morue et autres flétans. Le bateau-mère étant mouillé on distribuait les secteurs de pêche sur une rose des vents. J'ai personnellement vu des photos de doris équipés d'une voile au tiers principalement utilisée pour les allures portantes ET c'était un aviron qui servait de gouvernail par le biais du trou de godille. C'est une bonne embarcation en secteur voile-aviron, d'ailleurs E. TABARLY en avait un comme annexe (construit du coté de Granville ou ST MALO) ;-)

24 août 2004
0

question sur la stabilité

En cas de dérives latérales quelles stabilité a t on comparativement au quillard ou dériveur classique?

Dans les coups de chien à grosse mer entame t on le potentiel de sécurité?

En cas de tête en bas ( attention aux mauvaises langues on vous surveille...) de quelle maniére se redresse le bateau?

Ourmarin en pleine interrogation

24 août 2004
0

Meilleur
A mon avis les dérives latérales ont un effet foil: schématiquement avec une poussée plus ou moins verticale.
Un quillard n'a qu'une poussée anti dérive plus ou moins horizontale ( enfin a peut près).
Dans la grosse mer il suffit de remonter la dérive un peut, si on constate un effet de "croche pied" . Avec un quillard ce n'est pas possible de faire varier la surface en prise avec les masses d'eau en mouvement.
Les coubes de stab. ( en statique) donnent pour la majorité des monocoques une stabilité maxi autour de 55° à cet angle le bateau est à son couple de rappel maximum ( la stabilité positive est souvent supérieur à 100°). Donc pas de problème de stab avec les dérives latérales au contraire.

24 août 2004
0

bon je ne lache pas l'affaire
mais j'ai des petits soucis avec mon pc, à bientot pour continuer la discussion ...

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Eté norvègien

Souvenir d'été

  • 4.5 (85)

Eté norvègien

novembre 2021