Infiltration huileuse dans coque en polyester

Bonjour,

L'été dernier j'ai enlevé le gelcoat ainsi que les passe-coques de mon bateau afin de laisser la fibre sécher, dans le cadre d'un traitement de l'osmose (il y avait très peu d'osmose mais je préfère être sûr). Fort malheureusement il semblerait qu'une substance huileuse se soit introduite par les tranchants de la fibre exposées au niveau des trous des passes-coques laissés vacants. La substance est huileuse au toucher, je soupçonne donc huile moteur ou diesel. Le problème apparaît uniquement pour les trous situés derrière la quille (côté moteur & réservoir), si c'était de l'eau on s'attendrait à voir le problème apparaître également sur les trous à l'avant du bateau, ce qui n'est pas le cas.

Mes questions sont donc les suivates. Est-ce que l'huile moteur ou le diesel dans la fibre de verre peut significativement compromettre ses propriétés mécanique ? Si oui, au bout de combien de temps est-ce que cela devient irréparable ? Et enfin, comment sortir ce liquide de la coque ? (on m'a suggéré le séchage sous vide)

Merci pour vos conseils.

L'équipage
23 juin 2020
23 juin 2020
0

est tu sur que ce n'est pas la résine qui se décompose ,nettoie au mek avant tu rinces avec de l'eau et du produit de vaisselle .autrement il va falloir disquer qu'a du polyester sain .

alain


23 juin 202023 juin 2020
0

Oui, ça peut suivant le chemin qu'a pris le gazole dissocier les fibres, et c'est certainement du gazole, de l'huile, j'ai un peu plus de doutes, quoi que...

Expérience vécue, fuite lente au remplissage de mon réservoir sur la jonction tuyau de 50mm et cuve.
Un peu de gazole tombait dans les fonds, inaccessibles sans démonter et s'accumulait au niveau du tube d'étambot.
Ça s'est infiltré comme ça pendant des années.
Le jour ou j'ai voulu sécher le bateau et faire le traitement anti-osmose, bateau sorti de l'eau, il y avait toujours une goutte grasse - et sans odeur - qui suintait du massif support d'étambot et je ne comprenais pas qui, quoi et comment...
J'ai fini par nettoyer les fonds (biscotte au sec et traitement anti-osmose à préparer, travaux internes, etc.) décapé au ciseau à bois une grosse partie du mastic scellant le tube d'étambot pour y faire une cuvette.
Dans cette cuvette, je me suis bricolé une espèce de goutte à goutte avec de l'acétone puis du MEK (plus efficace) pour virer le plus gros de ce gazole transformé en huile.
Ça a été long et lors du passage des couches de résines, il y a eu une petite goutte rebelle qui sortait encore... J'ai fini par enfermer tout ça dans la résine sans problème parce que je n'avais pas le temps de refaire un massif complet du support du tube d'étambot.


24 juin 2020
0

ou le G.O est passé la coque est délaminée il a attaqué la résine , c'est la structure qui es touchée
j'espère que ce n'est pas un endroit soumis à contraintes .
alain


24 juin 2020
0

Merci pour vos réponses.

est tu sur que ce n'est pas la résine qui se décompose ,nettoie au mek avant tu rinces avec de l'eau et du produit de vaisselle .autrement il va falloir disquer qu'a du polyester sain .

Oui la théorie de la résine qui se décompose m'a déjà été proposée, pas sûr que cela m'enchante davantage mais il semblerait étrange dans ce cas que le phénomène ne se produise pas sur les passes-coques avant ? J'ai essayé de disquer 1 couche et l'infiltration était toujours présente, pas essayé davantage et je ne suis plus au bateau actuellement donc pas moyen de tester quoique ce soit avant quelques semaines. J'ai aussi essayé de bien nettoyer en frottant avec un torchon imbibé d'acétone, ça ne fait pas grand chose mais a quand même l'air de bien nettoyer la surface, potentiellement suffisamment pour pouvoir y coller quelque chose (couches d'epoxy). J'essayerai le MEK, merci.

Ça a été long et lors du passage des couches de résines, il y a eu une petite goutte rebelle qui sortait encore... J'ai fini par enfermer tout ça dans la résine sans problème parce que je n'avais pas le temps de refaire un massif complet du support du tube d'étambot.

C'était il y a combien de temps ? À quoi ressemble le tube d'étambot aujourd'hui ? J'ai effectivement un suintage sans odeur m'enfin je suis loin d'avoir des goutelettes quand même, il faut vraiment frotter ses doigts sur la surface pour sentir la texture huileuse.

Il n'y a pour l'instant aucune délamination visible, et la coque sonne (petits coups de marteau) toujours pareil.

Je me demande si cette impreignation est antérieure à mes travaux et était simplement "absorbée" par le gelcoat, laissant le polyester intact... ? Je suis un peu confus.


24 juin 2020
0

L'acétone, vu sa volatilité, ne peut nettoyer qu'en surface, pour essayer en profondeur, il faut infiltrer, mais le résultat ne sera pas vérifiable.
Le bateau a été revendu mais j'avais tout de même fait un tour de l'Espagne et du Portugal en partant de La Rochelle, pas mal de moteur, aucun désordre.
Je vois sur les photos que tu as le massif du tube d'étambot qui semble infiltré (couleur différente), Pour fragiliser ce genre de massif, il faut de sérieuses délaminations tout de même (amha...).
Pour la photo du milieu, je ne pense pas à une infiltration rampante de gazole de l'arrière vers l'avant ou alors ta coque est sérieusement délaminée... Peut-être plus un défaut entre les couches de substrat au niveau du passe-coque et une stagnation de matière huileuse très fluide qui a fini par faire son chemin. Le gazole, c'est possible, d'autres fluides huileux aussi, mais il faut du temps en fonction de son indice de fluidité et de viscosité, et là, il n'y a que toi et éventuellement l'ancien proprio qui peut trouver de quel fluide il pourrait s'agir.
Le "tapping" sur une coque, faut être expert ès polyesters et fibres pour savoir si elle est fragilisée, par contre, voir si la coque est devenue molle ou plus souple serait un indice d'éventuels travaux plus conséquents.
Lors d'une infiltration, si le gelcoat est en bon état, il fera barrière et l'infiltration ira ailleurs par capillarité sans qu'on ne voit quoi que ce soit, jusqu'au moment où on enlève le gelcoat, ce que tu as fait, découvrant les problèmes.


24 juin 2020
0

Je vois sur les photos que tu as le massif du tube d'étambot qui semble infiltré (couleur différente), Pour fragiliser ce genre de massif, il faut de sérieuses délaminations tout de même (amha...).

Tu veux dire que l'infiltration témoigne d'une importante délamination ou qu'il faudrait que ce soit sérieusement délaminé pour que l'infiltration pose problème ?

Peut-être plus un défaut entre les couches de substrat au niveau du passe-coque et une stagnation de matière huileuse très fluide qui a fini par faire son chemin. Le gazole, c'est possible, d'autres fluides huileux aussi, mais il faut du temps en fonction de son indice de fluidité et de viscosité, et là, il n'y a que toi et éventuellement l'ancien proprio qui peut trouver de quel fluide il pourrait s'agir.

C'est un arpège, il y a donc un contre-moule. Peut-être une infiltration entre la coque et le contre-moule qui n'apparaît qu'au niveaux des passes-coques car le fluide peut couler et se répandre en passant par la tranche exposée de fibre au niveau du trou.

Le "tapping" sur une coque, faut être expert ès polyesters et fibres pour savoir si elle est fragilisée, par contre, voir si la coque est devenue molle ou plus souple serait un indice d'éventuels travaux plus conséquents.

J'ai simplement comparé le son à d'autres endroits de la coque (et aussi avec quelques autres voiliers sur le chantier).

Lors d'une infiltration, si le gelcoat est en bon état, il fera barrière et l'infiltration ira ailleurs par capillarité sans qu'on ne voit quoi que ce soit, jusqu'au moment où on enlève le gelcoat, ce que tu as fait, découvrant les problèmes.

Ben justement y'avait aucun problème lorsque j'ai enlevé le gelcoat y'a 1 an. Simplement 1 ou 2 cloques mouillées (odeur vinaigre, osmose) et une 30 aine de cloques sèches (le bateau était à sec depuis 1 an déjà), donc dans l'ensemble en très bon état, surtout pour un bateau de son âge.

Je vais essayer de me fabriquer un système sous vide genre Hotvac et vous tiendrai au courant de l'avancée. Merci pour votre aide en tout cas.


24 juin 2020
0

HS mais le petit bout de quille visible montre un état qui mérite un traitement.


Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Nouveau plancher pour le local batterie situé sous la couchette arrière

Bricolages d'hiver

  • 4.5 (147)

Nouveau plancher pour le local batterie situé sous la couchette arrière

février 2020